Chapitre 23 Une union surprenante & une autre aux résultats inattendus

Le Hollandais Volant, l’autre monde

 

 

Will Turner était à la barre et s’efforçait de ne pas penser à Elizabeth comme il en avait pris l’habitude depuis son adieu à sa femme. Pourtant, malgré ses efforts pour être raisonnable, il ne parvenait pas encore tout à fait à accepter l’idée qu’il ne la connaîtrait plus jamais comme un époux. Bien sûr lorsque dans dix ans il débarquerait, elle serait là, fidèle à sa promesse mais elle ne serait plus à lui et c’était ça qu’il avait du mal à admettre, même s’il lui avait lui-même rendu sa liberté.

 

La main de Bill se posa sur son épaule et le sortit de ses réflexions maussades.

« Tu veux que je te relaie Will? Ça fait des heures que tu es à la barre. »

Le jeune homme releva la tête.

« Vraiment ? Je ne m’étais pas rendu compte qu’il était si tard. Ici le temps ne passe pas comme dans l’autre monde. » Murmura-t-il, le regard fixé sur le soleil qui se levait à l’horizon.

Le cœur de Bill se serra alors qu’il lisait la résignation amère sur le visage de son fils et il reprit, faisant comme s’il n’avait rien vu.

« Va te reposer Will. Je saurais bien guider les âmes. »

Will haussa les épaules avec découragement à l’idée de retrouver la froide solitude de sa cabine.

« Bien sur … Je dois me reposer. » Dit-il en s’éloignant sous le regard inquiet de Bill.

 

Une fois à l’intérieur, Will se laissa tomber sur son lit, épuisé.

« Pauvre Will Turner. Te voici donc seul à présent. Murmura une voix qu’il reconnut instantanément.

- Que fais-tu ici Calypso ! Je t’avais pourtant dit que je ne voulais plus jamais te revoir, que ce soit dans ce monde ou ailleurs. »

Une moue séductrice aux lèvres, Calypso s’approcha de lui.

«  Si. Tu veux me revoir, tu as besoin de moi mais tu refuses de l’admettre. » Répondit-elle en venant à ses côtés

Will se releva brutalement, agacé par cette proximité soudaine qu’elle lui imposait.

« Je n’ai pas besoin de toi et de tes tours Calypso. Tu m’as déjà tout pris alors va-t’en.

- Est-ce moi qui t’ai tout pris Will ? Est-ce moi qui ai poussé ta femme à renier son engagement ? »

Will sentit une vague brutale de douleur l’envahir avant de disparaître aussi rapidement qu’elle était venue.

« Ce que je pense me regarde. Mon mariage avec Elizabeth me concerne moi et moi seul. » Répondit-il sobrement.

 

Calypso s’approcha de lui, l’air sérieux.

-« Ta femme te trompe Will. Chaque nuit elle se donne à Jack Sparrow. Et ce n’est pas tout, pendant qu’elle se vautre dans les bras de son amant, Beckett se rapproche de plus en plus de ton cœur dont elle lui a donné la clef. »

Will frémit à ses paroles, avant de se tourner vers elle avec fermeté.

« Je ne te crois pas.

- Vraiment ? Alors regarde William Turner. Regarde l’autre monde et la nuit qui s’étend sur lui… » Répondit-elle en jetant ses pinces de crabes sur le lit pour faire apparaître le Black Pearl.

Will détourna les yeux.

« Reprends ta magie … Je n’en veux pas. »

La déesse se pencha sur lui et lui prit le menton, le forçant à regarder.

«  Si tu as tellement confiance en elle, regarde. Si rien ne se passe, j’accepterais de te laisser. » Dit-elle d’un ton conciliant

 

Avec un soupir fatigué, Will céda… Il posa un regard avide sur la vision et chercha Elizabeth. Il avait besoin de la voir, besoin d’être sûr qu’elle allait bien, qu’elle était heureuse, aussi dur que cela puisse être à admettre.

