Chapitre 23 Le choix

 

Elizabeth sourit avec indulgence tandis que Jack se précipitait vers la barre de son navire. Elle suivit le pirate des yeux et le vit caresser amoureusement le bois de son navire. Les yeux brillants, Jack se tourna vers Norrington.

« Ex Amiral, Prenez donc la barre et conduisez nous à Tortuga. »

Norrington hoqueta, surpris.

« Vous me faites confiance ?

- Pourquoi pas ? »

 

Elizabeth sourit brièvement et se retourna malgré elle vers Port Royal. Les bras de Will l'entourèrent et les lèvres du jeune homme se posèrent dans son cou.

« J'ai tellement rêvé de cet instant. »murmura-t-il.

Elizabeth se dégagea de son étreinte et se tourna vers lui.

« Je suis désolée Will, je, je ne peux pas. »

Le visage du jeune forgeron se troubla avant de s'éclairer à nouveau.

« Bien sûr, je comprends après ce qui s'est…

- Tais toi, le coupa Elizabeth. Ne parle pas de lui. Jamais. »

Will blêmit et Elizabeth lui tourna le dos pour aller jusqu'au bastingage.

 

Les yeux fixés sur l'horizon, Elizabeth sentit la boule augmenter dans sa gorge. Elle ne savait pas pourquoi elle avait repoussé Will. Il essayait juste d'être gentil, de lui montrer qu'il l'aimait encore malgré tout ce qui aurait pu les séparer. Pourtant, elle ne parvenait pas à s'en réjouir.

« Elizabeth je suis désolé, pardonne moi. » murmura Will en s'accoudant à ses côtés.

Pendant une fraction de seconde, le cœur d'Elizabeth se gonfla d'amour et elle se tourna vers Will.

« Non, c'est moi. Dans quelques jours, tout ira mieux... Murmura-t-elle sans y croire.

- Il t'a fait tellement de mal.

- Non, pas tant que ça, il est…commença Elizabeth avant de se reprendre. C'est juste difficile de n'être qu'un pion, murmura-t-elle.

- Quoi ? Elizabeth je ne comprends pas… »

La jeune femme se tourna vers lui, agacée.

« Tu ne comprends donc jamais rien ?

- Je ne sais pas, » bredouilla Will.

Sa réponse finit d'agacer la jeune femme et elle s'éloigna.

« Elizabeth ! »

 

Elle grimaça en l'entendant et secoua la tête. Will n'avait que ces mots à la bouche. Pardon. Je suis désolé. Elizabeth. Depuis deux semaines qu'ils se voyaient quotidiennement, il n'avait fait que lui jurer son amour sans écouter ce qu'elle lui disait. Sans répondre. A tel point qu'elle commençait à douter qu'il l'écoute. Elle se crispa en imaginant la réponse qu'aurait eue Beckett si elle lui avait dit la même chose. Un sourire amusé se forma sur ses lèvres. Nul doute qu'il lui aurait répondu avec ironie… « Comment considérer autrement une femme qui négocie ses faveurs ? » Elle serra le bastingage à cette pensée et elle se tourna vers Will. Le jeune homme lui renvoya un sourire naïf et elle songea qu'il avait l'air stupide.

 

Choquée par cette pensée, Elizabeth déglutit.

« Je vais dans ma cabine, je suis épuisée.

- Je t'accompagne ? Demanda Will avec hésitations.

- Sûrement pas ! » Lui lança-t-elle avant de s'éloigner.

 

()()

 

Will la regarda s'éloigner, le cœur lourd.

« Tu ne la suis pas ? demanda Jack.

- Elle ne le veut pas. »

Jack grimaça et soupira.

« Je vais lui parler.

- Elle veut être seule !

- Elle m'écoutera. » rétorqua Jack avant de rejoindre Elizabeth.

 

()()

 

Sans se donner la peine de frapper, Jack pénétra dans la cabine où la jeune femme avait trouvé refuge. Le pirate ferma brièvement les yeux en la découvrant assise à côté de la fenêtre et fixant Port Royal qui disparaissait à l'horizon.

