Chapitre 12 Cours particuliers

Sitôt certain qu’Elena était en sécurité avec Caroline, Stefan se dirigea vers sa voiture.

« Tu nous quittes déjà ? Ma parole, tu es devenu très occupé. » Ironisa Damon dans son dos.

Stefan s’immobilisa et inspira longuement.

« Je dois retrouver Bonnie. »

Damon soupira avec exagération.

« Ah oui c’est vrai, pour qu’elle inverse le sort d’Elena.

- Si elle en est capable oui.

- Et si Elena n’en avait pas envie ? Souffla Damon. Si finalement, elle se plaisait en vampire ?

- Aucune chance. Mais si la chose est possible, je lui laisserai le choix. »

 

Damon ricana.

« Hmm, et si elle décide de rester vampire ? »

Stefan grimaça et Damon se pencha vers lui.

« En fait ce n’est pas pour Elena que tu fais ça au fond, c’est pour toi…

- Damon…

- Parce que tu as peur qu’au bout du compte elle réalise que je suis bien plus amusant que toi. »

Stefan se crispa.

« J’en déduis que tu ne vas pas m’aider à retrouver Bonnie.

- Perspicace le frangin… » Lâcha Damon avant de faire demi-tour.

Stefan lui suivit des yeux.

« Et qu’est-ce que tu comptes faire de ta journée au juste ? »

Damon sourit.

« Je pense que je vais rester à la maison, au cas où Caroline se retrouverait débordée par la situation. »

 

Stefan songea qu’il n’en ratait décidément pas une.

«  Je vois.

- Je te retiens pas, bonne journée Stefan…

- C’est ça toi aussi. » Siffla Stefan.

Damon se retourna une ultime fois.

« Oh et tant que tu y es, demande toi quelles raisons Katherine pourrait avoir d’aider Bonnie… Je suis sûr que ça serait intéressant. »

Stefan grimaça et s’avoua que son frère n’avait pas tort. Katherine avait sûrement un plan tordu en tête. Restait à découvrir lequel.

 

()()

 

« Bon on commence par quoi ? » Demanda Elena à Caroline.

La blonde hésita.

« Et bien je n’ai jamais fait ça avant mais je pense que le mieux ça serait de te contrôler face à la vue du sang.

- Oui pour éviter que ce qui est arrivé avec Matt se produise à nouveau, admit Elena.

- Quoi ? Qu’est ce qui s’est passé avec Matt ? »

Elena ouvrit la bouche pour répondre mais la sonnerie du portable de Caroline lui coupa la parole.

« Tsss encore Tyler, » ragea la blonde avant d’appuyer sur le bouton stop.

 

Surprise, Elena la regarda faire.

« Tu réponds pas ?

- Non. Bon je vais chercher une poche de sang.

- Attends Caroline, qu’est ce qui se passe ? J’ai raté un épisode ou quoi ?

- Trop long à t’expliquer.

- Caroline ? »

 

La blonde prit une inspiration et fixa son amie.

« Tyler a couché avec une fille pendant qu’il était dans les Appalaches et elle vient de débarquer mais malgré ça, il se permet de me faire une scène pour ce qui s’est passé avec Klaus. Voilà. » Débita t’elle d’une traite.

Caroline fit demi-tour mais Elena la rattrapa.

« Attends j’suis larguée là, il s’est passé quoi avec Klaus ? »

La blonde soupira avec agacement.

« Pourquoi tout le monde fait une montagne du fait que j’ai, disons, fait quelque chose avec Klaus pensant que c’était Tyler alors que Tyler a couché avec une autre qu’il pouvait difficilement confondre avec moi ! »

 

Elena écarquilla les yeux.

« Attends, Klaus et toi, vous… »

Caroline inspira profondément.

