Chapitre 15 Il y a une question

Elizabeth s'éveilla alors que le soleil venait caresser sa peau de ses chauds rayons et que le bruissement des vagues se faisait plus fort. Avec un sourire, elle se rendit compte qu'elle était toujours près de Jack, le bras du pirate la serrant étroitement contre lui. Tout doucement elle se retourna vers lui et sourit à nouveau en constatant qu'il dormait profondément. Parfait, ça allait lui laisser le temps de penser à ce qui s'était passé la veille. Elle se surprit à caresser les lèvres de Jack du regard, le cœur s'accélérant à la pensée du baiser qu'ils avaient échangé. Ça avait été si intense, si passionné. Jamais elle n'aurait pu imaginer qu'un simple baiser pouvait retourner les sens à ce point. Surtout pas donné par cet homme-là. Car enfin, Jack Sparrow, pardon le Capitaine Jack Sparrow, corrigea-t-elle mentalement, n'était qu'un ivrogne dont l'hygiène était plus que douteuse et le sens des valeurs radicalement éloigné du sien. Bien sûr, il n'avait rien de commun avec tous les hommes qu'elle avait été amenée à rencontrer dans sa courte vie.

 

Norrington, qui avait été son fiancé mais qui était toujours resté à distance respectueuse d'elle, ce qui du reste l'arrangeait bien car comme elle l'avait avoué à Jack elle avait beaucoup de respect et d'amitié pour lui mais ne ressentait rien d'autre. Il y avait Will aussi, Will auquel elle pensait toujours avec affection. Will qui avait mis des années avant d'enfin oser l'appeler par son prénom, Will dont elle avait promis de prendre soin alors qu'ils n'étaient encore que des enfants. Will et son doux sourire. Elle se rappelait encore de la sensation qu'elle avait éprouvée lorsqu'elle avait senti sa main glisser doucement sur sa peau quand elle lui avait avoué qu'elle lui avait volé son médaillon. Un instant, leurs regards s'étaient croisés, leurs bouches s'étaient rapprochées et elle avait imaginé que peut être le jeune homme allait l'embrasser. Mais finalement elle avait tout gâché en lui parlant de son larcin. Depuis l'occasion ne s'était pas représentée. Will avait gardé une distance polie avec elle. Même lorsqu'il était venu lui dire adieu. Elizabeth soupira, elle devait se sortir le jeune forgeron de la tête, il était parti et manifestement ne comptait pas revenir. Elle avait imaginé qu'il l'aimait un peu, surtout après qu'il ait risqué sa vie pour la délivrer de Barbossa mais finalement elle devait se rendre à l'évidence, elle s'était trompée. Il avait sûrement de l'affection pour elle mais ne nourrissait pas de pensées romantiques à son égard. Du reste, elle était à présent fiancée à un autre homme. Cutler est différent songea-t-elle. Il n'avait pas la réserve dont faisait preuve Norrington avec elle mais il ne comblait pas non plus de rêveries romantiques, pas plus qu'il n'avait dépassé les limites de la décence, du moins par ses actes. Elle sourit en se rappelant de sa demande en mariage. Elle l'avait acceptée parce que Cutler la considérait comme une personne à part entière, non comme un ornement et que sa compagnie était délicieusement licencieuse. En fait d'une certaine façon il ressemblait beaucoup à Jack.

 

Cette pensée la força à jeter à nouveau un regard vers le pirate endormi. Jack lui avait sauvé la vie à plusieurs reprises déjà. Certes il était un pirate mais elle avait le sentiment que l'homme ne se résumait pas à ce qu'elle avait pu lire dans les livres ou à l'image qu'il donnait de lui-même. En fait elle avait plutôt l'impression qu'au fond il avait bon cœur. Malgré tout ce qu'il disait ou faisait, il était toujours là, surgissant comme magiquement lorsqu'elle avait besoin de lui. Elle avait bien compris sur le Hollandais Volant qu'il s'était interposé pour lui épargner le sort que lui réservait Jones et auquel elle préférait ne pas penser. C'était la seconde fois qu'elle se retrouvait coincée avec lui sur une île et à chaque fois elle réalisait qu'il faisait tout pour que les choses se passent bien. Et aussi qu'il essayait de la séduire ce qui lui réchauffa inexplicablement le cœur. Elle le contempla à nouveau et chercha à découvrir les secrets que dissimulait ce visage impassible, ces traits détendus dans l'abandon du sommeil alors qu'un léger sourire flottait encore sur ses lèvres. Elizabeth se demanda à quoi il pouvait bien rêver. Sûrement à son navire ou une orgie de rhum. Sans y penser elle commença à caresser doucement la joue du pirate, suivant du doigt ses pommettes bien dessinées pour venir effleurer le contour de ses lèvres.

