Chapitre 11 Le destin de Julia

Tia regarda avec pitié la petite chose fragile qu'elle avait ramenée du Hollandais Volant. Enfin plutôt de l'enfer si elle en jugeait par les tremblements et le regard empreint de frayeur que la fille posait sur tout ce qui l'entourait. Elle n'avait pas lutté lorsque Tia Dalma l'avait entraînée à sa suite, trop terrorisée pour tenter la fuite. Se levant avec élégance, la sorcière se dirigea vers ses potions et finit par tendre à sa jeune protégée une tasse pleine d'un liquide fumant et odorant.

« Contre le froid et les épreuves. » Dit-elle simplement.

 

Julia, dont le regard halluciné papillonnait sans cesse dans la pièce sans jamais oser se fixer sur la femme noire qui était à présent sa geôlière, prit la tasse sans un mot. Tia la regarda un moment, attendit qu'elle boive puis soupira lourdement en constatant qu'il n'en était rien.

« Tu es en sécurité à présent. Murmura-t-elle d'un ton apaisant. Tu ne retourneras pas là-bas. Je suis venue pour te sauver. Affirma-t-elle en songeant qu'elle n'était pas tout à fait sure que ce soit vrai.

- Il te suffirait de lire les augures pour le savoir … Souffla, tentatrice, la voix du dieu dans son esprit.

- Je ne tiens pas à savoir ! » S'exclama rageusement Tia encore bouleversée par le spectacle que Will Turner lui avait offert.

 

L'entendant crier, Julia lâcha la tasse qu'elle tenait, frissonnante de terreur.

« Regarde ce que tu as fait … » Lâcha, méprisante, la voix de Tezcatlipoca.

Tia dédaigna de lui répondre et ramassa la tasse, sa main se posa sur l'épaule de la jeune fille.

«  Allons calme toi. Je suis désolée. Je ne veux pas te faire mal.

- Est-ce que vous êtes folle ? Demanda Julia. Ou alors vous êtes une hallucination ? Ou peut-être est-ce moi qui suis folle … Murmura-t-elle d'un ton apeuré.

- Rien de tout cela. Affirma Tia qui se demandait justement si elle ne l'était pas. Comment t’appelles-tu ?

- Si tu consultais les augures tu le saurais … Souffla à nouveau Tezcatlipoca.

- Ju .. Julia. » Bredouilla la jeune fille.

 

Tia sourit le plus gentiment qu'elle pouvait et s'assit à côté d'elle, elle lui donna une nouvelle tasse et referma les doigts de la jeune fille autour de l'anse.

« Je suis Tia Dalma. J'habite ici.

- Où sommes-nous ? Demanda Julia d'un ton inquiet.

- Dans les Caraïbes. Dis-moi Julia … Quelle est ton histoire ? Comment t'es-tu retrouvée sur le Hollandais Volant ? »

Julia, un peu rassurée, ferma les yeux et des larmes roulèrent sur ses joues.

«  Mon navire a été attaqué. Par des pirates. Je… j'ai survécu puis ce ... Ce monstre est arrivé et il m'a prise … pour m'emmener là-bas. »

Tia grimaça légèrement en l'entendant qualifier Will de monstre mais ne dit rien.

« C'était horrible ! S'exclama Julia adoptant un débit précipité à présent qu'elle avait décidé de parler. Je … mes parents … Ils étaient là et Lisa … Lisa. Gémit-elle. Pardon je t'ai laissée, pardon, pardon … Je ne pouvais pas faire autrement. » Murmura-t-elle avant de fondre en larmes.

 

Tia glissa une main prudente autour des épaules de la jeune fille et l'interrogea doucement.

«  Qui est Lisa ?

- Ma petite sœur… Souffla Julia entre deux sanglots. Ils… ils nous poursuivaient, ils avaient tué maman et notre père aussi. Je les ai vus. Elle est tombée. Je… je ne pouvais pas revenir en arrière… Je n'avais pas le temps !!! » Cria-t-elle d'un ton déchirant.

Perplexe, Tia la regarda, comprenant peu à peu que ses parents avaient du périr dans le naufrage.

