Chapitre 12 Sabre et pied de chaise

Ça faisait plusieurs jours à présent que Kiara était dans le repaire de Sao Feng et chaque jour passé ressemblait à une lutte contre la sauvagerie qu'elle sentait couver en elle de plus en plus ardemment. Son épaule ne lui faisait plus mal à présent et Kiara se surprenait souvent à passer ses doigts sur le dragon aux ailes déployées dont elle appréciait étrangement la texture grumeleuse.

 

Sao Feng semblait mettre un point d'honneur à l'emmener partout, il lui montrait des tortures et des souffrances qu'elle n'aurait pas cru possibles et le pirate lui expliquait à chaque nouveau supplicié les raisons de son traitement. Car, curieusement, il y avait toujours une raison … L'un avait tenté de le voler, l'autre de le tuer. Il n'y avait que l'homme aux yeux verts dont elle ignorait l'offense. Kiara avait aussi remarqué les regards chargés de haine dont la gratifiaient les autres femmes, jalouses de l'attention que Feng semblait lui porter. Pourtant elle se serait bien passée de la compagnie du pirate qui semblait toutefois avoir renoncé à la faire plier et ne lui accordait plus d'attention d'ordre sexuelle.

 

Sao Feng pénétra dans sa chambre, enfin plutôt cellule si on en jugeait par le résultat des deux pitoyables tentatives d'évasion qu'elle avait faites, et Kiara remonta rapidement le drap sur son corps.

« Une mauvaise habitude que celle de dormir nue petite fille. Qui sait ce qui peut se produire à la faveur de l'obscurité… Susurra Feng.

- S'il faisait moins chaud dans cet endroit peut être changerais je mes habitudes. Répondit Kiara d'un ton peu amène. Quand à ce qui peut se produire je ne vois pas quel monstre oserait venir ici à part vous !

- En aurais tu envie petite fille ? » Murmura Feng en s'approchant d'elle.

Kiara éclata d'un rire bref et moqueur.

« Je le désire autant que d'être trempée dans de l'huile bouillante. Non, à la réflexion, je préfère encore l'huile … » Répondit-elle avec hostilité.

 

Le visage de Sao Feng se contracta sous l'effet de la colère et il la saisit par le cou, ses doigts aux longs ongles noirs arrachant la peau fragile.

« N'abuse pas de ma bonté petite fille ….

- Sinon quoi ? Se moqua Kiara.

- Tu pourrais bien voir ton désir se réaliser. Souffla Feng. Comme tu l'as remarqué nous ne manquons pas de flammes ici. »

Kiara déglutit lentement et songea au supplice qu'elle avait vu la veille, les hurlements de l'homme résonnant encore dans son esprit.

« Lâchez-moi… » Gronda-t-elle.

Avec un rire, Sao Feng la laissa glisser sur le lit, son regard détaillant le corps que le drap avait dévoilé.

« Petite fille … A peine plus femme qu'une enfant. » Murmura-t-il.

Kiara rougit brutalement et ramena le drap sur elle avant de se raviser.

«  Je ne suis pas une enfant seulement il me déplait de devoir m'accoupler avec vous. »

 

Le visage de Sao Feng s'empourpra sous la nouvelle insulte, il la renversa brutalement sous lui et défit sa tunique d'une main pressée. Kiara se crispa immédiatement, elle ferma les yeux alors qu'il la maintenait d'une poigne de fer, retenant sa respiration.

« Défends-toi… Haleta Feng à son oreille.

- Ce serait inutile. » Répondit Kiara en gardant les yeux fermés.

Sao posa sa main sur sa poitrine ferme et palpa un sein sans douceur.

«  C'est donc que tu le souhaites. Souffla-t-il d'une voix altérée par le désir.

- Non. » Répondit Kiara en ouvrant les yeux, dardant son regard froid dans celui de son tourmenteur.

 

Une volée d'injures dans une langue inconnue lui répondit et la poigne de Sao Feng se relâcha, la laissant libre. D'un geste preste, Kiara s'empara du sabre qu'il avait laissé tomber au sol et bondit sur ses pieds avant de se mettre maladroitement en garde.

«  Vraiment dangereuse … » Siffla Feng entre ses dents alors qu'elle se jetait sur lui.

Le pirate évita le coup de justesse, la lame effleura sa hanche et fit naître une goutte de sang sur son sillage. Kiara sourit brièvement, le regard luisant de rage.

«  Alors maintenant tu me hais suffisamment pour avoir envie de me tuer. Gronda Feng en arrachant le pied d'une chaise, juste à temps pour parer l'attaque suivante.

- Ce que je hais c'est d'être retenue ici. Siffla Kiara d'un ton rageur. Vous, vous n'avez aucune importance.

- Pourtant c'est moi que tu attaques.

- Parce que vous êtes un monstre. S'exclama Kiara en frappant le plus fort qu'elle pouvait.

- Et à quoi penses-tu lorsque tu m'attaques ? A ta maman ? Se moqua Feng en la forçant à reculer.

- Ne parlez pas de ma mère !!! Cria Kiara qui avança à nouveau sur lui.

- Pourquoi ? Après tout elle c'est une vraie femme. Pas une petite fille. » Dit calmement Sao.

