Chapitre 18 Chasseur

Stefan posa un regard rempli de compassion sur Elena.

 

« Je suis désolé, commença-t-il. Je ne pensais pas que Damon, qu’il aimait encore Katherine. »

 

Elena se retourna vers lui.

 

«  Jeremy dit qu’on lui a jeté un sort. J’appelle Bonnie. »

 

Stefan grimaça.

 

« Attend Elena, qui te dit que ce n’est pas un piège ? »

 

La jeune vampire le fixa.

 

« Je ne sais pas Stefan, mais je ne peux pas le regarder se détruire, je ne peux pas. »

 

 

 

Le cœur lourd, Stefan laissa retomber son bras tandis qu’Elena composait fiévreusement le numéro de Bonnie.

 

 

 

()()

 

 

 

«  Ne décroche pas. » Ordonna Shane.

 

Bonnie se contenta d’un regard noir puis s’empara du téléphone. Elle écouta un instant puis,

 

«  Elena, calme toi, que se passe-t-il ?

 

- C’est Damon, Jeremy dit qu’il est ensorcelé et, Bonnie je t’en supplie, aide-le… Si,.. je ne pourrais pas continuer sans lui.

 

- J’arrive. » Souffla Bonnie.

 

 

 

()()

 

 

 

Elle était là. Si belle, tellement belle. Mais bien sûr, elle était avec Stefan. Elle avait toujours été avec Stefan. Quel idiot d’avoir cru qu’elle pourrait l’aimer lui !

 

 

 

()()

 

 

 

Damon recula et Elena se précipita vers lui.

 

«  Non. N’abandonne pas, n’abandonne pas. Je sais que tu es fort, je sais que tu peux le faire, je t’en prie Damon, ne me fais pas ça. »

 

Derrière elle, Stefan recula lentement. Elena ne le voyait plus. Les yeux rivés à ceux de son frère, elle l’étreignait à le briser et les paroles qu’elle avait prononcées un peu plus tôt lui revinrent en mémoire.

 

 

 

« Je ne pourrais pas continuer sans lui. »

 

 

 

Elena se pencha à l’oreille de Damon et Stefan ferma les yeux en les entendant.

 

«  Damon, je ne suis pas Katherine, je suis Elena.

 

- Elena, bredouilla Damon. Toi aussi, toi aussi tu te moques de moi.

 

- Non, Damon, non. Je ne joue pas. Murmura Elena. Je suis avec toi, je suis avec toi, répéta-t-elle. Damon, j’ai choisi. Je t’ai choisi. »

 

Des larmes roulèrent sur les joues de Stefan et il recula en titubant tandis que Damon posait un regard halluciné sur Elena.

 

«  Elena…

 

- Oui, c’est ça, c’est Elena. Murmura-t-elle.

 

- Elena, » répéta Damon.

 

Leurs doigts se nouèrent et Elena se pencha vers lui pour l’embrasser avec fièvre. Eperdu, Damon referma ses bras autour d’elle.

 

«  Ne me laisse pas. Implora-t-il.

 

- Je ne te laisserai pas, » promit Elena.

 

 

 

Stefan serra les paupières pour dissimuler ses larmes tandis qu’un pas léger se faisait entendre derrière lui.

 

« Elle a vraiment un goût pitoyable.

 

- Katherine, » soupira Stefan.

 

Souriante, Katherine se matérialisa devant lui.

 

« Je parie que tu es soulagé de me voir.

 

- Pas spécialement…

 

- Allez Stefan, oublie la, après tout, à quoi sert le double quand on peut avoir l’original ? »

 

Stefan détachait lentement les bras de Katherine de son cou lorsqu’Elena se retourna. Le visage déformé par l’angoisse, Elena plaqua Katherine au mur.

 

«  Où est Bonnie ? »

 

Surprise, Katherine tenta d’esquisser un sourire mais Elena s’empara d’un morceau de bois. Sans hésiter, elle le brisa et l’appuya contre la poitrine de Katherine.

 

« Je n’hésiterai pas. »

 

 

 

Haletante, Katherine lança un regard à Stefan et le jeune homme intervint.

 

« Elena !! Arrête !!! » Cria-t-il en l’écartant.

 

Elena tourna un visage bouleversé vers lui.

 

« On doit le sauver, Stefan.

 

- On le sauvera, mais pas comme ça. » Promit Stefan.

 

Sans attendre la réponse d’Elena, il s’avança vers Damon et enfonça le pieu dans son ventre.

