Chapitre 13 Une liberté inattendue

Jack referma d'un coup sec son compas. Singapour. Il n'avait plus besoin de l'objet magique pour le guider à présent. Si Sao Feng n'avait pas changé de repaire, et il doutait que ce soit le cas, il savait désormais où retrouver sa fille.

 

Le voyage avait été long, entrecoupé de périodes d'angoisse sourde où il se demandait s'il avait fait le bon choix. Bien évidemment il voulait sauver Kiara des griffes de Feng mais il y avait Lizzie …

 

Lizzie dont il n'avait pas la moindre nouvelle, comme si elle avait disparu tout bonnement de la surface de la terre. Sauf qu'il savait que ce n'était pas le cas. Parce que si Lizzie était morte, le capitaine du Hollandais Volant le serait aussi et au vu de l'épave qu'ils avaient croisée en approchant des côtes de Singapour, Will et son terrible Kraken semblaient indubitablement en pleine forme.

 

Gibbs se tourna vers Jack, le cœur serré de voir le visage de son capitaine si tourmenté.

«  Que faisons-nous Jack ? »

Il ferma les yeux et se massa les tempes, se forçant à prendre un ton ferme.

« Vous rien. C'est moi et moi seul que Feng veut.

- Mais Jack…

- Si je ne suis pas revenu au coucher du soleil. Tu appliques le code. Tu vas à Tortuga. Voir Dominic. Le Pearl lui reviendra qu'il le veuille ou non. Du moins le temps que Lizzie revienne.

- Jack… On n’a pas de nouvelles d'Elizabeth… Commença Gibbs.

- Je sais. Répondit douloureusement Jack. Mais Elizabeth a de la ressource. C'est un bon pirate. Elle fera ce qu'il faut pour se sortir de là où elle est. Quel que soit l'endroit où elle se trouve. »

 

Gibbs hocha silencieusement la tête, la situation le ramenait des années en arrière lorsque Jack lui avait fait ses adieux pour se rendre sur le Hollandais Volant. C'était pour Elizabeth alors et l'ennemi n'était pas le même. Cette fois c'était Sao Feng qu'il lui faudrait affronter et chaque marin tremblait à l'énoncé du nom du pirate asiatique, connu sur les mers pour n'avoir aucune pitié pour les malheureux tombant entre ses griffes.

« Tu vas la ramener hein Jack …

- Je vais tout faire pour. J'espère juste qu'il n'est pas trop tard. » Murmura Jack le cœur serré en imaginant sa fragile Kiara aux mains de son ennemi.

 

Gibbs hocha la tête silencieusement. Il avait peur lui aussi, tremblant qu'il soit arrivé le pire à la petite fille qu'il avait vu grandir comme sa mère avant elle. Si Kiara était morte, et il se signa rapidement à cette pensée, il doutait que Jack parvienne à s'en remettre. Quand à Elizabeth, elle ne s'en remettrait pas. Kiara était la prunelle de ses yeux et elle s'était toujours efforcée de maintenir la petite fille loin de l'horreur inhérente à leur vie de pirates. Jusqu'à ce que Sao Feng ne l'arrache au Black Pearl.

 

Jack lui sourit d'un air bravache avant de se diriger vers le quai, notant du coin de l'œil le balancement mou de l'Empress, à peine étonné que le navire flotte encore au bout d'autant de temps. Sao Feng avait toujours été un homme de ressources, intelligent, vif et cruel. Feng l'avait poursuivi durant des années et Jack avait cru qu'après avoir découvert la malédiction de la Muerta dont il lui avait involontairement volé les coordonnées, la rage du pirate s'éteindrait. Mais de toute évidence ce n'était pas le cas.

 

Jack arpenta les rues de Singapour, il se rappelait toutes ces années plus tard chaque détail de la ville dans laquelle il avait fait ses premières armes comme pirate. Sous les ordres de Feng bien sur. Il eut un sourire triste en passant devant l’échoppe où il s'était fait tatouer il y avait plus de trente ans et, la main sur la garde de son épée, il se présenta à l'entrée du tunnel menant au « palais » de Feng. Il savait que ce n'était pas la peine de ruser. Sao l'attendait et la ville entière était sous sa coupe.

