Chapitre 13 Échange de sang

Bonnie regarda avec incrédulité le bâtiment devant lequel Katherine venait de garer.

 

« Sérieux, une université ?

 

- On dit qu’il y a pas de meilleur endroit pour apprendre, répondit Katherine. Allez sort de là. »

 

Une moue dubitative aux lèvres, Bonnie lui emboita le pas.

 

«  Je ne sais pas ce qui m’a pris de te suivre…

 

- Quelle question, tu savais que je suis ta meilleure chance de t’en sortir. » Lâcha Katherine avant de pousser la porte d’un bureau.

 

 

 

Le jeune homme qui était assis dans ce dernier, grommela :

 

«  J’ai dit que j’étais occupé.

 

- Même pour moi ?

 

- Katherine ! 

 

- Professeur Shane. » Murmura cette dernière d’un ton mutin.

 

 

 

Bonnie se sentit rougir tandis qu’ils s’étreignaient et détourna le regard en voyant Katherine se coller contre l’homme pour un baiser langoureux.

 

«  C’est pas vrai, » murmura la jeune sorcière.

 

Katherine soupira et se retourna vers elle.

 

« C’est pas possible ce que tu peux être rabat-joie ! Emily était beaucoup plus amusante.

 

- Dans ce cas, demande lui de t’aider, riposta Bonnie.

 

- Très drôle… Professeur je te présente Bonnie Bennett, Bonnie, le professeur Shane. »

 

 

 

L’homme écarquilla les yeux.

 

« Une Bennett ? Tu rigoles Katherine…

 

- Pur souche et pas la plus amusante de la lignée si tu veux mon avis, mais une des plus douées alors je la supporte. »

 

Bonnie reçut la poignée de main enthousiaste du jeune professeur avec surprise.

 

« Bonnie vraiment c’est un plaisir de vous connaitre.

 

- Moi aussi mais…

 

- On va abréger les présentations, intervint Katherine. Lui, expert en toutes sortes de magie, elle sorcière qui est passée du côté sombre et a fait brûler tout le Conseil de la ville d’où elle vient.

 

- Katherine ! S’exclama Bonnie, choquée.

 

- Bon d’accord, t’en as épargné trois… Quatre si on compte Damon mais ça, t’aurais pu t’en dispenser. Bon Shane t’en dis quoi ? »

 

 

 

Bonnie sentit le regard brillant de l’homme se poser sur elle et frémit.

 

« J’en dis, on commence quand ?

 

- J’étais sûre que tu répondrais ça, s’amusa Katherine. On se retrouve chez toi ?

 

- Je finis mes cours à cinq heures, il y a de quoi manger dans le frigo.

 

- T’es trop chou, sourit Katherine avant de l’embrasser à nouveau plus brièvement. Allez Bonnie on y va. »

 

Interdite, Bonnie regarda la scène avec stupéfaction et Katherine soupira.

 

« Bouge ! C’est pas vrai t’es lente d’esprit ou quoi ?

 

- Tu veux parier ? Ragea Bonnie dont les nerfs avaient été mis à rude épreuve durant les heures passées avec la vampire.

 

- Mmm rebelle, j’adore ça, mais faut mieux pas nous faire remarquer, » déclara Katherine.

 

 

 

Avec un soupir exaspéré, Bonnie lui emboita le pas.

 

 

 

()()

 

 

 

Klaus releva la tête alors que Tyler déboulait dans le salon.

 

« Je peux savoir qui t’a autorisé à venir me voir ?

 

- Personne et j’ai pas besoin de ta permission pour faire quoi que ce soit. Je vais être bref : lâche Caroline. »

 

Agacé, Klaus grinça des dents.

 

« C’est la seconde fois de la journée que j’entends ça et ça fait une fois de trop. »

 

 

 

Sans que Tyler ait eu le temps de s’écarter, il se retrouva plaqué contre le mur et à demi étranglé tandis que la main libre de Klaus était contre son torse.

