Commentaires

Ici vous pourrez commenter le roman, me poser des questions et vous trouverez également un lien vers toutes les chroniques !

 

N'hésitez pas à venir commenter ou à poster le lien de votre chronique

Vous pouvez aussi commenter sur FB, sur le site des Roses Bleues, The Inn at Lambton, et diverses plate-formes de lecture :Livraddict, Babelio, Booknode et Goodreads.

  Et bien sur il vous est possible de   laisser vos commentaires sur la page Amazon du livre.

Ce que les lecteurs en disent...


Emilie : sur le blog

 

"La petite Émilie a terminé le livre. Elle l'a dévoré. En effet, je l'ai commencé mercredi et fini vendredi. Je pense qu'il n'y a pas besoin d'épiloguer pour se rendre compte que je l'ai beaucoup aimé. J'ai eu du mal à m'arrêter mais il le fallait si je voulais avoir quelques heures et sommeil. Je ne vais pas spoiler les futurs lecteurs. Je tiens juste à dire que je préfère la fin de celui-ci à l'original et les petits clins d'œil sont aussi très amusants. Félicitations Jess Swann. Et mon regard est objectif même si tu es ma copine de livres. Lol."

 

16 Novembre 2013.


Melwasul, du Blog Lune & Plume

 

" Bon je dois vous avouer quelque chose : avant de commencer ce livre, j’ai dit « ah génial une Austennerie » puis après deux secondes de réflexions je me suis faite la remarque que je commençais à être un peu fatiguée de tous ces romans autour de cette très chère Jane Austen. J’ai donc commencé ce livre tout doucement, je ne dirais pas à reculons, mais presque. Et pourtant, une fois commencé, je ne l’ai absolument plus lâché !

Comme je le disais dans mon introduction, nous revoilà dans le monde Jane Austen qui envahi la littérature mais aussi le cinéma ! Après Bridget Jones, Coup de foudre à Bollywood, Lost in Austen, La mort s’invite à Pemberley, Coup de foudre à Austenland, la multitude de Milady sortis sur le thème (Le Journal du colonel Brandon ou encore Une telle assemblée (d’ailleurs j’en profite pour vous rappeler le concours Jane Austen du blog) et j’en oublie un grand nombre (et je refuse de parler d’une en particulier)(parce que oui, certain pseudo-auteurs ont osé faire un O&P version Fifty Shade of Grey)(QU’ON LEUR COUPE LA TÊÊÊTE !!), nous voici avec une retranscription moderne du célèbre O&P au XXIe siècle à Limerik en Irlande par une auteure francophone (belge pour être précise)(merci donc d’éviter toutes blagues sur les belges dans cet article … ;) ).

On suit le schéma classique de O&P donc je ne vous referais pas le résumé. Mais on retrouve la maman tout aussi insupportable (et drôlissime) que la mère des miss Bennett. Et comme on dit heureusement que le ridicule (et la honte) ne tue pas parce que sinon les pauvres Cassandra et Britt seraient déjà enterrées six pieds sous terre par la faute de leur maman chérie ! Quant au papa il est parfaitement dans l’esprit de papa Bennett, légèrement cynique, drôle à souhait et totalement conscient de la douce folie de sa famille. Pour ce qui est des sœurs de Cassandra vous êtes servies nous retrouvons les mêmes caractères avec en plus les traits des (grands) adolescents d’aujourd’hui (AU SE-COURS !!!).

Vous remarquerez que je ne vous ai pas encore parlé de Darcy, euh pardon, de Damon … Damon … Tout aussi parfait que notre Darcy. Même presque plus parfait car totalement de notre temps. Je trouve que Jess Swann a parfaitement réussi la retranscription de ce mythe à un homme moderne qui vous fera toutes craquer.

Je ne vous parlerais pas beaucoup plus du bouquin pour ne pas vous gâcher cette bonne petite surprise. Je soulignerais juste la plume de l’auteure très agréable qui a su m’emporter malgré quelques petites longueurs, les notes d’humour dissimulées par ci par là (et notamment cette magnifique référence aux Feux de l’Amour et à Amour, Gloire et Beauté)(c’est bon j’ai le générique en tête pour la soirée)(mais sans rire franchement il fallait oser et ça m’a fait mourir de rire :D). Mais le top de chez top, ce que j’ai le plus admiré, ce qui m’a le plus enchanté, c’est cette manière de reprendre toutes les scènes principales, tous les éléments de O&P et de les transformer, de les adapter au monde d’aujourd’hui. Jess Swann a fait preuve d’énormément d’imagination, je n’aurais pas du tout vu les choses comme ça et pourtant, c’est surprenant et ça fonctionne à merveille. C’est pour moi le point fort du livre. En plus de recréer parfaitement ces célèbres personnages sans en rajouter, l’auteur a réussi à nous entraîner dans cet Orgueil et Préjugés du 21e siècle sans pou auteur que cela perde cette fraicheur et cette ironie de Jane Austen. Une critique sociale que nous offrait Jane Austen et qui, finalement, quand on y réfléchit, est toujours d’actualité… Nous avons là, à mon avis, une version moderne d’O&P qui respecte et surtout qui fait honneur au travail de Jane Austen.

Pour finir, trois choses qui m’ont marquée pendant ma lecture, que j’ai noté mais dont je n’ai pas trouvé le moment pour en parler :

  • Franchement quelqu’un qui ne connait pas le Mojito ?! Je ne peux pas y croire (que toutes celles de mon avis lèvent l’orteil !
  • Je vais de toute urgence me mettre à la salsa …
  • Le geste magnifique de Matthew pour Britt (ahhh je sais qu’il devait se faire pardonner mais là c’est juste magnifique !)

En conclusion, c’est bientôt Noël alors n’hésitez pas à commander ce bouquin au Père Noël, il fera du meilleur effet au pied de votre sapin (attention par contre qu’une maman ou une sœur ne passe par là et vous le kidnappe …)(d’ailleurs c’est également une très bonne idée de cadeau messieurs si vous passez sur le blog)(là mesdames désolée s’ils ne comprennent pas mais je ne peux pas faire plus ;) ).

Orgueilleusement Vôtre, "

 

16 Novembre 2013.


Lady A, sur The Inn at Lambton

 

"C'est avec plaisir que je vous fais part de mes impressions concernant le roman d'une des résidentes de notre auberge, Jess Swann !

Je passe sur les détails de cette réécriture moderne de P&P car ils représentent le grand attrait du livre, je vous laisse donc les découvrir par vous-même. Mais sachez que dans l'ensemble, les changements sont très bons et bien amenés. Amour, orgueil et préjugés n'est que le deuxième para-austen que je lis donc je ne suis pas spécialiste en la matière. Néanmoins, j'ai passé de très bons moments de lecture. Cette héroïne des temps modernes passe très bien, ainsi que Damon Drayton, le nouveau Darcy. De plus, où ce livre a su se différencier de l'oeuvre originale, c'est que Jess Swann nous fait rentrer dans l'intimité des personnages. Bien que cela nécessite de rentrer davantage dans la tête des personnages, et donc de parfois perdre un peu de l'illustre obejctivité austénienne, le résultat est plaisant. Mon seul bémol concerne l'intimité des couples (mais je sais que Jess comprendra Wink). Je ne suis pas une adepte des scènes chaudes détaillées et je m'en serais passée.

Par ailleurs, il y a aussi bon nombre d'éléments de P&P que l'on retrouve dans AOP, comme la critique sociale (évolution de la société et de ses moeurs, ainsi que les aspects relatifs au niveau financier...), la pertinence des personnages. Les dialogues que proposent Jess Swann sont à la hauteur puisqu'ils apportent beaucoup de vie au récit, tout en étant pertinents et légers. Par ailleurs j'ai ri, beaucoup. Tout comme je ris toujours en lisant JA. Le personnage du père dans AOP est génial, surtout à la fin ! Mais je reproche la longue absence de Victoria/Mary au milieu du roman ! Je me suis demandée à plusieurs reprises "Et Victoria ?" et tout d'un coup elle réapparaît (quand on a besoin d'elle), c'est dommage même si elle n'est (toujours) pas très importante.

Un roman que je conseille car il rappelle l'univers de JA tout en s'accordant parfaitement avec les codes de la littérature actuelle : un ton plus léger et plus direct à la fois. Smile"

 

23 Novembre 2013


Angélique, sur Amazon

 

"J'ai dévoré ce livre en moins d'une nuit et l'ai adoré.
En plus d'être très beau (belle illustration, couverture originale, belle couleur), il est très bien écrit.
Il s'agit d'une réadaptation moderne d'Orgueil et préjugés (écrit par Jane Austen) que j'avais lu peu de temps avant de lire Amour, Orgueil et préjugés. J'ai trouvé cette adaptation à la fois très semblable et très différente de l'original. Tout est fait pour qu'on reconnaisse notre monde actuel, rien n'est oublié en passant par le maquillage, les tenues vestimentaires, les portables et les journalistes de la vie d'aujourd'hui.
De nombreux clins d’œils sont fait tout au long du livre à l'original, des choses se transforment ou s'actualisent, d'autres font leurs apparitions.
Néanmoins, nous lisons un Jess Swann et non un Jane Austen, c'est différent mais nous aimons tout autant. Les nouveautés inventées avec brio rendent les deux livres différents.
Les personnages sont fouillés et intéressants, tous différents les uns des autres. Leurs interactions est très bien faite et correspond à chaque fois à leur caractères. Les relations entre les personnages évoluent au bon rythme tout au long du roman.
Toutes les scènes s'enchaînent facilement, c'est un plaisir à lire.
En résumé : un super livre de romance à lire."

 

 

29 Novembre 2013.

 


Tiphaine, sur le blog,  Au chat noir,

 

"« C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une fortune confortable doit être dans le désir de se marier. »

 

L'ouverture, citation d'un auteur qu'il n'est nul besoin de nommer, donne le ton : ce n'est pas un simple roman d'amour, mais un roman sur les romans d'amour. Roman social, roman sentimental, dédié à la condition féminine, on retrouve tous les aspects du chef d’œuvre de Jane Austen dans Amour, Orgueil et Préjugés, teinté de Coup de foudre à Bollywood.

 

Jane Austen en converses : Amour, Orgueil et Préjugés, Jess Swann

 

.

 

Fini le beau parti comme seul espoir de réussite pour les femmes ; désormais, elles aussi gagnent leur vie et Jess Swann n'a pas oublié de prendre en compte ce paramètre essentiel pour réécrire Orgueil et Préjugés. Pari osé, donc, puisque le récit orignal repose avant tout sur la question du mariage. Et relevé avec panache.

 

L'auteur allie un humour délicieux à un sens de l'observation décapant ; l'intrigue de Jane Austen est reprise, point par point, au moindre dialogue, mais adaptée à notre époque ( chapeau bas au passage pour la proposition de Mr. Collins, pardon, Stanley, l'escapade de Nikki et l'affreuse Mrs. Linden...). Les fans d'Austen ne pourront qu'aimer et craquer pour Cassie, Elisabeth des temps modernes aussi charmante et sympathique que son aînée du XIX eme siècle, et les femmes seront conquises par le charme certes un peu guindé (mais on le connaît ), de ce Darcy Drayton. Héros drôles et attachants, entourés d'une foule de personnages secondaires tout aussi réjouissants. Mention spéciale à Doralee Nothfield, la mère de famille un peu barge qui remporte son duel de bêtise contre Mrs Bennet.

 

Seul petit bémol, la fin un peu trop Hollywoodienne à mon goût, avec sa sacro-sainte scène de sexe qui manque légèrement de fantaisie au regard de ce que peut produire l'auteur.

 

Un premier roman talentueux, subtil, qui réussit à nous montrer que finalement, pas grand chose n'a changé depuis le temps de Jane Austen."

 

29 Novembre 2013


Solene, sur Amazon

 

"Un très beau livre, qui offre un regard incisif sur la société d'aujourd'hui et la place qu'elle laisse aux relations amoureuses. Une réussite."

 

01 Décembre 2013


Lauraline, sur La clef des mots

 

"Deuxième roman que je lis de cette maison d'édition suisse, après Les Nénuphars de Tipthaine Mora. Et s'il est question de Jane, évidemment je fonce !

 

Avec Amour, Orgueil et Préjugés, on plonge dans le connu. La réécriture est fidèle (trop ?), bien transposée à notre époque. L'écriture est agréable, avec beaucoup de dialogues, ce qui donne du rythme. On retrouve les personnages que l'on aime, même si Lizzie a perdu une soeur en route...

 

Au final, un bon moment de lecture, sans grande suprise."

 

03 Décembre 2013


Breizh sur The Inn at Lambton

 

"J'ai donc commencé et j'aime retrouver les situations de l'original (bien actualisées à notre époque) et moi qui manque totalement d'imagination, je ne sais comment, par exemple, j'aurais pu transposer  la scène où Jane s'en va à Netherfield à cheval sous la pluie! bravo Jess
le petit moins pour moi, au départ, ce serait plutôt les prénoms, madame bennett "Doralee" et surtout Jane (prénom très doux qui convient parfaitement au tempérament du personnage remplacé par Brittany prénom que je trouve un peu dur!
mais je m'y fais!
je m'identifie tellement à l'oeuvre originale que parfois je suis surprise de trouver Francis "mr Bennett" sur son ordinateur ou Britt (Jane) consultant son portable!"
"Très plaisant à lire, grosse différence à la fin avec Jane Austen Very Happy merci Jess"

 

03 Décembre 2013


Céline sur Les 4 Mousquetaires de la biblio

 

"Cela faisait longtemps que j'attendais de pouvoir lire ce roman.

 

L'auteur l'a écris suite à un appel à texte de la maison d'édition concernant une adaptation d'Orgueil et préjugés à l'époque contemporaine.

 

J'étais très curieuse de lire le texte qui avait été retenu et je dois dire que je l'ai dévoré. ma lecture interrompue au bout de 2 chapitres avant hier m'avait déjà laissée un très bon avant-goût. Cette nuit, quand j'ai repris mon livre je ne l'ai plus reposer ( Ce qui explique la chronique postée à 7h30 alors que je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit.)

 

J'ai tout de suite été emportée par le style de l'auteur. Le roman, écris à la première personne nous offre une vision du caractère de Cassandra , notre Lizzie des temps modernes, imprenable. Elle est très observatrice et possède un sens critique éxacerbé.

 

Damon Drayton n'a rien à envier à Mr Darcy, l'écriture moderne nous offre des scènes où son intérêt pour Cassandre nous font réagir de la plus exquise des façons.

 

Si je devais noter ce livre, je donnerai un 9/10 ( 10 étant la note réservée à l'oeuvre originale)"

 

04 Décembre 2013


Alexandra, sur Facebook

 

 

"Orgueil et Préjugés est un de mes romans préféré si ce n'est mon préféré, donc pas facile de se dire qu'on va en lire une version "moderne" même s'il y a eu pas mal d'adaptations ciné ou TV modernisées de ce chef d'oeuvre.

Donc on se retrouve en terrain connu et inconnu à la fois !!

 

Je me lance et là les pages se tournaient toutes seules vite, trop vite même car en 2 jours l'affaire était réglée !!

 

Dès la première page, avec cette célèbre phrase de Jane Austen on est tout de suite dans le ton !! Le plus c'est que le roman est écrit à la première personne, c'est astucieux car on rentre dans l'histoire, direct qui n'a jamais rêvé d'être Elizabeth et dans ce cas Cassandra !!

C'est bien écrit, on retrouve les ingrédients qu'il faut, humour, ironie, des personnages haut en couleur, c'est plein de subtilité !

 

95% de mon entourage (non pas 100% car je leur casse les pieds), soit ils n'aiment pas le style XVIII/XIX siècle, ni les sujets des romans de cette époque et surtout ils ne savent pas qui est Jane Austen!!

