Epilogue

A la barre du Deadly Swan, Bonner regarda la ville de Singapour se dévoiler devant lui. Ça faisait plusieurs mois à présent qu’il était devenu le capitaine du navire et il se souvenait encore du jour où Jack Sparrow lui avait remis son précieux compas magique. C’était le jour où Elizabeth Swann Sparrow était morte et dès qu’il avait vu Jack, Bonner avait compris que son capitaine serait incapable de continuer sans elle. Durant des mois, il avait vu son capitaine changer, il l’avait vu se jeter à corps perdu dans des étreintes sans cesse plus répétées, embrasser des lèvres toujours différentes, caresser des corps et laisser leurs propriétaires derrière lui sans un regard. Pourtant Jack ne paraissait jamais apaisé. Sauf lorsqu’elle était arrivée sur le navire.

 

Dès qu’il avait vu le visage de la jeune reine des pirates, si semblable à celui de la proue du navire de Jack il avait compris ce que son capitaine cherchait désespérément dans les étreintes stériles qui jalonnaient son existence. Le refus de Jack de la tuer ou de la laisser partir lui avait appris le reste. Et il avait compris que même s’il s’en défendait, le capitaine Sparrow était incapable de l’oublier, incapable de prendre du plaisir ailleurs qu’avec elle. Au début il avait plaint Jack, avait compris sa détresse alors qu’il refusait de reconnaître qu’il aimait sa meurtrière. Jusqu’à ce qu’il réalise que la dite meurtrière l’aimait aussi.

 

Il avait tout fait pour réunir les deux amants et le regard de Jack au lendemain de la dernière nuit d’Elizabeth avait suffi pour qu’il comprenne qu’il avait réussi. Mais une fois de plus la vie avait été cruelle, reprenant Elizabeth aux bras de Jack alors qu’ils se trouvaient enfin. Lorsque Jack avait déposé son précieux compas dans sa main, Bonner avait su ce qu’il allait faire. Et il n’avait pas protesté. Pas parce qu’ainsi il posséderait le navire, non. Mais parce qu’il ne voulait pas condamner Jack à vivre une existence dont il ne voulait plus, lui qui avait tout fait pour réunir les deux amants ne voulait pas être celui qui les séparerait.

 

Il avait trouvé Jack sur son lit, plusieurs flacons de laudanum au sol et serrant le corps d’Elizabeth contre lui. Son cœur s’était serré devant l’expression paisible de leurs visages à tous deux, comme s’ils avaient finalement réussi à se retrouver dans l’autre monde. Il avait ramassé le laudanum, rangé les bouteilles bien à l’abri et gardé pour lui le secret de la mort du fameux capitaine Sparrow. Puis il était ressorti et avait pris l’air affolé, arguant que Jack avait dû être empoisonné ou boire un rhum frelaté. Devenu capitaine, principalement grâce au compas de Jack, il avait fait placer les deux corps à l’intérieur d’une chaloupe qu’il avait laissée dériver, permettant aux corps de ceux qui n’avaient pu être unis de leur vivant, de l’être dans la mort. C’était ce que Jack aurait voulu.

 

Il s’était aussi rendu auprès de Teague, les jambes flageolantes, pour lui annoncer la mort de son fils et le Gardien du Code l’avait accueilli avec un sourire un peu tremblant en remarquant le drapeau en berne du Deadly Swan

« Il est parti avec elle. »

La gorge serrée par l’émotion, Bonner avait hoché la tête et Teague Sparrow s’était penché sur sa guitare, reprenant l’air triste qu’il l’avait déjà entendu jouer lorsqu’il lui avait révélé la maladie d’Elizabeth.

«  Il a agi comme il le devait. Il a affronté même la mort pour être avec elle plutôt que de rester lâchement dans un monde qui ne lui apporterait plus rien. Merci d’être venu Bonner. »

 

Le second devenu Capitaine n’avait pu qu’hocher la tête et s’en aller devant ce congé sans équivoque et il avait repris la route avec le Deadly Swan, le compas le ramenant à Singapour. Il avait une dernière chose à faire là-bas.

