Chapitre 22 Trahison

Jack se réveilla tard, le visage empâté par ses excès de la nuit. Avec des gestes hésitants, le pirate se leva et remit son tricorne avant de sortir, sa chemise entrouverte laissant largement apparent son torse luisant de sueur. Dès qu'il fut sur le pont, Gibbs s'approcha de lui et lui désigna Kiara, qui, penchée au bastingage, semblait surveiller l'horizon. Jack soupira au souvenir de la scène de la cale et se dirigea lentement vers sa fille, mal à l'aise en se rappelant des événements de la nuit précédente.

 

Kiara, sa jupe bleue flottant autour d'elle et les cheveux dans le vent ne se retourna pas à son approche et Jack soupira lourdement. Sans un mot il s'installa à côté d'elle et resta silencieux un moment avant de se décider.

« Trésor pour hier … Je, je n'avais pas réalisé à quel point ta mère te manque à toi aussi. Et c'est vrai j'aurais aimé la sauver. »

Les épaules de Kiara frissonnèrent brièvement alors que la jeune fille tentait de se calmer. Une fois de plus son père ne l'avait pas écoutée. Il n'avait pas compris qu'elle se fichait de sa mère. A cette pensée, son cœur se tordit douloureusement et Kiara songea que ce n'était pas tout à fait vrai. Elle ne se moquait pas de sa mère, elle la haïssait. Parce que, qu'elle soit là ou non, seule Elizabeth Sparrow existait aux yeux de son père.

« Kiara ? Tu m'écoutes ? »

 

La jeune fille se retourna avec vivacité, le regard assombri.

«  Oui papa je t'écoute… Mais quand vas-tu donc te rendre compte qu'il existe d'autres personnes autour de toi ? Qu'il n'y a pas qu'Elizabeth ! Si tu savais à quel point je la déteste… Des fois je voudrais la voir morte. Cracha Kiara. Peut-être que si elle l'était tu te rendrais compte que les autres existent. »

Jack s'assombrit à son tour et son cœur rata un battement à la pensée de la mort de sa femme.

« Tu dis n'importe quoi Kiara. En fait tu es stupide… Ne parle plus jamais de ta mère comme ça. Je te l'interdis. »

Les yeux brillants de larmes contenues, Kiara accusa le coup.

« Pourquoi tu es venu me chercher à Singapour ? Pourquoi tu n'es pas allé la chercher, elle, puisqu'elle seule compte à tes yeux ! Elle et ton fichu bateau ! Tu aurais dû me laisser là-bas, au moins Sao Feng me voyait, lui ! Je n'étais pas qu'une sorte d'objet ! »

 

Jack blêmit à ces mots et lutta contre l'envie de la gifler, ne retenant que la fin de sa tirade. Sans douceur, il la saisit par le bras, paniqué à l'idée que Feng ait pu poser les mains sur elle.

«  Qu'est-ce que tu dis ? Qu'est-ce qu'il t'a fait ! S'il ... S'il t'a touchée je le tuerai de mes mains. » Gronda Jack.

 

Kiara, folle de rage se dégagea brutalement et le toisa, songeant qu'il n'avait pas démenti. Il se fichait d'elle, elle ne l'intéressait que parce qu'elle était la fille de sa précieuse Elizabeth. Refoulant sa peine, elle se força à regarder son père dans les yeux et reprit :

« Non il ne m'a pas touchée. Comme tu le sais très bien je ne suis pas comme ma mère. Je n'offre pas mon corps en guise de monnaie d'échange. » Lança Kiara au hasard, cherchant à le blesser comme il venait de le faire pour elle.

 

Jack, estomaqué, baissa rapidement les yeux. Cependant, Kiara eut le temps d'y lire sa peine qui lui serra le cœur et lui fit regretter ses paroles hâtives.

«  Papa. » Murmura-t-elle, douchée, d'une petite voix en le voyant se détourner.

Jack secoua la tête, l'air brutalement plus vieux et lui sourit avec tristesse.

