Chapitre 15 Ce que Julia sait et ce qu'elle ne sait pas

Penchée sur son assiette, oubliant toutes les bonnes manières que sa mère avait passé tant de temps à lui inculquer, Julia dévorait le gruau infâme que Gibbs avait réussi à dénicher dans leur réserve. De temps à autres, la jeune fille jetait un regard inquiet en direction de la porte, redoutant de voir apparaître l'homme taciturne et froid qui était apparemment le capitaine du navire dans lequel elle s'était faufilée, poussée par la faim et la soif. Avec un geste pressé, elle saisit le gobelet et but à longs traits avant de recracher brutalement le liquide. Gibbs la regarda, mécontent.

« Allons Miss faut pas gâcher du si bon rhum !

- Du rhum … » Grimaça Julia, songeant qu'elle était bien loin de la douceur de son foyer où les repas étaient arrosés de vins fins et de volailles rôties.

 

Elle gémit brusquement en sentant le navire secoué par une vague plus forte que les autres. Elle détestait l'océan, cette mer sur laquelle elle ne cessait d'errer depuis la mort de sa famille et de son fiancé. Un petit sanglot lui échappa alors qu’elle réalisait la précarité de sa situation et Gibbs s'approcha pour tapoter maladroitement son dos.

« Allons Miss… Faut pas pleurer comme ça. Le Capitaine Jack grogne plus qu'il n'est véritablement méchant. Faut dire qu'il a de quoi être en rogne, sa femme a été capturée par la Navy et il vient juste de retrouver sa fille que Sao Feng avait enlevée de son coté. Faut dire que c'est une chance que Miss Kiara en soit sortie indemne pasque…

- Ça ira Gibbs. » Ordonna Jack derrière lui.

Le second, embarrassé, rougit avant de se presser vers la porte.

« Oui euh hem je vous laisse. » Déclara-t-il platement avant de sortir.

 

Julia, un nœud dans l'estomac, regarda s'approcher Jack. Il était grand, imposant, plus que le capitaine du précédent navire qu'elle avait emprunté avec Amalia mais moins terrifiant que l'horrible poulpe qui l'avait enfermée.

Jack posa son regard sombre sur elle avant de s'asseoir avec lenteur.

« Bien … Que faites-vous sur mon navire ? «

Julia baissa rapidement le regard, terrifiée par le ton du capitaine.

«  Je … J'avais faim…

- Alors vous vous êtes glissée dans le premier bateau qui passait. Et bien sur il a fallu que ce soit le mien … Répondit Jack d'un ton doucereux

- Oui.

- Et où comptez-vous aller ainsi Julia ? »

La jeune fille ouvrit la bouche pour protester devant la familiarité mais jugea plus prudent de ne rien dire finalement.

«  Je … Sais pas. »

 

Jack leva les yeux au ciel. Une idiote… Encore une de ces petites dindes aristocrates qui partaient à l'aventure pour courir après un homme qui sans nul doute ne voudrait pas d'elle.

«  Que faites vous en mer dans ce cas ?

- Je… Sais pas. Répondit platement Julia.

- Le fait est ma belle que vous avez choisi le mauvais navire. Parce que voyez vous nous sommes des pirates et lorsque j'aurais récupéré une chose qui me tient particulièrement à cœur, grimaça Jack, son cœur se serrant à la pensée d'Elizabeth, je compte bien demander une fortune à vos parents en échange de votre personne. »

Julia se mit à trembler à l'énoncé du mot pirate, encore une fois, elle se retrouvait dans une situation impossible.

« Je … mes parents sont morts alors je … Sais pas. »

Jack se crispa, profondément agacé.

« Y 'a-t-il une chose que vous savez ???? Par exemple qui paierait pour vous ? Ou encore pourquoi je devrais vous garder ici au lieu de vous rejeter en mer ? »

Julia frissonna, les larmes aux yeux.

