Tu vas me détruire

Résumé : Durant At World's End, les pensées de Davy Jones durant la bataille finale 

Genre : Tragédie, Romance,Song Fic

 

Rating : K+

 

Note : Les paroles de la chanson apparaissent en bleu italique, celle est tirée de la comédie musicale " Notre Dame de Paris"

Tu vas me détruire

Je me tiens à la barre du Hollandais Volant, mon navire, celui que tu m’as offert, celui dont tu m’as fait capitaine il y a des siècles… lorsque tu m’aimais encore… Lorsque tu étais libre, déesse parmi les hommes… Je croyais t’avoir oubliée, t’avoir arrachée de moi en même temps que mon cœur mais voilà qu’à nouveau dans les vagues déchaînées c’est toi que je sens…Cet océan de passion, qui te résume et t’exprime toute entière, Qui déferle dans mes veines, alors que je te reconnais, ma Calypso…

 

Je te croyais enfermée, emprisonnée, dans les barreaux que j’ai forgé pour toi et qui valent bien les miens. Et pourtant tu t’es échappée, redevenant celle

Qui cause ma déraison, toi, la responsable de Ma déroute, ma déveine… Tu m’as rendu fou d’amour et de douleur et te voici revenue … Tu es la pluie, les éclairs et la tempête… ton étreinte est mortelle et pourtant je sais que Doucement j'y plongerai, Je retournerais vers toi Sans qu'une main me retienne car je suis hais de tous, maudit entre tous les hommes… Je retrouverais tes bras, ton corps… la sensation de ta puissance et Lentement je m'y noierai.

Je vais combattre en ton nom comme jadis, comme toujours…. Tuer mes anciens alliés Sans qu'un remords ne me vienne. Je le ferais pour toi ma Calypso …

 

La tempête que tu as déclenchée fait presque chavirer mon navire et au fond de moi la certitude que Tu vas me détruire renaît de ses cendres… Je l’ai toujours su, je l’ai toujours dit …Tu vas me détruire… Et je vais te maudire pour cela, autant que je t’aime encore … Enchaîné toi et à ce navire Jusqu'à la fin de ma vie je sais que cette fois mon terme est proche ..Tu vas me détruire. Et malgré cette connaissance je me jette à nouveau dans ton étreinte. Oui Calypso Tu vas me détruire… et je vais te laisser faire … mieux je vais t’y aider …

 

Ce qui m’arrive … J'aurais pu le prédire Dès le premier jour où mon regard de pauvre pêcheur a croisé le tien… dès le premier moment où ma main a effleuré la tienne …Dès la première nuit où nos corps se sont apprivoisés… Comme tous les autres hommes sur lesquels ton regard s’est posé Tu vas me détruire .Comme tous ces hommes, pirates ou soldats de la Compagnie des Indes qui tombent autour de moi Tu vas me détruire. Et malgré tout, sachant que Tu vas me détruire, je reprends mon épée pour me battre contre Sparrow... Contre tous ceux qui sont contre toi

 

Je n’ai plus d’espoir de rédemption et je me bats pour toi qui est Mon péché, mon obsession. J’ai arraché mon cœur battant de ma poitrine, j’ai maudit ton nom, tenté de chasser ton souvenir mais je ne suis pas parvenu à vaincre ce
Désir fou qui me tourmente.
Cette envie de toi qui me ronge depuis notre rencontre, contre laquelle je ne peux lutter et Qui me tourne en dérision, me rendant plus misérable encore que ceux que je combats avec tant d’acharnement tandis que la seule chose qui vibre encore en moi est le souvenir de tes lèvres Qui me déchire et me hante

 

Jadis j’ai cru en ton amour alors que tu n’étais qu’une Petite marchande d'illusion, qui m’a fait croire que tu ne m’abandonnerais jamais, que tu serais là au bout de la condition que tu m’avais imposée... Et depuis ce jour où j’ai découvert ton absence Je ne vis que dans l'attente, de te revoir, De voir voler ton, jupon et que tu me consoles de ton abandon… Dans mes rêves de toi, lorsque je joue notre chanson, j’imagine que tu es près de moi Et que tu danses et tu chantes , que tu m’accompagnes comme tu m’avais promis de toujours le faire …

