Chapitre 23 Révélation et sens de l'honneur

Tandis que Jack Sparrow succombait au charme de Julia Dove, Karolina Morley, frêle silhouette pâle dans ses draps de satin, battit des paupières, se réveillant de l'inconscience dans laquelle elle était plongée depuis le retour de son gendre, James Norrington. La vieille dame soupira longuement, ses yeux d'un noir d'encre examinèrent la pièce où elle se trouvait alors qu’elle cherchait à se rappeler où elle était. A ses côtés, Eléna pressa doucement sa main et prit la parole d'une voix douce, un peu éraillée par les larmes qu'elle avait versées depuis le retour de James.

« Mère, vous êtes réveillée… J'ai eu si peur pour vous. »

 

Le regard troublé, Karolina chercha à rassembler ses souvenirs, son cœur battant faiblement dans sa poitrine.

« Que s'est il passé ? » Demanda-t-elle avec effort.

Eléna, soulagée, répondit avec prudence, s'efforçant de surveiller les réactions de la vieille dame.

« Vous êtes restée inconsciente deux jours. Le médecin a parlé d'un choc, d'une vive émotion… »

Karolina poussa un lourd soupir. Elle se souvenait. James avait parlé de la fille avec qui Thomas s'était enfui, il avait dit qu'elle était la femme de Sparrow. De Jack Sparrow.

« Mère ? » Demanda Eléna d'un ton inquiet.

 

Karolina tourna son regard vers le visage angoissé de sa fille et soupira longuement. Non elle ne pouvait rien dire. Elle avait déjà perdu Jack et si Eléna apprenait son mensonge, nul doute qu'elle la perdrait elle aussi.

« Ça… Tout va bien ma chérie …Le .. Le choc, Thomas… son départ… Tout va bien entre James et toi n'est-ce pas ? »

Eléna sourit doucement, les yeux rougis par les larmes.

« Ne vous inquiétez pas pour moi, reposez-vous plutôt. »

Karolina hocha lentement la tête et ferma les yeux tandis qu'Eléna, rassurée sur son état, sortait silencieusement de la chambre.

 

()()

 

James, assis à son bureau, regarda sa femme entrer, le visage familier portant des rides qui n'existaient pas quelques jours plus tôt.

« Comment va Karolina ?

- Mieux… Beaucoup mieux. Répondit Eléna avec prudence. Elle a repris conscience.

- Bien…. »

Eléna s'approcha de James avec hésitation. En effet, ils n'avaient pas eu l'occasion de reparler de l'emprisonnement d'Elizabeth et de la part qu'elle y avait prise depuis que sa mère s'était évanouie et elle redoutait à présent les reproches de son époux.

« James … Commença-t-elle avec prudence. Que comptes-tu faire ? »

Le Gouverneur leva ses yeux verts sur elle et lui fit un sourire un peu forcé.

« A quel sujet ?

- Tu le sais je crois … A propos de Thomas et de cette femme. »

Norrington soupira longuement et joua négligemment avec son encrier.

«  Tu l'aurais laissée pendre par jalousie …

- Non… Pour te protéger James. »

 

A ces mots, la main du Gouverneur s'écrasa violemment sur la table, faisant sursauter sa femme

« La vérité Eléna !!! »

Eléna baissa rapidement le regard et souffla.

« Oui.

- Pourquoi ?

- Parce que depuis toutes ces années je passe derrière elle, parce qu'elle est encore ici dans cette demeure, parce que tu as fait enfermer toutes ses affaires dans une pièce où personne n'entre comme si tu espérais la voir revenir et redevenir la maîtresse de cette maison !! »

James soupira, sa mâchoire se contracta alors qu'il se retenait d'hurler.

