Chapitre 9 Le plan de Katherine

Lorsque Tyler reprit connaissance, Caroline était penchée sur lui.

« Caroline ? Mais qu’est ce qui s’est passé ?

- Oh Tyler, c’est toi ! »

Le jeune homme reçut l’étreinte de la blonde avec surprise puis, elle se détacha.

« Tu ne te souviens de rien ?

- Non, bredouilla Tyler. Juste de Klaus dans une cave et puis Bonnie et… »

 

Tyler blêmit alors que les souvenirs lui revenaient par bribes.

« Caroline qu’est ce qui s’est passé ? »

Mi riant mi pleurant, Caroline le serra contre elle.

« Rien d’important. »

 

Tyler la serra contre lui.

« Nous sommes en vie ? Et Klaus ? Il est mort ?

- Non il est vivant, je t’explique : Bonnie a fait un sort qui a permis à Klaus de rentrer dans ton corps mais ce n’était que temporaire et

- Bonnie a fait quoi ? La coupa Tyler.

- Elle, elle croyait bien faire, et TYLER !!! »

 

()()

 

Bonnie se retourna au moment précis où Tyler lui sautait dessus.

« Tyler arrête !! » S’écria Stefan.

Tyler l’ignora mais une vive douleur inonda sa tête tandis que Bonnie inspirait profondément.

«  Bonnie arrête !! » S’exclama Caroline.

 

Furieuse, Bonnie relâcha la pression sous le regard effaré de Stefan et Tyler gémit.

« Je l’ai fait pour tous vous sauver y compris toi. Stefan, on en reparlera plus tard. »

Sans attendre Bonnie tourna les talons et Stefan se pencha sur Tyler.

« Hé ? Ca va vieux ?

- A la vache !! » Répondit Tyler.

Stefan soupira.

« Tu ferais mieux de le ramener chez lui Caroline.

- Tu comptes aller à la recherche d’Elena ? Si tu veux, je ramène Tyler et je t’aide. »

 

Stefan sourit à Caroline.

« Non, occupe-toi de lui, je m’occupe d’Elena. »

 

()()

 

Matt se laissa tomber sur un siège, blême.

«  Matt ? Ca va pas ? »

Le blond leva les yeux et rencontra le regard franc de Jeremy.

« Pas trop… »

Les yeux de Jeremy s’agrandirent à la vue de la plaie qui déformait le bras de Matt.

« Faut soigner ça, comment ça s’est rouvert ? »

 

Matt ne répondit pas et Jeremy secoua la tête.

« Matt ?

- Tu n’aimeras pas ça… »

Le visage du jeune homme se rembrunit.

«  Elena… »

 

Matt n’eut pas le temps d’en dire plus.

«  Vilaine blessure, » commenta Rebekah en s’asseyant.

Jeremy se retourna vers elle, furieux.

« Toi… »

Rebekah l’ignora et se pencha sur Matt.

« On va arranger ça. »

Sans attendre, elle déchira son poignet et le plaqua contre la bouche de Matt.

 

Suffoquant, Matt tenta de lui échapper tandis que Jeremy tirait violemment Rebekah en arrière.

« On veut pas de toi ici.

- Je voulais être gentille et aider Matt ! »

Le blond haleta et fixa Rebekah.

«  J’ai pas du être assez clair la dernière fois qu’on s’est vus : je ne veux plus JAMAIS te voir alors évite moi ok. »

 

Sans plus attendre, Matt se leva et quitta la table. Jeremy se tourna vers l’originelle.

«  T’as compris ? T’approche plus de nous. »

Rebekah grinça des dents et s’apprêtait à rétorquer mais Klaus se laissa tomber devant elle.

« Qu’est ce que tu veux ?

- C’est fou ce qu’on t’adore, mes félicitations petite sœur, tu viens t’exploser ma cote de popularité. »

Rebekah frémit et ébaucha le geste de se lever mais Klaus la retint.

« Pas si vite.

- Qu’est-ce que tu veux ? Me tuer comme tu l’as fait pour notre mère ? »

 

Klaus soupira outrageusement.

«  J’espère ne pas y être contraint, j’ai un petit travail pour toi Rebekah.