« C'est bon trésor … J'ai compris… Souffla-t-il avant d'avancer d'un pas pesant vers la cale.

- Papa ! Pardon je, je ne voulais pas dire ça… » Tenta Kiara.

Jack lui sourit une nouvelle fois et caressa sa joue.

« Ne t'en fait pas Kiara. Je sais. »

 

Surprise, Kiara le regarda s'enfoncer vers la cale, un peu honteuse de ce qu'elle venait de dire. Elle avait été injuste envers sa mère. Mais au moins ça avait marché. Pour une fois son père l'avait regardée, elle… Avec un soupir, Kiara se détourna à nouveau et laissa son regard dériver sur l'horizon et se demanda à quelle distance de Singapour ils se trouvaient à présent.

 

()()

 

Jack se servit une large rasade de rhum, les yeux brûlants. Tous, ils savaient tous ce que faisait Elizabeth. Kiara ne comprenait pas la portée de ses paroles, elle était trop innocente mais elle l'avait dit. Elizabeth serait capable de se vendre. Et au fond de lui il savait que c'était vrai. Elle s'était vendue à Will, il en était maintenant convaincu. Et elle recommençait à présent avec le fils du gouverneur.

« Lizzie... »Murmura-t-il tristement en inclinant la bouteille.

 

Un toussotement gêné résonna et Jack se retourna avec prudence en direction du bruit. Julia. Julia qu'il avait embrassée cette nuit alors qu'il ne voyait en elle qu'une enfant capricieuse. Jack, gêné, baissa le regard tandis que la jeune fille s'approchait timidement de lui.

«  Jack ? Demanda timidement Julia dont le cœur battait brusquement plus rapidement à proximité du pirate.

- Capitaine Sparrow. » Répliqua Jack d'un ton vif avant de se lever d'un air dégagé pour s'éloigner d'elle.

Julia rougit brutalement et regretta soudainement sa brutale effronterie avant de se reprendre. Il était un pirate. Qui plus est, c'était un homme qui n'avait pas hésité à pénétrer à la nuit tombée dans sa cabine pour venir l'embrasser. Il lui devait des explications.

« Je … Je crois qu'il faut que nous parlions. » Murmura-t-elle posément.

 

Un sourire ironique aux lèvres, Jack s'approcha et se planta devant elle, la dominant de toute sa taille.

« Oh. Vous croyez Julia … Vous pensez donc que ce moment d'égarement mérite une conversation ? Allons trésor, retournez pleurer dans votre cabine et ne vous préoccupez pas de la nuit dernière. »

 

Julia, rouge sous l'insulte, le fixa avec animosité sans bouger. Voyant cela, un sourire inquiétant aux lèvres, Jack se rapprocha d'elle et la força à reculer contre le mur.

« Allons Julia… Qu'attendez-vous donc de moi ? Que je me conduise en pirate, que je vous prenne sans le moindre remord et qu'ainsi je vous donne la dose d'aventure dont rêve la petite aristocrate stupide que vous êtes ? Si ce n'est que ça je suis certain que beaucoup d'hommes seraient ravis de vous rendre service trésor. Suffit de demander… »

Julia rougit, ses yeux s'emplirent de larmes en l'entendant tandis que Jack s'écartait légèrement d'elle pour lui laisser le passage.

« Retournez dans votre cabine Julia. Ou allez où vous voulez je m'en moque. Tout ce que je désire c'est être seul, pas besoin d'une gamine idiote qui me court après, pigé ? »

 

Les larmes roulant sur ses joues cette fois, Julia sortit en courant de la cale, bousculant Jack au passage. Ce dernier soupira légèrement en entendant son pas décroître dans l'escalier avant d'entamer à nouveau une bouteille de rhum.

« J'en ai assez de ces aristocrates gâtées. » Murmura Jack en prenant une large rasade, revoyant danser devant lui les visages d'Anne et de Lizzie.

