Commentaires

Ici vous pourrez commenter le roman, me poser des questions et vous trouverez également un lien vers toutes les chroniques !

 

N'hésitez pas à venir commenter ou à poster le lien de votre chronique

Vous pouvez aussi commenter sur FB,  The Inn at Lambton, et diverses plateformes de lecture :Livraddict, Babelio, Booknode et Goodreads.

  Et bien sur il vous est possible de   laisser vos commentaires sur la page Amazon du livre.


Françoise sur Amazon


J'ai dévoré le livre en une nuit. Merci à Jess Swann pour ma nuit blanche !!
je ne dévoilerai rien de l'intrigue ! Sachez que c'est moderne dans l'écriture et dans le ton. J'ai beaucoup aimé la version moderne de Marianne (un peu moins écorchée vive...) et Isobel bien dans ses baskets et plus vive que l'Eléanor de Jane Austen. Le vilain Oliver Vane (Willoughby) est toujours aussi charmant et l’équivalent du merveilleux Colonel Brandon est un geek sympathique. Quant à Adam il est mignon tout plein. Comme de bien entendu on déteste l'affreuse (Vera) qui fait souffrir Eleanor.
C'est enlevé, frais, des femmes modernes qui vivent leur passion à l'extrême sans se perdre totalement. A lire absolument. Si vous avez aimé la version de Jane Austen vous dévorerez la version Jess Swann.



Le 26 Février 2015


Séverine sur Facebook


"C'est le deuxième livre de Jess Swann que je lis et je dois dire que son premier livre Amour, Orgueil et Préjugés fût pour moi un coup de coeur et j'adore le relire.

Dans ce second livre, l'auteur nous plonge dans l'adaptation à notre époque de Raisons et Sentiments de Jane Austen. Jess Swann par sa plume à su magnifiquement transposé le caractère des personnages de Jane Austen à ses personnages car on retrouve bien en Isobel Westlake Elinor Dashwood, en Helen Westlake Marianne Dashwood, en James Le colonel Brandon, en Oliver Van Wellooghby, en Addam Edward Feras. J'ai été conquise depuis le début par l'histoire des soeurs Westlake. Si vous aimez Jane Austen je ne peux que vous conseillé de lire l'adaptation faite par Jess Swann."


Le 27 Février 2015


Hélène sur Amazon


"J'ai lu les 2 premiers, celui ci est sans conteste le meilleur des trois. Le style est léger mais l'écriture ampoulée. Il nous transporte sans cesse entre le 19 eme et 21eme siecle. J'aime bcp l'histoire qui change radicalement de ce que je lis habituellement. Ce n'est évidemment pas de la gde littérature mais on passe un bon moment"



Le 1er Mars 2015


Claire sur Onirik

 

"Jess Swann (quel joli pseudo !) est l’une des premières auteurs francophone à se lancer dans le très spécialisé domaine des réécritures des livres de Jane Austen. C’est un terrain de prédilection bien connu et bien exploité par les romancières anglo-saxonnes, et ce, depuis fort longtemps déjà. Les traductions de leurs oeuvres commencent à déferler sur le marché éditorial français, mais encore une fois, Jess Swann reste l’un des précurseurs français en la matière.

 

Après avoir excellé pour son premier coup d’essai dans un charmant Amour, Orgueil et préjugés (certes le titre est un peu lourd, mais ne vous y fiez pas, le contenu est fort plaisant), l’auteur récidive avec un second opus, une revisite du fameux Raison et sentiments.

 

Les fans ont tous en tête le très beau film éponyme de Ang Lee, scénarisé par la brillante Emma Thompson, avec Kate Winslet. Et c’est véritablement le visage de cette actrice que l’on a en tête en lisant le livre, l’hommage est appuyé par un clin d’oeil à Titanic, le film de James Cameron.

 

L’histoire suit les grandes lignes du roman originel, et c’est vraiment intéressant de voir comment Jess Swann a su adapter certains points caractéristiques de l’Angleterre georgienne à notre époque, tout en en conservant l’esprit.

 

On prend donc beaucoup de plaisir à découvrir l’histoire de ces deux soeurs (même si elles sont trois chez Jane Austen), brisées par la mort de leur père et obligées de tout quitter et de repartir de zéro. Chaque personnage du roman initial est parfaitement reconnaissable, même si le trait semble un peu forcé parfois, cela n’en est que plus amusant.

 

Les deux intrigues amoureuses, fils directeurs du roman, et que l’on attend évidemment avec impatience, ne déçoivent pas, bien au contraire et il est même très enthousiasmant de découvrir ces héroïnes au coeur de scènes intimes que l’époque austenienne n’aurait jamais permises.

 

Une bonne romance, doublée d’un délicieux hommage à Jane Austen ! "

 

Le 03 Mars 2015


Coquelicote sur le blog Sans grand intérêt


"On a la chance, dans le beau monde de la francophonie, d’avoir des auteurs adorables qui acceptent de nous confier leurs nouveaux romans en échange d’une honnête critique. Jess Swann est de ceux-là, et je suis absolument ravie de pouvoir découvrir ses livres peu après leur sortie.
 
Constance & Séduction est une réécriture moderne de Raisons et sentiments de Jane Austen, l’un de mes livres préférés de cette auteure. Dans cette version so 21th century, Isobel et Helen Westlake viennent de perdre leur père. Celui-ci tenait l’essentiel de sa richesse, y compris sa maison, de sa première épouse. Lorsqu’il meurt, ses biens passent donc à l’unique enfant de son premier mariage, Lowell, qui avec son épouse Lauren, n’a aucun scrupule à mettre ses demi-sœurs à la porte. « Vous comprenez, c’est la crise, les affaires vont mal... » Isobel et Helen déménagent donc à Chester où Isobel a heureusement trouvé un travail grâce à un ami de son père en tant que juriste dans son entreprise et où Helen pourra poursuivre ses études en art. Cet éloignement signifie pour Isobel dire au revoir à Adam, frère de sa belle-sœur, avec qui elle vivait une idylle naissante, et pour Helen rencontrer Oliver, un jeune homme d’affaires séduisant...
 
J’ai lu ce livre en trois fois en fait. Je l’ai commencé un soir. Juste un chapitre me suis-je dit, et j’en ai lu trois. Puis je me suis replongée dedans le dimanche, quand la folie de la semaine s’est calmée. Et là j’ai lu sans m’arrêter, jusqu’à ce que je sois obligée de faire autre chose et de remettre à plus tard la lecture des trente pages restantes (à un moment super intense en plus !), ce qui n’a pas traîné puisqu’après notre film, j’ai terminé ce roman. C’est dire si j’ai été embarquée dans cette histoire !
 
Jess Swann a pris le parti de suivre au plus près la trame du roman d’origine. Ainsi, c’est Isobel/Elinor que nous suivons en tant que narratrice. Malgré toutes les qualités que je reconnais au personnage de Jane Austen, j’avoue que je ne l’ai jamais adoré. Et pourtant, je me suis énormément attachée à Isobel ! Elle est plus naturelle et plus vraie que son modèle, plus faillible aussi, donc je me suis davantage retrouvée en elle. Et puis elle est juriste, ce qui me parle ! (Je ne suis pas juriste mais je travaille dans un domaine où on utilise sans arrêt le droit, ce qui revient grosso modo au même au final.) Comme dans Amour, Orgueil et Préjugés que j’avais adoré aussi, Jess réussit parfaitement à retranscrire, au détail près, à notre époque une histoire inventée à la toute fin du XVIIIème siècle, et de manière réaliste en plus. Le seul regret que j’ai est qu’il n’y a pas tant de mordant que dans AOP. Les sujets de fond traités dans Raison et sentiments sont moins faciles à mettre en valeur de nos jours, car la place des femmes dans la société n’est vraiment plus la même, non plus que les conditions de succession, la qualité de vie, etc. À mon sens, c’est déjà un exploit d’avoir réussi à respecter le pitch de départ du roman. J’ai lu plusieurs fois que ça n’a pas été réussi dans the Austen Project avec la réécriture de Joanna Trollope...
 
Je suis plus mitigée sur le personnage de Helen/Marianne. Alors que j’ai de la tendresse pour Marianne tout au long de Raison et sentiments, j’ai eu ici un gros « passage à vide » avec elle. Je l’ai beaucoup aimée au début, lorsqu’elle ne cache pas le mépris que lui inspirent son demi-frère et sa belle-sœur, mais à partir du moment où elle rencontre Oliver, j’ai eu du mal avec elle. Heureusement, cela s’arrange avant la fin. Sur les personnages masculins, j’ai trouvé Adam/Edward fidèlement retranscrit (d’ailleurs, comme sa version originale, je l’ai trouvé assez fade, comme quoi je suis vraiment une Marianne au fond de moi !), pareil pour Oliver, qui est un excellent Willoughby. Par contre, j’ai ressenti une pointe de déception en suivant James. Il aurait mérité, à mon sens, d’être davantage mis en valeur, mais là je ne suis pas impartiale vu que le Colonel Brandon dont il est inspiré est peut-être bien mon héros austenien préféré... Il aura eu le mérite de beaucoup me faire rire à la fin !
 
Concernant les personnages secondaires, ils sont très bien réussis. Le couple Lowell/Lauren est presque pire que John/Fanny, et c’est dire ! Mrs Norwood est aussi une vraie vipère. Les Burgess/Middleton m’ont tout à fait convaincue aussi. Jess Swann a eu de très bonnes idées concernant les liens de Darla/Lady Middleton, Shannon/Mrs Jennings et Georgia/Mrs Palmer. Mike/Mr Palmer m’a beaucoup fait rire. Ayant relu Sense and Sensibility il y a peu, j’en attendais plus des sœurs Anne et Lucy Steele, ici Vera et Prue. J’aurais voulu Vera plus fourbe que ça, on a un peu de mal à voir pourquoi il ne faut pas l’aimer, en dehors de la raison liée à la situation d’Isobel.
 
L’écriture de Jess Swann est toujours aussi agréable et entraînante, je dévorais les pages. Il y a des coquilles, mais très peu de fautes, je suis donc passée rapidement dessus. Surtout que lorsqu’on dévore un livre, on s’attarde moins sur ce genre de choses ! L’auteure a en tout cas su ménager des temps forts et du suspense, et faire des clins d’œil aux lecteurs qui connaissent ses précédents textes...
 
