Chapitre 51 Toute la vérité dévoilée

Tia Dalma percevait les émanations d'une vive douleur. Elle ne savait pas qui irradiait un tel chagrin mais elle le ressentait au plus profond d'elle-même. Elle réfléchit intensément, sachant que Will n'avait plus de cœur, cette peine ne pouvait donc être que celle de Jack ou d'Elizabeth.

 

D'un geste machinal, elle saisit les osselets qui lui permettaient de lire les augures afin d'être fixée. La voix moqueuse de Tezcatlipoca retentit dans son esprit.

« Alors Tia Dalma, tu te poses des questions, une fois de plus ?

- Je ne comprends pas, je ressens tellement de peine, de douleur, alors que tu as eu ce que tu voulais ! Le jeune Turner s'est sacrifié et commande à présent ton navire maudit ! Il paie un prix élevé le fait d'avoir reçu un cadeau de son père ! S’emporta la sorcière.

- SILENCE ! Imposa le dieu avant de reprendre plus doucement. Qui te dit que mon but était de voir William diriger le Hollandais Volant ? Tu t'es trompée Tia Dalma, tu t'es trompée du tout au tout et ce depuis le début de cette histoire.

- Mais non je suis sûre d'avoir raison, tu voulais une nouvelle âme pour ton navire et tu voulais te venger des personnes qui ont osé profaner ton or ... Réfléchit à voix haute Tia.

- Je te l'ai dit Tia... Tu as oublié la personne la plus importante de cette histoire ou presque, sans elle rien n'aurait été possible. Tu as utilisé ton libre arbitre mais tu t'es fourvoyée. Ce faisant, tu as accordé trop d'importance à des personnes qui n'en avait que peu à mes yeux et tu as négligé de te poser les vraies questions. Tu as modifié le destin de ce jeune homme que tu tenais tant à protéger. S'il se trouve sur mon navire c'est ta faute ! » Asséna cruellement Tezcatlipoca.

 

Tia chancela sous le choc provoqué par les accusations du dieu. Se pouvait-il vraiment qu'elle se fut laissé aveugler par ses sentiments au point de perdre toute son objectivité ?

«  Non. Protesta t’elle, dès qu'il a pénétré dans cette pièce j'ai senti ton aura sur lui, j'ai senti qu'il était guidé par un destin plus fort que lui. Je n'ai pas pu me tromper là-dessus !

- En effet, il est guidé par le destin mais qui te dit que son destin était celui que tu avais imaginé ?

- Mais tu m'as dit que ...

- Que quoi Tia Dalma ? Je ne t'ai jamais rien dit c'est toi qui a parlé. Toi qui pensais que le garçon était le futur capitaine du Hollandais... seulement toi.

- C'est impossible, voyons ! Tu m'as dit qu'il viendrait, tu m'as dit qu'il viendrait me solliciter et il l'a fait ! Il a demandé le commandement de ce navire parce que tu t'es arrangé pour qu'il ait le cœur brisé. Tout était écrit !

- Tu te trompes encore Tia... Ce que l'enfant devait te demander c'était la libération de son père qu'il aurait obtenue du nouveau capitaine du Hollandais. Certes une partie de son cœur aurait été irrémédiablement brisée mais ensuite, il aurait fini par avoir une vie heureuse. »

 

Tia Dalma, incrédule secoua la tête, elle ne comprenait pas un mot du plan de son maitre. Elle savait qu'il ne pouvait pas obtenir Jack comme capitaine, même si c'était ce qu'il avait prévu au départ. C'était d'ailleurs à elle que ce dernier devait d'avoir échappé à la malédiction, car c'était elle qui avait demandé sa grâce. Elle fouilla sans succès sa mémoire à la recherche d'un indice.

«  Je ne vois pas... tes desseins restent flous pour moi. Tu m'as affirmé que tu voulais que le capitaine de ton navire soit la dernière personne qui avait volée la pièce puisque ça ne pouvait être Jack, c'est donc de William que tu parlais !

- Réfléchis... William a t'il volé cette pièce ? C'est un cadeau de son père. En revanche quelqu'un lui a dérobé cet objet pour le protéger et a attiré sur elle mon courroux.

- Elizabeth... murmura Tia qui comprit enfin. C'était elle qui avait pris la pièce, mais ce n'était encore qu'une gamine !