- Laisse moi Niklaus.

- Allons Rebekah, c’est très simple, je veux juste que tu espionnes Elijah pour moi.

- Tu veux que je trahisse mon propre frère ?

- Tu n’as pas hésité à me trahir moi. »

 

Leurs regards s’affrontèrent et Rebekah soupira.

« Je ne veux pas que tu fasses du mal à Elijah.

- Ca ne dépend que de lui, susurra Klaus. J’ai été assez généreux pour vous pardonner à tous les deux les derniers désagréments. Je ne serais plus aussi clément. Si tu me contraries, je pourrais décider de tuer, je ne sais pas…. Matt ?

- Ce n’est qu’un humain.

- Un humain qui te plait, » souffla Klaus.

 

Rebekah frémit et le regarda.

« Et moi je pourrais tuer Caroline.

- Fais le je t’en prie, Matt te haïra pour ça…

- Et Caroline pour avoir tué Matt.

- Mais elle aura l’éternité pour me pardonner, pas ton petit humain… Pense y Rebekah et choisis le bon camp cette fois. »

 

Furieuse, Rebekah se leva et bouscula une jeune fille au passage.

 

()()

 

April se laissa tomber sur un siège, les yeux rouges.

 

Son père était mort. Comme la plupart de leurs amis. Des dizaines de morts dans un accident stupide.

 

«  April ? »

La jeune fille leva les yeux et se troubla.

« Jeremy, on était dans la même classe.

- Ah oui. » Répondit elle mollement.

 

Jeremy se crispa au souvenir de la mort du père de la jeune fille.

« Je suis désolé pour ton père.

- Comme tout le monde ici…

- Mais moi je sais ce que c’est April. Et je crois que tu ne devrais pas rester là toute seule… Si tu venais à la maison ? »

 

April leva les yeux vers lui.

« C’est la chose la plus sympa qu’on m’ait dite de la journée.

- Alors viens, un peu de normalité ne me fera pas de mal à moi non plus.

- Quoi ?

- Oublie. » Marmonna Jeremy.

 

()()

 

Bonnie était presque arrivée à la porte de chez elle lorsqu’un bruit l’alerta. Le menton tremblant de rage, la sorcière se retourna.

« Qu’est ce que tu veux Katherine ?

- Impressionnant, commenta cette dernière. J’ai même pas eu le temps de m’amuser un peu.

- Je t’ai posé une question.

- Laisse moi entrer et tu sauras. »

 

Bonnie la fixa.

« Hors de question. »

Katherine leva les yeux au ciel.

« Très bien, j’en déduis que tu ne veux pas qu’on t’aide à canaliser ce côté…noir. »

Bonnie fronça les sourcils.

« De quoi parles-tu ?

- Tu sais, le Conseil que tu étais sensée convaincre mais que tu as fait bruler… Tout ça parce que tu n’as pas pu te retenir. »

 

Bonnie s’approcha d’elle.

« Qu’est-ce que tu sais là-dessus ? Parle.

- Invite-moi à entrer…

- Je peux te contraindre…

- Et risquer un nouveau pied dans les ténèbres ? Tsss. Tu sais ce qu’on dit Bonnie, noire magie, noir destin. »

 

Bonnie frissonna en l’entendant répéter les paroles de sa grand-mère et Katherine se pencha sur elle.

« Je peux t’expliquer, mais laisse-moi entrer… J’ai besoin d’un endroit sûr pour te parler. » Chuchota-t-elle.

Bonnie se mordit les lèvres puis soupira.

« C’est bon, tu peux entrer.

- Trop aimable. »

 

()()

 

Caroline embrassa doucement Tyler.

« Tu devrais te reposer. Bonnie t’a salement amoché. »

Tyler grimaça.

« Caroline, j’aimerais savoir, pour Klaus…

- Oh tu sais quoi, je vais aller te chercher un grand verre de lait, non de bourbon, » commença Caroline.

 

Tyler soupira.

« S‘il te plait, n’évite pas le sujet. Caroline je dois savoir, que s’est-il passé avec Klaus pendant qu’il était dans mon corps ? »

Caroline évita son regard.