 

« Je ne la mérite pas, murmura Damon, ivre de souffrance.

 

- Non. » Reconnut Stefan tandis que son frère s’écroulait.

 

 

 

Elena poussa un hurlement de détresse et Stefan se tourna vers elle.

 

«  Ramenons le à la maison tant qu’il est inconscient. »

 

 

 

()()

 

 

 

Tyler s’approcha de Caroline, inquiet.

 

« Que se passe-t-il au juste ? 

 

- Rien. Répondit la blonde sans lâcher son téléphone.

 

- Qui appelles-tu ?

 

- Stefan. »

 

Tyler la regarda avec incrédulité.

 

« Stefan ???

 

- Oui Stefan, ils sont partis si vite avec Elena et, et je m’inquiète.

 

- Pour Damon ????

 

- Non, bien sûr que non, je m’inquiète pour Elena. Elle fait n’importe quoi depuis sa transformation. »

 

 

 

Tyler s’approcha de Caroline et l’enlaça tendrement.

 

« Tu ne devrais pas t’inquiéter autant…

 

- Au contraire, » intervint Klaus.

 

Tyler se raidit et lui adressa un regard hostile tandis que Caroline se précipitait vers l’originel.

 

« Tu as des nouvelles ?

 

- Oui. Et elles ne sont pas bonnes, murmura Klaus. Bonnie ne doit sous aucun prétexte revenir ici. Pour une fois, je dois admettre que Katherine avait raison, éloigner Bonnie était la seule chose à faire tant que nous n’aurons pas neutralisé le chasseur. »

 

Tyler tiqua.

 

« Quoi ? Quel chasseur ? »

 

Klaus dédaigna de lui répondre et se tourna vers Caroline.

 

« Où est Elena ?

 

- Avec Damon, répondit la jeune femme. Il ne se sentait pas bien et… »

 

 

 

Klaus grinça des dents et la coupa.

 

« Qu’est-ce que tu dis ? Où sont-ils ?

 

- Je, je ne sais pas, j’essaie de joindre Stefan depuis tout à l’heure mais… »

 

Un juron coupa net Caroline et Klaus attrapa son portable.

 

«  Stefan. C’est Klaus. Quoi que tu sois en train de faire, j’espère pour toi que tu n’es pas en train de ramener Bonnie ici. »

 

Tyler grinça des dents et avança vers Kl            aus.

 

« Depuis quand décides tu de ce que Bonnie doit faire ou non ?

 

- Tyler, » souffla Caroline qui tenta de le retenir.

 

Klaus surprit son geste et sourit froidement.

 

«  Retourne avec ta petite louve Tyler. Quand à Bonnie, crois-moi, elle a tout intérêt à m’écouter. »

 

Tyler gronda mais Caroline fixa Klaus avec angoisse.

 

« Qu’est-ce qui se passe ? Est-ce que Bonnie est en danger ?

 

- Caroline ! » S’énerva Tyler.

 

Klaus l’ignora une fois de plus et fixa la blonde.

 

« Un chasseur vient d’arriver et il n’arrêtera pas tant qu’il ne l’aura pas trouvée, si elle tente quoique ce soit, il la tuera. »

 

Caroline blêmit et songea à ce qui s’était passé entre Elena et Damon.

 

« Je crois qu’il se sert de Damon comme appât, souffla-t-elle.

 

- Tu m’en diras tant, grinça Klaus. Où sont-ils ?

 

- Je suppose qu’ils vont ramener Damon au manoir Salvatore… »

 

 

 

Klaus tourna les talons à ces mots et Caroline s’adressa à Tyler.

 

« Ecoute, je sais que tu ne comprends pas mais je dois y aller. »

 

Tyler, ébahi, la suivit des yeux sans réagir tandis qu’elle emboitait le pas de Klaus.

 

 

 

()()

 

 

 

«  N’est-ce pas touchant ? » Ironisa Katherine en désignant Elena, qui, assise au chevet de Damon, étreignait la main de ce dernier.

 

Stefan se tourna vers elle avec lassitude mais avant qu’il ait eu le temps de répondre, Katherine se volatilisa. Surpris, Stefan se retourna et soupira à la vue de Klaus.

 

« Qu’est-ce que tu veux ?

 

- Tu ne réponds pas à mes messages, j’ai du venir en personne.

 

- Salut Stefan, » souffla Caroline d’une voix mourante.

