Chapitre 14 Marchandages

A l’annonce de Marty, l'équipage de L'Interceptor se rua au bastingage pour tenter d'identifier le navire qui s'approchait d'eux.

 

Will fut le premier à le reconnaître.

« C'est le Hollandais Volant. » Annonça-t-il sans savoir s'il devait s'en réjouir ou au contraire commencer à avoir peur.

A ces mots, Elizabeth releva la tête. Elle avait du mal à le croire, cela faisait des jours qu'ils cherchaient Davy Jones pour marchander la vie de Jack avec lui et le moment était enfin arrivé. A cette pensée, son cœur accéléra.

Barbossa secoua la tête.

« Je ne comprends vraiment pas pourquoi nous devons faire ça.

- C'est nécessaire. Intervint Tia.

- Oui mais pourquoi ?

- Parce que le destin a décidé qu'il en serait ainsi. » Eluda Tia.

 

En entendant cette réponse Will soupira, ils écoutaient aveuglément Tia depuis le début de leur voyage mais il semblait que celle-ci leur cachait bien des choses. En fait, le mystère dont elle s'entourait déplaisait de plus en plus à Will. Certes elle lui avait assuré que Jack l'aiderait à retrouver son père mais elle ne lui en avait pas dit plus. Il jeta un coup d'œil en direction d'Elizabeth, celle-ci attendait, remplie d'espoir que quelqu'un la libère enfin de sa culpabilité.

 

A cet instant Norrington fit son entrée sur le pont du navire et Elizabeth ne put retenir une grimace de dégout à sa vue. Voyant cela, Will se dirigea vers lui.

« Vous feriez mieux de retourner dans votre cabine, ex commodore, je crois que votre présence insupporte tout le monde.

- Croyez que je le regrette Mr Turner mais si je suis ici c'est parce que votre amie me l'a demandé. Répondit Norrington en désignant Tia d'un signe de tête.

- Mon amie ? C'est beaucoup dire, c'est plus l'amie de Jack, enfin je crois.

- Bien sur Jack Sparrow, j'aurais du m'en douter. Et donc c'est pour cela que vous faites confiance à cette femme ?

- Vous aussi apparemment, sinon vous ne seriez pas là. Releva Will avec ironie.

- En effet, mettons ça sur le compte de la curiosité, répondit James, un drôle de sourire aux lèvres.

- Que voulez-vous dire ?

- Vous le découvrirez peut être mon jeune ami. A votre place je ne serais pas si pressé de voir revenir Jack Sparrow d'outre-tombe.

- Oh je vous assure que je ne le suis pas mais c'est le seul moyen de retrouver mon père. Et d'apaiser la conscience d'Elizabeth. Ajouta Will après une très légère pause.

- Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi Jack est toujours la solution aux problèmes que vous affrontez ?

- Je ne comprends pas…

- Pauvre William… dit Norrington en secouant la tête. Croyez moi je vous plains.

- Suffit ! Intervint Tia qui fusilla James du regard.

- Mais pourquoi coupez-vous toujours court aux conversations ? demanda Will, excédé.

- Parce qu'elles ne vous apporteront rien, William Turner, déclara presque tendrement Tia. Le destin est là écrit pour chacun d'entre nous.

- Le destin… répéta Norrington en haussant les épaules.

- Vous verrez, pensez à ce que je vous ai dit commodore. Votre heure approche, ne la laissez pas filer. »

 

A cet instant, les passagers de l'Interceptor furent interpellés par le Hollandais Volant. Tia sourit avec gourmandise.

« Alors que vous voulez vous, pourquoi ne fuyez-vous pas, ignorez-vous qui nous sommes ? demanda Davy Jones, furieux que l'Interceptor l'ait attendu gentiment.

- Nous savons qui vous êtes. Répondit Will d'un ton assuré.

- Hein ? Le fils de Bill ? Que nous veux-tu encore ?

- Libérer mon père ! Cria Will.

- Jack Sparrow. Déclara au même moment Elizabeth.

- Faut vous mettre d'accord. Répondit Jones qui sentait qu'il allait s'amuser. Vous dites une chose et la demoiselle en dit une autre. Au fait qui est la femelle ?

- Ma fiancée. Répondit Will en entourant Elisabeth d'un de ses bras.

- T'es fiancé mon gars ! S'écria Bill tout à la joie de voir son fils vivant, devant lui, avec la femme qu'il aimait. Alors qu'est-ce que tu fais là ? Va épouse la et vis ta vie. Ne regarde pas en arrière.

- Laisse le parler, je suis curieux de savoir ce qu'il veut. Intervint Jones.

- Je t'ai fait une promesse, j'ai juré de te délivrer et je compte bien la tenir !lança Will au Bottier. Libère mon père. Dit-il à Jones.

- Tu rêves mon garçon ! Mais si tu me ramènes mon cœur, je le ferai…

- Nous avons besoin de Jack pour cela. Intervint Elizabeth.

- Attendez, vous avez besoin de Sparrow pour récupérer mon cœur. Dit Jones qui ne comprenait rien mais s'amusait énormément. Et que me proposez-vous en échange ?

- Que voulez-vous ? Demanda Will.

- Vous le feriez ! s'exclama Jones. Vous êtes vraiment persuadés que cet homme peut vous aider ? Et qu'est-ce qui vous fait croire que je vais marchander avec vous ?