« C'est à ce point-là… lui lança-t-il d'un ton faussement léger.

- Que voulez-vous dire ? » Répondit Elizabeth.

Leurs yeux se sondèrent et la jeune femme fut la première à baisser les siens.

« Vous le savez trésor.

- Il a tué mon père. » Murmura Elizabeth.

Le visage de Jack se crispa douloureusement et il s'approcha d'elle.

« Mais il ne nous a pas tués, nous.

- Il a tué mon père, répéta Elizabeth. Et je l'ai laissé me, je l'ai laissé… » Balbutia t'elle en sanglotant.

 

Jack la serra contre lui et caressa lentement ses cheveux.

« Quelquefois… commença-t-il lentement. Quelquefois il faut savoir pardonner.

- Que voulez-vous dire ?

- Que je vous ai pardonné Lizzie. Vous n'aviez pas le choix. Peut-être, j'ai peine à croire ce que je vais dire, mais peut-être qu'il ne l'avait pas non plus. »

Elizabeth se mordit les lèvres tandis que son cœur accélérait.

« Il ne veut plus de moi. Il m'a chassée. »

Jack secoua la tête à regret.

« Aucun homme ne peut ne pas vouloir de vous trésor. »

Elizabeth sourit légèrement et Jack soupira.

« Lizzie, si vous lui fermez votre cœur, vous le perdrez pour toujours. »

 

Elizabeth tourna son regard vers Port Royal avant de se détourner à regret.

« Je ne peux pas faire endurer cela à Will, pas après…

- Lui mentir ne le rendra pas plus heureux. »

Elizabeth le regarda, interdite.

« Vous ne voulez pas de moi à bord.

- Au contraire. Si je pouvais je ne garderai que vous, souffla Jack. Mais pas comme ça. »

 

Elizabeth baissa les yeux.

« Dans quelques jours tout ira mieux. »

Jack la regarda et la força à lever le visage vers lui. Ses mains se posèrent sur les siennes alors qu'il glissait son compas entre ses doigts.

« Ouvrez le Lizzie.

- Jack, non.

- Ouvrez-le. » Répéta le pirate d'une voix triste.

Elizabeth, sentit des larmes de désespoir monter en elle alors qu'elle ouvrait le compas. En une fraction de seconde l'aiguille se fixa. Elle indiquait Port Royal.

« Ce compas se trompe…murmura Elizabeth.

- Vous savez que non, répondit Jack, le cœur lourd. Lizzie… »

Les yeux de la jeune femme croisèrent les siens et le pirate se leva.

« Je viendrai vous chercher. »

 

()()

 

La mine sombre, Jack s'approcha de Norrington.

« Amiral, confiez donc la barre à Mr Gibbs et conduisez Turner dans ses quartiers. »

James se tourna vers le pirate.

« Vous allez faire demi-tour n'est-ce pas ?

- Qu'est ce qui vous fait penser ça ?

- Sparrow, Turner est stupide pas moi. »

 

Jack soupira.

« Je vais faire demi-tour. Admit-i.

- Beckett… Finalement c'est lui qu'elle a choisi. Je ne l'aurais pas cru. Pas plus que je n'aurais cru que vous agiriez ainsi.

- Norrington ! Pesta Jack.

- Vous l'aimez donc à ce point, » poursuivit James d'une voix songeuse.

Jack ne répondit pas et Norrington sourit cyniquement.

« On dirait que nous avons plus en commun que je ne le pensais.

- On dirait, maintenant si vous pouviez….

- Eloigner Turner tout en vous laissant le champ libre ? suggéra Norrington.

- Décidément vous avez des dispositions pour la piraterie… » Répondit mollement Jack.

Les deux hommes se sourirent et James se dirigea vers Will.

