Chapitre 15 Sexe, whisky & sang

Elena franchit la porte du bar et poussa un léger soupir de soulagement à la vue de Damon. Le jeune homme était seul au bar. L’estomac tordu d’appréhension, Elena approcha.

 

«  Nan mais en fait, c’est mieux comme ça, je pouvais pas rester de toute façon, j’espérais quoi ? » Demanda Damon à Alaric.

 

Derrière lui, Elena grimaça.

 

« Damon ? »

 

 

 

Le vampire se retourna et soupira.

 

« Oh c’est pas vrai, tu le crois ça ? Non seulement je te parle depuis une, non, deux bonnes heures et maintenant je vois Elena, mais qu’est-ce que ce type met dans son bourbon ? »

 

Elena fronça les sourcils.

 

« Damon t’es sûr que ça va ? »

 

Il se retourna vers Alaric.

 

« Elle me demande si ça va ! Comme si elle était vraiment là. »

 

Alaric se pencha vers lui.

 

« Damon, je voudrais pas te contredire mais à moins qu’elle soit morte elle aussi, Elena est VRAIMENT là.

 

- Damon, je suis vraiment là. » Répondit Elena au même moment.

 

 

 

Damon se troubla légèrement avant de se reprendre.

 

« Qu’est-ce que tu veux ? »

 

Elena inspira profondément et s’assit à la place qu’occupait Alaric.

 

«  Te parler.

 

- Mmm ?

 

- Bon d’accord, m’excuser. Damon j’aurais pas du te parler comme je l’ai fait, mais tu

 

- Allez te fatigue pas, la coupa Damon. Je suppose que Stefan t’attend dans la voiture, le moteur prêt à chauffer alors tu nous épargnes ça à tous et tu rentres gentiment à Mystic Falls comme la gentille petite fille que tu es. »

 

 

 

Elena serra les dents et inspira profondément.

 

« Stefan ne m’attend pas dans la voiture Damon.

 

- Alors Blondie ou l’hybride ou Mattie Matt, qui tu veux, j’m’en fous Elena. »

 

Ebahie, Elena le fixa tandis qu’il lui tournait le dos.

 

« Damon, je suis venue toute seule et ça fait des heures que je conduis pour te parler ! Tu le saurais si tu écoutais mes messages.

 

- Je les ai écoutés. » Lâcha Damon d’un ton indifférent.

 

 

 

Des larmes se formèrent dans les yeux d’Elena et elle secoua la tête.

 

« Là t’y vas fort Damon, commenta Alaric.

 

- Oh c’est bon je t’ai pas sonné toi ! » Grinça Damon.

 

Elena sursauta et regarda dans la direction vers laquelle Damon parlait.

 

« Mais tu parles à qui au juste ?

 

- Pas à toi. » Répondit Damon.

 

Elena inspira de nouveau pour se calmer.

 

 

 

()()

 

 

 

Caroline se laissa tomber dans le canapé des Salvatore tandis que Stefan ouvrait le bar.

 

« Mmm douze ans d’âge, réserve personnelle de Damon. Bah mon frère peut bien nous offrir ça. Déclara le vampire avec amertume. Je te sers ?

 

- Pourquoi pas, au point où j’en suis de toute façon… »

 

Stefan servit largement deux verres et en tendit un Caroline.

 

« Je propose que nous trinquions. »

 

 

 

Caroline se redressa et attrapa le verre.

 

« D’accord, on trinque à quoi ?

 

- Vu que c’est le whisky de Damon on pourrait boire à sa santé, mais j’ai pas trop envie ce soir, ironisa Stefan. Et pourquoi pas…

 

- Aux laissés pour compte ? » Suggéra Caroline avec cynisme.

 

Stefan la regarda d’un air appréciateur.

 

« Oui, ça me plait comme idée. Aux laissés pour compte ! 

 

- Aux laissés pour compte ! » Répéta Caroline.

 

 

 

Leurs verres s’entrechoquèrent sans douceur et ils les vidèrent d’un trait.

 

« Je crois qu’on en mérite un deuxième, » commenta Stefan.

 

Pour toute réponse, Caroline tendit son verre.

 

 

 

()()

 

 

 

« Damon, on en a jamais vraiment parlé, commença Elena.