« Je pensais que c’était Tyler et bien sûr Klaus n’a rien fait pour me détromper alors oui Elena, j’ai fait l’amour avec Klaus, d’une certaine façon. »

Elena sembla digérer la nouvelle puis :

«  Et Tyler est au courant ??

- Oui, je viens de te le dire.

- Wahoo… Et pour l’autre fille ?

- Un loup garou. Elle s’est pointée hier chez Tyler et bien sûr Klaus lui a donné rendez-vous.

- Klaus dans le corps de Tyler donc, mais qu’est ce qui te prouve que ce n’est pas Klaus qui a couché avec cette fille dans le corps de Tyler ? »

 

Caroline déglutit.

« T’es gentille d’essayer de trouver des excuses à Tyler mais Klaus n’a rien à voir là-dedans. Il a rencontré cette fille dans les Appalaches et si j’en crois ce qu’elle a laissé sous-entendre, c’était plutôt chaud entre eux.

- Tu lui as parlé ? S’étonna Elena.

- Je t’ l’ai dit, Klaus lui avait donné rendez-vous au Mystic Grill, enfin Tyler

- J’ai compris, la coupa Elena. Mais tu as parlé à Tyler ? Il dit quoi ?

- Hier soir. Il dit qu’il m’aime et que ce ne signifiait rien,

- Dans ce cas où est le problème ? Je veux dire, d’accord il t’a trompée mais peut-être qu’il avait des raisons, que c’était à cause de ses transformations, tu as dit toi-même qu’il ne se contrôlait plus quand il était en loup garou. »

 

Caroline la regarda avec incrédulité.

« Tu es sensée être mon amie Elena ! Pourquoi tu prends la défense de Tyler ?

- Oh non, non, non Caroline, s’alarma Elena. Je prends la défense de personne, je dis juste qu’il y a peut-être une explication à tout ça.

- Comme il y en a une sur le fait que tu n’arrives pas à t’éloigner de Damon ? » Répondit Caroline du tac au tac.

Elena se rembrunit immédiatement et Caroline prit l’air désolé.

« Excuse-moi, c’était pas cool de dire ça. En plus je sais que tu fais vraiment des efforts pour t’éloigner de lui. C’est juste qu’après tout ce que Tyler et moi avons traversé, c’est dur d’apprendre ça. »

 

Elena sourit légèrement pour la rassurer.

« T’inquiète je comprends et si t’as besoin de parler, je suis là. »

Caroline s’efforça de prendre une expression bravache.

« Ca va t’en fait pas, et puis je sais que tu as beaucoup à gérer en ce moment sans avoir en plus à t’occuper du drame de ma relation avec Tyler. »

Elena sourit devant le ton mélodramatique que prenait Caroline.

«  Tu aurais du m’en parler, ce que m’arrive c’est… Mais ce n’est pas pour ça que je ne suis plus là pour mes amies. Quand l’as-tu découvert ?

- Hier soir. »

Elena grimaça avant de la regarder avec attention.

« Attend, hier soir ? C’est pour ça que tu es venue en fait, tu voulais en parler et moi j’ai rien trouvé de mieux à faire que de te saouler avec mes problèmes, Caroline je suis désolée.

- T’inquiète, ça va aller. Et puis tu avais grand besoin de parler aussi je crois.

- Oui mais…

- C’est bon Elena, la coupa Caroline avant de reprendre en affichant un grand sourire. Bon je vais chercher ce sang. »

 

()()

 

Klaus fixa Stefan avec rage.

« Katarina a fait QUOI ??? »

Stefan soupira, il savait que Klaus accueillerait mal la nouvelle mais à ce point…

« Apparemment, elle a écouté notre conversation avec le sheriff Forbes et est partie chercher Bonnie. »

Klaus fulmina.

«  Je crois que c’était plutôt clair, la vraie question est : comment as-tu pu être assez bête pour la laisser faire ? »

 

Stefan se crispa.

« Et comment j’étais sensé deviner que Bonnie suivrait Katherine ?