 

Et bien honnêtement je leur conseille vivement "Amour, Orgueil et préjugés" pour ce qu'il est d'abord un très bon roman et ainsi découvrir un écrivain de talent, et dans un deuxième temps cela peut être une porte ouverte pour découvrir Jane Austen et son oeuvre en douceur!!

 

Merci Jess Swann, Auteure de Romance ...

 

A vos claviers et y a plus qu'à commander !"

 


05 Décembre 2013

 

 


Françoise, sur Amazon

 

"Je suis une inconditionnelle de Jane Austen et de tout ce se décline avec plus ou moins de bonheur autour de son œuvre.

Quand j'ai su qu'une version moderne était disponible, je me suis dit ! Yes on va enfin voir ce que cela donnera de nos jours.

Les jeunes femmes du 19 ème siècle, mais aussi les jeunes hommes étaient tout en retenue et en élégance. C'est ça qui nous plait. Ce côté un peu désuet de parler ou de fréquenter quelqu'un qui nous touche tellement, dans notre monde, où tout va trop vite.

C'est la première chose que je recherche dans les romans de Jane Austen : prendre le temps de laisser évoluer l'histoire et les sentiments.

Quand j'ai commencé le livre : AOP dès le début, je me suis dit ça va trop vite, ils sont tous trop rapides. Ils vont sauter dans un lit et hop c'est fini....

Et bien c'est mal connaître l'auteure. Elle le connait son OP de base. Et le miracle s'accomplit, le rythme se calme vers le premier tiers du livre pour prendre

une allure plus proche de la vie de tous les jours. Cassandra prend le temps de faire ses études, elle sort, elle continue à s'amuser et même elle ne se referme pas sur elle. Au contraire, la vie est là qui la pousse et elle en profite.

Quand elle retrouve son Darcy à elle, elle est de nouveau rapidement sous le charme, mais chat échaudé craint l'eau froide et elle se méfiera encore un moment.

Mais comme dans l'œuvre originale, Damon (Darcy) saura être présent et discret, efficace et attentionné, gentil mais pas mièvre.

Encore une fois un Darcy, pardon ! Damon qui est à la limite de la perfection !

Tous les personnages sont intéressants à une exception près : la mère !! Quelle plaie cette femme. Il faut l'enfermer. Pire que Mme Bennett, c'est rien de le dire. Cependant son obsession des feuilletons américains est absolument savoureuse...

Ce qui m'a plu aussi c'est que pour une fois on a fait de (Charles Bingley) Matt un homme timide mais pas aussi "simplet" que dans certaine version. Sa sœur est égale à elle même : une harpie.

Quand au cousin, il semble presque sympathique, enfin pas tout à fait quand même. Faut pas exagérer non plus !!

Le personnage que j'ai aimé sur la fin du livre c'est le papa de Cassandra. Il me faisait penser un peu à Donald Sutherland dans la version 2005. Le papa gentil et débonnaire mais qui aime tellement sa fille qu'il fait passer un examen d'entrée dans la famille à son futur Gendre.

Alors que dire de plus : je ne remercie pas l'auteure pour les 2 nuits fort courtes que j'ai passée mais je la félicite sur son écriture, son style moderne et enjoué.

Elle colle a plus près à l'histoire sans rien dénaturer et en redonnant un coup de jeune à l'histoire. Du grand bonheur.

Et puis nos héros sont jeunes, parlent un peu légèrement parfois, ils sont de leur époque et bien dans leurs baskets

Petite question : si le prochain que tu attaques c'est Persuasion : alors dépêche toi d'écrire car j'adore ce livre."

 

07 Décembre 2013


Miss Maureen, sur A l'heure anglo belge

 

"Amour, Orgueil et préjugés, voilà un titre qui doit attirer les janéites car vous l'avez compris, ce roman a des liens avec le roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés. Bien que les romans soient liés vous ne retrouverez pas Elizabeth et Darcy, pas moins que le village de Meryton,...ou du moins pas tel quel... car le temps a passé... Jess Swann a eu la bonne idée de transférer le roman de Jane Austen à notre époque.

 

L'histoire reste dans l'ensemble inchangée, pour notre plus grand plaisir. Certains se diront peut-être que dans ce cas, le livre ne vaut pas la peine d'être lu, et bien ceux-ci ont tort! Les adaptations sont si bien faites que l'on en oublie presque qu'il est une version moderne d'Orgueil et préjugés. A chaque page, c'est une surprise de découvrir comment l'Elizabeth et le Darcy modernes (Cassandra et Drayton) évolue au 21ième siècle et de remarquer que cette histoire de 200 ans n'est peut-être pas si désuète que cela finalement... Et cerise sur le gâteau, les moindres petits détails d'Orgueil et préjugés sont retranscris, pas un seul n'a échappé à l'auteur! Le tout a été écrit avec beaucoup d'humour: j'ai souris presque à chaque page!

 

Jess Swann n'a pas seulement modernisé les évènements du roman mais également les liens des différents personnages: ils sont beaucoup plus proches les uns des autres ce qui est normal puisque nous faisons un bond de 200 ans, j'ai eu un peu plus de difficultés à accepter ces nouvelles relations je l'avoue, mais elles sont tout à fait logiques et justifiées dans le roman.

 

La fin était à mon goût un tout petit peu trop "rose bonbon" mais à petites doses le "rose bonbon" fait du bien et n'enlève rien à la qualité du roman et de sa modernisation. ;)

 

Une dernière petite chose sur le roman: n'oubliez pas de le commander au père Noël et de le placer sous le sapin. ;)"

 

10 Décembre 2013


LORD sur Amazon

 

"J'adore l'oeuvre originale de Jane Austen, j'ai regardé la série anglaise et j'ai vu au moins 50 fois le film...autant dire que je suis une vraie fan d'orgueil et préjugés. C'est donc avec curiosité et enthousiasme que j'ai commencé la lecture de cette version et je n'ai pas été déçue. La transposition à notre époque est parfaite et justement dosée, ce qui permet au lecteur de mieux se reconnaître dans les attitudes et les réflexions des personnages. Je l'ai lu deux fois et le relirai sûrement encore. Félicitations à cette jeune écrivain qui a une excellente connaissance de son sujet, ce qui, concernant les oeuvres de Jane Austen, n'est pas si simple."


18 Décembre 2013


Lily sur le blog Plaisir de Lire

 

"Je n'ai qu'une chose à vous dire !! Courez l'acheter et vite !!! J'ai complètement été envoûté par l'écriture et l'histoire dés le premier chapitre. Je savais que le coup de cœur pour la couverture allait l'être aussi pour ma lecture. Une fois de plus je me suis fiée à la couverture sans rien lire. Bah oui ça m'arrive et quand c'est le cas mon petit cœur de midinette est souvent maltraité mais il aime ça lol. J'avoue que je suis encore pas mal retourné par la fin donc mon avis risque d'être un peu brouillon. Je tenais déjà à dire que c'est une belle adaptation, je ne connais que les films de « Orgueil et préjugés » donc j'ai très peu de points de vue de comparaison. Et dans un sens, ce n'est pas plus mal. Par contre d'avoir lu cette version me donne très envie de lire « Orgueil et préjugés » de Jane Austen. Bon, on va arrêter de comparer, je ne pense pas que ce soit le but de ce livre. Surtout qu'il se passe plus à notre époque, même si par moment, je me suis retrouvé un peu embrouillé. J'ai eu l'impression d'avoir comme une faille spatiotemporelle. Et du coup, j'ai trouvé certaine chose ou geste assez vieillot. Mais ça a fait son charme, et mine de rien, j'ai plutôt bien apprécié ce côté-là, après, c'est aussi mon côté prince charmant qui fait que j'ai aimé. On suit le point de vu de Cassandra, ce qui nous permet facilement d'être à sa place et de ressentir ses sentiments à elle, enfin ça été le cas pour moi. D'ailleurs, mon petit cœur de midinette a été assez maltraité durant ma lecture. Mais il finit tout gonflé et souriant donc on ne dira rien. Comme je l'ai dis un peu plus haut la plume de l'auteur vous envoûte assez facilement, il y a pas mal de dialogue du coup ça permet de donner un bon rythme au livre et on ne s'ennuie pas. Même si par moment, j'étais très impatience de savoir la suite, mais je n'ai pas sauté de pages, c'est promis. On connaît forcement l'histoire, on sait forcement comment elle finit, comment elle se passe. Et pourtant à aucun moment, j'ai une impression de déjà vu ou autre. L'auteur à su nous créer ses propres personnages, même si on fond, on ne peut s'empêcher de faire des comparaisons. Et du coup d'avoir créé des personnages bien à elle fait qu'on n'a pas la lassitude ou l'impression de relire quelque chose. Enfin ça été, mon cas. Je risque de spoiler un peu, mais il y a une scène de sexe très bien détaillé, ce n'est pas un reproche loin de là. Je trouve qu'elle colle parfaitement au moment où l'auteur nous la propose. Elle n'y aurait pas été, je pense que j'aurais été un peu déçue. Mais elle tombe vraiment bien, au bon moment. Ce qui mine de rien à complètement achever mon cœur de midinette. Enfin bref après ça, on ne pouvait douter de la fin parfaite, même si j'ai eu des sueurs froides à un moment. Je passe surement à côté de pleins de choses que je voulais partager avec vous, mais en même temps, je n'ai pas trop envie de vous en dire afin que vous découvrir le livre par vous-même.

 

En conclusion, pour ceux qui ne l'ont pas compris, bien sûr que c'est un coup de cœur !!! Il ne pouvait pas en être autrement. Cela fessait longtemps qu'on n'avait pas autant maltraité mon petit cœur de midinette. Je ne peux que vous le recommandé, surtout si vous êtes fleur bleu et que vous croyez au prince charmant."

 


25 Décembre 2013

 

 


Florence sur Florence et les livres

 

"Une fois n'est pas coutume, j'ai décidé d'inaugurer une rubrique "chroniques littéraires" sur mon blog. Je ne pense pas vraiment que je pourrai l'alimenter régulièrement, mais j'en ferai sans doute quelques-unes au cours de l'année.

 

Aujourd'hui, je voulais vous parler d'Amour, Orgueil et Préjugés de Jess Swann, qui est sorti chez les éditions Les Roses Bleues en novembre dernier. J'ai suivi les différentes étapes de sa création sur le blog/site de l'auteure, et je l'attendais avec impatience. Au final, je n'ai pas du tout été déçue, ce livre est une réussite, une très bonne "austenerie".

 

Il s'agit donc d'une réécriture (ou adaptation) contemporaine d'Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Ça dépoussière d'une manière étonnante ce classique de la littérature anglaise : ça le renouvelle, c'est-à-dire que ça lui reste fidèle tout en étant original.

 

Il n'est pas nécessaire d'avoir lu le roman de Jane Austen pour apprécier celui de Jess Swann. Même si je suis lectrice de Jane Austen, ce livre m'a tout de même réservé quelques jolies surprises. C'est un bon mélange (et dosage) d'humour, de critique social et surtout de romance.

 

Bien sûr, il y a quelques petits défauts (ponctuation, problèmes de syntaxe, confusion entre "quoique"/"quoi que"), mais ceux-ci sont mineurs, et la plupart d'entre vous ne les remarqueront sans doute pas. Autre point que j'ai relevé : le livre donne de la profession de bibliothécaire une image assez peu flatteuse (ou poussiéreuse), l'héroïne semble considérer cette carrière comme une sorte d'impasse, une voie qu'on emprunte faute de mieux, ça m'a un peu fait tiquer.

 

Mais en général, j'ai adoré le style. C'est fluide, ça se lit tout seul. J'ai parfois eu du mal à arrêter ma lecture : je n'ai pas lu AOP d'une traite, mais j'aurais bien aimé. Les dialogues sont souvent drôles, enjoués, irrésistibles.

Autres remarques :

 

* La narration à la première personne, du point de vue de Cassandra, l'héroïne, m'a semblé judicieuse et tout à fait maîtrisée.

 

* Les références populaires (notamment à un certain soap opera américain) et littéraires sont savoureuses et bien exploitées.

 

* Dans ce livre, les héros ne sont pas parfaits (tout comme dans le livre de Jane Austen), et ça les rend authentiques, touchants, craquants. Damon Drayton est une version de M. Darcy plus qu'honorable et qui n'a en rien à pâlir de la comparaison.

En conclusion…

 

Je suis tombée sous le charme de ce roman, et j'attends avec impatience de découvrir les prochaines productions de Jess Swann. C'est sans hésitation que je recommanderais Amour, Orgueil et Préjugés.

 

Si ça vous intéresse, je vous conseille aussi d'aller jeter un coup d’œil au blog littéraire de l'auteure, un blog que je suis pour ma part avec assiduité."

 


03 Janvier 2014


Dizouille, sur Passion Lecture

 

"Alors, étant une très grande fan de Orgueil et Préjugés de Jane Austen (malgré que je ne suis pas très fan des romances historiques), comment dire........... j'ai adoréééééé.

Mon dieu cette version moderne de l'un de mes livres et de mes préféré est tout simplement magnifique.

Jess Swann a vraiment su garder tout le charme du livre original, mais a aussi su en conserver toutes les valeurs. Avec en prime une petite pointe d'érotisme.

Pffff que dire de plus à part que je suis super fan de cette version plus adapté à notre temps, que nous propose Jess Swann.

Toutes les fans du roman de Jane Auten, courez l'acheter. Et pour toutes celles qui n'aurais pas lu l'ancienne version (vous êtes nulles lol) courrez l'achetez aussi car c'est vraiment une superbe romance contemporaine.

Et je pense que vous l'aurez compris, pour moi c'est un IMMENSE coup de cœur."

 

05 Janvier 2014


Marquise des Anges sur The Black Pearl

 

"Déjà bravo à l'auteure d'être parvenue à rendre une version moderne d'un classique britannique. Même si je ne connaissais que les versions cinématographiques d'Orgueil et préjugés, j'ose dire que l'on retrouve aisément l'esprit des personnages initiaux.

Je pense que cet ouvrage dépoussière O&P même s'il demeure une référence dans la littérature anglaise. On s'insère facilement dans l'histoire au point qu'il m'était difficile de suspendre mes lectures à chaque fois que j'ai ouvert le roman. Même si je ne remettais pas en cause le talent de Jess, je ne pensais pas accrocher autant cette histoire. Personnellement je ne lis JAMAIS de roman traitant de l'époque moderne (pas assez de marquises lol), comme quoi !

Les personnages sont bien traités, tous différents, tous proches de ceux d'Austen tout en s'ancrant dans notre siècle actuel grâce à l'interprétation de Jess Swann. Vraiment j'ai été surprise car je confesse ne pas être une grande fan d'O&P à la base.

 

On ressent les turbulences intérieures de Cassandra tout comme les réticences de Drayton, justifiées et appropriées dans époque. Le message premièrement distillé par Austen reste présent et adapté de nos jours. La critique, les qu'en-dira-t-on, les pensées acerbes, la préservation des apparences, la société sans faille, la bienséance mal placée... sans compter l'histoire d'amour bien menée. Bref, je ne voudrais pas trop spoiler mais toujours est-il que c'est une belle performance !

 

Merci pour ce bon moment. J'espère que ce roman sera le premier d'une longue série ! Je conseille vivement ce livre !!!!"

 

06 Janvier 2014

 

 

 


Marick sur Hooked On The Book

 

"Waouh !!! dur de faire cet article,

On va dire que c'est un avis mitigé, alors que cela aurait pu être un coup de cœur.

Quand on lit le titre et le résumé ont sait de tout de suite que cela sera en rapport avec le célèbre livre « orgueil et préjugé » qui reste à jamais mon livre préféré, d'où le presque coup de cœur, car l'auteur, ne sait pas contenter de reprendre le gros de l'histoire, malheureusement, elle a juste repris l'histoire et l'ai mis à la date d'aujourd'hui, bon, il en reste pas moins que l'auteur a fait un super travail, car tout comme Jane Austen, elle m'a tenue en haleine, car même si on connait déjà le fil de l'histoire et la fin, on se demande tout de même ce qu'elle va mettre pour remplacer les choses de l'époque victorienne.

