Chapitre 43 Malentendus

Jack avait pris la barre du Pearl et chantonnait à voix basse la chanson qu'Elizabeth lui avait apprise il y avait si longtemps. Il ne se rendait pas compte des regards intrigués que lançait le reste de l'équipage sur lui. Chacun se demandait pourquoi leur capitaine avait l'air si content de lui depuis la veille. Gibbs en sa qualité de second tenta d'en savoir plus.

« Euh Jack... les hommes et moi on aimerait savoir ce que nous allons chercher au juste?

- Hein ? Sursauta Jack qui rêvassait. Je ne comprends pas le sens de ta question. Se reprit-il très vite.

- Enfin Jack ... que se passe-t-il ? Hier soir nous t'avons laissé seul sur le Pearl enfermé dans ta cabine et d'humeur macabre, et ce matin tu es différent. Ajouta Gibbs en baissant la voix.

- Je ne vois pas du tout ce que tu veux dire, je suis semblable à ce que j'ai toujours été. Affirma Jack avec un grand sourire.

- Si tu le dis, soupira Gibbs qui savait par expérience que ça ne servirait à rien de discuter plus longtemps. Et pour notre destination ?

- Notre destination ? Euh voyons voir, commença Jack en ouvrant son compas, nous allons faire route vers la direction de... »

 

Il s'interrompit, légèrement embarrassé, car l'objet pointait nettement vers sa cabine, son doigt se leva d'un geste hésitant tandis qu'il tentait de trouver une parade. Gibbs ne put s'empêcher de soupirer, et voilà ça recommençait... Jack leur cachait bel et bien quelque chose. A cet instant Jack sembla se décider.

«  Allons par-là, dit-il en désignant Tortuga.

- Mais nous en venons...

- Ah oui alors je voulais dire que nous ne devions surtout pas aller par là mais plutôt dans cette direction. Déclara Jack en indiquant celle de Port Royal.

- Et Jack je peux savoir ce que nous allons chercher là-bas ?

- Gibbs, mon ami et vous tous, vous me faites confiance n'est-ce pas ? »

 

Ils baissèrent tous la tête, chacun avait à l'esprit les entourloupes dont les avait déjà régalé leur capitaine. N'attendant pas leur réponse, Jack leva la main d'un geste désinvolte.

«  Très bien dans ce cas allons y. Remuez-vous ! »

Sans oser le contredire, ils obéirent en silence tandis que Jack à la barre du Pearl, chantonnait plus fort à chaque vague qui les éloignait un peu plus de Tortuga et de Will.

 

()()

 

De son côté, Elizabeth s'éveillait petit à petit, déstabilisée par ce qui l'entourait. Elle avait un peu mal à la tête, ayant abusé du rhum la veille, et avait des difficultés à remettre ses idées en place. Elle plissa les yeux, cherchant à différencier le rêve et la réalité. Voyons voir, elle était allée voir Jack et ils avaient...

 

A cette pensée une rougeur envahit son visage alors qu’elle se rappelait sa conduite de la nuit passée. Son inconduite, auraient dit son père et la plupart des personnes qu'elle connaissait. Malgré tout elle ne put retenir un sourire en se souvenant de ce moment, Jack avait été si doux, si respectueux qu'elle ne regrettait pas sa décision. C'est alors que le visage de Will s'imposa à son esprit et avec lui un douloureux pincement au cœur. Will, je dois lui expliquer, je lui dois bien cela se dit-elle. En effet malgré ce que Will lui avait dit elle ne pouvait se résoudre à l'abandonner ainsi, sans explications, sans adieux et sans lui dire qu'il lui était toujours cher en dépit du fait qu'elle en aimait un autre. En vérité elle nourrissait toujours de tendres sentiments à son égard même si elle se rendait compte que son amour pour lui était plus fraternel que passionné. Elle se leva, décidée à aller s'expliquer avec Will, lorsqu'elle s'avisa de deux choses perturbantes. D'une part elle était nue et n'avait pas la moindre idée de l'endroit où se trouvaient ses vêtements, et d'autre part le Black Pearl semblait se déplacer. Elle se précipita à la fenêtre et manqua de tomber en se prenant les pieds dans sa robe qui gisait en tas sur le sol. Elle se rattrapa de justesse et constata avec horreur qu'ils étaient en pleine mer ce qui était impossible. Elle devait voir Will, lui parler. Ramassant ses vêtements à la hâte, elle se rhabilla et essaya de se rendre présentable. D'une main agile, elle tenta de discipliner ses cheveux que la nuit passée avait passablement emmêlés.