Tout ça pour dire que j’ai passé un excellent moment de lecture et que j’ai extrêmement hâte de voir ce que Jess fera de Northanger Abbey !"



Le 03 Mars 2015


Sophie sur le Blog Sophie Songe

 

" Il faut d'abord que je vous avoue, je n'ai pas lu "Raison et sentiments" et d'ailleurs aucun Jane Austen. Oui, je sais c'est pas bien... Mais pourquoi pas passer par une réécriture moderne pour faire connaissance, après tout ?

 

On suit ici, l'histoire de deux sœurs qui à la mort de leur père, vont être délogées par leur demi-frère sans grand ménagement. Elles vont devoir à présent voler de leurs propres ailes, l'une poursuivant ses études pendant que l'autre rentre sur le marché du travail. Deux sœurs aux caractères bien différents et qui vont appréhender leurs premières histoires d'amour, chacune à leurs manières.

 

Je me suis laissée envelopper dans cette aventure que j'ai savouré avec lenteur et délice. Isobel l'aînée est la raisonnable, pondérée alors que sa cadette est l'impulsive, la passionnée. Autour d'elles gravitent des hommes qui succombent à leur charme et vont les conduire sur les chemins sinueux des sentiments amoureux. Des relations complexes où les relations sociales sont des enjeux qu'il faut prendre en compte.

 

L'écriture de Jess Swann a su me convaincre, elle a su intégrer des codes d'une autre époque à celle de nos jours pour lui donner un charme désuet. On s'attache aux personnages, on se fait du souci pour eux, on enrage. Et bien que l'on sache pertinemment dès le départ qui finira avec qui, on est bousculé tout au long du récit par nos émotions.

 

Un roman à savourer au chaud et autour d'une bonne tasse de thé dans la plus pure des traditions anglaises !

 

Je remercie Jess Swann et les Editions Artalys pour ce Service de Presse et leur confiance renouvelée"

 

Le 04 Mars 2015


Angelique sur Amazon


"J'ai bien aimé ce livre.

Je ne me souviens plus de « Raison et Sentiments », ce qui m'a laissé le suspens jusqu'à la fin même si ce livre est de la romance.
Grâce à quelques rebondissements, l'auteur arrive à nous tenir en haleine et à nous laisser dans l'ignorance de la fin jusqu'au bout.
Les personnages sont tous différents et bien creusés, c'est un plaisir de les voir interagir ensemble.
Tout est cohérent.
Le style est fluide et bien rythmé."


Le 08 Mars 2015


Helene via Facebook


"Je viens a l'instant de finir ton livre j'ai vraiment beaucoup aimé. Le rythme est rapide il n'y a pas de temps mort. Cela faisait longtemps que je n'avais eu autant de plaisir à lire"


Le 08 Mars 2015


Steph sur le blog Chocolat Cannelle


"J’ai visionné tant et tant de fois l’œuvre de Jane Austen adaptée par la BBC… J’ai lu aussi quelques romans, pas tous cependant, et je n’arrive pas à me souvenir si j’ai lu Raison et sentiments. Jess Swann, attachée de presse des éditions Artalys, m’a proposé de découvrir son dernier roman, publié chez ce même éditeur, il y a déjà quelques semaines. Je connaissais pas encore sa plume. Et comme son roman était une adaptation contemporaine de Raison et sentiments, j’étais très heureuse de pouvoir la découvrir.

J’ai plusieurs fois été tentée de lire des romans écrits autour de l’univers de Jane Austen, des suites d’Orgueils et préjugés, par exemple, mais j’ai toujours eu peur d’être déçue par la prose des nouveaux auteurs. Il y a chez Jane Austen un ton caustique, de l’humour, et un art de l’écriture du discours rapporté que les œuvres contemporaines risqueraient à mon sens beaucoup dans la comparaison. Récemment, j’ai profité d’une opération lancée par les éditions Milady pour télécharger gratuitement Mon Cher Darcy d’Amanda Grange. Il s’agissait d’une version épistolaire d’Orgueil et préjugés. J’ai lu deux ou trois lettres… Que de longueurs où l’original n’était que concision et clarté ! J’ai jugé ce roman absolument inintéressant et je n’ai pas eu le courage de poursuivre la lecture. Autant dire que je ne me laisse pas bercer la première adaptation venue. Or, j’ai lu avec plaisir Constance & séduction de Jess Swann.

Ce qui fait le charme de ce roman, c’est sa transposition, les astuces de l’auteur pour tenir le cadre narratif en tenant compte de toutes les données contemporaines (usage du téléphone, e-mails… mais aussi règles concernant la succession, etc.). La station thermale de Bath est aisément remplacée par la station de ski de Courchevel, par exemple, et les fêtes sont données à l’occasion du réveillon de Noël ou de la nouvelle année. On peut regretter que la sphère des entrepreneurs multinationaux soit si représentée et que tel un deus ex machina, un poste de directeur de clinique soit offert aussi facilement à Adam. Le cynisme est surtout le fait d’un personnage, Mike ; on regretterait presque qu’il n’ait pas une place plus importante dans le récit. Le demi-frère des deux héroïnes est particulièrement pingre, mais cela est peut-être souligné un peu trop souvent. Pour ce qui est du reste, on se laisse transporter par l’histoire. Et même si celle-ci est connue, on s’étonne des audaces de l’auteure, de son inventivité : Adam et ses expéditions humanitaires, le fait qu’un bébé est attendu (au lieu d’un simple engagement, de fiançailles secrètes dans l’œuvre originale), les circonstances de la mort du premier amour de James,… Je pense que Constance & séduction est réussi parce qu’il nous offre un roman différent de l’original, ce n’est pas une pâle copie, c’est une œuvre à part entière.

Pour finir, une petite note humoristique que j’ai surlignée sur ma liseuse et que je recopie ici :

« Moi qui pensais que ce genre d’homme ne pouvait se trouver que dans les livres de Jane Austen, je suis heureuse de voir qu’il en existe encore. » p. 169/292"


Le 09 Mars 2015


Anna sur Goodreads


"J'ai vraiment apprécié la lecture de cette version moderne de "Sense and Sensibility". Elle est extrêmement fidèle à l'original, tout en développant son propre univers. Bravo à Jess Swann pour ça ! Il y a bien quelques petites maladresses, mais rien qui gêne réellement la lecture. Après, je dois avouer que j'ai été un peu ennuyée par le côté manichéen des personnages "mauvais" de l'histoire, mais c'est un détail. Les deux héroïnes sont des personnages qui tiennent la route (même si je déplore la culpabilité ressentie par Isobel vers la fin !).
Toutefois, j'ai une critique à faire et c'est à propos de l'édition du texte. Elle ne le met absolument pas en valeur, et le dessert même puisque le livre n'est pas toujours agréable à lire (coquilles, veuves et orphelines…). Il est vrai que je devrais peut-être commenter seulement le fond, mais la forme joue également. Et malheureusement, le travail effectué sur ce texte de Jess Swann l'handicape un peu."


Le 13 Mars 2015


Wanessa sur Un coin de paradis pour livres

 

"Je n'ai jamais lu Jane Austen donc je ne pourrais vous dire si c'est fidèle ou non !

En revanche, je peux d'ores et déjà vous dire que j'ai aimé ce livre. Merci par ailleurs à Jess Swann de m'en avoir fait découvrir la teneur !

J'ai aimé Helen par sa fraîcheur et sa spontanéité, mais malheureusement ça ne paye pas toujours bien u contraire.

À côté, on a Isobel qui est toute aussi attachante même si elle parait un peu mièvre ! Enfin, c'est mon impression qui n'engage que moi !

Elle est aussi calculée que sa sœur est spontanée, mais on s'aperçoit bien vite que ni l'un ni l'autre ne paye, il vaut mieux avoir un juste-milieu, être spontané,e mais un peu réfléchie tout de même.

Surtout quand les aspects sociaux peuvent vous rendre chèvre et diriger votre vie par procuration !

Le paraître est bien là dans cette société et malheureusement, l'amour n'est pas forcément le vainqueur dans l'histoire.

Mais bien souvent, il suffit de regarder à côté de soi ce qu'on cherche souvent bien trop loin.

Bref, vous l'aurez compris ou pas, j'ai aimé ce livre, qui du coup me donne envie de découvrir Jane Austen..."

 

 

Le 18 Mars 2015


Sur le Blog Viou & ses drôles de livres

 

"Merci aux éditions Artalys de cette belle lecture.

 

Isobel et Helen, suite au décès de leur père, doivent quitter la demeure familiale dont leur demi-frère Lowel à hériter.

 

 

Ce roman est une réécriture de "Raison et sentiments" de Jane Austen.

 

J'étais très curieuse de découvrir cette adaptation. Les romans anglo-saxons sur le thème sont nombreux et donne envie de découvrir ou redécouvrir l'univers de Jane Austen. J'en ai lu qu'un seul pour l'instant et je suis contente d'avoir renouveler l'expérience avec cette fois une auteur française.

 

Jess Swann a su retranscrire l'ambiance austienne tout en transposant l’histoire à notre époque.

Son style est tout en contraste. La plume de Jess Swann est très imprégnée de l'univers original tout en décrivant une histoire très moderne dans la haute-société anglo-saxonne . Ce contraste donne un côté poétique à l'écriture , j'ai adoré.

Il n'est pas aisé de retranscrire la place de la femme, les préjugés de l'époque de Jane Austen à la nôtre. Jess Swann y parvient à merveille et on se rend compte que par certains côtés les choses ont peu évoluées: la raison avant les sentiments.

 

 

Du côté des personnages, les deux sœurs sont très différentes.

Isobel est une jeune femme posée , réfléchie. J'ai admiré son stoïcisme : malgré les épreuves Isobel prend les choses posément . A travers elle , l'auteur nous fait bien ressentir toute l'ironie des situations vécues par les deux sœurs .

Helen, elle est passionnée, impulsive parfois naïve et tellement franche.Elle m'a fait beaucoup sourire par ses réflexions qui tombent toujours là où il faut.

Il y a aussi leur frère Lowel qui semble venir d'une autre époque. Pour lui, il n'y a que les apparences qui comptent et le clinquant. Son épouse est encore pire !

Tous les personnages sont hauts et en couleur, chacun à sa spécificité : James l'introverti, le timide; Oliver le gigolo; Adam le jeune homme avec le coeur sur la main...

