Action ou vérité ?

Résumé : Pré Adultère,et post Rose . Julian et Rose ont finalement rompu et Eléna se retrouve embarquée dans une soirée entre amis qui risque de changer pas mal de choses..

Genre Romance, Friendship, Lemon

Pairing : Julian/Eléna

Rating : MA

Note :Ecrit pour la Communauté Live Journal Bingo_fr sur le thème " Action ou vérité"

Action ou vérité ?

Eléna, tout sourire, ouvre la porte à Tournesol. Le regard du garçon glisse sur sa mini-jupe.

« Salut, ça va depuis hier ?

- Ouais, ça va… T’es prête ?

- Faut juste que je passe à Inter pour ce soir, prendre une bouteille. »

Tournesol hoche la tête. Ce soir c’est son tour. Ils sont tous étudiants boursiers alors ils s’arrangent entre eux.

«  On va toujours chez toi ? » Demande Eléna.

 

Tournesol hoche la tête. Hier soir c’était chez Aurélie, ils se sont bien marré. Johan était là, ainsi que Tournesol et Céline. Ils ont joués au jeu de la vérité, une idée d’Aurélie mais se sont arrêtés avant que ça prenne une sale tournure, une tournure dont Eléna ne veut pas.

 

Alors qu’ils passent à la caisse, le téléphone de Tournesol sonne, Eléna plaisante.

«  Tu veux bien emballer s’te plait.

- Ouais, attend Julian, Eléna me demande d’emballer. »

 

Rire.

 

Eléna, elle, s’est immobilisée.

«  Qu’est ce qu’il veut ?

- Savoir ce qu’on fait, il propose qu’on se rejoigne au Yam pour regarder le foot, il est en repos jusqu’à la fin de la semaine et là il compte regarder le match avec des potes de l’armée. »

Eléna hausse les épaules.

« Bof si tu veux mais faut prévenir Céline.»

Tournesol prend le sac de courses et elle le suit. Bien sûr, il faut que Julian soit de la partie, Rose et lui ont rompus depuis quelques semaines et si Rose ne vient plus, Julian, lui, continue à fréquenter le groupe. Mais après tout ce sont ses amis à lui aussi…

 

Eléna monte dans la voiture de Tournesol et en profite pour textoter Fred. Ce n’était pas prévu mais… Elle aime bien le faire, ça la rassure. Surtout avant de voir Julian même s’ils sont finalement redevenus amis. En grande partie grâce à Rose du reste. La gêne qui perdurait dans leur relation au retour du jeune homme s’est effacée au fil des mois et Eléna leur a même prêté son appart pendant l’été pour qu’ils puissent se voir. Oui, qu’il soit célibataire ou pas, elle a définitivement tourné la page Julian.

 

()()

 

La soirée est plus amusante qu’Eléna l’avait imaginé. Céline, sa meilleure amie, est là, soulagée sans même tenter de le cacher que Rose soit hors course pour l’instant. Les mecs regardent le foot pendant que les filles papotent.

 

Finalement, le match se termine, il est temps pour les militaires de rejoindre leur base. Julian se tourne vers ses amis puis vers Tournesol.

«  Vous faites quoi, vous ? »

Eléna songe qu’il serait plus sage qu’ils rentrent se coucher mais Tournesol répond.

«  Bah on peut aller chez moi mater un film, Eléna a fait les courses. »

 

Eléna sent une boule remonter dans sa gorge mais Céline s’écrie.

« Ah oui tiens bonne idée, on va chez toi ! »

Julian regarde Eléna.

« Tu viens Miss ?

- Oui mais pas trop tard, j’ai cours demain… »

 

()()

                                                                                                        

La bouteille se vide tandis que les quatre amis jouent aux cartes, Eléna perd comme toujours mais elle s’en moque. Elle s’amuse bien et puis il n’est pas si tard que ça… Finalement Tournesol repousse les cartes. Ils ont fait trois parties et commencent à en avoir un peu marre.

« Bon on fait quoi ? » Demande-t-il tout en resservant à boire à ses amis.

Céline se cale dans son fauteuil tandis qu’Eléna, assise sur le lit de Tournesol ramasse les cartes.

« On qu’à jouer au jeu de la vérité, » propose Céline.

 

Le cœur d’Eléna manque un battement. Tournesol est pour bien sûr, Julian, lui, demande en quoi ça consiste.

« Une action ou une vérité… 

- Sérieux vous jouez encore à ça, s’amuse Julian. Enfin v’la tout. »

Eléna inspire profondément et boit une gorgée d’alcool.

«  V’la tout… » Répète t’elle.