« Et bien, la routine, Elena était morte, enfin on croyait qu’elle l’était parce qu’en fait, elle a été transformée en vampire et

- Est-ce que tu as fait l’amour avec Klaus ? »

 

Caroline s’immobilisa net.

« Tyler, je, j’ignorais que, que

- Donc oui. » La coupa Tyler.

 

La blonde se mordit la lèvre.

« Parce que je pensais qu’il était toi, enfin que tu étais toi, je…

- Je sais mais là tu vois, je crois que j’ai besoin d’un peu de temps pour digérer ça. »

Caroline se décomposa.

« Oh, je comprends, je vais, je vais…

- Rentre chez toi Caroline. Je t’appelle demain. »

Echaudée par sa froideur, Caroline se força à faire contre mauvaise fortune bon cœur.

«  Très bien, tu m’appelles hein ?

- S’il te plait Caroline… »

 

Le cœur lourd, la jeune femme sortit.

 

()()

 

« Ca fait une éternité que j’ai pas mangé de crêpes. » S’amusa April.

Jeremy se retourna vers elle.

« Alors tu es bien tombée. »

April sourit à nouveau avant de se décomposer.

«  Comment est-ce que je peux rire et manger des crêpes alors que mon père… »

 

Jeremy soupira et reposa la poêle.

« Hey, April, c’est normal, tu as beau être triste, la vie continue…

- Tu en sais quelque chose, » renifla April.

Jeremy eut un petit ricanement cynique et la serra contre lui.

«  Ca ne fait pas de toi un monstre. Et je vais, je vais t’aider d’accord ?

- Pourquoi t’es si gentil avec moi ? Avant mon départ pour le pensionnat on s’adressait à peine deux mots…

- Disons… que ça me fait plaisir de t’aider, d’accord ? »

 

April hocha la tête.

« Merci. 

- Pas de quoi. Encore une crêpe ? »

 

()()

 

«  Berk, c’est moche ici, t’a jamais pensé à faire venir un décorateur ?

- Katherine…

- Ohoh, la sorcière est pressée on dirait…

- Dis-moi ce que tu sais et va-t’en. »

 

Katherine soupira.

« Tu as ouvert la porte interdite… Celle qui permet aux pouvoirs les plus sombres de se canaliser. »

Bonnie se força à rester calme.

« Continue…

- Je peux t’aider à trouver un moyen de garder ton petit secret tout en développant tes pouvoirs.

- Qui te dit que c’est ce que je veux ? »

 

Cette fois Katherine éclata de rire.

« Tu ne m’aurais pas laissée entrer sinon. Et je connaissais Emily, mieux que tu ne le crois.

- Qu’est-ce que tu sais sur Emily ?

- Un double Petrova, une sorcière Bennett… Amusant quand on y pense. Emily et moi étions très proches, » susurra Katherine en caressant la main de Bonnie.

La jeune sorcière retira sa main et Katherine prit l’air troublé.

« Non ? Etrange, j’aurais cru que toi et Elena…

- Abrège Katherine. »

 

La vampire soupira.

« Tu as libéré des masses de pouvoirs Bonnie, seulement tu ne sais pas comment t’en servir et tu nous mets tous en danger.

- Quoi ?

- Les chasseurs de sorcières, Bonnie… »

La sorcière déglutit et Katherine se pencha vers elle.

« Je connais quelqu’un, un homme, qui peut t’aider, disons à rester dans l’ombre. Mais en échange, je veux que tu m’aides. »

 

Bonnie secoua la tête.

« Plutôt crever.

- C’est ce qui t’arrivera si je ne t’aide pas. Ecoute Bonnie, il y a une amulette. »

Bonnie se troubla.

« Tu parles de l’amulette de Klaus ?

- Je vois qu’il n’a pas perdu de temps. Donc tu sais que Klaus veut l’amulette pour faire redevenir Elena humaine.

- Et faire de nouveaux hybrides, grinça Bonnie.

- Tu as compris ça ? Bravo ! Elijah veut se servir de l’amulette pour tuer le côté vampire de Klaus. Mais ça risque de tous nous tuer aussi, aussi j’ai pensé à une autre solution. »

 

Bonnie regarda Katherine d’un air surpris.