 

« Tu commences à vraiment m’énerver Lockwood.

 

- Tu me tueras pas, siffla Tyler à demi étranglé.

 

- Ah oui ? Qu’est ce qui te fait croire ça ?

 

- T’as pas réussi à créer tant d’hybrides que ça… » Couina Tyler.

 

 

 

Klaus fit un effort visible pour se calmer puis le relâcha.

 

« Tu marques un point. Dégage avant que je me dise qu’un de moins ne changera rien. »

 

Tyler respira profondément et avança vers la porte.

 

« Au fait Klaus,

 

- Quoi encore ?

 

- Je voulais te dire que ton petit plan n’avait pas marché. Caroline et moi on s’est expliqué et elle a compris. Bonne journée. »

 

 

 

Klaus poussa un hurlement de fureur et balaya la table d’un geste sous l’œil narquois d’Elijah.

 

«  Un problème mon frère ? » Ironisa-t-il.

 

Klaus se força au calme et se tourna vers lui.

 

«  Non, rien d’important…

 

- Ah j’avais cru, » répondit Elijah avant de tourner les talons.

 

Un sourire aux lèvres, Klaus le rappela.

 

«  Elijah ?

 

- Oui Niklaus…

 

- Quand tu auras ta petite Petrova favorite au téléphone, dis-lui que si jamais elle tente de me doubler je la donne en pâture à des loups garous. »

 

 

 

Elijah ferma à demi les yeux.

 

« Je le ferais, répondit-il d’une voix égale.

 

- J’en suis certain. » Pavoisa Klaus avant de sortir d’un pas nerveux.

 

Une fois seul, Elijah soupira.

 

« Oh c’est pas vrai Katarina mais qu’as-tu encore fait ? »

 

 

 

()()

 

 

 

Stefan salua d’un sourire Rebekah et la jeune fille le regarda avec surprise.

 

« Tu me parles encore ? »

 

Stefan se retint de lui sauter à la gorge et se força à lui sourire.

 

« Je me suis dit que comme on est tous des vampires maintenant et qu’on va être forcés de cohabiter il valait mieux faire des efforts maintenant.

 

- Bien essayé Stefan mais je ne te crois pas une seconde. Qu’est-ce que tu veux ? »

 

 

 

Stefan inspira longuement.

 

« D’accord, je cherche ton collier.

 

- Tu veux dire l’amulette que veut mon frère, sourit Rebekah mi-figue, mi-raisin.

 

- Si tu veux. Une idée de l’endroit où elle peut se trouver ? »

 

Rebekah sourit.

 

« Absolument aucune, demande à ta chère Elena, après tout c’est à ELLE que tu as offert MON collier. »

 

Stefan soupira.

 

« Je vois…

 

- Il était à moi, tu n’avais pas le droit de lui offrir ! »

 

 

 

Stefan la fixa.

 

« Ton frère m’avait fait oublier Rebekah.

 

- Oui mais maintenant tu te souviens. »

 

Stefan secoua la tête.

 

« Je suis désolé Rebekah ça ne change rien sur mes sentiments pour Elena.

 

- Elle est amoureuse de ton frère, tu as remarqué, non ? » Ironisa Rebekah.

 

Stefan grimaça.

 

« Touché, admit-il. Mais amoureuse de Damon ou non ça ne change rien Rebekah alors s’il te plait, si tu sais quelque chose, dis le moi. »

 

 

 

Rebekah réfléchit quelques instants.

 

« Admirable…

 

- Moque-toi de moi tant que tu veux du moment que tu me dis ce que tu sais. »

 

Rebekah sourit et s’approcha de lui jusqu’à ce que leurs bouches se frôlent.

 

«  J’ai mieux à te proposer Stefan. Tu persuades Matt de me pardonner et je te dirais ce que je sais.

 

- Donc tu sais quelque chose…

 

- Peut-être, répondit Rebekah avec des mines de chatte gourmande.