 

()()

 

Julia, toujours en larmes, courut jusqu'au bastingage, les sanglots agitant ses frêles épaules. Elle ne savait pas au juste ce qu'elle avait attendu de ce capitaine pirate. Sûrement pas ce qu'il avait suggéré. Plutôt une épaule chaude contre laquelle se blottir comme la nuit dernière, puis son souffle dans son cou, sa bouche contre…

« Pourquoi tu pleures ? » L'interrompit Kiara d'un ton exaspéré.

 

Julia essuya rapidement ses yeux et s'efforça de se composer une expression normale.

« Pour rien…

- Tu as vu mon père ? » Demanda Kiara qui ne s'intéressait pas du tout aux états d'âmes de Julia.

La jeune fille rougit avant de bafouiller.

« Je … non. »

Kiara éclata d'un rire moqueur et la regarda avec mépris, sachant très bien que Julia avait suivi Jack dans la cale.

«  C'est mon père qui te trouble comme ça ? Dans ce cas tu es encore plus bête que je ne le pensais. Mon père ne s'intéresse qu'à Elizabeth Sparrow et à personne d'autre. Surtout pas à une idiote dans ton genre. Cracha Kiara avec méchanceté. Alors reste loin de lui, pigé ? »

 

Morte de honte et apeurée par la lueur sauvage qu'elle voyait briller dans les yeux de Kiara, Julia hocha la tête avant de battre en retraite, elle courut s'enfermer dans sa cabine pendant que Kiara reprenait sa place au bastingage.

 

()()

 

Kiara ne savait pas ce qui lui avait pris, ni pourquoi elle s'était adressée à Julia avec tellement d'agressivité. Mais la voir se glisser derrière son père l'avait emplie de rage. Elle n'avait rien à faire là, c'était la place d'Elizabeth et de nulle autre. Elle soupira en songeant à la peine qu'elle avait vue sur le visage de son père lorsqu'elle lui avait parlé d'Elizabeth un peu plus tôt. Une pointe de remords au cœur, la jeune fille songea à celle qui, depuis qu'elle était enfant, répondait au moindre de ses chagrins, lui racontait des histoires, l'encourageait à lui parler de ses rêves alors que Jack restait en retrait. Elle avait toujours été là pour elle et pour Dominic. Seulement Elizabeth ne la comprenait pas. Jamais.

 

Perdue, les larmes montant à ses paupières, Kiara serra les poings, ses ongles pénétrant sa chair sans qu'elle n'y prête attention. Elle se mentait en s'imaginant que son père et sa mère s'intéressaient à elle. Elle n'existait pas à leurs yeux, ils étaient trop préoccupés l'un de l'autre pour la voir vraiment. Même alors qu’Elizabeth n'était pas là, son père était encore à la cale, trop occupé à songer à sa mère pour s'inquiéter d'elle.

 

Une fois de plus son esprit la ramena à Singapour, au temps que Sao Feng avait passé avec elle, l'interrogeant sur sa famille, sur ses rêves, sur l'existence qu'elle menait et celle qu'elle aurait voulu avoir… Et Kiara songea que le cruel pirate en savait peut être plus sur elle que son propre père.

 

()()

 

Jack resta longtemps en bas avant de se décider à remonter, écartant au passage tout les marins qui se présentèrent sur son chemin. Finalement il s'enferma dans sa cabine sous le regard inquiet de Gibbs.

« Qu'est-ce qu'il a le capitaine ? » Lui demanda naïvement l'une des nouvelles recrues.

Gibbs secoua la tête d'un air navré.

« Je ne sais pas l'ami mais la dernière fois que je l'ai vu ainsi ça n'a rien auguré de bon. » Répondit-il en se remémorant le temps où Jack avait cru Elizabeth morte alors qu'elle se trouvait sur le Hollandais Volant.

