Chapitre 1 Le marché

Pendant qu'Elizabeth négociait avec Lord Beckett, Will, lui, tournait en rond dans sa geôle, mortellement inquiet.

« Qu'est-ce qu'il attend d'elle ! Bon sang Elizabeth … »

Allongé sur le sol, Jack le suivit des yeux et sourit.

« J'ai bien une idée mais je doute qu'elle te plaise. »

Will se retourna vivement vers lui.

« Quoi ? Si tu sais quelque chose, parle ! »

Jack grimaça à la vue de ses yeux exorbités par l'angoisse et haussa les épaules.

« Du calme petit. Je ne sais rien de plus que toi. Mais j'ai pas besoin de ça pour imaginer ce que Beckett pourrait vouloir de la belle demoiselle. »

Will blêmit et Jack ricana.

« Allons William. Tu l'as bien remarqué non ? Notre Lizzie a un succès…mortel »

 

Gibbs recula alors que Will semblait faire de gros efforts pour se calmer et Pintel et Ragetti ricanèrent.

« Ça, la poupée… »

La lame de Will se planta à côté de la tête de Jack et le pirate leva les yeux au ciel.

« Quoi ?

- Elizabeth, si tu as raison. Comment peux-tu rester là alors qu'elle est seule avec ce, ce…

- Si elle est seule avec lui c'est entièrement ta faute. » Commenta calmement Jack.

Will se détourna et étreignit les barreaux, le visage blême.

« Jack. » tenta Gibbs.

Le pirate se leva.

« C'est la vérité ! Si ce rat, ce moins que rien, ce traître mutin ne nous avait pas vendu à Beckett, Elizabeth serait encore gentiment assise sur le pont du Pearl à pleurer son père. Et nous aussi ! Enfin pas à pleurer son père ce qui n'aurait aucun sens mais…

- Tais-toi » souffla Will d'une voix blanche.

Jack haussa à nouveau les épaules et Will souffla douloureusement.

« Allons petit ça sera vite passé….A moins que la demoiselle soit assez bête pour refuser de négocier.

- Négocier ! Mais négocier quoi ? » Hurla Will.

 

Jack ne répondit pas, le regard fixé sur un point derrière lui. Le jeune homme se retourna et faillit défaillir de soulagement en découvrant Elizabeth, flanquée de l'inquiétant Mercer.

« Jack a raison. Déclara Elizabeth d'une voix tremblante. Beckett voulait négocier. »

Les yeux de Jack s'allumèrent.

« Amicale la négociation ?

- Ce n'est pas le mot qui convient, répondit Elizabeth, livide.

- Elizabeth qu'est-ce que tu as fait ? » Souffla Will

Jack ouvrit la bouche, une lueur amusée dans le regard, mais Elizabeth intervint.

« Jack, s'il vous plait, vous pourriez ? »

Le regard de la jeune femme tomba sur la geôle étroite et Pintel et Ragetti reculèrent. Jack grimaça.

« S'il vous plait », plaida Elizabeth.

Avec un soupir exagéré, le pirate recula. Will se tourna vers elle.

« Elizabeth, qu'as-tu fait ? »

La jeune femme tourna un regard dépourvu de chaleur sur son fiancé. Malgré tout l'amour qu'elle lui portait, elle ne parvenait pas à oublier que s'ils en étaient là, c'était en grande partie sa faute.

« Will, je … »

 

Elle s'interrompit, une boule dans la gorge. Comment dire une chose pareille ?

« Beckett. Il m'a proposé un marché.

- Quel genre de marché ? Demanda Will d'une voix blanche.

- Il, il m'a proposé d'être sa femme. En échange de nos vies et de votre liberté. »

Will la fixa avec horreur tandis que Jack sifflait entre ses dents.

« Bugger, il est plus accroché que je ne l'aurais cru possible. »

Will et Elizabeth lui adressèrent un regard las puis Will se tourna vers elle et étreignit les barreaux.

« Elizabeth… Dis-moi que tu, tu n'as pas accepté. »

La jeune femme baissa rapidement les yeux.

« Bien sûr qu'elle a accepté. » commenta Jack.

Will se tourna vers lui, agacé, et Elizabeth prit une inspiration.

« Jack a raison.

- Qu…quoi ? » Balbutia Will.

Elizabeth le regarda, désespérée.

« Je n'ai pas le choix ! Il tuera tout le monde sans ça ! Et il a, il a tué Barbossa !

- Avec ses petites mains blanches ? » Plaisanta Jack.

Derrière Elizabeth, Mercer avança d'un pas.