 

Devant la porte de la cabine de Jack, prête à sortir, la main sur la poignée, elle stoppa net, brusquement intimidée. Elle réalisait seulement maintenant de quoi ça aurait l'air si quelqu'un la voyait sortir d'ici après y avoir passé la nuit. Sa bonne éducation reprit brièvement le dessus et elle resta paralysée par l'énormité de son geste puis réfléchit à une solution. Malheureusement, elle en vint vite à la conclusion qui s'imposait et en prit son parti en haussant les épaules d'un air bravache. Elle ouvrit doucement la porte, espérant pouvoir se glisser hors de la pièce sans être aperçue et tomba nez à nez avec Pintel qui nettoyait justement le pont. Celui-ci la dévisagea d'un air surpris et cogna immédiatement Ragetti qui se trouvait à côté de lui.

«  Oh beh ça alors ! On vous croyait restée à Tortuga. » S'exclama ce dernier qui haussa le ton sous l'effet de la surprise.

 

Au grand dam d'Elizabeth, la plupart des hommes se retournèrent dans leur direction, se demandant ce qui surprenait à ce point l'un d'entre eux. Elle rougit violemment en sentant les regards concupiscents des hommes sur elle et dut faire appel à tout son aplomb naturel pour répondre.

«  Ah et bien vous avez fait erreur comme vous pouvez le voir.

- William est avec vous ? Interrogea naïvement Pintel.

- Non, répondit brièvement Elisabeth qui se sentit rougir à nouveau. Vous savez où est Jack ? »

Ragetti lui désigna la barre d'un sourire narquois. Elle le remercia d'un signe de tête et avança d'un pas qu'elle espérait assuré vers la barre sous les regards interrogateurs et vaguement rigolards des membres d'équipage.

 

La voyant s'approcher, Gibbs se tourna d'un air ahuri vers son capitaine.

«  Jack... vous saviez qu'elle était là ?

- Gibbs mon ami, que vas-tu imaginer, je l'ignorais voyons, déclara Jack avec une parfaite hypocrisie.

- Mais... »Commença Gibbs.

Elizabeth arriva à leur hauteur, rouge comme une tomate mais refusant de perdre la face. Elle regarda Jack, vaguement embarrassée, et réalisa qu'elle ne savait pas comment se comporter face à lui pas plus que ce que représentait la nuit passée pour lui. Elle évita donc soigneusement son regard et s'adressa à Gibbs. Jack quand à lui, conscient de son embarras, la regardait d'un air amusé et savourait le moment.

«  Monsieur Gibbs comment se fait-il que nous ayons quitté Tortuga aussi rapidement et sans Will ? »

 

En entendant les derniers mots prononcés par Elizabeth, le sourire de Jack s'effaça brutalement et ses yeux s'assombrirent en même temps que son humeur. Il ne laissa pas à Gibbs l'opportunité de répondre.

«  Parce que le jour s'est levé sans qu'il soit revenu à bord et qu'il est soumis à mes règles, comme tous les occupants du Black Pearl. Déclara-t-il d'un ton tranchant. Il n'est pas revenu tant pis pour lui.

- Mais Jack… je dois lui parler, je dois lui dire que

- Désolé mais il vous faudra attendre dans ce cas. » Répondit Jack en lui tournant résolument le dos.

 

Elizabeth le regarda, médusée, elle ne comprenait pas ce qui se passait, non content de l'avoir emmenée sans lui demander son avis, Jack la traitait à présent comme une parfaite étrangère, comme si rien ne s'était passé entre eux. Furieuse, elle se tourna vers Jack.

«  Oh très bien Capitaine Sparrow. Déclara-t-elle en insistant outrageusement sur le mot. Dans ce cas vous ne verrez aucun inconvénient à ce que je me retire dans ma cabine, car je dois reconnaitre que certaines personnes m'incommodent ici.

- Je vous en prie Mademoiselle Swann, allez donc pleurer à loisir sur le sort de votre fiancé comme l'enfant que vous êtes. Répondit-il pour la blesser autant qu'elle venait de le faire

- Vous n'avez pas toujours dit cela mais je crois deviner qu'une fois de plus le grand capitaine Jack Sparrow n'a pu s'empêcher d'agir en égoïste et de mentir. Répondit-elle, acide.

- Voyons trésor, vous me connaissez, et je crois me rappeler qu'en matière de trahison je n'ai rien à vous envier. Répliqua-t-il sur le même ton tandis que l'équipage ne manquait rien de l'échange.

- Je me suis trompée sur vous, vous n'avez vraiment aucun sens de l'honneur ! Cria Elizabeth hors d'elle et regrettant amèrement la confiance et le don qu'elle lui avait accordés.