Je pense que ce livre aurait pu être mon premier coup de cœur de l'année si l'auteur avait été plus original dans l'histoire, car j'ai même trouvé que certaines phrases avaient été reprises du livre.

En bref : Une superbe histoire d'amour inventé par Jane Austen remis à notre époque et que je conseille à toute romantique qui n'aime pas les romance historique, et ce livre m'a beaucoup donné envie de revoir le film, le livre j'ai déjà depuis quelque temps envie de le relire."


09 Janvier 2014


Selenh, sur The Inn at Lambton

 

"Ayé, je l'ai lu!

Ben, j'ai pas trop accroché au début (psychologie, environnement et situation des personnages pas assez mis en place, pour moi), peut-être trop collant à l'original pour ne pas entraîner des décalages. Mais, à partir de l'arrivée de Stanley/Collins à peu près, c'était tout bien, j'ai dévoré! A la fin je me serais passée du jet privé et du chauffeur (pour moi ça fait forcément pacotille extrême du millionnaire dans les romans sentimentaux) mais c'est un choix.

 

Contrairement à mon impression de départ, ce que j'ai le plus admiré au long du roman c'est ton inventivité pour les transpositions dans des situations de notre époque, mais qui arrivent à fonctionner comme dans l'original, chapeau!

Pour une première œuvre on peut dire que le pas a été brillamment franchi."

 


12 Janvier 2014


Chica07 sur Booknode

 

"J'ai adoré ce livre. On y retrouve, comme son nom l'indique, la trame et les intrigues d'Orgueil et Préjugés de Jane Austen.

J'aimais beaucoup le livre d'Austen et je n'ai pas été déçu par celui-ci ; C'est un Jane Austen remis au goût du jour dans un monde plus contemporain."

 

13 Janvier 2014


Fabienne, sur Facebook

 

"Alors que dire d'aop .... Je ne suis pas une spécialiste des livres mais je vais me permettre de donner mon avis j'ai eu le livre en ma possession début décembre j'en ai commencer la lecture aussitôt à eu du mal à accrocher j'en ai repris la lecture ce dimanche et ..... Il est fini une fois dedans plus moyen de le fermer grrrr du coup manque de sommeil et pour une fois les enfants ne dont pas les seuls responsables merci Jess Swann"

 

14 Janvier 2014


Pussy31 sur Booknode

 

"J'ai adoré lire l'original de Jane Austen, mais je dois dire que cette version moderne est tout aussi attrayante. On se laisse vite emporter dans l'histoire. Une très bonne lecture. A ne pas louper..."

 


15 Janvier 2014


Luxyie sur Booknode

 

"J'ai passé un très bon moment à lire ce livre. C'est une très belle réécriture contemporaine. Très belle histoire j'ai eu plaisir à retrouver les scènes d'orgueil et préjugés. Je le conseil."

 


18 Janvier 2014


Icarus sur Booknode

 

"J'ai peut être lu trop de réécriture et d'inspiration de ce grand classique que je commence à m'ennuyer un peu. pas que ce soit un mauvais livre mais c'est du réchauffer."


20 Janvier 2014


Zakath Nath sur The Inn at Lambton

 

"Je l'ai terminé hier soir.

 

 

 

J'ai trouvé que ça se lisait vraiment d'une traite, si je l'avais commencé plus tôt dimanche, j'aurais pu le finir dans la journée, c'était vraiment fluide.

 

J'ai également trouvé que l'adaptation au XXIe siècle passait bien au niveau des événements.

 

 

Spoiler:

 

pour Jillian et Nikki, je ne trouve pas que ce soit trop. Bien sûr, par rapport à Jane Austen, ça l'est mais à notre époque, les écarts de conduite tolérés ne sont pas les mêmes, donc on est obligé d'aller plus loin.

 

 

Au niveau des dialogues en revanche, par moment je trouvais que c'était un peu trop recherché même si on était dans des discussions entre gens bien éduqués.

 

Il m'a semblé un peu bizarre que Cassandra ne se rende pas compte à quel point elle est dans une histoire semblable à Orgueil et Préjugés alors qu'elle l'a étudié peu de temps auparavant. Elle aurait lu et apprécié le livre mais il aurait été perdu dans la masse de ses bouquins lus, c'eut été davantage compréhensible même si je comprends l'envie de faire un clin d’œil (ainsi qu'à HIMYM Laughing )

 

 

Pour Stanley

 

 

Spoiler:

 

l'idée de remplacer la proposition de mariage par une offre d'emploi était bien trouvée. On comprend les raisons du refus -les employeurs, l'envie de continuer les études et de se tourner vers l'enseignement -cela dit, le côté "on peut espérer mieux qu'un simple emploi de bibliothécaire avec un master" m'a un peu fait tiquer vu le nombre de gens autour de moi qui avec un master sont déjà content de se trouver un contrat de magasinier en attendant de pouvoir passer le concours de bibliothécaire

 

 

 

 

J'ai eu un peu de mal avec la toute dernière partie comme d'autres l'ont déjà exprimé.

 

 

Spoiler:

 

là encore, vu que c'est le XXIe siècle, on ne peut pas passer de suite à la proposition en mariage donc il est compréhensible de les montrer d'abord sortir ensemble et ensuite de parler de mariage histoire d'entériner définitivement la relation, mais comme les autres, tout ce qui est jet, champagne, beau gosse au corps musclé, ça faisait un peu trop milliardaire de romance pour moi

 

 

 

Voilà, quelques bémols mais dans l'ensemble c'est très agréable et les transpositions sont bien réfléchies et pertinentes dans l'ensemble. En tout cas bravo d'avoir mené l'aventure à bien."

 

21 Janvier 2014

 

 

 

 


Persiltoff sur Booknode ( lol il fallait quelqu'un qui n'apprécie pas ^^)

 

"Un copié-collé de l'oeuvre de Jane Austen mais sans innovation et sans saveur.Les personnages n'ont aucun charisme,en particulier Drayton.Les dialogues sont un peu primitifs.C'est un livre que Harlequin aurait pu éditer."

 

24 Janvier 2014


Monia sur le blog Double Page

 

"Avant de vous parler de l'histoire, je souhaiterais vous parler du livre en tant qu'objet, je le trouve vraiment joli. La couverture est assez sobre avec une jeune fille de dos tenant une ombrelle (ce qui n'est pas sans rappeler les jeunes filles du siècle dernier (et donc celles de l'oeuvre originale). De plus, le titre, le nom de l'auteur et le sigle de l'éditeur sont en relief sur la couverture (sauf la tranche) ce qui en fait, je trouve, un beau livre.

Comme vous l'aurez compris vous-même, il s'agit ici d'une réécriture du chef d'oeuvre de Jane Austen "Orgueil et Préjugés" mais en version contemporaine. Nous y retrouvons donc les sœurs Nothfield, leur mère qui ne pense qu'à caser ses filles à des riches célibataires. Matthew, nouveau président d'une grande société et son meilleur ami Damon. Et c'est là que l'auteur a réussi l'exploit de transposer l'histoire des sœurs "Bennet" à notre époque en y modernisant  chaque détail. Ainsi, Jane ne tombe pas malade à cause de la pluie (ce qui l'oblige à passer quelques jours chez Mr Bingley) mais on retrouve donc Brittany qui est hospitalisée pour une allergie (toujours causée par sa mère).
A plusieurs reprises, on se demande comment elle va moderniser tel ou tel passage (les mœurs n'étant plus les mêmes) et au final, on se dit qu'est très bien trouvé. Les références maternelles changent également. Doralee est ainsi une passionnée des magazines people et de la série "Les feux de l'amour". Les références y sont d'ailleurs importantes : les quatre sœurs (Brittany, Cassandra, Victoria et Nikki) portent les noms des héroïnes de la série et le titre est inspiré de son spin-off "Amour, gloire et beauté" (note présente dans le livre).
On retrouve également les personnages masculins avec leurs qualités, leurs défauts et leurs caractères.

En bref, pour éviter de répéter la même chose à chaque point, je dirais donc que l'auteur a réussi le tour de forcce d'amener le chef d'oeuvre de Jane Austen dans la modernité avec un grand respect de celle-ci.

Je recommande donc ce livre à toutes les fans de Jane Austen et du romantisme."

 


30 Janvier 2014.


Claire sur Onirik

 

"Cette histoire et ce titre vous disent quelque chose ? Bien sûr ! Il s’agit d’une ré-écriture moderne du classique britannique Orgueil et préjugés, livre de chevet de bien des générations de jeunes femmes de par le monde, mais également d’une allusion non déguisée à la célèbre série télévisée américaine Amour, gloire et beauté, dont l’un des personnages est une passionnée...

L’humour sera donc de rigueur dans cette version contemporaine de ce que l’on peut appeler, sans prendre trop de risques, l’une de plus belles histoires d’amour de tous les temps. Dans cette fantaisie, la trame de l’histoire originale est parfaitement respectée, à quelques détails près, et l’on s’amuse même à reconnaître les passages clefs et à les anticiper en se demandant comment ils ont été traités à la sauce moderne.

Et force est de constater que Jess Swann s’en sort très bien, évitant quelques poncifs, déviant les écueils, elle mène sa barque au gré des moments forts de l’intrigue, avec l’assurance de ceux qui savent de quoi ils parlent. Elle est elle-même une janéite convaincue, et nous livre une vision tout à fait charmante de cette romance intemporelle.

Si les soeurs ne sont plus que quatre, et qu’elles se nomment respectivement Brittany, Cassandra, Nicole et Victoria Nothfield (leur exubérante maman est fan de Amour, Gloire et Beauté, donc) et vivent dans la petite ville de Limerick en Irlande, elles connaissent à peu de choses près les mêmes mésaventures que les soeurs Bennet.

Le roman se lit vite, et bien, on passe vraiment un excellent moment. L’auteur se fait plaisir, et nous fait plaisir également, en imaginant quelques scènes que Jane Austen n’aurait jamais pu écrire de son temps, et qui donnent à cette romance un côté pétillant tout à fait rafraîchissant."

 


31 Janvier 2014


Sara1996 sur Booknode

 

"Une belle histoire, mignonne et touchante.

J'avoue que ce n'est pas très nouveau, c'est presque du copier-coller, du livre de Jane Austen.

Donc on connait déjà la suite des événements, mais ça reste toujours une histoire plaisante.

Je conseille, c'est sans prise de tête et ça se lit vite :D"

 

04 Février 2014


Bellajessica sur Booknode

 

"J'ai beaucoup aimer lire ce livre je ne regrette pas ma lecture. Dévorer en quelque heures un plaisir de redécouvrir une Jane Austen nouveau genre."

 


22 Février 2014


Mrs Turner sur le blog My paradise

 

"Je dirais que cette lecture a été une agréable surprise pour moi. Pourtant, la lecture a mal commencé… En effet ayant vu un certain nombre de fois Orgueil et Préjugés, ainsi qu’un certain nombre d’adaptations, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, et surtout d’avoir peu de surprise. J’ai eu l’impression de lire une version écrite du film “Coup de foudre à Bollywood”. Mais heureusement après plusieurs chapitres, mon avis a changé. J’ai commencé à apprécier les personnages, les découvrir et les aimer. J’ai même rit en imaginant les situations. Même s’il s’agit d’une réécriture moderne et que la trame du livre original est respecté, on se demande comment cela va se passer.

 

J’ai aimé la mère de Cassandra, fan des news people, un Matthew très attachant et un Damon… a craqué!

 

Bref une bonne découverte que je recommande vivement!"


25 Février 2014

 


Coquelicote sur Sans grand intérêt

 

 

 

"J’étais étonnée et ravie en découvrant il y a plusieurs mois qu’une austenerie en français allait sortir, mais pas suite à une traduction : l’auteure est francophone ! Lorsque le livre est paru, j’ai hésité devant son prix, avant de me résigner : j’allais finir par l’acheter de toute façon… Il faut dire aussi qu’il s’agit d’une réécriture moderne d’Orgueil et préjugés, et ce n’est pas ce que je préfère, vu mes expériences désastreuses avec Bridget Jones et Lost in Austen (qui marie plusieurs types d’austeneries mais bref). J’avais donc un peu peur de lâcher des sous pour une déception… J’ai craqué pour Amour, Orgueil et Préjugés de Jess Swann, et je ne regrette pas !

 

 

 

Je vais commencer avec les points que j’ai moins appréciés, parce qu’ils sont nettement minoritaires ! J’ai eu du mal avec un certain nombre de prénoms qui font très américains et qui font partie de ceux que je ne trouve vraiment pas jolis du tout. Cassandra, ça va, mais Brittany pas du tout… Matthew OK, mais Damon non ! Concernant les prénoms des sœurs Nothfield, il y a une justification dès le début du livre que je trouve très pertinente vu la transposition moderne de Mrs Bennet, mais j’avoue être déçue pour le nom de Darcy…

 

 

 

J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce roman. Dès les deux premiers chapitres, j’ai été stupéfaite de voir à quel point j’appréciais ma lecture. Jess Swann ne s’est pas contentée de prendre l’histoire d’O&P et ses personnages et de les transposer de nos jours, elle a aussi fait des efforts pour apporter de l’humour à son texte, du sarcasme, de l’ironie et une critique de notre société d’aujourd’hui. Ce dernier aspect est particulièrement bien exploité au début du roman. Les riches comment les plus modestes en prennent pour leur grade et ce pour notre plus grand plaisir ! J’aurais aimé que ce côté soit encore plus travaillé, mais je trouve que ce qui a été fait est déjà super et manque cruellement à la majorité des productions austenesques. Quelques changements ont été faits par rapport au livre de Jane Austen, mais rien que de très normal.

 

 

 

Je ne vois pas de raison particulière pour placer l’histoire en Irlande, mais ça colle bien, alors ça ne m’a pas dérangée du tout. Ça aurait été encore mieux d’avoir plus de détails sur les différents lieux où passe Cassandra, car on la suit à Dublin, à Galway, en Ecosse, à Londres… C’est d’ailleurs Cass qui est narratrice. L’écriture est très moderne mais pas trop familière. L’héroïne a de l’éducation et j’ai beaucoup aimé la voir converser sur la littérature, notamment avec un certain personnage… J’ai bien retrouvé Lizzie en elle, comme j’ai retrouvé Jane en Brittany. La plupart des personnages sont remarquablement retranscrits. Je garde une tendresse particulière pour le père de Cassandra et Brittany. Mr Bennet reste l’un de mes personnages fétiches ! J’ai trouvé son épouse encore plus insupportable que dans la version originale (j’en venais même à espérer des choses peu charitables…). Stanley-Mr Collins m’a également tuée plus d’une fois, il est terrible. Comme d’habitude, je n’apprécie pas du tout Emily-Charlotte.

 

 

 

Le livre a un côté chick-lit qui plaira à certaines lectrices. En effet, Matthew et Damon (surtout Damon) sont très riches, et plus on avance dans le roman, plus on peut le constater. Jess Swann a su se retenir d’en faire trop et à reste globalement crédible. C’est agréable de pouvoir lire ce type de roman en ayant une héroïne qui n’est pas une bécasse ne pensant qu’à la mode. Il y a également des scènes où un soupçon (voire plus) d’érotisme est présent, et j’ai trouvé ça croustillant juste ce qu’il faut ! La relation entre Cassandra et Damon a un côté vraiment explosif qui n’est pas désagréable. Par contre, le passage à l’ère moderne réussit mieux à Lizzie qu’à Darcy : je trouve qu’on le « reconnaît » un peu moins que sa bien-aimée.