 

()()

 

Jane Wu était confortablement installée sur le lourd fauteuil du bureau et comptait avec avidité les recettes de la semaine. Les choses avaient plutôt bien tournées pour elle après le départ d’Elizabeth. Sa mère, dans un premier temps furieuse, était tombée malade avant de mettre à exécution sa menace de la vendre à Tai Huang. Lorsque le pirate asiatique, ancien second d’Elizabeth Swann était venu la réclamer il avait trouvé Jane à la tête de la maison close. Jane lui avait signifié son congé sans la moindre équivoque et s’en était retournée à l’empire qu’elle tentait de rebâtir.

 

Car sa mère n’avait pas été la seule à succomber à l’épidémie de phtisie qui s’était répandue sur Singapour. Les Ling, la plus grande famille de la ville et aussi les plus fidèles clients du bordel avaient été décimés ainsi que plusieurs de leurs meilleures filles. Aux jours les plus sombres du bordel, il n’y avait eu que quatre filles, Jane compris pour satisfaire les hommes. Mais la jeune catin avait gardé des relations d’affaire avec ses anciens clients. Elle s’était procuré de nouvelles filles, toutes plus belles les unes que les autres et peu à peu elle avait fait oublier le départ de Lia. La Perle d’Occident, à laquelle elle ne pouvait penser qu’avec haine parce que des mois après sa disparition, certains hommes venaient encore demander Lia quand plus personne ne la demandait plus.

 

Charlotte, une jolie rouquine qu’elle avait récupérée au fond d’une fumerie d’opium frappa à sa porte et baissa rapidement le regard devant l’éclat froid des yeux gris de sa nouvelle maîtresse. Jane Wu était dure, sans pitié, elle exigeait toujours plus des filles et n’hésitait pas à les battre lorsque leurs gains étaient inférieurs à la somme demandée.

« Un certain Capitaine Smith demande à vous voir. »

Les mains avides de Jane se refermèrent sur son magot à l’énoncé de ce nom et elle fit signe à Charlotte de le laisser entrer.

 

Bonner pénétra pour la première fois dans la maison d’où Jack Sparrow avait arraché son Elizabeth et il accusa la surprise en découvrant une toute jeune femme là où il s’attendait à voir une vieille dame obèse. Jane le dévisagea avec surprise avant de serrer les dents.

«  Vous n’êtes pas le Capitaine Smith.

- Et vous n’êtes pas Madame Wu. »

 

Tous deux se détendirent légèrement et Jane repris ses manières policées de catin.

«  Que puis-je pour vous Capitaine Smith ?

- Smithie… Murmura Bonner avec un sourire nostalgique. J’aimerais parler à l’une de vos filles, une certaine Jane.

- Que lui voulez-vous ? Demanda prudemment Jane.

- Lui parler d’Elizabeth. »

Jane grimaça à ce nom et hocha la tête.

« J’ai précisé à l’homme qui me l’a achetée que je ne voulais plus jamais entendre parler de Lia.

- C’est donc vous. Murmura Bonner en détaillant les yeux gris de la jeune femme.

- En effet. »

 

Bonner la regarda longuement avant de se décider à parler.

«  Je voulais vous annoncer en personne que la Perle d’Occident n’était plus. Elle appelait souvent une certaine Jane, je me suis dit que cette fille devait être une amie. »

Jane sourit lentement, un sourire faux.

« Alors il l’a tuée finalement. J’ai toujours su que ce Capitaine Smith pourrait lui faire beaucoup de mal, beaucoup plus que je n’aurais réussi à le faire. »

Bonner, écœuré, lui lança un regard noir.

« C’est vous qui l’avez tuée. Avec votre opium, vos belles paroles et votre maladie.

- Elle était une bonne catin. »

Bonner sourit avec une expression douce.

« Elle a tenu à vous laisser ceci. » Dit-il en lui montrant un miroir entièrement recouvert d’or.

 

Jane tendit ses doigts avides vers l’objet sans remarquer que Bonner évitait tout contact entre sa peau et le miroir.

« Ça paiera une partie de sa dette

- Vous ne voulez pas savoir comment elle a fini ?