 

- De quoi ? Il me semblait que tu avais été claire tout à l’heure non ? Qu’est ce que tu as dit déjà ? Ah oui : ne t’approche plus jamais de moi et un truc avec un pieu dans le cœur je me rappelle plus des détails. Bref tu m’as dit de partir et de ne plus jamais revenir, il me semble que ça clos toute discussion non ? »

 

Elena sentit ses larmes menacer à nouveau à la vue de la peine qu’il essayait de cacher.

 

« Damon, j’étais en colère. Ce que tu as fait. Tu as profité de moi quand même ! »

 

 

 

Damon ricana et s’accorder une nouvelle gorgée de whisky.

 

« Oui Elena, j’ai profité de toi, c’est ce que je fais avec tout le monde, rien à voir avec le gentil Stefan. Mr parfait.

 

- Arrête ne mêle pas Stefan à ça. »

 

Damon reposa sa bouteille d’un geste brusque.

 

« Je rêve là ? Ne mêle pas Stefan à ça ? Alors que depuis le début il n’a jamais été question que de lui ? Oh Damon, aide-moi à sauver Stefan… Damon, je m’ennuie depuis que Stefan est parti, reste avec moi. Damon, Stefan est revenu maintenant alors j’ai plus besoin de toi mais reste dans le coin au cas où j’aurais besoin d’un copain de rechange !!! »

 

 

 

Le souffle bloqué, Elena le fixa avec affolement.

 

«  T’es sensée trouver des excuses débiles là ou au moins essayer, » ironisa Damon.

 

Elena ne répondit pas, les yeux rivés à un homme qui, à quelques pas d’eux, essuyait nerveusement la main qu’il venait de se couper avec les débris de son verre.

 

« Oh c’est pas vrai, tu crèves de soif et t’as rien écouté de ce que je viens dire. » Soupira Damon.

 

 

 

Les lèvres d’Elena se retroussèrent tandis que sa gorge s’asséchait. Damon soupira.

 

« Et je suppose que t’as rien pris à manger avec toi au cas où tu aurais une petite faim. »

 

Elena le regarda, incapable de se concentrer sur autre chose que sur l’odeur du sang.

 

« D’accord, exercice pratique. » Marmonna Damon.

 

Le vampire attrapa Elena par le bras sans douceur et ramassa la bouteille de l’autre.

 

«  Je prends celle-ci aussi, cadeau de la maison encore. » Lança-t-il au serveur en se servant derrière le bar.

 

 

 

L’homme ne broncha pas et Damon entraina Elena.

 

« Tu m’écoutes encore ou t’as trop faim pour ça ? »

 

Elena secoua la tête, le visage déformé.

 

« Trop faim donc. » Soupira Damon.

 

Il traina Elena derrière lui et fixa l’homme qui saignait.

 

« Tu viens avec nous sur le parking. Déclara-t-il avant de se tourner vers ceux qui l’accompagnaient. Tout est normal, il ne se passe rien. Soirée de beuverie habituelle. 

 

- Tout est normal, déclara un des hommes.

 

- Je vais faire un tour sur le parking, » déclara la proie.

 

 

 

Elena feula et la poigne de Damon se serra sur son bras à le briser.

 

« Non tu attends, j’ai pas envie de tous les hypnotiser tout seul vu que je suppose que Blondie ne t’a pas expliqué ça non plus. »

 

Elena lui lança un regard de détresse et Damon l’entraina.

 

« Je m’en doutais…Allez on sort de là. »

 

 

 

()()

 

 

 

Stefan jeta un regard vers son portable tandis que Caroline les resservait.

 

«  Elena a appelé ?

 

- Pas le moins du monde. Déclara Stefan. Tyler ?

 

- Pas plus. »

 

 

 

Leurs verres s’entrechoquèrent de nouveau et Caroline reprit après avoir vidé le sien.

 

« Qu’est-ce que tu crois qu’ils font ? »

 

Stefan grimaça.

 

« Franchement Caroline, j’aime mieux pas me poser la question.

 

- Oui c’est sûr… Mais tu crois qu’elle l’a trouvé ?

 

- Si quelqu’un sait comment marche Damon et est capable de le trouver c’est Elena alors oui. » Déclara Stefan d’un ton sec avant de se pencher pour se resservir.

 

 

 

Caroline soupira.

 

« Excuse moi, je voulais pas te

 

- T’en fais pas Caroline après ce que j’ai appris tout à l’heure plus rien ne pourra être pire. Déclara Stefan. Vide, annonça-t-il en retournant la bouteille.

