Chapitre 35 Une mort sur la conscience

L'équipage du Black Pearl remontait la jetée en chantant gaiement et en se délectant de faire partie de la légende de Jack Sparrow. Ils parlaient avec animation de tout ce qu'ils avaient entendu dans les tavernes où chacun avait tenu à offrir à boire aux membres de l'équipage du grand Jack Sparrow. Oh bien sûr ils avaient aussi entendu des rumeurs inquiétantes sur Barbossa et son projet de vengeance mais, auréolés de la gloire de Jack, aucun d'entre eux n'y avait accordé d'importance et ils avaient relégués l'information au fin fond de leur esprit.

 

C'est alors qu'ils entendirent le coup tiré par Will. Ils s'immobilisèrent immédiatement, cherchant d'où il provenait. Gibbs fut le premier à réaliser.

«  Ça vient du Pearl ! » Cria-t-il avant de se mettre à courir.

Galvanisés par son hurlement ses compagnons le suivirent en courant et le petit groupe arriva comme un seul homme à bord du Black Pearl. Le spectacle qui les attendait les laissa un instant sans voix.

 

La première personne qu'ils virent fut Will, celui-ci avait l'air choqué et l'arme fumante glissait lentement de sa main. Suivant son regard avec appréhension, ils mirent un temps avant de comprendre ce qui s'était passé. Leurs yeux balayèrent le pont du Pearl rougi par le sang. Elizabeth, blême, gisait sans connaissance dans une mare de sang. A ses côtés Jack se tenait le ventre et essayait de s'approcher d'elle. Derrière eux, un homme était allongé. Gibbs secoua violemment Will qui ne réagissait pas.

«  Eh petit ! Qu'est ce qui se passe ?

- Je sais pas … j'ai tiré et… »  Murmura Will.

 

Jack se remit péniblement sur ses jambes, il saignait abondamment du côté gauche, le couteau de Barbossa non loin de lui. Il s'approcha d'Elizabeth sur laquelle il se pencha doucement, le cœur cognant violemment dans sa poitrine. Il eut un soupir de soulagement en voyant sa poitrine se soulever doucement. Elle respirait. Voyant les autres rester sans bouger et les dévisager, il les interpella rudement.

«  Venez m'aider voyons! Ne restez pas figés comme cela ! Elle a besoin qu'on l'aide. » dit Jack qui grimaçait sous la douleur.

 

Ses paroles eurent un effet libérateur sur Will qui se mit en mouvement, il se précipita sur Elizabeth qu'il arracha aux bras de Jack. Prenant la jeune femme contre lui il se mit à pleurer tandis qu'elle reprenait conscience. De son côté, Jack n'eut d'autre choix de s'éloigner et se pencha sur le corps de Barbossa.

«  Il est mort, déclara t'il sans émotion, la balle lui a brûlé la cervelle. »

 

Elizabeth ouvrit lentement les yeux et découvrit le visage de Will penché sur elle. Il lui sourit et lui caressa les cheveux.

«  C'est fini Elizabeth, tu es en sécurité tout va bien, j'ai eu si peur ! Bafouilla Will.

- Will … dit Elizabeth qui essaya de se relever. Où est Jack ? Demanda-t-elle d'un ton angoissé.

- Jack va bien. Affirma Will le cœur serré par l'inquiétude qu'il lisait dans le regard d'Elizabeth.

- Que s'est-il passé ? Demanda-t-elle, rassurée, en se tournant vers Will.

- Pas maintenant, Elizabeth, tu dois te reposer, les explications peuvent attendre. Décida Will en la soulevant dans ses bras. Je vais t’installer, ma chérie. »

 

Tandis que chacun s'écartait pour laisser le passage au couple enlacé. Jack tentait maladroitement de panser sa blessure qui saignait abondement. Gibbs s'en avisa et s'apprêta à l'aider.

« Attends Jack, je vais le faire. Mais enfin qu'est ce qui s'est passé ?

- Met de l'alcool dessus. Dit Jack en serrant les dents. Ce qui s'est passé c'est que ce félon a débarqué sur le Pearl avec l'envie manifeste d'en découdre, répondit Jack cyniquement.

- Tu as eu de la chance, quelques centimètres de plus et il te transperçait la rate ! S'exclama Gibbs soulagé en constatant que malgré l'abondance de sang qui s'écoulait de la blessure, celle-ci n'était que superficielle.

- Je suis le Capitaine Jack Sparrow ! Ne put s'empêcher de fanfaronner Jack. Crois-tu vraiment qu'un misérable petit coup de couteau suffise à m'achever ? »

 

En entendant sa réaction Gibbs sourit, tout allait donc bien pour Jack mais ça n'expliquait pas ce qu'il s'était produit pour qu'Elizabeth et lui soient blessés. Pintel et Ragetti, quant à eux, étaient bloqués, fascinés devant le corps de celui qui avait été si longtemps leur capitaine, ne pouvant croire à sa mort. Jack, le singe immortel de Barbossa, le regardait aussi et attendait qu'il bouge.

