Prologue

A bord de La Fleur de La Mort

 

 

Assise sur le petit lit que son père lui avait aménagé, Rebecca fixait le sol sans le voir. Les yeux rougis par les larmes, la petite fille poussa un long soupir triste. Sa maman était morte. Enfin Arabella n’était pas vraiment sa maman mais son papa lui avait dit que c’était tout comme, qu’Arabella serait toujours sa maman. Sauf que maintenant Arabella était morte comme sa vraie maman. Le cœur de la petite Rebecca se serra un peu plus à cette pensée et elle renifla. Tous ceux qu’elle avait toujours connus étaient morts. Même Madame Mc Drache, même Penny. Bon d’accord elle n’avait jamais aimé Penny… mais quand même…

 

Rebecca n’avait pas tout compris de ce qu’avait raconté Mr Mac Drache mais elle avait senti que quelque chose n’était pas normal. Le visage de son papa était devenu tout pâle et il l’avait faite sortir. Puis ils étaient allés voir la tombe de maman. Un nouveau sanglot s’étrangla dans la gorge de Rebecca. Ca faisait si longtemps qu’elle n’avait pas vu sa maman. Elle se concentra pour évoquer l’image d’Arabella mais ne réussit qu’à se représenter un visage aux contours flous. Cette fois, Rebecca fondit en larmes. Elle était une vilaine fille, vilaine, vilaine ! Elle ne se souvenait même pas de sa maman.

 

La petite fille n’entendit pas la porte s’ouvrir et sursauta lorsque la voix de son papa s’éleva.

«  Rebecca… Allons ne pleure pas, ne pleure pas » souffla t’il en la berçant contre lui, le cœur lourd.

Rebecca leva un regard humide sur lui, ses grands yeux clairs embués par ses sanglots.

«  J’arrive pu à me rappeler maman. »

Reece soupira et la serra contre lui.

«  Arabella était douce, gentille, c’est elle qui te lisait des histoires le soir et qui te forcer à manger tes carottes. Tu te souviens de ça ?

- Oui…

- Elle avait de beaux cheveux roux comme toi et de grands yeux. Elle était très très jolie

- Ca oui. » sourit Rebecca

 

Reece la regarda avec douceur.

«  L’important Rebecca c’est tout ça…. C’est pas grave de pas se souvenir des visages, ce qui compte c’est de se souvenir que ta maman t’aimait beaucoup, beaucoup.

- Moi aussi je l’aimais beaucoup beaucoup, sanglota Rebecca.

- Elle le savait, » chuchota Reece.

Rebecca renifla à nouveau puis ses yeux se fermèrent. Epuisée par le chagrin et les émotions de la journée, la petite fille finit par s’endormir.

Reece la recouvra délicatement et la borda avec tendresse. L’homme avait le cœur lourd. A chaque disparition c’était un peu comme si Laura mourrait à nouveau, comme si elle s’effaçait.

«  J’ai failli Laura, murmura t’il. Pardonne-moi, je crois que je n’étais pas à la hauteur finalement. Je n’ai pas pu protéger Arabella… Ni son fils. Mais je te jure que pour Rebecca se sera différent… Je te le jure » répéta-t-il à mi-voix.

Sous la couverture, Rebecca gémit doucement et Reece posa une main rassurante sur elle.

« Rendors-toi Becca… Tout ira bien, je te le promets » chuchota-t-il avant d’entamer une longue veille au chevet la petite fille.

Rebecca était tout ce qui lui restait de son amour perdu.

 

()()

 

Le lendemain,

 

Lorsque Rebecca ouvrit les yeux, la première chose qu’elle vit fut la silhouette massive de son père, endormi sur la chaise de bois dur installée à côté de son lit. La petite fille glapit quand elle constata qu’il ne bougeait pas. Son cœur accéléra et des larmes montèrent dans sa gorge. Quand les gens ne bougeaient pas c’était qu’ils étaient morts. Elle s’en souvenait. Sa maman lui avait expliqué quand on avait enterré Grand Pa Mac Drache.