 

- Oh…

 

- T’en fais pas, Damon en a tout un stock, il passe son temps à boire de toute façon, » déclara Stefan avant d’aller chercher une bouteille neuve.

 

Le bouchon céda avec un pop et Stefan les resservit.

 

« Franchement Caroline, c’est vraiment gentil de rester avec moi ce soir, j’apprécie mais si tu, enfin si tu veux faire autre chose, te sens pas obligée de rester pour veiller sur moi surtout. Je vais pas me ruer sur le sang qui est à la cave si c’est ce qui t’inquiète. »

 

 

 

Caroline secoua la tête.

 

« J’y avais même pas pensé. Et tu voudrais que je fasse quoi ? Que j’aille voir Tyler ? Je pourrais rentrer chez moi avaler un litre de glace et pleurer mais ça, c’est bien que quand tes copines sont là pour t’aider, mais

 

- Elena est partie, soupira Stefan. Mais si tu veux je dois avoir de la glace. »

 

Caroline leva les yeux.

 

« Merci mais je crois que cette nuit je préfère le whisky.

 

- Tu peux l’avoir avec de la glace si tu veux, » répondit Stefan.

 

 

 

Caroline sourit.

 

« Et au fait pourquoi Bonnie est avec Katherine ?

 

- Ah ça… » Soupira Stefan en les resservant.

 

 

 

()()

 

 

 

Damon relâcha le bras d’Elena.

 

« Alors écoute, tu vas… »

 

Le vampire s’arrêta net alors que la jeune fille se jetait sur la gorge de l’homme.

 

« Ok tu vas faire comme tu le sens. » Marmonna-t-il.

 

 

 

Elena ferma les yeux et le soulagement déferla en elle alors que le sang emplissait sa bouche. Jamais rien ne lui avait semblé aussi bon. Elle en voulait encore, encore… Elle grogna alors qu’on la tirait en arrière.

 

« Arrête. Si tu en prends plus tu vas le tuer. » Lui lança Damon en la maintenant à distance.

 

Peu à peu, Elena se calma et elle frémit.

 

«  Oh non ! Damon est ce que ?

 

- Il va bien. Lui assura le vampire. Il est un peu sonné mais il ira bien je te le promets.

 

- Dieu merci, souffla Elena.

 

- Voilà pourquoi c’était complétement idiot de ta part de partir seule comme tu l’as fait ! Tu es encore trop inexpérimentée pour pouvoir te contrôler ! » L’engueula Damon.

 

 

 

Elena baissa la tête et il soupira.

 

« Hey ? Ça va ? »

 

Les larmes aux yeux, elle hocha la tête et Damon leva les yeux au ciel.

 

« Ça aussi c’est normal, les émotions qui débordent, et ça aussi tu vas apprendre à le contrôler. Maintenant tu montes dans la voiture et je te ramène. »

 

 

 

Damon commença à avancer avant de s’arrêter en voyant qu’elle ne le suivait pas.

 

« Alors tu viens ?

 

- Si je monte dans cette voiture, tu vas me ramener et après tu vas repartir.

 

- C’était l’idée. » Admit Damon.

 

Elena secoua la tête.

 

«  Damon, je sais que c’est beaucoup te demander mais s’il te plait, j’ai vraiment besoin de te parler. »

 

 

 

Damon pesta entre ses dents et se retourna.

 

« T’as rien écouté tout à l’heure hein ? Il n’y a plus rien à dire Elena !

 

- Je t’en prie Damon, si tu veux encore partir après je, d’accord mais laisse-moi te parler avant.

 

- MAIS POURQUOI !!! Bon sang Elena, je sais déjà par cœur ce que tu vas me dire, j’aime Stefan, blablabla, Stefan et moi, blablabla, oh bien sûr si on s’était connu plus tôt ou si tu étais un gentil vampire. »

 

Un passant sursauta en l’entendant et Damon le fixa.

 

« Quoi toi ?! »

 

 

 

Elena le fixa, anéantie, et Damon soupira.

 

« Et en plus tu as réussi à t’en mettre plein ton pull, oh c’est pas vrai, je sens que je vais le regretter. Allez viens.

 

- Où on va ? Demanda Elena, méfiante.

 

- Y’a un motel de l’autre côté de la route.

 

- Un motel… »

 

 

 

Cette fois c’en fut trop pour Damon et il se retourna, furieux.