- Si si… Répondit Jane qui admirait l’objet sous toutes ses coutures

- Elle est morte dans les bras de l’homme qu’elle aimait et il l’a rejoint quelques heures après.

- Stupide. » Commenta Jane en caressant le miroir

Bonner secoua la tête et se leva.

« Je vous laisse à votre chagrin. » Ironisa-t-il.

 

Bonner referma la porte derrière lui. Cette fois, il allait pouvoir vivre pour lui-même et profiter de l’héritage de Jack et d’Elizabeth Sparrow. Il avait passé les derniers mois à chercher le miroir empoisonné qui faisait mourir ceux qui le touchaient et qui s‘admiraient dedans. Ses victimes ne pouvaient plus penser qu‘à lui, qu‘à leur reflet à l‘intérieur et délaissaient tout ce qui n‘était pas le miroir. La belle Jane Wu s’amaigrirait peu à peu, elle délaisserait ses affaires et ainsi ne pourrait plus jamais détruire d’autres filles innocentes. Jane avait utilisé Elizabeth et Bonner croyait à la vengeance même si elle n’était pas la sienne. Le miroir réduirait Jane à l’état de loque comme elle l’avait fait avec Elizabeth, en la droguant à l‘opium pour la rendre plus docile, en lui faisant croire à une amitié dont elle n‘avait usé que pour mieux la détruire avant de la précipiter dans les bras de celui qui lui donnerait la phtisie.

« Vous serez vengés. Tous les deux. Murmura-t-il à l’adresse de la figure de proue. Elle souffrira dans la mort comme vous deux. »

 

Bonner se tourna ensuite vers l’équipage et ordonna leur départ. Sa mission était finie, il pouvait à présent écumer les mers comme Jack l’avait fait avant lui. Le pirate lui avait offert la liberté, il lui avait offert la vengeance. Ils étaient quittes.

 

A Singapour, dans son bureau, Jane caressa lentement le miroir avant de se pencher sur le berceau dans lequel dormait paisiblement un bébé aux yeux gris. Elle caressa doucement la joue souple de la petite fille et songea qu’elle pourrait commencer son apprentissage d’ici quelques années. A treize ans sa petite Lia ferait une merveilleuse catin, la nouvelle Perle d’Occident… Souriant à cette pensée, Jane se tourna à nouveau vers le miroir et le caressa amoureusement. Que cette Elizabeth était donc stupide. Songea-t-elle sans savoir que, déjà, le poison contenu dans l’or du cadre se répandait en elle et qu’il la conduirait inexorablement vers la mort. Bientôt.

FIN

Écrire commentaire

Commentaires : 13
  • #1

    Microcosmos (lundi, 07 mai 2012 16:04)

    Je viens de terminer ma lecture. *prend une douche froide*
    Tu as réussi à me faire pleurer et j'exagère pas!
    ça m'écoeurait de les voir tous les deux se louper comme ça!

    Très triste, cruel mais tellement beau en même temps! Un grand bravo à toi, je te tire mon chapeau! C'est la fic que je préfère je crois parmi celles que tu as écrites. Enfin, celles que j'ai lues plutôt, vu que je ne connais pas encore la totalité de ton oeuvre. ^^

    J'ai adoré même si j'avais vraiment mal au coeur autant pour Jack que pour Elizabeth. (faut croire que je suis maso ... arf)
    Au moins, ça se termine "bien" d'une certaine manière, ils auront toute leur après-vie pour se retrouver.

    Bref, encore bravo!! <3

  • #2

    Microcosmos (lundi, 07 mai 2012 16:05)

    Et j'ajoute que Jane est une saloperie! J'espère qu'elle souffrira au moins autant que Liz et Jack.

    Dommage pour sa petite fille par contre, arf ... En même temps, une mère comme ça, autant qu'elle soit orpheline la gamine, elle ne s'en portera que mieux!