- Une gamine quand elle l'a volée à William en effet, mais une adulte lorsqu'elle s'est parée de mon trésor ! Cette enfant comme tu dis n'a pas hésité une seconde à sacrifier l'homme qu'elle aimait pour sauver sa vie et celle d'autres. Elle n'a pas de scrupules ou presque et possède au fond d'elle même la cruauté nécessaire pour commander le Hollandais. C'était son destin mais à cause de ta stupidité et de ton manque de réflexion il n'a pu s'accomplir. Si William Turner est à présent capitaine c'est entièrement ta faute TIA DALMA ! Ta responsabilité à toi et au libre arbitre que tu m'as demandé. Je t'ai exaucé et ainsi permis à ton jeune et tendre ami de s'engager dans une voie qui n'était pas pour lui. »

 

Tia ferma les yeux et ne parvint pas à retenir ses larmes. Il avait raison. Elle avait encouragé Jack à dévoiler ses sentiments à Elizabeth car c'était ce que Tezcatlipoca lui avait demandé, du moins le croyait elle, forte des augures qu'elle pensait avoir déchiffrés. Elle avait poussé la jeune femme à s'interroger sur ses sentiments. Elle aurait dû comprendre avant. Elizabeth ne devait pas être avec William mais elle ne devait pas non plus être avec Jack, c'est là qu'elle s'était trompée. La jeune femme devait avoir le cœur brisé par le rejet de Jack mais fort de ce qu'elle lui avait dit celui-ci ne l'avait pas rejetée au contraire. Il avait fait ce que Tia l'avait exhorté à faire, il avait reconnu ses sentiments. Tia poussa un soupir amer, oh le plan du dieu était décidément parfait et exhalait la cruauté par toutes ses ramifications. William devait être abandonné par sa fiancée qui elle-même serait rejetée par l'homme qu'elle aimait parce que celui-ci était désormais incapable d'accorder sa confiance et d'ouvrir son cœur. Alors Elizabeth se serait engagée sur le Hollandais Volant, libéré le père de Will et offert ainsi une part de bonheur à son ancien fiancé. Jack aurait regretté jusqu'à la fin de ses jours la perte d’Elizabeth. Et Elizabeth, elle serait devenue la créature du dieu payant ainsi un lourd tribut pour avoir voulu éviter la mort à William en lui dérobant le médaillon. En leur rendant leur libre arbitre, Tia avait juste donné l'occasion à Jack de tenter d'être heureux à nouveau et fait le malheur de William. Sa seule consolation résidait dans le fait que Jack avait peut-être enfin trouvé le bonheur et la paix grâce à elle.

 

A peine cette pensée lui fut-elle venue que la voix du dieu, moqueuse, retentit à nouveau, prête à la tourmenter.

«  Oh... Tia d'où crois-tu que provient toute cette souffrance ?

- Non! Pourquoi t’acharnes-tu sur eux ainsi ? Qu'as-tu fait ?

- J'ai réparé tes erreurs et remis les choses à leur place. Répondit-il dans un rire. J'ai réuni le couple que tu avais séparé d'une certaine manière mais le libre arbitre que tu avais tant désiré m'y a aidé. La fille a rejoint d'elle même le Hollandais Volant. Le jeune Turner, la voyant sur le point de rendre son dernier souffle, n'a pu se résoudre à la laisser partir et lui a fait la proposition que tu connais. Elle a accepté et a ainsi réalisé une partie de son destin. Tu vois Tia j'ai gagné malgré tes efforts pour changer l'avenir. La seule chose que tu as réussi à faire c'est de m'octroyer une autre âme pour le Hollandais Volant, je dois te remercier.

- Mais Jack n'a pas pu la laisser faire ça ! Je le connais, je l'ai vu après qu'il ait appris que Beckett l'avait torturée, j’ai vu son regard, jamais il ne l’aurait laissée s'engager sur le navire de Will.

- Ton précieux Jack croit qu'elle est morte, et il s'en veut terriblement car vois-tu, les derniers mots qu'il lui a adressés étaient un rejet total, il lui a dit qu'elle n'était qu'une passade, une histoire sans importance. Tout cela pour la protéger. Mais il te doit quand même une chose, c'est vrai, il a repris espoir et cru brièvement au bonheur, sa déception n'en est que plus grande. Grâce à toi, il est maintenant un homme brisé au-delà de mes espérances. »

 

Tia sentit son cœur se serrer à nouveau sous le poids de sa culpabilité. Elle s'adressa de nouveau à son dieu.

