Chapitre 17 Retrouvailles

Tandis que l'ex commodore Norrington basculait peu à peu dans la folie, l'homme pour la liberté duquel il s'était sacrifié voguait tranquillement sur les eaux calmes de l'océan à bord de son précieux Black Pearl.

 

Jack respirait l'air marin à grandes bouffées et goutait la joie simple de sentir le vent dans ses cheveux, la liberté. Jack souriait tout seul à la barre de son bateau, lorsqu'il s'avisa qu'il n'était pas encore sorti d'affaire, loin de là. Il soupira et se demanda comment il allait bien pouvoir retrouver ses compagnons. Il rechignait à se servir de son compas, celui-ci ne lui avait apporté que des ennuis ces derniers temps. Il le sortit néanmoins et comme il s'y attendait l'aiguille oscilla dans toutes les directions possibles. C'est alors qu'une pensée fugitive traversa l'esprit de Jack, il regarda le mat du Pearl et ne put s'empêcher de penser à Elizabeth. Alors, à cet instant, l'aiguille de son compas se figea. Jack referma le boitier d'un geste sec. Bien, il avait un cap et aussi un gros problème.

 

Les contours d'une île se dessinèrent à l'horizon et Jack plissa les yeux. Un bateau était amarré. Un bateau qu'il connaissait… L'Interceptor ? Jones avait donc dit vrai… Jack s'approcha de l'ile et vit alors Gibbs. Ses lèvres s'étirèrent pour former un grand sourire.

« Gibbs ! Mon ami. Lui dit Jack qui sauta gracieusement au sol non sans s'être assuré que son précieux Pearl ne risquait rien. Où est le macaque, j'ai le pistolet qui me démange.

-Jack… » Lui répondit Gibbs assez froidement.

 

Le sourire de Jack s'évanouit, ce n'était pas exactement l'accueil auquel il avait pensé, mais avant qu'il ait pu demander des explications, une autre voix bien connue résonna dans son dos.

« Sparrow… dit Barbossa avant de croquer dans une pomme.

- Tu m'as fait peur ! S’amusa Jack qui avait fait un bond en arrière en entendant la voix de son ancien second. Que fais-tu là ? Je croyais en avoir fini avec toi sur l'île de la Muerta. Je vais donc devoir te tuer à nouveau. Dit il en armant le pistolet qui ne le quittait jamais.

- Non Jack tu ne feras pas ça. Intervint Tia.

- Donne-moi une seule bonne raison de ne pas le faire !

- Il nous a aidés à te sauver. Répondit-elle simplement.

- Et en quel honneur ?

- Pour récupérer ce bateau. Sit Barbossa en désignant l'Interceptor. Qu'elle m'avait promis si je les aidais à te ramener. Ma part du marché est remplie, le bateau est à moi. Pintel, Ragetti ici nous partons.

- Tu lui as donné un navire. » Répéta Jack, incrédule.

Il se tourna vers Tia qui hocha la tête.

« Pintel, Ragetti ! S’énerva Barbossa.

- Je crois qu'ils ne te suivront pas. S’amusa Jack.

- Où vais-je trouver un équipage ? demanda Barbossa à Tia.

- Ce n'était pas dans notre marché, mais tu peux rester avec nous si tu veux. »

 

A ces mots, Jack fit la grimace, il ne voulait pas de Barbossa dans son équipage à nouveau. Barbossa lui sourit.

« Voyant la tête de ce vieux Jack j'ai presque envie de rester, mais nous ne sommes pas loin de Tortuga, je trouverai des hommes là-bas. Qui est avec moi ?

- …

- Très bien j'ai compris, adieu Sparrow au plaisir de ne jamais revoir ta face de macaque.

- J'en ai autant à ton service l'ami et n'oublie pas ton maudit singe surtout ! »

Barbossa s'éloigna, seul en chaloupe, vers son bateau qui était amarré un peu plus loin.

 

Jack se tourna alors vers les membres de son équipage et Tia qui le dévisageaient sans mot dire.

« Alors, réjouissez-vous mes amis le capitaine Jack Sparrow est de retour. Fanfaronna-t-il. Allons Mr Gibbs où est le rhum ?

- Jack… commença Gibbs. On voudrait savoir.

- Et bien, parle donc !

- Tu t'occupes toujours de nos intérêts, n'est-ce pas ?

- Mais oui voyons ! Que se passe-t-il, vous croyez qu'un séjour avec Davy Jones peut me métamorphoser ?

- Non Jack mais tu nous pardonneras d'être méfiants. Intervint Will.

- William, déglutit Jack, mon ami, je suis heureux de vous revoir tous sains et saufs.

- Vraiment Jack ?

- Bien sur ! Pourquoi serais-je resté sur le Pearl lors de l'attaque du Kraken sinon ? » Osa Jack.