 

- Pourquoi tu ne l’hypnotises pas ? » Suggéra Stefan. 

 

 

 

Le sourire de Rebekah s’effaça.

 

« Parce que je veux qu’il soit sincère avec moi, Stefan tout ce que je veux c’est une deuxième chance. S’il te plait, fais ça pour moi. »

 

 

 

Stefan plongea ses yeux dans les siens et réalisa avec stupeur que pour une fois Rebekah était sincère.

 

«  D’accord, je verrais ce que je peux faire mais je veux ta parole qu’en échange tu me diras TOUT ce que tu sais.

 

-Promis, » murmura Rebekah en lui effleurant la joue des lèvres.

 

 

 

Resté seul, Stefan marmonna.

 

« Convaincre Matt de pardonner Rebekah, facile… » Ironisa t’il.

 

 

 

()()

 

 

 

Katherine souleva un des nombreux pots de fleurs en habituée des lieux et s’effaça pour laisser entrer Bonnie.

 

 

 

La jeune sorcière se tourna vers elle.

 

« C’est qui ce Shane ?

 

- Un ami. Répondit Katherine.

 

- Un ami ???

 

- Qu’est ce qui te surprend ? J’en ai quelques-uns tu sais,

 

- C’est justement ça qui est étonnant. »

 

 

 

Katherine fouilla le frigo et en sortit une poche de sang.

 

« Très drôle. »

 

Ecœurée, Bonnie détourna les yeux et en profita pour examiner la pièce. Les murs de l’endroit étaient recouverts de masques africains et de grigris en tout genre qui firent frissonner Bonnie.

 

«  Pas très accueillant…

 

- C’est pas le but. Shane se fiche des invités, ce qui l’intéresse ce sont les gens comme toi et moi. »

 

 

 

Bonnie s’assit sur un coin libre de canapé.

 

«  Et vous vous êtes connus comment ? Je veux dire, vous semblez plutôt proches non ?

 

- Oh non pitié… Quatre heures ensemble dans une voiture et tu crois qu’on est devenues copines ?

 

- Je demandais ça pour parler.

 

- Et bien abstiens toi, tout ce que tu as besoin de savoir c’est que Shane en sait assez pour t’aider et qu’on peut lui faire confiance.

 

- Franchement, je me demande ce qu’Emily pouvait te trouver, » grinça Bonnie.

 

 

 

Katherine s’essuya la bouche d’un revers de main et sourit. 

 

«  Devine, murmura t’elle d’un ton provoquant en se penchant sur le visage de Bonnie.

 

- Je suis désolée mais je ne vois pas.

 

- Ah bon ? Surprenant, j’aurais cru qu’Elena et toi…

 

- Elena et moi quoi ????

 

- Rien laisse tomber, allume la télé plutôt, j’ai envie de voir si tes exploits font toujours la une. »

 

 

 

()()

 

 

 

Stefan regarda Caroline et Elena remonter l’allée avec un sourire.

 

« Alors cette première leçon ?

 

- Très bien, » répondit Elena avant de l’embrasser légèrement.

 

Caroline tiqua tandis qu’Elena se dérobait.

 

« Je vais me changer, j’ai envie d’aller faire un tour en ville, voir Jeremy.

 

- Je t’accompagne si tu veux, » proposa Stefan.

 

 

 

Elena sourit.

 

« Ça serait super.

 

- Et moi j’en profiterai pour aller voir Tyler, » renchérit Bonnie.

 

 

 

Une fois Elena partie, Stefan attira Caroline à l’écart.

 

« Qu’est ce qui s’est passé ?

 

- Rien… murmura Caroline d’une voix chevrotante.

 

- Caroline… » Gronda Stefan.

 

 

 

La blonde prit l’air embêté.

 

« Rien je te jure, et puis Elena est mon amie et

 

- Qu’est-ce que Damon a fait ? »

 

 

 

()()

 

 

 

« T’a échappé à ton chien de garde blond ? »

 

Elena sursauta et se tourna vers Damon.