 

« Oui Elena un motel ! Avec de l’eau et du savon pour te nettoyer et une chambre où tu pourras me dire toutes ces choses si importantes que tu rêves soi-disant de me dire ! Maintenant si ça ne te convient pas, tu prends ta voiture et tu rentres maintenant parce qu’il HORS DE QUESTION que je rentre à nouveau dans ce bar et que j’hypnotise tous les poivrots du coin pour que Miss Elena se sente en sécurité pour parler !!! »

 

Elena recula, effarée par son éclat, et il leva les bras au ciel.

 

« D’accord j’ai compris. » Déclara-t-il en se dirigeant vers sa voiture.

 

 

 

Un étau se referma sur le cœur d’Elena et elle souffla.

 

« Non, attend, je d’accord, je vais te suivre.

 

- Oh t’as plus peur du grand méchant vampire ? » Ironisa Damon avant de traverser la route.

 

 

 

Elena se força à inspirer profondément et le suivit.

 

 

 

()()

 

 

 

«  Alors tout ça c’est pour soigner Elena ? » S’étonna Caroline.

 

Stefan haussa les épaules.

 

« Elena n’a jamais voulu être un vampire, même Damon le sait, alors oui s’il existe un remède je veux qu’elle ait le choix. »

 

Caroline sourit tristement en se servant et Stefan soupira.

 

« Tu trouves ça idiot hein ?

 

-Non, au contraire, je trouve ça adorable, s’empressa de répondre Caroline. Bon un peu idiot vu ce que fait Elena en ce moment mais, oh mince j’avais dit que j’en parlerais plus. Quelle idiote ! »

 

 

 

Stefan rit tristement.

 

« Non, ça va, en fait ça me fait du bien d’en parler.

 

- Alors si tu veux mon avis, Elena est complètement folle de courir après Damon, répondit Caroline. Je veux dire, oui d’accord il est fabuleusement beau

 

- Là tu m’aides moyen Caroline, soupira Stefan en les resservant.

 

- Oh mais t’es pas moche ! Au contraire

 

- Trop aimable.

 

- Mais si ! Je me souviens quand tu es arrivé, j’ai complétement craqué pour toi. Mais bien sûr toi tu voyais qu’Elena alors…

 

- T’es sortie avec mon frère.

 

- Une erreur monumentale, la plus grosse de ma vie si on excepte celle d’avoir pardonné Tyler. »

 

 

 

Stefan soupira.

 

« Tyler et toi ça doit pouvoir s’arranger non ? 

 

- Stefan, il sort avec une autre et sous mon nez en plus !

 

- Il ne savait même pas que tu étais là.

 

- Mais c’est pareil ! Par contre que j’ai le malheur de parler deux minutes à Klaus et Mr. me fait une scène. »

 

Stefan tiqua et la resservit.

 

« Qu’est ce qu’il y a au juste entre Klaus et toi ?

 

- Oh non Stefan, pas toi… » Gémit Caroline.

 

 

 

()()

 

 

 

Elena finit d’éponger le plus gros du sang qui maculait son pull en pestant tandis que Damon se servait un verre.

 

« Putain mais qu’est-ce que je fous dans cette galère, marmonna t’il. Elena tu comptes rester enfermée toute la nuit dans la salle de bain et me parler à travers la porte ou quoi ???!

 

- J’arrive pas à faire partir les tâches.

 

- Oh les filles, soupira Damon avant de retirer son T Shirt. Tiens met ça.

 

- Qu’est-ce que c’est ?

 

- Mon T Shirt, qu’est-ce que tu veux que ce soit ? Une pochette surprise ? Allez ouvre la porte. »

 

 

 

Elena inspira et entrouvrit la porte.

 

« Bon sang Elena, je compte pas te sauter dessus.

 

- Vraiment ? Permet moi d’en douter après ce que tu as fait tout à l’heure.

 

- Et ça recommence, » gémit Damon tandis qu’elle refermait la porte.

 

 

 

Au bout de quelques minutes, Elena sortit, enveloppée dans son T Shirt.

 

«  Oh c’est pas vrai, souffla t’elle en découvrant Damon torse nu.

 

- Quoi ? Désolé, j’ai pas pensé à prendre une garde-robe de rechange. Persifla-t-il avant de servir deux verres de whisky. Tiens.

 

- Oh non Damon je bois pas ça…

 

- Si.

 

- Non !

