Chapitre 19 Jalousie

Will, s'éveilla doucement, il se sentait en pleine forme après cette nuit de repos. Tia avait eu raison de lui conseiller d'aller dormir. Son premier souci fut d'aller jusqu'à la cabine où était installée Elizabeth pour voir comment elle se sentait. Après avoir frappé un coup léger à la porte, Will l'entrouvrit. La cabine était vide, Elizabeth devait être réveillée. Il partit à sa recherche sur le pont du Pearl. Il retint un sourire en la découvrant à sa place favorite accoudée au gaillard avant. Il la rejoignit d'un pas vif, et la prit dans ses bras, son sourire s'effaça aussitôt, la jeune femme était glacée et le visage cerné qu'elle tourna vers lui portait les stigmates d'une nuit sans sommeil. 

«  Elizabeth, mais que se passe-t-il ? Depuis combien de temps es-tu seule ici ? S’affola Will.

- Je… je ne sais pas au juste, lui répondit elle hagarde. Je n'arrivais pas à dormir alors je suis venue ici pour réfléchir.

- Mais enfin Elizabeth tu as passé la nuit ici ? Qu'est ce qui se passe ? L'interrogea Will de plus en plus inquiet.

- Je l'ignore Will, j'ai… peur voilà tout.

- Peur mais de quoi ? Oui bien sûr c'est ton père qui te tourmente ! Ne t'inquiète pas ma chérie tu le reverras bientôt, tenta de la rassurer Will. Et puis tu as besoin de son bras pour te mener à l'autel pour notre mariage. Ajouta-t-il avec un sourire.

- Oh Will tu crois vraiment ce que tu dis ? demanda Elizabeth dont l'angoisse était perceptible.

- Bien sûr, tu verras dès que cette histoire sera terminée nous reprendrons les choses là où nous les avions laissées et cette fois je compte bien t'épouser, si tu veux encore de moi, ajouta t-il, taquin.

- Will ! Bien sûr que je veux toujours t’épouser, comment peux-tu en douter ? lui répondit vivement Elizabeth.

-Du calme, je disais ça pour plaisanter voilà tout. » Répondit Will, surpris par la fougue de sa fiancée.

 

Will se pencha alors sur elle et l'embrassa tendrement sur les lèvres. A bout de forces Elizabeth noua ses bras autour du cou du jeune homme et lui rendit son étreinte. Jack qui arrivait sur le pont à cet instant précis après s'être reposé quelques heures ne put retenir une grimace. Il porta la bouteille, dont il avait pris la précaution de se munir à ses lèvres et sentit le liquide chaud descendre dans sa gorge. Il se tourna vers son équipage avec hargne.

« Bougez-vous tas de feignants ! Il faut que demain nous soyons à Port Royal ! Mr Gibbs allez-vous reposer je m'occupe de la barre. » Lui dit-il en l'écartant d'un mouvement brusque.

En entendant Jack haranguer l'équipage de la sorte, Elizabeth secoua tristement la tête. Décidément il était vraiment pressé de les voir partir sans doute pour rester seul avec cette Tia pensa t'elle sans aucune logique. Will la dévisagea intensément tandis qu'elle était traversée par ces amères pensées.

« Qu'est ce qu'il y a Elizabeth ? Tu ne te sens pas bien ?

- Oh Will je suis juste fatiguée. Mentit-elle.

- Bien sûr, va te reposer ma chérie. » Dit-il tendrement en l'embrassant rapidement.

 

Il la couva du regard tandis qu'elle s'éloignait puis s'approcha de Jack, intrigué par le comportement de celui-ci qui semblait avoir décidé de ne pas dessaouler tout au long de leur voyage.

« Pourquoi es-tu si pressé d'arriver Jack ?

- Autant régler cette histoire tout de suite non ?

- Il s'est passé quelque chose n'est-ce pas ? Quoi ? lui demanda Will en plissant les yeux d'un air méfiant.

- Rien du tout, mon gars, tu te fais des idées voilà tout.

- Je suis sûr que tu mens encore. Dis-moi ce qu'il s'est passé.

- Je te l'ai dit, il n'y a rien. » Répondit Jack que l'insistance de Will rendait nerveux.

Pour la peine il reprit une lampée de rhum sachant pertinemment que l'autre ne lâcherait pas prise aussi facilement.

« Ca concerne Elizabeth n'est-ce pas ? devina Will. Qu'est-ce que tu lui as fait ?

- Elizabeth n'a rien à voir là-dedans et je ne lui ai rien fait du tout, je ne sais pas pourquoi tu me dis ça, répondit Jack précipitamment.

- Jack…. Tu mens il s'est passé quelque chose ! »

Will réfléchit à toute vitesse.

« Elizabeth était perturbée ce matin lui dit-il d'un ton accusateur. On aurait dit qu'elle n'avait pas fermé l'œil de la nuit et toi aussi d'ailleurs. Jack je te le demande une dernière fois dis-moi ce qui se passe.

