A quatre mains

Résumé : Durant At World's End, Will tombe aux mains de Sao Feng mais que lui arrive t'il vraiment ?

Pairings : Will Turner/Lian/Park 

Genre : Lémon, Threesome

Rating : MA

 

Note : Voici une histoire... sur l'idée de scènes cachées ! :)

 

A quatre mains

Will progressait lentement dans le temple désert qui était adjacent au repère de Sao Feng. Cela faisait maintenant deux jours qu’il était à Singapour, séparé du reste de l’équipage. Tous se vouaient à la libération de Jack Sparrow. Son visage se contracta à la pensée du pirate et il serra les poings, à la fois furieux et triste au souvenir du baiser qu’il l’avait vu échanger avec sa fiancée. Du reste, s’il n’y avait eu la promesse faite à son père, il serait sans doute parti de son côté après la destruction du Black Pearl par le Kraken, écœuré et déçu par la duplicité de celle qu’il avait toujours placée au-dessus de toutes les femmes :

 

Elizabeth, son Elizabeth. Sauf qu’il n’était plus sûr qu’elle le soit encore.

 

Depuis la mort de Jack, la jeune femme le fuyait, préférant de toute évidence la compagnie de Barbossa à la sienne. Non pas la compagnie de Barbossa, se corrigea-t-il mentalement. La compagnie d’un pirate. Remâchant sa rancœur et sa tristesse, Will se glissa prudemment dans une pièce. Se fiant au plan qu’il avait rapidement élaboré et s’approcha avec souplesse de la bibliothèque.

 

Les cartes qu’il cherchait étaient sûrement parmi les ouvrages…Prenant garde à ne pas faire de bruit, Will commença à fouiller méthodiquement les rayons, à la recherche d’un cylindre roulé sans doute dissimulé derrière les livres anciens. Un long moment s’écoula avant qu’il ne réalise avec consternation que ses hypothèses étaient fausses. Il grinça des dents à l’idée de la réaction d’Elizabeth s’il revenait sans les cartes qui lui permettraient de sauver son cher Jack… Will se tourna et détailla la pièce du regard. Son cœur fit une embardée en apercevant dans un coin un long cylindre de cuir noir….

 

Le jeune forgeron se précipita sans attendre vers l’objet de ses désirs et défit les liens qui le retenaient à la hâte. Il poussa un long soupir de soulagement en découvrant ce qui semblait être des cartes. Satisfait de lui, Will replia lentement ces dernières et s’apprêtait à refermer l’étui lorsqu’un coup violent le cueillit à l’arrière du crâne. Poussant un gémissement étranglé, Will s’écroula sur le sol, inconscient….

 

*

 

Lorsqu’il reprit conscience, il avait les mains entravées par des liens étroitement serrés qui maintenaient ses bras écartés, comme en croix, sur un long et solide bâton de bois. Désorienté, Will regarda autour de lui et songea avec une angoisse croissante que s’il mourrait maintenant, il ne pourrait honorer sa promesse à son père. Une exclamation dépitée lui échappa alors qu’il se découvrait incapable de bouger, cloué au sol par le poids du bâton qui le retenait prisonnier.

 

Il resta allongé sur le sol avec une expression fataliste, son esprit le ramenant malgré lui vers le moment fatidique où il avait surpris Jack et Elizabeth en train d’échanger un langoureux baiser. Troublé une fois de plus par les sentiments que sa fiancée semblait avoir envers le maudit pirate qu’il haïssait de tout son cœur, Will sursauta en entendant le grincement sinistre d’une porte, suivi par le frôlement de pas légers.

 

Le jeune homme se releva à demi. Il voulait au moins apercevoir le visage de son geôlier et découvrit avec surprise les minois curieux de deux jeunes asiatiques à la ressemblance trop parfaite pour ne pas être des sœurs. Les deux jeunes femmes l’observèrent à leur tour, le détaillant, et se couvrirent la bouche de la main pour dissimuler leurs rires tandis qu’elles se tournaient l’une vers l’autre.