 

Stefan lui adressa un regard noir avant de se tourner vers Klaus.

 

« On maitrise la situation. »

 

 

 

Klaus l’ignora et désigna Damon d’un mouvement de tête.

 

« J’espère VRAIMENT que Bonnie n’est pas en route pour venir l’aider… »

 

A ces mots, Elena releva le visage et se redressa.

 

«  Et pourquoi pas Klaus ? Depuis quand te crois-tu autorisé à décider pour Bonnie ?

 

- Depuis que j’ai besoin de Bonnie. La faire venir ici en ce moment serait du dernier égoïsme Elena. A la minute où elle prononcera un sort, le chasseur sera sur elle. »

 

Elena se décomposa tandis que Damon gémissait, en plein délire.

 

« Tout ça pour cette larve, » commenta Klaus avec mépris.

 

Indignée, Elena ouvrit la bouche pour protester mais elle croisa le regard de Caroline.

 

« Désolée Elena, mais je suis d’accord avec Klaus cette fois, déclara la blonde. Damon ne mérite pas qu’on risque sa vie pour lui. Pas plus Bonnie que qui que ce soit d’autre. »

 

 

 

()()

 

 

 

Elijah sursauta alors que Katherine pénétrait dans le salon à la volée.

 

« Je croyais que tu allais neutraliser Klaus.

 

- Pas avant d’avoir retrouvé l’amulette, Katarina. » Répondit Elijah avec flegme.

 

Katherine inspira lourdement.

 

« Je commence à penser que j’ai eu tort de te faire confiance.

 

- Non Katarina. Ton tort est de ne pas m’avoir fait confiance la première fois. »

 

 

 

()()

 

 

 

Elijah s’avança vers elle et elle se redressa, furieuse.

 

«  Est-ce vrai ? »

 

Elijah blêmit en comprenant qu’elle avait tout découvert et tendit les mains vers elle.

 

« Oui, mais Katarina, je vous jure que vous n’avez pas à vous inquiéter, j’ai trouvé un moyen de vous sauver, il vous suffit de me faire confiance. Le pouvez-vous ? »

 

La jeune femme lui lança un regard rempli d’horreur et, en guise de réponse, tourna les talons.

 

 

 

()()

 

 

 

« Tu pensais réellement pouvoir me sauver n’est-ce pas ? » Murmura Katherine.

 

Cette fois, Elijah s’emporta.

 

«  Bien sûr et plus que ça ! Bon sang Katarina, si seulement tu m’avais écouté, rien de tout cela ne serait arrivé !

 

- Et quoi ? J’aurais vécu, vieilli et je serais morte ? J’aime bien mieux celle que je suis désormais. A jamais jeune, belle, immortelle. » Rétorqua Katherine.

 

 

 

Elijah soupira lourdement et s’avança vers elle.

 

« Tu aurais pu avoir tout ça en me faisant confiance. Tu aurais pu revoir ta famille, embrasser ta mère une dernière fois. »

 

Katherine se décomposa en l’entendant et posa un regard embué sur lui.

 

«  Ne parle pas de ma mère Elijah. »

 

Le vampire soupira et essuya lentement la larme qui roulait sur sa joue.

 

« Katarina, je serais mort pour te protéger alors et je crois que je le ferais encore. »

 

Katherine secoua la tête.

 

« Toi et ton frère, vous avez tué ma famille Elijah. Crois-moi je n’oublierai jamais ça. 

 

- Je m’y suis opposé Katarina. »

 

 

 

()()

 

 

 

«  Niklaus, je t’en supplie ne fait pas ça.

 

- Et pourquoi pas ? Cette Katarina Petrova a ruiné tous mes espoirs, elle n’a pas respecté nos accords. Quelqu’un doit payer pour ça et puisqu’elle est introuvable, les siens la remplaceront.

 

- Non, Niklaus. » Insista Elijah.

 

 

 

Klaus se retourna vers son frère, une expression déçue sur le visage.

 

« Qu’est-ce que j’entends ? Non ? Et pourquoi pas Elijah ? »

 

L’originel, sentant qu’il était allé trop loin, ne répondit pas et Klaus sourit avec cynisme.

 

«  Quand je pense que j’ai passé des heures à me demander qui m’avait trahi alors que la réponse était sous mon nez… »

 

Elijah blêmit mais avant qu’il ait eu le temps de réagir, Klaus planta sa dague dans son cœur.