 

 

 

J’ai ri et pouffé de nombreuses fois, j’ai tourné les pages à toute vitesse, essayant chaque fois d’anticiper comment Jess Swann allait aborder telle ou telle péripétie de l’histoire originale. J’ai été surprise plus d’une fois et j’avais toujours hâte de retourner à ma lecture. Certes, ce roman a quelques défauts, mais je les trouve vraiment négligeables tant le divertissement qu’il m’a procuré est bienvenu. C’est un vrai plaisir à lire et je vous le conseille ! J'ajoute que le livre est un bel objet, soigné, et qu'il y a peu de fautes et coquilles. A présent, je me demande si je ne vais pas m’intéresser davantage à la maison d’édition des Roses Bleues. En tout cas, j’attends la prochaine austenerie de l’auteure – Constance et Séduction, qui va reprendre mon adoré Raison et sentiments ! – et son autre roman en préparation, La dame aux papillons."

 


17 Mars 2014

 

 


Sophie, sur mon Livre d'or

 

"Coucou Jess,

J'ai terminé la lecture d'"Amour Orgueil et préjugés" (j'ai vu sur ton site AOP, c'est rigolo!) et je n'ai qu'un chose à te dire bravo! Quel talent!
J'ai vraiment adoré et je me suis plongée dedans chaque soir avec délectation!
Je suis sûre que ce n'est que le début d'un fabuleux chemin que tu es en train de tracer... bonne route à toi pour ce formidable voyage qu'est l'écriture!
Et bien sûr je me suis abonnée à la newsletter pour ne rien manquer des prochaines escales!
Bises"

 


19 Mars 2014


Gwen, sur le blog Jane Austen and her world

 

"Je tiens tout d'abord à remercier Jess Swann pour m'avoir permis de lire son roman. Des réécritures autour d'Orgueil et Préjugés j'en ai lues suffisamment et même si celle-ci me tentait énormément, j'avais un peu peur du résultat.

Tout d'abord, il est un peu difficile de s'y retrouver à cause des prénoms mais cela a le mérite d'être différent des réécritures classiques qui se cantonnent à changer une lettre comme Anne en Anna ou à raccourcir un prénom comme Elizabeth en Liz ou Lisa. Ici, Damon, Moira, Brittany ou encore Mark ne sont pas les "personnages-miroirs" d'Orgueil et Préjugés qu'on voit évoluer mais bien les personnages d'Amour, Orgueil et Préjugés.

On entre donc doucement dans l'histoire et on découvre les activités de chacun, leur souhait dans la vie. Tous les éléments d'O&P sont repris mais sont revisités au XXIème et je dois avouer que j'ai été - agréablement - surprise. Toutes les idées de l'auteure sont très bien trouvées. Je ne savais jamais ce qui allait arriver et j'attendais donc avec impatience de savoir comment Jess Swann allait poursuivre les aventures de Cassandra, Brittany, Matthew, Damon et les autres.

J'ai apprécié les différentes références cinématographiques et littéraires, même si je ne les avais pas toutes. J'ai même appris des mots comme 'potiner' - je ne savais pas qu'on pouvait le décliner en verbe. L'écriture est soignée et même si on se trouve au XXIème siècle, le tutoiement n'est pas toujours de rigueur et les manières sont respectées. Mis à part ça, les actions et réactions sont d'actualité ce qui nous permet de mieux s'identifier aux personnages.

Comme dit plus haut, j'ai déjà lu quelques réécritures mais souvent en anglais. De ce fait, même si j'avais apprécié mes lectures, je ne les avais pas exploitées entièrement. Ici, j'ai su saisir les subtilités, l'humour et l'ironie. Je suis une bonne lectrice et en règle générale, j'aime toujours mes lectures mais il est très rare que le sourire, voire le rire se manifeste. Ici, c'était le cas et bien plus d'une fois. Pour ça, je peux dire que ce livre m'a fait du bien et que je l'ai adoré.

La seule fausse note de ce roman et qui m'a retiré ce sourire pendant quelques instants est le côté "érotique" - je ne sais si d'ailleurs le terme est approprié. Il y en a très peu et je n'ai rien contre ce genre mais ça m'a un peu gênée. Je suis d'accord qu'ici on ne parle pas des personnages originaux mais c'était un tout petit peu trop. Malgré tout, les rapprochements physiques sont très appréciables car ils sont bien plus d'actualité et ça nous touche plus personnellement.

C'est peut-être une longue chronique mais je tenais à donner mon avis correctement. Ce roman est agréable et rapide à lire car il contient beaucoup de dialogues. J'ai beaucoup aimé suivre la vie de ces personnages. Je salue l'auteure pour son inventivité et son humour."

 


27 Mars 2014


Dee_ sur Booknode ( encore une qui n'a pas aimé, il en faut ^^)

 

"Plat !!!

Dès la page 60, je sautais des pages pour avancer plus vite.
Les personnages sont insipides et fades par rapport à l’œuvre originale de Jane Austen

Heureusement j'ai un peu mieux accroché à partir de la moitié du livre mais c'était pas gagné"

 


1 er Avril 2014



Sur le blog Et en plus elle lit

 

"Lorsque la nouvelle de la venue de Matthew Lorley, le célèbre directeur des magasins Lorley, se répandit dans Limerick, Mrs Nothfield eut immédiatement l'idée de le marier à sa première fille Brittany. Et c'est efflanquée de son mari, professeur d'université, et de ses trois autres filles Cassandra, Nikki et Victoria. Et Cassandra, étudiante en Lettres à l'université de la ville, sait bien que sa famille peut difficilement se faire discrète en société, mais n'accepterait de personne la moindre critique sur les gens dont elle partage le quotidien. Alors que vient se permettre ce grand brun arrogant, suant le mépris et la condescendance ? Le fier Damon Drayton est sur le point d'entrer dans la vie de Cassandra et elle n'est pas vraiment d'accord. Il se trouve qu'elle a un certain nombre de préjugés sur lui. Et réciproquement. Et tous deux ont leur orgueil. Décidément, ce n'est pas forcément un hasard que la jeune fille étudie l'oeuvre de Jane Austen lors de son semestre ...

 

Je tiens tout d'abord à remercier Demoiselle Coquelicote pour m'avoir prêté ce livre, et vous pouvez retrouver son avis sur son très chouette blog. Je n'ai pas vraiment l'habitude de lire des adaptations de romans de Jane Austen, ayant facilement tendance à être déçue dès que l'on s'éloigne de l'oeuvre originale, et pestant dès que l'on tombe dans une réécriture similaire. Bref, en ce qui concerne Jane Austen, je ne suis jamais contente si ce n'est pas elle l'auteur. Et j'ai été plutôt surprise par cette adaptation contemporaine qui utilise la trame d'Orgueil et Préjugés, tout en modernisant les anecdotes et caractères.

 

Certaines choses m'ont un peu chagrinée, les prénoms des personnages par exemple... Peut-on m'expliquer comment réussir à idéaliser un homme qui s'appelle Damon Drayton ? Impossible, heureusement que l'image de Darcy reste dans l'imagination afin de rattraper le coup. On se laisse porter par cette histoire, que l'on connaît, tout en s'amusant de la réécriture. Mr Collins est toujours un imbécile à la fidélité excessive, sauf qu'au lieu d'aduler sa protectrice, il fait ici l'éloge de sa patronne. Point de demeure de Pemberley perdue dans le Derbyshire, ici la visite se fait dans un club de golf appartenant à l'héritier ... Les transpositions sont faites de manière intelligente et aucun détail ne manque.

 

Un roman sans prétention, qui prend et fonctionne plutôt bien, lorsque l'on est une addict de Jane Austen comme je peux l'être. Les personnages sonnent plutôt juste, entre une mère d'une vulgarité incroyable, gavée de soap opera minables (jusqu'à appeler ses enfants en hommage aux personnages de sa série favorite.J'ai par contre regretté qu'une place un peu plus importante ne soit pas faite à Mr Nothfield, le père de Cassandra. C'est un personnage (Mr Bennett) que j'aime énormément dans la version originale, mais à part quelques répliques sympathiques, je ne l'ai pas trouvé assez présent dans le roman de Jess Swann. Par contre, la modernisation permet d'approfondir certains aspects de la relation Cassandra-Damon (Lizzie-Darcy) qui auraient fait rougir Jane Austen. Attention, la fin de ce roman n'est pas pour les oies blanches !

 

Au final, ce roman est vraiment divertissant, même s'il n'égale pas l'oeuvre originale. On prend plaisir à retrouver des situations et des personnages que l'on connaît et que l'on aime, tout en déplorant un peu le niveau d'écriture, qui aurait pu, à mon goût, être un peu plus travaillé."

 

08 Avril 2014


Hina Corel, sur son Blog

 

 

"Note : 9/10

 

 

 

Amour Orgueil et Préjugés est l’adaptation contemporaine d’Orgueil et Préjugés, un célèbre roman de Jane Austen. Dans ce « remake », Jess Swann nous plonge dans l’Irlande du XXIème siècle aux côtés de Cassandra, étudiante en lettres dans la paisible ville de Limerick. Mais la venue de Lorley et Drayton, deux jeunes hommes riches et célibataires, va bouleverser la vie de notre jeune héroïne et celle de ses trois sœurs. Britt, l’aînée de la famille, tombe immédiatement sous le charme du jeune directeur Lorley tandis que Cassandra fait la connaissance de l’arrogant Drayton…

 

 

 

Ce roman est une très belle romance que je conseille à tous les fans de Jane Austen (Cela va de soi !) et à tous les amateurs du genre. Dès les premières pages, Jess Swann nous embarque dans son univers où nous découvrons avec délice les différents personnages, tous décrits avec une très grande justesse par rapport à ceux de l’œuvre original. Cassandra est une jeune fille très attachante, cultivée, intelligente et forte. Je l’ai tout de suite apprécié et c’était un vrai bonheur de suivre ses aventures et surtout, ses rencontres avec Drayton. Brittany, Nicole et Victoria, les sœurs de Cassandra, sont aussi très bien dépeintes et j’ai retrouvé avec plaisir la timidité de Britt, l’excentricité de Nikki et l’étrangeté de Victoria ^^. La sœur Lorley est encore une vraie garce, décidément, on ne la changera pas elle. Quant aux parents de Cassandra, ils sont fidèles à eux-mêmes et encore une fois, très justes.

 

 

 

J’avais déjà lu Orgueil et Préjugés, je savais donc à quoi m’attendre du côté de l’histoire. J’ai très légèrement regretté qu’il n’y ait pas plus d’écarts par rapport à l’œuvre originale dans le déroulement des péripéties. Parce qu’au final, je n’ai pas été surprise : quand un personnage apparaissait, je savais tout de suite qui il était et donc ses secrets et ses relations avec les autres personnages. C’est l’inconvénient d’avoir lu l’œuvre originale. Pour autant, j’ai trouvé que la seconde moitié du roman s’éloignait un peu plus du schéma d’Orgueil et Préjugés pour nous livrer quelque chose de plus surprenant que le début. Avoir lu le livre de Jane Austen n’a pas que des inconvénients toutefois. Au fil de ma lecture, je me demandais comment Jess avait traité telle ou telle passage… Et donc, j’avais émis plein de suppositions sur Nikki, entre autres (Et j’ai eu raison sur une toute petite partie d’ailleurs, ahaha !).

 

 

 

Ce roman a été une très très belle découverte pour moi qui ne lis que rarement de la romance. Jess Swann a su m’embarquer dans son histoire avec brio. Sa plume est légère, fluide et surtout sans fioritures. Les descriptions restent succinctes et servent très bien la narration qui reste avant tout centrer sur le côté relationnel des personnages. La narration à la première personne est très judicieuse et nous rapproche encore plus de Cassandra, et du beau Drayton.

 

 

 

En bref, un roman réussi sous tous ses aspects où, malgré l’influence de Jane Austen qu’on ressent tout au long de l’histoire, Jess Swann parvient à imposer son style. Une lecture que je recommande encore une fois."

 

 

 

 04 Mai 2014


Queen of Reading sur son blog

 

"En ce concerne la trame de l'histoire le résumé est plus qu'explicite et en rajouter serait du spoliage littéraire...

 

Pour ce qui est des personnages la famille Notherfield alias la famille Newman, nous avons la mère qui est l'exemple même de l'enfant éduqué par la télévision. Tout ce qu'elle fait ou dit est tiré d'un slogan télé... Je l'ai trouvé incroyable, elle représentait un cliché rurale à elle toute seule. L'ainée du quatuor, jeune demoiselle réservé, en tant qu'ainée, elle se doit d'être exemplaire donc d'être assez representatif de sa mère, mais pour le coup l'auteur en a fait un tout autre personnage. J'aurais aimé en savoir plus sur elle, son côté "trop" effacé, ne me l'a pas rendu attachante. La 3ème était plus représentative de la jeune rebelle - il en faut bien une -, la benjamine personnage plus que secondaire, elle représentait un mixte entre la mère et Cassandra. Pas bien compris son rôle, pas assez développé. La seconde, Cassandra, et bien en tant qu’héroïne la trame tourne autour d'elle, j'ai aimé sa répartie à l'égard de sa famille, mais surtout auprès de Damon. Même si son discours, fleur-bleue " Je ne vois pas du tout de quoi tu parles", m'a un peu exacerbé ... Ne tournant pas autour du pot!!!! J'ai été touché par elle, et surtout par la remise en question auquel elle fait doit faire, face et surtout aux préjugés qu'elle a.

 

Dans les rôles masculins, nous avons le père de famille - au moins j'en dis, au mieux je me porte -, Matt, le meilleur ami de Damon, j'ai pas mal apprécié son personnage. On n'a pas affaire à l'homme d'affaire, qui n'a pas de vie ou de passion, Matt est un business man avec une vie normale * soupirs *. Sans oublier, The Man : Damon * petit moment de flottement *... J'ai accroché dès le départ, même son discours puéril, l'imite injurieux ne me l'a pas rendu exécrable ....Si tout les hommes pouvaient avoir la même la passion que lui ... Je ne lirais plus de roman d'amour !!!!!

 

Pour l'histoire en elle-même, je m'attendais à une nouvelle histoire -plus qu' - inspiré de Jane Austen, et pour le coup je n'ai rien ressenti de telle. L'histoire se lit assez, vite, le texte est bien écrit on ne ressent pas de redondance dans les faits. Une belle histoire sur l'attraction humaine, et la qualitié qu'à l'humain à se fier aux préjugé.

 

Enfin, j'ai adoré cette lecture... A relire sans modération."

 


09 Mai 2014


MissNaais sur Booknode

 

"Je ne pensais pas pouvoir changer d'avis aussi rapidement...

 

Je n'ai encore jamais lu de livre de Jane Austen ( bien que la totalité de ses œuvres m'attente sagement dans ma bibliothèque ). Même si cela n'est pas comparable, j'ai vu les différentes adaptations. Et, je connaissais donc (peut-être un peu trop) l'intrigue, les rebondissements et le dénouement.

 

Pourtant, j'avais vraiment hâte de commencer ce livre. Mais, au bout d'une cinquantaine de pages, j'ai déchanté... J'ai trouvé l'histoire plate et terriblement ennuyante.

Et au bout de 100 pages, j'avais vraiment envie de stopper ma lecture...

Pourtant, j'ai persévéré.

 

Après ces 100 premières pages, je me suis pris une claque monumentale ! Je m'étais déjà faite mon propre avis, et j'étais persuadée que la suite aller le confirmer.

GROSSE ERREUR... J'ai tellement été happée par l'histoire que je n'ai pas vu les pages défilaient. Et j'ai été surprise d'atteindre la fin aussi rapidement.

Surprise et triste.

 

Avec le recul, je crois que j'aurais dû commencer ma lecture sans me persuader que ce n'était seulement qu'une réécriture. J'aurais dû me plonger dedans comme je l'aurais fait comme n'importe quel autre livre. Et non le commencer en sachant pertinemment que je ne pourrais pas m’empêcher de faire des comparaisons.

 

Avec le recul, je ne peux m'empêcher de me dire que ce livre est bien plus qu'une simple réécriture. Il est tellement plus que ça.

"Amour, Orgueil & Préjugés" est un ascenseur émotionnel. Un alignement de mot et de phrase transpirant de sentiments tellement purs, intenses, et uniques.