 

Le jeu commence et les questions sont taquines plus que vraiment osées, Eléna se ressert et allonge ses jambes sur les genoux de Julian.

« J’suis pas un repose jambe je te signale. »

Eléna hausse les épaules, après tout s’il veut la virer qu’il la vire.

«  Bon Eléna, action ou vérité, » s’impatiente Tournesol.

Elle le regarde, avec Tournesol aucun risque qu’il lui demande de faire quoi que ce soit avec Julian.

« Action.

- Bah va faire la vaisselle. » Rigole Tournesol.

 

Eléna se marre à son tour.

« Après la soirée, promis. »

Sur ses jambes elle sent la caresse des mains de Julian et le fixe.

« T’as fini oui ?

- T’as qu’à retirer tes jambes des miennes, » lui rétorque t’il.

Le cœur d’Eléna accélère. Il a raison, elle doit les retirer, elle n’aurait jamais dû les y mettre en fait, mais elle ne bouge pas.

 

En face, Céline se sert avec un sourire et fixe Eléna avant de revenir poser son regard sur Julian.

«  Dis-moi si tu devais te retrouver seul sur une île déserte avec une fille de la bande ça serait qui ? »

Eléna sourit et se penche sur son verre.

«  Rose sûrement, » répond-elle à la place de Julian.

Céline grimace.

«  Non mais à part elle…

- Eléna, » répond Julian.

 

Le cœur d’Eléna rate un battement et elle se sent piquer un fard tandis qu’à ses côtés sur le lit, Tournesol se raidit.

«  Ouais, à toi Céline, action ou vérité ? »

Céline adresse un sourire à Eléna puis répond.

«  Action.

- Tu embrasses Julian, » décide Tournesol.

En cet instant, Eléna songe qu’elle pourrait le tuer. Vraiment. Céline se lève et Eléna détourne les yeux tandis qu’elle embrasse Julian. Elle a beau faire, elle ne peut pas s’empêcher d’avoir un pincement au cœur.

« Commence à m’plaire ça, » commente Julian.

 

Lui aussi elle pourrait le tuer mais elle se force à garder le sourire. A la place, elle finit son verre.

« Attend Miss faut que j’aille pisser. »

Julian.

 

Eléna relève ses jambes tandis que Tournesol la ressert, il est aux petits soins comme toujours mais elle s’en moque. Julian revient et il soulève les jambes qu’elle a placées sur sa chaise en son absence puis les replace sur les siennes. Le cœur d’Eléna accélère, le jeu continue.

 

Céline est en forme ce soir…

 

«  Julian, action ou vérité ? »

Le jeune homme lui adresse un sourire éloquent.

« Action.

- Bah t’embrasse Eléna. »

Tournesol s’immobilise, le cœur d’Eléna aussi. Elle intervient, la voix haut perchée tant elle est nerveuse.

« Ah non, moi c’est niet, je suis fidèle, moi, contrairement à certains. »

Julian encaisse la pique avec un sourire et Céline reprend.

« Bah j’ai pas dit où. »

Julian rigole et se penche sur Eléna. Il l’embrasse sur le front mais même là, elle se sent rougir.

 

C’est au tour de Tournesol de jouer mais Céline baille brusquement.

« Oh là, il est tard, j’vais me rentrer moi. »

Eléna suspend son geste alors qu’elle s’apprêtait à resservir.

« Déjà ? »

Céline baille à nouveau.

« Ouais vous n’avez qu’à finir la bouteille. »

Eléna regarde cette dernière. Ils ont déjà fini la première et en sont à la seconde. Elle a déjà trop bu mais du coup elle a pas envie de rentrer elle, elle a envie de faire la fête.

 

Céline met son manteau et Julian proteste.

« Bah attend tu vas pas rentrer à pied toute seule en pleine nuit !

- Bah t’inquiète ça va aller…

- Bah non tu rentres pas toute seule, » insiste Julian.

Tournesol inspire profondément et se lève.

« J’te ramène. »

Contrairement à son habitude, Céline accepte de suite.

«  Ah c’est sympa. »

 

Eléna réfléchit. Il serait plus sage de rentrer maintenant, mais elle n’en a pas vraiment envie. La main de Julian caresse ses jambes et il se tourne vers Tournesol.

«  Tu veux qu’on vienne avec toi ? » Demande-t-il sans faire mine de bouger.

Céline répond avant que Tournesol ait eu le temps de le faire.

«  Bah c’est pas la peine de tous bouger. »

Elle se penche pour faire la bise.

