Chapitre 2 Chez Tia

A des kilomètres de là, dans le bayou, bien loin de se douter de la situation dans laquelle Jack se trouvait, les survivants du Black Pearl essayaient de se remettre du choc causé par la réapparition du capitaine Barbossa.

 

Celui-ci, amusé par leurs mines ahuries, continuait de se livrer à son occupation favorite: c'est à dire manger des pommes. Il devina sans peine les questions qui trottaient dans la tête de ses compagnons et s’en amusa, curieux de savoir lequel oserait poser la question qui les taraudait tous.

Will Turner fut le premier à prendre la parole.

« Mais qu'est-ce que ? »

Il était tellement étonné qu'il ne savait même plus quelle question poser en premier ! Il se reprit et termina sa phrase en déglutissant bruyamment

«  …vous faites ici ? »

Barbossa lui répondit sur un ton amusé.

« Vous le voyez bien, je mange une pomme ou bien êtes-vous devenu aveugle ?

- Ca non ! s'exclama Will avec un soupçon d'amertume dans la voix. Je voulais dire… »

Barbossa le coupa brutalement.

« Vous n'avez pas répondu à ma question, il me semble. Qu'est devenu mon bateau ?

- Si c'est du Pearl dont vous parlez il a coulé ! cria presque Gibbs, le second de Jack Sparrow.

- Avec son capitaine, tous deux victimes du Kraken. Termina Will un étrange sourire aux lèvres.

- Ca n'était prévu comme ça ! »S’exclama Barbossa, s'adressant à Tia Dalma.

 

En guise de réponse, la sorcière haussa les épaules d'un air désinvolte tandis que Will réfléchissait aux paroles de Barbossa et a tout ce qu'elles pouvaient impliquer. Le regard de Barbossa se posa alors comme par mégarde sur Pintel et Ragetti qui tentaient de passer inaperçus.

« Tiens donc ! Voici les plus grands faux jetons de mon équipage si je ne me trompe pas ! Alors, expliquez-moi donc par quel miracle je vous retrouve avec les hommes de Jack Sparrow ? » Exigea Barbossa.

Pintel et Ragetti ne savaient déjà plus où se mettre, alors savoir quoi répondre…

« Et bien, en fait …tenta Pintel.

- Oui ? l'interrompit Barbossa d'un air menaçant.

- Pourparlers ! » Hurla Ragetti.

Pintel le regarda alors, l'air surpris, puis un sourire étira ses lèvres.

«  Oui c'est cela pourparlers, » répéta-t-il avec délectation.

 

Hector Barbossa les considéra tous deux avec dégout puis se retourna vers Will à qui l'échange avait presque réussi à arracher un sourire.

«  Bon tu me la poses ta question ! lui dit-il rudement. Je te rappelle qu’on n’a pas toute la journée !

- Je ne comprends pas, bafouilla celui-ci, nous vous avons laissé pour mort sur l'ile de la Muerta et nous vous retrouvons ici. C'est incompréhensible !

- Oui, c'est vrai vous m'avez laissé pour mort… médita Barbossa.

- Comment êtes-vous vivant alors ? » Intervint Gibbs qui savait par expérience qu'ils n'auraient rien à gagner en laissant Barbossa réfléchir trop longtemps à la question.

 

Ce fut au tour de Barbossa de paraître embarrassé, c'est qu'à vrai dire lui-même ne savait pas trop par quel miracle ou diablerie il était encore de ce monde. La seule chose dont il se souvenait c'était de s'être réveillé dans la cabane de Tia. Et encore même ces souvenirs-là n'étaient pas précis car, s'il se rappelait des événements survenus durant ses moments de veille, il n'avait en revanche pas la moindre idée de ce que Tia avait pu lui faire pendant qu'il était endormi. Il se tourna furtivement vers elle, afin qu'elle le sorte de cette situation gênante. Ce qu'elle fit.

« Quelle importance mes amis ? N'avons-nous pas une mission plus urgente à remplir? Nous devons échafauder un plan pour secourir Jack Sparrow. N'est-ce pas le plus important ? »

 

Will, qui n'avait rien perdu de l'échange de regard entre Tia et Hector, se demanda ce que mijotaient ces deux-là, depuis quelques temps il était devenu méfiant, mais avant qu'il ait pu poser la moindre question, Gibbs approuva vigoureusement les assertions de Tia. Will garda donc ses interrogations pour lui, tout du moins pour l'instant.

« Au fait, interrogea soudain Barbossa, je ne vois pas la charmante mademoiselle Swann lui serait-il arrivé quelque chose ? Ah non c'est vrai elle est mariée avec ce Commodore, comment s'appelait il déjà ?

- Norrington, souffla obligeamment Pintel.

- Ah oui Norrington c'est cela, reprit Barbossa comme s'il avait retrouvé seul le nom du commodore.

- Mais non ! Mlle Elizabeth ne s'est pas mariée avec lui, intervint Gibbs d'un ton réjoui, elle est ici et dès que cette histoire sera finie elle épousera Will. »

 

Gibbs s'écarta et Barbossa vit alors Elizabeth qui était derrière lui. Il fut saisi par le spectacle qui s'offrait tout d'un coup à ses yeux. Elizabeth était pale, défaite, et semblait retenir ses larmes à grand peine. Barbossa avait l'impression d'être face à un pommier qui casserait à la prochaine secousse de vent. Il regarda alors dans la direction de Will qui n'avait pas réagi à la mention d'Elizabeth et de leur mariage prochain.

«  Mais enfin que diable s’est-il pass… »

Tia lui coupa précipitamment la parole.
« Nous verrons cela plus tard, pour l'instant je connais un bateau qui n’attend que nous. Nous avons une longue route à parcourir et bien peu de temps si nous voulons que notre entreprise réussisse ! En route ! »

 

Tout le monde se tourna alors vers elle, que voulait-elle donc dire en prétendant qu'un bateau les attendait ? Et pourquoi avaient-ils peu de temps ? C'est en ruminant ces questions et bien d'autres qu'ils se mirent en route silencieusement, guidés par l'énigmatique Tia à travers le bayou.

Chapitre 1                                                                                               Chapitre 3

Écrire commentaire

Commentaires : 0