Les personnages sont attachants et déchirants.

L'histoire est une version moderne de l'originale c'est vrai, mais au bout d'un moment, tu ne peux t'empêcher d'être englouti par l'histoire et d'oublier son origine.

Elle devient unique. Unique, belle et réelle.

 

Avec le recul, je ne peux m'empêcher de me rendre compte que mes préjugés du début m'ont empêché de voir la réelle beauté de ce livre.

 

( Lu dans le cadre d'une lecture commune " Délir's Girls" )"

 


21 Mai 2014


Selenh sur Amazon


"En synthèse je confirme que c'est un livre qui plaira aux amateurs de romance comme aux amoureux d'_Orgueil et préjugés_ (_Pride and prejudice_), le livre bien sûr, mais aussi les adaptations à l'écran.

Le style et le rythme se bonifient en cours de route, notre écrivaine est encore en construction, mais de toute façon on dévore, on n'a pas le temps de s'ennuyer, bref l'écriture et les rebondissements sont efficaces.

Mon bémol à moi n'est pas lié à l'érotisme (j'ai bien aimé !) mais à l'étalage de très somptueux signes de niveau de vie de Darcy à la fin, qui font penser à n'importe quelle romance banale à héros millionnaire. Cela dit, ce peut être considéré comme une marque de fidélité à l'original : le Darcy qui possède la moitié du Derbyshire devrait pouvoir effectivement se déplacer en jet privé de nos jours !"

 


29 Mai 2014


Stephanie, sur  la page du roman

 

"Jess, un petit message pour te complimenter sur ton livre ! malgré un début difficile où j'ai eu du mal à me mettre "dedans", j'ai adoré ton livre, les personnages sont attachants et je dois avouer que j'ai ressenti tous les sentiments possibles : colère, tristesse, passion, amour... je frissonne encore en pensant aux derniers chapitres !!! je ne voulais même plus que ça se termine, encore, encore et encore ! félicitations donc pour ce livre si bien écrit et si passionnant... steph, ta collègue"

 

14 Juin 2014


Juliette sur Je lis et je raconte

 

"Jess Swann, après ma chronique de son œuvre « La dame aux papillons », m’a proposé la lecture de son autre livre « Amour, orgueil et préjugés ». Bien sûr, je n’ai pas hésité une seule seconde, étant entre autre amatrice de livres romantiques et admiratrice de Jane Austen (même si je reconnais ne pas avoir lu tous ses livres !). J’ai malgré tout eu un peu de mal à me plonger dans l’histoire au début, sûrement car je la connaissais… Tout est prévisible et c’est cela qui rend la lecture un peu difficile parfois car, même si le livre est adapté à notre monde contemporain, les rebondissements sont globalement les mêmes que dans le livre original, avec une écriture plus légère mais aussi assurée que celle de Jane Austen.

 

 

 

 

 

J’ai beaucoup aimé les personnages, et en particulier Damon, notre Darcy du XXIe siècle. Je l’ai trouvé tout de suite très séduisant malgré son agressivité et son comportement hautain parfaitement dépeint. Tout est bien mis en place et on croit à la construction des relations, le décalage social entre la famille de Cassandra (l’équivalent d’Elizabeth Bennett) et l’entourage de Damon Drayton est parfaitement en phase avec la société actuelle. Jess Swann a réussi à adapter ce qu’il fallait, en conservant ce qu’il fallait conserver ! Et quand on voit la richesse de l’œuvre de Jane Austen, c’est parfaitement remarquable.

 

 

 

 

 

Une fois que la petite difficulté du départ à me plonger dans l’histoire a été surmontée, j’ai vraiment apprécié l’histoire et les romances. Même si je connaissais la fin (comme beaucoup de serial lectrices), j’étais quand même à fond dedans et je n’arrêtais pas à me dire « Comment leur relation va-t-elle démarrer, comment ça va se passer ? ». Car c’est là que ça commence un peu à être différent de l’œuvre originale. Leur relation n’est plus soumise aux mêmes règles sociales qu’à l’époque victorienne et forcément, elle ne passe pas par les mêmes étapes, et ne se forme pas de la même manière.

 

 

 

Conclusion : j’ai adoré ce bouquin ! Une fois lancée, je n’ai pas pu décrocher et j’étais moi aussi sous le charme de Damon Drayton ! Cette réécriture est d’une très grande qualité. Mon seul regret est le manque de surprise dans le scénario même si ça s’est un peu rattrapé à certains moments. L’écriture est très bonne, la plume de Jess Swann est irréprochable. Accrocher à ce point à une histoire qu’on pense connaître car on l’a vue et re-vue, lu et re-lue, c’est plaisant ! Je conseille bien entendu cette histoire aux filles (les garçons, je pense que vous pouvez passer votre chemin ^^), en particulier à celles qui aiment les romances et si je pouvais, je ferais une ordonnance de ce livre aux fans de Jane Austen : vous allez adorer."

 


24 Juin 2014


Audrey, dans les Commentaires du Blog Je lis et je raconte

 

"Ca y est, je l’ai lu!

Bien sur ca colle a P&P donc pas trop de suspense mais super bien écrit et plein d’ironie, de la repartie… J’aime ca!

Il y a quand meme une dimension découverte car le roman est bien adapté a notre époque!

 

J’ai bien rigolé, j’ai adoré!"

 

26 Juin 2014

 


Sur le blog Les lectures d'une ado ordinaire

 

"J’ai franchement aimé puisque j’apprécie beaucoup les romans chick-lit et Orgueil et préjugés. Le livre reprend l’histoire du fabuleux roman Orgueil et préjugés, on y retrouve des personnages modernes avec des idées modernes et dans le fond sans le titre ca l’aurait très bien pu passer pour seulement un chick-lit. En gros, j’ai trouvé l’histoire bien malgré le fait que c’est une réécriture qui est très fidèle et franchement bien faite. On retrouve pratiquement l’intrigue initiale mais avec un point de vue moderne dedans (parfois je trouvais cela un peu pas réaliste parce que disons-le ca faisait franchement penser une autre époque parfois comme le vouvoiement qui n’est plus tellement courant entre jeune gens ou épouser une jeune fille de 18 ans parce qu’elle est enceinte).

 

J’ai bien aimé la relation Darcy-Lizzie (même si les noms ont changes pour Damon-Cassandra) puisqu’elle est similaire à celle du roman initiale mais moins parce qu’on la voit plus passionnée (surtout à la fin, même si je trouve que ca ne concorde pas vraiment avec l’esprit d’orgueil et préjugés puisque c’est assez cru). Je trouve que leurs personnalités est bien fait parce qu’on voit 2 fortes têtes avec de forts caractères. Et je les ai trouvé assez attachant même si comme dans le livre intiale Darcy ou Damon est pas gentil au début puisqu’il dit des commentaires désobligeants sur Lizzie ou Cassandra.

 

Coté personnages, ils sont fidèles à eux-mêmes tant la mère de Cassandra ou Mme Bennet qui est toujours aussi nounoune, agacante, avec un manque de tact apparent et peu intelligente, le cousin de la famille ou mr Collins qui est aussi attache à sa bienfaitrice, par contre il y a Mary qui est très différente puisque dans ce livre elle veut devenir chanteuse (le seul point commun avec Orgueil et préjugés est qu’elle ne sait pas chanté) et non une érudit!

 

Coté action, c’est moyen mais dans les normes de la chick-lit.

 

En gros, j’ai bien aimé."

 

29 Juillet 2014


Agnès sur Le site du Conseil Général des Ardennes

 

"Faire réécrire puis publier une version contemporaine d’Orgueil et Préjugés, le célèbre roman de Jane Austen paru en Angleterre en 1813, c’est le défi lancé par la maison d’édition suisse « Les roses bleues ». L’œuvre de Jess Swann, jeune auteure résidant à Charleville, a séduit l’éditeur et a été récompensée en étant publiée sous le titre Amour, Orgueil et Préjugés.

 

 

 

L’histoire se déroule en Irlande. Nous faisons la connaissance de la famille Nothfield : le père Francis, professeur à la retraite, sa femme Doralee, stupide personnage abreuvé de feuilletons télévisés à l’eau de rose, leurs filles : Brittany, l’aînée qui travaille au rayon parfumerie d’un magasin Lorley, Cassandra, étudiante à la faculté de Limerick et Nikki et Victoria leurs cadettes. Le jour où Matthew Lorley, richissime propriétaire des Lorley’stores organise une réception dans le magasin où travaille Brittany, Madame Nothfield, qui rêve de beaux mariages pour ses filles est bien décidée à les y emmener et à tout faire pour qu’elles se fassent remarquer.

 

 

 

Ce roman aurait pu être une banale histoire d’amour au ton léger. C’est sans compter sur tout le talent de Jess Swann qui, par une écriture savamment maîtrisée et épurée, a su rendre, avec distance et humour, toute la profondeur de la dimension sociale de l’œuvre de Jane Austen qui, à son époque, dénonçait une société anglaise très rigidifiée par ses codes sociaux.

 

 

 

Un beau moment de lecture."

 

 01 Aout 2014

 


Méli 580 sur Booknode

 

"J'ai franchement beaucoup aimé! C'est beaucoup ressemblant avec Orgueil et préjugés mais en même temps ca pourrait être un simple chick-lit. C'est vraiment bien!"

 

04 Aout 2014


Anaya sur Booknode

 

"Un roman bien sympathique.

L'auteur transpose le chef d'œuvre de Jane Austen à nos temps modernes. Ce qui donne parfois des situations et des dialogues étranges, mais certaines situations sont très bien trouvées et on ne peut que se plonger dans la romance entre Damon et Cassie. Petit clin d'œil final avec le prénom de la fille de Nikkie : Lydia :)"

 

 

05 Aout 2014


Karine, par mail, suite à sa commande sur le site

 

"Passons maintenant à mes impressions sur votre livre : étant donné que je l’ai lu trois fois, on peut dire que j’ai aimé. Je dirais même que j’ai adoré.

 

J’étais pressée et anxieuse de découvrir mes héros préférés à notre époque. Alliez-vous réussir le pari de leur donner un petit coup de jeunesse tout en respectant la trame originale du roman de Jane.

 

Chalenge réussi !!!! La scène de la déclaration est une réussite !!!

 

J’ai adoré leurs échanges, l’évolution de leur relation, le fait que Cassandra ne soit pas dépendante d’un bon mariage, comme dans la version originale. Cela donne encore plus de valeur à leur amour.

 

Ma scène préférée est celle de la 2ème déclaration dans la voiture. La réaction de Damon, suite à l’appel de la mère de Cassandra !!!! Une vraie crise de rire !!!!!

 

J’ai aimé les rappels aux personnages de Jane Austen : la fille de Nikki qui s’appelle Lydia et la cousine de Damon qui s’appelle Elizabeth. Vous avez fait plus que vous inspirez du roman de Jane Austen, vous lui avez rendu hommage.

 

Vous avez un réel talent pour l’écriture. Vous avez su alterner les scènes de tension, de rire, de sensualité.

 

Il a fallu que je me raisonne pour ne pas le lire une 4ème fois. Je n’ai qu’une envie, c’est qu’un film soit fait d’après votre histoire.

 

 

 

Merci encore pour ces bons moments passés et à venir (il est certain que je vais le relire…rien que d’en parler, j’ai envie de m’y replonger…).

 

Ma fille vient juste de terminer la version originale d’OP. Elle va lire votre version. Je vous dirai ce qu’elle en a pensé."

 

 05 Aout 2014

 


Fannyanka sur Booknode

 

LE fait d'avoir voulu transposé l'histoire dans le monde d'aujourd'hui donne un effet des plus étrange. Certaines situations sont vraiment crédible pour des personnes vivant de nos jours, surtout dans les réactions des personnages.
Mais il y a aussi de bons passages.
Suis la seule à avoir trouver une référence à How I Met Your Mother avec sa cousine et son fiancé Marshal et Lily?

 

 

07 Aout 2014


Sur le blog Stella's Book

 

"C’est la couverture qui avait attiré mon regard en premier lieu. Et ensuite, après avoir regardé l’adaptation cinématographique de cette oeuvre de Jane Austen, je me suis dit pourquoi pas lire cette histoire revisitée. On reste dans le fil conducteur de l’intrigue de l’auteure de la version originale, mais ici, Jess Swann, nous livre une version se déroulant à notre époque actuelle. 

Cassandra Nothfield est une étudiante en littérature, proche de sa famille, qui est assez exhubérante notamment sa mère et une de ses jeunes soeurs, elle est très proche de Brittany son ainée. Cette dernière travaille pour les magasins Lorley’s Store et quand l’annonce l’arrivée de ce dernier à Limmerick se fait savoir, Doralee, la mère des jeunes filles y voit un bon parti. A la réception à laquelle la famille se rend, alors que Britt fera connaissance avec Matthew Lorley, Cassie, quant à elle, rencontrera Damon Drayton (the Monsieur Darcy des temps modernes), un brin hautain et orgueilleux…

Je me suis rapidement attachée aux deux soeurs aînées, les plus calmes (et respectables) de la famille. Mais celui qui a retenu toute mon attention fut bien évidemment Monsieur Drayton !!! Un jeune homme hautain, orgueilleux, mais qui peut se montrer tout aussi séduisant et bienveillant.

Même si j’ai aimé cette lecture, et que l’auteure a bien su manier sa plume, je n’en ressors pas complètement satisfaite. Et je pense, que pour moi, cela est certainement dû au fait que l’histoire se passe à notre époque actuelle… Mais je ne le nierais pas, j’ai quand même passé un bon moment."

 

26 Septembre 2014


Avalon sur Booknode (bon bah on ne peut pas plaire à tout le monde mdrrr)

 

"De loin la pire réécriture de Jane Austen, que j'ai pu lire jusqu'à présent ... Quelle déception !
Les commentaires des autres lecteurs, m'ont fait persévérer et donner espoir que les choses évolueraient positivement au-delà des 100 premières pages, mais malheureusement ce ne fut pas le cas. J'ai même eu du mal à le terminer.
Les personnages de ce roman sont une piètre imitation des personnages de Jane Austen. Ils n'ont aucun charisme, aucune personnalité. Cassandra, qui est censée être une version contemporaine d'Elizabeth, passe son temps dans les pubs et en boîte ... à croire que l'auteure n'a vraiment rien compris à la personnalité du personnage.
Les dialogues sont identiques à ceux du livre originel ; quoi que réécris de façon plus moderne.
Les scènes et le déroulement de l'histoire sont (encore une fois) du copier-coller. Mais autant l'ensemble semblait fluide et juste dans Orgueil et Préjugés, autant ici les scènes sonnent fausses. J'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas de transition
entre elles et qu'elles étaient assemblées sans queue ni tête.
D'ordinaire, je ne suis jamais aussi critique envers un roman ; mais cette fois je suis choquée qu'on puisse à ce point plagier un roman tel qu'Orgueil et Préjugés, tout en le massacrant à ce point"

 

29 Septembre 2014


Aurélie sur ma page auteure

 

"Nous nous sommes rencontrées lors du week-end médiéval au ValJoly il y a un mois... Je n'avais pas eu l'occasion de vous laisser un message jusque ici... J'ai lu votre adaptation D'orgueil et Préjugés... Enfin, dévoré dirais-je... J'ai bien plus qu'adoré... J'attends avec même avec impatience la suite de vos adaptations... J'ai même contaminé ma petite soeur... Par contre, comment faire pour acquérir votre livre, sur Amazon c'est très compliqué, les délais sont longs... Y a t'il une façon plus rapide... Parce qu'après lecture elle est devenue 'addict' et voudrait son exemplaire 'à elle' (je me permets de la citer!!)... Merci de votre réponse... Et surtout continuez ainsi... Je pense que Jane Austen de là où elle est doit être ravie de voir que son oeuvre est entre de bonnes mains..."