- Mon ange, ne croyez-vous pas que vous n'êtes pas la personne la mieux indiquée pour parler d'honneur ? Lui demanda Jack cyniquement. Non parce que si je me rappelle bien de tout ce qui... »

 

Elizabeth ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase et le gifla à la volée. Sans attendre sa réaction elle tourna les talons en direction de sa cabine, tandis que l'équipage ahuri s'écartait pour la laisser passer. Jack la regarda partir, l’espace d'un instant la tristesse qu'il ressentait apparu dans son regard, mais il se reprit très vite. Voyant que tous ses hommes le fixaient sans rien dire, il reporta sa hargne sur eux.

« Alors qu'est-ce que vous regardez, tas de fainéants ! Au travail et plus vite que cela ! »

Les hommes se mirent en mouvement rapidement alors que Gibbs continuait à dévisager Jack, il osa lui poser la question qui lui brulait les lèvres.

« Jack que s'est-il passé au juste ?

- Cette fille est folle voilà tout... que veux-tu qu'il y ait d'autre ? Lui demanda Jack avec un sourire cynique

- Je ne sais pas, mais vu qu'elle sortait de votre cabine et que enfin… S'interrompit Gibbs, embarrassé.

- Tu l'as entendue comme moi, c'est Will qu'elle cherchait ... » Déclara Jack d'un ton plein de rancœur.

 

Gibbs ne sachant pas quoi répondre à cela, se contenta de hocher la tête et reprit son travail, laissant Jack réfléchir. Celui-ci se traita mentalement d'idiot, il s'était encore fait abuser par cette maudite Elizabeth. Pourtant après cette nuit il avait cru pouvoir enfin lui faire confiance mais comme toujours son principal souci restait Will. Perturbé, Jack remâcha sa rage sans parvenir à se calmer. Gibbs le contemplait avec un air désolé.

« Vous devriez peut être aller la voir pour parler si ça vous chagrine à ce point-là ... Suggéra-t-il d'une petite voix

- Ne dis pas n'importe quoi, ce n'est pas une broutille comme celle-ci qui va me poser un problème. Rétorqua Jack d'un ton sec. En revanche j'ai bien envie de boire un peu de rhum ... » Dit-il avec un pale sourire en se dirigeant vers la cale.

 

()()

 

De son côté, enfermée dans sa cabine, Elizabeth essayait vainement de se calmer et se demandait comment ils avaient pu en arriver là. Elle pleurait toutes les larmes de son corps, sans parvenir à s'arrêter, catastrophée par la situation dans laquelle elle se trouvait et la froideur de Jack. Elle s'en voulait mortellement d'avoir pu croire en la sincérité de Jack et surtout elle regrettait ne n'avoir pas eu l'occasion de s'expliquer avec Will, considérant que c'était la moindre des choses qu'elle aurait pu faire. Elle imaginait sans peine ce que ce dernier avait pu ressentir en constatant que le Black Pearl et donc elle-même, s'étaient envolés à la faveur de la nuit comme des voleurs. Cette pensée ne fit que redoubler ses larmes d'autant plus qu'elle n'avait plus rien à espérer de Jack qui l'avait menée en bateau pour profiter d'elle.

 

Jack, qui remontait de la cale, passa devant sa porte et, entendant la jeune femme pleurer, soupira en grimaçant. Il frappa un coup léger et sans attendre de réponse poussa la porte. Voyant l'état dans lequel elle était, il lui décocha un sourire ironique.

«  Vous voulez un peu de rhum pour vous remettre de l'absence de votre fiancé ?ne put il s'empêcher de demander d'un ton peu amène.

- Je préfère éviter vu ce à quoi ça m'a conduit la dernière fois...lui répondit elle d'un ton âpre

- Oh ma chère je suis désolé d'avoir été le seul male disponible pour vous, si j'avais su dans quel état ça vous mettrait soyez assurée que je ne vous aurais pas touchée. J'aurais laissé cet honneur à ce cher William. Ajouta il, sarcastique.

- Oh je vous en prie, c'est ce que vous cherchiez depuis le premier jour, et à présent que vous êtes arrivé à vos fins, vous cherchez un moyen de vous débarrassez de moi. » Répondit Elizabeth sur le même ton.

 

Jack la regarda, les yeux agrandis par son culot.

«  Si c'est ce que vous croyez, libre à vous et si vous voulez rejoindre Will et bien nous allons faire demi-tour, lui dit-il en soupirant.

- Mais bien sûr c'est trop facile!

- Bon Lizzie, une fois pour toutes que voulez-vous ? Cria Jack ayant épuisé ses réverses de patience.