 

L’angoisse de la petite fille augmenta à ce souvenir et elle tendit une main tremblante vers son père. Immédiatement, Reece ouvrit des yeux ensommeillés et lui sourit.

«  Je me suis assoupi je crois. »

Tremblante, Rebecca le fixa avant de fondre en larmes. Reece, le cœur serré par le chagrin de sa fille, la serra contre lui.

«  Rebecca, chut, tout va bien.

- J’ai cru que tu étais mort, comme maman

- Mais non enfin ! S’alarma Reece. Les gens ne meurent pas comme ça !

- Mais tu bougeais plus et maman a dit que quand on bougeait plus…

- Chut, je dormais Rebecca, c’est tout…. »

 

Rebecca leva un regard bouleversé sur lui.

«  Maman disait que les gens qui sont morts dorment tranquillement pour toujours »

Reece se permit un sourire ironique, de toute évidence, Arabella avait hérité du sens religieux de sa mère…

«  Oui, c’est vrai.

- Mais comment on peut dormir et être avec les anges à la fois ? »

Reece réfléchit sérieusement à la question.

«  C’est parce que les anges ne viennent chercher que ceux qui dorment depuis très très longtemps. Si longtemps qu’on ne peut plus les réveiller »

Rebecca hocha la tête.

«  Et maman elle est avec les anges ?

- Oui

- Et Laura ?

- Oui Laura aussi, » répondit Reece, le cœur serré.

 

Rebecca déglutit et se serra contre lui

«  J’aurais préféré qu’elles restent avec nous.

- Moi aussi » Murmura tristement Reece.

 

Le père et la fille restèrent enlacés un long moment puis Rebecca regarda Reece

«  Et Willy ?

- Je ne sais pas Becca, il est parti » soupira Reece.

Rebecca leva un regard éploré sur lui et Reece se crispa. Il aimait sa fille. Son seul enfant, la seule preuve de l’amour qu’il avait vécu des années durant avec Laura….

«  Où ? » murmura Rebecca.

Le cœur de Reece se serra un peu plus. Lorsqu’il avait pris Rebecca avec lui, six mois plus tôt, il n’avait jamais imaginé que la petite fille ne reverrait jamais l’endroit où elle avait grandi. Comment aurait-il pu prévoir la mort atroce d’Arabella ? Ou la disparition de Will ? Cependant…. Will était comme un frère pour sa Becca. Will était le petit fils de Laura. Et Reece était bien placé pour savoir que cet imbécile de Bill Turner ne se souciait pas de son enfant… En admettant que Bill soit toujours en vie ce qui était hautement improbable, il n’était pas certain qu’il accepte de bon cœur de se charger de Will.

 

Reece soupira et se pencha sur Rebecca

«  Je ne sais pas chérie, mais on va tout faire pour le savoir.

- Vrai ?

- Promis »

 

()()

 

Plus tard

 

La main de Rebecca dans la sienne, Reece s’avançait avec retenue vers le bureau portuaire de Cornwallis. Tout son être lui hurlait que c’était une erreur, qu’il ne devait pas se faire remarquer des autorités mais il n’avait pas le droit de décevoir Rebecca. Ni de laisser tomber William s’il avait une chance de retrouver le petit garçon.

 

Ils avaient commencé par retourner voir Joe Mac Drache. Une visite éprouvante. Joe n’était pas dans un meilleur état que la veille, c’était même pire. L’homme avait bu et Reece qui avait tout fait pour protéger Rebecca du spectacle des marins ivres n’avait cette fois rien pu faire. Heureusement, au bout d’une heure d’une discussion stérile où Joe n’avait fait que ressasser le drame de la mort de son épouse et de sa fille, et mit les nerfs de Reece à vif (la description de l’horreur qu’elles avaient vécue ne lui apparaissant que trop clairement), Sarah, une de ses filles, était arrivée.

 

Reece avait détesté d’emblée cette dernière. Sarah était tout ce qu’il haïssait chez une femme, prétentieuse, futile, imbue d’une beauté qu’elle ne possédait même pas.

«  Bien sûr que je me souviens du jour où Willy a disparu, avait-elle dit d’une voix sucrée. Comment faire autrement ? Arabella était une si chère amie, ma meilleure, elle m’adorait et était comme une seconde mère pour moi » avait-elle roucoulé.