 

()()

 

Jack rêvait… Il faisait un des plus beaux songes qui soit. Il se voyait à la barre de son précieux Black Pearl, une bouteille de rhum à la main, observant l'horizon tandis qu'à ses côtés se tenait sa jolie Elizabeth. Cette dernière lui souriait doucement et Jack pouvait presque sentir sa main caresser sa joue, s'attardant un instant sur sa bouche. Il grogna de contentement et tourna légèrement la tête tandis qu'il se réveillait peu à peu. Elizabeth, croyant qu'elle l'avait réveillé, retira brutalement sa main et chercha par la même occasion à se libérer de l'étreinte de Jack ce qui finit inévitablement par le réveiller. Jack ouvrit les yeux, un instant encore à moitié dans son rêve Elizabeth était là dans ses bras et …

 

« Voulez-vous bien me lâcher ! » Lança Elizabeth d'une voix aigüe, honteuse à l'idée que Jack puisse deviner les pensées qui l'animaient encore une seconde avant.

Jack reprit instantanément son sourire cynique habituel.

« Pardonnez-moi trésor. Vous étiez plus conciliante cette nuit. » Ne put-il s'empêcher d'observer en dégageant son bras.

Elizabeth rougit violement et se leva avec humeur.

« Soyez bien certain que je ne referais pas l'erreur de passer un nouvel accord avec vous !

- Ah oui ? Pourtant vous ne trouviez pas ça si désagréable Lizzie. » Sourit Jack qui se leva à son tour.

Ne sachant quoi répondre à ce qui était aussi rigoureusement exact, Elizabeth se contenta de se mordre les lèvres nerveusement avant de s'éloigner.

«  Vous y viendrez Lizzie. Vous ne pourrez pas résister au bon vieux Jack. »

Elle s'arrêta, soufflée par la vanité de l'homme.

«  Vous en semblez certain.

- Bien sûr. Vous rêvez que je vous embrasse à nouveau. Murmura-t-il en se rapprochant. Seulement ce que vous appelez morale ou sens de l'honneur vous interdit de me le demander. Jusqu'au moment où vous ne pourrez plus me résister. Je vous l'ai dit trésor. Vous êtes comme moi … Et un jour viendra où vous l'admettrez enfin. Termina Jack avec un sourire triomphant tandis qu'une pagaille son nom régnait dans son esprit.

- Mais t'es malade ! Hurlait un de ses minis lui-même. Non mais tu t'entends ? Lâche l'affaire ! Il y a plein de filles que tu pourras goûter quand tu auras quitté cette île et cette insupportable gamine !

- Non … je me suis promis de la faire me supplier de venir vers elle et je le ferais ! Je suis le capitaine Jack Sparrow non ? »

 

Il fut interrompu dans son débat intérieur par la réponse d'Elizabeth.

« Ce que j'appelle morale et honneur et qui semble différer sensiblement de votre définition me permets de savoir que jamais je ne me jetterais à votre cou comme les femmes de peu de vertu auxquelles vous êtes manifestement habitué !

- Quel beau discours Elizabeth. Lui susurra-t-il en s'approchant d'elle. Mais en êtes-vous sûre ? »

Avant que Jack ait eu le temps d'ajouter quoique ce soit Elizabeth s'éloigna à grands pas. Elle dissimula à la hâte le sourire que Jack avait fait naître sur ses lèvres. Après tout elle devait bien l'intéresser un peu non ?