« Oh… Je vois… » Déglutit le pirate.

Will secoua les barreaux.

« Non, Elizabeth ne fait pas ça, je préfère mourir plutôt que de te savoir ... Il a tué ton père ! »

Le visage d'Elizabeth s'emplit de chagrin et elle posa un regard brûlant sur lui.

« Tu crois que je l'ai oublié ?

- Alors refuse ! Elizabeth, on trouvera un autre moyen, on…

- Il n'y a pas d'autres moyens. Et je refuse de perdre une autre personne que j'aime. Jamais. Quel que soit le prix à payer pour ça. » Répondit Elizabeth d'une voix monocorde.

 

Will recula, bouleversé.

« Tu ne peux pas…

- Si au contraire. Rétorqua Jack. Vu la situation dans laquelle TU nous as mis c'est même inespéré. »

Elizabeth lui adressa un regard tremblant et il la fixa.

« Que veut Beckett ? »

Elizabeth tourna la tête, incapable de soutenir leurs regards.

« Des héritiers… Il dit qu'il relâchera l'équipage à la naissance du premier. Will et vous pour le second. Et moi aussi … Si, si, malgré nos… efforts… aucun enfant ne vient. Alors nous serons tous libres dans deux ans et six mois. »

 

Jack hocha la tête d'un air approbateur tandis que Will se laissait tomber sur le sol.

« Will ! Tenta Elizabeth. Je t'en prie, regarde-moi, essaie de comprendre …Je…

- Le Pearl ? » Demanda Jack.

Les yeux remplis de larmes, Elizabeth se tourna vers lui.

« Assuré… Ainsi que des lettres de marque au bout de cinq ans et je pourrais venir vous voir et m'assurer que…

- Inutile de venir nous voir, la coupa Will. Je préfère mourir plutôt que de te voir au bras de cet homme. »

Elizabeth se troubla et Jack jeta un regard paniqué en direction de Will.

« Mais pas nous !

- Ça non », renchérirent Pintel et Ragetti.

Les yeux tristes, Elizabeth les regarda avant de fixer Will.

« J'ai fait mon choix Will. Deux ans contre vos vies à tous et notre liberté. Ce n'est pas cher payé…

- Je t'en prie ne fait pas ça…murmura Will.

- J'ai déjà accepté.

- Tu as fait ton choix seule. Une fois de plus. Releva Will avec amertume.

- Tout comme toi quand tu as marchandé avec Feng. » Rétorqua la jeune femme.

 

Un silence s'installa et Mercer la prit par le bras.

« Votre temps est dépassé.

- Attendez ! Supplia Elizabeth.

- Il me semble que votre marché avec Lord Beckett est clair non ? »

La jeune femme blêmit et fixa désespérément Will.

« Will… S'il te plait, essaie…. »

Devant le mutisme de son fiancé, elle regarda Jack qui hocha la tête.

« Je lui parlerais.

- Merci… » Souffla-t-elle alors que Mercer la tirait en arrière.

Jack posa un regard méprisant sur Will dont les larmes roulaient silencieusement sur ses joues et regarda Elizabeth.

« Lizzie ! » La rappela-t-il

Elle se retourna malgré la poigne de Mercer et son regard croisa celui de Jack.

« Souvenez-vous de ce que je vous ai dit sur le chant, jamais ne mourra » lui lança-t-il.

Elizabeth reflua ses larmes à ces mots et disparut, emportée par son geôlier.

 

Une fois la jeune femme partie, un silence de plomb retomba sur la geôle. Gibbs détourna le regard, gêné par le chagrin de Will. Jack, lui, prit la parole d'une voix dure.

« Elizabeth a fait ce qu'il fallait.

- Comment peux-tu dire ça ! Explosa Will. Tu ne sais donc pas ce que cet homme va lui faire ? »

Un sourire moqueur éclaira le visage de Jack.

« J'en ai une vague idée petit. Et crois moi j'aimerais être à sa place. Mais Elizabeth nous aidera plus efficacement en devenant sa femme.

- Comment peux-tu … » s'étrangla Will.

Le regard de Jack se durcit.

« Soyons clairs William. Cette idée ne me plait pas plus qu'à toi. Mais la mort me plait encore moins. Et si tu avais deux grains de cervelle ce serait ton cas aussi.

- Jamais. »

Will poussa un cri de surprise lorsque la main de Jack se referma sur son col et le pirate le souleva.

