Chapitre 5 Le voyage d'Elizabeth

Le Dauntless, pleine mer,

 

A quelques encablures de là, sur le Dauntless, l'ambiance était toute autre. A la proue du bateau, la jeune Elizabeth regardait les vagues se briser sur la coque. Elle était totalement et sans la moindre retenue heureuse ! En effet Mlle Woods, qui était partie avec eux, s'était retrouvée affligée d'un affreux mal de mer .Elle passait donc l'essentiel de son temps claquemurée dans sa cabine ce qui faisait bien les affaires d'Elizabeth. Car si celle-ci plaignait sincèrement sa préceptrice, elle était aussi contente de pouvoir jouir de l'absence de chaperon qui lui laissait un plus de liberté.

 

Les journées d'Elizabeth étaient donc bien remplies, même si elle n'avait pas la permission de parler avec les marins, eu égard aux convenances, elle pouvait tout de même se promener à son aise. Bien sûr à cause de ses jupons elle ne pouvait pas aller partout mais son père s'était montré très ferme sur ce point et Elisabeth n'allait certes pas risquer de passer le grand voyage de sa vie enfermée dans sa cabine ! Et puis il y avait tant à découvrir ! Dès qu'elle avait mis le pied à bord du Dauntless elle s'était sentie différente, libre, et ça n'était pas seulement à cause du malaise de Mlle Woods. Elizabeth sentait que ce changement était plus profond, que son horizon s'élargissait au gré du voyage…

 

Elle apprenait aussi énormément de choses en écoutant discuter les marins à leur insu. Les matelots connaissaient beaucoup de chansons et d'histoires de pirates qu'ils se racontaient lorsqu'ils se croyaient hors de portée d'oreilles indiscrètes. Elizabeth, elle, le plus souvent nichée dans un petit coin ouvrait grand ses oreilles et ses yeux en suivant leurs récits. Plus elle les écoutait, plus elle rêvait de rencontrer un de ces terribles pirates ! Elle n'avait même pas peur, tout ce qu'elle voyait c'est qu'ils devaient mener une vie passionnante, pleine de dangers et d'aventures.

 

Elle en était là dans sa rêverie lorsqu'elle fut interrompue par le salut du second, Mr Gibbs.

 

Mr Gibbs était un excellent second mais il était aussi superstitieux à l'extrême. Il adhérait à toutes les croyances habituelles des marins. C'est pourquoi même si il appréciait beaucoup Elizabeth il aurait de beaucoup préféré que sa préceptrice et elle ne soient pas du voyage. En effet une des idées les plus répandues était que la présence de femmes à bord d'un navire portait malheur à celui-ci ainsi qu'à l'équipage. Néanmoins, Elizabeth était certes une femme, mais ce n'était encore qu'une enfant et elle était plutôt de commerce agréable alors Gibbs lui parlait de temps à autres. De plus il était secrètement flatté de l'intérêt qu'elle portait aux histoires qu'il lui narrait lorsqu'il en avait le temps.

« Bonjour Mlle Swann

- Oh bonjour Mr Gibbs ! »

Gibbs allait ajouter quelque chose mais vit du coin de l'œil le lieutenant Norrington approcher, ce qui le fit battre en retraite. Ce n'était pas que le lieutenant était sévère mais il était très à cheval sur l'étiquette et n'apprécierait sûrement pas de voir le second en pleine conversation avec la fille du gouverneur !

 

Le fringuant lieutenant Norrington s'approcha d'Elizabeth et lui fit un salut plein de grâce.

« Bonjour Mademoiselle.

- Bonjour à vous lieutenant Norrington, répondit Elizabeth en inclinant légèrement la tête en direction de James ainsi qu'on le lui avait enseigné.

- Voulez-vous que fassions quelques pas sur le pont ? Suggéra-t-il en lui offrant son bras

- Avec plaisir, lieutenant »

C'était l'une des choses qu'Elizabeth aimait le plus chez le lieutenant Norrington : il la traitait comme une adulte malgré le fait qu'elle n'avait que douze ans. De plus, même si elle le trouvait parfois un peu pompeux, il répondait toujours de bonne grâce aux questions qu'elle lui posait même s'il était visible qu'il trouvait parfois son intérêt pour la navigation un peu déplacé.

 

Le gouverneur Swann arriva sur le pont à ce moment précis et sourit en voyant la petite main de sa fille délicatement posée sur le bras du lieutenant tandis que celui-ci semblait l'écouter avec attention.

« Et bien, Elizabeth encore en train de poser mille et une questions et à empêcher le lieutenant Norrington de vaquer à ses occupations ?  Lui demanda t'il vaguement sévère

- Oh non père, c'est lui-même qui m'a proposé de faire une promenade, répondit-elle en souriant à ce qui ne pouvait être qu'une taquinerie

- Si je puis intervenir, c'est exact Mr le Gouverneur » confirma Norrington qui ne brillait pas par son sens de l'humour.

 

Weatherby lui sourit, décidément il aimait beaucoup ce jeune homme ! La proximité de la traversée et leurs nombreux échanges lui avait permis de découvrir en Norrington un homme d'une rare intégrité et d'un sens des valeurs élevé. En fait, plus le voyage avançait plus il se disait que s'il avait eu la chance d'avoir un fils, il eut aimé que celui-ci ressemblât à Norrington. Le fait qu'Elizabeth, malgré sa jeunesse, paraisse prendre plaisir à la compagnie du lieutenant le remplissait donc d'aise.

 

Cette dernière, voyant que son père attendait manifestement qu'elle se retire pour s'entretenir avec le lieutenant se tourna vers celui-ci.

« Lieutenant Norrington, je vous remercie pour cette charmante promenade, lui dit-elle en s'inclinant

- Tout le plaisir fut pour moi Mademoiselle, » lui répondit fort galamment Norrington

Puis il se tourna vers Weatherby :

«  Oui gouverneur ? »

 

Les laissant à leur conversation, Elisabeth retourna à l'avant du bateau. Elle s'immobilisa et goûta le plaisir de sentir le vent du large glisser sur son visage et jouer avec ses cheveux clairs. Une fois plus elle se prit à penser que ce serait merveilleux de rencontrer de vrais pirates.

 

Elle ne savait pas que son vœu allait bientôt être en partie exaucé…

 

 

Chapitre 4                                                                                                   Chapitre 6

Écrire commentaire

Commentaires : 0