 

- Si, ça va t’aider à ne pas penser au sang et à toutes ces choses, comme ça tu diras ce que tu es venu dire et tu rentreras gentiment chez toi. »

 

 

 

Elena grogna et avala le verre cul sec.

 

« Content ?

 

- Pas encore, mais ça pourrait venir, grinça Damon en la resservant.

 

- C’est pour ça que tu bois autant ? Je veux dire, pour oublier l’envie de sang ?

 

- Non, je bois parce que j’aime ça. Répondit Damon avec amusement.

 

- Bien sûr j’aurais du m’en douter… »

 

 

 

Damon la suivit des yeux tandis qu’elle s’asseyait et attendit.

 

« Elena ? C’est toi qui voulais me parler… »

 

Elena déglutit et reprit une gorgée pour se donner du courage.

 

« Damon, je voulais juste m’excuser, j’étais, je suis toujours, vraiment en colère mais c’était un peu ma faute… Je veux dire, j’aurais pas du,

 

- Pas du quoi ?

 

- Te laisser t’approcher de moi, je…

 

- Oh c’est pas vrai !! Tout ça pour ça ! OUI ELENA, JE SAIS. Stefan est ton amour éternel et peut être que si on s’était rencontrés avant et que j’étais un gentil vampire qu’on tient en laisse, tu

 

- Mais on s’est rencontré avant Damon. Le coupa Elena. Seulement tu m’as fait oublier. »

 

 

 

Damon grimaça.

 

« Je pensais pas que tu te souviendrais de ça…

 

- Ah oui ? Parce que tu vois, pendant que j’étais allongée à la morgue de l’hôpital, je ne pouvais penser qu’à ça Damon !! »

 

Il la regarda avec incompréhension.

 

« Pourquoi tu ne l’as pas dit avant ? »

 

Elena se mordit les lèvres.

 

« Parce que…

 

- Je saissssssss. Stefan.

 

- Bien sûr Damon, il y a Stefan ! Je l’aime !

 

- Tu ressembles de plus en plus à Katherine. »

 

 

 

Elena inspira.

 

« Oh non je ne te laisserais pas me mettre en colère Damon.

 

- Bon c’est tout ? »

 

Elena le regarda.

 

«  Damon, c’est compliqué, essaie de comprendre…

 

- De comprendre quoi Elena ? Comment veux-tu que je comprenne alors que tu ne m’expliques rien ? La seule chose que tu as fait depuis ton arrivée ici excepté manger et te plaindre de ton pull tâché, c’est me dire que tu voulais que je revienne !

 

- Bien sûr que je veux que tu reviennes, Damon, je te l’ai dit, j’étais furieuse et »

 

 

 

Damon abattit son poing sur le lit et se leva.

 

«  NON ELENA !!! Qu’est-ce que tu crois ? Que je vais revenir gentiment parce que tu me le demandes ? Damon va-t’en, oh puis non reste ! Aide-moi Damon, je dois aider Stefan

 

- Damon je

 

- NON TU AS VOULU PARLER ON PARLE !!!! »

 

Elena se décomposa et Damon la fixa avec hargne.

 

« Ah non pas cette fois. J’en ai assez Elena tu comprends ? Assez d’être là à te servir de jouet quand Stefan t’ennuie ou à le remplacer quand tu es en manque de sensations fortes ! J’en ai marre de me forcer à être gentil avec tes amis dans l’espoir que tu te dises que je ne suis pas si horrible que ça ! J’en ai plein le dos de devoir supporter de te voir avec Stefan alors que quand tu es avec moi tu… Et merde ! J’en peux plus Elena, je ne suis pas celui que tu veux que je sois, je ne le serais JAMAIS. Et j’en ai assez de te servir de roue de secours !!!

 

- Oh non, Damon, souffla Elena, anéantie. Tu peux pas croire ça, je n’ai jamais joué avec toi.

 

- Peut être ! D’accord mais au bout du compte Elena le résultat est le même alors arrête de me courir après, arrête de me demander de revenir, alors qu’on sait tous les deux que dès l’instant où Stefan franchira le seuil tu me repousseras comme tu l’as toujours fait ! TU NE PEUX PAS NOUS AVOIR TOUS LES DEUX ELENA !!! »

 

 

 

()()

 

 

 

«  Il n’y a rien entre Klaus et moi, je te jure. »

 

Stefan haussa le sourcil et Caroline soupira.

