Chapitre 29 Tia négocie

Elizabeth ouvrit péniblement les yeux, elle se sentait faible et encore engourdie, de plus son corps lui faisait mal, particulièrement son bras. Elle regarda autour d'elle, ne sachant pas exactement où elle se trouvait. Will lui sourit avec tendresse.

«  Ma chérie, ça va ? Lui demanda-t-il.

- Will… où suis-je ? Que s'est t'il passé ? Demanda-t-elle en essayant de se redresser.

- Nous sommes chez Tia, tu as été très malade mais c'est fini à présent. »

 

Alors qu’elle tentait de se souvenir, Elizabeth porta une main à son front, ce faisant, la douleur lancinante causée par sa blessure au bras se réveilla. Elle regarda celui-ci, horrifiée, et se rappela enfin ce qui lui était arrivé.

« Beckett, c'est Beckett il m'a fait ça disant que j'étais un pirate et que mon père était mort à cause de moi. Dit Elizabeth qui commença à sangloter.

- Ma chérie, tu ne dois pas le croire, Beckett a dit ça uniquement pour te faire souffrir. Je connaissais ton père et tu n'es pas responsable de sa mort j'en suis sûr. Souffla Will que la détresse d'Elisabeth bouleversait.

- Il a raison intervint Tia. Vous n'êtes pas responsable de ce qui est arrivé à votre père. C'est le destin qui en a décidé ainsi. Je sais cela vous paraît cruel mais votre père n'aurait pas voulu que vous vous morfondiez pour cela.

- Mais… commença Elizabeth.

- Vous devez vivre, pour votre père et pour vous. Trancha Tia.

- Nous vengerons ton père et Beckett paiera pour ce qu'il nous a fait. Je te le promets. » Assura Will.

 

Elizabeth ferma les yeux, lasse, cela ne finira donc jamais ? Elle savait au fond d'elle que même si Tia avait raison sur son père elle avait causé indirectement sa mort. Ouvrant à nouveau les yeux, elle vit l'inquiétude qui brillait dans le regard de Will et elle lui sourit pour le rassurer. Will lui prit doucement la main qu'il porta à ses lèvres tandis que Tia rassurée s'éclipsait pour laisser le deux amoureux se retrouver.

 

()()

 

Dès qu'elle sortit de la pièce, Tia croisa le regard anxieux de Jack. Elle le toisa avec ironie.

« Tu veux me demander quelque chose peut être ? Demanda-t-elle tout en sachant pertinemment ce qu'il voulait.

- Pas du tout ma belle. Lui répondit-il, retenant la question qui lui brulait les lèvres.

- Oh Jack… Viendra un jour où tu regretteras ton attitude, tu ne pourras pas toujours fuir ainsi. Que feras-tu alors ? Accepteras tu de reconnaître tes désirs ou alors les rejetteras tu en les perdant à jamais ? Lui dit Tia d'un ton mystérieux.

- Ca ma belle c'est à toi de me le dire, puisque tu as l'air d'en savoir si long, éclaire moi sur ce désir qui me taraude selon toi. » La provoqua Jack.

 

Avant que Tia n'ait eu le temps de répondre, Will sortit de la chambre serrant Elizabeth contre lui. Tia aperçut la brève lueur qui vint illuminer le regard de Jack lorsqu'il vit Elizabeth et secoua la tête d'un air navré. Jack se reprit aussitôt et s'adressa à Elizabeth.

« Alors trésor, vous avez fait une belle peur au jeune Will ! Reconnaissez que vous auriez du nous écouter au lieu de n'en faire qu'à votre tête. Lui dit-il en souriant.

- Jack… je suis désolée, c'est vrai j'aurais du vous écoutez et je vous remercie d'être venu m'aider. Répondit Elizabeth qui n'avait aucune envie de se disputer avec lui.

- Oh vous n'avez pas à me remercier, je n'y suis pour rien, c'est Will qui a insisté pour que l'on vous aide. Bien à présent que Mademoiselle se sent mieux nous pourrions peut être songer à retrouver Jones pour que chacun d'entre nous retrouve ses activités normales, non ? Suggéra Jack sans laisser le temps à Elizabeth de lui répondre.

- Oui, Jack ne t'inquiètes pas tu seras bientôt débarrassé de nous et nous de toi. Rétorqua Will, agacé par l'égoïsme du pirate.

- Bien nous sommes d'accord dans ce cas. Alors ma belle dis-nous comment peut-on trouver face de poulpe ? » Demanda Jack en se tournant vers Tia.

 

Celle-ci prit son temps avant de répondre, savourant l'instant.

« Voyons Jack, à l'aide du compas que tu m'as dérobé bien sûr. Après tout ce que tu désires le plus au monde est de retrouver Jones pour lui rendre son cœur, n'est-ce pas ?

- Le compas… dit Jack d'un air embarrassé. Mais je ne pense pas être la personne qui désire le plus retrouver Jones, continua t'il en souriant. William… Appela-t-il, je pense que tu es le plus apte à le retrouver. »Triompha t’il en lui tendant l’objet.

 

Will prit le compas des mains de Jack, à ses côtés il sentit Elizabeth se raidir en apercevant le compas. Tout le monde retint son souffle alors qu'il l'ouvrait ce qui le rendit passablement nerveux. L'aiguille se mit à osciller légèrement puis très vite indiqua un cap que Will s'empressa de transmettre à Jack. Sans attendre, celui-ci se tourna vers son équipage et leur intima l'ordre de se mettre en route après un bref geste d'adieu vers Tia. Will se tourna vers celle qui avait si bien veillé sur Elizabeth et la remercia avec effusion avant de partir rejoindre Jack. Elizabeth se tourna lentement vers Tia.