« Tu as tort. Si j'ai gardé les affaires d'Elizabeth c'est parce que je pensais qu'un jour viendrait où elle voudrait les reprendre. Mais, aussi reconnaissant que je sois envers elle, jamais je n'ai imaginé la voir diriger cette maison à mes côtés. Du moins pas depuis que j'ai une épouse et que tu es cette dernière. »

 

Eléna rougit brièvement de plaisir, reconnaissant les accents de sincérité dans la voix de son mari.

«  Oh … Mais tu as tout de même donné l'ordre aux hommes d'ignorer le Black Pearl… Pour elle. Reprit-elle d'une voix timide.

- Par reconnaissance. Je te l'ai dit Eléna. Je ne sais pas ce qu'il lui en a coûté mais c'est grâce à son intervention que Turner m'a libéré. Je me suis juré alors de ne jamais rien faire qui puisse la blesser ou lui nuire.

- Je comprends… Murmura Eléna en rougissant de sa bêtise.

- Seulement à présent je suis obligé de renier mon serment. La donne a changé. Je ne peux tolérer que Thomas navigue sur le Black Pearl comme le dernier des pirates. Aussi ai-je décidé de lancer nos soldats aux trousses de Jack Sparrow. Une fois qu'ils seront pris, j'espère pouvoir intervenir en la faveur de Jack et Elizabeth. Ou du moins faciliter leur évasion. Cela dans l'hypothèse où Thomas est à leurs côtés et indemne. »

 

Eléna frissonna en songeant que son mari lui annonçait tout bonnement vouloir saccager sa carrière.

« Bien sur le Pearl sera coulé. Murmura James. Et Elizabeth ne me le pardonnera pas. A cause de lui, de son pirate. Mais je n'ai pas le choix si je veux protéger ma famille… »

Eléna s'approcha doucement de James, comprenant enfin à quel point cette décision lui coûtait, et appuya sa tête contre son épaule dans un geste qui leur était familier à tous deux.

«  Je suis désolée… C'est à cause de ma jalousie stupide que tu en es là.

- En effet. » Se borna à répondre James, tendu.

Eléna frissonna sous sa froideur et resta un moment sans rien dire, cherchant les mots qui lui permettraient de se rattraper un peu.

« Tu devrais retourner auprès de ta mère, la rassurer. Dans quelques heures tous les soldats de la Navy chercheront le Black Pearl et Thomas sera bientôt de retour. » Reprit James.

 

Leur conversation fut interrompue par l'arrivée discrète du domestique qui leur annonça que le Commodore Suppley était là. James soupira longuement tandis que l'homme pénétrait dans la pièce, les saluant d'un bref claquement de talon et d'un signe de tête respectueux à l'intention d'Eléna.

« Gouverneur Norrington. Nos soldats sont à présent à la recherche de ce Sparrow. C'est un grand jour pour nous. Bientôt ce forban se balancera au bout d'une corde tout comme ceux qui l'accompagnent. Hormis votre fils bien entendu… »

James et Eléna échangèrent un regard et James baisa la main de sa femme avec retenue, le regard blessé.

«  Retournez auprès de Karolina ma chère… La suite ne vous concerne pas. » Murmura-t-il, sa voix trahissant sa douleur d'être à présent forcé de renier le serment qu'il s'était fait.

 

Sans rien ajouter, Eléna prit congé, le cœur serré devant la peine de son époux dont elle se savait responsable. Elle n'avait pas compris. Durant toutes ces années elle avait pris pour de l'amour l'affection et la reconnaissance que James vouait à une autre, alors que finalement ce n'était rien de plus qu'une histoire d'honneur. Et à présent elle avait conduit James à renier ce dernier. Et elle doutait qu'il réussisse un jour à lui pardonner totalement cela.

 

()()

 

Laissant son mari seul avec le Commodore, Eléna pénétra dans la chambre qu'occupait sa mère, s'efforçant de cacher sa peine et ses regrets. Karolina ouvrit les yeux à son entrée et lui fit un sourire tremblant.

«  Eléna… Approche… Dit moi ce qui te préoccupe…

- Votre état Mère … Vous devez vous reposer.

