La mort d'un mythe

Résumé : Post Dead Man Chest. Pour asseoir son pouvoir sur Jones, Lord Beckett lui ordonne un sacrifice 

Genre : Tragédie

 

Rating : T

 

Note : La scène est vue du point de vue du Kraken

La mort d'un mythe

 

« Que nul cri d’allégresse ne retentisse….

Que nul espoir ne vienne

J’en appelle au… Kraken »

 

 

Oui ….. Oui, Maître me voilà. Prêt à te servir. Prêt à te contenter….

 

Où est la marque ? Où est la proie que tu m’envoies chasser ?

 

L’océan est vide devant moi. Mes tentacules cherchent, flairent, explorent.

 

Dis-moi Maître…. Quel est cet ennemi que tu m’envoies détruire ?

 

Je ne vois qu’une seule quille. Celle de ton navire… Le seul que je ne peux toucher. Oui, Maître dis-moi…

 

J’ai beau chercher, je ne sens rien. Rien qui vaille la peine de connaître notre fureur. Pourquoi m’as-tu réveillé ?

 

«  Approche, Kraken »

 

Oui…. Oui… Je m’approche de toi, je ne peux pas résister à ton appel. Mon Maître … Davy Jones.

 

J’ouvre ma gueule… Regarde les, ces dents… Elles sont le symbole de ton pouvoir et du mien… Aime les Jones… Caresse les ô mon Maître, je suis prêt à te servir…

 

Tu sembles si petit sur ce pont… Presque fragile alors que je sais que de nous deux c’est toi le plus fort. Toi le maître, moi l’esclave.

 

«  Approche »

 

Ton chuintement est plus doux à mes ouïes que n’importe quelle expression du désastre… Oui Maître je suis là ….

 

Derrière toi, un homme… Petit, laid… Un de ces hommes dont je fais une bouchée et dont mon estomac est à peine rassasié. Je déteste l’homme. Son petit regard est froid. Il est hautain. Il est si minuscule à tes côtés… Pourquoi ne l’embroches tu pas ?

 

«  Faites donc Jones. Je n’ai pas toute la journée »

 

Il parle en plus ??? Je ne comprends pas ce qu’il dit … Que veut-il de mon Maître ? Qu’attend-il de nous ?

 

Mon Maître se crispe… Je vois ses tentacules se lier les unes aux autres comme lorsque je ressens ce que les humains appellent « émotion ». Mon Maître fut humain un jour… Il était un homme comme cette poupée poudrée et ridicule qui siège à côté de lui.

 

«  Allons Jones… Ne soyez pas aussi… sentimentaliste … »

 

La poupée parle à nouveau. Mon Maître se tait !!!

 

Ô Maître… Laisse-moi faire, laisse-moi détruire cette horreur… J’imagine déjà son corps flasque entre mes tentacules… Oui… Laisse-moi jouir du bruit que feront ses os en cédant sous ma force… Laisse-moi jouir de lui comme du petit homme dont tu m’as nourri grâce à la marque noire…… Il m’a blessé la bouche, le palais… Il a essayé de me faire mal… Ô Maître il était si méchant…. Mais je l’ai dévoré. Mes dents ont tranchés ses chairs, mes tentacules ont arrachés de ses mains le ridicule morceau de fer qu’il appelait « épée » et qu’il a essayé de planter dans mon corps….

 

« Est-il nécessaire de vous rappeler que je détiens votre cœur Jones ? »

 

Cette voix est insupportable... Mon Maître courbe l’échine… Mais que se passe t-il donc ? Où va ce monde ?

 

« Non inutile »

 

Ouiiiiiiiiiii la voix de mon Maître… Dis-moi…….. Dis-moi ce que tu désires…..

 

Mon Maître s’approche…….. Ses tentacules se lient aux miennes. Je tends les miennes doucement… Je ne veux pas le blesser… Oui… Nos appendices s’étreignent. Qu’il est bon de recevoir une récompense… Ordonne Maître et je t’obéirais.

 

«  Va à terre »

 

Quoi ??? Ô Maître … pourquoi cet ordre ? Tu sais qu’à terre, rien ne m’attends d’autre que la mort…

 

Le petit homme approche encore … Ce que j’ai envie de le prendre…. Mais je n’ai pas le droit. Pas tant que mon Maître ne me l’a pas ordonné.

«  Jones... Il est inutile de poursuivre l’agonie de cette bête sans quoi ce sera bientôt la vôtre que nous contemplerons »

Mon Maître lui jette un regard haineux et à cet instant je sens son désir d’en finir avec lui… Je peux le faire…. Mais pas encore, pas tant qu’il ne me l’a pas ordonné…

«  Va à terre Kraken »

 

Ce n’est pas l’ordre que j’attendais………….. Ô Maître pourquoi cette eau dans ton regard si pur ? Maître…… Mes tentacules épousent les Tiennes pour la dernière fois je le sens. Maître…. C’est si bon … Maître….

«  Il suffit Jones »

Le petit homme encore…

«  Va à terre »

Oui Maître….. Je te suis, je t’écoute… Je suis sur la plage….

 

Maître pourquoi détournes tu les yeux ? Ça fait mal…………Maître …. Qu’ai-je fait pour être puni comme ça ? Ça fait mal…. Mon corps me brûle... Je t’en prie … Maître…

«  Bien Jones… Vous m’avez bien servi »

 

Non !!! Maître pourquoi te détournes tu ? Pourquoi ces vagues humides sur ton visage ? Maître … Regarde-moi…

 

J’ai mal… Les rayons du soleil me brûlent…. Maître sauve moi !!!

 

Il n’y a plus de Maître…. Juste le Maître de mon Maître. Le petit homme me regarde mourir……….. Soyez maudits… Toi qui m’a abandonné, toi qui m’a condamné…. Soyez damnés……

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Wizzette (dimanche, 25 septembre 2011 14:48)

    C'est très poétique et beau.
    On voit bien les pensées/émotion du Kraken.

  • #2

    JessSwann (lundi, 26 septembre 2011 19:46)

    Merci beaucoup, je suis très fière de celle ci !!

  • #3

    Microcosmos (vendredi, 27 juillet 2012 19:36)

    <3 <3
    J'ai adoré! Je te tire mon chapeau une nouvelle fois, jamais je n'aurais pensé à décrire les émotions du Kraken!
    Très original et très beau!

  • #4

    JessSwann (vendredi, 27 juillet 2012 20:44)

    Merciiiiii contente que tu aimes !

    Oui le pauvre Kraky, il a une coeur aussi :)