 

«  L’appelle pas comme ça, en plus Caroline essaie vraiment de m’aider.

 

- Si tu le dis, alors c’est quoi le programme ? Diner tranquille à la maison devant la télé ?

 

- Non j’allais me changer pour aller voir Jeremy.

 

- Oh si tu veux je t’accompagne, ça donnera l’occasion à Blondie d’aller batifoler avec son loup garou. »

 

 

 

Elena soupira.

 

« Non Damon. Stefan vient avec moi.

 

- Ouh je vois, Mr parfait est rentré.

 

- Oui Stefan est rentré et j’aimerais que vous fassiez des efforts pour vous entendre.

 

- Dis le lui, répondit Damon sur le ton d’une évidence.

 

- Non Damon c’est à toi que je le dis parce que ce qui s’est passé cet après-midi…

 

- Je me demandais quand tu allais te décider à en parler.

 

-… ne doit pas se reproduire.

 

- Pourquoi ? C’était agréable non ? Je sais que tu as adoré. »

 

 

 

Elena se sentit rougir.

 

« C’est pas la question Damon, je, je crois qu’on aurait pas dû faire ça. 

 

- Pourquoi ? Parce que tu as aimé ?

 

- Damon, soupira Elena. On en a déjà parlé et c’est justement pour ça que je ne voulais pas que tu me serves de professeur. J’ai pas envie que tu te fasses de fausses idées. »

 

Le sourire de Damon s’effaça.

 

« Message reçu Elena. »

 

Sans attendre il tourna les talons et Elena leva la main pour le retenir avant de soupirer.

 

 

 

« C’est Stefan, Damon, ça a toujours été Stefan »

 

Alors pourquoi avait-elle l’impression que son cœur venait de se briser ?

 

 

 

()()

 

 

 

« Ecoute c’est trois fois rien, c’est juste que je me suis absentée quelques minutes pour parler avec Tyler et Damon a pris la relève avec Elena, c’est tout. »

 

Stefan fixa Caroline et elle détourna le regard.

 

« Tu es trop mal à l’aise pour qu’il n’y ait que ça. Dis-moi ce qu’il a fait.

 

- Rien, juste… Stefan j’ai promis à Elena de ne rien te dire. »

 

 

 

Stefan la regarda avec angoisse.

 

«  Il l’a mordue ?

 

- Bon si tu devines c’est pas comme si j’avais parlé hein… »

 

Stefan serra les poings et son visage se déforma.

 

«  Stefan ?

 

- Contente-toi de me dire ce que tu as vu.

 

-Mais rien, juste Damon qui mordait Elena et

 

- Et ?

 

- Arrête de me regarder comme ça, tu me fais peur. Ils ne se sont pas embrassés, ni rien, il l’a mordue, elle l’a mordu fin de l’histoire. »

 

 

 

Stefan la saisit par les épaules.

 

« Ils ont écha ngés leur sang ?

 

- Oui, enfin je sais pas comment ça s’appelle…

 

- DAMON !! » Hurla Stefan avant de se précipiter vers la maison.

 

 

 

()()

 

 

 

Damon était tranquillement en train de siroter son verre lorsque Stefan lui bondit dessus. Avec une force décuplée par la rage, Stefan le plaqua au sol et attrapa une chaise de sa main libre.

 

« COMMENT TU AS OSE !!!

 

- Oh c’est pas vrai, gémit Damon. Cette fille ne sait donc pas se taire. »

 

 

 

Stefan le maintint au sol avec rage et cassa d’un geste brusque un des pieds de la chaise.

 

« CETTE FOIS TU AS DEPASSE LES BORNES ! » Ragea-t-il avant de lever le bras.

 

Sur le seuil Caroline gémit.

 

« Oh mon dieu… »

 

Elle cherchait comment intervenir lorsqu’Elena déboula dans la pièce et se plaça entre le pieu et Damon.