 

Cette petite ritournelle qui ne quitte jamais ma tête c’est celle de ma défaite face à toi. Et je continue à brandir les armes pour ta cause… Tu vas me détruire, immanquablement, inexorablement Tu vas me détruire… Parce que même sans cœur je t’aime toujours Et je vais te maudire pour ce mal que tu me fais, pour ce pouvoir que tu as sur moi à présent et que je sais que tu posséderas Jusqu'à la fin de ma vie

Avant de te connaître, j’étais un homme heureux, un marin qui n’aimait que l’océan. Ma vie était fade mais sans souffrance. Et puis tu es arrivée et je suis allée vers toi ignorant la voix qui me criait que Tu vas me détruire tout comme elle l’hurle à nouveau… Tout comme je voudrais pouvoir te le dire Tu vas me détruire. Ce combat et tout ce qui se produit à présent J'aurai pu le prédire. Cette chute et cette malédiction vers lesquels tu m’as poussé Dès le premier jour. Moi le pauvre fou, qui croyait pouvoir retenir une déesse mais qui lui a succombé Dès la première nuit

 

Les lames s’entrechoquent tandis que je poursuis ton œuvre destructrice, combattant jusqu’à la mort de mon adversaire. Et à chaque fois que mon fer croise celui de Sparrow une seule idée me vient Tu vas me détruire … Le pirate profite de mon inattention et tranche un des tentacules monstrueux qui est la marque de ta malédiction. Je ne sens pas cette douleur… je ne ressens que celle de ton absence. Tu vas me détruire… Et tout s’enchaîne alors que le coffre contenant mon cœur m’échappe.

 

Cette fois le moment est venu Calypso Tu vas me détruire

 

Pourtant je refuse d’abandonner à présent que j’ai retrouvé la sensation fugace et traîtresse de ta caresse sur mon visage. Je persiste Moi qui me croyais l'hiver, les sentiments aussi glacés que les plus froides des mers. Me voici un arbre vert à nouveau, revivant au printemps de ta renaissance …Moi qui me croyais de fer face à tes charmes, moi qui me croyais libre de toi, je ne peux lutter Contre le feu de la chair

Je ne pense plus à autre chose qu’à ton image… et je sens ta rage, ta soif de sang prendre possession de moi comme si un lien nous unissait encore. Je m'enflamme et me consume, au feu de ta vengeance. A nouveau je me damne Pour les yeux d'une étrangère à mon monde, une déesse couverte de charmes Qui ont bien plus de mystère, bien plus de pouvoir sur mon âme Que la lumière de la lune sur les océans.

 

Me voilà sur le pont de mon navire à présent, avançant vers mon destin sachant que Tu vas me détruire. Et je n’ai pas peur Calypso… je n’ai pas peur … Devant moi se tient une femme, blonde naïve, se croyant capable de me vaincre... Moi l’océan... Deux coups d’épée et je la désarme, lui faisant mordre la poussière et je lis dans ses yeux le reflet de mes pensées...

 

Tu vas me détruire.

 

Je n’ai pas pitié d’elle ... Dans quelque instants je vais la tuer cette petite pirate Et je vais te maudire d’avoir fait de moi le monstre que je devine dans le regard qu’elle pose sur moi. Ces yeux qui me renvoient en plein visage celui que je suis devenu et que je serais Jusqu'à la fin de ma vie.