 

Comme pour confirmer son intuition un homme lourdement armé avança vers lui et lui fit un sourire mauvais.

“Jack Sparrow?

- Capitaine… Capitaine Jack Sparrow. Précisa Jack.

- Le Capitaine Feng vous attendait. » Dit l'autre en se penchant sur ses armes.

Jack se laissa désarmer sans lutter, priant pour que l'autre ne regarde pas ses bottes de plus près…

«  Cela ne me surprend pas l'ami… » Grinça-t-il avec cynisme avant de suivre l'homme, le cœur battant.

Il n'avait pas regardé dans sa botte. Pas plus qu'il n'avait parlé de Kiara. Jack soupira douloureusement, le cœur serré à la pensée de sa petite fille.

 

()()

 

Sao Feng sourit en apprenant la nouvelle, frémissant d'impatience à l'idée de porter un coup mortel à Jack. Sans se presser il se tourna vers l'homme le plus proche.

« Va me chercher la petite fille. Maintenant. »

Quelques instants plus tard et le visage empourpré par la colère, Kiara pénétra dans la salle. Sao Feng nota avec agacement qu'une fois de plus tous les regards masculins se tournaient vers elle. Cela durait depuis plusieurs jours à présent, en fait depuis qu'il s'était laissé surprendre par la jeune fille, récoltant au passage une large balafre qui lui laisserait à coup sur une cicatrice. Kiara lui lança un regard peu amène et se planta devant lui, tremblant intérieurement devant cette convocation. Sao battit sèchement dans ses mains pour attirer l'attention sur lui.

«  Sortez tous. Laissez-nous seuls. »

 

Surprise, Kiara regarda les servants se retirer un par un, les laissant seuls ainsi que Feng l'avait ordonné.

« Que voulez-vous encore ?

- Vient près de moi. » Exigea Sao d'une voix suave, différente de celle qu'il employait habituellement et qui, étrangement, fit plus peur à Kiara que tout ce qu'il lui avait infligé jusqu'à présent.

 

Relevant la tête pour cacher sa peur, elle avança. Elle allait mourir, elle le savait. Il s'était lassé d'elle et de ses atermoiements et à présent elle allait mourir. Elle espérait juste que cela irait vite. Ainsi elle n'infligerait pas à son père la honte supplémentaire de savoir qu'elle avait hurlé, du moins s'il s'en souciait un jour.

 

Sao sourit en voyant son air bravache, il défit lentement le cordon qui retenait son vêtement pour dévoiler son épaule nue et Kiara frissonna. Ainsi c'était pour ça… une nouvelle minable tentative.

« Si vous croyez que vous m'impressionnez plus ainsi sur votre espèce de trône.

- Toujours pas prête à être femme petite fille….

- Si mais sûrement pas avec vous. Je veux un homme pas un monstre. »

Le sang lui cognant aux tempes devant ce nouveau refus, Sao Feng se pencha sur elle et effleura son tatouage de ses lèvres.

«  Tu aimerais ça pourtant … toi qui aime tellement le sang. » Murmura-t-il en laissant sa langue suivre les contours du dragon sur sa peau.

 

Kiara frissonna, surprise par son approche.

«  Je n'aime pas le sang. » Riposta-t-elle avec hostilité.

Sao soupira, plus frustré que jamais en la sentant se dérober encore.

«  Si. Es tu comme ta mère pour cela ? »

Kiara se raidit et se tourna vers lui d'un geste brusque.

«  Je ne suis pas comme Elizabeth Sparrow. Je ne le serais jamais. Si j'étais elle…

- Je serais mort dans une flaque de sang. Se moqua Feng. Mais j'aurais eu une femme, une vraie et non une petite fille… »

Kiara, les yeux flambant de rage, se détourna tandis qu'il la saisissait par la taille, ses lèvres caressant son cou à mesure qu'il parlait.

«  Regarde…. » Souffla-t-il.

 

()()

 

Jack fut projeté en avant et redécouvrit sans surprise le décor familier et étouffant dans lequel Feng se plaisait à vivre. La porte se referma derrière lui avec un craquement sinistre et il regarda vers le centre de la pièce, à demi étonné de ne voir aucun des hommes de Feng dans la salle.