« Écoute-moi bien petit… Il n'y a qu'une seule règle que je pensais d'ailleurs t'avoir déjà expliquée. Ce qu'on peut faire et ce qu'on ne peut pas faire. Soit tu peux admettre le sacrifice d'Elizabeth et t'efforcer de la soutenir jusqu'à ce que tu la retrouves enfin. Un peu souillée certes mais, bref. Soit tu ne le peux pas et tu renonces à elle pour toujours. Suis-je clair ? »

 

Will déglutit et la poigne de Jack s'affermit un peu plus.

« Suis-je clair ? Tu as choisi cette situation. Pour libérer ta vieille morue de père certainement. Elizabeth a choisi la sienne pour TE libérer.

- Il me semble que toi aussi tu en profiteras. rétorqua Will.

- Tu ne comprends rien. » Souffla Jack avec dégoût avant de le relâcher.

Will oscilla sur ses pieds et le toisa.

« Et qu'est-ce que je ne comprends pas ? Que ma fiancée va, va se vendre à ce type pour sauver une bande de pirates !

- Pour ne plus voir mourir quelqu'un qu'elle aime, corrigea Jack. Je pensais que ça au moins tu l'avais compris. »

Will rougit et se détourna.

« Laisse-moi… »

 

()()

 

Elizabeth se laissa pousser par Mercer dans la cabine soigneusement close. Anéantie, la jeune femme se laissa tomber sur le sol et fondit en larmes. Elle ne savait plus. Et si elle avait fait le mauvais choix ? Si… Elle se représenta les hommes à l'échafaud et gémit. Elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas laisser faire ça. Pas si elle pouvait l'empêcher.

 

La porte s'ouvrit et Beckett la toisa.

« Relevez-vous Elizabeth.

- Mademoiselle Swann… Encore. Cracha-t-elle.

- Une question de temps, Monsieur Mercer me rapporte que le jeune Turner n'est pas d'accord.

- Comment pourrait-il l'être ? » Hurla Elizabeth.

 

Beckett s'avança dans la pièce, les mains derrière le dos.

« Fâcheux, mais à vrai dire, je me moque de Turner.

- Il m'aime et je l'aime », répondit Elizabeth

Beckett sourit légèrement.

« Ma chère, je m'en moque. Cependant, lorsque vous serez ma femme, il vous faudra m'épargner ce genre de discours. Je n'ai pas envie de prendre une femme qui ne pense qu'à un autre.

- Dans ce cas, cherchez donc une autre femme. » Rétorqua Elizabeth.

Beckett s'immobilisa.

« Dois-je comprendre que vous revenez sur votre parole ? »

Elizabeth ne répondit pas et Beckett claqua des doigts.

« Mercer… »

 

Un gémissement échappa à Elizabeth et elle se précipita vers lui.

« Négocions ce point.

- Lequel ?

- Vous le savez très bien…

- Dois en conclure que vous aviez projeté de, disons fermer les yeux en en imaginant un autre, pendant que vous effectuerez le devoir de toute bonne épouse ? » Ironisa Beckett.

Elizabeth ferma les yeux et reflua ses larmes.

« Comment pourrait-il en être autrement » murmura-t-elle.

Beckett sourit ironiquement.

« Je vois. Et votre présence entière et complète aurait-elle un prix elle aussi? »

Elizabeth retint son souffle et réprima son écœurement.

« Un seul enfant… » Murmura-t-elle.

Beckett sursauta.

« Je vous demande pardon ?

- Un seul enfant et je vous jure de me taire. Et de ne pas tenter de vous échapper. De quelque façon que ce soit. » Répondit Elizabeth en plantant froidement ses yeux dans les siens.

Beckett haussa le sourcil.

« Vous n'avez décidemment pas la moindre fierté…. Poursuivez.

- Je, et bien je ne sais pas, je dirai votre nom ou... Je ne sais pas, ce que vous voudrez… » Balbutia Elizabeth.

 

Beckett ricana.

« Ma chère pensez-vous vraiment que votre total abandon vaille si cher? »

Elizabeth le fixa.

« Je pense que pour vous c'est le cas. Vous aimez dominer, non ? Alors j'imagine que cela vous rendrait fou de m'entendre prononcer le nom d'un autre » tenta-t-elle.

Beckett se crispa.

« Je pourrais l'exiger en échange de la vie de vos compagnons.

- Ça ne fait pas partie de notre accord, rétorqua froidement Elizabeth dont le cœur cognait à tout rompre. Si vous touchez un seul d'entre eux, je ne serais jamais à vous. »

 

Beckett se crispa et Elizabeth se mordit les lèvres. Elle était allée trop loin… Le cœur lourd à la pensée d'avoir fait une erreur, elle le fixa. Finalement Beckett soupira.