 

Elle se tenait à côté de la figure de proue du Pearl, ses cheveux flottaient librement et Will lut la tristesse sur son visage tandis qu’elle regardait le soleil se coucher à l’horizon. Il se tourna vers Calypso, l’air railleur, brutalement heureux de voir qu’elle ne l’avait pas oublié.

« C’est ça que tu voulais me montrer ? Je crois que tu peux partir à présent.

- Le soleil n’est pas encore totalement couché. Répondit Calypso. Regarde celle que tu appelles ta femme Will. »

 

Will se retourna avec résignation sur la vision et son regard glissa sur les traits du visage de celle qu’il aimait tant. Il approcha la main de son visage, espérant vainement pouvoir la toucher, lui faire un signe, mais suspendit son geste en discernant la silhouette de Jack derrière Elizabeth. Le pirate s’avançait vers Elizabeth d’un air décontracté et Will ressentit une bouffée de haine en le voyant poser son bras autour de la taille d’Elizabeth. Derrière lui, Calypso ricana.

« Continue à regarder William… »

 

Il ne l’entendit pas, une brusque nausée le prit alors qu’Elizabeth se tournait vers Jack et lui offrait un sourire lumineux qui lui aurait brisé le cœur s’il en avait encore eu un. Jack lui sourit en réponse, de ce sourire que Will avait appris à haïr et se pencha sur Elizabeth. Un fugace instant, Will crut qu’elle allait le gifler mais elle referma ses bras autour de son cou pour sceller leur baiser. Puis, il vit Jack lui prendre la main, un sourire conquérant aux lèvres, et la guider vers sa cabine dont il referma la porte derrière eux.

« Alors est-il nécessaire que je te montre la suite ? » Souffla Calypso.

 

Pris d’une brusque poussée de rage, Will balaya d’un geste les pinces qu’elle avait dispersées et les envoya aux quatre coins de la pièce.

« ASSEZ !!! Cria-t-il avant de se reprendre. J’en ai, assez vu.

- En es-tu certain ? » Murmura Calypso d’une voix caressante.

Will, tremblant de colère et de peine, se tourna vers elle.

« Que voulez-vous !!!

- Oui tu es en colère… tu voudrais te venger de Jack. Et d’Elizabeth. Tous deux t’ont trahi. Jack t’a fait poignarder le cœur de Jones pour être sûr de la posséder. »

Will se força au calme, un voile rouge devant les yeux.

« J’ai dit, que voulez-vous !!!

- Oh chéri tu le sais très bien. Te faire passer de mon côté en t’aidant à te venger. »Susurra-t-elle en caressant son bras.

 

Will la dévisagea avec attention, un masque de froideur sur le visage.

« Et que proposes-tu ? »

La sorcière frissonna, sûre de sa victoire.

« L’enfer qui est réservé aux traîtres et aux mutins. Le Pearl se dirige vers nos alliés, ils se tiennent prêts à en finir avec Jack Sparrow. Te battras-tu à nos côtés Will ? »

Will la regarda avec étonnement.

« Me battre ? Ma mission est d’être ici, de guider les âmes.

- Qui a dit que tu ne pouvais naviguer dans l’autre monde Will ? Dix ans en mer Will, peu importe la mer, tous ceux qui posent le pied sur ce navire doivent être guidés dans ce monde mais le Hollandais Volant peut naviguer où il le souhaite. L’important est que tu ne quittes pas son bord. »

 

Will écarquilla les yeux, il avait négligé cette part de son engagement et s’était forcé à rester confiné dans le monde des défunts.

« Alors William Turner es-tu prêt à me suivre ? » Murmura Calypso en collant son bassin au sien.

Le regard fiévreux, Will hocha simplement la tête, ne cessant de revoir la manière dont Elizabeth s’était penchée sur Jack pour l’embrasser. Calypso sourit et s’avança vers lui, elle posa une main sur sa nuque alors que leurs bouches se rencontraient. Will ne se déroba pas et goûta les lèvres de la déesse, lui donnant ce qu’elle désirait depuis le premier jour.