 

Je lève mon épée, prêt cette fois à frapper, tandis que de ma bouche s’écoulent des mots haineux, vindicatifs chargés de fiel... Et à cet instant je le sens comme un avertissement du destin; un courant froid qui gèle mon dos ...Tu vas me détruire. Comme tu l’as déjà fait pour tous mes rêves, mes espoirs, mon humanité Tu vas me détruire. Mais je suis allé trop loin pour reculer à présent. Je vais tuer cette femelle qui est un peu de toi …

 

Au moment où je frappe une lame me déchire le corps…Mon assaillant est le jeune Turner , cela aussi J'aurais pu le prédire dès que je l’ai vu… Dès le premier jour où William Turner a mis le pied sur mon navire j’ai su qu’il était comme j’avais pu l’être. Un homme capable de donner tout son être, son âme, sa vie pour les yeux d’une femelle perverse… Un homme qui Dès la première nuit passée avec cette créature se retrouvera damné comme j’ai pu l’être... Puisqu’il en est ainsi je vais lui épargner la souffrance qui fut la mienne, un acte de compassion… Celui-là ne sera pas victime de la cruauté d’une femme comme j’ai pu l’être de la tienne . Mon regard se noue à celui du jeune Turner, sa poitrine se soulève rapidement tandis qu’il regarde un bref instant si la femme est en vie. Je sais ce qu’il ressent comme je connais la souffrance qui sera la sienne lorsqu’elle l’aura abandonné. Son regard revient se lier au mien et je lis sa certitude

 

Tu vas me détruire,

 

Et il a raison… je vais tuer ce sentiment abject et indécent qui l’anime, cette folie que l’on nomme amour et qui rend fous les hommes de bien… Sans hésitation je transperce la poitrine du jeune Turner. Je jouis du gémissement de la créature qui me regarde, les yeux exorbités par le chagrin. Dans les yeux de cette fille je lis son anéantissement qui est un peu le tien. Son regard me jette les mots que je pense Tu vas me détruire. Le corps du jeune Turner répond à ma lame qui s’enfonce en lui tandis qu’il geint à son tour … Tu vas me détruire crie son cœur qui bat faiblement autour de ma lame.

 

Il agonise…J’ai gagné ... J’ai vaincu ce sentiment immonde qui pollue le cœur des hommes… j’ai sauvé celui-ci ..Il ne finira pas comme moi… c’est l’heure de mon triomphe. Et c’est à cet instant où je crois en avoir fini que ton bras me touche à nouveau… Je le lis dans le regard de Jack Sparrow et c’est toi que je vois Tu vas me détruire. Le pirate s’agenouille près du garçon et c’est la main du destin qui agit ... Calypso Tu vas me détruire. Je ne peux plus rien faire pour empêcher cela… Sparrow regarde la fille… et je sais pourquoi il va agir ... Ah l’amour. .. Je le vois refermer la main du forgeron sur son épée... Mon cœur à terre sous la lame brisée. Cette fois ça y est Calypso Tu vas me détruire

 

Jack Sparrow poignarde mon cœur et tous mes souvenirs de toi me reviennent, plus douloureux que jamais alors que je meurs enfin… pourtant ma dernière pensée est pour toi... Tu m’as détruit Calypso…..

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Wizzette (jeudi, 22 septembre 2011 12:01)

    C'est beau.
    Les paroles de la chanson sont super bien inséré dans le texte.

  • #2

    JessSwann (lundi, 26 septembre 2011 19:32)

    Merci beaucoup.... c'est la seule song fic que j'ai faite "volontairement" dans le sens où je ne l'ai pas écrite pour un concours

  • #3

    RachelleGreen (mardi, 22 avril 2014 19:46)

    Pauvre Will !!
    C beau tout de même !!!
    C bizarre quand même !!!!
    Dans tout les films : Y a du SEXE
    mais pas dans celui la alors que y a plein de couple .
    C bizarre !!! Bisous

  • #4

    Rori2436 (mardi, 22 avril 2014 20:20)

    Je suis d' accord avec RachelleGreen !!!
    Je t' adore Jess !!! <3

  • #5

    Jess Swann (mardi, 22 avril 2014 21:00)

    Lol merci les filles
    Moi je dirais pauvre Poulpy ^^

  • #6

    Méline (jeudi, 24 avril 2014)

    oh bah ca ca me touche J ADORE !!!

  • #7

    Jess Swann (jeudi, 24 avril 2014 22:24)

    Merciiiiiiiiiiiiii