Extrait

L'extrait se situe durant le chapitre 3 :

Violet, mon héroïne est avec Constance, sa jeune cousine qui vient de lui faire un cadeau...

 

«Main dans la main, les deux jeunes filles descendirent l’escalier. Au pied de ce dernier, elles faillirent percuter Andrew. Le jeune homme les fixa d’un air nonchalant puis ses yeux se posèrent sur Violet. Son visage se contracta brusquement et, avant qu’elle ait pu prévoir son geste, il referma ses doigts sur le collier offert par Constance.

« Retirez cela tout de suite. Ce bijou n’a rien à faire autour de votre cou ! »

Toute joie envolée, Violet blêmit et Andrew tira sur son collier d’un geste sec. Un petit cri effrayé s’échappa des lèvres de la jeune fille alors que son cousin lui ôtait de force le bijou, arrachant au passage quelques mèches de ses cheveux.

« Non ! Ne faites pas ça. Andrew… » gémit Constance qui paraissait tout aussi terrorisée que sa cousine.

Les yeux gris d’Andrew se posèrent sur sa sœur et il se détourna sans un mot, le collier dans son poing serré.

Secouée, Violet frémit et Constance la prit par la main.

« Je suis navrée… Je ne pensais pas que nous le rencontrions, je croyais qu’il était sorti. »

Incapable de répondre, Violet se laissa aller contre le mur, les jambes flageolantes. Elle entendit vaguement sa cousine appeler Fanny et lui demander des sels, avant de sombrer dans l’inconscience.

 

*

* *

 

Lorsque Violet reprit connaissance, elle reconnut le décor désormais familier de sa chambre. Elle avait à peine ouvert les yeux qu’une femme se pencha sur elle. La jeune fille reconnut l’austère madame Hodges, l’intendante de la demeure.

« Vous voici de retour parmi nous », constata cette dernière sans la moindre chaleur.

Violet se redressa légèrement, les tempes douloureuses.

« Que s’est-il passé ? Où est Constance ? s’inquiéta-t-elle aussitôt.

— Mademoiselle Constance se repose dans sa chambre, elle a eu une crise après votre évanouissement », l’informa la domestique, un brin accusatrice.

Le cœur de la jeune fille se serra à cette nouvelle.

« Je vais aller la voir.

— Certainement pas ! Vous en avez assez fait pour aujourd’hui. Ce dont mademoiselle a besoin c’est de sommeil et de calme. Votre présence ne ferait qu’empirer son état. Le mieux est que vous restiez où vous êtes. Je vais vous faire monter du thé et de quoi vous restaurer. »

Découragée par l’attitude de l’intendante, Violet n’insista pas et reposa sa tête sur son oreiller. Les yeux clos, elle songeait avec angoisse à son altercation avec Andrew lorsque des bruits de voix lui parvinrent.

« Père c’est immoral ! Comment pouvez-vous cautionner une telle abomination ?

— Silence ! Vous ferez ce que je vous ordonne, Andrew, ou sinon… »

La fin de la phrase de William se perdit dans le fracas de la porte qui claquait et Violet sursauta. Le cœur lourd, elle ruminait la haine que lui vouait son cousin lorsque madame Hodges pénétra à nouveau dans la pièce, la même expression placide sur son visage.

« J’imagine que vous souhaitez dîner ici ce soir », commença-t-elle.

Agacée par son attitude, Violet rétorqua sans réfléchir :

« Au contraire, je me sens mieux et je serais heureuse de tenir compagnie à mon oncle, du moins si ma présence est la bienvenue. »

Les lèvres de la femme se pincèrent un peu plus.

« Soit, mademoiselle ».

Elle n’ajouta rien mais Violet crut l’entendre marmonner que c’était une pitié de voir des sauvages se remettre aussi rapidement alors que sa pauvre cousine était alitée.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Tiphaine (lundi, 06 janvier 2014 14:11)

    Très bel extrait, j'ai vraiment hâte de lire ce roman entier ! quand pourra-t-on se le procurer ?

  • #2

    JessSwann (lundi, 06 janvier 2014 15:50)

    Ah merci et bien pour la sortie je ne sais pas...
    Courant 2014 je pense, mais quand, où, sous quel format ? Aucune idée, pour l'instant j'écris on verra après ^^

  • #3

    Wizzette (lundi, 06 janvier 2014 16:02)

    Super cet extrait ! Ca promet ! Ca donne envie d'en lire plus.

  • #4

    JessSwann (lundi, 06 janvier 2014 16:09)

    Merci Miss, en plus je pense que tu as déjà du lire la version courte de l'histoire ^^