Avec un gémissement de désir trop longtemps contenu il la poussa fermement vers le lit et ses mains virent rapidement à bout des vêtements qui la couvraient. Les lèvres de Calypso se retroussèrent en un rictus satisfait tandis qu’elle défaisait la ceinture du jeune homme, ses hanches ondulèrent à la rencontre des siennes et elle gémit de plaisir de sentir la caresse rude des mains de Will sur sa peau. Will la regarda un instant avant de la posséder d’un violent coup de reins et Calypso gémit encore en sentant le corps du jeune capitaine peser sur elle. Will, une expression torturée sur le visage, ferma les yeux et commença à aller et venir en elle, scellant ainsi leur pacte et la fin de son mariage avec Elizabeth Swann.

 

 

Six semaines plus tard…

Le Black Pearl, mer Ionienne

 

 

A la barre du Black Pearl, Jack progressait avec appréhension dans les eaux chaudes de la Méditerranée. Dans un jour ou deux, ils auraient atteints leur destination et ils pourraient enfin se venger de Beckett et de toutes les horreurs qu’il avait commises. Jack sourit et songea à l’effet de surprise qu’il s’était promis d’exploiter au maximum. Cette fois se serait lui contre Beckett et il entendait bien gagner cette ultime bataille.

« Que comptes-tu faire une fois là-bas Jack ? »

Les mains de Jack se crispèrent sur la barre tandis qu’il répondait à Barbossa dont les récriminations incessantes avaient eu raison de la fermeté d’Elizabeth.

« A ton avis ? Je trouve Beckett et je le tue. Rapide, simple et efficace. »

Barbossa mordit dans une de ses innombrables pommes et Jack grimaça au bruit de ses mâchoires.

« Un peu simpliste non ? Tu crois qu’il va se laisser faire ?

- Parfois ce sont les plans les plus simples qui fonctionnent le mieux Hector. » Répondit Jack avec un air supérieur.

 

Barbossa le regarda, un vague sourire aux lèvres.

« Bien sur Jack … Et quel est ton plan pour Madame Turner ?

- Elizabeth ? Pourquoi te soucies-tu d’Elizabeth ?

- C’est notre reine non ? Et son époux l’attend. »

Jack se crispa légèrement à cette mention.

« Et si tu te mêlais de tes affaires ? » Suggéra-t-il.

Un sourire mauvais aux lèvres, Barbossa s’inclina moqueusement.

« A vos ordres Capitaine Sparrow … »

 

Sans attendre la réponse de Jack, il s’éloigna et songea à quel point il lui tardait d’être enfin à destination. Barbossa sourit en pensant au plan brillant de Jack. Il ne lui laisserait pas le temps d’approcher de Beckett. Dès qu’ils seraient tombés dans le piège que Calypso leur avait tendu, il tuerait ce maudit freluquet qui le bravait depuis trop longtemps.

 

 

Le Hollandais Volant, non loin d’Ithaque

 

 

Will regarda le soleil se lever et se tourna vers son père.

« Tu peux prendre la barre ? »

Bill hocha la tête.

« Oui fils même si je ne comprends toujours pas ce que nous faisons ici… »

Will sourit, il s’approcha de Bill et posa une main rassurante sur son épaule.

« Aie confiance en moi papa. Je sais ce que je fais.

- Je l’espère William … » Murmura Bill en suivant des yeux la haute silhouette de son fils qui se hâtait vers la cabine dans laquelle il passait à présent le plus clair de son temps.

 

Will ouvrit la porte et eut un vague sourire en reconnaissant le parfum de Calypso dans la pièce.

« Pourquoi te caches-tu ? »

La sorcière sortit de l’ombre et noua ses bras autour du cou de Will dans un geste qui lui était devenu rapidement familier.

«  Je ne me cache pas. » Ronronna-t-elle.

Will la toisa un instant avant de l’embrasser puis la poussa vers le lit sans attendre.

