Chapitre 37 Tia obtient des précisions

Tandis que Will s'éloignait du Black Pearl et de la femme qu'il aimait, Tia Dalma luttait contre une irrépressible envie de consulter les augures. En effet au moment où Will avait pris sa décision elle avait ressenti quelque chose qu'elle ne parvenait pas à expliquer, comme si une chose importante se produisait mais elle n'arrivait pas à définir ce que c'était. La voix moqueuse de Tezcatlipoca retentit alors dans sa tête.

«  Tu te poses des questions Tia ?

- J'ai ressenti quelque chose, de la peine beaucoup de peine. Qui était ce ? Osa-t-elle demander

- Es-tu sûre de vouloir le savoir ? Je te rappelle que c'est toi qui a choisi de ne pas intervenir dans cette histoire.

- Oui mais j'ai fait ça pour modifier leur destin tu le sais très bien mais là je ressens du chagrin et je n'arrive pas à savoir de qui il provient

- A ton avis Tia Dalma ?

- Je ne sais pas vraiment, c'est confus. Qu'as-tu fait ? lui demanda-t-elle d'une voix blanche

- Moi rien. C'est toi qui a tout fait, toi qui a aidé le destin. Souviens-toi Tia, souviens-toi de chaque mot prononcé. Souviens-toi de chaque encouragement au pirate, de chaque promesse au garçon…

- Oui mais je n'avais pas le choix ! Je faisais ce que tu m'avais ordonné ! S'insurgea Tia.

- Tu veux que je te dise, tu aurais pu changer leur destin à tous si tu avais fait une toute petite chose. »

 

Tia se retint de lui demander ce que c'était, mais elle se mit à réfléchir intensément et le rire moqueur du dieu résonna dans sa tête.

« Alors Tia tu trouves ? lui demanda-t-il au bout d'un petit moment.

- Je ne sais pas je crois que tout avait la même importance pour les deux, je ne vois pas ce que j'aurais pu faire de plus.

- Voilà ton problème Tia. Lui répondit le dieu en riant. Allons réfléchis bien ». Dit-il d’un ton menaçant.

 

Alors Tia Dalma lui obéit et plongea dans ses souvenirs. Elle se revit il y avait une quinzaine d'années, faisant la rencontre d'un jeune homme qui n'avait pas trente ans et qui était grièvement blessé. Ce jour-là, elle se promenait en Angleterre lorsqu’elle avait été percutée de plein fouet par un homme qui courait comme si le diable était à ses trousses. Elle avait plongé dans ses yeux sombres et n'avait pu s'en détacher. L'homme avait de la fièvre, elle l'avait embarqué à bord de son navire et l'avait emmené, ici avec elle, dans le bayou. Petit à petit, à force de soins attentifs, elle avait guéri son bras, sa brulure mais l'homme ne voulait pas parler de ce qui lui était arrivé. Pourtant Tia ne pouvait se résoudre à le laisser partir, car elle devinait une blessure de l'âme.

 

Finalement un soir, il avait fini par craquer et lui raconter son histoire. Les yeux dans le vague, il lui avait dit s'appeler Jack Sparrow et être un corsaire au service de Sa Majesté, enfin avant, avait-il ajouté avec un sourire cynique qu'elle allait apprendre à bien connaître. Tia n'avait rien répondu, sentant que l'homme n'était pas du genre à se livrer et que le moindre faux pas le ferait se refermer. Il lui avait confié que la marque que portait son bras lui avait été infligée par l'un de ses amis qui l'accusait d'avoir déshonoré sa sœur. Il lui raconta comment il avait supplié l'homme de le croire, mais l'autre n'avait rien voulu savoir et avait brisé sa vie et sa carrière. Ce soir-là, Tia Dalma avait vu Jack Sparrow pleurer sur sa vie brisée. Ce fut l'unique fois où elle le vit exprimer sa peine, après cette soirée, il avait tourné une page en s’engageant dans un équipage de pirates. Contre toute attente, il était revenu la voir, mais ce n'était alors plus le même homme, il était devenu plus dur, cynique et lui avait confié son désir de devenir son propre maitre. Tia sourit, c'était d'ailleurs à cette occasion qu'il lui avait dérobé son compas et la fameuse potion dont il s'était servi à Nassau. Malgré elle, elle s'était attachée à lui, consciente au fond d'elle même qu'il était un homme volage. Puis un jour, il lui avait parlé de son grand projet, obtenir un navire dont il serait le capitaine puis trouver le trésor perdu, l'or des aztèques, l'or de Tezcatlipoca. Tia avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour le convaincre de renoncer mais sans succès, elle s'était alors tournée vers son dieu et pour la première fois lui avait demandé une faveur, ne voulant pas que Jack soit victime de la malédiction.

