Improbable rencontre

Résumé : Post Dead Man Chest, Cutler Beckett a tout ce qu'il désire....mais il s'ennuie...

Pairing : Cutler Beckett/Anamaria

Genre : Romance

Rating : T

Note: Ouhhhh une de mes très très vieilles histoires, un des premiers One Shot que j'ai écrit 

Improbable rencontre

Le soleil déclinait lentement sur la ville de Port Royal tandis que le Dolorès, le navire principal de la flotte royale rentrait au port. Dans son bureau, Lord Beckett, l'envoyé de la Compagnie Orientale des Indes poussa un soupir las en voyant revenir le bâtiment qui allait sûrement charrier son lot de prisonniers habituels… Terrifiés et sans intérêt. Quelques instants plus tard, le bruit des bottes de l'amiral Norrington se fit entendre dans l'escalier. Beckett se servit un verre, d'avance exaspérépar la servilitéde l'homme. Depuis que Norrington lui avait ramené le cœur de Jones et qu’il lui avait rendu ses privilèges, et offert une promotion, Norrington se montrait un officier zéléet obéissant ... comme tous ceux qui entouraient Beckett. Depuis que Jones était en son pouvoir et que Jack Sparrow avait disparu plus personne ne s'opposait àlui et même si c'était ce qu'il avait toujours désiré, au fond de lui Beckett s'ennuyait profondément ...

 

L'amiral Norrington frappa un coup léger à la porte du bureau et attendit pour entrer que son supérieur lui en donne l'autorisation. Un fugace instant, Beckett fut tenté de lui dire d'aller au diable mais il se contint et l'invita à entrer de sa voix la plus suave. Comme à chacun de ses retours, Norrington traînait derrière lui une cohorte de malheureux enchaînés. Tous des pirates et tous destinés à être pendus, le lendemain ou le jour d'après. Un sourire sardonique aux lèvres, Lord Beckett les passa en revue ainsi qu'il en avait l'habitude. Chacun d'entre eux baissait la tête en tremblant à mesure que le regard du très redouté Lord Beckett s'arrêtait sur lui. Ils savaient tous que leur sort avait été scellé à partir de l'instant où ils étaient tombés entre les mains de l'amiral mais nombre espéraient malgré tout qu'en faisant preuve de docilité ils échapperaient à la mort...

 

Beckett en avait assez de ce défilé de pleutres qui ne valaient même pas la corde avec laquelle ils seraient pendus. Il en était là dans ses réflexions, lorsque ses yeux rencontrèrent de plein fouet des prunelles sombres, ardentes, remplies de haine et surmontées par un tricorne ... Intéressé par l'audace dont le pirate faisait preuve il s'arrêta devant lui pour le regarder plus attentivement et constata avec étonnement que c'était une femme qui le jaugeait avec tant d'effronterie. Il ébaucha un petit sourire. De mieux en mieux

« Toi. Quel est ton nom ? » L’interrogea-t-il d'une voix tranchante

Pour toute réponse la femme lui cracha au visage, les yeux toujours rivés aux siens. Beckett s'essuya lentement et stoppa d'un geste Norrington qui, l'épée dégainée, s'apprêtait à châtier l'impudente.

« J'ai dit quel est ton nom ? » Répéta-t-il lentement

La femme garda le silence, tous ses muscles tendus et prête à se défendre bec et ongles.

 

Les yeux dans les yeux, les deux ennemis se firent face, sans ciller. Jusqu’à ce qu'un des compagnons de la fille ne s'imagine pouvoir s'attirer les faveurs de Beckett en trahissant sa comparse

«  Elle s'appelle Anamaria mon Lord. Et c'est notre capitaine !! Nous n'avons fait qu'obéir à ses ordres. » Poursuivit-il d'une voix geignarde

 

Son intervention stoppa net le duel silencieux. Chacun des deux protagonistes se tourna vers celui qui avait osé les interrompre. Tous les deux, le lord et la pirate, posèrent un regard méprisant sur le pleutre. Beckett se tourna vers Norrington

« Faites en sorte que celui-ci soit pendu aux aurores ordonna-t-il en désignant celui qui avait parlé

- Oui Lord Beckett. Répondit Norrington avec diligence sans même chercher pas à comprendre

- Quand à elle. Anamaria... Ne put s'empêcher de dire Beckett. Gardez-la enfermée jusqu'à nouvel ordre. J'aurais besoin de l’interroger plus tard. Se sentit-il obligéd'ajouter en voyant la surprise se peindre sur le visage de son subalterne

- A vos ordres, Lord Beckett. Et pour les autres ?