  • #3

    JessSwann (lundi, 07 mai 2012 16:21)

    Merciii
    En général Opium a causé des réactions plutot vives, soit on aime soit on déteste... Beaucoup n'ont vu que le cruel sans comprendre les sentiments sous jacent. De toutes mes fics, c'est ma préférée parce que c'est la plus ambivalente et celle qui pousse le plus les sentiments. Jack est cruel c'est vrai, mais il ne l'est que par désespoir de ne pas réussir à être aimé. Quant à Elizabeth, et bien, elle se meurt d'un mauvais choix et d'opium. Je voulais vraiment les montrer comme des amoureux tragiques avec toute la violence que ça sous entend parfois
    Pour Jane, c'était la beauté et la douceur d'une putain qui recouvre un coeur de pierre, sa mère est surement coupable de ça aussi
    En tout cas merci beaucoup, les reviews sur cette histoire me touchent toujours plus car c'est vraiment ma petite chouchoute :)
    Merci de ta lecture et de tes commentaires et contente que tu aies apprécié malgré sa dureté

  • #4

    Love PDC (mercredi, 27 juin 2012 20:01)

    Je viens de la finir et j'ai vraiment bien aimé. J'avoue que la cruauté est très présente, mais la fin est super triste.. Comme Microcosmos l'a dit, moi aussi j'ai pleuré ^^ Pendant toute la fic tu sais ce que ressens Elizabeth et Jack et eux ne le savent pas, et là ta une furieuse envie de leur dire toi même ^^
    Sinon la fin est bien je trouve, triste mais en même temps très belle, sa me fait un peu penser à Roméo et Juliette. Le suicide de Jack est très inattendu mais colle parfaitement à l'histoire, franchement, bravo ! <3

  • #5

    JessSwann (mercredi, 27 juin 2012 21:04)

    Merci beaucoup, contente que tu aies aimé. Les sentiments des deux sont exacerbés j'avoue et oui le truc c'est que tout du long tu sais qu'ils s'aiment mais pas eux....
    Merci beaucoup contente que la fin t'aie plue et le reste aussi

  • #6

    Love PDC (mercredi, 27 juin 2012 21:58)

    Bah en même temps, c'est toujours très bien alors je ne rien faire d'autre à part aimer ;)

  • #7

    JessSwann (mercredi, 27 juin 2012 22:29)

    Merciiiii c'est gentil

  • #8

    emy (jeudi, 01 novembre 2012 02:02)

    fini!!!!! sacré fic serieux. j'ai bien aimee meme si je prefere les histoire qui se termine bien. malgré tout en quelqje sorte elle se termine bien car il finisse par se retrouver. j'ai cru qu'elle n'allai jamais ouvrir la bouche pour lui dire qu'elle ne pensait qu'a lui.

    Haaaa Jane va souffir bien fait pour elle on recolte se que l'on sème comme on dit.

    en tout cas super fic j'ai vraiment adoré :-)

  • #9

    JessSwann (jeudi, 01 novembre 2012 10:57)

    Merciiii contente que ça t'ai plu et oui c'est triste, Jane souffrira ^^

  • #10

    Laetitia (lundi, 07 juillet 2014 14:35)

    Wouaw, je viens tout juste de découvrir et de terminer de lire ton histoire et franchement ton écriture et ton scénario ma bluffer! J'ai adorée du début a la fin même si je l'avoue c'était un peu hard pour mon petit cœur d'emotive lol Heureuse que cela ce finisse "bien" pour Jack et Lizzie.. Chapeau l'artiste.

  • #11

    Jess Swann (lundi, 07 juillet 2014 15:24)

    Ahhh merci beaucoup beaucoup, c'est sans doute ma fan fic préférée parmi toutes celles que j'ai écrite ( celle dont je suis la plus fière), je l'ai rédigée en un mois et demi :)
    D'ailleurs à terme sans doute que je l'adapterai en roman :)

  • #12

    Laetitia (jeudi, 10 juillet 2014 18:04)

    Si tu l'adapte en roman je ferait partie de tes premièr acheteur ! Elle ma fait pleurer et dieu c'est que ça ne m'arrive jamais en lisant une Fanfiction :) et j'adore beaucoup de tes autres histoires également, tu as un vrai talent :) bonne continuation

  • #13

    Jess Swann (jeudi, 10 juillet 2014 18:10)

    Ah je note, je note merci !!