- Non, je vois bien qu'il y a autre chose. Dis moi Eléna … Est il arrivé quelque chose à Thomas ? » S'affola la vieille dame.

Inquiète, Eléna prit place à ses côtés et serra sa main frêle entre les siennes.

«  Thomas va bien…

- Alors quoi ?

- C'est juste … C'est que James s'apprête à contre cœur à traquer l'homme que cette Elizabeth cherche à rejoindre et que cela va à l'encontre de ses convictions. Et j'ai bien peur qu'une fois que le Commodore aura mis la main sur eux il soit difficile voire impossible pour mon époux d'intervenir. Et si Elizabeth Sparrow et son mari sont pendus il ne me le pardonnera pas. » Soupira Eléna.

 

Le cœur de Karolina s'affola brutalement à cette idée. Elle ne pouvait pas rester sans rien faire, elle ne pourrait pas supporter de voir son fils être pendu sans intervenir. Elle avait déjà abandonné Jack une fois… Peut être ... Peut être que si James savait … Crispant sa main sur celle de sa fille, elle tenta de se redresser.

« Eléna … Va chercher ton époux. Je dois lui parler. Maintenant. Vite, avant qu'il ne soit trop tard !

- Mais Mère, il est avec le Commodore, il signe actuellement l'ordre de mise à prix pour la tête de Sparrow et de sa femme. »

Karolina blêmit et tenta de se lever avant de retomber sur son lit au grand effroi de sa fille.

« Va le chercher… Je…Ça ne peut pas attendre Eléna. »

Eléna la regarda avec inquiétude et tenta de l'apaiser.

« Va chercher James. Murmura Karolina, luttant contre la peur qui se glissait en elle et affolait son cœur déjà fatigué.

- Je ... D'accord. Céda Eléna. Ne bougez pas je vous en prie. »

 

()()

 

James, la plume à la main, s'apprêtait à signer l'ordre de recherche de Jack Sparrow, le remord lui serrant le cœur lorsque sa femme fit irruption dans la pièce l'air paniqué.

«  James … Je… Excusez-moi mais il faut que vous veniez… »

Le Commodore Suppley la regarda avec irritation sans toutefois oser protester alors que Norrington reposait la plume.

«  Que se passe-t-il ?

- Ma mère … Elle, elle vous demande. »

Le Commodore poussa l'ordre devant le Gouverneur et murmura :

« Signez … Vous ne voulez tout de même pas que le ravisseur de votre fils s'en sorte à bon compte ? Demanda-t-il faisant sienne la version qu'il avait propagée dans tout Port Royal, essayant de sauvegarder les apparences plutôt que d'avouer que Thomas s'était rendu coupable de complicité dans l'évasion d'une pirate.

- James… Murmura Eléna d'un ton suppliant.

- Je vous verrais plus tard Suppley. Nous ne sommes pas à un jour près. » Soupira James avec lassitude en le congédiant.

 

()()

 

Étonné par la brutale demande de sa belle-mère, James entra dans la chambre de la malade, suivi par sa femme.

«  Madame Morley. Eléna me dit que vous désirez me parler.

- Le voici Mère. »

Karolina se redressa à nouveau, tremblante.

« Eléna… Laisse nous je te prie. Ce que j'ai à dire ne concerne que ton époux. »

Surprise mais n'osant protester, Eléna s'effaça et laissa seuls à seuls James et sa mère.

 

()()

 

Une fois Eléna sortie, James s'approcha du lit de sa belle-mère et soupira lourdement.

«  Qu'avez donc de si urgent à me dire Madame Morley ? »

Fuyant un instant son regard, Karolina répondit du bout des lèvres.

«  J'aimerais… Je voudrais que vous m'accordiez la faveur de ne pas poursuivre Jack.