Reece avait enduré le supplice en silence tandis que Rebecca protestait faiblement.

«  Willy chéri est parti le 14 Novembre, je m’en souviens parce que c’était un mois avant la naissance de mon Timmy » avait-elle pavoisé avant d’exhiber un bébé joufflu d’une laideur insoutenable.

Après avoir obtenu la seule information qui importait, Reece et Rebecca avaient rapidement pris congés et repoussé avec une ferme politesse les invitations de Sarah.

 

Ainsi se retrouvaient-ils sur le quai du port de Cornwallis. Inquiet, Reece se tenait aux aguets d’éventuels soldats lorsque Rebecca gloussa.

«  Tu sais Sarah…

- Oui ? Demanda Reece trop heureux de la voir sortir un peu de son chagrin

- Bah maman elle la détestait, elle disait que Sarah c’était une cadin »

Catin, corrigea mentalement Reece avant de sourire à sa fille.

«  Tu sais quoi Becca ?

- Non

- Et bien je m’en doutais » sourit-il.

 

Rebecca leva un regard inquiet vers lui.

«  Tu crois qu’on va retrouver Willy ?

- Mais oui, assura Reece

- Je peux vous aider ? » Demanda brusquement une voix rude.

Reece sursauta à la vue de l’uniforme qu’il portait. Celui de la Navy, celui des hommes qui avaient pendu Laura… Non ne pas penser à Laura. Reece se força à sourire

«  Je l’espère, nous recherchons un navire marchand…

- Lequel ?

- Hélas nous ne savons pas, il aurait levé l’ancre le 14 Novembre pour les Caraïbes

- C’est le bateau de Willy », ajouta Rebecca

 

Une sueur froide remonta le long de l’échine de Reece tandis que l’officier se tournait vers la petite fille

«  Et qui est Willy ?

- Mon grand frère, c’est pour ça que papa le cherche » expliqua naïvement Rebecca.

L’officier soupira et tourna un regard rempli de compassion vers Reece

«  Oh je vois… Une fugue »

Trop heureux de s’en sortir à si bon compte, Reece opina de la tête tandis que Rebecca se tournait vers lui

«  C’est quoi une fugue papa ?

- Plus tard, » lui glissa Reece.

La petite fille comprit instinctivement qu’il fallait se taire et ils suivirent l’officier

 

Reece, mal à l’aise dans le bureau qui faisait aussi office de geôles, regarda l’officier tandis que ce dernier consultait les registres

«  Alors…. 14 Novembre, oui, trois navires ont quittés le port

- Will est parti vers les Caraïbes, » précisa Reece, le cœur plein d’espoir.

L’officier consulta le registre et Reece tourna un visage rassurant vers Rebecca

«  Voilà, je l’ai ! s’exclama le soldat. Le Glory ! »

Reece sourit

«  Dans quel port a-t-il déchargé ? »

L’homme consulta le registre et blêmit

«  Monsieur je…. »

 

La main de Reece serra celle de Rebecca alors que son cœur chavirait

«  Il a disparu en mer, sûrement coulé par cette vermine de pirates… Il n’y a pas de survivants….Monsieur je… »

Reece recula, le visage hagard

«  Papa ? Ça veut dire quoi ? » Demanda Rebecca

Incapable de répondre, Reece la regarda longuement et la petite fille comprit

«  Willy…. Est mort ? »

Reece se mordit la lèvre et regarda l’officier

«  Je suis désolé Monsieur » murmura celui-ci

 

Rebecca éclata en sanglots. Elle ne se rendit pas compte que son père la soulevait dans ses bras pour l’emporter et murmurait des mots apaisants. C’était trop. Maman était morte, et Penny, et Madame Mac Drache et maintenant Willy ! Rebecca enfouit son visage contre le torse de son père et Reece l’enlaça.

«  Willy…… Pourquoi…

- Je ne sais pas Becca » murmura Reece, le cœur lourd.

                                                                                                                                                   Chapitre 1

Écrire commentaire

Commentaires : 0