 

«  Stefan arrête !!

 

- Elena non ! » S’écria Damon.

 

 

 

Abasourdi, Stefan recula et lâcha le pieu qu’il tenait.

 

« Tu peux me dire ce que tu as fait Damon ? Pesta la jeune femme.

 

- Mais rien, j’étais en train de boire un verre quand il est arrivé comme un fou. »

 

Le regard noyé de larmes, Stefan secoua la tête et Elena se mordit la lèvre.

 

« Stefan, je ne comprends pas…

 

- Vous avez échangé votre sang !!! » Sanglota à demi Stefan.

 

 

 

Interdite, Elena regarda Caroline.

 

« J’ai rien dit, il a deviné.

 

- Stefan, je ne comprends pas, reprit Elena. Je, ce n’était qu’une, qu’une leçon pour m’apprendre à mordre sans faire mal, je »

 

Stefan leva les yeux vers elle tandis que Damon prenait l’air embarrassé.

 

«  Non toi tu ne savais pas mais lui si.

 

- Quoi ? Stefan je comprends pas là… »

 

Damon leva la main pour parler.

 

« Il y a peut-être un tout petit truc que j’ai oublié de te dire, je, comment dire. »

 

 

 

A bout de nerfs, Stefan fixa Elena.

 

« Elena, pour les vampires échanger son sang est l’acte le plus intime qui existe, c’est comme, comme s’ils faisaient l’amour. »

 

Elena blêmit tandis que Caroline écarquillait les yeux. Furieuse, Elena se tourna vers Damon.

 

« Et bien sûr tu le savais !

 

- Bah… »

 

 

 

La main d’Elena s’écrasa avec violence sur sa joue.

 

«  Ne t’approche plus jamais de moi Damon. Je suis sérieuse, si jamais tu essaies encore de profiter de moi, je te jure que c’est moi qui planterais ce pieu dans ton cœur. »

 

Damon blêmit et son visage se ferma aussitôt.

 

«  Bien.

 

- C’est ça va-t’en !!! Hurla Elena, folle de rage tandis qu’il avançait vers la porte. Et surtout ne reviens plus jamais !!! »

 

 

 

Damon s’immobilisa sur le seuil.

 

« T’inquiète pas pour ça Elena, je ne comptais pas le faire. »

 

 

 

Sourde à ses paroles, Elena se pencha sur Stefan.

 

« Je suis désolée, je ne savais pas, si j’avais su, j’aurais, c’est avec toi que j’aurais partagé ça, je te jure.

 

- Sauf que moi, je ne suis pas sûr de pouvoir m’arrêter, ragea Stefan. Même avec toi. »

 

Emue, Elena le serra contre elle.

 

«  Je suis désolée, » sanglota-t-elle.

 

Stefan se troubla devant sa tristesse et l’enlaça.

 

«  C’est pas ta faute, c’est pas à toi que j’en veux. »

 

 

 

Leurs bouches se rejoignirent pour un long baiser et Caroline se tourna vers la porte. Là, elle vit Damon ouvrir la portière de la voiture.

 

« Oh pourvu que je fasse pas encore une bêtise, » souffla-t-elle avant de se précipiter à sa poursuite.

 

 

 

()()

 

 

 

«  Damon attend !

 

- Dégage. » Répondit Damon sans la regarder.

 

 

 

Caroline l’attrapa par le bras.

 

« Damon, je suis désolée, je ne savais pas, j’ai rien dit je te jure, c’est Stefan qui a deviné et

 

- Te fatigue pas, je m’en fous. »

 

 

 

Caroline le fixa tandis qu’il montait en voiture.

 

« Attend tu fais quoi là ?

 

- Je m’en vais, ça se voit pas ? »

 

Damon démarra et Caroline se glissa in extrémis à ses côtés.

 

« Bordel Blondie descend.