 

A travers eux, on découvre les scandales de cette société , les joies de la famille ...

 

J'ai passé un excellent moment livresque avec ce roman. J'ai adoré la façon dont l'auteur a su retranscrire l'ambiance austienne tout en nous dépeignant une histoire contemporaine. Les personnages sont très travaillés : chacun a son propre trait de caractère qui en fait des personnages uniques (parfois iniques pour certains) ."

 

 

Le 21 Mars 2015


Sur le blog, Jane Austen and her world

 

 

"Ce roman est une réécriture moderne de Raison et Sentiments. Il s'agit du deuxième roman de Jess Swann en rapport avec Jane Austen. Son premier, Amour, Orgueil et Préjugés avait été un coup de coeur et j'attendais de lire celui-ci avec impatience.

 

Ici, Isobel et sa soeur Helen doivent chercher un appartement après la mort de leur père car l'héritage dont la maison fait partie, revient à leur demi-frère.

 

Le schéma suit donc celui de Jane Austen mais ici on retrouve la plume de Jess Swann et son imagination débordante. Ce n'est pas un simple copier-coller comme on peut souvent en lire et on ressent l'essence de l'auteur dans sa façon d'aborder l'histoire des soeurs Dashwood - ici Westlake. Les noms des personnages sont encore bien trouvés. Le déroulement de l'histoire est bien pensé et c'est ce que j'apprécie chez l'auteur. Elle utilise les personnages et l'intrigue principale de Jane Austen mais y ajoute des éléments inattendus.

 

Dans l'ensemble, j'ai beaucoup apprécié. Le suspens est présent jusqu'à la fin. Cependant, j'ai trouvé Isobel fatigante. A l'instar d'Elinor, elle m'a énervé à ne jamais craqué. J'attendais le moment où tout allait exploser parce que subir ce qu'elle vit est tout simplement insupportable. D'un côté je l'admire pour sa force de caractère mais à certains moments, je me demandais comment elle pouvait tenir.

 

Cela reste une belle découverte. J'admire le travail de Jess Swann et sa plume mais Raison et Sentiments n'étant pas mon histoire préférée, Constance et Séduction m'a moins plu."

 

 

Le 25 Mars 2015


Delphine sur Les lectures de Lady Fae

 

"Alors pour commencer, je n'ai pas lu le roman de Jane Austen mais j'ai vu le film. Je ne vais pas faire de comparaison car, je n'ai pas beaucoup de souvenirs de celui-ci.


Par contre, j'ai adoré ce roman. Je ne savais pas trop si le livre allait me plaire et j'ai donc commencé ma lecture sceptique. Cependant, dès le début, j'ai été captivée par l'histoire. Je me suis laissé envahir par celle-ci et jusqu’à la dernière page, j'ai été conquise. D'ailleurs, le suspense est au rendez-vous jusqu'à la fin. Je ne vous en dit pas plus pour vous laisser la joie de le découvrir.


Une chose aussi que j'ai apprécié est la couverture du roman. Je la trouve simple mais attirante.

 

Personnages

 

De ce côté-là, j'ai aimé les personnages et leur différent caractère. Enfin aimée est un grand mot pour Lauren. Cette femme m'a sorti les yeux de la tête, et ce, dès le début du roman. C'est une personne qui aime l'argent et qui profite.

 

Lowell est l'époux de Laurent et le demi-frère d'Isobel et d'Helen. Je l'ai trouvé soumis et très peu compréhensible.

 

Isobel est la sœur que j'ai préférée. Elle prend les choses sereinement contrairement à sa sœur, Helen, que j'ai trouvée plus sentimentale. Elle croit au coup de foudre et je l'ai également trouvé naïve.

 

Adam est l'homme qui à le cœur sur la main. Il est le frère de Lauren et son opposé. Alors qu'elle est une croqueuse de diamants, lui aide les plus démunis.


Auteur

 

La plume de l'auteur est impressionnante. Je ne la connaissais pas et c'est bien dommage. Sa fluidité m'a transportée et envoûter. Par moment, j'avais l'impression de lire de la poésie.

 


Résumé

 

Un livre sentimental qui vous promettra de bonnes heures de lecture. A dévorer sans modération. Pour moi, c'est un coup de cœur."

 

Le 29 Mars 2015


Ombeline, sur le blog On Bookine


"Un nouveau partenariat avec les éditions Artalys m'a permis de découvrir l'auteur Jess Swann et son roman Constance et Séduction. C'est une adaptation de Raison et Sentiments mais je ne pourrais faire aucun lien avec n'ayant pas lu ce dernier. Je me suis donc lancée dans cette lecture sans attentes ni à priori.

Mon premier ressenti a été d'être choquée par toute la méchanceté que l'auteur a mis dans la plupart de ces personnages. Je ne côtoie pas du tout ce milieu du business ect et il m'a été difficile de rendre réel ces personnages. Je n'ai réussi à m'identifier à aucun protagoniste soit parce qu'ils étaient trop vicieux, méchants ou alors à cause du contraire. Notamment une des filles principales, Isobel que j'aurais voulu voir moins complaisante. J'aurais aimé qu'elle s'affirme plus, qu'elle envoie bouler les vautours autour d'elle en gros qu'elle dise réellement ce qu'elle pense. Il me semble que Raison et Sentiments n'est pas un roman contemporain et j'ai eu l'impression que l'auteur était bloqué entre son désir de coller au récit "ancien" tout en le réécrivant à notre époque. Isobel ne réagissait pas comme une personne du XIXeme siècle. Enfin en tout cas elle ne réagissait pas comme je le désirais. ^^

Quant aux autres, Helen je l'aimais beaucoup au début grâce à sa fraîcheur, sa spontanéité mais cette aura disparaît au cours de l'histoire et j'ai été déçue. Bien sûr face à ce qu"elle vit, c'est cohérent et ça ne pouvait être que comme ça, malgré tout j'avais envie de la retrouver. C'est elle qui donnait le pep's à l'histoire. Adam, j'ai été un peu perdue et pour ça l'auteur a bien joué son jeu, je ne savais pas trop comment il fallait que je le mange ainsi qu'Oliver. Un moment on les aime, la page d'après on les déteste, pour à la fin... (je ne vous dirais rien)!

Maintenant que je vous ai dit mon ressenti sur les personnages, passons à l'histoire!!! Je ne me suis pas complètement éclatée à lire cet ebook, mais j'ai apprécié tout de même. J'ai bien envie de découvrir Raison et Sentiments par contre pour voir ce qui sort de ce roman ou ce qui sort de la tête de Jess Swann. Encore une fois, je me suis sentie un peu distante du fait du milieu où est situé l'intrigue, je me rend compte que c'est la première fois que je le ressens comme ça. Je ne suis pas du genre à tenir compte de la classe sociale des personnages d'une histoire mais cette fois-ci, ça a créé une distance entre moi et le livre, c'est une sensation étrange. 

Par contre, on trouve dans ce texte plusieurs histoires d'amour et j'ai aimé cette approche de l'amour. A travers les mots de Jess Swann, on se représente bien les différents amours qui peuvent être vécus et j'ai trouvé cette approche hyper sympa. Elle a su abordé toutes ces relations simplement et en même temps c'est grâce à elles que d'autres sujets sont abordés qui sont plus ou moins graves. Des sujets qui sont courants et qui pourtant dans la vraie vie peuvent être dénigrés ou tabous. C'est vraiment un côté que j'ai aimé dans ma lecture.

En écrivant cette chronique, j'ai l'impression de ne sortir que du négatif de cette lecture et pourtant j'ai passé un bon moment. Ce que j'ai ressenti pour les personnages m'a tellement surpris que malheureusement c'est ce qui en ressort le plus de cette histoire. En tout les cas comme je le disais plus haut, je vais sûrement, dés que l'occasion se présente, me procurer Raison et Sentiments (et pourquoi pas relire celui-ci ensuite).

Je tiens à remercier les éditions Artalys et à souliner que j'aime bien leurs couvertures. Ils arrivent vraiment à trouver le juste milieu qui fait qu'elles sont simples mais belles..."


Le 02 Avril 2015


Miss Maureen sur le blog A l'heure anglo-belge

 

"Deuxième adaptation d'une oeuvre de Jane Austen pour Jess Swann, l'auteur de ce Raison et sentiments moderne. La première adaptation étant celle de Orgueil et préjugés, Amour, orgueil et préjugés.

 

L'histoire en quelques mots... Isobel et Helen doivent quitter leur maison suite au décès de leur père. Installées à Chester, Helen tombe éperdument amoureuse d'Oliver. Isobel, elle, a également rencontré l'amour mais il n'y a rien de concret... L'une est passionnée, l'autre est raisonnable... Isobel et Helen vont affronter à deux leurs destins, comme l'ont fait 200 ans plus tôt Elinor et Marianne.

 

J'ai énormément apprécié cette "austennerie": elle est fidèle point par point à l'original et est pourtant arrivée à me surprendre, à titiller ma curiosité et à me faire revivre toutes sortes de sentiments ressentis lors de ma lecture du roman de JA (j'ai ri, j'ai enragé,...). L'ensemble du roman est logique, beau défi relevé par l'auteur car le monde de "Raison et sentiments" est bien révolu!

On ne tombe pas dans la mièvrerie (j'avoue j'ai trouvé un seul truc cliché mais bon, c'est pas grave, c'est tout de même de la romance ^^) et on retrouve une morale (très courte) qui découle de l'histoire de ces deux soeurs, preuve encore que ce roman est fidèle...

Respecter l'intrigue c'est super mais respecter le caractère des personnages de JA en les modernisant et en le faisant aussi bien que Jess Swann, c'est merveilleux! Isobel est raisonnable sans être sectaire, on a envie de secouer Helen autant que Marianne, Adam est aussi adorable que Edward,... J'ai eu l'impression de voir un peu moins James/Capitaine Brandon mais la qualité est là, alors je ne m'en plains pas!Le tout est écrit dans un langage fluide, agréable à lire avec des dialogues savoureux!