- Tu es sûr qu’elle l’a fait de son plein gré ? »

Stefan adressa un regard éloquent à Klaus tandis que le téléphone de ce dernier vibrait. Klaus fixa l’appareil, un sourire féroce aux lèvres.

« T’as intérêt à avoir une bonne explication Katarina. Déclara t’il en décrochant.

-Oh, à ce que je vois les nouvelles vont vite. Qui a parlé, non laisse-moi deviner… Stefan.

- Je ne suis pas d’humeur à jouer à tes petits jeux Katarina. Dis-moi où est ma sorcière et vite.

- Quoi ? C’est comme ça que tu me remercies de te venir en aide ?

- Me venir en aide ?

- Stefan t’as dit qu’un chasseur de sorcière était en ville ? J’ai pris les devants et j’emmène Bonnie voir un ami à moi, quelqu’un qui pourra l’aider à canaliser tous ses sombres pouvoirs… »

 

Klaus sembla réfléchir quelques secondes et Stefan en profita.

« Est-ce que Bonnie va bien ? Dis-lui de me la passer !

- Bonnie, Stefan s’inquiète, tu veux bien le rassurer ?

- Je vais bien, ne vous en faites pas, cria Bonnie.

- Oh ça suffit, coupa Klaus. Donc tu emmènes Bonnie voir quelqu’un qui va l’aider à développer ses pouvoirs ?

- Tous tes sorciers sont morts non ? »

Klaus soupira.

« Je veux que tu m’appelles chaque jour Katarina et si jamais tu tentes quelque chose…

- Je sais tu me tues. Au revoir Klaus, embrasse Stefan pour moi. »

 

Klaus regarda avec rage son téléphone tandis que Stefan soupirait.

« Pour sa défense, elle a l’air de savoir ce qu’elle fait.

- Elle prépare quelque chose, gronda Klaus.

- Katherine n’est pas stupide, elle ne prendrait pas le risque de te mécontenter une fois de plus. » Tenta Stefan.

Pour toute réponse, Klaus lui adressa un regard noir.

 

()()

 

« Vous semblez soucieux Lord Niklaus.

- Non, ne vous en faites pas ma chère Katarina, c’est juste mon frère qui me pose quelques problèmes, un simple différent familial qui sera résolu après la pleine lune.

- La pleine lune ?

- Oubliez ça Katarina, j’ai parlé sans réfléchir. »

 

Un silence puis :

« Lord Elijah me semble pourtant beaucoup vous aimer, il est visible que votre frère ferait n’importe quoi pour vous plaire. Comme tout le monde ici, d’ailleurs.

- Mais pas vous, Katarina.

- Je ne suis pas tout le monde. »

 

()()

 

Klaus revint au présent et fixa Stefan.

« Soit, à présent il faudrait localiser l’amulette.

- Je l’avais donnée à Elena, soupira Stefan.

- Et qu’en a-t-elle fait ?

- Je crois qu’elle l’a rendue à Rebekah.

- Tu crois ou tu en es sûr ? »

 

Stefan soupira.

« Je vais parler à Rebekah,

- Bonne idée, je ne sais pas pourquoi mais ma sœur ne me fait pas confiance, » ironisa Klaus.

Stefan s’autorisa un sourire, puis,

«  Par contre, j’aimerais que les choses soient claires Klaus. Si je t’aide c’est pour soigner Elena. Pour qu’elle retrouve une vie normale, pas pour qu’elle devienne une poche de sang pour tes hybrides. »

Klaus eut un petit sourire désagréable et lui posa la main sur l’épaule.

« Mon cher Stefan, si ta petite Bonnie est aussi douée que je le pense, Elena deviendra un accessoire totalement inutile à mes yeux. »

 

Leurs regards se nouèrent un instant et Stefan céda.

« Bien. Une dernière chose.

- Laquelle, gronda Klaus avec lassitude.