 

Tezcatlipoca lui avait alors révélé l'atroce vérité de ses projets pour Jack, ce qui avait fait frémir Tia. Arguant du fait que le destin l'avait déjà beaucoup tourmenté elle avait demandé et obtenu que le dieu change ses plans. C'est ainsi que Tia ne fut pas surprise lorsqu'elle apprit que le jeune Capitaine Jack Sparrow s'était fait voler son navire, le Black Pearl, trois jours à peine après que Jones l'ai renfloué. En revanche, elle n'avait pas prévu les conséquences que ce vol, découlant d'une mutinerie, avaient eu sur Jack. Trahi une nouvelle fois par un homme auquel il faisait confiance, son second qui avait retourné l'équipage contre lui, Jack avait verrouillé son cœur, depuis il n'accordait plus sa confiance et son amitié n'était jamais gratuite. C’est ainsi que Jack était devenu celui que tout le monde connaissait, le pirate cynique et intéressé.

 

Ce que Tia n'avait pas prévu non plus c'était que le fait de modifier le destin de Jack entrainerait d'autres innocents dans son sillage. Car en vérité son dieu était ainsi, cruel et calculateur, Tezcatlipoca n'accordait jamais rien gratuitement. Afin de trouver une autre personne pour accomplir son grand projet, le dieu s'était arrangé pour qu'une pièce du trésor de Cortez soit envoyée à un innocent, William Turner. Lorsque Tia avait vu ce dernier débarquer dans le sillage de Jack elle avait vu une âme pure, si pure qu'elle en aurait pleuré, depuis elle essayait de trouver un moyen pour qu'il soit épargné mais sans grand succès. Elle essayait d'autant plus qu'au cours des dernières semaines passées avec Will, Tia avait véritablement appris à apprécier le garçon. Bien sûr ce n'était pas la fascination qu'elle avait ressentie pour Jack sans que celui semble d'ailleurs s'en douter ou s'il l'avait deviné ce qui, connaissant Jack, était vraisemblable il l'avait toujours tenue à distance. Jack était comme ça, il refusait toute attache qu'elle soit sentimentale ou amicale depuis l'histoire avec Barbossa. Tia ne devait la survie de leur relation qu'au fait qu'il ne s'était rien passé entre eux et qu'elle seule savait qui il était avant. Tia ferma les yeux et sourit, ce qu'il lui avait fait de l'effet ce Jack !

 

Will s'était différent, elle se sentait touchée par le garçon, par sa naïveté et par-dessus tout par son grand cœur. En fait pour elle Will était un peu celui que Jack aurait pu devenir si les événements ne l’avaient pas autant malmené et rendu amer et froid. Et pourtant elle connaissait le destin de Will, elle savait que celui-ci serait malheureux mais ne parvenait pas à trouver une solution, ayant utilisé sa faveur au profit de Jack. Tia secoua la tête, non décidément elle ne voyait pas où elle s'était fourvoyée, ce qu'elle aurait pu dire ou omettre et qui aurait changé leur destin à tous. Elle envoya une réponse muette à son dieu, sachant que celui-ci se délectait du spectacle de sa souffrance.

« Je ne trouve pas ce que j'aurais pu faire de plus pour eux deux, pour qu'ils t'échappent à coup sûr.

- Je te l'ai dit Tia , tu ne traites pas le problème dans son intégralité, tu n'as pas toutes les données. Rit le dieu, se moquant cruellement d'elle

- Mais si ! Ils ont tous les deux échappés de justesse à ta malédiction mais pourtant tu les poursuis encore pour réaliser ton projet !

- Tous les deux Tia, là est ton erreur, qui t'as dit que l'histoire était entre eux deux ?

- Mais qui … Commença Tia avant de s'interrompre brutalement.

- Voilà … tu commences à comprendre.

- Ce n'est pas possible ! S’insurgea t’elle. Tu ne peux pas l'inclure la dedans !

- C'est déjà fait et ce depuis longtemps, depuis le début c'est la clef. Je pensais que tu l'avais compris.

- Tu ne peux pas lui accorder une telle importance !

- Je fais ce que je veux, répondit le dieu d'un ton dur. Tu as voulu leur rendre leur libre arbitre, mais ce faisant tu as négligé un aspect important. Tant pis pour toi.

- Alors c'est décidé ce sera l'un ou l'autre s'écria Tia. Pas de rédemption possible c'est bien ce que tu dis ! C'est révoltant !

- Comment oses-tu me défier ! D'autant plus qu'une fois encore tu te trompes, tu omets des possibilités ! Mais de toute manière leur destin est écrit et devra s'accomplir d'une manière ou d'une autre, ils sont à la croisée des chemins. L'un d'entre eux viendra te demander quelque chose puis se sera le tour de l'autre. Tu auras des choix à faire Tia Dalma, des sacrifices à accomplir, tu as toi aussi ton libre arbitre mais le destin sera le plus fort comme toujours. » Termina le dieu en riant avant de partir.

 

En entendant ces dernières paroles, Tia Dalma se jeta sur les augures pour essayer de lever le voile de l'avenir. Mais hélas sa perception resta brouillée, elle ne voyait qu'une chose, un navire de la compagnie des Indes. A bord de ce bâtiment, deux hommes, l'un d'entre eux était pétri d'orgueil et de haine, la violence de cette dernière terrifia Tia qui ferma les yeux pour tenter de conjurer le sort qui s'acharnait sur ceux qu'elle essayait vainement de protéger.

Chapitre 36                                                                                           Chapitre 38

Écrire commentaire

Commentaires : 0