« Et Elizabeth ? Ne crois-tu pas qu'elle essayera de retrouver Jack, elle l'a déjà fait !

- Elle aussi le croit mort, ton jeune protégé a fait son choix et lui a menti. Il apprend vite, la cruauté s'installe peu à peu dans son âme, bientôt il n'aura plus de sentiments humains. Mais pour l'instant la présence de cette femme à bord le ravit et le torture tout à la fois... Lui répondit le dieu d'une voix caressante qui indiquait le plaisir que cette situation lui apportait.

- Alors voilà, tu as gagné ! Lança Tia d'un ton rageur. Tu m'as accordé la faveur que je t'avais demandée pour ensuite mieux t'en servir contre moi !

- Que croyais-tu donc Tia Dalma ? Tu pensais pouvoir tromper un dieu, pauvre folle ! Je te laisse ruminer cette leçon quant à la liberté de choix que tu m'avais demandée si ardemment je te la laisse à toi et à tes amis, au cas où vous auriez encore des choix désastreux à faire. » Finit Tezcatlipoca dans un éclat de rire avant de se retirer de l'esprit de sa servante.

 

Une fois qu'il fut parti Tia s'assit sur une chaise et laissa ses larmes couler. Pour la première fois depuis des siècles, elle s'était trompée, parce qu'elle s'était laissé emporter par ses sentiments des innocents souffraient. Elle avait tout raté ! A cause d'elle une âme pure était pervertie sans espoir de retour, un homme avait perdu tout espoir en ce que l'existence pouvait lui apporter, et une femme se retrouvait condamnée à une éternité de servitude. Tia chancela en mesurant l'ampleur de la catastrophe dont elle était responsable. Tezcatlipoca avait raison, elle s'était crue plus maligne que lui, elle avait imaginé que si personne n'influençait Will il ne lui viendrait jamais à l'idée de devenir le capitaine du Hollandais. Pourtant, à l'instant où elle avait soufflé au Commodore Norrington de se sacrifier pour Jack, elle avait scellé le destin. Et à chaque fois elle avait délibérément ignoré les signes. A cause de quoi Norrington s'était-il sacrifié ? Elizabeth. Pourquoi Will avait eu le cœur brisé : Elizabeth. Quand à Jack, il était mort pour cette femme. Et elle, forte de ses convictions, elle n'avait pas soupçonné une seconde la manière dont Tezcatlipoca utilisait la jeune femme pour parvenir à ses fins. Tia soupira et pensa à Elizabeth, si innocente d'une certaine manière mais aussi si responsable de ce qui s'était passé.


Elizabeth avait affermi plusieurs fois son destin, enfant en dérobant le médaillon de Will, puis ensuite en mentant, en refusant ses sentiments et en trahissant ceux qui l'entouraient. Même si Tia plaignait sincèrement Elizabeth elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle méritait son sort et cela malgré les souffrances qu'elle avait endurées. Tia, elle, souffrait de devoir reconnaitre qu'elle avait échoué. Il y avait treize ans de cela elle avait essayé de protéger Jack Sparrow en l'éloignant du trésor de l'ile de la Muerta pour que la malédiction l'épargne et qu'il ne devienne pas le nouveau capitaine du Hollandais Volant. Mais la seule chose qu'elle avait réussi à faire c'était de le rendre encore plus malheureux que lorsqu'elle l'avait connu. Tia pleura longuement sur Jack, sur Will, sur Elizabeth et sur ses terribles erreurs avant de plonger dans un sommeil sans rêves.

 

()()

 

Un bruit la réveilla en sursaut. Elle écarquilla les yeux sous l'effet de la surprise, devant elle se tenait Jack Sparrow, son éternel sourire cynique aux lèvres.

« Tia ma belle… ma présence te surprendrait elle ?

- Jack... » Commença Tia ne sachant quoi dire à cet homme du malheur duquel elle se savait en partie responsable.

 

Jack releva alors la tête et Tia croisa son regard pour la première fois depuis qu'il était entré. Ce qu'elle y lut lui fendit le cœur, il n'y avait plus aucune étincelle, plus aucun sentiments dans ses yeux... Tia eut l'impression fugace de fixer un mort. Cela ne dura que quelques secondes, Jack se hâta de revêtir le masque d'ironie et d'assurance derrière lequel il se dissimulait habituellement. Alors, fidèle à lui-même, il se mit à promener un doigt négligent sur les objets magiques qui comme toujours encombraient la pièce. Derrière lui, son équipage qui n'avait pas la moindre idée de ce qu'il faisait ici attendait religieusement qu'il parle.