- Pendez les... » Ordonna Beckett avec un petit geste négligent de la main avant de faire signe à Norrington qu'il était temps pour lui de vider les lieux

 

Il ne put néanmoins s'empêcher de suivre du regard la jeune femme qui s'éloignait avec les autres prisonniers, un léger sourire aux lèvres. Elle avait du cran et ça faisait bien longtemps que personne ne l'avait défié de cette manière. Il sera plaisant de l'asservir songea t'il en sirotant lentement son brandy. Finalement c'était une bonne chose que Norrington soit de retour ...

 

()()

 

 

Anamaria croupissait dans sa geôle depuis des heures... un à un elle avait vu ses compagnons être emmenés sans ménagements au gibet. Jusqu’à ce qu'il ne reste plus qu'elle. Elle avait beau chercher elle ne trouvait pas d'explication à la clémence dont Lord Beckett avait fait preuve envers elle. Après son geste de provocation elle aurait au contraire cru que l'homme se débarrasserait d'elle en tout premier. Mais il semblait décidé àla maintenir en vie. La jeune femme sentit un frisson lui courir le long de l'échine en imaginant ce qu'il allait lui faire.

 

De son côté, Cutler Beckett tentait sans succès de travailler. Plongé dans un tas de paperasses, son esprit vagabondait sans cesse et l'empêchait de se concentrer. En vérité, il pensait sans arrêt à sa prisonnière. À celle qui, la première depuis des mois, depuis Elizabeth Swann en fait, avait osé lui tenir tête. Avec un geste d'impatience il repoussa les documents qui s'empilaient sur son bureau et appela d'une voix rageuse l'amiral Norrington. Celui-ci accourut au plus vite, fidèle à son habitude. Cutler s'efforça de prendre un air détaché

« Dites-moi amiral, la femme pirate, cette Anamaria j'aimerais l'interroger

- Vous-même ? Ne put s'empêcher de s'étonner Norrington

- Oui cela vous pose un problème peut être ? Lui demanda Beckett d'un ton légèrement menaçant

- Non... bien sûr que non. Voulez-vous que j'aille la chercher ? »

Beckett réfléchit quelques instants avant de répondre

« Non décrassez la avant ...et donnez-lui des vêtements propres aussi. Ceux d'une fille de cuisine iront tout à fait »

Norrington, abasourdi par les ordres de Beckett, sortit sans mot dire.

 

Quelques heures s'écoulèrent avant que Norrington ne revienne, accompagné d'une Anamaria plus que perplexe. En effet, elle avait tout d'abord cru à une blague lorsque Norrington était venu en personne lui annoncer que Lord Beckett allait l'interroger mais qu'avant cela il avait demandé à ce qu'elle soit baignée. La jeune femme se trouvait à présent vêtue d'une robe de coton tout simple de couleur beige dont le seul avantage était d'être propre. Les fers aux poignets, elle fit son entrée chez Beckett accompagnée par l'amiral en personne. Cutler ne put réprimer un petit sourire en les voyant pénétrer dans son bureau et se tourna rapidement vers Norrington

« Détachez la et laissez nous

- Mais Lord Beckett... Commença James

- C'est un ordre !! »

 

Anamaria allait de surprises en surprises. Une fois Norrington sortit, Beckett lui désigna un siège et lui proposa d'un geste un verre de brandy. La jeune femme décida que ça suffisait

« Dites-moi ce que vous voulez qu'on en finisse au plus vite !! Déclara-t-elle d'un ton abrupt

- Chaque chose en son temps. » Déclara doucement Beckett en lui tendant le verre plein.