 

Son cœur rata un battement en voyant sa fille. Elle était vivante. Jack se précipita vers elle avant de se décomposer en la découvrant à demi-nue, le bras de Feng autour de sa taille fine et la bouche du pirate contre sa peau.

« Papa ! S'exclama Kiara en faisant un mouvement vers lui tandis que Sao resserrait son bras autour d'elle.

- Non petite fille… Souffla-t-il à son oreille avant de se tourner vers Jack. Ça fait longtemps Sparrow. »

 

Jack le regarda prudemment, cherchant à deviner les plans de Feng, l'esprit embrouillé par la présence de Kiara aux côtés de son ennemi, beaucoup trop proche pour avoir le temps de sortir la dague qu'il avait glissée dans sa botte et tuer le pirate.

« Oh tu sais, les années ça vient, ça passe….

- Et on a plus le temps de visiter ses vieux amis. » Ironisa Feng.

Jack le regarda longuement avant d'examiner ce qui l'entourait. Peut-être qu'en coupant cette corde là il pourrait déverser d'un coup l'eau brûlante sur Feng … Seulement il blesserait Kiara aussi.

« Comme tu dis … Répondit il avant d'avancer. Tu n'as pas beaucoup changé. » Remarqua-t-il avec surprise.

Sao Feng sourit.

«  Oh et bien disons qu'il existe des secrets bien gardés. Apparemment tu en sais quelque chose. Tu n'as pas beaucoup changé toi non plus… »

Jack grinça des dents. La situation se compliquait. Il s'attendait à trouver un Sao Feng vieillissant mais l'homme qui était devant lui semblait en pleine possession de ses moyens.

«  Je crois que tu as quelque chose qui m'appartient… » Répondit Jack en avançant encore.

 

Kiara rougit, son cœur battant la chamade, à la fois ravie et agacée par les mots de son père. Il était venu. Mieux il était venu pour elle. Le bras de Sao Feng se resserra autour d'elle et le pirate sourit en sentant les battements du cœur de sa captive contre lui.

«  En effet …. Juste retour des choses non ? »

Jack frémit et avança encore, un tout petit pas pour se rapprocher de Kiara.

« Si c'est de cette fille que tu parles… Ça n'a rien à voir. »

Mauvaise idée papa… Songea Kiara en sentant les muscles de Feng se tendre.

« Mamaia. Elle s'appelait Mamaia.

- Oui si tu veux… Lâcha Jack avec désinvolture.

- Je te propose un échange Sparrow. »

 

Kiara se retourna surprise. Un échange ? Ainsi, Feng avait changé ses plans.

« Que veux-tu ?

- Ta femme. Contre ta fille. » Souffla Feng en souriant malgré lui de l'air furieux de Kiara.

Jack se décomposa et secoua la tête.

«  Non. »

 

Kiara poussa un gémissement étouffé, le cœur serré. Ainsi donc c'était ça. Il venait la chercher mais une fois encore, il lui préférait sa mère, la faisant passer avant tout. La bouche de Sao erra sur son épaule une fois de plus, diffusant son souffle chaud sur sa peau nue.

«  Je crois qu'il va falloir que tu restes ici petite fille… »

Jack serra les poings et avança encore.

« Je ne peux pas … Elizabeth, elle, va être pendue. Dit il dans un souffle, agacé de sentir ses yeux le piquer, ce n'était pas le moment de se montrer faible.

- Tu entends ça Kiara ? Souffla Feng à son oreille. Tout ce que tu as toujours souhaité va se réaliser… »

 

Kiara ne répondit pas, le visage figé. Sa mère pendue. Non c'était impossible…

«  Papa… » Murmura-t-elle.

Jack lui lança un bref coup d'œil et elle recula instinctivement contre Sao Feng en croisant le regard de son père. Ses yeux étaient comme morts, vides, comme si sa mère avait pris avec elle une partie de ce qui faisait le Capitaine Jack Sparrow. De son côté Sao Feng étudia le visage de Jack, surpris de voir sa peine.

« Tu dis vrai … Murmura-t-il étonné.

- Que veux-tu en échange de Kiara ? » Répéta Jack.

Sao Feng sourit et laissa sa main glisser le long du ventre de Kiara, son geste rendant Jack fou de rage.