- Caroline. Tu la laisses. »

Cette fois Klaus le fixa, furieux.

« Attention Stefan, tu outrepasses les bonnes dispositions que j’ai à ton égard… »

Stefan leva les mains en guise d’apaisement.

« Je dis juste que tu n’obtiendras rien de Caroline en la harcelant comme tu le fais.

-Oh et que devrais-je faire selon toi ? La laisser filer le parfait amour avec mon hybride ?

- Il s’appelle Tyler. Grinça Stefan. Et si tu veux vraiment Caroline, tu devrais prêter un peu plus de considération à ses amis, ça compte pour elle.

- A commencer par ta chère Elena n’est-ce pas ? Stefan… Je te l’ai dit, si Bonnie est à la hauteur, je laisserais ton double Petrova couler des jours heureux…

- Bonnie sera à la hauteur, assura Stefan.

- Si tu le dis. Arrange-toi pour contrôler Katarina, sinon elle ne sera pas la seule Petrova à en subir les conséquences.  Gronda Klaus avant prendre une expression aimable. Au travail Stefan. »

 

Resté seul, Stefan grimaça. Devoir compter sur Katherine pour sauver Elena ne lui plaisait décidément pas du tout.

 

()()

 

«  Résidence Salvatore, Damon à votre service.

- Damon ?? C’est Tyler.

- Ah non désolé on fait pas dans les hybrides. »

 

Incrédule, Tyler regarda son portable.

« Je le crois pas, il a raccroché… 

- Un problème chéri ? »

 

Tyler se retourna vers sa mère.

« Non, non, enfin tu veux bien appeler Damon et me le passer ? »

Carol haussa le sourcil et Tyler s’empressa de la rassurer.

« Rien de grave t’en fait pas.

- Mmm, dis moi Tyler, on a pas eu l’occasion de reparler de cette fille, Hayley ? »

 

Vouant mentalement Klaus aux feux de l’enfer, Tyler se força à sourire.

« Une connaissance, t’en fait pas.

- Elle avait l’air d’être plus d’une connaissance de ce que j’ai vu. »

Tyler soupira.

«  Maman…

- D’accord pas envie d’en parler, mais si tu changes d’avis, tu sais que tu peux

- J’ai juste besoin que tu appelles Damon d’accord ! S’il te plait, » se força à ajouter Tyler.

 

()()

 

«  Damon Salvatore, que puis-je faire pour notre délicieuse maire ?

- Damon ne raccroche pas, je veux juste savoir si Caroline est chez vous.

- Pourquoi ? Elle ne répond pas à tes appels ?

- Ok donc elle est chez vous. Tu sais si elle compte venir me voir ? »

 

Damon s’approcha de la fenêtre et observa quelques minutes Caroline en train de se démener devant une Elena morose.

« Damon ?

- Si tu veux mon avis, elle est là pour un certain temps.

- Ok, à tout de suite. »

 

Damon grimaça et regarda son téléphone.

« Où il a vu que je l’invitais ? C’est dingue ça, ces hybrides sont vraiment sans gêne.» Persifla-t-il avant d’aller se servir un verre.

 

()()

 

Caroline fixa Elena, découragée.

« Non, Elena, non !! »

Le nez dans la poche de sang frais, Elena grogna. Elle mourrait de faim, elle avait tellement faim que ça commençait à l’alarmer, arriverait elle seulement à se sentir un jour rassasiée ?

«  ELENA !!! »

 

Cette fois Elena releva la tête et Caroline soupira.

« Tu dois apprendre à contrôler ça. C’est comme, comme quand tu manges un gâteau, tu sais certaines filles se goinfrent, c’est d’ailleurs pour ça qu’elles n’arrivent jamais à être pompom girl, je l’ai toujours dit : entre le sucre et les pompons il faut choisir, enfin bref, j’en étais où ? »

 

Elena lui lança un regard éloquent.