« Explique.

- Je veux que tu l’utilises pour faire de moi une originelle. La chose est possible, Emily a cherché toute sa vie comment faire mais elle n’avait pas le cran d’invoquer les puissances démoniaques.

- Si tu crois que je vais t’aider, tu

- Attends ! La coupa Katherine. Si tu fais de moi une originelle, tous ceux dont je suis à l’origine de la transformation seront de ma lignée.

- Et plus de celle de Klaus, souffla Bonnie.

- Tu as tout compris, murmura Katherine. Ta mère sera sauvée, ainsi que ton amie Caroline et les Salvatore.

- Et Tyler ? »

 

Katherine tiqua puis lui tapota la main.

« Je suis sure que tu trouveras un moyen. Alors qu’en dis-tu ?

- Et on pourra rendre son humanité à Elena ?

- Si tu y tiens… Et même à ta mère si tu insistes vraiment mais je doute que tu aies assez de pouvoirs pour ça, du moins pas encore. »

Bonnie réfléchit un instant.

« Pourquoi tiens tu tellement à devenir une originelle ?

- Pour tuer Klaus sans mourir à mon tour. » Rétorqua Katherine.

 

Bonnie la regarda sans comprendre et Katherine laissa ses sentiments s’exprimer pour la première fois depuis longtemps.

« Lorsque j’ai échappé à Klaus et que je suis devenue vampire, mon premier geste a été de retourner chez moi. »

Bonnie la regarda avec lassitude et Katherine tourna un regard chaviré vers elle.

« Il les avait tous massacrés Bonnie. Mon père, mes petites sœurs, mon frère et plus que tout ma mère. »

Bonnie hoqueta, surprise par la soudaine humanité que lui dévoilait Katherine et celle-ci inspira avant de se forcer à museler ses sentiments à nouveau.

« Alors tu vois Bonnie, je te laisserais sauver qui tu voudras dès l’instant où tu feras de moi une originelle et que tu me laisseras tuer Klaus. »

 

Bonnie inspira profondément.

« Et si j’accepte ton plan ?

- On aura toutes les deux quelque chose à y gagner Bonnie. Penses-y. Tu sais où me trouver, en attendant pas un mot. »

Bonnie tenta de répondre mais Katherine avait déjà disparu.

 

()()

 

Elena claqua la portière de la voiture tandis que Stefan se tenait sur le seuil.

« Stefan, je suis désolée, j’avais besoin de prendre l’air et

- Tu n’as pas te justifier, la coupa Stefan avant de l’embrasser sur le front. Rentre. »

Elena évita le regard de Damon et pénétra dans le manoir.

 

«  Belle soirée frangin non ? »

Stefan se rua vers Damon, tous crocs dehors.

« Ne fait plus jamais ça.

- Quoi ? Emmener Elena se changer les idées ?

- Tu sais très bien de quoi je parle, elle m’a choisi.

- Mais elle a besoin de mon aide et tant qu’elle ne me demande pas de partir, je reste. Faudra t’y faire. »

 

Stefan inspira longuement puis se décida à rejoindre Elena.

 

()()

 

Elena sursauta alors que Stefan s’approchait d’elle et il soupira.

« Que s’est-il passé ce soir ? »

Elena secoua la tête.

« Rien, il ne s’est rien passé avec Damon, Stefan, je te le promets, c’est

- Je ne me soucie pas de Damon Elena mais de toi. » Répondit calmement Stefan.

A ces mots la jeune femme se décomposa et Stefan la serra contre lui.

« Tu sais que tu peux tout me dire Elena. »

 

Elle secoua la tête.

« C’était horrible, il y avait Matt et ce sang… »

A cette pensée, son visage se tendit dans la soif et Stefan la prit par les épaules.

« Hey Elena, respire, regarde moi. »

Elle hocha la tête et au bout de quelques minutes de lutte, Elena finit par reprendre le contrôle.

« Maintenant dis-moi.

- Je, j’ai pas su me contrôler Stefan, si Damon n’avait pas été là, je… »

 

Stefan grinça des dents et la serra un peu plus contre lui.