 

« D’accord, j’avoue que je le trouve plutôt beau et bien sûr il est riche, mais il n’a pas un bon fond, il est mauvais et ce n’est pas le genre de garçon que je veux ! Moi je veux un garçon gentil, qui me prenne dans ses bras, et qui me dise qu’il m’aime sans mentir. Je veux une vie normale Stefan, enfin une vie aussi normale que possible. Je veux dire, c’est déjà assez dur d’être un vampire et que Bonnie soit une sorcière et Tyler une sorte d’hybride alors pourquoi je peux pas juste trouver un garçon qui m’aime vraiment et qui soit ni fou, ni hybride ni je ne sais quoi !!! »

 

 

 

Stefan soupira alors qu’elle sanglotait et l’attira contre lui.

 

« Hey, viens là. Caroline, je sais pas que ce que l’avenir nous réserve mais je suis certain que tu finiras par trouver. Tu le mérites. »

 

Caroline renifla et se redressa légèrement.

 

« T’es gentil mais je le pense pas et en plus je dois être affreuse…

 

- Pas pour moi et je suis certain que je suis pas le seul. Répondit Stefan en vidant son verre. Quand à Tyler et bien tu sais quand j’étais, disons en mode éventreur, j’ai fait des choses avec des filles dont je suis pas très fier, alors j’y connais rien en loup garou mais…

 

- C’est gentil de me dire ça, sanglota Caroline.

 

- Je le pense, Caroline, et si Tyler ne se rend pas compte à quel point tu es géniale alors il ne te mérite pas. »

 

 

 

Caroline renifla de plus belle et Stefan essuya doucement une de ses larmes.

 

« Arrête de pleurer…

 

- J’aimerais bien mais j’y arrive pas… Je me sens tellement nulle et moche et bête !

 

- Tu n’es rien de tout ça, je te le garantis et crois moi je suis un expert en la matière. »

 

Caroline rit entre ses larmes.

 

« T’es bête…

 

- Tu vois c’est ce que je disais.

 

- Non, c’est pas ça, c’est juste que…tu vaux tellement mieux que Damon, » murmura Caroline.

 

 

 

Leurs regards se croisèrent et Stefan laissa échapper la bouteille qu’il tenait.

 

«  Caroline, je crois que… Commença t’il tendu.

 

- Tais-toi… » Souffla la jeune femme avant de l’embrasser.

 

Leurs bouches se soudèrent étroitement et Stefan la serra contre lui avant qu’elle ne se détache.

 

« Excuse-moi, je sais pas ce qui m’a pris, je sais que t’en a pas envie et »

 

La bouche de Stefan reprit la sienne avec fièvre et Caroline gémit alors qu’il la poussait violement contre le mur. La main de Stefan remonta le long de sa cuisse et elle le repoussa pour défaire sa chemise. Ses mains rencontrèrent celles de Stefan sur son torse et il la débarrassa de sa robe avant de la pousser sur le canapé. Un cri échappa à la jeune femme alors qu’il la prenait lentement et elle se cambra pour le recevoir.

 

 

 

()()

 

 

 

Elena fixa Damon au bord des larmes.

 

«  Je sais…

 

- Alors quoi Elena ??? Pourquoi veux-tu que je revienne ! »

 

Elena ferma les yeux, tremblante.

 

«  POURQUOI ELENA !!!

 

- Tu le sais, » coassa-t-elle.

 

Damon la saisit par les épaules et la secoua.

 

« Regarde-moi !! Allez Elena un peu de courage ! Pourquoi ? Pour que je t’apprenne à être un bon vampire ? Pour avoir une épaule sur laquelle pleurer quand Stefan pétera les plombs parce qu’il ne supportera pas de savoir que tu te nourris d’humain ? Pour avoir une roue de secours ? POURQUOI ELENA !!! DIS LE !!!

 

- Parce que j’arrive pas à me dire que tu seras plus là, sanglota Elena. Damon, je supporte pas de te savoir que tu vas partir et que je ne te verrais plus et que…

 

- DIS-LE !! Ragea Damon. Pourquoi, pourquoi, POURQUOI !!!

 

- PARCE QUE JE T’AIME !!! » Hurla Elena.

 

 

 

Damon vacilla et la regarda avec surprise.

 

«  Quoi ? »

 

Bouleversée, Elena secoua la tête et se précipita vers la porte.

 

 

 

Elle était à mi-chemin lorsque Damon la rattrapa et lui fit faire volte-face.

 

« C’était quoi ça ?