« Elle n'est pas encore femme. Dommage… J'aurais aimé te prendre ton épouse mais je me contenterais de ta vie… » Cria Feng en repoussant Kiara loin de lui et en sortant son sabre d'une main ferme.

 

Jack recula avant de se saisir d'une barre de fer, avec une grimace il para de justesse le coup de Feng.

«  KIARA!!! Cours ne t'occupe pas de moi !!! » Ordonna-t-il.

Kiara, indécise, regarda Sao Feng se jeter une nouvelle fois vers son père qui para à nouveau avec maladresse, la regardant d'un air inquiet.

« Kiara ! On n’a pas toute la journée … »

Sao Feng sourit et repoussa Jack au sol d'une bourrade.

«  Tu restes pour voir le sang petite fille ? Je ne l'aurais pas cru…. »

Jack se releva d'un bond et évita de justesse la lame du sabre de Feng.

«  Sabre contre barre de fer…Pas très loyal comme combat. » Observa-t-il, tentant de gagner du temps.

Sao Feng rit doucement et jeta un coup d'œil vers Kiara.

«  Je ne crois pas avoir beaucoup à apprendre d'un Sparrow en matière de loyauté Jack. »

Kiara, tétanisée, regarda autour d'elle. Elle devait aider son père, agir…

«  Kiara ! Bon dieu va t'en !!! » S'écria Jack en avançant sur Feng.

 

Sao sourit en le voyant baisser sa garde et le désarma d'un geste brusque puis posa la lame de son sabre sur sa gorge. Au sol, Jack déglutit… Il ne pouvait plus faire un mouvement. C'était la fin.

«  Kiara… Part. Essaie de trouver ta mère… S'il n'est pas trop tard… Dis lui, dis lui que je pense toujours ce que je lui ai dit sur le Hollandais Volant. » Bredouilla Jack.

Kiara, les larmes aux yeux avança vers eux et se précipita sur Jack. Elle tomba à genoux à ses côtés.

« Papa…

- Je suis un peu occupé là … » Haleta Jack en sentant la lame s'enfoncer un peu plus dans son cou.

 

Au-dessus de lui, Sao Feng eut un sourire sans joie. C'était le moment qu'il avait attendu toutes ces années, celui d'avoir enfin Jack Sparrow à sa merci. Pourtant il n'éprouvait pas la satisfaction à laquelle il s'était attendu.

« Kiara. Sort. » Gronda-t-il.

 

Jack poussa un soupir de soulagement. Il la libérait. Il aurait au moins réussi à sauver sa fille et elle ne le verrait pas mourir. Kiara se leva avec lenteur, le visage baigné de larmes. Elle n'avait jamais vu son père ainsi, à terre, vulnérable. Éperdue, elle saisit la manche du vêtement de Sao Feng à la grande surprise de ce dernier.

«  Que t’arrive-t-il petite fille ? Tu as changé d'avis ? Trop tard … Va t'en avant que je te retire ma clémence.

- Sao… Souffla-t-elle. Je ne peux pas … C'est mon père. »

 

Feng s'immobilisa, le visage tendu. Un instant son regard passa de Jack à Kiara, retrouvant dans les yeux remplis de larmes de la fille l'expression triste du père. Avec un grognement frustré, il baissa son sabre lentement.

«  Partez. Tous les deux. Maintenant. »

Jack n'attendit pas qu'il change d'avis pas plus qu'il ne s'interrogea sur ce brusque revirement, il bondit sur ses pieds et saisit la main de Kiara.

« Dépêche-toi… » Ordonna-t-il en l'entraînant vers la sortie, le cœur battant à l'idée que Feng change d'avis.

 

Kiara se laissa emmener, sa main fine glissée dans celle de son père. Elle était libre. Enfin. Sans un regard en arrière, elle franchit la lourde porte qui menait au repère de Sao Feng et s'engagea en courant à la suite de Jack vers le Pearl et la liberté.

 

Resté seul, Feng rangea son sabre avec un soupir. Sans doute regretterait-il ce moment de générosité. C'était déjà le cas d'ailleurs. Mais il ne pouvait pas tuer Jack. Pas maintenant.

« Adieu petite fille. » Souffla-t-il avant de rappeler ses hommes.

Une exécution le détendrait.

Chapitre 12                                                                                           Chapitre 14

Écrire commentaire

Commentaires: 0