- Jack ???? Vous voulez parler de Sparrow ? Mais enfin Karolina je ne peux pas faire ça ! Thomas est mon fils, je ne peux pas le laisser à bord du Black Pearl ! Croyez-vous donc que je prends cette décision de gaieté de cœur ? D'autant plus qu'il apparaît certain que le navire de ce pirate sera coulé. Quant à lui et bien si je pense pouvoir éviter la corde à Elizabeth au vu du statut qu'occupait son père, je doute pouvoir en faire de même pour ce pirate. Cela fait trop longtemps qu'il nous nargue. »

 

Affolée, Karolina étreignit le drap d'une main et tendit l'autre en direction de James.

«  Je vous en prie… Il ... Il ne doit pas mourir, surtout pas par vous… »

James la regarda un instant sans comprendre et se demanda fugacement si Sparrow avait été l'amant de la vieille dame, après tout le pirate était connu pour ses nombreuses aventures féminines. Tout du moins avant …

«  Pourquoi ferais-je ça ? Et pourquoi me demander la grâce de ce pirate ? »

 

Karolina ferma brièvement les yeux, blême à l'idée de révéler le secret qu'elle gardait enfoui depuis plus de quarante ans.

«  Je … Je suis sa mère. »

Norrington ouvrit la bouche avant de la refermer puis de l'ouvrir à nouveau, se demandant si la vieille femme n'était pas devenue folle.

« Je vous demande pardon ? »

Karolina soupira lourdement, les larmes aux yeux et tapota le lit à côté d'elle.

«  Je vais tout vous expliquer James … Mais promettez, Eléna ne doit pas savoir. »

Norrington la fixa avec incrédulité et s'assit sur le lit.

«  Je ne peux vous promettre une telle chose Madame Morley, pas si je me vois obligé de parler à Eléna. Je suis navré mais je ne laisserais aucun secret se dresser entre nous.

- Alors … promettez de me laisser lui dire si cela devient nécessaire. »

James hocha la tête en guise d'accord et tendit un verre d'eau à la vieille dame.

«  Buvez Karolina et expliquez-moi…. Vous dites que Sparrow est votre fils, sans doute un enfant adopté. »

 

Karolina hoqueta nerveusement aux paroles de James avant de se reprendre.

« Non. Vous avez tort, Jack est ma chair et mon sang autant qu'Eléna. »

James se troubla à cette idée.

« Eléna ne m'a jamais parlé d'un frère.

- Elle ignore son existence … Murmura tristement Karolina. Tout ça s'est passé il y a si longtemps et pourtant il n'y a pas une journée où je ne pense à lui. »

James hocha la tête pour l'encourager à continuer.

« Vous allez sans doute me juger et vous aurez raison James. Je n'ai pas été une bonne mère pour Jack. Mais d'abord le commencement. Je suis née ici à Port Royal. J'y ai passé mes trente premières années. »

 

James poussa un léger hoquet étonné en apprenant cette nouvelle avant de se reprendre, attentif aux paroles de la vieille dame.

« Vous ne le croirez sans doute pas mais j'étais une jeune fille ravissante, alors. Ma famille était riche et de nombreux prétendants se bousculaient … » Sourit Karolina les yeux dans le vague.

James, à ses côtés, frémit et imagina le pire, un viol ou une autre attaque qui expliquerait comment la douce et raffinée Karolina Morley avait pu donner naissance à un homme tel que Sparrow.

« Seulement je ne trouvais aucun de ces jeunes hommes polis à mon goût. Je rêvais d'une vie romantique, d'amour passionné et de toutes ces fadaises qu'ont en tête les jeunes filles. C'est alors que j'ai rencontré le forgeron.

- Le forgeron ? Demanda James pris d'une envie de rire aussi soudaine que déplacée alors que l'histoire de Karolina lui en rappelait de plus en plus une autre.

- Oui le forgeron. Cracha avec haine Karolina. Il était beau, très beau. Différent des hommes espagnols avec lesquels ma famille voulait me marier. Il était blond, il avait la peau claire et des yeux d'un vert limpide. »

 

Le sourire de James s'évanouit à cette mention, son esprit lui représentant sur le champ les yeux d'Eléna dont il s'était toujours demandé d'où provenait la superbe couleur.