« Allons Turner il faut dormir, vous prendrez le prochain quart. »

 

Quelques heures plus tard

 

Elizabeth s'avança sur le pont désert et Jack lui fit un sourire triste.

« Les rames sont dedans. Je me suis approché des côtes autant que possible.

- Jack, je ne sais pas si….

- Bien sûr que si vous savez. »

Elizabeth baissa les yeux avant de se forcer à relever le menton.

« Mais Will

- Je veillerais sur cet imbécile, sourit Jack.

- Merci. » Murmura Elizabeth.

 

Ils se regardèrent pendant un long moment et la jeune femme se tourna vers la chaloupe, le cœur battant.

« Elizabeth, la retint Jack. Si, si Beckett, s'il était assez fou pour vous… commença-t-il avant de s'interrompre. Le Pearl passera la prochaine semaine à Tortuga. »

Des larmes de reconnaissance humidifièrent les yeux de la jeune femme.

« Vous êtes quelqu'un de bien Jack. De vraiment bien.

- Ne le dites surtout pas autour de vous, » ironisa le pirate.

 

Elizabeth sourit légèrement et il s'avança vers elle. Sans qu'elle ait pu prévoir son geste, Jack l'enlaça et l'embrassa avec ardeur. La jeune femme répondit à son baiser sans réserves et rougit alors qu'il la relâchait.

« J'ai toujours rêvé de faire ça, murmura Jack.

- Jack, ça aurait pu…commença Elizabeth.

- Je sais trésor » la coupa Jack en caressant sa joue.

 

Elizabeth hésita mais son regard se posa malgré elle sur Port Royal.

« Soyez heureuse mon ange, même si vous avez un goût exécrable en matière d'hommes, se força à ironiser Jack.

- Pas tant que ça, murmura la jeune femme. Vous vous ressemblez beaucoup…

- Trésor, ne m'insultez pas », plaisanta le pirate.

Ils se sourirent et Elizabeth hocha la tête.

« Merci Jack. »

La gorge nouée, le pirate la suivit des yeux alors qu'elle montait dans la chaloupe.

« C'est de bonne guerre Lord Beckett » murmura t'il tristement avant de se reprendre.

Il avait une nymphe à éviter.

 

()()

 

Elizabeth débarqua à l'aube aux abords de Port Royal. La jeune femme glissa le capuchon de sa capeline sur son visage et entra dans la ville, surprise par son calme.

« Que se passe-t-il ? » demanda-t-elle à une commère.

La vieille femme la regarda.

« La ville est en deuil, la femme de Lord Beckett est malade depuis hier, parait qu'elle va mourir si c'est pas d'jà fait… On dit que ce salaud est inconsolable. Il a p'tete un cœur finalement. »

Celui d'Elizabeth s'arrêta net et elle dissimula son visage un peu plus.

 

La jeune femme traversa la ville avec un sentiment d'irréalité. Les gens étaient vêtus de noir. Un deuil ordonné par Beckett ainsi qu'elle l'apprit en cours de route.

 

Finalement, elle parvint à la demeure de Beckett et aperçut Mercer.

« Lord Beckett ne veut voir personne. » lui lança t'il.

La jeune femme hésita avant de choisir de ne pas se faire reconnaitre. Feignant la soumission, elle contourna le bâtiment et pénétra par la porte de service.

 

Une fois à l'intérieur, elle se précipita vers le bureau de Beckett. Il était vide. Le cœur d'Elizabeth se serra puis, elle se dirigea instinctivement vers sa chambre. Sans faire de bruit, elle ouvrit la porte et réprima un cri de surprise en découvrant Beckett assit devant sa coiffeuse, occupé à jouer avec son alliance.

 

L'homme leva un regard délavé et la vit dans le miroir.

« J'aurais dû me douter que vous étiez le genre de femme à vouloir vous venger », ironisa t'il.

Elizabeth ferma la porte derrière elle et Beckett tenta de se redresser.

« Quelle arme avez-vous choisi Elizabeth ? Je suis surpris, je ne pensais pas vous voir seule à moins que vos amants ne vous attendent derrière la porte ?