 

()()

 

Dans sa cabine, Jack effleura les chemises appartenant à Elizabeth qui reposaient doucement sur un côté du lit qu'ils avaient partagé durant des années. Le cœur serré, il se demanda un instant si Lizzie reviendrait un jour. Il s'était écoulé une bonne semaine depuis son évasion pourtant elle ne semblait pas le chercher, préférant sans doute écumer les mers avec le fils du Gouverneur. A cette pensée, Jack claqua avec violence la bouteille de rhum sur la table et la brisa net. Énervé, il remit son tricorne et rouvrit sa porte avant de se diriger d'un pas pressé vers la cale.

 

Son cœur fit un bond dans sa poitrine en apercevant une silhouette fine aux longs cheveux blonds près de la barre du Pearl.

« Lizzie ? » Demanda-t-il d'une voix chargée par l'alcool dans laquelle perçait l'espoir.

Julia frissonna et tourna la tête, ses yeux limpides se posant sur lui.

« Non Capitaine Sparrow ce n'est que moi …

- Oh … et bien que faites-vous seule ici à cette heure ? La railla Jack, déçu. Le soleil s'est couché depuis longtemps. »

Julia soupira tristement.

«  Je n'arrive pas à dormir, voilà tout. »

 

Jack ne dit rien, il observa son profil délicat dans les ombres de la nuit et s'approcha d'elle, notant au passage la chair de poule qui envahissait ses bras.

«  Vous devriez retourner dans votre lit Julia. Je ne tirerais pas un grand prix d'une femme malade.

- Mon oncle ne donnera rien pour moi. Pourquoi le ferait-il ? Il ne me connaît pas… Il ne m'a même jamais vue. Je n'ai personne. Je suis seule. » Murmura Julia avec tristesse.

Jack soupira et alla s'accouder à ses côtés.

« Et bien je trouverais quelqu'un trésor, les ports ne manquent d'hommes prêts à payer pour une fille. Dit-il cyniquement. Quant à la solitude ce n'est pas si insupportable que vous le dites. Le secret c'est de fermer son cœur. Souffla-t-il d'un ton aviné. Ainsi personne ne peut vous le briser… »

 

Julia le regarda rapidement, son regard tomba sur le torse que la chemise ouverte laissait largement apparent et elle détourna les yeux en rougissant.

«  Je crois qu'il est un peu simple de prétendre pouvoir choisir d'aimer ou de ne pas aimer. » Répondit-elle au bout d'un moment, préférant ne pas penser au sort qu'il lui réservait dans le cas où son oncle ne paierait pas.

Jack serra les dents et songea à Elizabeth avant de rejeter l'image de l'infidèle loin de lui.

« Julia. Comme je vous l'ai dit, il vaut mieux pour vous ne pas chercher à penser… » Répondit-il d'un ton cruel.

 

Julia rougit une fois de plus, ses yeux s'emplirent de nouvelles larmes et elle se dirigea d'un pas chancelant vers sa cabine sous le regard moqueur de Jack. Le pirate sourit, observant le balancement de ses hanches et songea que la jeune fille était jolie, si semblable à Anne, blonde, délicate…

 

Le visage tourné vers l'horizon, Jack déboucha une bouteille de rhum et ferma les yeux. Souvent, lorsqu'il était ainsi, la bouteille en moins, Elizabeth s'approchait derrière lui, glissait ses bras autour de sa taille et son souffle caressait son oreille tandis qu'elle lui murmurait des mots qui auraient fait rougir le défunt Gouverneur Swann. Jack soupira et rouvrit les yeux. Lizzie n'était pas là, il était seul. Il avait perdu sa femme depuis plus d'un mois à présent et il lui semblait que cela faisait des siècles tant elle lui manquait. Mais lui ne lui manquait pas. Elle était partie avec le fils du gouverneur et même Kiara avait compris qu'elle l'avait laissé, pris pour un imbécile comme tous ceux à qui il avait tenu. Il prit une nouvelle gorgée de rhum et sans réfléchir commença à avancer en direction de la cabine de Julia. Peut-être que Kiara avait raison. Il était plus que temps qu'il regarde autour de lui. Et puis il était curieux de voir comment cette fille réagirait s'il jouait avec elle…

 

()()

 

Les épaules secouées par ses sanglots, Julia se retourna à peine lorsqu'il pénétra dans sa cabine et referma soigneusement la porte derrière lui.