« J'ai commis une erreur en vous laissant voir Sparrow si vite.

- Jack ne m'a rien conseillé, cracha Elizabeth. Alors ? »

Beckett réfléchit.

« Si le premier enfant est un mâle c'est d'accord. Si c'est une fille vous resterez jusqu'au second avec la même obligation.

- Mais…

- Pas de mais Elizabeth. Il me semble être plus que conciliant. Vous serez entièrement et pleinement mienne. Vous ne refuserez aucune de mes exigences. En échange de quoi, vous serez libre dès la naissance de mon fils. Ainsi que vos amis. Si le destin choisit de me donner une fille en premier, vous resterez jusqu'à la naissance de mon second enfant ou pendant la durée que nos avions fixée, s'il ne vient pas. Bien entendu votre soumission dans sera totale tout le long de notre union. Et cela jusqu'au bout du délai imparti. Je ne tolérerais aucun manquement. Il n'y aura pas de fantôme dans notre lit. Ni de pudeur aussi hypocrite que mal placée fasse à ce que j'attendrai physiquement de vous. »

 

Elizabeth déglutit et sentit le regard froid de Beckett sur elle.

« Ne tirez pas trop sur la corde Elizabeth. Il me semble être plus qu'indulgent avec vous.

- Et exigerez-vous aussi que je me conforme à vos avis dans nos conversations ? Ironisa Elizabeth.

- Uniquement en public ma chère. Votre conversation est trop stimulante pour que je choisisse d'y renoncer. Cela ne fait donc pas partie de mes exigences. Votre fougue est une des choses que j'aimerais retrouver chez mon fils. En plus disciplinée cela va de soi.

- Cela va de soi… Ironisa Elizabeth. Est-ce tout ?

- Il me semble que vous avez déjà négocié tout ce que vous pouviez vendre, non ? Se moqua Beckett. J'attends votre réponse. »

 

La jeune femme le fixa.

« J'accepte.

- Ai-je bien entendu ?

- Je suis d'accord. Je ferais ce que vous voudrez… finit elle d'une voix tremblante.

- Judicieux choix. Ironisa Beckett. Qui sait peut-être même y prendrez-vous du plaisir.

- Aucune chance », cracha Elizabeth.

Le regard dur, Beckett la toisa.

« Je vous conseille de vous efforcer de me convaincre du contraire Mademoiselle Swann. Sans quoi je pourrais considérer que vous ne remplissez pas votre part, ce qui annulerait immédiatement notre accord. »

Elizabeth lui répondit par un regard méprisant.

« Dans ce cas Lord Beckett, on dirait que je vais devoir apprendre à feindre. »

Beckett se crispa et pâlit sous l'insulte.

« Il me semble que je n'ai nulle leçon à recevoir d'une femme qui marchande ses faveurs comme vous le faites.

- Pas plus que je n'en ai à recevoir d'un homme qui négocie pour se croire capable de combler une femme. » Rétorqua Elizabeth du tac au tac.

 

Beckett hoqueta et s'approcha d'elle.

« Ne me sous estimez pas Elizabeth… » Murmura-t-il.

Elle s'efforça de ne pas reculer et le fixa.

« Puis je rester seule maintenant ? Je crois que vous avez un mariage à préparer. »

Contrairement à ce qu'elle avait redouté, Beckett s'inclina.

« Vous avez raison, moi non plus je ne peux attendre notre nuit de noces »

Elizabeth le fixa, outrée, et il sourit avant de sortir, la laissant seule.

 

()()

 

Will se tourna vers Jack.

« C'est pourtant simple ! Si on s'évade, Elizabeth n'aura plus aucune raison d'épouser Beckett ! » Ragea-t-il pour la centième fois.

Jack le suivit d'un œil endormi tandis que Will se précipitait vers les barreaux pour les secouer.

« On devrait peut-être l'aider… » Suggéra Gibbs.

Jack sourit.

« Crois-moi Gibbs, vu ce qui se prépare nous sommes beaucoup mieux ici…. »

Will s'immobilisa net et se retourna.

« Ce qui se prépare ? Et qu'est-ce qui se prépare selon toi ? »

Jack sourit alors que tous se tournaient vers lui.

« Et bien un mariage quoi d'autre ? Je pensais que tu avais au moins compris ça. » Plaisanta-t-il.

Will traversa la cellule.

« Sparrow, tu !

- Seigneur Turner quelle violence ! Je pensais que ma fiancée avait des inclinaisons moins frustres… Mais j'en prends acte et je m'en rappellerai au moment opportun. » Déclara Beckett.