 

Plus tard dans la journée…

 

Jack et Elizabeth s'adonnaient à nouveau à qui semblait être l'activité favorite du pirate : boire du rhum. Du reste Elizabeth devait bien avouer que la compagnie de Jack lui était de plus en plus agréable tout comme le rhum d'ailleurs. Le pirate connaissait beaucoup d'histoires qui si, pour beaucoup, semblaient invraisemblables avaient néanmoins le mérite d'être divertissantes. Jack venait précisément d'en finir une particulièrement improbable, faisant rire aux éclats sa compagne tandis qu'il restait brusquement silencieux. Elizabeth, son hilarité passée, le dévisagea avec attention. Il était rare que le pirate soit aussi sérieux.

« Un problème Jack ? »

 

Non. Voyons aucun problème Miss Swann c'est juste que vous ne semblez pas vous rendre compte que ça fait maintenant quelques heures, heures ? Que vous vous appuyez contre moi. Et que votre main sur ma cuisse commence à comment dire ? Produire un certain effet sur moi … Plus je vous regarde plus j'ai envie de vous … je veux … je veux ... Juste une fois …

 

«  Jack ? A quoi pensez vous donc ?

- Oh. Juste au fait que j'étais pressé de retrouver mon navire.

- Oh le Pearl bien sûr. »

Un long silence remplit de malaise s'installa, chacun réfléchissant de son côté.

« Je suis moi aussi pressée d'être de retour à Port Royal. Déclara Elizabeth.

- Votre fiancé vous manque sans doute. Répondit Jack sur le même ton.

- Assurément.

- Du reste je crois que pour vous le plus tôt sera le mieux. Reprit Jack.

- Pourquoi cela ! Lança Elizabeth un peu vexée par l'empressement qu'il mettait à se débarrasser d'elle.

- Oh vous l'avez dit vous-même Lizzie, vous n'avez pas l’étoffe d'une Pénélope. » Plaisanta Jack.

Elizabeth sourit, à nouveau détendue.

« C'est vrai. D'ailleurs il y a toujours une question que je me pose sur cette histoire.

- Laquelle trésor ?

- Vous avez dit que Pénélope avait attendu Ulysse dix ans.

- Exact. Confirma Jack. »

 

Vingt en fait. Dix pour la guerre et dix autres à cause de la malédiction mais bon …

 

« Vous avez dit que... Commença-t-elle avant de s'arrêter en rougissant.

- Que ? »

Elizabeth prit une gorgée de rhum pour se donner du courage.

« Vous avez dit qu'elle assouvissait ses désirs seule. Dit-elle tout bas. Mais je ne vois pas comment. Tout comme vous avez dit qu'elle avait sauvegardé son honneur et je ne comprends pas. »

 

Oh non ! Non elle va pas me faire ça ! Fichue vierge ! Maudite petite fille gâtée innocente qui n'est là que pour me rendre fou ! A moins que ….

 

« Oui je me souviens de ce que j'ai dit. Pénélope a effectivement assouvi son désir seule. Mais elle aurait pu le faire avec un homme sans pour autant être compromise. Ne put-il s'empêcher d'ajouter.

- Mais ? Enfin, je c'est impossible ! »

Jack réprima un sourire, elle paraissait brutalement plus qu'intéressée par le sujet.

« Bien sûr que si. Voyons trésor vous n'êtes pas sans savoir que vous pouvez tout à fait prendre du plaisir sans pour autant briser ce qui fait de vous un modèle de vertu et d'honneur. Il suffit juste de savoir où s'arrêter. »

Elizabeth le regarda un instant et réfléchit à ce qu'il venait d'affirmer.

« Non. Je ne sais pas. » Avoua-t-elle d'un ton penaud.

 

Oh Elizabeth … Vous rêvez de savoir. Et moi je rêve de vous entendre gémir, d'être le premier à vous donner du plaisir… D'être le premier à admirer ce corps dont j'ai déjà pu découvrir une partie des charmes… Je veux passer mes doigts sur cette peau douce. Je veux embrasser encore ces lèvres chaudes. Je veux tout découvrir en vous, tout goûter. Qu'est-ce que vous préférerez Lizzie? La tendresse ou alors la force ?

 

« Jack ? Interrogea-t-elle presque timidement.

- Oui Elizabeth ? » Répondit-il le cœur battant.

Chapitre 14                                                                                            Chapitre 16

Écrire commentaire

Commentaires : 0