 

Je trouve cette adaptation encore plus réussie que la précédente et c'est sans parti pris (j'ai été une bêta-lectrice de ce roman). ;)"

 

 

Le 04 Avril 2015


Malka sur le forum Au coeur de l'Imaginarium


"Constance et séduction est une adaptation de Raison et sentiments, version moderne du roman de Jane Austen, écrit par Jess Swann. J'ai fait le choix de ne pas lire la version originale, n'ayant pas encore découvert ce titre de Jane Austen, préférant découvrir l'histoire, plutôt que de la redécouvrir.

Dans Constance et séduction, nous faisons la connaissance de deux sœurs très différentes, ainsi que d'une galerie de personnages particulièrement savoureux. Nous apprenons à les connaître, et les suivons à travers leurs vies amoureuses, leurs joies et leurs déboires, car il s'agit avant tout d'une romance. Pourtant bien qu'axé sur la romance, le roman nous livre l'histoire des deux sœurs. Celle ci commence dans le malheur, puisque leur père décède et qu'elles se voient chassées de leur maison, la demeure, où elles on toujours vécu, par leur propre frère. On comprend vite que la vie avec leur frère obsédé par l'argent et avare de nature et son odieuse femme aurait été bien difficile, malgré l'amour naissant entre le frère de cette dernière et Isobel. Les deux sœurs trouvent alors refuge à la campagne, dans le Chester, où Isobel trouve du travail, grâce au chaleureux et secourable Ross Burguess. C'est d'ailleurs, là que la cadette tombe à son tour amoureuse d'un homme charmant et séduisant, son tout premier amour.

Dans ce roman tout semble opposer les deux sœurs.
Tandis qu'Isobel est calme, posée, toujours raisonnable, Helen est fougueuse, spontanée et colérique.
Elles n'en sont pas moins fortes, toutes deux à leur manière, bien qu'Isobel, la plus âgée s'avérera tout de même la plus solide des deux. Ces deux personnages sont extrêmes et ont parfois du mal à s'accorder, mais l'amour des deux sœurs est infaillible et même si leur complicité est mise à mal, elle renaît naturellement, comme seulement c'est possible entre deux membres d'une même famille. Leur frère, bien qu'aimant ses sœurs, se montre parfaitement méprisant envers elles, non par maladresse, mais par lâcheté et avarice. Leurs valeurs diffèrent tellement qu'il est étonnant qu'ils soient de la même famille.
Les deux sœurs trouveront par contre une famille d'adoption chez Ross, l'employeur d'Isobel, homme d'une gentillesse exceptionnelle. Si sa femme se montrera toujours froide et brève, si ce n'est pour vanter les louanges de son bambin (cadet des soucis des deux sœurs, qui n'ont pas l'air de s'attendrir), ses sœurs par contre, totalement exubérantes et volubiles, sauront devenir des amies indispensables, même si quelques peu encombrantes...
Ces personnages secondaires apportent du pétillant à l'histoire qui aurait pu devenir fade, avec une Isobel inexpressive et une Helen excessive. Ils apportent un équilibre essentiel et pimentent l'ensemble du roman.

Les amours des deux sœurs vont donc se dérouler dans ce cadre, entourées, veillées et commentées par ces personnages percutants et envahissants.
Isobel, tombée sous le charme d'Adam, le frère de sa belle sœur, déchantera vite et on assistera avec impuissance pour elle, et frustration pour nous, à bien des difficultés avec Adam, prince charmant un peu mou, même si bienveillant. Tous deux manquent de caractère, comme le constate souvent la cadette, et on se demande comment ils vont réussir à dénouer les fils de leurs mésaventures et de leurs cachotteries. Vera, bimbo avide d'argent qui vient se mettre entre eux apparaît comme un personnage manipulateur, mais néanmoins sympathique. Même si elle est moins vertueuse qu'Isobel, qui s'efface avec une facilité parfois déconcertante, Vera est amoureuse et intéressée, et le fait savoir. Elle possède bien sûr d'autres atouts et d'autres défauts, mais la fin pour le moins ironique, lui donne finalement la place qu'elle a toujours désiré.
Helen de son côté préfère céder au séduisant Oliver que de s'intéresser à James, geek trop timide et inexistant à son goût. Helen s'enflamme, se précipite dans la relation et s'en brûle les doigts. Son désespoir persistant, quelque peu lassant parfois, révèle un personnage immature et égoïste.

Le roman écrit à la première personne du point de vue d'Isobel laisse plus de place à l'inquiétude qu'elle éprouve pour sa sœur et ses mésaventures amoureuses, que pour les siennes, car Isobel reste avant tout un personnage altruiste. Et sur ce point, l'auteur a très bien construit et mené son récit. La narration est vive, les descriptions soignées. Le tout se lit avec plaisir et la plume fluide et agréable de l'auteur entraîne le lecteur. Le livre se lit donc vite et avec plaisir. Les personnages, les situations sont résolument modernes. L'auteur a donc relevé le défi de l'adaptation d'un récit traditionnel pour en faire un moderne avec brio. Seules les intrigues amoureuses souffrent un peu de cette adaptation, à une heure où tout est plus rapide, que ce soit au niveau de l'implication amoureuse ou des chagrins d'amours : on s'engage plus vite et on se remet vite en général. D'un autre côté, c'est plaisant de voir des intrigues qui prennent leur temps pour s'installer dans une époque où tout va justement trop vite.

En conclusion, j'ai passé un agréable moment avec Isobel et Helen, leurs amants, leurs amis. Je remercie les éditions Artalys et le forum Au cœur de l'imaginarium pour cette jolie découverte."



Le 05 Avril 2015


Tiphaine sur le blog Au chat noir

 

"Nouvelle adaptation de Jane Austen au programme pour Jess Swann ; aprs Orgueil et Préjugés, c'est le tour de Raison et Sentiments, rebaptisé Constance et Séduction. Même si je ne l'ai pas relu depuis longtemps je garde une certaine affection  pour ce roman qui a été ma première -et ô combien enthousiasmée- approche de Jane Austen.

Comme dans tous ses romans, Jess Swann, à l'instar de Daphné du Maurier, possède l'art de mener son récit sans temps mort et de captiver le lecteur du début à la fin, dans une plume efficace et élégante. L'histoire des sœurs Westlake intrigue, intéresse, puis captive. Toutes les lectrices qui ont une sœur aînée ou cadette pourront se reconnaitre avec amusement ; leur relation est à la fois crédible et finement analysée.

J'ai eu un "attachement" particulier pour le couple formé par Lowell -le demi-frère des sœurs Westlake-, et sa femme Lauren ; radins et  égocentriques sans en faire trop, leur personnalités me semblent plus approfondies que dans le roman original ; ils agacent, ils amusent, ils font pitié.

Plusieurs points en revanche m'ont plus ou moins gênée, et qui n'apparaissent pas dans l'excellent Amour, orgueil et préjugés.

J'ai trouvé, d'une manière générale, les dialogues un peu forcés et les situations artificielles. C'était un pari ambitieux que d' adapter Raison et Sentiments à notre époque, qui ne me parait pas entièrement relevé ; la faute n'est pas à la très bonne plume de l'auteur, mais justement au choix qu'elle a fait. Le mariage et la virginité sont des thématiques au centre du roman de Jane Austen et n'ont plus du tout la même place dans notre société. On peut concevoir qu'une jeune fille, aujourd'hui, soit triste après une rupture, mais se faire "larguer" après avoir fait don de son innocence à un homme, au temps de Jane Austen, c'était encore autre chose. De fait, j'ai trouvé les personnages, aussi sympathiques soient-ils, moins attachants que dans le roman original. J'ai regretté, au passage, l'absence Mrs. Dashwood, mère d'Elinor et de Marianne dans Raison et sentiments.

Autre bémol, le personnage d'Oliver Vane, qui dès le début, apparait comme un play-boy tape-à-l'oeil, le méchant de l'histoire. C'est gros comme le nez au milieu de la figure. Dans la version originale, Willoughby, malgré ses attitudes moqueuses, séduit et trompe le lecteur, et qu'on le veuille ou non, c'est lui, le héros du roman.

NB : J'ai beaucoup apprécié le clin d'œil à Cassie Drayton et son mari... et suis contente de savoir ce qu'ils sont devenus.

Bilan : *****"

 

Le 15 Avril 2015


Marie ou Anne sur le blog Même les sorcières lisent


"L’auteure nous propose ici une vision résolument moderne de Raison et sentiment de Jane Austen. Loin de faire une pâle copie elle s’approprie l’histoire et réinvente la vie des soeurs Dash… Westlake pardon ^^ Ben oui malgré l’éloignement on retrouve quand même les traits des personnages de Jane Austen et j’avoue avoir eu l’image de Dan Stevens ( Edward Ferrars dans la mini-série BBC) lorsque je pensais à Adam Norwood ( ce qui ne m’a pas gênée du tout , du tout). Mais elle réussit très bien ce tour de force car beaucoup d’auteurs se sont cassés les dents en tentant de reprendre les oeuvres de Jane Austen.

Jess Swann donne un ton juste aux sentiments de ses personnages et j’ai détesté certains tout comme j’en ai aimé d’autres. Ma préférence va pour Isobel même si parfois j’ai eu envie de la secouer , de lui dire de réagir plus violemment, d’avoir moins de retenue. Elle reste constante dans ses amitiés, ses amours et a un grand sens de la famille. C’est une belle personne à mes yeux ( je suis une Ellinor/Isobel au fond de moi). Helen est plus volcanique, plus dans la passion. Chacune appréhende le deuil, les épreuves, l’amour à leur façon.  Il m’est arrivée de comparer les soeurs Westlake avec ma soeur et moi ;)

Le fait que l’histoire soit contemporaine m’a vraiment plu. J’ai trouvé cette modernité cohérente et bien menée.  Les ficelles ne sont pas lourdes. Ça passe très bien. La trame de Jane Austen est respectée ( à la suite du décès de leur père les soeurs Westlake se retrouvent jetées dehors par leur demi-frère qui hérite de tout)  et en même temps on est dans la technologie moderne, les conventions modernes, la crise.

J’ai pesté contre les personnages ( des claques se perdent) , j’ai été touché par leur détresse. J’ai ri ( une scène à la fin en particulier m’a amusée). Jess les a rendus vivant. Les personnages secondaires sont bien représentés. Mike et son humour pince-sans-rire apporte une touche d’humour.