« Ce n’était pas ta faute Elena, c’est Damon le responsable, jamais il n’aurait du te faire sortir aussi vite.

- Et alors quoi ? On enferme Elena sous cloche ? On la garde dans cette maison pour l’éternité ? Charmante perspective, » intervint Damon.

 

Agacé, Stefan se retourna vers son frère.

« C’est une conversation privée Damon.

- Vraiment ? Pourtant c’est encore ma maison, mon salon. Déclara Damon en se servant un verre de whisky. Tu devrais en prendre un aussi Elena, ça aide. »

La jeune femme ne réagit pas et Damon ricana.

« Je vois Saint Stefan a parlé, exit le méchant Damon. Très bien, libre à toi après tout. Si tu veux passer ton éternité à te morfondre et à écrire tes sombres pensées dans un stupide journal comme mon frère c’est ton choix. »

Stefan soupira.

« Il n’est pas question de ça. Demain j’emmènerais Elena dans les bois et

- Et Bambi va à nouveau perdre sa mère, » ironisa Damon.

 

Elena inspira.

« Arrêtez… Damon, je ne veux pas prendre le risque que ce qui s’est produit ce soir recommence.

- C’est pour ça que tu dois apprendre à te contrôler Elena. Répondit Damon.

- Je lui apprendrai. Intervint Stefan.

- En courant après des lapins ? Je t’en prie Stefan…Si Elena ne se confronte pas au sang humain et n’apprend pas à gérer ça dès le début, elle sera incapable d’y faire face ensuite.

- Damon, gronda Stefan.

- Exactement comme toi petit frère, persifla Damon avant de se tourner vers Elena. Tu sais que j’ai raison. »

 

La jeune femme ne répondit pas, visiblement hésitante et Damon reposa son verre.

«  Très bien, je vous laisse entre amoureux. Elena tu sais où me trouver. »

 

Une fois Damon sortit, Stefan se tourna vers Elena.

« Ne l’écoute pas. Demain, je t’apprendrais et… Elena ? »

La jeune femme leva un regard bouleversé vers lui.

« Et s’il avait raison Stefan ? Si… je devenais

- Un éventreur ? » Persifla Stefan.

Elena se décomposa et l’attrapa par le bras.

« Stefan non, tu sais que je ne t’ai jamais vu comme ça, c’est juste que

- Que tu préfères apparemment la méthode de Damon à la mienne. La coupa Stefan. J’ai compris Elena.

- Stefan, ça ne remet pas en cause ce que nous vivons ni mon choix, » souffla Elena.

 

Stefan lui adressa un long regard blessé.

« Mais depuis ton réveil tous tes choix ont été ceux de Damon. Penses-y Elena. »

Elena déglutit tandis que Stefan se dirigeait vers la porte.

« Quoi que tu choisisses Elena, je t’aimerais toujours. » Lâcha-t-il avant de sortir.

Chapitre 8                                                                                            Chapitre 10

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Ladypirate (jeudi, 13 décembre 2012 16:52)

    Franchement, j'ai jamais compris pourquoi Stefan tenait tant à faire "l'éducation vampirique" d'Elena : à 150 ans, il n'est pas fichu de se contrôler dès qu'il y a un peu trop de sang !! lol
    Vouloir la forcer à suivre un régime végétarien est ridicule, Caroline se nourrit de sang humain et elle n'est pas un monstre (elle a tué une ou deux personnes comme tous les vampires au début) Damon a raison, espérons qu'Elena l'écoutera :)
    April et Jérémy sont mignons ensemble ^^
    Katherine est apparemment la seule qui cherche à détruire Klaus et qui n'a pas oublié à quel point il est dangereux (Stefan et Damon sont occupés avec Elena et Tyler règle ses problèmes de couple avec Caroline ^^)

  • #2

    JessSwann (jeudi, 13 décembre 2012)

    Bah c'est effectivement ce que Damon lui dit : il ne peut pas trop l'aider...
    Elena a du mal à écouter Damon quand Stefan lui dit de faire l'inverse ^^
    April et Jeremy me barbent autant l'un que l'autre du coup je les groupe mdrrr
    Katherine a un côté rancunier mdrrr