« Par pitié… Non ne faites pas ça … je … Non. »

 

Jack soupira, la fille l'agaçait mais il ne pouvait se détourner de son regard, de ses yeux si bleus, si semblables à ceux qu'Anne posait sur lui, il y avait de cela si longtemps.

« Vous êtes riche… Vous avez de l'éducation, ça se voit dans vos manières. Alors d'où venez-vous ?

- D'Inde. » Souffla Julia.

Sa réponse étonna Jack, le pirate s'attendant presque à un « sais pas ».

« Singapour c'est pas l'Inde… Que faisiez-vous là bas ?

- Je … Sais pas. »

 

Jack soupira, cette fois il en était certain la fille était complètement stupide. Et de ce fait inutile pour ce qu'il projetait pour elle, lui faire tenir compagnie à Kiara. Certes, et à son grand regret, Kiara n'avait pas comme son frère l'étoffe d'une Sparrow mais au moins elle était intelligente. Enfin la plupart du temps. Se corrigea-t-il mentalement en se rappelant de l'immobilité de Kiara lorsqu'elle avait pu fuir Feng. Encouragée par son silence, Julia releva légèrement le visage et reprit la parole timidement, la peur faisant vibrer sa voix.

« S'il vous plait ne me renvoyez pas là-bas. »

Jack soupira.

« Le fait est que comme mon second vous en a si généreusement entretenue. Grimaça Jack, maudissant intérieurement Gibbs et sa langue trop bien pendue. Ma femme est actuellement emprisonnée suite à une regrettable erreur de ces imbéciles de soldats, aussi n'ai-je guère de temps à perdre avec une gamine stupide et gâtée. Alors dites-moi… Qui paiera pour vous ? Vous avez bien de la famille, un fiancé peut être ? »

 

Julia se mordit les lèvres, prête à pleurer.

«  Il … Il est mort. Matthew est mort… »

Jack soupira.

« Et y aurait-il quelqu'un dans votre entourage qui ne le soit pas ? »

Julia secoua négativement la tête.

« La seule famille que j'ai se trouve à Port Royal. Et encore cela fait des années que nous ne correspondons plus… »

 

Les yeux de Jack se mirent à briller d'un éclat nouveau, brusquement intéressé. Si comme il le soupçonnait la petite était issue d'une famille riche et si Elizabeth avait été emmenée là-bas… Alors peut-être aurait-il une chance d'échanger la gourde contre sa douce Lizzie. Bon ça faisait beaucoup d'hypothèses mais après tout que serait son génie sans la chance ?

« Port Royal hein ?

- Oui. Renifla Julia.

- Qui à Port Royal ?

- Le Gouverneur…. Murmura Julia du bout des lèvres se gardant de préciser que son seul lien de parenté avec le dit Gouverneur consistait en le fait que la sœur de son père, morte depuis des années, bien avant sa naissance, était sa femme. Du moins la première, attendu qu'elle ignorait si le Gouverneur Swann s'était remarié. »

 

Loin d'imaginer les pensées qui agitaient la petite tête de sa nouvelle recrue, Jack sourit gaiement. Le Gouverneur ! A présent il était certain de pouvoir obtenir la liberté de sa Lizzie contre celle-ci. Cachant sa joie, il reprit la parole d'un ton sec.

« Je pourrais aussi vous laisser en mer… » Insinua-t-il, cherchant à éprouver son obéissance.

 

A ces mots, Julia se décomposa, songeant au navire qui ramassait les naufragés et sur lequel Tia lui avait pourtant juré qu'elle ne remettrait jamais le pied.

« NON ! Hurla-t-elle, terrorisée. Je … je préfère mourir plutôt que de retomber dans les mains de ce poulpe !!! »

Jack sursauta légèrement à la mention du dit poulpe. Ainsi donc cette Julia connaissait Will Turner. Mieux elle lui avait apparemment échappé. Curieux, il s'approcha légèrement d'elle

«  Oh … Ainsi vous avez testé l'hospitalité du Hollandais … »

Julia, terrifiée à ce souvenir, hocha vigoureusement la tête, ses yeux bleus s'embuant à nouveau.