« Je suis pas très bonne hein ? » Grimaça Caroline.

Elena ouvrit la bouche pour rassurer son amie mais l’arrivée de Damon l’en dispensa.

« Hybride dans tous ses états dans le salon.

- Oh c’est pas vrai ! Ne me dis pas que tu l’as laissé entrer ! Pesta Caroline.

- La maison est ouverte à tous les vents, j’y peux rien, » répondit Damon.

 

Elena regarda son amie.

« Tu devrais y aller, c’est important que vous parliez,

- T’es sûre ?

- Mais oui, t’en fait pas.

- Je reste avec Elena. » Annonça Damon.

Caroline tiqua.

«  Je sais pas.

- Caroline, la coupa Elena. Je gère, ça va. »

 

Le regard de la blonde passa de l’un à l’autre et finalement elle s’inclina.

« Bon, si tu le dis, décida-t-elle d’un ton peu convaincu.

- Il t’attend Caroline, » lui rappela Elena.

Caroline prit une grande inspiration et se dirigea vers la maison.

« Et pas de tâches sur mon tapis, je l’ai payé une fortune ! » Lui cria Damon.

 

Elena lui donna un coup de coude et il la regarda.

« Quoi ?

- C’est pas le moment c’est tout… » Lâcha la jeune fille.

 

Un silence retomba puis Damon la fixa.

« C’est moi où Blondie n’avait pas envie que je reste avec toi.

- Caroline est mon amie, elle se soucie de moi.

- Et pas moi donc… »

 

Elena soupira.

« Damon …

- Non, non c’est pas grave… Alors ces cours, ça se passe bien ? »

Elena lui adressa un regard éloquent et Damon grimaça à la vue des poches vides qui jonchaient la pelouse.

«  Mouais, pas terrible. »

 

()()

 

Tyler se précipita vers Caroline.

« Caroline écoute.

- Je t’ai dit que je ne voulais plus te voir.

- Je sais, mais écoute moi quelques secondes, je suis désolé. J’aurais du te parler d’Hayley plus tôt et je l’aurais fait si on avait pas eu tant de choses à gérer.

- Tu veux parler de Klaus ? » Le coupa Caroline avec acidité.

 

Tyler soupira et se força au calme.

« Oui Klaus. Il te tourne autour et vous vous êtes rapprochés pendant mon absence, alors quand j’ai vu ça j’ai été jaloux et je me suis dit que c’était pas le moment de parler d’Hayley et puis après,

- Après ?

- Ecoute Caroline, je ne peux pas changer ce que j’ai fait. J’ai couché avec Hayley c’est vrai mais ça ne change rien à mes sentiments pour toi. »

Bouleversée, Caroline se détourna.

« Comment tu peux dire ça ? »

 

Tyler la rattrapa par le bras.

« Parce que je t’aime Caroline. Quand on a cru, quand on a cru qu’on allait tous mourir, quand JE croyais que j’allais mourir, ce n’était pas à Hayley que je pensais, ni avec Hayley que je voulais être

- Tu pourrais arrêter de dire son prénom tout le temps ?

- Mais avec TOI Caroline. Et s’il fallait que je meure pour que tu sois en sécurité, je mourrais avec plaisir. »

Cette fois Caroline frissonna.

« Tyler….

- Je t’aime Caroline. » Murmura-t-il avant de se pencher pour l’embrasser.

 

Emue Caroline noua ses bras autour de son cou et répondit à son baiser avant de se détacher.

« Tu aurais au moins pu apporter des fleurs.

- J’en ai pris, murmura Tyler en se penchant pour ramasser un bouquet de roses rouges. J’attendais juste d’être certain que tu ne me le jettes pas à la figure. »

Caroline sourit et l’attira à elle.

 

()()

 

Dans le jardin, Damon ironisa.

« Pas de hurlements, pas d’hybride furieux, ni d’hystérique blonde. Je dirais que ça se passe bien.