« Bonne soirée, amusez-vous bien. »

 

Tournesol renâcle à partir, Eléna, elle, ne bouge pas. Elle est bien, au chaud avec un verre en main, hors de question qu’elle sorte en plein mois de décembre.

« Je vous mets un film ? Propose Tournesol.

- Oh oui tiens, s’enthousiasme Eléna.

- 4 garçons plein d’avenir ?

- Ah oui je l’ai jamais vu. »

 

Tournesol met le film puis se décide à partir. La porte claque derrière les deux amis.

 

()()

 

Le film commence mais Eléna n’arrive pas trop à se concentrer. Sous ses jambes, Julian remue.

«  Attend je vais me mettre à côté de toi du coup. »

Logique. Maintenant que Tournesol est parti il y a de la place sur le lit. Eléna ne dit rien tandis qu’il change de place.

 

Julian en profite pour éteindre la lumière et seule la télévision éclaire la pièce. Eléna se penche sur son verre, nerveuse. Derrière elle, Julian bouge et quand elle se repousse en arrière elle sent son bras autour de ses épaules. Le cœur d’Eléna accélère encore. Elle a beau faire elle n’arrive pas à se concentrer sur le film, elle ne pense qu’à une chose, au bras de Julia autour de ses épaules, à son corps contre le sien et à ce qu’il a dit un peu plus tôt dans le jeu.

 

Sur ses épaules, le bras de Julian se raffermit et elle se tourne vers lui.

 

Elle le trouve encore plus beau comme ça.

 

A son tour, Julian la regarde et se penche sur elle.

 

Leurs bouches se rejoignent et elle ne fait rien pour l’empêcher.

 

Le baiser dure et Eléna oublie tout, Fred, le film, la soirée, Rose… Les bras de Julian l’enlacent et elle se serre contre lui alors qu’il continue à l’embrasser.

 

La porte claque et l’exclamation de rage de Tournesol les interrompt.

«  C’est bon, j’vous laisse. »

Eléna se détache de Julian encore chancelante et ce dernier le rappelle.

«  Non c’est bon, allez viens… »

Eléna répète.

« Mais oui, c’était juste comme ça…

- Bah j’ai l’impression de déranger, » lâche Tournesol avec rancœur.

 

Julian hausse les épaules et éclate de rire.

«  Allez viens on boit un coup. »

Eléna, le cœur battant, sourit et Tournesol les fixe. Julian se pousse contre Eléna.

« Bah assied toi, » lui lance-t-il en désignant le bout opposé du lit.

 

()()

 

Le film est une torture. Eléna a beau faire, elle n’y comprend rien. Bien au chaud sous la couette qu’ils sont tous les trois mis au-dessus d’eux, elle fixe les images sur l’écran sans les voir. Elle n’arrête pas de penser à Julian. A leur baiser. Elle sait qu’elle devrait partir maintenant mais chez elle c’est loin à pied et ils ont tous trop bu. Surtout elle.

 

Julian baille et passe derrière elle pour s’allonger.

«  Chuis crevé moi. »

Tournesol ressert à boire pour lui et Eléna.

« On finit le film ?

- Si tu veux, » répond Eléna.

 

Sous la couette, le bras de Julian enlace sa taille alors qu’il fait mine de dormir et elle sent sa main chaude passer sous son pull. Elle ne la retire pas, elle en est incapable. Au bout d’un moment, elle finit par se lever pour aller aux toilettes et revient se poser sous la couette avec un soupir.

«  T’as qu’à dormir là si tu veux, » lui lance Tournesol.

 

Eléna regarde l’heure. Trois heures du mat’.

« Ok… »

Elle s’allonge à côté de Julian tandis que Tournesol dispose une chaise en face de lui pour étendre ses jambes.

« Tu veux que je me lève ? Marmonne Julian.

- Non. C’est bon. »

 

()()

 

Les lumières sont éteintes, la télé aussi. Au bout du lit, Tournesol grogne et s’installe. Sous la couette, les mains de Julian glissent sous le pull d’Eléna. Son cœur accélère. Elle est saoule. Pas assez pour ne pas savoir ce qu’elle fait, mais trop pour se donner la peine d’y réfléchir.

 

Julian se redresse et se débarrasse de son T Shirt. Tournesol ne bronche pas au pied du lit.

 

Allongée, Eléna laisse ses mains caresser le torse de Julian, il se penche sur elle et l’embrasse à nouveau. Elle tremble et son cœur accélère. Elle est allée trop loin, elle va trop loin. Ses doigts se referment sur le ceinturon qu’il porte invariablement et elle en défait maladroitement la boucle. Julian glisse sous son pull et défait l’agrafe de son soutien gorge. Ses mains sont chaudes sur ses seins et elle sent son sexe se tendre sous ses doigts.