 

Se sentant ridicule, mais n’ayant que cette carte à jouer, Will releva la tête autant qu’il le pouvait et leur fit un sourire qu’il espérait débonnaire.

« Bonjour. » Déclara-t-il platement, redoublant l’hilarité des deux femmes.

Finalement elles reprirent leur sérieux et l’une d’entre elle se tourna vers lui, lui adressant la parole dans un anglais parfait

« Pourquoi t’es-tu introduit dans la demeure de l’oncle de Sao Feng ?

- Et pourquoi voulais-tu voler les cartes ? » Ajouta sa jumelle

Will se laissa retomber sur le sol. Il comprit instinctivement que, contrairement à sa première impression, les deux jeunes femmes devaient être des guerrières et non des jeunes curieuses et répondit piteusement

« Parce que j’en besoin ? » Tenta-t-il avec un sourire timide.

 

La jumelle de droite secoua la tête en signe de désaccord et Will déglutit

« Qui t’envoie ? Demanda-t-elle

- Personne.  S’empressa de répondre Will, protégeant instinctivement Elizabeth, qui, il le savait, serait bientôt face à Sao Feng ainsi que le prévoyait le plan imaginé par Barbossa

- Tu es donc seul ? Lui demanda autre jumelle dont les yeux pétillèrent brusquement

- Oui, c’est ça. Je suis seul. » Confirma Will qui parlait inutilement lentement.

 

Les deux sœurs échangèrent un regard complice et se mirent à parler à toute vitesse dans un dialecte que Will ne comprit pas mais qui lui fit froid dans le dos. Les sonorités étrangères lui rappelaient désagréablement la langue frustre des cannibales dont il avait expérimenté l’hospitalité lorsqu’il cherchait ce maudit Jack Sparrow….

 

Finalement, au terme d’un long conciliabule qui mit Will sur des charbons ardents, l’une des sœurs se dirigea vers la porte et la referma silencieusement tandis que l’autre le dévisageait avec une lueur de convoitise qui lui fit froid dans le dos.

« Vous … vous n’allez pas me manger au moins ? » S’inquiéta à demi Will en se traitant mentalement d’idiot.

Jack avait raison….. Parfois, il était vraiment stupide….

Les deux sœurs étouffèrent un nouveau fou rire puis l’une d’elles s’approcha de lui. Will admira malgré lui les traits fins et exotiques de la jeune femme.

« Peut-être que si … »Souffla t’elle, attirant un nouveau sourire sur les lèvres de sa sœur.

Les yeux de Will passèrent de l’une à l’autre des deux beautés et il esquissa à son tour un sourire crispé, peu rassuré par leur gaîté.

 

Ses yeux s’écarquillèrent lorsque celle qui était la plus proche de lui se pencha sur son corps entravé et défaisant d’une main sur son pantalon avant le lui retirer d’un geste sec, arrachant au passage ses bottes et dévoila ainsi sa virilité endormie. Will se sentit rougir tandis que les deux femmes se tournaient à nouveau pour rire plus à leur aise. Il eut à peine le temps de tenter fort inutilement de se couvrir et d’essayer maladroitement de se retourner, plus que jamais gêné par ses entraves, que déjà l’autre sœur défaisait les boutons de sa chemise. Ses doigts légers caressèrent son torse. Rouge de honte, Will se releva à demi et lança un regard hésitant à ses deux jolies tortionnaires. Ces dernières lui firent soudainement face et entreprirent de défaire chacune leurs vêtements avec une sensualité pleine de langueur

 

La bouche et la gorge sèches, Will fixa les corps parfaitement identiques des deux femmes tandis que leurs lourds kimonos tombaient à leurs pieds. A sa grande honte, il sentit son sexe réagir au spectacle de leur nudité. Son émoi évident provoqua de nouveaux rires chez les jeunes femmes et Will se sentit rougir de ce désir qu’il ne parvenait pas à contrôler

« Que voulez-vous ? » Coassa-t-il tandis que la jumelle de gauche s’approchait de lui.