 

La respiration de Kiara s'accéléra brutalement et elle l'attaqua de nouveau. Son sabre frôla la joue de Feng et y creusa une longue estafilade rouge. Incrédule, Feng se retourna et passa brièvement sa main sur son visage avant de regarder sa main maculée. Cette fois la blessure était profonde. Son regard se durcit alors qu'il se retournait vers elle.

«  C'est ça qui te plait … Le goût du sang … Murmura-t-il.

- Non c'est de soulager le monde de votre présence qui me plait. » Cria Kiara en repartant à l'assaut sans la moindre crainte.

 

Sao Feng, sur ses gardes cette fois, s'écarta et saisit son bras au passage, la désarmant d'un geste brutal. Sans lui laisser le temps de comprendre ce qui se passait, il la poussa rudement au sol et pointa son sabre sur sa gorge. Nue et la respiration hachée par l'effort, Kiara leva les yeux sur lui, son cœur palpitant dans sa poitrine.

« Qu’attendez-vous pour me tuer ? »

 

Sao Feng la regarda un long moment d'un air songeur, il apprécia le spectacle de sa nudité impudiquement offerte, de la sueur glissant sur son corps, puis baissa lentement son sabre.

« Ne recommence jamais ça petite fille. Si tu t'étais comportée ainsi devant mes hommes tu serais morte. »

Kiara le regarda sans comprendre mais soulagée de vivre encore.

« Ne me remercie pas surtout … » Ironisa Feng qui passa la main sur sa joue et grimaça en voyant le sang laissé sur ses doigts.

Kiara se releva lentement et le fixa d'un air hostile.

«  Ta mère ne m'aurait pas raté, elle … Ricana Feng avant de sortir. Mais elle serait morte ensuite pour ça. »

Une fois seule Kiara serra les poings de rage. Il avait raison. Sa mère ne l'aurait pas raté.

 

()()

 

Sao Feng sortit de la chambre et referma soigneusement la porte derrière lui. Là, il rencontra le regard interrogateur de son nouveau second.

« Quelque chose te déplait ? » Demanda-t-il d'un ton peu amène.

Sin secoua la tête sans toutefois pouvoir détacher son regard de la marque qui balafrait la joue de son capitaine et d'où s'écoulait encore un sang sombre. Une erreur. Sao Feng sortit son sabre encore frais de son propre sang et le passa en travers du corps de l'homme.

« Tu es relevé de tes fonctions Sin. » Annonça-t-il calmement tandis que le malheureux glissait au sol et gémissait lamentablement.

Sao Feng posa son regard sombre sur l'assemblée, savourant de voir ses hommes courber l'échine devant lui et fit un signe au médecin qu'il s'était attaché.

«  Soigne ça. » Ordonna-t-il.

 

L'homme s'inclina profondément avant de se pencher sur la joue de Feng, se gardant bien de lui poser la moindre question sur la manière dont il avait été blessé. Le regard vague, Sao sourit alors que l'homme refermait les chairs. Il avait sous-estimé la fille comme jadis le père, cela ne se reproduirait pas …

 

()()

 

Une fois sa colère retombée, Kiara s'habilla à la hâte, tremblant de ce que Feng pourrait décider de lui infliger. Elle avait essayé de le tuer et au bout de quelques jours, elle ne savait que trop bien le sort que Feng réservait aux traîtres. Pourtant il avait besoin d'elle pour se venger de son père. Peut-être que cela suffirait à la sauver.


Kiara gémit en entendant un bruit de pas se rapprocher avant de décroître à son grand soulagement. Tremblante de peur, Kiara se recroquevilla dans un coin de la pièce et songea qu'à cet instant précis elle aurait tout donné pour être dans sa cabine du Pearl. Sa mère serait là aussi, brossant affectueusement ses cheveux en lui parlant de littérature ou d'autres fadaises et lui répétant comme à l'accoutumée que ce n'était pas grave qu'elle ne soit pas une pirate. Que quelle que soit la voie qu'elle choisirait elle l'aimait et était fière d'elle. La jeune fille soupira à ce souvenir. De tous ceux qui vivaient à bord du Pearl, elle était la seule à ne pas prendre part aux abordages, ses parents s'y refusaient d'une même voix.

«  Je ne pourrais pas combattre en me souciant sans cesse de toi … » Disait sans relâche Jack, lui faisant sentir à quel point elle était inutile et faible.

 

Du reste, il avait raison. Le combat qui venait de se dérouler le prouvait. Elle avait combattu contre un adversaire seulement armé d'un pied de chaise et même avec un sabre elle n'avait pas réussi à le vaincre et s’était retrouvée au sol et désarmée en un éclair. Kiara frissonna en songeant au spectacle qu'elle avait du offrir à Sao Feng, étalée par terre et complètement nue alors qu'il posait froidement sa lame sur sa gorge offerte. Et même là, elle était tellement insignifiante qu'il ne s'était pas donné la peine de la tuer. Insignifiante, sans importance …

 

Kiara serra les poings et laissa la colère familière s'emparer d'elle. C'était bon. Meilleur que le chagrin et que la peur qu'elle ressentait. La nostalgie s'effaça de son esprit et Kiara songea une nouvelle fois à sa mère. Elizabeth Sparrow… Comment aurait-elle pu lutter contre elle ? Sao Feng avait raison. Elle n'était qu'une enfant.

 

 

 

Chapitre 11                                                                                           Chapitre 13

Écrire commentaire

Commentaires: 0