 

A ces mots Will sentit ses mâchoires se contracter et il regarda Jack avec colère mais choisit de ne pas relever, pas maintenant. Il devait penser à son père. Pendant que Will cherchait la meilleure réplique possible, les yeux de Jack fouillaient l'île en tous sens jusqu'à trouver ce qu'il cherchait. Elizabeth approchait lentement de leur campement de fortune, en voyant Jack son visage s'éclaira pour la première fois depuis qu'elle avait appris la maladie de son père et elle hâta le pas.

 

En la voyant s'approcher souriante et pressée d'être près de lui, Jack sentit son cœur battre follement dans sa poitrine. Il sut que si elle le touchait il ne pourrait pas dissimuler son émotion. Il leva sa main d'un geste affecté.

«  Tout doux ma belle, l'arrêta-t-il, on garde ses distances. Je ne tiens pas à vous côtoyer de trop près trésor.

- Tiens donc et pourquoi cela ? Demanda Will doucement.

- Oh je suis trop galant homme pour en parler … Eluda Jack avec un sourire grivois en réfléchissant à toute vitesse pour trouver un moyen de se défiler.

- Ne te fatigue pas Jack, Elizabeth nous a raconté ce qu'il s'est passé. Asséna Will qui attira la jeune femme contre lui.

- Vraiment ? demanda Jack en haussant le sourcil. Dans ce cas tu dois comprendre que je préfère que Mademoiselle reste loin de moi.

- Jack, écoutez. Intervint Elizabeth, que le rejet de Jack mettait au supplice.

- Non non mon ange, vous avez fait ce qu'il fallait en usant d'un procédé particulier. Lui répondit Jack. Je ne vous en veux pas pour ça, mais je me défie de vous. Restez loin de moi et tout ira bien.

- Jack, elle voulait juste te dire qu'elle était contente de ton retour. Elle s'est sentie coupable de ce qu'elle avait fait même si elle a eu raison de le faire, intervint doucement Tia.

- Quand à s'approcher de toi, il n'y aucune raison pour qu'elle le fasse n'est-ce pas ? Compléta Will en serrant plus étroitement la taille d'Elizabeth.

- Absolument aucune. Renchérit Jack qui détourna le regard du jeune couple. Bien je suggère que nous partions nous mettre à l'abri.

- Jack il me semble que tu as fait une promesse à Jones. Rappela Tia.

- De plus tu dois m'aider à sauver mon père et Elizabeth doit retourner à Port Royal pour rassurer le sien qui est malade de la croire morte. Résuma Will.

- Oh la on se calme, pourquoi vous aiderais je ? Je suis libre à présent.

- Grâce à nous. Précisa Will.

- Hum c'est tout de même ta douce amie qui m'a envoyé dans les limbes. » Renvoya Jack cyniquement.

 

En entendant la dernière réplique de Jack et toute l'amertume qu'elle contenait, Elizabeth ne put retenir ses larmes plus longtemps. Elle se sentait vide d'un seul coup. Certes elle aurait dû être heureuse Jack était revenu mais il la rejetait et cela la faisait souffrir au-delà de tout ce qu'elle avait pu imaginer. Se méprenant sur les causes de son affliction, Will se tourna vers elle.

« Ne t'inquiètes pas, Elisabeth, nous allons trouver un moyen pour rejoindre Port Royal et rassurer ton père. Même si Jack ne veut pas nous aider…

- Jack… commença Tia. Je suis sure que tu ne veux pas que Beckett contrôle l'océan…Lui dit-elle en lui caressant la joue

- Tia, lui répondit sèchement Jack qui s'écarta, je crois que je suis assez grand pour prendre ma décision sans ton aide.

- Alors prend la Jack, que décides-tu ? C'est le moment, vas-tu passer le reste de ton existence à te terrer comme un rat pour échapper à Jones et à Beckett ou vas-tu te conduire en homme courageux ? Le provoqua Tia.

- Je suis le Capitaine Jack Sparrow ! » S’exclama Jack comme si ça répondait à la question de la sorcière.

 

Il commença alors à se diriger vers le Pearl sous les regards étonnés des autres membres du groupe. Ne les voyant pas bouger, il se retourna.

« Alors! Bougez-vous ! Nous allons à Port Royal récupérer le cœur de Jones comme vous lui avez promis ! »

En l'entendant Will ne put s'empêcher de sourire, c'était bien dans le genre de Jack ça ! Il serra la main d'Elizabeth, et lui fit un sourire. Tout allait bien se passer il en était certain.

Alors que tous se pressaient d'obéir aux ordres de leur capitaine, Tia avança lentement sur la plage un sourire mystérieux aux lèvres.

Chapitre 16                                                                                           Chapitre 18

Écrire commentaire

Commentaires : 0