« Que voulez-vous ? Demanda-t-elle à la fois surprise et troublée de le voir s'asseoir sur son lit, un sourire de défi sur le visage

- Voyons trésor … Je désire la même chose que vous. Répondit Jack en buvant une longue gorgée de rhum, laissant son regard glisser sans la moindre gêne sur le corps de la jeune fille.

- Je … je sais pas. » Murmura Julia sans comprendre.

Jack se leva et s'approcha d'elle, amusé par son sourire hésitant et son regard troublé. D'un air détaché, il plaça ses bras de chaque côté du corps de Julia sans toutefois la toucher.

«  Bien sûr que si. Vous voulez qu'un pirate vous touche, vous voulez savoir ce que ça fait, quel goût ça a … Cracha-t-il avec hostilité. Vous voulez jouer avec moi mais vous n'êtes pas de taille. » Continua-t-il avec colère, songeant à Lizzie dans les bras de son freluquet.

 

Julia déglutit lentement avant de relever le visage vers lui et de plonger son regard dans le sien. Le souffle de Jack se bloqua dans sa poitrine… Anne, elle était si semblable à Anne. Sans réfléchir il se pencha vers elle, ses doigts jouant nerveusement avec une de ses lourdes boucles blondes.

 

Julia poussa un petit glapissement avant d'entrouvrir les lèvres dans l'attente du baiser. Jack sourit d'un air triomphant et s'écarta lentement d'elle.

« Non trésor… Je vous l'ai dit, vous n'êtes pas mon genre… » Lui asséna-t-il en commençant à se diriger vers la porte.

Le cœur battant, Julia le fixa et sa main rattrapa la sienne par instinct.

« Oh … Se pourrait il que j'ai vu juste ? » Se moqua-t-il en buvant à nouveau pour masquer son trouble tandis que leurs regards se nouaient l'un à l'autre.

Julia ne répondit rien, rougissant au souvenir de ce qu'il avait suggéré, sa main pressa inconsciemment celle de Jack.

 

Jack lui lança un petit regard hésitant. Il la désirait. Aussi incroyable que cela lui paraisse il avait envie de cette fille. Envie de noyer en elle toute la peine qu'il ressentait à cause de la trahison d'Elizabeth. Avec un sourire triste, Jack succomba à cette attirance inexplicable qui le poussait vers elle et se pencha sur Julia pour l'embrasser. Après tout il était seul à présent songea-t-il en faisant glisser ses mains sur la chemise sage que portait la jeune femme pour dormir. Elizabeth était partie. Julia était là, si pareille à Anne, et il la désirait.

 

Julia soupira légèrement, ses lèvres s'entrouvrirent sous la pression de celles de Jack et elle frissonna en sentant la paume rêche du pirate remonter le long de sa cuisse nue. Elle savait qu'elle devait lui dire d'arrêter mais son corps n'en avait pas envie, pas plus que son esprit. Alors que la bouche de Jack prenait la sienne avec exigence, Julia abdiqua, toute volonté enfouie sous son désir. Elle frissonna en sentant la caresse de l'air froid sur son corps pendant que Jack faisait tomber son vêtement, ses mains caressant le corps jeune qui s'offrait à lui. Un instant le pirate la regarda avec hésitation, il songea à Elizabeth avant de se rappeler de la trahison de cette dernière. Avec un sourire froid, Jack passa ses mains sur le corps de Julia et força la jeune fille à s'allonger tandis qu'elle caressait son torse d'une main hésitante, soupirant son accord alors qu'elle rendait les armes sans combattre. Sans attendre, Jack posa ses lèvres sur les siennes et étouffa son cri de douleur lorsqu'il la fit sienne.

Chapitre 21                                                                                           Chapitre 23

Écrire commentaire

Commentaires: 0