Solitude

Résumé : Pré On Stranger Tides. Le quotidien de Syréna alors qu'elle vit au milieu des autres sirènes

Genre: Drame

 

Rating : K+

 


Solitude

 

«  Le roi et ses frères…. »

La sirène tournoya joyeusement en entendant les premières paroles du chant. Elle adorait les chansons. Adorait la musique

«  Le Roi et ses frères » entonna t’elle joyeusement.

Autour d’elle, ses sœurs se rassemblèrent et reprirent le chant, leurs voix enflant à mesure qu’elles se rapprochaient de la surface

«  Hissons nos couleurs »

 

Elle sourit joyeusement et reprit le refrain d’une voix mélodieuse

«  Hissons nos couleurs »

Sa queue écaillée ondula sur les vagues et elle s’approcha de la musique. Un gémissement de frustration lui échappa. Les chanteurs étaient trop loin, trop haut…

«  L’âme des pirates, jamais ne mourra » répéta t’elle d’un ton séducteur.

 

Elle eut le plaisir de voir le visage glabre d’un jeune marin se pencher au bastingage

«  Es tu le chanteur ? » demanda-t-elle avec avidité

Elle adorait les chanteurs. Le marin déglutit

«  Non madame mais je sais chanter : Le Roi et ses frères ont sortis la Reine de son lit… » Entonna-t-il avec une ferveur qui palliait ses fausses notes

 

Elle sourit de plaisir et offrit son visage au soleil. La journée était si belle….

«  Le Roi et ses frères ont sorti la Reine de son lit, répéta t’elle d’une voix mélodieuse

- C’est ça…. Souffla le marin d’un ton éperdu

- Approchez mes sœurs…. La Reine vous attend, attachée par ses os, » poursuivit-elle.

 

Ignorant le regard rempli d’admiration du jeune matelot, elle sourit alors que les sirènes approchaient

« L’âme des pirates, jamais ne mourra » entonnèrent elles d’une même voix

Elle s’approcha du bastingage, bientôt suivie par ses sœurs.

 

Leurs queues brillantes ondoyèrent sous la surface de l’eau. L’apprenti chanteur se pencha

«  Tu es belle…. » Souffla t’il

Elle lui adressa un sourire en réponse

«  Viens me rejoindre » chantonna-t-elle.

 

Le marin bascula dans l’océan. L’assaut était lancé. Ses sœurs se jetèrent sur leurs proies mais elle les ignora. Le jeune marin lui lança un regard éperdu

« Si belle » murmura-t-il

Elle sourit.

 

Puis elle se jeta sur lui.

Ses bras se refermèrent autour du corps du chanteur et elle l’entraina vers les abysses. Le marin hoqueta et sa bouche se figea. Il ne pouvait plus chanter. Frustrée, elle plongea ses dents dans sa chair ramollie par les flots. Ses dents acérées déchirèrent sa peau, le gout du sang mêlé au sel empli sa bouche Elle le dévorait. Et avec lui tous ses chants.

 

La musique avait laissé la place aux cris de ses sœurs et aux râles d’agonie des marins. La sirène entraina sa proie encore plus profond, plus bas, toujours plus bas. Entre ses mains avides le jeune marin n’était plus qu’une coque vide. Elle le repoussa et remonta d’un battement vif de sa longue queue écailleuse

 

Il n’y avait plus de chants. Plus de chanteurs. La mer était rougie par le sang et la sirène poussa un cri de frustration pure. A chaque fois la même scène. A chaque fois le chant des marins se taisait une fois qu’elle les emmenait.

«  Le Roi et ses frères » Fredonna une de ses sœurs tout en se débarrassant du cadavre sans vie qui l’encombrait.

 

La sirène battit des mains et elles se sourirent. Puis sa sœur s’en alla … Ses autres sœurs se dispersèrent et elle se retrouva seule. Comme toujours. La sirène contempla une dernière fois la scène de carnage puis se détourna.

 

Un jour elle trouverait un chanteur qui la suivrait dans les profondeurs. Et à partir de jour-là elle ne serait plus jamais seule.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Wizzette (jeudi, 29 septembre 2011 10:42)

    Pauvre Syréna qui est toujours seule. C'est une belle histoire.

  • #2

    JessSwann (jeudi, 29 septembre 2011 12:18)

    Merci beaucoup Wizzette
    Note amusante : je reçois les notifications de réponse en allemand ce matin mdrrr , enfin au moins je les reçois :)