 

29 Novembre 2014


Drey sur Babelio

 

"Qui aime Orgueil et préjugés, ne peut qu'être séduit par cette oeuvre revisitée à notre époque. Les dialogues donnent une touche à la Jane Austen, restant rafinés, et un peu trop évolués pour notre société. Franchement, qui parle encore comme ça ?

Mais c'est ce qui fait qu'on aime Jane Austen, et qu'on aime forcément cette revisite.

À découvrir. Ecriture agréable, le livre se lit très vite.

Merci à JaneAustenAndHerWorld pour me l'avoir conseillé."

 

23 Janvier 2015


Aurore83 sur Booknode

 

" Après un beau début et de bonnes scènes amusantes je me suis assez ennuyée"

 

Le 14 Février 2015


Helly Wood sur Joan's Kingdom

 

"Tout d’abord, je voudrais remercier Jess Swann pour ce partenariat.

 

Ensuite, grande fan du roman original de Jane Austen“Orgueil et préjugés” j’avoue être plus ou moins attirée par les romans qui sont “tirés” de cette œuvre magistrale avec plus ou moins d’appréhension.

 

Je ne dirai qu’une chose : WOUAH ! J’ai été vraiment subjuguée par cette transposition de l’œuvre dans le monde moderne ! Je n’ai pu lâcher ma lecture qu’à la fin du roman.


Il y a quelques petits changements mineurs tels que les prénoms des héros, il manque une fille à la tribu Nothfield pour être en totale adéquation avec l’œuvre originale.

 

Dès qu’on commence le livre on se retrouve plongé dans l’ambiance d’orgueil et préjugés, mais dans les années actuelles, tout un programme.

 

Francis et Doralee Nothfield sont les heureux parents de 4 charmantes jeunes femmes : Brittany, Cassandra, Nicole (Nikki) et Victoria. Si ces prénoms vous semblent familiers, c’est totalement normal : Doralee, la mère, est fan de la série “The young and the restless” (Les feux de l’amour).


La famille se prépare à se rendre à une soirée organisée par le Lorley’s Store, chaîne de magasins appartenant à Matthew Lorley et Damon Drayton est son partenaire et accessoirement meilleur ami, et pour lequel Brittany travaille.

 

Et comme on s’y attend, la rencontre entre Matthew et Brittany se fait durant cette soirée. On découvre un Monsieur Drayton égal à Monsieur Darcy en disant de Cassandra qu’elle était une “godiche”. On le trouvera un peu plus bavard plus loin dans le roman mais je vous laisse vraiment le soin de le découvrir.

 

Mes personnages préférés tels que les originaux restent Cassandra et Damon chacun a une personnalité vraiment bien travaillée et j’ai beaucoup apprécié leurs échanges sur la littérature en particulier.


Que dire à part que les fans de l’œuvre originelle, sauf puristes patentés qui ne souhaitent aucun changement…, devraient être comblés par la lecture de cet excellent roman et les non fans qui pourraient avoir du mal avec le parlé “ancien” se doivent de tenter cette version plus moderne.

 

Vous l’aurez compris, Amour, orgueil et préjugés est mon second COUP DE CŒUR de l’année 2015 et j’attends avec impatience que cette œuvre soit disponible en version papier, ma bibliothèque l’attend !"

 

Le 24 Février 2015


Snow sur le blog Snow & Alice Reading

 

"Une superbe transposition du “Orgueil et préjugés” de la grande Jane Austen dans notre monde contemporain.

Je suis fan du roman originel et j’ai eu peur d’un gros hors sujet ou que l’auteure n’en fasse trop. Mais pas du tout !

On retrouve notre Lizzy en la personne de Cassandra, ses parents Francis et Doralee Nothfield ainsi que ses 3 sœurs Brittany (Jane), Nicole (Kitty) et Victoria (Lydia). La mère, toujours aussi névrosée et encline de part son comportement à ce que la honte soit sur sa famille, est fana des feux de l’amour d’où les prénoms de ces jeunes filles.

Ici on ne va pas au bal mais à une soirée organisée à l’attention des employés de la chaîne de magasins “Lorley’s Store”, qui appartient à messieurs Matthew Lorley (monsieur Bingley) et Damon Drayton (monsieur Darcy) son meilleur ami, et pour lequel Brittany Nothfield travaille.

La rencontre coup de foudre entre Brittany et Matthew se fait donc lors de cette soirée, aucune surprise de ce côté-là, mais un plaisir de la retrouver telle que dans son modèle.

On découvre le personnage de Moira Lorley (Caroline Bingley) encore plus éperdument amoureuse de Damon Drayton, prête à se ridiculiser pour lui, réellement plus pathétique que sa jumelle mais beaucoup plus explicite dans sa volonté à épouser Damon et à ce que son frère épouse la sœur de celui-ci, Jillian, qui se destine à une carrière dans l’opéra.

Charlotte Lucas, Monsieur Collins, Monsieur Wickham, Lady Catherine de Bourgh font eux aussi parti d’Amour, orgueil et préjugés, il ne vous reste plus qu’à les retrouver.

Cassandra et Damon sont mes personnages préférés : une répartie et une complicité beaucoup plus approfondie se détache de leur relation, bien que celle-ci ait également très mal commencé.

Je ne peux que dire un grand merci à Jess Swann pour son livre qui est un pur régal et surtout a été un énorme coup de cœur pour moi."

 

Le 28 Février 2015

 


Alice sur le blog Snow & Alice Readings


Pas fan de romance et n'ayant pas lu l'original, j'appréhendais un peu cette lecture, l'insistance de Snow m'a fait capituler (oui elle peut être très chiante lol) et du coup je ne peux que dire merci à Snow et à la talentueuse Jess Swann...
Ce livre est une merveille! J'ai adoré aimer et détester les personnages, je suis totalement entrée dans la peau de Cassandra.
La lecture est très prenante je l'ai lu d'une traite et le recommande chaudement aux romantiques... Ou pas ;)
Un mega coup de coeur!!


Le 28 Février 2015


Mia sur le blog La bibliothèque de Mia


"Je vais commencer par la couverture que je trouve superbe et de très bon goût !! J'adore ! Alors le contenu est-il aussi fantastique que l’emballage ?? Ouiiiiiiiii !!!!

J'ai adoré, il est splendide !! J'ai découvert cette auteure avec ce titre et quelle jolie surprise !! Ah il est splendide ce roman, je l'ai dévoré !! L'écriture de l'auteure est top, les personnages fantastiques et les pages défilent à une allure folle, c'est une version moderne qui ne manque pas de charme et de caractère. Un grand bravo à l'auteure qui nous offre sur un plateau un roman d'une très grande qualité, je suis conquise et j'espère avoir prochainement l'occasion de lire d'autres de ses romans."


Le 30 Mars 2015


Sur le blog Viou et ses drôles de livres


"La plume de l'auteur est toujours aussi belle , poétique, douce, pleine de magie. On retrouve ici le contraste moderne /classique de l'adaptation , il est très réussi.

Le roman est écrit à la premier personne : nous sommes dans la tête de Cassie.
La première chose en découvrant les premières pages qui m'a énormément plu , c'est le choix des prénoms . Ils sont tous issus de séries télévisées : Nikki, Victoria, Brittany , Damon, Cassie ...Ce point et les nombreuses références à The Young and the Rickless donnent une pointe de légèreté et d'humour au roman très agréable .
L'humour est aussi très présent avec le personnage de Doralee, la mère de Cassie et dans tous les préjugés de la haute société envers celle "d'en dessous". Les personnages de Stan et Mrs Linden apportent un ton vieux jeu , désuet, démodé au roman et lui permettent de garder cette ambiance austienne .

Le personnage de Cassie est très travaillé. On découvre une jeune femme indépendante, franche, directe , réfléchie avec la tête sur les épaules, elle ne se fie pas aux apparences.
Damon m'a aussi énormément plu, derrière le personnage froid se cache un jeune homme plein de bon sens , fougueux même. Son prénom est vraiment très bien choisi, il a beaucoup du Damon de la saga de LJ Smith et aussi de l'acteur de la série niveau physique ..

J'ai retrouvé ici le côté intemporel de l'histoire dans le style de Jess. On est dans l'univers austien tout en étant à l’époque moderne. Ce contraste est très beau et donne une touche particulière et très belle au roman.

Vous aimez les romans de Jane Austen , les réécritures de ces derniers, alors foncez et découvrez sans attendre les romans de Jess Swann."



Le 16 Avril 2015


Mlle Malenia sur le blog Malenia dans ses livres


"La couverture, très victorienne, m'a tout de suite attirée l’œil. Une femme, de dos, mystérieuse sous une ombrelle de dentelles : voilà qui nous promettait une romance toute en douceur, digne de Jane Austen. Je n'ai pas été déçue : l'écriture de Jess Swan est très fluide et agréable à lire, et cette réécriture n'a rien perdu du charme de l'original.

La famille de Cassie, (où chaque fille porte le prénom d'un des personnages des feux de l'amour, détail qui m'a énormément amusé! ) et tout particulièrement sa mère, est vraiment amusante (ou horripilante, au choix!). Elle amène une touche d'humour teintée de critique face à cette "petite bourgeoisie" qui aimerait tant être grande....
Je dois avouer que je ne suis pas fan des réécritures, que je trouve souvent bien en deçà des originaux, mais celle-ci me laissera un très agréable souvenir, et j'en recommande la lecture.

Seul bémol, bien sûr, on retrouve dans cette romance tous les codes de la chick-lit : les femmes sont belles, les hommes sont riches, et l'héroïne tombe amoureuse du bel arrogant qu'elle détestait au départ...mais était-ce vraiment évitable?"


Le 26 Avril 2015


Sur le blog Même les sorcières lisent

 

"Le premier livre que j’ai lu de Jess Swann était « La dame aux papillons », coup de foudre livresque. De ce fait la lecture de ses autres livres était une évidence.

AOP n’a rien à voir avec les papillons. Nous sommes ici dans une réecriture contemporaine de l’oeuvre de Jane Asten « Orgueil et préjugés ». Il est amusant de voir que la critique social de Jane se retranspose encore si bien aujourd’hui. La plume de Jess est facile à lire, le roman bien écrit. Il reste fidèle à l’original tout en ayant sa propre vie.

La maman de Cassandra est le genre de personnage pour qui l’argent est une finalité  et tous les moyens sont bons pour y arriver ( ne pousse t elle pas une de ses filles à être moins prude et à coucher rapidement). Insortable: elle parle fort à tord et à travers et ne sait pas s’habiller. On ne peut que la détester.

Le papa au contraire semble aimant, attentif et compréhensible envers ses filles. Son mariage n’étant pas un modèle, il ne cherche que le bonheur de ses filles et que leur avenir soit assurer par un diplôme et un bon emploi ( et non pas un mari). Il est attachant et m’a fait penser au mien, ce qui me l’a rendu fort sympathique :)  .

En ce qui concerne les soeurs de Cassandre: on parle très peu de Victoria ( la troisième) . Nikki la plus jeune est une bimbo, apparemment la préférée de leur mère. Elle n’hésite pas à sortir, boire, s’habiller très court et à faire n’importe quoi. Les deux aînées Brittany et Cassandra sont plus posées et ne ressembles en rien à leur famille. Ce qui attire Matthew et Damon.

Je suis raide dingue de Damon. ^^ Il faut dire que lorsque l’on a acheté AOP dans un salon Jess nous l’a vendu en nous disant que Damon lorsqu’elle a écrit le livre était un reflet de Ian! ( Je suis fan de Ian Somerhalder depuis que j’ai 15 ans et que je l’ai découvert dans la mini série  » Young american » ) Du coup je n’ai eu aucun mal à l’imaginer lorsqu’il entre en scène!! Bien sur son côté hautain et les critiques envers la famille de Cassandra en font un personnage détestable mais il en ai de même pour Darcy ( et dans la version ciné avec Colin Firth on lui pardonne volontiers).

A la fin du livre on se laisse à rêver que les histoires d’amour qui commence mal peuvent bien finir. Dans notre monde actuel ça fait du bien de rêver.

Il y a bien sûr tout autour une foule de personnages secondaires tous plus ou moins sympathiques et qui apportent du piment à l’histoire.

Bilan: une superbe réécriture de Jane qui m’a donnée envie de lire la version originale. Comme quoi une adaptation d’un classique ne tue pas la version originale mais la fait vivre en donnant l’envie de la (re)découvrir."

 

 

Le 12 Mai 2015


Selene sur le blog Radio Selene

 

"Bon j’avoue, je n’ai pas encore lu Orgueil et préjugés (remarquez il a été publié en 1813, on est plus à quelques années près, hein). Du coup, je ne peux pas faire de comparaison entre le roman de Jane Austen et celui-ci, qui en est une adaptation moderne.

Ce que je peux en dire, en revanche, c’est qu’une fois que j’ai ouvert ce livre, j’ai été incapable de le refermer avant la dernière page (ou presque, ok, j’ai bien été obligé de m’interrompre pour dormir, je ne voyais même plus les lettres).

 

J’ai beaucoup aimé les clins d’œil au roman original comme le fait qu’au début du roman, Cassandra, étudiante en littérature, étudie Orgueil et préjugés à la fac, ou plus tard quand elle reproche à son amie de faire des choix de vie comme si elle était dans un roman de Jane Austen…

Brittany, l’aînée, et Cassandra, la seconde, sont sans contexte les plus équilibrées de la famille. Brittany est peut être trop réservée et Cassandra un peu trop prompte à juger les gens mais elles savent toutes deux se remettre en question. Le père est trop effacé et, s’il avait tapé du poing sur la table, sans doute que beaucoup de choses ne se seraient pas passées…

Les deux personnages que j’ai le plus détesté sont Stanley qui est obséquieux avec ceux qu’il juge au-dessus de lui (comprendre : plus riche que lui) et pédant et moralisateur envers tous les autres, et Doralee, la mère qui est tout bonnement odieuse. Elle vit dans un monde de fiction (j’ai d’ailleurs appris qu’amour gloire et beauté était un spin off des feux de l’amour… ben quoi ? Y’a pas de petites connaissances), ne pense qu’à l’argent, surtout celui des autres, est bavarde, stupide et vulgaire… Honnêtement je ne sais pas comment Cassandra peut garder son calme face à elle. Pour ma part, je lui aurais dit ses quatre vérités depuis longtemps.

Une chose est sure c’est qu’il m’a donné envie de lire le roman original pour voir si l’impression que j’ai eue en lisant « Constance et Séduction » du même auteur (adaptation de « raison et sentiments ») se confirmait sur ce roman à savoir que la trame était respectée mais que pour autant, on avait l’impression de lire un tout autre roman…

J’ai commencé ce livre avec une petite pointe d’angoisse, car j’avais tellement aimé « constance et séduction » que j’avais peur d’en attendre trop de l’auteur et d’être déçue mais ça n’a absolument pas été le cas.

Et même si l’auteur elle-même m’a mise en garde sur le genre totalement différent qu’était le 3ème roman que j’ai de sa plume, je ne suis pas inquiète et j’attends avec impatience de le lire."

 

 

Le 21 Mai 2015


Laura sur Facebook

 

"Je viens de finir "amour, orgueil et préjugés", et je voulais te dire que j'ai adoré ton livre, merci pour ce merveilleux moment de lecture. Continue comme sa, c'était super."

 

Le 19 Juin 2015


Ma' Pirate sur A l'abordage de la culture


"C’est une réécriture du roman de Jane Austen, Orgueil et Préjugés.
On pourrait dire « encore une Austenerie », mais quelle austenerie !

On retrouve tous les ingrédients du roman Orgueil et Préjugés, et à la fois on découvre des personnages et des situations tellement réelles et proches car actualisées, que l’on n’a pas l’impression de re-lire le roman original.
C’est avec plaisir que l’on retrouve des éléments du roman de Jane Austen, et on se surprend à chercher les relations entre les deux romans. C’est comme si on faisait une double lecture.