 

Quelques instants plus tard, les gémissements de plaisir de Calypso retentirent dans la cabine. Will poussait le plus fort possible en elle et cherchait lui aussi la délivrance tandis qu’elle mollissait entre ses bras. Il finit par y parvenir, les mâchoires serrées et se laissa retomber sur le lit, aux côtés de celle qui était devenue sa maîtresse. Calypso se pencha sur lui et effleura sa cicatrice du bout des doigts.

« Tu vois Will, ton destin a toujours été ainsi. Capitaine du plus prestigieux vaisseau des océans, amant de leur déesse. »

Will se tourna vers elle et lui sourit.

«  Lorsque tout sera terminé, je t’offrirai mon cœur… »

Les yeux de Calypso brillèrent de convoitise.

« Vraiment ? Mais il m’appartient déjà Will… »

Will tourna la tête un instant, l’air songeur.

« Dis-moi, comment se fait-il que toi, si puissante, tu aies pu te laisser enfermer par le Conseil des Pirates ? »

Calypso se crispa.

« Pourquoi me demandes-tu ça ?

- Je n’ai pas envie que Jack Sparrow trouve la formule et t’enferme à nouveau. » Répondit Will d’un ton inquiet

 

La déesse éclata de rire.

« Jack ? Il ne trouverait jamais cette formule même si il la cherchait ! C’est Davy Jones qui l’avait. Elle était inscrite parmi les papiers qu’il avait enterrés sur l’île des Quatre Vents avec son cœur. Ils sont perdus à présent. »Triompha-t-elle.

Will sourit et l’embrassa de nouveau.

« Alors je suis rassuré. » Murmura-t-il avant de fermer les yeux, un sourire aux lèvres.

 

 

Le Black Pearl

 

 

Jack, épuisé, entra dans sa cabine et s’arrêta brusquement en découvrant Elizabeth assise seule dans la pénombre. Inquiet, il s’approcha doucement d’elle et s’assit à ses côtés.

« Un problème Lizzie ? »

Elizabeth tressaillit et se tourna vers lui, le regard emplit de doutes.

« Je ne sais pas Jack. »

Le cœur de Jack manqua un battement en la découvrant soudain si pâle.

« Tu es malade ? » Demanda-t-il en posant la main sur son front, terrifié à l’idée qu’elle fasse une rechute alors qu’il ne pouvait plus utiliser la Fontaine de Jouvence pour la guérir.

 

Elizabeth s’écarta de lui et baissa les yeux, évitant son regard.

« Non. Jack, j’ai quelque chose à te dire … »

Il reprit ses distances, calquant son attitude sur la sienne.

« C’est fini mon vieux Jack … à nous la liberté ! Chanta une voix dans son esprit

- Oui je sais trésor, tu regrettes, tu t’es trompée, Will tout ça. Commença Jack avec désinvolture. De toute manière ce n’est pas comme si j’étais le genre d’homme qui aime le mariage…

- Je suis enceinte Jack. » Le coupa Elizabeth.

 

Jack resta un long moment silencieux, son regard glissa sur le profil de celle qu’il avait tellement désirée et suivit la courbe délicate des lèvres qu’il embrassait encore une heure plus tôt ou était ce deux ? Son cœur se serra dans sa poitrine et il lui sembla qu’il allait étouffer. Sans un mot il se leva en titubant et se dirigea vers la porte sous le regard blessé d’Elizabeth.

« J’ai, j’ai besoin d’air. Expliqua-t-il piteusement avant de se ruer vers la porte

- Espèce d’imbécile ! Tu savais bien que ça allait arriver à force de toujours prendre la même femme ! » Lui jeta un de ses avatars.

 

Jack n’y prêta pas attention et se rua au bastingage. Il laissa les embruns fouetter son visage et respira à pleins poumons l’air du large, l’air de la mer, celui de la liberté…

Chapitre 22                                                                                               Chapitre 24

Écrire commentaire

Commentaires : 0