Une nouvelle salve de mots étranges lui répondit et Will sentit avec désespoir des lèvres se refermer sur son sexe, le faisant durcir immédiatement

« Mais … que … ? » Gémit-il brutalement alors que la langue de la jeune asiatique caressait sa hampe dressée.

 

Une chaleur intense se diffusa en lui tandis que la seconde femme s’activait à son tour, déposant des baisers légers sur son torse dénudé. Will poussa un râle dont le son l’effraya et le dégoûta tout à la fois alors que la jeune femme s’activait entre ses cuisses musclées, sa langue et sa bouche dévorant son sexe.

« Je … je ne veux pas … » Gémit-il inutilement tandis que la seconde fille rejoignait sa sœur, leurs langues explorant la zone sensible de son bas ventre

Will tira inutilement sur les liens qui le retenaient tandis qu’un plaisir nouveau et délicieusement coupable déferlait dans ses veines. Son cœur s’accéléra brutalement et il s’efforça désespérément de penser à autre chose, tournant son esprit vers Elizabeth.

 

Ce qui était définitivement une mauvaise idée.

 

Will poussa un gémissement rauque alors qu’il perdait la tête sous les caresses habiles des deux jeunes femmes, le cœur prêt à exploser. Leurs mains, leurs bouches, leurs langues semblaient être partout à la fois, l’agaçant, le suçant sans qu’il puisse se dégager … Le jeune homme tira comme un forcené sur les liens qui le retenaient, non plus pour se dégager, mais pour caresser ces corps qui s’offraient à lui. Il cria brutalement son plaisir et se déversa spasmodiquement dans la bouche d’une des jeunes femmes.

 

Le souffle court, Will posa un regard vague sur les jeunes femmes tandis qu’elles échangeaient un regard. L’une d’elles caressa ensuite son sexe tandis que l’autre se penchait sur lui. Sa langue à la saveur amère se noua à la sienne sans qu’il ne puisse résister….

 

Résister.

 

Était-ce vraiment la peine de résister lorsqu’ Elizabeth elle-même n’avait pas le courage de lui avouer ses sentiments pour Jack Sparrow et qu’elle assouvissait son désir sans se soucier de lui ?

 

Will râla en sentant gonfler à nouveau sous la langue habile de la jeune femme et capitula… Finalement il n’avait pas le choix… Complètement perdu, il sentit plus qu’il ne vit la femme s’empaler sur lui. Ses hanches ondulèrent souplement sur lui tandis que la langue de sa sœur explorait sa bouche, ses mains parcourant son torse en une tendre caresse. Les reins de Will s’enflammèrent de nouveau et il tendit son corps vers la fille qui le chevauchait, écartant tout scrupule alors que le souvenir d’Elizabeth embrassant Jack flottait vaguement dans son esprit.

 

Puis, il écarta tout ce qui n’était pas le moment présent et poussa son sexe encore et encore dans la jeune beauté. Ses yeux ne parvenaient pas à se rassasier des charmes inconnus qui lui étaient soudainement offerts… Will grogna de frustration lorsque la jeune femme s’écarta, laissant la place à sa sœur dont l’antre chaud enserra son sexe à bout de plaisir. Son rythme cardiaque accéléra de concert avec les mouvements de reins de la jeune femme qui le chevauchait et Will écarta les lèvres pour goûter instinctivement l’intimité que la seconde tentatrice lui proposait. Sa langue frémit en découvrant la saveur salée et acide de la jeune asiatique qui poussa un cri tant de surprise que de plaisir devant l’audace soudaine du forgeron.