 

«  Tu n’aurais pas du faire ça mon frère. »

 

 

 

()()

 

 

 

Katherine regarda Elijah avec surprise et ce dernier reprit avec cynisme.

 

« Quoi Katarina ? Tu pensais vraiment qu’il y avait une autre raison à ma mort ? »

 

Katherine sourit avec satisfaction.

 

« Non. Mais je voulais en être certaine. »

 

Le demi-sourire qu’affichait Elijah s’effaça et il la plaqua contre le mur.

 

« Ne joue pas avec moi Katarina, je ne suis pas comme les frères Salvatore.

 

- Non, tu es beaucoup plus… sexy. » Souffla Katherine d’un ton provoquant.

 

Elijah plissa les yeux avant de poser ses lèvres sur les siennes dans un baiser vorace. Entre ses bras, Katherine mollit et il sentit son corps se plaqua contre le sien.

 

« Katarina, » murmura Elijah.

 

La vampire sourit avec cynisme et le repoussa.

 

«  Je te l’ai dit Elijah, je n’oublierai jamais. Fais en sorte que Klaus reçoive ce qu’il mérite et nous pourrons reprendre cette conversation. Pour l’instant, Stefan m’attend. »

 

 

 

Elijah déglutit et se força au calme.

 

« Vraiment ? Je croyais que Stefan n’avait d’yeux que pour Elena ?

 

- Allons Elijah, ça c’était avant que cette idiote ne se jette au cou de son frère. Tu connais le problème je crois ? » Ironisa Katherine avant de sortir.

 

Elijah ne put retenir un sourire tandis que Rebekah soupira.

 

« L’originale était décidément plus intéressante… Je ne sais pas laquelle parmi les deux copies est la plus décevante. »

 

Elijah tressaillit et se retourna vers sa sœur.

 

«  Depuis combien de temps es-tu là Rebekah ?

 

- Assez pour te voir te ridiculiser mon cher frère. »

 

Il grinça des dents tandis que Rebekah poursuivait :

 

«  Cette Katarina tente de te manipuler et je dois reconnaitre qu’elle y réussit fort bien. Tu n’es qu’un idiot Elijah, tu soupires devant elle comme tu le faisais devant Tatia !

 

- Tu te trompes Rebekah.

 

- Vraiment ? Dans ce cas à quoi rime la scène à laquelle je viens d’assister ?

 

- Je devais m’assurer de la fiabilité de Katarina, rétorqua Elijah.

 

- Oh je t’en prie ! Aucune Petrova n’est digne de confiance ! Tatia ne t’a donc pas suffi ? Et je ne parle même pas de cette stupide Elena.

 

- Vu ce que tu lui as fait, je te déconseille en effet d’aborder ce sujet, répondit Elijah.

 

- Je n’avais pas prévu qu’elle se transformerait.

 

- Une chance pour toi qu’elle l’ait fait, sinon je doute que Niklaus ait aussi facilement passé l’éponge, » rétorqua Elijah.

 

 

 

Rebekah grimaça légèrement, puis :

 

«  A-t-on des nouvelles de l’amulette ?

 

- Non, aucune. Et toi ?

 

- Pas la moindre, susurra Rebekah avant de ramasser son écharpe. Je vais voir Matt. »

 

Elijah retint le persiflage qu’il avait au bord des lèvres et la suivit des yeux. Rebekah lui cachait quelque chose. Elle était trop détendue pour qu’il en soit autrement. Le tout était de découvrir quoi.

 

 

 

()()

 

 

 

Elena embrassait Stefan. Il sentit son cœur se serrer devant la passion qu’elle mettait dans leur étreinte et elle se tourna vers lui.

 

«  Oh Damon, tu y as vraiment cru ? Allons réfléchis, pourquoi serais-je avec toi alors que je peux avoir ton frère ? »

 

Il sentit la peine le submerger et secoua la tête.

 

« Elena, pourquoi tu me fais ça ? Je t’aime. »

 

 

 

()()

 

 

 

« Elena, pourquoi tu me fais ça ? Je t’aime. » Murmura Damon.

 

La jeune femme tressaillit et Stefan s’assombrit devant la joie qui brillait dans ses yeux, rapidement remplacée par l’inquiétude. Oubliant Klaus, Elena se précipita vers Damon et prit sa main dans la sienne.

 

«  Damon, je suis là. Je ne vais nulle part, murmura-t-elle.

 

- Je t’aime Elena, répéta Damon, le regard vague.