 

- Tu vas quand même pas partir pour de bon hein ? »

 

 

 

Damon serra les mâchoires et garda les yeux fixés sur la route avant de freiner brutalement.

 

« Tu l’as entendue comme moi, elle veut plus me voir. Maintenant t’es gentille tu descends. »

 

Caroline se mordit la lèvre.

 

«  Damon,  elle le pensait pas.

 

- Bien sûr que si, descend de là. »

 

 

 

Caroline secoua négativement la tête.

 

« Non. »

 

Damon frappa un grand coup sur le volant.

 

« Bordel de merde Caroline je suis pas d’humeur là alors tu prends tes affaires et tu dégages !! »

 

 

 

Caroline frémit tandis qu’il sortait de la voiture et faisait le tour. Là, il arracha à demi la portière et la saisit par le bras.

 

« DEHORS !!!!

 

- Arrête !! Damon arrête ! Si tu pars, Elena ne me le pardonnera jamais. »

 

Damon la projeta sur le sol.

 

« Ça c’est le cadet de mes soucis Caroline. Quand à Elena, elle n’a pas besoin de moi, elle a Stefan, elle a Bonnie, Matt et toute votre bande de ratés ! »

 

 

 

Caroline haleta.

 

« Elle t’aime. »

 

Damon s’immobilisa un bref instant et se tourna vers elle.

 

« Mais elle aime plus Stefan. »

 

Sur ces mots, il démarra en trombe, laissant Caroline sur le bas-côté.

 

 

 

()()

 

 

 

Elena soupira alors que Stefan l’embrassait à nouveau.

 

« Je t’aime, souffla-t-elle.

 

- Moi aussi… »

 

 

 

Depuis le seuil, Caroline leur adressa un sourire contrit.

 

« Hey, désolée de vous interrompre. Elena, je pourrais te parler ?

 

- Si c’est pour t’excuser c’est pas la peine, c’était pas ta faute, t’as rien fait de mal, contrairement à Damon, cracha Elena avec rage.

 

- Justement c’est de Damon dont je voudrais te parler, » répondit Caroline d’une petite voix.

 

 

 

Stefan fixa Caroline qui lui répondit par un regard contrit.

 

« Désolée, je tombe mal, mais… »

 

Stefan ferma à demi les yeux.

 

« Je vois… Je crois qu’il vaut mieux que je vous laisse.

 

- Non, Stefan, quoique Damon ait pu faire cette fois je m’en fiche. » Répondit Elena.

 

Caroline se décomposa et Stefan embrassa légèrement Elena sur le front.

 

«  Je crois que tu devrais l’écouter. Je serais au Mystic Grill, si tu as besoin appelle moi.

 

- Stefan non !!! On ne va pas laisser Damon continuer à gâcher notre vie.

 

- Ecoute Caroline et réfléchis bien. » Lâcha Stefan à regret avant de sortir.

 

 

 

Elena se tourna vers son amie.

 

« Qu’est ce qui te prend !

 

- Oh Elena je suis désolée mais il est parti.

 

- Et alors qu’est-ce que tu veux que ça me fasse ?

 

- Elena, souffla doucement Caroline. Il est parti pour de bon, il ne compte pas revenir et crois-moi il ne plaisantait pas. »

 

 

 

Elena s’immobilisa net et porta la main à sa gorge.

 

« Que… quoi…

 

- Damon est parti Elena. »

 

 

 

Des larmes montèrent dans les yeux d’Elena et elle se laissa tomber sur le sol.

 

«  Non.

 

- Elena j’ai essayé de le retenir, je te jure. »Balbutia Caroline, inquiète devant sa réaction.

 

Le regard vide, Elena ne répondit pas.

 

 

 

()()

 

 

 

« Le jour où j’en choisirais un des deux, je perdrais l’autre pour toujours Matt et une part de moi a peur de faire le mauvais choix. »

 


Chapitre 12                                                                                                       Chapitre 14


Écrire commentaire

Commentaires: 0