L’écriture de Jess est plaisante , sans lourdeur. J’avais eu un coup de coeur pour sa dame aux papillons. Je suis tombée sous le charme de Constance et séduction. Son roman Amour, orgueil et préjugé m’attend d’ailleurs Damon et Cassandra font un petit passage clin d’oeil ici :)

Quelques coquilles et répétitions m’ont fait tiquer mais rien de grave et puis en ce moment j’en trouve partout même chez les éditions points. Je suis donc passée au dessus pour me concentrer sur l’histoire . Un très bon moment."



Le 23 Avril 2015


Faribole sur le forum Au boudoir écarlate


"Ce n’est pas un secret, j’adore les romans de Jane Austen (mon amour de la Romance vient même de ma rencontre avec un certain Mr Darcy qui continue de hanter mes rêves) ! Alors une relecture contemporaine de Raison et sentiments, cela ne pouvait que me parler et m’intriguer… Jess Swann parvient à nous embarquer dans une histoire que l’on connait mais elle la renouvelle totalement, nous offrant avec Constance et séduction, une très jolie romance parfaitement réussie !

L’histoire reprend la base et les grandes lignes de celle de Jane Austen. Il y a juste deux sœurs, Isobel et Helen, au lieu des trois sœurs et leur mère, ce qui est parfait car soyons honnêtes, on ne peut pas dire que Margaret et Mrs Dashwood apportaient grand-chose à l’histoire. Pour le reste, nous sommes pleinement dans l’univers de Raison et sentiments (le roman et l’adaptation cinématographique de 1995 avec Emma Thompson et Kate Winslet)… mais de nos jours. C’est d’ailleurs un peu déstabilisant au départ. Il faut parvenir à se mettre à distance de nos références pour pleinement plonger dans l’intrigue et la savourer. Ce qui est magique d’ailleurs, c’est que dans une romance actuelle, on peut davantage oser. Et oui, les sœurs Westlake sont des femmes modernes, libres avec notamment une vie sexuelle active. C’est déroutant mais franchement réjouissant aussi. Les deux histoires d’amour sont très bien menées, elles sont aussi réalistes. Les deux prétendants ont chacun une personnalité bien marquée et si l’on peut en adorer un, on a aussi du mal à détester le second. C’est là aussi la beauté d’une romance, rien n’est tout blanc ou tout noir, tout est en nuances comme dans la vie ! Et puis, il y a l’ombre d’un certain Colonel Brandon qui devient, sous la plume de Jess Swann, un personnage tout aussi romanesque, romantique et touchant. Comme quoi, un héros reste un héros, peu importe le temps, le lieu, l’époque, il fait tout simplement battre le cœur des pauvres lectrices énamourées (le pire : on en redemande encore et toujours ) !

Un très joli roman et une belle relecture du chef d’œuvre de Jane Austen, à savourer bien vite !"



Le 27 Avril 2015


Selene sur le blog Radio Selene

 

"Comment deux livres peuvent-ils être à la fois si semblables et si différents ? Tout y est le frère et la belle-sœur qui ne pensent qu’à l’argent et qui les jettent hors de chez elles, l’amoureux qui se voit obligé de rompre par honneur, la vieille matriarche imbuvable, les voisins excentriques et envahissants ne connaissant aucune limite et aucune discrétion, le tombeur, l’ami réservé…

Et bien sûr les deux sœurs, Isobel la sage et réservée (Elinor dans le roman de Jane Austen) et Helen, impulsive et passionnée (Marianne).

Au fil de ma lecture, j’ai retrouvé tous les éléments de « raisons et sentiments » sans que ce soit tout à fait les mêmes. L’auteur a réussi à reprendre quasiment d’un bout à l’autre le roman de Jane Austen et à lui donner une toute autre saveur en l’adaptant à notre époque. La technologie, des convenances différentes, cela n’a l’air de rien, mais change tout l’environnement de l’histoire.

La mère et la sœur cadette du roman original ont été supprimées (elles ne faisaient que de la figuration de toute façon). La sœur aînée, Isobel, travaille, tandis que la cadette, Helen va à la fac.

Là où Elinor et Marianne étaient bien contentes d’avoir des gens « respectables » à rencontrer et chez qui se rendre, Isobel regrette cette routine qui s’installe et aimerait sortir, rencontrer des gens, visiter des expositions, toutes choses qui auraient été impensables pour une jeune fille célibataire du 19ème siècle sans chaperon.

Jess Swann a su adapter l’univers de Jane Austen à l’évolution des mœurs tout en gardant un coté guindé pour ceux issus de la « haute société » ou qui croient l’être simplement parce qu’ils ont une certaine fortune.

Bien que je n’en aie pas encore lu, je sais que les romans de Jane Austen sont une véritable manne pour la folie de la réadaptation et réécriture de romans. J’ai vu passer une flopée de titres de cet auteur, légèrement modifiés et intégrant de nouveaux éléments (comme des zombies pour l’un d’eux me semble-t-il). Je n’ai jamais accroché avec l’idée, me disant que c’était ni plus, ni moins que du plagiat avec l’ajout d’un élément pour avoir l’air original.

Mais j’ai été agréablement surprise par cette lecture. Le travail pour transposer toute cette histoire à notre époque (avec règles de succession modernes, règles des parts dans les sociétés) a été admirablement conduit.

Le frère d’Isobel et Helen est plus présent que dans le roman original. Mais là où, dans « raison et sentiments » il n’est qu’un faible, qui n’ose pas « désobéir » à sa rapace de femme, au fil de « constance et séduction » on voit bien qu’il n’a rien à envier à son épouse, il est tout aussi pingre, hypocrite et mesquin qu’elle.

Ce livre m’a réconciliée avec le genre et peut être que je tenterai de lire d’autres adaptations modernes ou fantasy des romans de Jane Austen en espérant qu’ils auront la même qualité que celui-ci."

 

Le 03 Mai 2015


Sur le blog Au fil des pages de Nath


"Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?


Je remercie les Editions Artalys ainsi que l’auteur de m’avoir permis de découvrir cette très belle histoire.


Quelques mots sur l’histoire


Alors qu’elles viennent de perdre leur père, la vie d’Isobel et d’Helen se voit envahir par leur belle-sœur Lauren et leur frère Lowell.  Lowell étant le fils de la première femme du père d’Isobel et d’Helen, il hérite de la maison familiale et s’empresse d’en prendre possession sans hésiter à pousser ses demi-sœurs vers la sortie.

Isobel trouve un travail chez un juriste et déménage, avec Helen, à Chester, s’éloignant ainsi d’Adam, le frère de Lauren qui ne lui absolument pas indifférent.


Mon avis général sur l’histoire


Ce roman est une parfaite adaptation moderne du roman de Jane Austen, Raison et sentiment.  Je dis parfaite adaptation car pendant la lecture de ce livre, je n’ai absolument pas pensé au roman de Jane Austen même si Jess Swann a suivi la trame du roman original.  Elle est parvenue à en faire son propre récit avec ses personnages à elle et ses intrigues personnelles.

Je n’ai donc pas du tout envie de faire un « comparatif » entre les deux œuvres puisqu’à mon sens ce sont des romans à part entière.


L’histoire de Jess Swann est résolument comtemporaine, tout à fait cohérente et réaliste, c’est sans aucune difficulté qu’on s’imprègne de l’histoire, on y plonge et on est totalement submergé par les sentiments qui nous traverse à la lecture de cette histoire.


Les personnages

L’auteur rend ses personnages vivants. On les côtoie avec plaisir, on s’identifie facilement à eux, on vibre avec eux.
J’ai bien sur eu mes préférences, des personnages qui m’ont plus touché comme Isobel (avec quand même une petite envie de la secouer parfois) et d’autres m’ont vraiment horripilé, comme Lauren et Lowell.

Avis sur le style de l’auteur

Je connaissais un peu l’écriture de Jess Swann pour avoir lu « La dame aux papillons » que j’avais adoré.  Depuis j’avais très envie de découvrir l’auteur dans un roman où je pourrai vérifier si la qualité d’écriture et de style que j’avais trouvé dans un court récit, tenait la route sur un plus long terme.
Et bien je dois dire que l’auteur a dépassé, et de loin, mes espérances. Quel plaisir ! Une écriture dès plus agréable qui vous hâte dés la première ligne et qui ne vous lâche plus.  Un style simple et réaliste, des personnages bien travaillé, une histoire qui tient la route, voilà tout ce que l’auteur nous offre."


Le 06 Mai 2015


Sur le blog La bibliothèque de Mia


J'ai été très très séduite par "Amour, Orgueil & Préjugés", de la même auteure, c'est pourquoi je n'ai pas hésité à me lancer dans "Constance et Séduction". Alors je ne sais pas si j'en attendais trop mais j'avoue avoir eu du mal à adhérer. J'ai trouvé la plupart des personnages mesquins et vraiment trop poussés à l'extrême, pas naturels. J'ai trouvé qu' Isobel manquait vraiment de cran, je m'attendais à chaque moment à la voir sortir ses griffes devant autant d'injustice mais rien, elle reste stoïque et calme et j'avoue que ce manque de caractère ne m'a pas encouragé à l'apprécié. Donc voilà, je reste déçue par cette lecture, malgré les excellentes notes et les excellents commentaires  que j'ai eu le plaisir de lire sur divers forums. Peut-être je n'étais pas dans un bon état d'esprit pour apprécier pleinement cet ouvrage mais voilà, c'est mon ressenti.

Merci à mon partenaire pour cet envoi."


Le 11 Mai 2015


Snow sur Les lectures de Snow & Alice


"Tout d’abord, je tiens à remercier Jess Swann et les Editions Artalys pour ce SP.

Je retrouve la plume de Jess avec un grand plaisir et une découverte : oui je l’avoue, je n’ai jamais lu “Raison et sentiments” et je pense l’acheter prochainement après avoir lu cette transposition contemporaine.

On débute ce roman de manière peu joyeuse, l’enterrement du père de nos héroïnes. Lowell, leur demi-frère aîné, n’attend pas pour se rendre chez le notaire en compagnie de sa femme Lauren : tous deux amoureux de l’argent s’attendent à profiter au plus vite de l’héritage laissé par les parents de ce dernier… J’avoue que ces deux là je ne les ai pas portés dans mon cœur tout au long de ma lecture : calculateurs, aimant l’argent plus que leur prochain, ils m’ont légèrement écœurée de part leur façon de “jeter” ses sœurs, Isobel et Helen Westlake, hors de la maison où elles ont grandi car celle-ci appartenait à la mère de Lowell.