- Cutler, je ne suis pas venue pour ça. » Souffla la jeune femme.

Beckett cilla.

« C'est la seconde fois que vous m'appelez par mon prénom. La première c'était... » Murmura-t-il avant de s'interrompre, le regard vide.

 

Elizabeth le regarda avec stupeur.

« Mais vous êtes saoul !

- Une proie facile, je doute de pouvoir vous contrer, ironisa le lord. Allons ma chère finissez en.

- Je ne suis pas venue vous tuer.

- Pourquoi êtes-vous ici alors ? »

Elizabeth se mordit la lèvre.

« J'ai quitté Will.

- Ah… Et qui est l'heureux élu ? Sparrow ? Norrington ? Un autre ? »

 

Elizabeth ne répondit pas et Beckett empoigna ses bijoux.

« Sparrow évidemment, vous êtes venue pour les pierres, prenez les ma chère, je n'en ferais rien. »

Le cœur lourd, Elizabeth le fixa.

« Je suis venue pour vous. »

Beckett cilla puis son regard reprit son expression vide. Le cœur serré, Elizabeth s'approcha.

« Cutler…

- Etes-vous à court d'argent ?

- NON ! Je suis revenue parce que, parce que…. » Balbutia la jeune femme.

Beckett hoqueta et la fixa.

« Parce que ? » se força-t-il à demander d'une voix calme

Elizabeth baissa les yeux.

« Oubliez ça, je n'aurais pas dû, » murmura-t-elle avant de se tourner vers la porte.

 

La voix de Beckett s'éleva, rêveuse.

« Un jour vous m'avez demandé pourquoi je vous avais proposé ce marché que nous avions. »

Elizabeth s'immobilisa.

« Je m'en souviens, vous avez dit qu'il n'y avait pas de justification. »

Beckett sourit avec ironie.

« J'ai menti. J'en avais une ma chère, mais vous ne la comprendriez pas.

- Je ne suis pas aussi stupide que vous semblez le croire, rétorqua Elizabeth.

- Non. Vous voulez donc une victoire Madame, soit, après tout c'est de bonne guerre.» persifla le Lord avant de reprendre une longue gorgée d'alcool à même la bouteille.

 

Elizabeth recula, surprise par son comportement.

« La vérité Elizabeth c'est que dès le premier instant je vous ai désirée. » ragea Beckett.

Surprise, Elizabeth ne répondit pas et il poursuivit d'un ton rendu hargneux par l'alcool.

« Vous étiez si belle, si jeune, si offerte à un autre et en même temps trop intelligente pour cet idiot de Turner ! Je vous ai voulue. J'aurais fait n'importe quoi pour vous. Si vous me l'aviez demandé, j'aurais libéré Sparrow, Jones et le reste rien que pour vous avoir… » Souffla-t-il avec amertume.

Le cœur d'Elizabeth accéléra et elle avança vers lui.

« Vous êtes amoureux de moi ? murmura-t-elle, choquée.

- Vous êtes cruelle Elizabeth. Mais c'est de bonne guerre, soupira le lord. Je l'admets, j'ai cru pouvoir vous séduire, mais vous avez été assez claire à ce sujet. Même l'enfant n'aurait rien changé. Et le moment venu, je n'ai pas pu le choisir, même si c'était la seule chose que j'aurais pu avoir de vous. »

Elizabeth blêmit.

« Vous, vous leur avez dit de me sauver ?

- Je ne pouvais pas vous savoir morte. » Murmura Beckett.

Elizabeth poussa un gémissement et secoua la tête.

« C'est de la folie, vous n'auriez pas du.

- Je sais. » Murmura Beckett.

 

Ils se regardèrent pendant une fraction de seconde et Elizabeth avança.

« Cutler, je ne veux plus être un pion. »

Le lord la fixa et pour la première fois, Elizabeth lut de l'indécision dans son regard.