«  Tu me rends fou, Eléna. » Soupire Julian.

 

Leurs bouches se rejoignent à nouveau et elle se sent glisser le long du torse de Julian. Les doigts du jeune homme se crispent dans ses cheveux et sans réfléchir elle le met dans sa bouche. Cette fois, Julian gémit.

« Oh la vache… »

La langue d’Eléna glisse sur son sexe et elle s’amuse avec lui. Les soupirs de Julian résonnent dans la pièce alors qu’elle imprime des mouvements de va et vient à sa bouche. Elle sait qu’elle est en train de faire une énorme bêtise mais il est trop tard, une fois que le vin est tiré, il faut le boire.

 

Julian gémit de plus en plus fort et il soupire.

« Putain tu suces bien… »

De la part d’un autre, Eléna le prendrait limite comme une insulte et du reste avec un autre, elle n’aurait jamais agi ainsi. Mais c’est Julian. Et pour la première fois il est à elle. Comme elle en rêve depuis des années.

 

Tournesol se lève brusquement mais aucun des deux ne prête attention à lui. Dans la bouche d’Eléna, le sexe de Julian durcit encore et un liquide amer lui emplit la gorge. Le gout de la trahison.

 

Eléna remonte le long du torse de Julian et il l’enlace.

 

Dans la salle de bain, Tournesol fait la vaisselle.

 

Quelques heures plus tard,

 

Eléna se redresse, la tête douloureuse. Le bras de Julian est toujours passé autour d’elle et elle rougit de honte au souvenir de ce qui s’est passé, de ce qu’elle a fait.

 

Mal à l’aise, elle se détache de Julian et cherche une cigarette dans son paquet. Bien à tomber, elle n’en a plus.

 

Elle se sent mal, coupable. Jamais elle ne s’est sentie aussi coupable que ce matin. Elle se lève et remet ses chaussures.

«  Eléna ça va ? Tu fais quoi ? » Chuchote Tournesol.

Elle frémit et se tourne vers lui, décomposée. Ses cheveux sont en bataille et son maquillage a coulé mais c’est rien à côté de comment elle se sent.

«  J’y vais… Souffle t’elle.

- Attend je te ramène. »

 

Julian grogne.

« Moins fort. »

Eléna lui jette un regard et ramasse son portable.

« Non c’est bon. »

Julian émerge.

« Bah si attend, je me lève et on te ramène. »

Le cœur d’Eléna chavire. Si elle reste une minute de plus ici, elle va mourir ou fondre en larmes, ou…

« Nan c’est bon, je vais prendre le bus j’ai ma carte et en plus j’ai besoin de clopes. »

 

Elle se lève et va à la salle de bain histoire de faire pipi et quand elle ressort, Julian est là tandis que Tournesol affecte de mettre un fut.

«  Euh Eléna. »

Elle sait déjà ce qu’il veut lui dire. Elle le connait par cœur. Avec Julian c’est toujours sans promesse, sans lendemain et ça ne signifie jamais rien. Comme elle l’a dit à Rose quelques mois plus tôt, Julian est comme ça.

« T’inquiète je sais et j’ai pas trop l’intention de l’ébruiter » Souffle-t-elle.

Julian lui sourit.

« J’ai adoré, » murmure t’il.

 

Eléna se sent rougir mais elle se détourne. Elle fait la bise à Tournesol puis à Julian comme si rien ne s’était passé. Le lendemain d’une soirée normale entre potes somme toute.

 

()()

 

La clope au bec, elle se presse jusqu’à son immeuble lorsqu’une portière de voiture claque derrière elle.

« Eléna ? Ça va ? Pourquoi t’étais pas en cours ce matin ? »

Rose. Il y a toujours une punition pour les coupables…

 

Mal à l’aise, Eléna se retourne.

« Je rentre juste. »

Inutile de mentir, vu sa tête et sa tenue, elle ressemble pas à la fille qui va en cours. Rose la fixe.

« Ah bon ?? T’étais où ?

- Chez Tournesol, on a fait la fête et je me suis endormie là-bas et du coup j’ai raté l’heure ce matin et je suis crevée. »

En d’autres termes : laisse-moi tranquille.

 

Mais Rose ne serait pas Rose si elle n’insistait pas.

« T’as une drôle de tête, il s’est passé quelque chose ? »

Eléna frémit à l’idée qu’elle puisse deviner.

«  Non, j’ai trop picolé c’est tout.

- Ah… Y’avait qui ?