Iso sera même obligée de céder sa chambre à son neveu Edward, Lauren veut mettre sa touche dans sa nouvelle demeure et va, à mon sens, “tout dévaster”.

Iso se voit dans l’obligation de chercher du travail afin de subvenir à ses besoins ainsi qu’à ceux d’Helen, Lowell et Lauren n’ayant pas l’intention de les garder sous leur toit indéfiniment et leur reprochant même d’avoir bénéficié de la prime d’assurance de leur père. Lors de la visite d’un des frères de Lauren, Adam, médecin, altruiste, humaniste dans l’âme qui revient d’une mission humanitaire en Afrique et qui ne rêve que d’aider plus les populations démunies, on sent un gros rapprochement avec Iso et on attend qu’une chose que ça se concrétise.

Heureusement, Iso et Helen vont déménager à Chester, et malheureusement avant le départ d’Adam, où Monsieur Ross Burgess, patron d’une grande entreprise de vente de poissons, a embauché Isobel, qui sera la juriste de la boîte.

Nous rencontrons beaucoup de personnages dans ce livre, ce qui ne fait qu’apporter plus de charme à l’histoire de nos deux héroïnes, de chagrin d’amour à amour passionnel on ne peut qu’être captivées par la palette d’émotions que nous dépeint si habilement Jess.

J’ai trouvé particulièrement touchante Iso folle amoureuse d’Adam, mais qui sait rester à sa place quelques soient ses blessures qu’elle ne montre à personne, pas même à sa sœur Helen qui vit elle aussi ses premiers émois amoureux avec toute la fougue d’un premier amour.

En bref, un nouveau coup de cœur pour moi avec des étoiles et de l’amour plein les yeux, je ne pouvais rêver d’une fin plus parfaite !"


Le 28 Mai 2015


Alexandra sur FB


"Bon je ne suis pas une pro pour donner mon avis moi les livres je les lis je ne suis pas spécialement douée pour les mots !!

Constance et Séduction – réécriture moderne de l’œuvre de Jane Austen « Raison et sentiments » , une très belle version de ce roman écrit par Jess Swann, Auteure avec beaucoup de talent car ce n’est pas toujours évident de retranscrire les us et coutumes, les valeurs qui existaient au 18/19ème siècle, mais c’est très bien tourné !! Une panoplie de personnages attachants en particulier Isobel qui fait passer la vie, le bonheur des autres avant le sien tout en restant digne, courageuse et battante ! Puis une série de personnages où comment le dire simplement qu’on aurait envie de gifler sans gêne et sans retenue et tout ça dans le bon sens du terme … des personnages qu’on aime détester ce qui est la «marque » pour moi d’une belle écriture !

Pour les novices de l’œuvre de Jane Austen ça leur donnera certainement aussi envie de lire la version originale et ça c’est bon signe, comme pour le premier roman «Amour Orgueil et préjugé » qu’il faut absolument lire si si il le faut !!

Et pour les autres, les Janéites cette version moderne est dans mon sens un bel hommage ! Plus qu’à attendre les prochains romans !

Jess Swann, auteure à suivre dans les réécritures des œuvres de Jane Austen mais pas seulement ! La Dame aux Papillons vous fera frémir et la prochaine saga à venir est déjà très très alléchante !!"



Le 28 Mai 2015


Mlle Malenia sur le Web Zine Les Rebelles


"Une nouvelle fois, je me suis laissée transporter par la plume de Jess Swann, et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette réécriture de Raisons et sentiments de Jane Austen. En toute honnêteté, je dois avouer que je ne me souviens que très peu de l'œuvre originale, lue pendant mes années de fac, bien lointaines aujourd'hui (snif!) J'ai donc découvert ce livre comme une pièce unique et je ne peux pas jouer au jeu des ressemblances et/ou dissemblances avec le texte original.
L'histoire est celle de deux sœurs très différentes, Isobel, jeune juriste raisonnée et plutôt timide, et Helen, étudiante fantasque et volubile. Après la mort de leur père, elles sont chassées de leur maison par leur demi-frère et sa femme (un couple de bourgeois superficiels et avares), et elles tentent alors de se reconstruire dans une nouvelle ville. Là, elles vivent toutes deux des histoires d'amour complexes, emplies de péripéties et de déceptions, jusqu'à l'accident tragique de l'une d'entre elles. (On ne dirait pas, là tout de suite, mais ça finit bien)
Comme je l'ai déjà dit, j'apprécie beaucoup l'écriture fluide de Jess Swann, une excellente auteure, et je me suis laissée happer par cette histoire, dévorant les 300 pages en quelques jours à peine. On se prend rapidement d'affection pour les personnages (même si parfois, on a envie d'attraper Isobel par les épaules et de la secouer sauvagement), et on vibre avec elles à chacune de leurs déconvenues. Seul bémol peut-être, j'ai trouvé les personnages secondaires un peu trop fades et pas assez développés, on aurait aimé, parfois, en avoir plus."

Le 07 Juin 2015


Sur le blog Les livres des fées blondes


"Dans ce roman qui est un peu une romance plus contemporaine de raisons et sentiments nous découvrons Isobel et Helen 2 sœurs qui viennent de perdre leu père, leur frère Lowel hérite de la maison familiale dans laquelle elles vivent et sont par conséquent inviter à partir assez rapidement, durant ce labs de temps Adam le frère de la femme de Lowel vient en vacances très vite une attraction intense ce crée entre Isobel et ce dernier.

Au moment du départ de Isobel et Helen à Chester leur nouvelle ville ou un nouveau commencement est possible Adam et Isobel décide de garder le contact et ce dernier est bien décider à venir la voir, cependant lors de sa venue tout ne se déroule pas comme prévu et la raison prendra le pas sur les sentiments. Mais malgré les Aléas de la vie arriveront ils un jour à se retrouver ou au contraire les éloignera t'elle définitivement?

Helen quand a elle rencontrera peu après son arrivée Oliver , les sentiments sont immédiat et ils auront une relation passionnel. Mais Oliver joue t'il vraiment franc jeu avec cette dernière? Que va t'il advenir de leur relation quand les secrets seront révélés? Quels sera la réaction de Helen?

J'ai beaucoup aimer ce roman le résumé dès le début m'attiré heureusement que je ne me suis pas fiée à la couverture qui ne m'avais guère convaincue. L'écriture est fluide et les pages se tournent toutes seules, il y a juste les différents diné chez Ross et Darla qui s'étirent un peu trop à mon go^t. Nous ressentons bien les sentiments de tous nos personnages. Helen et Isobel vivent une situation similaire mais leur réaction sont en opposition. J'ai apprécié ce moment dont l'histoire est assez simple il m'a happé dès les premières pages.

 

Note : 3.5 / 5"


Le 18 Juin 2015


Christelle D sur Amazon

 

"Lorsque j'ai commencé, je me suis dit : encore une adaptation de Raison et sentiments ! Mais le contexte moderne m' a plu, et j'ai continué. Et je n'ai pas été déçue ! Une jolie histoire qui m'a si bien emportée que j'ai dévoré la fin. J'ai ressenti les émotions des personnages qui se trouvent confrontés à des situations très actuelles, et qui réagissent avec le respect de leur personnalité. Les deux histoires d'amour auront une fin heureuse, mais cela je n'en parlerai pas pour ne pas dévoiler l'histoire. L'écriture est agréable, fluide et sert très bien le récit. Une jolie découverte !"

 

Le 18 Juillet 2015


Mrs Turner sur son blog : My Paradise


"Voici la deuxième réécriture moderne de mon amie Jess et même son troisième livre que je lis.Hé bien je peux vous dire que j’ai passé un bon moment à découvrir cette réécriture, où plusieurs émotions m’ont accompagnées au fil de ma lecture: joie, peur, étonnement, rage… Tous les éléments clés du livre de Jane Austen ont été repris et adaptés dans la monde moderne. C’est à ce moment que je me rend compte que ce ne doit pas être facile à écrire. Il y a vraiment un fil à suivre, qui est dicté et il faut savoir bien l’amener. Etant une réécriture on sait forcément comment l’histoire va se passer et quel événement il va avoir, mais on se demande tout de même comment ils vont arriver et se dérouler. Elle a su garder le suspense et s’approprier l’histoire.
Ici nous faisons connaissance de Isobel, qui est la plus posée des soeurs Dashwood, oups Westlake!, et qui recherche un travail, et Helen, la plus passionnée et qui fait des études d’art. J’aime bien justement ce domaine d’étude qui correspond bien au personnage, ainsi que le secteur de travail d’Isobel, qui est plus carré. On rencontre aussi Adam Norwood, le fils aîné de cette riche et hautaine famille (j’ai imaginé Hugh Grant pendant toute ma lecture!), le fameux Oliver Vane, que l’on veut étriper, James Etton l’homme de confiance, mais aussi Shannon la pipelette, Mike et son humour… On finit au fil de notre lecture par s’attacher aux personnages et même s’identifier à eux.

Bref j’ai vraiment passé un bon moment avec ce livre et je vous le conseille. Hâte de découvrir la prochaine réécriture, qui j’ai vu, est en cours."


Le 26 Juillet 2015


Angélique sur le blog 2moi1nous


"Il faut tout d’abord savoir que je n’ai pas lu la version originale de Jane Austen, Raisons et sentiments, je ne peux donc pas faire de comparatif. Je me contenterai de vous donner mon avis sur cette version.

Malgré quelques longueurs, j’ai passé un bon moment de lecture. L’histoire est sympa et l’écriture est fluide et agréable. Cette version est, certes, moderne mais les convenances et les relations sociales n’y jouent pas moins un rôle important.

J’ai aimé entrer en plein cœur de cette relation, parfois compliquée, entre ces deux sœurs aux caractères si différents mais surtout unies par un lien très fort.

Elles vont vivre chacune à leur manière, leur première histoire d’amour. Il est intéressant de voir comment leurs déboires sentimentaux vont les faire évoluer et, en quelque sorte, grandir.

On s’attache aux personnages. On se prend d’affection pour certains, on en déteste d’autres, mais chacun apporte sa pierre à l’édifice. On vit les émotions avec eux et on espère que les choses finiront bien.