 

Étouffant ses cris de plaisir dans le sexe de la jeune femme, Will sentit sa langue se couvrir d’un liquide pâteux et odorant alors que les jeunes femmes gémissaient de concert. Son sexe se retrouva brusquement prisonnier d’un étau de chair humide dont les muscles se resserraient délicieusement autour de sa hampe.

 

Au bord l’explosion, Will sentit les femmes le déserter et poussa un gémissement de frustration, son esprit embrumé réclamant un juste assouvissement de son désir. Il poussa un râle rauque tandis que les mains des deux succubes enserraient son sexe palpitant de désir. Elles le caressèrent jusqu’à faire jaillir de nouveau sa semence et Will exhala un soupir de pur soulagement.

 

Le regard vague, Will fixa avec un mélange de contrition et d’exaltation les deux femmes qui lui avaient ravi son innocence, ne sachant quoi leur dire. Avec une pointe de culpabilité, il songea qu’il ignorait jusqu’à leurs noms avant de laisser son esprit dériver jusqu’à Elizabeth.

 

Elizabeth ……… Celle qui devait être sa première et son unique tout comme il devait l’être pour elle. Ainsi qu’il se devait.

 

A nouveau hanté par le souvenir de l’étreinte entre Jack et sa fiancée, Will musela ses propres remords, tandis que, rhabillées, ses deux anonymes initiatrices remontaient sagement son pantalon et le fixaient à sa taille.

 

Troublé, Will fixa la jeune femme qui se penchait vers lui Elle déposa sur ses lèvres un baiser léger avant de nouer un lien sombre agrémenté de sortes de pierres qu’il ne vit pas autour de son cou. Le jeune homme tendit instinctivement les lèvres dans l’attente d’un nouveau baiser plus profond mais la jeune femme se dégagea avec un sourire au moment précis où la porte s’ouvrait à la volée, livrant le passage à un homme à la prestance indéniable.

 

Le nouveau venu se retourna avec froideur vers les deux jeunes femmes

« Lian, Park. Qu’avez-vous appris ?

- Rien Seigneur Feng. » Répondirent elles de concert avec une servilité qui surprit Will

Sao Feng posa un regard froid vers Will

« Tes amis viennent d’arriver. Mes hommes vont t’emmener

- Je n’ai pas d’amis. Répondit Will d’un ton qui se voulait assuré

- Nous verrons …. »Ricana Feng tandis que les jumelles s’effaçaient, laissant place à des hommes aux visages rudes.

 

Sans mot dire, Will se laissa emmener, n’exhalant même pas un gémissement lorsque son corps encore chaud du plaisir que lui avaient dispensé Liam et Park s’enfonça dans l’eau tiède des baquets de Feng ……..

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    Wizzette (jeudi, 01 septembre 2011 22:44)

    Will n'est pas vraiment à plaindre ^^

  • #2

    JessSwann (jeudi, 01 septembre 2011 22:46)

    Lol pour une fois :)
    Et pour répondre à ta question oui j'ai fait du Barbossa/Elizabeth ( en long et en OS )
    Allez je vais dodo cette fois
    Merciiii et bonne nuit

  • #3

    sharkna (mardi, 25 septembre 2012 02:15)

    hé bien ,hé bien il à été gâté le petit will.
    même si le début j'avoue avoir eu un peu de peine pour lui.

  • #4

    JessSwann (mardi, 25 septembre 2012 07:58)

    Roooo oui mais il a adoré au final mdrrr

  • #5

    Méline (lundi, 19 mai 2014 21:30)

    Pour une fois il a le beau rôle le petit forgeron !! :p
    Bien que je préfère le Sparrabeth j' ai adorer cet OS <3

  • #6

    Jess Swann (lundi, 19 mai 2014 22:27)

    Lol c'est pour tout ce que je lui fais baver ^^

  • #7

    megan (dimanche, 12 octobre 2014 18:12)

    lian et park sont mignonnes !

  • #8

    Jess Swann (dimanche, 12 octobre 2014 19:09)

    Mmmmm certes