« Continuez. Gronda-t-il.

- Nous nous sommes aimés. Souffla Karolina le visage un instant adouci par ce souvenir. Seulement … J'ai tellement compromis mon honneur qu'un fruit a été conçu. Alors mon père m'a reniée et m'a ordonné d'épouser le responsable. J'étais heureuse alors, je l'aimais du moins je le croyais et malgré la mise à l'écart de mon père je pensais avoir tout ce que je désirais. Un mari que j'aimais et un enfant à venir..

- Vous l'avez épousé… Murmura James d'une voix blanche. Son nom Madame Morley. »

 

La vieille dame baissa légèrement le regard et murmura d'une voix presque inaudible.

« Grant. Grant Sparrow ».

James ferma les yeux et serra les poings pour ne pas hurler.

« L'enfant ?

- Un fils… Un petit garçon, Jack. Vous comprenez maintenant ? Je vous en prie James. Ne faites pas ça, ne retirez pas son navire à mon garçon. Tout petit déjà il courait sur le port, il allait voir les bateaux… »

James soupira lourdement et fixa Karolina.

« Je veux la suite de l'histoire Madame Morley, enfin Sparrow. Grimaça-t-il. Je veux savoir. »

La vieille dame eut un rictus ironique qui frappa James et lui rappela une des grimaces de Sparrow puis continua.

« La suite de l'histoire est fort aisée à deviner… Le conte de fée a duré quelques années puis peu à peu les choses se sont détériorées. Grant passait la plupart de son temps à la forge, Jack grandissait et traînassait sur le port la plupart du temps au lieu de mettre en pratique les principes éducatifs que je lui inculquais… »

James sourit fugacement à ces mots, songeant que, oui c'était bien Jack Sparrow qu'elle décrivait ainsi.

 

Karolina, le regard perdu dans ses souvenirs, continua d'une voix faible.

« L'argent manquait souvent et ma vie était devenue l'existence d'une pauvre femme du peuple. Peu à peu les sentiments que j'avais pour Grant s'estompèrent alors que mon amour pour mon petit garçon grandissait. Et puis lorsque Jack eut neuf ans j'eus un second enfant. Une petite fille.

- Eléna… Murmura James, à peine surpris d'apprendre que sa femme était la sœur de son ennemi.

- Oui Eléna. Sourit Karolina. A sa naissance, tout a changé. J'ai rencontré un officier. Un français. Thomas Morley. »

 

James se troubla à nouveau et la regarda sans oser comprendre pendant que la bouche de Karolina se tordait en une grimace.

« Je suis tombée amoureuse et nous avons eu une liaison. Grant n'a rien vu, il était trop occupé par son travail à sa fichue forge. » Murmura Karolina qui rougit légèrement.

James, médusé la regarda, le cœur battant à l'idée de ce que ce qu'elle lui révélait lui laissait peu à peu entrevoir.

« Et puis Thomas a reçu l'ordre de partir. Il a eu une nouvelle affectation. En France. Et moi … Moi, je ne pouvais pas le laisser… Alors… »

 

James crispé, la regarda d'un œil neuf et reprit la parole légèrement dégoûté.

« Alors ?

- J'ai décidé de partir avec Thomas. De me bâtir une meilleure vie ailleurs avec l'homme que j'aimais. De construire un avenir nouveau pour ma petite Eléna en me prétendant veuve. Seulement toutes les choses ont un prix. Jack ne pouvait pas venir avec nous. Alors je l'ai … Je l'ai laissé derrière avec son père… Murmura Karolina des sanglots dans la voix.

- Vous…Vous l'avez abandonné. Dit James d'une voix blanche, son cœur se serrant malgré lui pour le pirate.

- Oui. Pour le bien d'Eléna. Pour le mien aussi.