Et au moment où on commence à se dire, « bon, ça serait bien que ça bouge un peu », l’auteur répond à nos attentes et nous tient jusqu’à la fin, fin dont on se doute mais qu’on espère surtout…"




Le 06 Septembre 2015


April sur le blog April the seven

 

Photo

 

Les bons points : les grosses émotions que nous procure le livre, le personnage d'Helen, les liens qui se tissent
Les mauvais points : le personnage d'Isobel par moment

 

Merci aux éditions Artalys pour ce partenariat. J’ai découvert la plume de Jess Swann au détour d’un autre livre publié chez eux, La Dame aux papillons. Un roman que j’avais fort apprécié, car le style d’écriture était très élégant, tout en restant incisif. Ici, nous avons droit à une réadaptation du célèbre roman Raison et Sentiments de Jane Austen. Comme beaucoup, je l’ai lu il y a des années (quand j’étais encore adolescente, pour être honnête). J’en avais gardé un souvenir assez flou, du coup je ne craignais pas d’être déconcertée par les éventuelles similitudes.

Isobel et sa petite soeur Helen viennent de perdre leur père. Ni une ni deux, leur demi-frère et leur belle-soeur s’empressent de les mettre à la porte (cordialement, s’entend) afin d’avoir la paix. Isobel trouve alors un travail, tout en veillant sur Helen qui poursuit des études d’arts. Les soeurs Westlake vont aller d’aventure en aventure, où les problèmes de coeur vont bouleverser leurs vies.

M’ouais, j’ai conscience que mon résumé est nul de chez nul et ne met pas en valeur le roman. Et pourtant, quel roman ! Comme dans La Dame aux papillons, je suis passée par un tsunami d’émotions, et pas toujours très positif. Et sincèrement, je ne sais pas par quoi commencer tellement ça m’a chamboulé.

L’histoire commence relativement lentement et nous permet de cibler un peu les soeurs Westlake. D’un côté, nous avons Isobel, la posée, celle qui règle toutes les anicroches sans sourciller. De l’autre Helen, tout feu tout flamme, aussi passionnée que sensible. Les jeunes filles vivent un deuil et doivent refaire leur vie loin de leur maison d’enfance. Déjà là, j’ai senti la moutarde me monter au nez. Pourquoi ? L’auteur a un don tout particulier pour nous faire détester certains personnages. Lowell (le demi-frère) et sa femme sont des parasites, des petites raclures arrivistes qui ne mérite qu’une chose : le bucher ! Et encore, je pèse mes mots. J’étais tellement prise dans l’histoire que j’ai eu un mal fou à dissocier la réalité de la fiction. Certains protagonistes sont tellement horripilants qu’on reste parfois bouche bée face à leurs propos. Alors quelques lecteurs pourraient penser que cette attitude est parfois trop caricaturale. C’est possible, seulement moi, j’ai trouvé ça bien amené et hautement réaliste. Car je suis persuadée que dans la vraie vie, il y a des gens qui tiennent des discours similaires.

Au-delà de ces individus peu recommandables, nous avons les héroïnes. Autant j’ai beaucoup apprécié Helen et son caractère pétillant. Je me suis sentie très proche d’elle, de ses joies et de ses tourments. Et je me suis vraiment reconnue dans ce personnage. On s’attache derechef, tant elle est adorable et entière. Je reste par contre un peu plus sur la réserve avec Isobel. Je l’ai appréciée, là n’est pas le problème, mais si Helen est le jour, Isobel est la nuit. Elle est peu dans la démonstration et se montre très secrète. Elle a tendance à garder toutes ses frustrations en elle, sans rien laisser paraître. C’est à se demander comment elle fait pour ne pas avoir un ulcère. Car Isobel amortit et absorbe les coups comme personne. C’est justement cette “constance” qui m’a rapidement agacée. Et le fait qu’elle laisse chaque fois sa chance à Lowell, alors qu’elle sait pertinemment qu’il est à jeter. Je suis d’accord qu’il s’agit là de son frère, mais il y a des limites à ne pas franchir, et Isobel ne met aucune limite à personne. On peut apparenter ce tempérament à un manque de caractère, mais je ne pense pas qu’il s’agisse de cela. Isobel pense beaucoup de choses, mais ne montre jamais rien à personne. Alors que parfois, pousser une gueulante, ça fait un bien fou !

Vous l’aurez compris, je me suis beaucoup arraché les cheveux avec ce livre (dans le bon sens du terme). J’ai aussi fondu comme du chocolat en plein soleil. Les romances sont mignonnes bien que très différentes. On a l’impression d’être une petite souris dans les vies des soeurs Westlake. On suit leurs déboires, on partage leurs espérances. Et plus on avance, plus les romances s’entremêlent, se font compliquées. Des liens inattendus apparaissent, l’histoire prend chaque fois une tournure que l’on n’aurait pas cru possible. Pour tout cela, bravo à l’auteur qui a su mener sa barque avec brio.

Je n’ai pas toujours eu l’impression d’avoir affaire à du contemporain. Les dialogues et les pensées retranscrites font très “anciens”, dans le sens où on a l’impression qu’il s’agit d’une autre époque, beaucoup moins moderne que la nôtre. Alors avis aux lecteurs : sachez que la romance s’inscrit dans une ambiance entre deux époques. On a ce sentiment d’être dans l’entre-deux. Ce qui n’est pas particulièrement désagréable, mais ça peut surprendre aux premiers abords.

En résumé, une romance agréable et parfois compliquée, qui met nos nerfs à rude épreuve. J’ai été soufflée par l’habileté de l’auteur quand il s’agit de nous faire haïr des personnages, et j’ai trouvé la fin parfaite en tout point. Pour moi, c’est une belle adaptation contemporaine, qui ravira les amateurs du genre.

 

Photo

 

Photo
Ma main sur celle d’Helen, je lui parlai jusqu’à en avoir la voix brisée. Pour la première fois depuis que nous étions sorties de l’enfance, je lui dis que je l’aimais, à quel point elle comptait pour moi. Je pleurai tellement que mes yeux me brûlaient.
Finalement, au bout d’un temps qui me parut infini, je sentis les doigts d’Helen frémir dans les miens et ses paupières s’agitèrent. L’espoir déferla en moi et je penchai sur elle :
— Vas-y, bats-toi… ne me laisse pas…

 

Photo

Aux sensibles avant tout, à ceux qui aiment l’amour sous toutes ses formes. Ne tardez pas trop, c’est un roman charmant qui vous transportera !

 

Le 12 Septembre 2015


Sassenach sur Les Chroniques de la Plume à Papote

 

"Je ne sais pas si c'est encore un secret pour quelqu'un, mais j'adule Jane Austen; mon exemplaire d'Orgueil et préjugés corné à force d'être lu peut en témoigner : nulle auteur classique ou contemporain n'a à ce jour su égaler cette auteure dans mon coeur.

Mais voilà, comme toute fan intarissable de Jane Austen, j'ai appris avec le temps à me méfier des "réécritures" et des "suites" qui sont sorties au fil des années. Cette réticence explique donc que Constance et séduction se soit retrouvé dans ma wishlist dès sa sortie et que je n'ai pas osé me le procurer. Alors quand les Éditions Artalys m'ont envoyé Constance et séduction, je m'y suis plongée avec une impatience mêlée d'angoisse, une angoisse qui s'est envolée après quelques chapitres ...

 

Dans cette réécriture moderne de Raison et sentiments, Jess Swann a su réadapter les personnages avec une fidélité incroyable qui témoigne d'une véritable passion pour l'auteur. En effet, les personnages sont si égaux à eux même que l'on a parfois du mal à distinguer les représentations anciennes et les nouvelles lorsqu'on imagine les scènes. Clin d'oeil de l'auteur, dans cette réécriture, ce n'est pas dans sa passion pour la poésie qu'Helen, Marianne dans Raison et sentiments, se jette à corps perdu après sa peine de coeur, mais dans un visionnage intensif de Titanic, dans lequel Kate Winslet tient le premier rôle; Kate Winslet qui interprétait Marianne Dashwood dans le film adapté de Raison et sentiments de 1995.

Autre coup de force de ce roman, l'adaptation de situation banales au XIX ème siècle, mais difficilement applicable au XXI ème siècle pendant lequel se déroule le roman. L'exemple du personnage de Mme Dashwood, grande absente de cette réécriture illustre bien cette complexité : dans Raison et sentiments, ce personnage est vivant mais ne peut hériter de son mari en raison de sa condition de femme; dans Constance et séduction, Mme Dashwood est morte avant son mari pour les besoins de l'intrigue, car comme les lois ayant évolué depuis le XIX ème siècle, elle pourrait désormais hériter des propriétés, ce qui generai la progression du récit. Le roman est donc plein d'adaptations nécessaires que Jess Swann a su repenser avec brio dans la logique du XXI ème siècle.

 

C'est donc un énorme coup de coeur qui se place parmi mon TROP 3 des austineries avec une fidélité et un talent remarquables : en prime quelques scènes de flirt plus "actualisées" qui raviront les fans."


 

Le 22 Octobre 2015


Ma'Pirate sur le blog A l'abordage de la culture


"Jess Swann m’avait régalée avec sa première réécriture de Jane Austen.
Quand j’ai acheté son roman et lui ai fait dédicacer au Printemps des Légendes en 2014, elle m’a parlé avec passion de ses réécritures de Jane Austen. Elle prêchait une convaincue car j’ai toujours eu un faible pour Orgueil et Préjugés.
J’ai dévoré son livre en quelques heures!

Puis j’ai relu « Raisons et Sentiments » car Jess Swann m’avait dit qu’elle était d’en train de réaliser une réécriture.
Et j’ai attendu!

Finalement en octobre 2015, au Valjoly’maginaire, j’ai revu Jess Swann et elle avait le roman.
Je me suis jetée dessus (sur le roman, pas sur Jess Swann!).
Tout d’abord, je l’avais tellement attendu que je l’ai serré dans mes bras. Puis j’ai attaqué la lecture.
Ces quelques heures ont été bien douces!

J’aime beaucoup Jane Austen mais j’avoue que j’ai préféré la réécriture.

Les personnages sont tellement vrais. Ils semblent tellement proches (et pas simplement par l’époque). On les comprend, on les suit dans leurs tourments.
Il y a les gentils, les méchants; les naïfs, les sans gênes; les jaloux, les généreux; les naturels, les superficiels… Bref, les vrais gens, la vraie vie!