- Oh tu vas accepter notre marché. »

 

En entendant cette voix, Jones sentit son encre se glacer dans ses tentacules.

« Qui a dit cela ? Montre toi que je vois ton visage, s'affola Jones en fouillant l'Interceptor du regard.

- L'heure est venue Edward tu dois payer ta dette. Déclara Tia en s'avançant.

- Edward ? S’étonna Will.

- Toi, je pensais ne jamais voir ton visage ! Comment se fait il que tu sois toujours…

- Ce n'est pas le propos, que veux-tu en échange de Jack Sparrow et du Black Pearl ? Coupa sèchement Tia.

- ET du Black Pearl ?

- C'est ce que j'ai dit, oui.

- Et mon père ? Glissa Will, plein d'espoir.

- Je suis désolée Will, ce n'est pas encore le moment pour lui, lui dit Tia d'un air navré. Pour que ton père et toi vous soyez réunis il faut que Jones récupère son cœur. C'est ainsi.

- Mais pourquoi ?

- Je ne peux pas te l'expliquer, mais fais-moi confiance William. »

 

Pendant cet échange Jones réfléchissait à toute vitesse, comment s'en sortir sans perdre la face et le respect de ses hommes ? C'était qu'il avait réellement une peur bleue de cette femme. Justement elle se tournait vers lui.

« Alors as-tu fait ton choix ? Lui demanda-t-elle en souriant.

- Oui, je veux une âme pour mon Purgatoire en remplacement de Sparrow. Mais attention ce doit être un sacrifice désintéressé. Précisa-t-il.

- Accordé. » Déclara Tia.

Elle regarda Jones.

« Je te laisse décider parmi les volontaires s'il y en a plusieurs, lequel est le plus désintéressé. »

Tia se tourna ensuite vers ses compagnons de voyage.

« Alors qui est prêt à se sacrifier pour ramener Jack parmi les vivants ? »

 

Elizabeth fit un pas en avant sans hésiter.

« Moi.

- Elizabeth, non ! Gémit Will. Laisse-moi y aller.

- Nonnnn ! cria Bill. Non pas mon fils ! »

Barbossa les observa et croqua dans une pomme.

« Ne comptez pas sur moi pour sauver Sparrow.

- C'est moi qui dois le faire pour mon capitaine. Déclara fièrement Gibbs tandis que les autres survivants de l'équipage baissaient la tête d'un air honteux, n'ayant pas le courage de prendre une telle décision.

- Alors, reprit Tia. Les candidats ne manquent pas. Qui selon toi est le meilleur?

- Aucun. » Répondit Jones en secouant la tête.

 

Il se tourna vers Gibbs.

« Vous vénérez votre capitaine, vous êtes prêt à tout pour lui, vous avez trop d'affection pour lui pour que j'accepte. Quand à vous, reprit-il en direction de Will, vous ne vous sacrifiez que pour épargner votre fiancée, ce n'est pas assez désintéressé. Quand à Mademoiselle ses raisons sont telles que c'est impossible ! Tant pis Sparrow restera où il est. Conclut-il avec un sourire.

- Et moi me trouvez-vous intéressé ? Demanda Norrington avec un sourire inquiétant.

- Pourquoi vous êtes prêt à vous condamner vous-même ?

- Je n'ai plus rien à perdre hormis ma vie et elle ne m'est pas très chère.

- C'est ce que je constate. Et bien, soit je ne vois aucune raison qui vous empêche de remplacer Sparrow ,Mr ? Oh puis non votre nom m'importe peu. Déclara Jones sans voir la lueur de satisfaction qui brillait dans les yeux noirs de Tia. Vous pouvez dire adieu à vos amis. »

 

Norrington se tourna alors vers Elizabeth.

« Et bien il semblerait que vous voilà exaucée, nos routes se séparent, peut-être pour toujours. Soyez heureuse avec celui que vous avez choisi.

- James, je regrette ce que je vous ai dit, j'ai eu tort vous n'êtes pas un lâche et… vous n'êtes pas responsable pour mon père.

- Oh ! Mais si vous aviez raison, je n'aurais jamais du vous abandonner. Mais vous n'êtes pas sans savoir qu'il est parfois difficile d'être honnête avec soi-même.

- Que voulez-vous dire ? » Demanda Will, surpris par la tristesse de la voix de Norrington.

Celui-ci le considéra avec pitié.

« Ce n'est pas à moi de vous éclairer Monsieur Turner, du reste vous le découvrirez bien assez tôt. Adieu Elizabeth. Dit-il en s'inclinant devant la jeune femme. Ce fut malgré tout un plaisir. »

 

Ensuite, James Norrington avança sans se retourner vers le Hollandais Volant. Jones le fit monter à son bord puis se tourna vers les occupants de l'Interceptor, tétanisés.

« Je vous rends Jack Sparrow et son précieux navire mais si dans un mois vous ne m'avez pas rendu mon cœur, je lâcherai à nouveau le Kraken sur vous et cette fois vous périrez tous. Me fais je bien comprendre ?

- Nous t'avons compris déclara posément Tia. Tu peux nous renvoyer Jack et le Pearl. Dans un mois nous te rendrons ton cœur ou nous mourrons. »

Sur ces mots, Davy Jones repartit avec James Norrington vers son Purgatoire.

Chapitre 13                                                                                            Chapitre 15

Écrire commentaire

Commentaires : 0