- Mais enfin vous vous rendez compte ?!

- Oui. Je sais James, j'ai menti durant des années. Thomas et moi nous avons fait croire à Eléna qu'elle était notre fille à tous les deux. Elle ne sait rien de ma vie d'avant.

- Mais et … Et votre fils ! »

 

Le visage de Karolina s'assombrit et la souffrance recouvrit ses traits.

«  Je ne l'ai jamais revu… Jamais. Pas plus que je n'ai su ce qu'il était devenu tout comme Grant.

- Mais enfin vous n'avez pas essayé de savoir !!!

- Pour quoi faire ? Je ne méritais pas de revoir mon garçon. Je l'ai abandonné, je lui ai menti. J'ai fait mon choix seule et à présent que Thomas est mort, j'en porte seule la souffrance.

- Mon dieu… Comment pouvez-vous cacher à Eléna qu'elle a un frère depuis si longtemps ? »

Les larmes de Karolina commencèrent à rouler sur ses joues parcheminées.

« Vous ne me croirez sans doute pas James, mais depuis mon départ, il ne se passe pas un jour sans que je pense à Jack, que je me demande ce qu'il est devenu. Je le croyais à présent forgeron comme son père et j'apprends qu'il a déchu jusqu'à devenir pirate. Et je sais que j'en suis responsable. Parce que j'ai privilégié l'avenir d'Eléna au détriment de celui de Jack. Alors je vous en prie James… Vous seul pouvez le faire. Protégez mon garçon. Ne me faites pas vivre avec ce poids en plus. »

James se leva lentement et croisa ses bras derrière son dos tandis que son front se plissait sous l'effet de la réflexion.

 

Karolina, les larmes roulant librement sur ses joues, levait un regard rempli d'espoir vers lui lorsque Norrington reprit la parole d'un ton las.

« Très bien Madame Morley… Je vais faire en sorte que Jack Sparrow s'en sorte.

- Oh James … Merci… Je j'ai toujours su que vous étiez un homme bien…Vous, vous êtes comme un fils pour moi. » Balbutia Karolina, éperdue de reconnaissance.

James grimaça à ces mots.

«  Je préférerais éviter que vous me voyez ainsi Madame Morley. Ironisa-t-il. Quand à ce que je vais faire. Sachez que je ne le fais pas pour vous. Je le fais pour Eléna. Pour ne pas que ma femme apprenne un jour que j'ai laissé sciemment mourir son frère. Aussi détestable et méprisable que soit ce dernier. Je vous salue Madame. » Dit-il en se dirigeant vers la porte tandis que Karolina se laissait retomber sur son oreiller.

 

()()

 

Quelques heures plus tard, à la grande surprise de sa femme et du Commodore Suppley, James Norrington prenait la décision d'embarquer sur une frégate de la Navy. Il avait prétendu avoir reçu des informations de dernière minute sur Thomas et avait blanchi du même coup Jack et Elizabeth. Le Commodore avait donc été obligé de s'incliner, de ranger l'ordre de mise à prix de la tête de Jack et de stopper la traque du Black Pearl avec une grimace.

 

Sur le quai, emmitouflée dans une épaisse capeline sombre, Eléna glissa ses bras autour de la taille de James.

« Enfin … Je ne comprends pas … je croyais que tu allais laisser le Commodore s'en charger. »

James baissa les yeux et évita son regard inquiet.

«  Je te l'ai dit Eléna… Il y a de nouveaux éléments qui requièrent ma présence mais je te promets que je te ramènerais ton fils. » Dit-il en l'embrassant légèrement avant de se détourner.

 

Le cœur serré, Eléna regarda son mari embarquer à bord du navire et songea que s'il partait c'était à cause d'elle et de ce qu'elle avait fait. Avec un soupir, elle remonta en calèche et se dirigea vers sa demeure.

Chapitre 22                                                                                          Chapitre 24

Écrire commentaire

Commentaires: 0