 

- Je t’aime aussi Damon, » souffla-t-elle avant de l’embrasser légèrement sur le front.

 

 

 

A bout de nerfs, Stefan sortit avec fracas tandis que Klaus levait les yeux au ciel. Caroline hésita une fraction de seconde puis se dirigea vers la porte.

 

« Qu’est ce que tu fais ? » Intervint Klaus.

 

La jeune femme baissa les yeux sur son bras tendu et répondit.

 

«  Je vais consoler mon ami. Stefan a besoin d’aide. »

 

Klaus lança un regard contrarié vers le lit où Elena parlait toujours à voix basse et Damon puis se résigna.

 

«  Je te suis. »

 

 

 

()()

 

 

 

Stefan inspira longuement et tentait de retrouver son calme lorsque Caroline le rejoignit.

 

«  Stefan ? Demanda-t-elle avec hésitation. Est-ce que ça va aller ? »

 

Le vampire tourna un regard humide vers elle.

 

« Je l’ai perdue Caroline… J’ai perdu Elena. »

 

Caroline se mordit la lèvre et avança vers lui.

 

« C’est parce qu’elle est inquiète pour Damon, tu sais même si je ne comprends pas pourquoi, Elena, elle

 

- Arrête Caroline, s’il te plait. » La coupa Stefan.

 

Caroline soupira et l’enlaça maladroitement.

 

 

 

Derrière elle, Klaus grimaça et s’approcha, bouillant intérieurement de voir la jolie blonde s’occuper de Stefan.

 

«  On pourrait abréger ses souffrances. »

 

Stefan tressaillit et se jeta sur lui.

 

« Ne t’avise pas de toucher à Damon ! »

 

Klaus haussa le sourcil.

 

«  Et pourquoi pas ? Si je le tue, Elena m’en tiendra pour responsable et non toi et elle finira par te revenir, n’est-ce pas ce que tu veux ? »

 

Stefan, les canines découvertes, feula.

 

«  Damon est mon frère.

 

- Un frère qui t’a volé ta petite amie. Pour la seconde fois. 

 

- Ne t’avise pas de le toucher. » Gronda Stefan avant de retourner dans la chambre de Damon.

 

 

 

Klaus soupira et se tourna vers Caroline.

 

« Essayez de rendre service et voilà ce que vous récoltez ! »

 

La blonde secoua la tête.

 

«  Tu devrais partir. »

 

Klaus s’approcha d’elle.

 

« Tu es sûre que c’est ce que tu veux Caroline ? »

 

Elle déglutit.

 

« Je crois que j’ai été claire, je ne veux plus te voir. »

 

Klaus sourit largement.

 

« J’ai une idée… J’aide Damon Salvatore à briser le sort et en échange tu passes une soirée en ma compagnie… »

 

Outrée, Caroline le toisa.

 

« Non mais tu rigoles ?

 

- Pas du tout… Tout ce que tu as à faire c’est dire oui et t’arranger pour que Bonnie reste à l’écart. »

 

Caroline tiqua.

 

« Et tu sauveras Damon ?

 

- Je sauverai Damon, assura Klaus avant de lui tendre son portable. Appelle Bonnie. »

 

 

 

()()

 

 

 

« Bonnie c’est de la folie, tu ne peux pas retourner là bas. » Martela Shane pour la dixième fois depuis leur départ.

 

La sorcière se tourna vers lui, furieuse.

 

« Je ne laisserai pas tomber mes amis.

 

- Damon n’est pas ton ami. Rétorqua Shane.

 

- Non, mais il compte pour Elena. »

 

 

 

Shane leva les yeux au ciel mais à cet instant le portable de Bonnie sonna.

 

«  Caroline ? Qu’est-ce qui se passe ?

 

- Rien, Damon va mieux, il est inutile que tu viennes.

 

- Quoi ? S’étonna Bonnie. Mais Elena a dit que

 

- Elle s’est affolée pour rien, tu connais Elena. Répondit nerveusement Caroline. Surtout reste où tu es.

 

- Mais, pourquoi Elena ne m’appelle t’elle pas ?

 

- Oh Damon et elle sont… enfin tu vois. »

 

 

 

Bonnie écarquilla les yeux tandis que Caroline reprenait.

 

« Bon bah je te rappelle plus tard hein, surtout t’en fait pas. »

 

 

 

()()

 

 

 

«  Bien, très crédible. » Approuva Klaus.