 

- La vérité, Damon. Ce que tu voulais que j’admette mais ça change rien. Oui je t’aime et c’est pour ça que c’est si difficile. Je ne veux pas décevoir Stefan et je l’aime mais quand je suis avec toi c’est comme si, comme si tu me consumais et ça me fait peur Damon !

 

- Elena, je

 

- Quand je te vois j’ai envie, Damon, j’arrête pas de penser à toi et ça me terrifie.

 

- Oh… »

 

 

 

Elena se mordit les lèvres et il cligna des yeux, sous le choc.

 

« Là, je sais que j’ai trop bu…

 

- Oh c’est pas vrai, » gémit Elena.

 

 

 

()()

 

 

 

Elle le voulait comme elle n’avait jamais voulu personne. C’était plus fort qu’elle et le sentir si proche dans ce motel, si…

 

 

 

()()

 

 

 

«  J’y arrive plus Damon. » Souffla Elena d’une voix étranglée avant de se jeter dans ses bras.

 

 

 

Leurs lèvres se soudèrent et Damon la força à venir contre lui. Ses mains glissèrent sous son t-shirt tandis qu’il l’embrassait et il la ramena vers la chambre. Une fois à l’intérieur il claqua la porte d’un coup de pied et la posa sur le lit.

 

« Elena, » gémit il alors qu’il déchirait son t-shirt.

 

Incapable de penser, Elena reprit sa bouche à nouveau et glissa ses mains le long de son torse nu.

 

 

 

Damon haleta alors que la sonnerie du portable d’Elena résonnait.

 

« Oh c’est pas vrai… gémit-il. Un parfait sens du timing. »

 

Elena, le souffle court, décrocha.

 

« Jeremy…

 

- Oh je vais tuer ce gamin, râla Damon.

 

- Oui, non, je dois raccrocher Jeremy. Oui moi aussi. »

 

 

 

Elena jeta son portable et Damon la regarda avec stupeur.

 

« Tu me dis pas qu’on doit rentrer éviter une catastrophe ?

 

- Non. » Murmura Elena avant de l’embrasser à nouveau.

 

 

 

Damon sentit le corps d’Elena se tendre contre le sien et il gémit contre sa bouche.

 

« Attends, attends, haleta t’il. Dis-moi que c’est pas un jeu, un rêve, appelle ça comme tu voudras mais dis-moi que c’est pas ça.

 

- Crois-moi ça n’a rien d’un jeu, souffla Elena en glissant ses mains jusqu’à sa ceinture.

 

- Oh bon sang, haleta Damon. Elena faut que je sache…

 

- Tais-toi, » murmura la jeune femme avant de l’embrasser à nouveau.

 

 

 

Cette fois Damon obéit.

 

 

 

()()

 

 

 

Jeremy regarda stupidement son portable.

 

« Alors comment elle va ? Demanda Matt.

 

- En fait je sais pas du tout… Elle avait l’air complétement ailleurs, elle, elle a raccroché. »

 

Matt rit et lui tapa sur l’épaule.

 

«  A mon avis, tu as interrompu une soirée entre amoureux…

 

- Je croyais que t’avais vu Stefan un peu plus tôt ?

 

- Mais ça fait des heures qu’ils sont partis, sourit Matt.

 

- Je devrais peut être rappeler…

 

- Sérieux ? Jer, ta sœur a vécu des moments difficiles et si elle fait ce que je crois qu’elle fait, la dernière chose dont Stefan et elle aient envie c’est que tu les harcèles. »

 

 

 

Jeremy sourit et reposa son portable tandis qu’April revenait des toilettes.

 

«  T’as raison, je passerais chez les Salvatore demain matin, histoire de voir si tout va bien.

 

- Voilà, » approuva Matt en le gratifiant d’une tape dans le dos.

 

 

 

()()

 

 

 

Caroline, exténuée, se laissa retomber sur le lit et Stefan soupira à ces côtés.

 

« Il reste du whisky ? Demanda la blonde.

 

- Tant que tu veux, » souffla Stefan.

 

Il prit une profonde gorgée et lui présenta la bouteille mais Caroline l’attira à elle.

 

« Non comme ça… Murmura-t-elle avant de l’embrasser.

 

- Mmm oui, il est meilleur comme ça. » Souffla Stefan avant de passer sur elle.

 

 

 

Chapitre 14                                                                                                            Chapitre 16

Écrire commentaire

Commentaires: 0