- Jack je vous en prie, vous le savez très bien, vous avez gagné alors ne me forcez pas à m'humilier de nouveau. » Répondit elle tristement.

Jack la regarda avec incompréhension.

«  Non je ne sais pas... Vous êtes arrivée comme une furie en voulant voir Will, vous m'avez ignoré et à présent vous avez le culot de m'accuser de je ne sais quel mensonge.

- Mais si je veux voir Will, c'est juste pour lui expliquer pour lui dire ce que je ressens pour lui et m'excuser.

- Oh je vous en prie Elizabeth trouvez-vous un autre confident. L'interrompit Jack. Là je ne suis pas d'humeur à écouter vos serments d'amour éternel à Will, j'ai d'autres choses à faire.

- D'amour éternel ? Mais vous n'y êtes pas du tout Jack, si je veux voir Will c'est pour lui expliquer que c'est vous que, enfin que j'ai choisi, je pensais qu'après cette nuit c'était clair. » Répondit doucement Elizabeth, comprenant enfin la méprise.

 

Jack retint son souffle et se traita mentalement d'imbécile, il avait failli tout gâcher à cause de son angoisse de tout perdre. Il sourit à Elizabeth pour cacher sa gêne.

«  Dans ce cas je crois que des excuses s'imposent... dit-il avec difficulté.

- Je le crois en effet. » Répondit-elle en souriant, apaisée.

Retrouvant sa bonne humeur, Jack lui sourit sans retenue.

« En revanche j'ai bien peur d'avoir définitivement nuit à votre honneur. Dit-il en souriant moqueusement tout en la prenant dans ses bras.

- Je le crains, je crois que la discrétion n'est plus de mise. Soupira-t-elle. J'ose à peine imaginer ce que mon père penserait de tout ça.

- Je me dois donc de corriger cela. Continua Jack d'un air désinvolte.

- Je ne vois pas comment ...

- Comme je vous l'ai dit il y a très longtemps, mon statut de capitaine m'autorise à célébrer des mariages en mer, sur le champ. Continua-t-il sur le même ton léger en essayant de cacher son émotion.

- Jack Sparrow ? Est-ce que vous seriez en train de me demander de vous épouser ? Répondit Elizabeth qui n'en revenait pas.

- Vous savez trésor, vu votre propension à être fiancée je me disais que ce serait peut-être bien que vous franchissiez ce cap une bonne fois pour toutes avant que vous ne changiez une nouvelle fois d'avis. Et ma foi comme je suis moi-même actuellement sur le marché et que nous nous entendons bien, la plupart du temps… commença Jack.

- Mais c'est que je suis déjà fiancée avec Will et...

- Broutilles que cela… allons Lizzie nous nous ressemblons tellement tous les deux... vous et moi, moi et vous... nous deux quoi. Continua Jack, tentateur. Lizzie mon ange, épousez moi, ne serait-ce que pour faire taire les ragots de l'équipage.

- Dans ce cas je ne peux pas refuser. Dit-elle en souriant et en se serrant contre lui. Pour ça et parce que je t'aime Jack. » Ajouta t'elle doucement le tutoyant pour la première fois.

Ne sachant quoi répondre à sa déclaration Jack la prit dans ses bras et l'embrassa avec fougue puis il la relâcha

« Dans ce cas c'est entendu, nous nous marions ! »Dit-il d'un ton qui se voulait détaché.

 

Il sortit de la cabine et l'entraina à sa suite devant l'équipage médusé, il s'adressa à Gibbs.

« Rhum pour tous Mr Gibbs. Nous célébrons un mariage.

- Quoi, que veux-tu dire Jack ?

- Que vous avez devant vous la future madame Sparrow que je vais m'empresser d'épouser avant qu'elle ne change d'avis. Déclara Jack en plaisantant et en désignant Elisabeth qui rougissait.

- Mais...elle est fiancée avec Will, vous ne pouvez pas

- Suffit. L'interrompit Jack d'un regard noir. Je suis le capitaine et je décide, pas toi, tenez-vous le pour dit. »

 

L'équipage qui ne comprenait rien à la situation ne savait comment réagir et les observait, médusé. Jack ne s'occupa pas d'eux et prit la main d'Elizabeth. Il laissait parler son cœur pour la première fois depuis des années et reprenait peu à peu confiance en l'avenir.

Chapitre 42                                                                                           Chapitre 44

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Chloé (vendredi, 17 novembre 2017 17:38)

    C'est tellement mignon !

  • #2

    Jess Swann (vendredi, 17 novembre 2017 17:51)

    Ahhh bah Jack & Liz c'est le bien !