 

Caroline, le visage dur, se retourna vers lui.

 

« Tu as intérêt à remplir ta part du marché Klaus. »

 

 

 

()()

 

 

 

Jeremy, toujours paralysé, jeta un regard haineux à Connor.

 

« Comment pouvez vous faire une chose pareille ? Bonnie n’a jamais fait de mal à personne, jamais.

 

- Vraiment ? C’est ce que tu comptes dire aux familles fondatrices ? »

 

Jeremy grimaça tandis que Connor se tournait vers la fenêtre.

 

« Elle sera bientôt là. Je le sens. »

 

 

 

A cet instant la porte explosa derrière eux et Connor recula à la vue de Klaus avant de se reprendre.

 

«  Te voilà bien audacieux vampire. »

 

Klaus jeta un regard de biais à Jeremy et sourit froidement.

 

« Tu as une minute pour libérer Salvatore du sort qui le retient.

 

- Ou sinon quoi ?

 

- Je te tue. » Répondit Klaus.

 

 

 

Connor sourit lentement et leva le bras.

 

« Je voulais attendre d’en avoir fini avec la sorcière mais finalement, un originel est une occasion que je ne peux pas laisser passer. »

 

Klaus évita la flèche de justesse et Connor gronda mais avant qu’il ait eu le temps de faire un mouvement, Caroline se jeta sur lui et lui déchira la gorge d’un coup de dents. En sang, Connor tomba à genoux et fixa Jeremy.

 

« Est-ce ça que tu protèges ? » Lui lança t’il.

 

 

 

Jeremy fixa Caroline, les yeux agrandis d’horreur et retrouva brusquement sa liberté d’action. Klaus l’ignora et se dirigea vers le petit autel où brûlait le cheveu de Damon.

 

« Jeremy approche et arrache le. » Ordonna t’il.

 

Jeremy tiqua.

 

« Quoi ? Mais pourquoi ne le faites vous pas vous-même ?

 

- Parce qu’aucun vampire ne peut s’approcher de ça alors vas-y. »

 

Avec réticence, Jeremy s’approcha et obéit.

 

«  C’est fini. » Déclara simplement Klaus avant d’attirer Caroline contre lui.

 

 

 

La vampire se dégagea de son étreinte et le toisa.

 

« Si c’était si simple pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? »

 

Klaus tiqua.

 

«  On ne peut jamais prévoir les conséquences… »

 

 

 

()()

 

 

 

Le chasseur tomba à genoux tandis que Rebekah inspirait brutalement. Derrière elle, Alexander, son fiancé, poussa un cri d’horreur.

 

« Alexander, il allait nous faire du mal, je ne pouvais pas le laisser faire, je ne pouvais pas. » Expliqua Rebekah.

 

 

 

Alexander ne répondit pas.

 

 

 

Trois jours plus tard…

 

 

 

Klaus ignora les sanglots de sa sœur et transperça la gorge d’Alexander.

 

«  C’était un chasseur Rebekah, on ne pouvait pas le laisser en vie.

 

- Mais il ne l’était pas avant !!

 

- Tu sais ce qu’on dit, lorsqu’un chasseur meurt, sa mission se transmet automatique au chasseur potentiel le plus proche de lui. » Répondit froidement Klaus.

 

 

 

()()

 

 

 

Damon ouvrit les yeux et fixa Elena et Stefan.

 

« Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi vous me regardez comme ça ? »

 

Elena échangea un rapide regard avec Stefan puis :

 

«  Damon tu ne te souviens pas de ce qui s’est passé ? »

 

Un sourire canaille lui répondit et Stefan se détourna.

 

«  Damon c’est sérieux, » le reprit Elena.

 

 

 

Damon fronça les sourcils et réfléchit.

 

« Il y avait ce type, ce Connor et après… Je ne sais plus.

 

- Tu as été ensorcelé, Damon. « 

 

La mâchoire du jeune homme se crispa.

 

« C’est-à-dire ?

 

- Que nous avons eu un aperçu de toutes tes frustrations, » ne put s’empêcher de pester Stefan.

 

Damon lui lança un regard troublé.

 

« Je vois…

 

- Elena, tu ferais mieux d’appeler Bonnie, » déclara Stefan.

 

 

 

La jeune femme se mordit la lèvre et hocha la tête.

 

« D’accord… »

 

Sa main caressa celle de Damon puis elle sortit, laissant les deux frères face à face.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0