A vrai dire il ne savait pas lui-même ce qui l'avait poussé à réclamer la présence de la jeune femme si ce n'était qu'elle venait agréablement briser son ennui quotidien

 

Anamaria se saisit du verre et le but d'un coup sec puis se leva, un air de défi sur le visage

«  Dans ce cas je n'ai que faire de votre compagnie. Je préfère retourner dans ma cellule jusqu'à ce que vous vous soyez décidé. » Déclara t'elle d'une voix assurée

Beckett sentit une brusque poussée d'adrénaline devant la rébellion ouverte de la jeune femme, se levant à son tour il vint se planter devant elle, plongeant son regard dans le sien

« Vous n'êtes pas en position de poser vos conditions. » Lui dit-il avec ironie

 

Anamaria plus troublée par sa proximité qu'elle ne l'aurait voulu recula d'un pas sans pour autant le quitter des yeux. Curieusement, elle ne voulait pas rompre le contact entre eux. De plus, elle se sentait mal à l'aise dans sa tenue, en effet, ayant depuis longtemps perdu l'habitude des vêtements féminins le fait d’en porter à nouveau la déstabilisait une peu plus. Elle avait devant elle la terreur de tous les pirates des Caraïbes et pourtant elle n'avait pas peur de lui enfin pas autant qu'on aurait pu le croire

« Que voulez-vous ? Demanda-t-elle la gorge sèche. Et pourquoi tout ceci ? » Dit-elle en désignant sa robe et le verre qu'elle venait de poser

 

Cutler lui sourit légèrement en sentant son avantage. Il lisait l'incompréhension dans les yeux de la pirate et cela le divertissait plus qu'il ne l'aurait cru

« La robe ? Oh c'est parce que les oripeaux que vous portiez ne vous flattaient pas du tout. Je vous préfère ainsi, vous êtes presque jolie »

Anamaria se raidit, surprise d'être autant touchée par le mépris dont il faisait preuve mais Cutler continua, se rapprochant du feu qui brûlait dans son bureau

« Vous êtes un pirate. » Dit-il songeur en levant le tison orné d'un P dont il se servait pour marquer ses victimes

Anamaria sentit une vague de rage l'envahir en reconnaissant l'objet, cette marque elle l'avait vue sur tant de ses amis, tous étaient morts à présent ...traqués sans relâche par celui qui se trouvait devant elle. Elle tendit son bras d'un air bravache et présenta sa peau nue à l'homme

« Et bien allez y ! Faites votre sale office et qu'on en finisse. » Cracha t'elle

 

Beckett, la fixant droit dans les yeux prit le bras qu'elle lui offrait. Il caressa négligemment son poignet d’une main, tout en faisant chauffer son tison de l'autre. Lorsqu’il le retira du feu, Anamaria ferma les yeux et attendit la douleur qui ne manquerait de la transpercer lorsqu'il l'appliquerait sur sa peau. Beckett sourit devant son courage. Il avait beau sentir son bras trembler dans sa main il savait qu'elle ne le retirerait pas. Doucement, il reposa le tison qu'il tenait et se pencha sur le poignet de la jeune femme sur lequel il posa ses lèvres sans réfléchir à ce qu'il faisait. Anamaria frissonna en sentant son souffle sur sa peau, son cœur s'accélérant brutalement, elle ouvrit les yeux

« Que faites-vous ? » Souffla-t-elle

 

Beckett, l'air égaré, la regarda un instant sans savoir quoi répondre. Il l'attira inconsciemment à lui, la dévorant des yeux. La tension entre eux deux était presque palpable, chacun attendait que l'autre fasse un geste. Finalement Cutler se décida à parler sans pour autant desserrer son étreinte

« Vous êtes courageuse. Plus que la plupart de vos compagnons »

Anamaria garda son regard rivé au sien sans répondre, elle ne savait pas ce qui lui arrivait. Elle haïssait cet homme et tout ce qu'il représentait et pourtant elle ne parvenait pas à s'éloigner de lui. De son côté Beckett n'en menait pas large non plus ... il se sentait irrésistiblement attiré par elle... Alors qu'il savait devoir la pendre le lendemain.