- Tant mieux, je suis contente que ça s’arrange pour l’une d’entre nous. » Lâcha Elena.

Damon, la regarda, légèrement interrogateur.

« Ce qui veut dire ?

- Rien laisse tomber. »

 

Elena se détourna tandis que Damon approchait.

« Pourquoi tu refuses mon aide Elena ? »

Les épaules de la jeune fille s’affaissèrent et elle se retourna pour lui faire face.

« Damon, ça serait pas bien, pas honnête vis-à-vis de toi. Je veux dire, j’aime Stefan et

- Et c’est Stefan qui pense que c’est une mauvaise idée que je t’apprenne. Voilà pourquoi Blondie est là. »

 

Elena se sentit rougir.

« Damon non, c’est pas la faute de Stefan, c’est

- Allez c’est bon Elena… Soupira Damon avant de se pencher pour ramasser une poche à moitié vidée. C’est efficace au moins ? »

Elena grimaça.

« Si tu me dis oui je ne te croirais pas, ça fait dix minutes que je vous observe et franchement j’avais jamais rien vu d’aussi pitoyable… »

 

Elena lui lança un regard noir et Damon leva les mains en guise d’apaisement.

« Ok j’ai rien dit, n’empêche que c’est pas en suçant des poches de sang que tu apprendras comment réagir face à une veine remplie de sang frais. Enfin moi je dis ça, j’y connais rien après tout, j’ai que cent cinquante ans d’expérience, une broutille face à une routarde comme Blondie. »

Elena soupira.

« Elle s’appelle Caroline.

- Oui c’est ce que j’ai dit, enfin, je te laisse, continue comme ça, tu pourras difficilement faire pire. »

 

Elena se mordit la lèvre avec agacement tandis qu’il s’éloignait puis.

« Et en admettant, je dis bien en admettant que je te demandais de bien vouloir m’apprendre, comment tu t’y prendrais ? »

Damon sourit légèrement puis se retourna.

« Et bien déjà exit les poches de sang.

- Ah non Damon, c’est trop dangereux !

- Exercice pratique, je suis certain que tu ne sais même pas comment mordre correctement ta proie, enfin pour lui faire le moins mal possible. »

 

Elena grimaça.

« Caroline pense que je devrais déjà apprendre à me contrôler avec des poches de sang.

- Foutaises Elena et tu le sais ! Apprendre à se contrôler c’est apprendre où mordre, qui mordre, comment mordre et quand s’arrêter. Pas forcément dans cet ordre-là d’ailleurs.

- C’est-à-dire ? Demanda Elena avec méfiance.

- Le mieux c’est de le sentir, » la testa Damon en approchant.

 

La gorge sèche, Elena le fixa tandis qu’il approchait. L’air sérieux, Damon se plaça derrière elle et glissa ses lèvres contre son cou.

« Tu dois toujours trouver la veine et mordre une fois, en plein dedans. »

Elena haleta, brusquement consciente de son corps contre le sien.

« Je te montre ? Murmura Damon à son oreille.

- D’accord. » S’entendit elle répondre.

 

Un gémissement lui échappa alors que les dents de Damon se plantaient dans sa gorge et elle se laissa aller contre son torse.

« Nourris toi aussi, »murmura Damon au bout de quelques secondes.

Elena déglutit tandis qu’il posait son poignet contre ses lèvres et elle le mordit sans réfléchir.

« Voilà doucement, » souffla Damon en l’attirant contre lui.

 

Elena soupira alors qu’il se penchait à nouveau sur son cou et ferma les yeux. Jamais elle n’aurait imaginé pouvoir ressentir une chose pareille. Dans sa bouche le sang de Damon avait une saveur suave, plus douce qu’aucune des sucreries qu’elle avait jamais goutées. Elle sentit la caresse des lèvres de Damon sur sa peau et sa langue la chatouilla tandis qu’il buvait lentement son sang. Un nouveau gémissement lui échappa et elle se força à calquer son rythme sur celui de Damon.