- Mais tu es vraiment entêté c'est pas possible ! Je te dis qu'il n'y a rien. Quand à ta donzelle je ne sais ce qui lui arrive mais ça n'a rien à voir avec moi, lui assura Jack.

- Je ne te crois pas Jack, dis-moi ce que tu as fait cette nuit ! » L’exhorta Will.

 

Avant que Jack ait eu le temps de répondre, Tia intervint.

« Il était avec moi.

- Avec vous ? Répéta Will, Jack a passé la nuit avec vous, mais…

- Mais quoi, William ? lui demanda Jack avec un sourire moqueur.

- Non cela me surprend c'est tout, je ne pensais pas que Tia et toi vous étiez aussi proches.

- Et pourquoi donc, William ? Susurra Tia.

- Euh je ne sais pas bon je vous laisse. » Répondit Will, au comble de l'embarras.

 

()()

 

Après que Will se soit précipitamment découvert une occupation à l'autre bout du navire Jack se tourna vers sa vieille amie.

« Je suppose que tu t'attends à des remerciements.

- Non pourquoi cela ? lui demanda Tia avec un sourire. Le fait est que nous étions bel et bien ensemble cette nuit tout du moins une grande partie de celle-ci. A moins que tu te sentes coupable vis à vis du jeune Turner… Insinua-t-elle avec un sourire.

- Pas du tout voyons. Cette fois c'est toi qui imagines des choses ma belle…

- Si tu le dis. Au fait qu'en est-il de ton compas, Jack ? Ajouta malicieusement Tia.

- Je ne sais pas, je n'en ai pas besoin pour l'instant. Éluda-t-il.

- Bien sûr. Mais Jack, un jour viendra où tu devras assumer et revendiquer tes choix. Le prévint elle avec un soupir.

- Ce que tu dis n'a aucun sens. » La coupa t'il en lui tournant le dos.

 

()()

 

Voyant que la conversation ne mènerait nulle part, Tia s'éloigna et alla s'asseoir à coté de Will qui contemplait rêveusement le couteau dont son père lui avait fait cadeau.

« Tu me parais bien sombre William. » Constata-t-elle du ton caressant qu'elle employait habituellement avec le jeune homme

En guise de réponse celui-ci soupira.

« Oh je vois, tu te fais du souci pour ton père mais tu t'inquiètes aussi pour ta jeune amie.

- Comment le savez-vous ? lui demanda Will que la faculté de Tia à lire dans ses pensées les plus secrètes mettait toujours mal à l'aise.

- Oh, je sais tout de toi … William Turner. » Lui répondit elle en posant sa main sur son bras d'un geste tendre.

 

Avant que Will n'ait eu le temps de l'interroger sur le sens de cette surprenante affirmation. Elizabeth interpella violemment Tia.

« Qu'est-ce que vous faites ? Lâchez-le immédiatement.

- Elizabeth, tenta de s'interposer Will. Elle ne faisait rien de mal, nous parlions voilà tout.

- Je vous ai posé une question. Répéta Elizabeth sans tenir compte de l'intervention de Will.

- Nous bavardions c'est tout, calmez-vous. Lui répondit Tia en se levant. Tout comme je l'ai fait avec d'autres en d'autres temps sans qu'aucune autre chose ne se produise. Ajouta-t-elle de manière sibylline.

- Oh ! Je suis désolée… Bredouilla Elizabeth à qui l'allusion de Tia n'avait pas échappé. Je n'aurais pas dû réagir ainsi, la fatigue sans doute.

- Mais non Elizabeth le manque de repos n'est pas en cause. C'est la jalousie qui vous fait parler ainsi, ne vous inquiétez pas, je comprends. Assena Tia en souriant à la jeune femme. Vous n'avez rien à craindre de moi, mes relations avec celui que vous aimez sont uniquement guidées par l'amitié. » Ajouta-t-elle.

 

Sans donner le temps à Elizabeth, rouge de confusion, de trouver une réponse adéquate, Tia s’éclipsa et la laissa seule avec Will. Celui-ci la contemplait, amusé.

« Voyons Elizabeth, tu sais très bien que tu es la seule qui compte pour moi. Dit-il, secrètement flatté par la jalousie qu'elle venait d'afficher.

- Will je suis désolée, je me suis comportée comme une sotte.

- Mais non, c'est un moment difficile à passer voilà tout. La rassura Will en la prenant dans ses bras. Petite folle, comme si j'allais regarder d'autres femmes alors que je t'ai toi, » murmura t’il en la serrant très fort contre lui.

 

Levant la tête à cet instant, les yeux d'Elizabeth rencontrèrent une brève seconde ceux de Jack qui observait le couple. Jack se détourna aussitôt et annonça leur arrivée à Port Royal à la tombée de la nuit. Ceci fait il se retira dans sa cabine afin de finir son rhum tandis qu'Elizabeth refermait doucement ses bras autour de Will.

Chapitre 18                                                                                           Chapitre 20

Écrire commentaire

Commentaires : 0