« Bien sur que tu ne le pouvais pas. Lorsque les pirates attaquent, ils laissent rarement de survivants.

- Pirates ? Non … Je, ça s'est passé là bas, en Inde … Chez moi. »

Tia digéra l'information, une révolte sans doute …

 

«  Qui est-ce monstre ? Demanda Julia souhaitant échapper aux souvenirs du passé qui la submergeaient à nouveau. Vous semblez le connaître … »

Tia soupira longuement.

«  Il n'a pas toujours été ainsi. William Turner était un homme bon, un orphelin comme toi. Son seul crime a été d'aimer celle qui ne lui était pas destinée. Lorsqu'il l'a perdue … Il souffrait tellement, sa peine était si lourde… Qu'il s'est arraché le cœur pour ne plus souffrir et voilà ce qu'il est devenu. » Répondit Tia d'un ton empli de regrets.

Julia la regarda pensivement et reprit peu à peu ses esprits.

«  S'arracher le cœur pour une femme … Il me prenait pour elle. Chaque fois qu'il venait me voir, il m'appelait Elizabeth. »

Tia, le cœur serré, hocha lentement la tête.

« Sa fiancée oui.

- Elle est morte. Murmura Julia. Il l'a possédée une nuit et elle en est morte … »

Tia sursauta à ces paroles.

« Non tu fais erreur. Il ne l'a jamais eue, et elle est partie avec un autre. Un pirate. »

Julia secoua lentement la tête.

« Il me l'a dit … Il a eu sa nuit de noce mais ça n'a pas marché. Parce qu'elle l'a fait pour un autre. Pour le libérer. Il a dit que moi, moi je le supplierai de me prendre pour qu'il fasse taire les voix… Que je l'aimerai … »  Raconta Julia d'une voix remplie d'angoisse.

 

Tia la regarda, elle chercha sans succès à comprendre ce que Will avait vu en elle, avant lui adresser un sourire réconfortant.

« Tout est fini Julia. Will ne peut plus te rejoindre à présent. Tu es libre. »

La jeune fille secoua lentement la tête.

«  Je ne veux plus y retourner … Jamais. »

Tia ne dit rien, elle se contenta de presser doucement sa main tandis que Julia sombrait dans un sommeil sans rêves pour la première fois depuis sa fuite des Indes.

 

()()

 

Tia avait laissé la jeune fille endormie et regardait sans le voir le paysage sombre qui entourait son repaire. Will Turner, son Will, était devenu un monstre. Pire, il n'était toujours pas guéri de ses sentiments pour Elizabeth Sparrow. Avec un lourd soupir douloureux, Tia alluma un cierge noir, rendant son devoir à son dieu. Elle psalmodia à voix basse les mots qui l'attireraient à coup sur et ferma les yeux, attendant que le dieu se manifeste.

 

«  Elle dort. Annonça-t-elle. Qu’attends-tu de moi ? »

Tezcatlipoca ricana froidement.

« Une barque va venir la chercher. Son destin n'est pas ici, le jeune Turner aurait du la libérer ailleurs.

- Pourquoi ? Quel est son destin ? Pourquoi est-elle si importante à tes yeux ?

- Elle ne l'est pas. Aucun mortel ne l'est. Quant à son destin, tu pourrais le connaître Tia Dalma…

- Je ne lirais plus les augures. Plus jamais. Pas après ce qui s'est passé la dernière fois.

- Est-ce ma faute si tu as mal interprété ? Se moqua le dieu.

- Non c'est la mienne. Aussi ai-je décidé de ne plus interférer dans les destins. »

Tezcatlipoca gronda dans son esprit, sa colère causa une souffrance aigue à Tia Dalma qui serra les dents, refusant d'hurler sa douleur. Finalement le dieu ricana.

«  La barque arrive. Tiens la prête à embarquer … Ne me déplait pas plus que tu ne le fais déjà Tia Dalma.

- Je vais la réveiller. Murmura Tia qui en cet instant n'aspirait plus qu'à la solitude pour laisser cours aux larmes amères qui lui brûlaient les yeux depuis sa dernière conversation avec Will.