«  Je … Il est fou, il … il m'a prise et il m'a emmenée dans cet endroit … Il me prenait pour une autre. Une certaine Elizabeth … »

Jack replia soigneusement ses mains l'une sur l'autre d'un geste affecté pour dissimuler ses tremblements en réalisant que même encore maintenant Will Turner continuait de désirer sa Lizzie.

 

Julia, terrorisée par son silence, continua, le cœur battant follement dans sa poitrine au souvenir de ce qu'elle avait vécu.

«  C'était … c'était atroce… Il, il voulait me faire la même chose qu'à elle, me pousser jusqu'à ce que je cède et que j'accepte de … » Rougit elle.

Jack sentit son cœur s'arrêter.

« De ?? » Demanda-t-il d'un ton sombre.

Julia secoua la tête, rougissant à nouveau.

« Je … Sais pas. » Murmura-t-elle.

Jack lui lança un regard noir et lui agrippa fermement les bras, la secouant brutalement.

- Si vous savez !!! Dites-le !!! Dites ce qu'il a fait avec Elizabeth !!! »

Apeurée, Julia gémit bruyamment, tentant de se dégager tandis que Jack, implacable, la soulevait de son siège.

« Qu'a-t-il fait avec Elizabeth ? La question est simple non !!! »

Les yeux embués par des larmes de douleur, Julia répondit avec hésitation.

«  Il … il a dit. Leur nuit de noce… Finalement eue… »

Jack la relâcha alors qu'il lui semblait que son monde explosait autour de lui. Lizzie, sa Lizzie avait … avait couché avec Will lorsqu'elle était sur le Hollandais Volant pendant que lui la pleurait, croyant qu'elle était morte !!!

 

Tremblante de peur, Julia lui lança un regard terrorisé tandis que Jack se jetait sur la bouteille de rhum et en avalait une large rasade.

« Mais non Jack il n'y a plus rien entre Will et moi. Jamais. Singea-t-il avant de jeter la bouteille contre le mur. Foutue menteuse de pirate !!! »

Julia se recroquevilla sur elle-même.

« Je mens pas… Murmura-t-elle. C'est-ce qu'il m'a dit… »

Jack lui lança un regard noir avant de respirer, se forçant au calme.

«  Sortez d'ici !! Maintenant !! »

Sans demander son reste, Julia lui obéit et se rua hors de la cabine.

 

Une fois seul Jack, s'assit, la tête entre les mains, tandis qu'il cherchait des yeux une bouteille de rhum. Elizabeth lui avait menti pendant des années. Une fois de plus il s'était fait avoir par celle à qui il avait accordé sa confiance et plus encore son amour. Tous. Ils l'avaient tous trahi et depuis toujours. D'abord sa mère, puis son père, Cutler, Anne, Linley, Barbossa et maintenant Lizzie. Sa Lizzie. Jack poussa un gémissement étranglé et se leva. La démarche encore plus chancelante que d'habitude il sortit de la pièce, se dirigeant vers la cale. Il avait besoin de rhum.

 

Dans le couloir, Kiara, surprise, le regarda sortir.

« Papa ? Tu vas bien ? Il … il est arrivé quelque chose à maman ? » Demanda-t-elle le cœur brusquement serré à l'idée de ne plus jamais revoir sa mère.

Jack lui lança un regard sombre avant de la repousser doucement.

« Non ta mère va très bien Kiara. Et je crois qu'elle… qu'elle n'a pas besoin de moi pour se sortir d'affaire finalement. Lâcha-t-il avec amertume. Maintenant va dans ta chambre et occupe-toi de Julia Machin ou quel que soit son nom savvy ? »

 

Complètement perdue, Kiara regarda son père s'éloigner, ne comprenant pas sa détresse soudaine pas plus que sa colère ou même de qui il parlait.

Chapitre 14                                                                                           Chapitre 16

Écrire commentaire

Commentaires: 0