«  Jack … reprit Gibbs raconte nous ! Nous avons entendu un coup de feu mais le temps que nous nous précipitions jusqu'ici tout était déjà terminé.

- Ce qui s'est passé, et bien en fait William a tué Barbossa voilà tout. Un très beau tir d'ailleurs, précis, rapide, efficace. Commenta Jack.

- Oui mais pourquoi et avec quelle arme ?

- Pourquoi ? Sans doute à cause de la demoiselle en détresse ! Quant à l'arme c'était la mienne. » Répondit Jack qui ne souhaitait pas s'étendre sur le sujet.

- Mais… bredouilla Gibbs. Comment Will a-t-il eu ton arme ? Et comment as-tu été blessé ?

- Mon arme ? Euh c'est sans importance. Dit Jack qui ne voulait pas révéler à ses hommes qu'il avait cédé au chantage de Barbossa. Quand à ma blessure et bien ce traitre me l'a fait quand j'ai essayé de libérer Mademoiselle l'inconsciente de lui !

- C'est à dire Jack ?

- Il retenait Elizabeth, j'ai voulu la libérer et j'allais réussir lorsqu'il m'a donné un coup de couteau et avant que j'ai eu le temps de rétorquer, le petit lui tirait une balle et voilà ... Finit Jack dans un grand geste. Bien à présent, pouvons-nous nous débarrasser de lui ? dit Jack en désignant le corps de Barbossa.

- Euh… oui Jack nous allons le faire. » Déclara Gibbs qui n'osait pas poser d'autres questions.

 

Il se tourna vers Pintel et Ragetti qui secouèrent la tête en guise d'accord.

« Tu as des instructions particulières pour lui ?

- Non, faites en ce que vous voulez et nettoyez le pont aussi ! Je vais dans ma cabine et Gibbs mon ami apporte moi donc une bouteille de cet excellent rhum. Ordonna Jack qui se baissa pour ramasser son arme que Will avait fait tomber et essaya de cacher sa grimace de douleur.

- Ce sera fait Jack ! Tu peux compter sur moi. » Déclara Gibbs.

 

Jack lui dédia un de ses larges sourires et s'enfonça dans sa cabine avec un soupir de soulagement. Cette histoire s'était mieux terminée qu'il ne l'avait redouté, Barbossa était mort et ne risquait donc plus de tenter de lui voler son navire, finalement, à part quelques petites choses tout s'annonçait sous les meilleurs auspices. Gibbs lui apporta le rhum demandé, et Jack commença à le savourer tout en réfléchissant à ce qu'il allait faire ensuite. Et tout particulièrement à ce qu'il allait faire à Beckett qu'il n'avait pas oublié.

 

()()

 

De son côté, Will était au chevet d'Elizabeth et s'assurait que tout allait bien pour elle. Elizabeth lui sourit, émue par sa prévenance.

« Ne t'en fais pas Will, je vais bien, je suis juste un peu secouée mais ça va.

- J'ai eu si peur quand je t'ai vue si pale avec ce maudit pirate qui te retenait, j'ai cru qu'il allait te tuer.

- Il a bien failli réussir … dit Elizabeth en grimaçant. Si tu n'étais pas intervenu ainsi que Jack je ne serais probablement plus en vie.

- Je sais Elizabeth mais j'ai du mal à admettre que je l'ai abattu. Dit Will en déglutissant.

- Will, je sais que ça te pèse … lui dit Elizabeth en lui caressant la joue. Mais si tu ne l'avais pas fait qui sait ce qui se serait passé ? Jack et moi nous ne serions peut être plus de ce monde. Je crois que Barbossa était devenu fou, tu n'as pas à regretter ton geste mon amour.

- Je ferais n'importe quoi pour toi Elizabeth. Dit Will qui embrassa le bout des doigts de la jeune femme. Pour que nous soyons ensemble…

- Il n'est pas question qu'il en aille autrement. Affirma-t-elle résolument en souriant, rejetant loin de son esprit l'image de Jack qui se présentait à elle.

- Dans ce cas, ma chérie, je vais te laisser te reposer. J'ai des choses à voir avec Jack après quoi nous pourrons penser à nous et à notre mariage… Dit Will en l'embrassant sur le front avant de sortir.

 

()()

 

Une fois qu'il fut parti, Elizabeth se rejeta sur ses oreillers, résolue à dormir et à ne surtout pas penser à tout ce qui s'était passé ces derniers jours. C'était Will qu'elle aimait ! Forte de cette conviction la jeune femme ne tarda pas à plonger dans un profond sommeil dû en grande partie à la série d'événements qui venaient de se produire.

 

Will quant à lui, avança vers la cabine de Jack, en quête d'explications, son visage dur ne gardait aucune trace de la tendresse dont il avait fait preuve avec Elizabeth. Il frappa à la porte et entra sans attendre de réponse, bien décidé à obtenir la vérité de Jack.

Chapitre 34                                                                                           Chapitre 36

Écrire commentaire

Commentaires : 0