- C'est ça. Se moqua Tezcatlipoca. Pleure, tu n'as pas fini de le faire. »

 

Avant que Tia n'ait eu le temps de s'interroger sur cette étrange prédiction, un coup ébranla la porte et une vieille femme voûtée aux origines hispaniques entra. Tia se retourna vivement et grimaça en reconnaissant l'envoyée du dieu.

« Amalia….

- Bonjour Tia. Les années ont été clémentes avec toi. Le seigneur du Miroir Fumant aussi. »

Tia pinça les lèvres et fixa son regard sombre sur celle qui était des siècles plus tôt leur grande prêtresse et l'avait initiée au culte du dieu.

« Crois-tu …

- Tu es encore jeune et belle tandis que moi, je suis coincée dans cette enveloppe de vieillarde.

- Tu étais déjà vieille lorsque je suis entrée au sanctuaire chérie. Ricana Tia, trouvant dans la renaissance de sa vieille haine une efficace diversion à son chagrin.

- Et toi, tu étais déjà prête à te rebeller contre ton Maître. Je l'avais prévenu que de t'offrir des pouvoirs aussi conséquents était une erreur. Si ça n'avait dépendu que de moi, tu aurais servi d'offrande au dieu comme toutes les filles de ton peuple. Mais Tezcatlipoca a choisi un autre destin pour toi.

- Critiquerais-tu les décisions du dieu ? Se moqua Tia. Toi la plus docile et la plus fourbe de ses servantes.

- Je n'ai jamais exigé de faveur au contraire de toi. Tu as voulu modifier le destin et tes actes ont causés de la souffrance à de nombreuses personnes Tia. »

 

Une ombre passa sur le visage de Tia en se rappelant sa naïveté lorsqu'elle avait imploré le dieu d'épargner Jack. Elle avait cru avoir agi pour le mieux jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle avait condamné Will à subir le destin de Jack , et encore, même là elle s'était trompée. C'était Elizabeth qui devait commander le Hollandais Volant. Elle avait failli détruire leurs vies à tous les trois mais finalement, Jack et Elizabeth s'en étaient sortis indemnes. Seuls, Will et elle-même souffraient à présent.

«  Bon, réveille la fille, nous avons une longue route à faire. La rappela à l'ordre Amalia.

- Où l’emmènes-tu ? Demanda Tia en se penchant sur Julia.

- Lis les augures si tu veux le savoir … » Ricana la vieille.

 

Tia haussa les épaules et secoua Julia qui papillonna des cils, ses grands yeux bleus d'abord emplis de confusion avant que les souvenirs lui reviennent.

« Que se passe-t-il ?

- Amalia, va t'emmener ailleurs. Souffla Tia en lui désignant la prêtresse, un peu réticente à l'idée de laisser partir la jeune fille fragile.

- Pourquoi ne puis-je pas rester avec vous ici ? Ça l'air tellement calme, tellement loin de toutes souffrances…

- Parce que toute ta vie est guidée par ton destin Julia Dove. » Affirma Amalia d'une voix sépulcrale.

Julia la regarda avec étonnement.

« Vous connaissez mon nom ?

- Et d'autres choses encore sur toi. Des choses que tu ignores toi-même … Murmura Amalia. Suis-moi. »

Tia, le cœur serré, regarda la jeune Julia suivre docilement Amalia. Les deux femmes embarquèrent dans une chaloupe qui s'éloigna rapidement.

 

La sorcière du bayou resta longtemps à la fenêtre et fouilla la forêt du regard bien après que la barque ait disparu de sa vue. Finalement elle laissa retomber le voile qui couvrait sa fenêtre et se retourna.

 

Ses yeux tombèrent sur les pinces de crabes dont elle se servait jadis pour déchiffrer les destins. Tia fit un mouvement vers elles avant de s'immobiliser. Elle ne voulait pas connaître la destinée de Julia. Elle ne voulait pas vivre à nouveau avec le poids de la connaissance surtout si, comme elle le redoutait, le sort que Tezcatlipoca avait tracé à Julia s'avérait cruel.

Chapitre 10                                                                                           Chapitre 12

Écrire commentaire

Commentaires: 0