 

Anamaria ébaucha un geste pour se libérer de sa poigne qui était de plus en plus ferme ... et sans qu'aucun des deux ne sache qui avait pris l'initiative leurs bouches s'épousèrent fiévreusement. Cutler la serra contre lui à l'étouffer et goûta ses lèvres, se sentant plus vivant qu'il ne l'avait été depuis des mois. Anamaria ne réfléchissait plus, ses mains enfin libres déboutonnèrent à la hâte les vêtements de son partenaire, les déchirant dans son impatience. Cutler la débarrassa de sa robe ... il prit le temps de l'admirer avant de l'allonger sur le grand tapis de sa cheminée et de la faire sienne. Leur soirée se passa ainsi, chacun apprenant à découvrir l'autre au détour d'étreintes passionnées... Au milieu de la nuit, épuisés ils s'endormirent enfin, bras et jambes entremêlés, si proches que leurs souffles se mélangeaient ...

 

()()

 

Au petit matin, un bruit réveilla Cutler et il ouvrit les yeux, un instant décontenancé par ce qui l'entourait. Il ne savait plus ce qu'il faisait là. Puis il la vit. Elle lui tournait le dos et fouillait fébrilement les poches de son habit. Il ne put retenir un sourire

« Dans le pantalon Anamaria. C’est làque je place ma bourse pour éviter qu'on me la vole »

Elle se retourna vers lui avec un sourire insolent

« Tu n'es pas complètement idiot alors ... »

Un instant ils se regardèrent ... chacun cherchait à deviner les pensées de l'autre. Puis Anamaria commença à se diriger vers la fenêtre du bureau à pas mesurés, le cœur battant. Elle savait qu'un seul geste, un seul mot de Cutler suffirait à la faire arrêter. Beckett la fixa, sans faire mine de bouger. Elle était presque à la fenêtre lorsqu'elle fit brusquement demi-tour. Elle jeta ses bras autour du cou de Cutler elle l'embrassa avec passion. Il répondit avec ardeur à son baiser avant de détacher lentement ses bras de lui

« C'est perdu d'avance Anamaria ... crois bien que. Je le regrette

- Je sais ...

- Pars. Pars vite avant qu'il fasse jour »

 

Pour toute réponse elle déposa un léger baiser sur ses lèvres avant de sortir par la fenêtre et de s'enfoncer dans l'aube naissante

 

Cutler, s'accouda au balcon. Fumant rêveusement, il resta ainsi un long moment, encore étourdi par ce qu'il venait de vivre. Il regarda le port, les bateaux qui partaient. Sur l'un d'entre eux se trouvait peut être le pirate avec laquelle il avait passé la nuit. Anamaria…

 

Un coup léger fut frappé, rapidement suivi par la voix inquiète de Norrington. Beckett poussa un petit soupir. Il était de retour dans son monde ... toute la journée il allait signer des papiers, envoyer des pirates à la mort et cela jusqu'à ce que peut être le destin ramène vers lui une femme farouche. Une femme aux yeux sombres. Un pirate...

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Wizzette (samedi, 24 septembre 2011 12:35)

    Beckett s'ennuie beaucoup. Anamaria l'a bien diverti dans ce bel OS.

  • #2

    JessSwann (lundi, 26 septembre 2011 19:41)

    Vi Beckett s'ennuie et .... pour moi la seule fonction d'Ana est d'être divertissante :)

  • #3

    sharkna (vendredi, 18 janvier 2013 23:35)

    Très sympa cet OS j'aime bien le fait que le lord se divertis avec la sauvageonne :D

    Beckett profite donc de la compagnie des jolies prisonnière pirate tttt

  • #4

    JessSwann (samedi, 19 janvier 2013 10:43)

    Merciiii oui Beckett sait aussi s'amuser ^^