Les personnages ont plus à mon sens de personnalité que les personnages de Jane Austen que j’avais trouvé lassants à la longue. J’ai eu du mal à finir le roman de Jane Austen, j’étais désolée d’avoir fini si vite le roman de Jess Swann! Je serais bien restée un peu plus longtemps dans le petit univers de Jess Swann.

Son écriture est légère et fluide. Elle nous emporte dans le tourbillon des mots, des phrases. Elle nous emporte dans le monde d’Isobel.
Après son adaptation d’Orgueil et Préjugés, Jess Swann réalise ici une magnifique réécriture de Raisons et Sentiments de Jane Austen.

J’ai apprécié la lecture de Constance et Séduction car Jess Swann ne s’est pas contentée de réécrire, elle a amélioré le roman. Mais ce n’est que mon humble avis!"


Le 28 Novembre 2015


Moriidin sur Booknode

 

"Je ne suis pas fan de "Raison & Sentiments", pas non plus de Jane Austen et encore moins de tous les romans de reprise qu'on trouve à foison depuis quelques temps, donc je ne sais en fait pas du tout pourquoi j'ai ouvert ce livre ...

Comme pour l'original, les personnages m'ont excédé, que ce soit Helen (= Marianne) que j'ai trouvé naïve, stupide, égoïste, cruche et à gifler, ou Isobel (= Elinor), la parfaite sainte exemplaire, douce, aimante, gentille et lisse au possible. Et encore je ne parle pas d'Adam (= Edward), qui est d'une mollesse à pleurer, et des personnages secondaires, caricaturaux au possible (entre la bande de vieilles commères, le Picsou de frère, les filles vénales à souhait etc ...). Il n'y a que James (= Brandon) qui ne m'insupporte pas (bon, il faut dire aussi qu'on ne voit pas beaucoup ...) sans pour autant éveiller un attachement particulier en moi pour ce personnage.

Au niveau de l'intrigue, c'est un copié-collé parfait de la trame originale, à tel point qu'on retrouve
 certaines situations à l'identique ou presque, et ce n'est pas une réussite parce qu'une situation banale au XIXe apparaît comme complètement incongrue et incohérente au XXIe ... (surtout quand on rajoute par dessus des personnages caricaturaux ...).
Au niveau du style, je n'ai que moyennement accroché ... ce qui m'a le plus dérangé, c'est que les personnages parlent un coup avec le langage soutenu et un peu pompeux du XIXe et le coup d'après comme les jeunes du XXIe ... le décalage est assez perturbant ...

Bref, pour moi c'est un échec complet. Je ne sais pas trop ce que je cherchais en ouvrant ce livre, mais je suis à peu près sûre de ne pas l'avoir trouvé ..."

 

 

 

Le 02 Avril 2016


Sur le blog Sariahlit

 

"À la mort de leur père, Isobel et sa jeune sœur, Helen, se retrouvent en situation précaire : la maison dans laquelle elles vivent depuis leur enfance revient à leur demi-frère qui souhaite qu'elles déménagent le plus rapidement possible pour en prendre possession pour sa propre famille. Déboussolées, les jeunes femmes vont devoir trouver un nouveau logement et apprendre à être autonomes avec ce qui leur reste à disposition. Isobel trouve un emploi en tant que juriste tandis qu'Helen continuera à poursuivre ses études d'Art. Ce nouveau départ à Chester, loin de leurs repères, de leurs souvenirs et de leurs proches, va être aussi celui de la découverte de l'amour, des désillusions et des peines de cœur.

Constance et Séduction est une réécriture moderne de Raison et sentiments en restant fidèle à ce qui fait la renommée des écrits de Jane Austen. J'avais déjà découvert la plume de Jess Swann à travers La dame aux papillons qui m'avait alors très surprise. J'ai aussi eu l'occasion de lire quelques titres s'inspirant ou voulant proposer une suite des textes de Jane Austen. Et j'ai été parfois déçue, comme pour Cher Monsieur Darcy dont vous pouvez retrouver mon avis ici. C'est donc avec quelques appréhensions que je me suis plongée dans ce récit. Mais, j'ai été très vite ravie par ce que je découvrais. Le travail de l'auteure pour nous proposer une histoire à la fois moderne et originale tout en conservant habillement les traditions anglaises, les sentiments amoureux d'une autre époque est très appréciable. J'ai eu, à plusieurs reprises, l'impression d'évoluer dans une autre époque grâce à l'ambiance qu'instaure l'auteure. Isobel et Helen sont des héroïnes qu'on aime suivre et qui nous touchent. Bref, une lecture charmante que j'ai savourée."

 

 

Le 04 Avril 2016


Sur le blog Pinklychee's Readings

 

"Cela faisait un moment que j'avais remarqué cette adaptation de Jane Austen chez les Editions Artalys, et j'ai profité d'un partenariat pour leur demander s'il était possible de le chroniquer. Je dois bien avouer que je ressors enchantée de ma première austenerie...

Après le décès de leur père, Isobel et Helen Westlake sont forcées d’abandonner la demeure dans laquelle elles ont grandi et déménagent à Chester, dans le

nord de l’Angleterre. Tandis qu’Isobel entretient une relation amicale avec Adam, tout en tentant de mener sa carrière et de veiller sur sa cadette, Helen fait la connaissance du flamboyant Oliver Vane… Amour, frustration et surtout vérités cachées sont au rendez-vous de cette réécriture moderne de Raison et sentiments.

J'adore Jane Austen, j'avais d'ailleurs été ravie d'étudier ses écrits en fac (même si à l'époque, lire du Austen était vu d'un œil assez méprisant...) mais face à toutes les "suites" et adaptations qui fleurissent un peu partout, j'avoue qu'il est difficile de s'y repérer, surtout quand les écrits en question ne semblent pas tous être de la même qualité...
Jess Swann étant un auteur que j'apprécie beaucoup, j'ai donc eu envie de me lancer, et je remercie une nouvelle fois les Editions Artalys pour m'avoir permis de lire ce petit bijou.

Nous suivons donc Isobel et Helen, qui au décès de leur père se voient signifier par leur frère que leur présence n'est plus vraiment la bienvenue dans la maison dans laquelle elles ont grandi et dont il vient d'hériter. Les voici donc contraintes de se chercher un nouveau foyer, et lorsqu'une opportunité de travail se présente à Isobel, celle-ci n'hésite pas une seconde: les voilà parties à Chester, à l'autre bout du pays. Elles y découvriront l'amitié et l’amour, mais aussi les désillusions et les peines que celui-ci peut engendrer...

J'ai trouvé cette réécriture de Raison et sentiments vraiment brillante, j'y ai retrouvé tout ce qui me charme dans la version originale de Jane Austen et j'ai pris grand plaisir à me plonger dans cette version moderne. Je me suis amusée à deviner quel personnage de Jess Swann représente qui, entre la Marianne de l'époque et la Helen d'aujourd'hui, et je suis ravie de voir que les caractères ont bien été préservés tout en s'adaptant à notre ère plus moderne.


Une fois encore, j'ai eu un vrai coup de cœur pour le couple Isobel/Adam, j'ai adoré l'humour pince-sans-rire de Mike et trouvé le couple Lowell/Lauren parfaitement imbuvable

Helen, notre nouvelle Marianne, est beaucoup plus extravertie dans cette version, et si le couple qu'elle forme avec Oliver est au départ plutôt attachant, très vite leur sexualité débridée m'a gênée. La Marianne de l’œuvre originale est certes assez peu respectueuse des convenances, mettant bien souvent sa sœur dans l'embarras, mais ici j'ai trouvé que c'était un peu trop forcé, c'est le seul point négatif que je relèverai de cette lecture.

Adam est toujours aussi gentleman, sa droiture force le respect, même s'il est assez peu probable que de nos jours un homme se montre aussi fidèle face à une promesse de jeunesse!

Quant à James, qui représente notre colonel Brandon, quel homme! Il reste aux côtés d'Helen malgré les moqueries et les rebuffades, ses attentions sont touchantes, et j'avoue m'être demandée au fur et à mesure de ma lecture comment l'auteur allait amener le lien qui le relie à Oliver. Une fois encore, c'est très bien trouvé, chapeau miss Swann pour votre imagination!

Avec Constance & séduction, Jess Swann nous prouve que les récits de cette grande dame qu'est Jane Austen peuvent parfaitement s'inclure dans un cadre plus contemporain, et que les mœurs et comportements humains restent les mêmes, quelle que soit l'époque... 

Bref vous l'aurez compris, j'ai adoré cette relecture de l’œuvre de Jane Austen, et je vous la recommande chaudement!"

coup de cœur!

 

 

Le 24 Avril 2016


Emylit sur le blog Les chroniques de Céleste

 

"Jane Austen demeure parmi mes auteurs romantiques classiques préférés. Raisons et sentiments étant un de ses titres les plus connus, une réécriture moderne m’a tout de suite intéressée.

J’ai essayé de lire sans a priori ni attentes particulières.

 

La lecture est fluide même si par moment je me demandais qui parlait.

Jess a su conserver la trame de l’histoire d’origine et y ajouter les problèmes actuels pouvant être rencontrés pour les jeunes (et les moins jeunes).

J’ai dévoré le roman en une seule journée.

 

Je n’ai qu’une seule déception, j’aurai aimé qu’Isobel se rebelle. Oui oui je sais ce n’est pas comme cela dans le roman original. Mais justement contrairement à Raisons et sentiments qui se passe au 19ème siècle, Constance et Séduction se déroule dans les années 2000. La place de la femme a plus que changée dans la société. Même si chacune à son caractère, je peux dire qu’Isobel m’a bien tapé sur le système.

 

Une version de Raisons et Sentiments à la sauce Bridget Jones serait bien marrante ;-)

 

Finalement, pour moi Raisons et sentiments restera le classique par excellence mais Constance et Sséduction trouve sa place au 21eme siècle."



 

Le 08 Septembre 2016


Lili So sur Amazon

 

"Une transposition très réussie et bien écrite. Qlq coquilles mais vraiment peut nombreuses. On retrouve le caractère des personnages à la sauce 21eme siècle et les mises en situation et pou t de blocage sont crédibles au regard de notre époque. J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Lili so"

 

Le 05 Novembre 2016


Commentaires : 0