« Merci à vous, je sais que vous êtes pour beaucoup dans ma guérison. Lui dit-elle, un peu triste.

- Vous savez Elizabeth, même s'il n'est pas venu vous voir, il a demandé de vos nouvelles chaque jour. Ne vous laissez pas abuser par les apparences. Dit à voix basse Tia.

- Je ne comprends pas de qui vous voulez parler. » Répondit Elizabeth qui rougit et s'empressa de rejoindre Will à l’extérieur sans laisser le temps à Tia de lui répondre.

Tia , les regarda s'éloigner et soupira, elle voyait encore beaucoup de chagrin et d'épreuves pour ceux-là. Désireuse d’en savoir plus, elle commença à disposer des bougies tout autour de la pièce puis ingurgita une décoction d'herbes spéciales. Ceci fait, elle était prête à entrer en transe et à invoquer celui qu'elle servait depuis toujours, l'antique dieu aztèque le plus puissant : Tezcatlipoca, le cruel.

 

Divinité sans doute la plus puissante du panthéon aztèque, Tezcatlipoca était aussi appelé le seigneur du Miroir Fumant car il était en possession d'un miroir lui permettant de lire l'avenir mais aussi le cœur des hommes. Il était également doté d'une nature capricieuse et changeait à son gré l'avenir des hommes, répandant la misère et la mort aussi bien que la bonne fortune. Voilà donc celui que servait Tia Dalma depuis des siècles en secret, celui qui lui avait accordé l'immortalité mais aussi la préscience et la maitrise des sortilèges. Mais bien sûr il ne lui avait pas donné ce pouvoir immense sans une contrepartie, ainsi depuis des siècles Tia remplissait les missions que lui confiait son dieu.

 

Tia reçut enfin une réponse à son invocation et sentit la présence de Tezcatlipoca tout autour d’elle, elle prit une grande inspiration et se prépara à l'affrontement qui était inévitable.

« Que veux-tu Tia ? Comment oses-tu me déranger ? Gronda la voix du dieu.

- Je viens parce que j'ai une faveur à te demander, lui dit-elle avec aplomb.

- Encore ? Dois je te rappeler que selon notre accord tu ne peux interférer dans mes décisions qu'une fois tous les cent ans et que la dernière fois que tu l'as fait c'était il y a douze ans à peine !

- Je sais, déclara humblement Tia, mais cette fois c'est différent. Ce jeune homme a le cœur pur et mérite un autre destin.

- Pour qui te prends-tu Tia Dalma ? Dois-je te rappeler que tu n'es rien sans les pouvoirs que je t'ai donnés.

- Non mais je ressens quelque chose de très fort.

- De très fort vraiment ? Voyons voir, la dernière fois que j'ai entendu cela c'était il y a un peu plus d'une décennie, tu m'as supplié de détourner ce jeune pirate de son destin en disant qu'il était "différent".

- Et il l'était ! S’insurgea Tia, dois je te rappeler qu'il a rendu la liberté à de nombreuses personnes ?

- Et il est responsable de la mort de beaucoup d’autres. Non en vérité tu m'as supplié d'épargner cet homme et de l'empêcher d'être victime de la malédiction que j'avais lancé sur l'or que nous a volé Cortez. Et je l'ai fait, modifiant ainsi non seulement son destin mais aussi celui d'autres personnes…

- Que veux-tu dire par là ? Osa demander Tia qui connaissait la cruauté du dieu.

- Ce que je veux dire c'est que tu as modifié le destin de celui pour lequel tu intercèdes en ce moment même. A cause de toi son père lui a envoyé une pièce maudite et a attiré ainsi mon courroux sur lui.

- Mais… il est innocent de cela, il ne pouvait pas savoir. Tenta Tia.

- Tant pis pour lui, comme tu l'as dit toute sa vie sera guidée par un destin plus fort que lui c'est son lot. Et toi tu dois faire en sorte que son destin s'accomplisse.

- Non, je t'en prie ne me force pas à faire ça, ce garçon a déjà tant souffert. Permets-moi juste de ne pas provoquer les événements et de le laisser, de les laisser choisir leur destin sans intervenir. Je t'en prie accorde-moi cette faveur.

- Ce garçon compte beaucoup pour toi, Tia, plus que l'autre. Observa Tezcatlipoca. Soit tu m'as toujours bien servi aussi vais je accepter ta requête en les laissant faire leurs propres choix, mais toi en retour tu devras aussi accepter que les choses ne se déroulent pas comme tu le souhaites. Lorsque le garçon viendra te voir pour t'exposer ta requête tu devras respecter son choix.

- S'il vient et s'il me le demande dans ce cas je le ferais mais ne me demande pas d'intervenir dans son destin à présent. Laisse-lui une chance.

- Très bien mais n'oublie pas que le destin d'Edward n'a pas changé, lui, et qu'un jour ou l'autre un sacrifice devra être fait.

- Je le sais tout comme je sais qu'il sera difficile à ce garçon de lutter contre le destin qui est en marche mais j'ai confiance en lui, je sais qu'il est différent j'ai lu dans son cœur.

- Très bien Tia Dalma nous verrons donc quels choix ils feront et qui de nous deux a tort. Laissons faire les hommes sans intervenir. »

 

Sur ces paroles, le dieu déserta la pièce de sa présence et Tia poussa un soupir de soulagement. Certes elle n'avait pas obtenu ce qu'elle désirait mais elle avait réussi à faire en sorte que la maitrise des événements revienne aux personnes concernées. Ne pouvant rien faire de plus pour eux, Tia s'assit et commença à attendre.

Chapitre 28                                                                                           Chapitre 30

Écrire commentaire

Commentaires : 0