Sont également présents des personnages si colorés et si normaux à la fois, qu’ils pourraient appartenir à n’importe quelle famille (la mère si maladroite et le père si tranquille qu’ils s’équilibrent tous les deux ; les sœurs avec leurs différentes personnalités car tous les enfants sont différents) tout en ne pouvant cependant appartenir qu’à cette famille-là que l’on connaît si bien !

Cela donne envie de relire le roman original pour avoir le bonheur de replonger dans l’univers de Jane Austen. J’attends de pouvoir lire avec impatience les deux prochaines réécritures de Jess Swann inspirées de deux autres romans de Jane Austen , Raison et Sentiments et Northanger Abbey. Je vais d’ailleurs de ce pas relire Raison et Sentiments pour me tenir prête lorsque Constance et Séduction sera entre mes mains !

Merci à Jess Swann de faire revivre avec tellement d’originalité l’histoire de notre chère héroïne dont les doutes, les joies et les peines sont encore et toujours d’actualité."


Le 20 Juin 2015


Sur le blog Le Chat du Cheshire

 

"Comme vous le savez probablement, je suis une grande admirative des romans de Jane Austen. En plus de lire et relire ses romans, il y a toujours quelques Austenneries qui m'attendent bien au chaud, comme Amour, Orgueil et Préjugés, qui me faisait très envie depuis un moment.

Cassandra Nothfiel est une jeune femme étudiant les lettres à la faculté de Limerick, en Irlande. Très proche de son père et de sa sœur aînée, on ne peut pas en dire autant de sa mère et de ses autres sœurs, avec lesquelles elle est en complet décalage. Malgré les différences qui les opposent, la famille est une chose importante pour Cassandra, qui ne supporte pas qu'on les dénigre. Alors, quand le dicteur d'un magasin, Mr Lorley, leur présente Damon, un beau brun aussi séduisant qu'arrogant, la tension ne fait que monter !

Jess Swann a écrit cette adaptation d'Orgueil et Préjugés non à l'époque où Jane Austen l'a transposé, mais à notre époque à nous, dans les années 2000. En outre, peu de nom sont tirés de la version d'origine. Comme vous le voyez, beaucoup de modification. Et pourtant, l'esprit d'origine reste parfaitement présent : les mésententes et autres préjugés entre les deux héros, la relation qui unit les deux meilleurs amis, notre héroïne et sa famille... Amour, Orgueil et Préjugés reste donc fidèle à Orgueil et Préjugés, tout en conservant une certaine part d'originalité. Par exemple, le fait de changer certains détails (comme les prénoms) a le mérite de s'éloigner des autres Austenneries, revisité Orgueil et Préjugés au XXIème siècle est très agréable, et grâce aux études de lettres de Cassandra, de nombreuses références littéraires sont apportées.

Pour ce qui est des personnages, on retrouve les différentes caractéristiques des personnages de Jane Austen. La mère de Cassandra juge que tout moyen est bon pour avoir de l'argent, encourageant même ses filles à coucher dès le premier rendez-vous avec un homme riche, elle parle à tort et à travers, et j'ai bien souvent eu envie de la gifler ! Le père est plus effacé, mais toujours très proche de ses enfants, particulièrement de ses aînées. Comme son mariage n'est pas une réussite, il encourage ses filles à tracer leur chemin seulement grâce à leurs mérites, et non grâce à un homme. Au contraire de sa femme, il est très attachant ! Pour ce qui est des sœurs de Cassandra, on voit davantage Nikki, la plus jeune, très déterminée à s'amuser, boire et faire seulement ce qui lui plait, mais surtout la sœur aînée, Brittany, très douce, très calme, vraiment similaire à Jane dans Orgueil et Préjugés. On peut comprendre pourquoi Matthew et Damon sont attirés par les sœurs aînées mais tente de fuir les autres membres de la famille ! Pour ce qui est de Damon, très hautain et très froid, il se dévoile au fur et à mesure de l'histoire, heureusement, et j'ai toujours eu un grand plaisir à suivre ses discussions avec Cassandra.

Et comme l'intrigue se déroule au XXIème siècle, ne soyez pas surpris de la petite touche d'érotisme présente dans ce livre. C'est souvent le cas dans un bon nombre de livres, que ce soit des Austenneries ou non, mais j'ai trouvé que Jess Swann l'avait plutôt bien amené ici.

Donc, Amour, Orgueil et Préjugés s'est révélé une très bonne Austennerie, servie par une plume délicate, et qui m'a vraiment donné envie de continuer le chemin avec les différents personnages ! (Et aussi de relire l'original, comme je le fais très souvent !)"

 

Le 22 Juillet 2015


Sur le Blog Jane Austen is my Wonderland

 

  "Jess Swann est belge; peut-être que l'information ne vous paraît pas importante, mais elle l'est. Ce livre est la première austenerie francophone et je trouve qu'il est important de le signaler. Du coup, vous vous demandez pourquoi je n'en ai pas parlé avant et je vais vous dire, je n'ai aucune excuse et maintenant que je l'ai lu, je me dis qu'il était vraiment temps.

 

Cassandra est étudiante à Limerick, elle a 3 soeurs, pas toutes très futées, une mère exubérante et un père qu'elle adore. Même si sa famille lui tape parfois sur les nerfs, elle n'apprécie pas qu'on la critique et encore mois de se faire elle-même snober par un beau et riche jeune homme...

 

La réécriture moderne est l'un de mes genres favoris d'austenerie, c'était donc déjà un point positif en faveur de ce livre avant même de l'avoir ouvert mais j'ai également buter par deux fois dès la première page sur des maladresses, ce qui faisait nettement pencher la balance dans l'autre sens. Bien que j'ai relevé d'autres erreurs au cours de ma lecture, je ne peux que constater que ça ne m'a empêché ni de l'apprécier, ni de le lire quasiment d'une traite.

 

L'histoire se déroule entièrement en Grande-Bretagne, et pas l'ombre d'une héroïne américaine à l'horizon, ça fait du bien. Le cadre donne envie de voyager à travers l'Ecosse et l'Irlande et de découvrir plus avant sa culture déjà bien dépeinte. Les personnages sont également bien campés et attachants, ni trop proches, ni trop éloignés des originaux et j'ai finalement bien aimé le fait que leurs noms soient différents ce qui m'a permis personnellement de les réimaginer et de les visualiser d'une façon nouvelle pour une fois (non je n'avais pas Colin Firth en tête). D'ailleurs Jess Swann m'avait expliquée qu'elle changeait les noms pour laisser une chance à ses personnages d'exister et c'est exactement ce qui se produit, c'est très réussi. L'humour est également efficacement transposé et j'ai par exemple adoré l'étude comparative que le père de Cassandra fait des mérites de ses beaux-fils. Un dernier point que je ne pouvais évidement qu'aimer: les conversations sur la littérature des deux personnages principaux.

 

Il y a des aspects sur lesquels je suis plus mitigée en revanche. Certains choix d'adaptation moderne sont très bons, comme le Mexique, mais je n'en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler, et d'autres m'ont moins convaincue. Pareil pour les traits d'esprit, certains dialogues ont perdu de leur panache dans leur transposition, Caroline Bingley par exemple manque cruellement de subtilité, mais cela reste de l'ordre du détail.

 

Enfin, il y a quelques petites choses que je n'ai pas aimé. Tout d'abord, il y a selon moi un vrai problème côté tutoiement/vouvoiement. D'ailleurs, ça ne devrait même pas avoir lieu d'être puisque logiquement les héros se parlent en anglais, mais surtout j'ai été gêné à plusieurs reprises par des "vous" qui n'étaient pas justifiés selon moi. J'ai également trouvé le "Darcy" trop empressé dès le départ et même Cassandra (Elizabeth) se rend compte un peu tôt et un peu vite de son amour pour lui je trouve. Pour finir, parlons érotisme. Une seule scène du livre l'est ouvertement et pour moi c'est largement suffisant. Je ne trouve pas que cela soit justifié mais ça ne m'a pas gêné non plus, cependant, et bien que je ne sois pas experte dans ce genre de lecture, je trouve que le mot "bas-ventre" devrait vraiment en être banni, potentiel érotique: nul!

 

Voilà, j'ai listé le bon et le moins bon mais c'est vraiment le positif qui domine et pour preuve, j'ai eu la chance de lire ce livre en numérique grâce à son auteur que je remercie mais je ne vais pas longtemps me faire prier pour l'acheter en version papier afin de l'ajouter à ma collection. "

 

Le 13 Aout 2015


Cloclo sur Les lectures de Céleste

 

 

"Moi qui adore Jane austen, je suis ravie de ce SP. Merci Jess Swann :) Je suis vraiment heureuse.

 

On ressent bien la ressemblance entre Cassandra et Elizabeth. Quand j'ai lu "Orgueil et Préjugés", je me suis fait la réflexion de ma ressemblance avec Lizzi. Et quand j'ai lu "Amour, Orgueil et Préjugés", je me faisais exactement les mêmes remarques que Cassandra.

 

Et Damon (quand j'ai lu ce prénom, je me suis dit que ce livre aller être parfait), vraiment un Darcy. Un vrai pur et dur. Exactement le même !

 

J'ai vraiment tout ressenti comme dans le livre original et ça, c'était formidable. C'était un moyen de pouvoir avoir une vision de ce qu'aurait été ce merveilleux roman de Jane Austen, à notre époque.

 

Du coup, dans la même soirée, j'ai regardé les films "Orgueil et Préjugés" avec mon actrice préférée Keira Knightley et ensuite j'ai regardé "Austenland".

 

La petite soeur de Cassandra, Victoria, m'a fait penser à ma propre petite soeur. Elles sont exactement pareilles, ça m'a fait rire. Ce sont deux sosies.

 

Le passage du musée j'ai trouvé ça cool, enfin pas vraiment le moment, mais plutôt le fait que ce soit dans un musée. Comme je connaissais le passage, j'ai eu une réaction des plus étranges : j'ai éclaté de rire. Le pauvre Damon ! Lui qui est si charmant, doux, beau, sexy, têtu... et beaucoup d'autres qualificatifs.

 

Je dois dire que j'ai vraiment été impressionnée par la retranscription des événements dans des faits actuels. Ce roman est vraiment très très bien fait. Bravo Jess. Tu as été chercher loin pour associer un événement de l'original avec un de nos jours.

 

Je dois dire, que quelque part, je préfère cette version (pour les scènes hot mdr) mais aussi parce que c'est actuel et du coup on peut plus s'imaginer que ça puisse nous arriver, même si je ne le pense pas, mais du coup, on s'imagine plus dans l'histoire. Et elle est très bien, elle m'a rappelé des mélanges de romans un peu et j'ai aimé ce côté.

 

Vraiment un superbe roman à découvrir pour TOUS !

 

Si vous avez aimé Orgueil et Préjugés, vous aller adorer, si vous n'aviez pas aimé, vous aller voir que celui-ci est vraiment parfait et comme il est de nos jours, c'est certain vous allez aimer et si vous n'avez jamais lu Orgueil et Préjugés, c'est le moment de découvrir : Amour, Orgueil et Préjugés.

 

Ma note : 9.5/10"



Le 22 Aout 2015


Lexie sur le blog  La palette de Lexie

 

"Les romans de Jane Austen font partie de mes préférés. C’est vraiment une auteure que j’adore, et je me réjouissais donc de découvrir cette réécriture moderne (francophone, précisons-le) d’Orgueil et Préjugés. J’ai trouvé cette adaptation très bien ficelée et particulièrement réussie. L’auteur suit vraiment la trame du roman original, tout en changeant les noms des personnages principaux, ce qui permet de nous immerger totalement dans son roman comme une oeuvre à part entière. Quand j’avais lu Constance et Séduction, réécriture moderne de Raison et Sentiments de la même auteure, les changements de noms m’avaient bien plu et je suis ravie d’avoir retrouvé cette technique dans ce roman-ci.
Les personnages sont tout à fait en accord avec les personnages originaux. Je trouve absolument génial que Jess Swann ait rendu la mère de Cassandra fan des Feux de l’Amour et d’Amour, Gloire et Beauté (d’où le titre du roman que j’avais trouvé très moyen au début et qui, une fois expliqué, gagne en ironie et est tout à fait approprié). Les sœurs sont telles qu’on les imagine. Brittany, l’aînée, est calme et pondérée. Cassandra, aussi vive d’esprit que son homologue du XVIIIème. Nikki, la plus jeune des sœurs, qui n’a que l’amusement en tête et Victoria, un peu plus effacée. Les personnages masculins ne sont pas en reste. J’ai beaucoup aimé Damon Drayton – transposition de Darcy – que j’ai trouvé très juste, quoi qu’un peu trop pressant. Matthew Lorley est très plaisant et Thomas, si j’avais découvert ses défauts aussi tôt que Cassandra, je l’aurais fuit comme la peste !
Moira, la Caroline Bingley du roman, est encore pire que l’originale !
La transposition à notre époque est un excellent moyen de s’identifier aux personnages et aux situations et je dois dire que je me demandais vraiment comment l’auteure allait réussir à transposer des événements aussi ancrés dans leur siècle au nôtre. Eh bien, elle a parfaitement réussi ce côté-là aussi. Tout est plausible, c’est ce que j’ai trouvé vraiment super bien fait.
Cependant, il y a une petite chose qui m’a chiffonnée au cours de ma lecture, c’est que par moment, j’avais vraiment l’impression de retrouver des dialogues du XVIII/XIXème siècle. C’est-à-dire que dans leur façon de s’exprimer, je n’arrivais pas à me dire que le roman se passait au XXIème siècle. Mais c’est vraiment le seul défaut que j’ai trouvé au livre et c’est vraiment ponctuel.
Vous l’aurez compris, je vous recommande très très chaudement cette réécriture d’Orgueil et Préjugés, c’est un vrai régal ! Et si vous n’avez pas lu le roman original, vous pouvez foncer également, ce livre ensoleille cette fin d’été. (Mais, je ne le dirais jamais assez : lisez Orgueil et Préjugés, allez, hop, c’est un ORDRE !!)"

 

 

Le 06 Septembre 2015


Tite Nath sur Booknode


"En commençant ce livre, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, si ce n’est qu’il était inspiré d’un des livres de Jane Austen dont je n’ai lu aucun ouvrage. Je remercie d’ailleurs Jess Swan pour ce service presse.
Le début nous présente une flopée de personnages dont Cassie, l’héroïne, qui vit au sein de sa famille qui m’a paru assez loufoque. Surtout en ce qui concerne la mère qui est très « sans gêne » et superficielle. Elle va même jusqu’à mettre la vie d’une de ses filles en danger pour attirer l’attention d’un riche milliardaire.
Le style est fluide et se laisse lire.
Concernant le scénario, je ne sais pas vraiment ce qui a inspiré Jess Swan, mais j’ai senti que beaucoup de passages semblaient retranscrits d’un autre temps, à tel point que le livre m’a donné l’impression de se dérouler dans les années 50 plutôt qu’à notre époque. Surtout par rapport au cousin de Cassie et à son amie Emily qui se comportent avec la tente de Drayton comme s’ils étaient voués corps et âme à leur
travail. De nos jours personne n’a plus cette mentalité d’être à la botte d’une personne riche. J’ai eu ce même ressenti avec les mœurs affichées dans le livre, comme si les femmes n’étaient toujours pas indépendantes et ne pouvaient se débrouiller seule. D’ailleurs, la réflexion d’Emily sur le mariage m’a un peu choquée. Et le fait que toutes les sœurs de Cassandra habitent encore chez leurs parents malgré leur âge m’a aussi paru bizarre. À notre époque, nous prenons vite notre indépendance, même si les loyers sont chers, on s’arrange toujours pour une coloc ou un minuscule studio dès lors qu’on commence à travailler.
Les dialogues m’ont également un peu surprise, ils sonnaient comme s’ils venaient d’une autre époque. En dehors du côté soutenu, j’ai eu du mal à me projeter dans le présent en les lisant. On sent que l’auteur a essayé de retranscrire le côté riche aristocrate avec des milliardaires.
Malheureusement, j’ai trouvé que l’histoire manquait de rebondissements et était un peu trop prévisible. Les personnages m’ont un peu déçue par leur manque de communication, notamment en ce qui concerne Cassandra qui n’ose pas dire ce qu’elle pense à Damon lorsqu’elle a compris ce qu’elle ressentait pour lui.
Toutefois, la relation Damon/ Cassandra présente de jolis moments et nous donne envie de connaitre la suite.
J’ai regardé le film adapté du livre de Jane Austen pour me rendre compte du travail de l’auteur sur son adaptation contemporaine et je dois dire que la transposition est bien trouvée. Jess Swan a même pris quelques libertés, notamment avec le passage au golf qui est propre à son imagination.
En résumé, je pense que ce roman n’était tout simplement pas mon style, mais qu’il plaira peut être plus aux fans de Jane Austen. D'ailleurs, l’avis de Cloclochette le confirme. Je vous invite donc à le lire pour vous faire votre propre idée."