« C’est mieux, gémit-il. Tu y es Elena. »

 

Elena inspira profondément tandis que le plaisir déferlait en elle et elle appuya un peu plus ses lèvres contre la peau de Damon. C’était bon, meilleur que tout ce qu’elle avait jamais pu éprouver avant. Son bas ventre se tendit brutalement tandis que la morsure de Damon se faisait elle aussi plus vorace.

 

Pendant une seconde ils ne firent plus qu’un puis….

 

« ELENA !!! Arrête ! Damon lâche la !! »

 

Elena, les jambes coupées, cligna des yeux alors que l’étreinte cessait et Damon haleta.

 

«  Mais vous faisiez quoi tous les deux ! » S’insurgea Caroline.

Encore à demi ivre de sang et de plaisir, Elena sourit bêtement, incapable de répondre tandis que Damon sifflait entre ses dents.

« Ouh… Murmura-t-il.

- Damon ! Qu’est-ce que tu lui as fait ? Elena ? Ça va ? » S’inquiéta Caroline en l’absence de réponse de son amie.

Troublée, Elena hocha la tête.

« Ça va Caroline, Damon me montrait juste, comment, comment…

- La meilleure façon de mordre une victime vivante, vint à son secours Damon. Mais maintenant que tu es revenue jouer les professeurs, je m’en voudrais de m’imposer. Elena si tu as besoin de conseils, mon offre tient toujours… »

 

Incapable de le retenir, Elena posa un regard troublé sur Caroline.

« Elena ? T’es sûre que ça va ?

- Oui, oui, se reprit Elena. Damon, c’était juste pour me montrer, une sorte d’exercice pratique. »

Caroline la regarda d’un air incrédule.

« T’es sûre parce que ça ressemblait pas à un exercice, d’où j’étais on aurait plus dit que vous étiez en train de faire l’amour ou quelque chose du genre. »

 

Mal à l’aise, Elena déglutit au souvenir du plaisir qu’elle avait éprouvé durant leur brève étreinte. Elle ne savait pas ce qu’elle avait préféré, offrir son sang à Damon ou prendre le sien.

« ELENA, ouh ouh. La rappela Caroline. T’as entendu ce que je viens de te dire ?

- Oui, non, écoute Caroline on pourrait pas remettre la suite à plus tard parce que là… »

Caroline grimaça légèrement.

« D’accord si tu veux, mais…

- Ecoute, il s’est rien passé d’accord. S’il te plait t’en parle pas à Stefan. Murmura Elena.

- Oui, d’accord mais s’il s’est rien passé pourquoi tu veux le cacher à Stefan ?

- Parce que ça lui plairait pas c’est tout. S’il te plait Caroline, il y a déjà assez de tensions entre eux.

- Mmm, répondit la blonde, visiblement peu convaincue. Enfin si tu dis qu’il n’y a rien… »

 

Elena soupira.

« Merci, et avec Tyler alors ? »

Cette fois Caroline tourna un visage pétillant de joie vers elle.

« Il m’a dit qu’il m’aimait.

- Donc tu lui as pardonné, je suis contente.

- Il avait amené des roses alors… »

Elena sourit.

« Viens on va marcher et tu vas tout me raconter, je veux tout savoir, enfin pas les détails trop intimes hein. » Plaisanta-t-elle.

Chapitre 11                                                                                            Chapitre 13

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Dupont (jeudi, 04 décembre 2014 18:09)

    Quand c'est que tu met la suite

  • #2

    Jess Swann (jeudi, 04 décembre 2014 18:13)

    Oh mince... désolée en fait j'ai du écrire encore 5 ou 6 chapitres et j'ai arrêté parce que j'ai décroché un contrat d'édition entretemps :( du coup... j'ai abandonné celle ci