- Oh bah Tournesol, Céline, Julian et moi. »

 

Voilà. Elle a réussi à le dire sans trembler. Rose la suit dans son appartement et se laisse tomber dans un siège.

« Ah… Et Julian il a parlé de moi ? »

Eléna ne peut s’empêcher de ressentir une pointe de jubilation.

« Non, il s’en est remis tu sais.

- Ah… Il a quelqu’un ?

- Pas à ma connaissance, répond Eléna. En tout cas je l’ai vu avec personne. »

Ce qui n’est pas faux. Elle ne l’a pas vu… Enfin sauf quand Tournesol lui a demandé d’embrasser Céline mais c’était dans le jeu.

 

Rose a l’air satisfaite et Eléna sent venir le moment où elle va encore pavoiser sur les sentiments que Julian lui porte. C’est ce qu’elle a fait durant les six mois qu’ont duré leur relation. Non-stop.

«  Ecoute je suis crevée, tu peux me prendre les cours ? »

Rose hoche la tête.

« Ok, à tout à l’heure.

- Mmm. »

 

()()

 

Enfin démaquillée et douchée, Eléna file voir Aurélie. Elle est crevée mais elle se sent trop mal pour dormir. Elle n’a pas envie de penser à ce qui s’est passé avec Julian, c’était une erreur, rien qu’une erreur.

«  Dis donc ça a pas l’air d’aller… Il s’est passé un truc avec Julian ? »

Ce qui est pénible avec les amies c’est qu’elles vous connaissent bien.

 

Le portable d’Aurélie sonne et dispense Eléna de répondre. C’est Céline. Bien sûr elle veut lui parler.

« Alors ? Avec Julian ??? »

Eléna soupire.

« Bah rien.

- Rien ? Pourtant vous aviez l’air bien partis quand je suis rentrée, même pas un bisou ? »

La voix de Céline est déçue et Eléna comprend qu’elle a fait exprès de s’arranger pour les laisser seuls, sûrement pour lui rendre service mais en l’occurrence, elle se sent trop mal pour assouvir sa curiosité.

«  Oui, si, écoute je suis crevée…

- Je le savais !!! »

 

Eléna soupire. Des fois elle se demande si ses amis ne sont pas tous complétement fous… Alors qu’elle raccroche, elle va se coucher, le cœur lourd. Elle s’en veut pour ce qui s’est passé mais n’arrive pas à le regretter. En fait s’il n’y avait pas Fred, elle serait sur un petit nuage mais elle s’en veut déjà assez comme ça.

 

Le cœur lourd de culpabilité depuis la première fois qu’elle est avec Fred, Eléna finit par s’endormir. Sa vie vient de basculer même si elle ne le sait pas encore. Tout ça à cause d’un stupide jeu de la vérité.

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    Wizzette (jeudi, 25 octobre 2012 19:16)

    C'est beau, c'est mignon, c'est triste. En résumé : c'est une réussite ^^

  • #2

    JessSwann (jeudi, 25 octobre 2012 19:22)

    Merci^^ même si mignon n'était pas spontanément le mot qui me venait mdrrr

  • #3

    Styxxounette (jeudi, 25 octobre 2012 22:08)

    J'avais beaucoup aimé ton premier OS sur tes originaux, et j'ai beaucoup aimé celui-là, j'en veux d'autres, je veux savoir ce qui s'est passé entre Julian et Elena. tu pourrais même en faire une fic'. j'dis ça, j'dis rien *sifflote*

  • #4

    JessSwann (jeudi, 25 octobre 2012 22:30)

    Merciiiiii lol c'est la question de la fic longue ou non, clairement je pourrais écrire dans l'ordre mais certaines lectrices aiment le désordre alors ... je ne sais plus

  • #5

    Ladypirate (vendredi, 26 octobre 2012 18:31)

    Pauvre Eléna, elle n'en finira jamais avec Julian à moins de couper définitivement les ponts lol
    Je me demande ce que ressent vraiment Julian pour Eléna, c'st difficile de savoir ce qu'il pense ^^
    Moi je vote pour une fic longue :)

  • #6

    JessSwann (vendredi, 26 octobre 2012 18:34)

    Lol oui Eléna est faible j'avoue :)
    Ah Julian ne serait pas Julian si on ne savait pas ce qu'il pense
    Je vais mettre le sondage en place ^^

  • #7

    Payou (jeudi, 28 novembre 2013 22:30)

    Super histoire, un bon moment passé à la lire !

  • #8

    JessSwann (jeudi, 28 novembre 2013 22:40)

    Merci ^^