 

Jack ne put retenir un sourire ironique et Will se retourna.

« Ne la touchez pas ou alors je vous

- Vous quoi Turner ? » Lui demanda Beckett d'un ton calme.

Will laissa retomber ses bras avec impuissance.

« Pourquoi elle ? Vous ne l'aimez pas et elle non plus, alors pourquoi

- Ne pas vous laisser repartir main dans la main ? Suggéra Beckett. Navré Turner mais ça ne fait pas partie de mes projets.

- Vos projets… répéta Will avec amertume. Elizabeth ne sera jamais à vous.

- Vraiment ? Il me semble pourtant l'avoir entendue me jurer le contraire il y a une heure à peine. Mais rassurez-vous Turner je vous laisse son cœur sans regrets. Seuls son esprit et son ventre m'intéressent. »

 

Jack se redressa, intéressé, et Will se jeta contre les barreaux.

« Je vous interdis de la toucher ! Si vous le faites, je vous tuerai Lord Beckett. »

Le sourire de Beckett s'accentua désagréablement.

« Encore une fois vous ne réfléchissez pas Turner. Au lieu de m'insulter vous devriez me remercier d'épargner sa vie et la vôtre.

- Jamais. Pesta Will.

- Au contraire ! Intervint Jack. Nous vous sommes très reconnaissants, quand serons-nous à Port Royal ? Je suis toujours impatient à l'idée d'un mariage. »

 

Will serra les poings et Beckett lui adressa un regard méprisant.

« Vous avez de la chance Sparrow. Outre votre vie, Elizabeth a insisté pour que le Black Pearl fasse partie de la transaction sans quoi il serait déjà au fond de l'eau.

- Trop aimable…

- Un bateau. Elle a négocié un bateau… murmura Will d'une voix tremblante.

- Toi aussi non ? Lui rétorqua Jack avant de se tourner à nouveau vers Beckett. Il a du mal à s'y faire…

- Vous m'en direz tant… ricana Beckett. Soit, je suis venu vous prévenir. »

Il coula un regard vers Will.

« A la moindre tentative ou évasion de votre part, Mademoiselle Swann rejoindra son père. Est-ce clair ?

- Oh… Et vous renonceriez à vos héritiers ? Se moqua Jack.

- Si je ne peux l'avoir sa vie n'aura plus la moindre importance à mes yeux. » Répondit froidement Beckett tandis que Will pâlissait.

 

Jack regarda le Lord.

« Que représente-t-elle au juste pour vous ? Je veux dire, allons Cutler, vous êtes bien fait, muni d'un certain pouvoir.

- Sparrow… soupira le lord.

- Vous pourriez avoir des tas de femmes alors pourquoi celle-là ? »

Will recula tandis que Beckett s'approchait.

« Approchez Sparrow, susurra-t-il.

- Devant tout le monde ? Je ne crois pas que …

- J'ai dit, approchez. » Ordonna Beckett.

 

Jack haussa les épaules et se pencha.

« Parce que VOUS la voulez. » Susurra Beckett à son oreille.

Will leur lança un regard.

« Qu'a-t-il dit ? »

Jack ne lui répondit pas et recula, les yeux dans ceux de Beckett.

« Si ça vous amuse de le croire.

- Oh… Vous aurez du mal à me persuader du contraire Sparrow. Mes espions n'ont rien perdus de vos mouvements durant ces derniers mois.

- Jack ? Répéta Will.

- On a la rancune tenace, hein. » Plaisanta Jack en ignorant Will.

Beckett sourit.

« Ne vous flattez pas Sparrow… Ce n'est qu'une raison parmi d'autres. Je vous laisse le soin d'expliquer tout ceci à Turner. Je n'ai hélas pas le temps de m'attarder, j'ai un mariage à préparer. »

 

Jack pesta entre ses dents et Will l'agrippa par le bras.

« Répond !

- Cet homme délire complètement. » se contenta de répondre Jack avant de retourner s'allonger.

Prologue                                                                                                    Chapitre 2

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Sharkna (lundi, 30 avril 2012 19:32)

    J'aime vraiment beaucoup l’attitude que tu donne a Beckett elle et parfaite avec sont caractère (je l'imaginer vraiment comme ça) les histoires de ce genre me passionne j'en fait moi même (mais dans ma petite tète, j'ai pas le courage d'écrire lol)

  • #2

    JessSwann (lundi, 30 avril 2012 19:40)

    Merci, moi aussi je le vois comme ça, j'adore ce pairing :) !