« Tia ma belle, je suis venu te demander un petit renseignement. Commença Jack d'un ton détaché.

- Tu sais qu'il faut me payer Jack, » lui répondit elle, entrant dans son jeu et faisant semblant de ne pas remarquer le léger tremblement de la voix de son ami qui indiquait l'importance de sa requête.

 

Jack, claqua des doigts en direction de Gibbs qui s'empressa de lui apporter une cage d'où s'échappaient des cris furieux. Gibbs souleva alors le tissu que la recouvrait et Tia découvrit avec stupeur le singe de Barbossa. Jack la regarda avec ironie.

« Je suppose que tu le reconnais ? Comme tu t'en es débarrassé la dernière fois que je te l'ai donné, je me suis dit que tu aimerais peut être le récupérer... Regarde il est toujours immortel. » Déclara Jack en visant froidement l'animal qui poussa un cri perçant lorsque la balle le toucha.

 

Tia sourit et entra dans son jeu, surtout curieuse d'apprendre le but de la visite de Jack. Elle le connaissait bien et savait qu'il ne s'était pas tourné vers elle par hasard.

« Ça ira. Que veux-tu en échange ?

- Je te l'ai dit. Des renseignements… sur William.

- William ? répéta stupidement la sorcière qui ne s'attendait pas à cela.

- Oui... Turner. Je reviens de Tortuga où il se taille une réputation parmi les pirates. Il apparait que notre jeune ami utilise beaucoup son Kraken ...Sourit Jack d'un air sarcastique. Ce qui conduit les survivants à raconter de nombreuses histoires sur le nouveau capitaine du Hollandais Volant, notamment qu'il y aurait une femme à son bord. Qu'en est-il ? » Demanda finalement Jack en s'efforçant de cacher le mieux possible l'avidité avec laquelle il attendait la réponse.

 

Tia le dévisagea, ne sachant que faire, elle connaissait la réponse à sa question et elle savait pourquoi Jack lui demandait cela. Elle chercha à croiser le regard du pirate mais celui-ci l'évita scrupuleusement, apparemment absorbé par la contemplation d'un cabochon. Tia prit le temps de réfléchir à sa réponse. Elle savait l'importance que cela avait pour lui mais ne voulait pas encore une fois lui faire de mal. A cet instant, elle vit la main de Jack trembler et sut qu'elle ne pourrait pas lui mentir, même pour le protéger. Tia se rendait compte que la vie de Jack avait été marquée par des mensonges. En effet la tromperie de la sœur de Beckett avait conduit Jack à adopter une vie de pirate, à devenir amer et cynique. Alors Tia décida que pour une fois Jack méritait d'entendre la vérité et ensuite de faire son choix, sans tenir compte des vues d'un dieu ou des tentatives d'une sorcière pour le protéger. Il prendrait sa décision seul et serait enfin maitre de son destin... du moins elle l’espérait. Elle reprit la parole après ce long silence.

« Il y a bien une femme à son bord. » Confirma-t-elle.

Jack se tourna vers elle, le cœur battant violemment dans sa poitrine.

«  Et sais-tu qui c'est ? » Demanda-t-il avec l'air de ne pas y toucher en évitant son regard.

 

Tia répondit consciente que tous étaient suspendus à ses lèvres, hormis Jack qui ne la regardait toujours pas l'air faussement indifférent.

« Elizabeth Swann, » répondit elle simplement.

Jack la regarda enfin, une brève lueur dans les yeux.

« Intéressant... et dis-moi Tia le capitaine du Hollandais Volant ne peut pas ignorer certains appels ... n'est-ce pas ? Cela fait partie de son contrat si je puis dire... Insinua Jack.

- En effet Jack mais... »Commença Tia.

 

Jack ne lui laissa pas le temps de finir, brusquement pressé, il se tourna vers son équipage et lui intima l'ordre de se dépêcher .Tia ne put s'empêcher de lui poser une question, tant sa hâte à partir l'étonnait, comme si Jack avait déjà un plan.

«  Que vas-tu faire Jack ?

- Ce que je dois ... » Répondit-il avant de sortir.

Après son départ, Tia repensa longuement aux paroles de Jack et elle se dit que finalement si quelqu'un pouvait arranger la situation c'était bien le capitaine Jack Sparrow.

Chapitre 50                                                                                           Chapitre 52

Écrire commentaire

Commentaires : 0