Le 15 Septembre 2015


Cloclochette sur 1001 chroniques en folie


"Moi qui adore Jane austen, je suis ravie de ce SP. Merci Jess Swann :) Je suis vraiment heureuse.

On ressent bien la ressemblance entre Cassandra et Elizabeth. Quand j'ai lu "Orgueil et Préjugés", je me suis fait la réflexion de ma ressemblance avec Lizzi. Et quand j'ai lu "Amour, Orgueil et Préjugés", je me faisais exactement les mêmes remarques que Cassandra.

Et Damon (quand j'ai lu ce prénom, je me suis dit que ce livre aller être parfait), vraiment un Darcy. Un vrai pur et dur. Exactement le même !

J'ai vraiment tout ressenti comme dans le livre original et ça, c'était formidable. C'était un moyen de pouvoir avoir une vision de ce qu'aurait été ce merveilleux roman de Jane Austen, à notre époque.

Du coup, dans la même soirée, j'ai regardé les films "Orgueil et Préjugés" avec mon actrice préférée Keira Knightley et ensuite j'ai regardé "Austenland".

La petite soeur de Cassandra, Victoria, m'a fait penser à ma propre petite soeur. Elles sont exactement pareilles, ça m'a fait rire. Ce sont deux sosies.

Le passage du musée j'ai trouvé ça cool, enfin pas vraiment le moment, mais plutôt le fait que ce soit dans un musée. Comme je connaissais le passage, j'ai eu une réaction des plus étranges : j'ai éclaté de rire. Le pauvre Damon ! Lui qui est si charmant, doux, beau, sexy, têtu... et beaucoup d'autres qualificatifs.

Je dois dire que j'ai vraiment été impressionnée par la retranscription des événements dans des faits actuels. Ce roman est vraiment très très bien fait. Bravo Jess. Tu as été chercher loin pour associer un événement de l'original avec un de nos jours.

Je dois dire, que quelque part, je préfère cette version (pour les scènes hot mdr) mais aussi parce que c'est actuel et du coup on peut plus s'imaginer que ça puisse nous arriver, même si je ne le pense pas, mais du coup, on s'imagine plus dans l'histoire. Et elle est très bien, elle m'a rappelé des mélanges de romans un peu et j'ai aimé ce côté.

Vraiment un superbe roman à découvrir pour TOUS !

Si vous avez aimé Orgueil et Préjugés, vous aller adorer, si vous n'aviez pas aimé, vous aller voir que celui-ci est vraiment parfait et comme il est de nos jours, c'est certain vous allez aimer et si vous n'avez jamais lu Orgueil et Préjugés, c'est le moment de découvrir : Amour, Orgueil et Préjugés.

 

Ma note :

9.5/10"




Le 15 Septembre 2015


Hina Corel sur son blog

 

"Note : 9/10

Amour Orgueil et Préjugés est l’adaptation contemporaine d’Orgueil et Préjugés, un célèbre roman de Jane Austen. Dans ce « remake », Jess Swann nous plonge dans l’Irlande du XXIème siècle aux côtés de Cassandra, étudiante en lettres dans la paisible ville de Limerick. Mais la venue de Lorley et Drayton, deux jeunes hommes riches et célibataires, va bouleverser la vie de notre jeune héroïne et celle de ses trois sœurs. Britt, l’aînée de la famille, tombe immédiatement sous le charme du jeune directeur Lorley tandis que Cassandra fait la connaissance de l’arrogant Drayton…


Ce roman est une très belle romance que je conseille à tous les fans de Jane Austen (Cela va de soi !) et à tous les amateurs du genre. Dès les premières pages, Jess Swann nous embarque dans son univers où nous découvrons avec délice les différents personnages, tous décrits avec une très grande justesse par rapport à ceux de l’œuvre original. Cassandra est une jeune fille très attachante, cultivée, intelligente et forte. Je l’ai tout de suite apprécié et c’était un vrai bonheur de suivre ses aventures et surtout, ses rencontres avec Drayton. Brittany, Nicole et Victoria, les sœurs de Cassandra, sont aussi très bien dépeintes et j’ai retrouvé avec plaisir la timidité de Britt, l’excentricité de Nikki et l’étrangeté de Victoria ^^. La sœur Lorley est encore une vraie garce, décidément, on ne la changera pas elle. Quant aux parents de Cassandra, ils sont fidèles à eux-mêmes et encore une fois, très justes.

J’avais déjà lu Orgueil et Préjugés, je savais donc à quoi m’attendre du côté de l’histoire. J’ai très légèrement regretté qu’il n’y ait pas plus d’écarts par rapport à l’œuvre originale dans le déroulement des péripéties. Parce qu’au final, je n’ai pas été surprise : quand un personnage apparaissait, je savais tout de suite qui il était et donc ses secrets et ses relations avec les autres personnages. C’est l’inconvénient d’avoir lu l’œuvre originale. Pour autant, j’ai trouvé que la seconde moitié du roman s’éloignait un peu plus du schéma d’Orgueil et Préjugés pour nous livrer quelque chose de plus surprenant que le début. Avoir lu le livre de Jane Austen n’a pas que des inconvénients toutefois. Au fil de ma lecture, je me demandais comment Jess avait traité telle ou telle passage… Et donc, j’avais émis plein de suppositions sur Nikki, entre autres (Et j’ai eu raison sur une toute petite partie d’ailleurs, ahaha !).

Ce roman a été une très très belle découverte pour moi qui ne lis que rarement de la romance. Jess Swann a su m’embarquer dans son histoire avec brio. Sa plume est légère, fluide et surtout sans fioritures. Les descriptions restent succinctes et servent très bien la narration qui reste avant tout centrer sur le côté relationnel des personnages. La narration à la première personne est très judicieuse et nous rapproche encore plus de Cassandra, et du beau Drayton.

En bref, un roman réussi sous tous ses aspects où, malgré l’influence de Jane Austen qu’on ressent tout au long de l’histoire, Jess Swann parvient à imposer son style. Une lecture que je recommande encore une fois."

 

Le 23 Décembre 2015


Anne Sophie sur le blog Mes petits bonheurs

 

"Tout le monde connaît Orgueil et préjugés de Jane Austen mais une version moderne de ce roman ça vous dit ? C'est le défi que révèle, avec brio, Jess Swann.

Le lieu de l'action :
Premier bon point (désolée si je ne suis pas objective) mais c'est en Irlande qu'elle a choisi de situer son roman. La plupart des romances d'aujourd'hui, ont pour cadre Paris, la ville de l'amour où le Royaume-Uni....
Ici, même si il y a un passage en Écosse et un à Londres, le reste se déroule en Irlande et je ne peux que saluer ce choix. Je suis malgré tout curieuse du choix de la ville, car d'un point de vu personnel, je pense que Limerick a beaucoup moins de charme que d'autres villes du pays comme Dublin, Cork ou encore Galway.
Par contre, et c'est bien là mon seul bémol, tous les personnages du roman portent tous des noms britanniques. Pourquoi ne pas avoir poussé le trait irlandais un peu plus loin. D'autant que la plupart des gens porte des noms irlandais comme Aoife, Clodagh, Siobaigh, Roisin et bien d'autres........

L'intrigue :
Cassandra est une jeune fille passionnée par la littérature et qui suit des cours à l'université de Limerick. Elle vit avec ses parents, son père est son modèle, lui aussi professeur de lettres à l'université, tandis que sa mère, franchement agaçante, passe son temps à lire les magazines people et à penser au futurs mariages de ses filles. Elle a également trois sœurs : Brittany, Vikky (diminutif de Victoria je suppose) et Nicole.
Brittany va bientôt tomber sous le charme de Matthew, héritier d'une chaîne de grand magasin tandis que Damon, l'associer de Matthew, arrogant et prétentieux, prend un très mauvais départ avec Cassandra. Ces deux-là se détestent au plus au point et pourtant dès les premières lignes on sait qu'ils vont finir ensemble.
J'ai pris énormément de plaisir a lire ce roman. Il est très bien construit. Certaines critiques parlent d'un début long a se mettre en route, pour ma part je n'ai trouvé aucune longueur et je l'ai dévoré.

Les personnages :
Cassandra est une héroïne très attachante que j'ai de suite adoré. Il est assez facile de s'identifier a elle. Matthew et Brit, forment eux un très joli couple.
Pour Damon, je l'ai vraiment détester toute la première moitié du livre. Je n'aimais absolument pas sa franchise et son coté blessant. Heureusement, il a su conquérir mon cœur sur la fin.
Il y a aussi tout un groupe de personnages secondaire qui gravitent autour de Cassandra, mais je ne vous en dis pas plus car c'est a vous de les découvrir.

C'est une excellente réécriture de célèbre roman de Jane Austen, que je vous recommande vivement. Et puis, je ne peux finir cette critique sans remercier deux personnes :
Ma copine Charlotte (MrsTurner) qui m'a offert ce livre pour mon anniversaire avec la complicité de Jess Swann, l'auteur, qui a eu la gentillesse de me dédicacer son roman. MILLE MERCIS a toutes les deux."

 

 

Le 21 Février 2016


Sur le blog Fattorius

 

"C'est un roman qui oscille entre Jane Austen, "La Dame aux Camélias" et "Les Feux de l'amour"... et assume l'équilibre périlleux de cette triple filiation. Avec "Amour, orgueil et préjugés", Jess Swann a fait en 2013 son entrée dans le monde des lettres et de la romance, avec une adaptation moderne du célèbre "Orgueil et préjugés" de Jane Austen. Celle-ci pose avec acuité la question des forces et des limites d'une telle démarche.

 

Rappelons brièvement l'intrigue: il y a quatre filles à marier chez les Nothfield, domiciliés à Limerick en Ecosse, et justement, une entreprise s'installe près de chez elles. Du coup, les intrigues marchent à cent à l'heure en vue d'obtenir la meilleure union pour (presque) tout le monde, y compris les copines. C'est parfois un peu arrangé, certes, et le hasard joue son rôle...

 

La force de "Amour, orgueil et préjugés" est sans doute d'avoir mis en évidence, au gré de quatre unions, les différentes motivations qui peuvent conduire au mariage, en un dosage varié de raison et de passion. Cela dit, la romancière indique, au terme d'un crescendo des unions, que c'est bien l'amour passion qui est préférable: c'est celui-ci, au travers du personnage de Cassandra, qui est décrit avec le plus de détails - et le seul qui mérite, dans un roman presque sage par ailleurs, l'honneur d'une scène d'amour physique passionnée, explicite alors que les autres descriptions sont elliptiques, décrite d'une manière particulièrement réussie, et montrée comme une apothéose. Naturellement, c'est Cassandra, la narratrice, celle à laquelle le lecteur s'attache le plus, qui le vit! On est bien loin de l'union fort raisonnable entre l'obséquieux (et je pèse mes mots) Stanley et Emily, ou de l'union de Nikki avec l'interlope mais responsable Matthew, provoquée par une grossesse non souhaitée.

 

La romancière fait le grand écart entre le temps de Jane Austen et notre siècle. C'est patent dès le début, par le biais d'une écriture globalement très écrite, avec des dialogues très sages et soignés pour tous, qu'ils soient riches ou juste normaux. Le lecteur regrette ici un tel choix, fait au détriment du naturel et de la justesse de l'expression. Les rapports entre personnages, aussi, laissent l'impression curieuse de moeurs d'hier transposées avec une adaptation minimale à notre époque. Doralee, la mère de Cassandra, s'avère ainsi une manipulatrice, désireuse d'un beau mariage pour Cassandra, qu'on adorera certes détester. L'auteure justifie cela par l'obsession des feuilletons télévisés; est-ce suffisant? La télévision peut-elle tourner à ce point la tête à une personne? En face, cela dit, le père de Cassandra, professeur retraité, fait figure d'homme qui garde la tête sur les épaules, et c'est reposant, même si cette voix raisonnable peine à se faire entendre.

 

Les personnages de "Amour, orgueil et préjugés" manquent parfois de souffle ou de cohérence pour tenir sur un peu plus de 400 pages. Axés sur les questions amoureuses, ils en oublient parfois d'être eux-mêmes. On appréciera certes le caractère odieux et ombrageux de Damon Drayton, homme d'une richesse caricaturale (jet privé, club de golf, logis à Londres, etc.) mais l'auteure semble oublier que c'est aussi un manager soucieux de son entreprise: si elle suggère quelques pistes en début de roman, envisageant des difficultés pour l'entreprise dont il est responsable avec Matthew Lorley, elle ne les exploite pas plus loin. Matthew Lorley et Damon Drayton semblent des cadres dirigeants bien désoeuvrés et insouciants!

 

Dans la même idée, les décors restent bien à leur place de décors: les relations amoureuses étant au premier plan (encore et toujours!), le lecteur ne verra pas grand-chose de Limerick ou de Londres dans "Amour, orgueil et préjugés", et ne rêvera guère face au pittoresque de ces lieux, qu'il soit réel ou révélé par l'art de l'écrivain.

 

Alors certes, l'histoire fonctionne si l'on s'en tient aux sentiments amoureux. L'auteure en dégage les ressorts avec justesse, en mettant l'accent sur quelques rituels obligés comme la danse (salsa: il faut être de son temps) ou la conversation intellectuelle sur les classiques de la littérature - qui, soit dit en passant, aurait même mérité d'être plus pointue. Mais une telle démarche est-elle encore praticable après "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen, qui a su démystifier un à un les passages obligés du roman sentimental? "Amour, orgueil et préjugés" joue à fond la cartes des sentiments, certes. Mais il met aussi en évidence, de manière parfois crue l'impossibilité, ou du moins la difficulté, de transposer certaines situations, à deux siècles de distance. Ce roman pose en somme la grave question: "Orgueil et préjugés" serait-il possible aujourd'hui, quasiment tel quel? Au lecteur de répondre..".

 

Le 24 Octobre 2016


Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    lilouche (samedi, 09 novembre 2013 12:42)

    il est sortie en ebook?
    je te souhaite bcp de succès avec ton bouquin :)

  • #2

    JessSwann (samedi, 09 novembre 2013 13:57)

    Non pas encore, on exploite déjà la version papier ^^

    Merci beaucoup

  • #3

    lilouche (lundi, 11 novembre 2013 12:46)

    ok ^^

  • #4

    megan (jeudi, 09 octobre 2014 13:53)

    c'est vrai que c'est un tres bon livre

  • #5

    Jess Swann (jeudi, 09 octobre 2014 21:08)

    Merci, ravie que tu l'aies aimé

  • #6

    megan (samedi, 11 octobre 2014 16:05)

    de rien ! j'aime ta facon d'ecrire

  • #7

    Jess Swann (samedi, 11 octobre 2014 16:16)

    ^^ Merci ça fait toujours plaisir !

  • #8

    marie (lundi, 08 juin 2015 16:42)

    bonjour,
    je cherche une version ebook de votre livre, existe-t'elle?

  • #9

    Jess Swann (lundi, 08 juin 2015 18:01)

    Bonjour Marie,

    Hélas non, à ce jour, elle n'est pas commercialisée