« Que voulez-vous être dans ce cas ?

- Une reine…. Murmura-t-elle. La votre si vous voulez de moi. »

Beckett déglutit.

« Et vos amis pirates ?

- Je propose un accord, sourit Elizabeth. Vous les laissez tranquille et en échange je suis à vous. Entièrement.

- Si je refuse ? Souffla Beckett en l'enlaçant

- Je suis à vous, » murmura Elizabeth presque timidement.

Beckett plongea son regard dans le sien et effleura ses lèvres.

« Nous avons un accord Lady Beckett »

 

Elizabeth sentit la caresse de sa langue sur la sienne puis le lord s'écarta.

« Je suis trop saoul ma chère, vous m'avez mis à genoux. La victoire est votre. Echec et mat, soupira t'il.

- Une Reine ne peut combattre son propre Roi », répondit Elizabeth en souriant.

Beckett lui sourit en retour.

« J'ai toujours aimé votre sens de la répartie.

- Je vous aime, souffla Elizabeth sans se retenir.

- Chut, ne devenez pas une de ces imbéciles soumises…. Murmura Beckett. Vous n'êtes pas une courtisane, vous êtes ma femme.

- Mais je vous aime, murmura Elizabeth. Même si vous êtes ignoble. »

Beckett sourit et la serra contre lui.

« Je vous aime aussi mais je ne vous laisserais pas en abuser ma chère.

- Dans ce cas il semble que nous soyons amenés à négocier, » sourit Elizabeth.

 

Beckett la regarda quelques secondes et recula.

« Lady Beckett… » Commença-t-il en mettant le genou à terre, la bague qu'elle lui avait rendue entre ses doigts

Elizabeth retint son souffle.

« Acceptez-vous d'être pleinement ma femme ?

- Oui. Souffla la jeune femme. Si vous acceptez nos désaccords.

- Je ne le voyais pas autrement, murmura Beckett en baisant sa main après y avoir glissé l'anneau. Négocions ma chère. »

 

Elizabeth lui sourit, la gorge étranglée par des larmes de joie.

« La nuit de noce ?

- Je ne voudrais pas vous en priver, murmura Beckett en la soulevant. Je sais à quel point ce manque peut vous rendre hargneuse.

- Dans ce cas tâchez d'être à la hauteur, » souffla Elizabeth avant de l'embrasser avec passion.

 

()()

 

Will fixa Jack.

« Tu l'as vendue à Beckett ! Il faut la délivrer. »

Norrington soupira exagérément et se pencha vers Will.

« Elle ne veut pas être délivrée.

- Quoi ?

- Elle l'aime », précisa Jack.

Will se décomposa. Norrington reprit.

« Allez Turner, c'est de bonne guerre. » lui asséna t'il tandis que Jack riait jaune.

Chapitre 22                                                                                                  Epilogue

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Ladypirate (lundi, 16 janvier 2012 19:51)

    YES!!!!
    Alors là, c'est une fin idéale : Elizabeth comprend que Will est un idiot, il y a du Sparra <3, et Beckett gagne finalement lol
    ("Tu ne comprends jamais rien ?" " Je ne sais pas" XD)

  • #2

    JessSwann (lundi, 16 janvier 2012 21:22)

    Mdrrrrr j'avoue me suis fait plaisir mais tant que ça plait...

  • #3

    Sharkna (mardi, 08 mai 2012 02:58)

    pauvre will quand même . Même si il est pas toujours très intelligent il reste très gentil et dévouer .

    Après mine de rien je suis contente quel reste avec cutler ,je me répète elle va pas avec will lol

  • #4

    JessSwann (mardi, 08 mai 2012 09:12)

    Là oui Will a tout perdu mais franchement avec Liz ça ne marcherait pas , elle va mieux avec Cutler

  • #5

    megan (dimanche, 12 octobre 2014 12:17)

    quel belle fin !

  • #6

    Jess Swann (dimanche, 12 octobre 2014 12:30)

    Merciiii