Chapitre 13 Une entrevue orageuse

 

A bord de l’Interceptor, le plongeon de Norrington n'était pas passé inaperçu, loin s'en faut.

 

Armé d'une longue vue, Will Turner reconnut avec étonnement l'homme qui se dirigeait vers eux.

«  C'est Norrington !

- Quoi ! Il a réussi à échapper à l'équipage de Jones ? S’écria Elizabeth.

- Pintel, Ragetti, aidez le, vite, ordonna Will.

- Une minute… Je suis le capitaine de ce navire c'est à moi de décider ce qu'il faut faire de cet homme. Intervint Barbossa.

- Et tu décides qu'il faut le repêcher. » Le coupa Tia.

Barbossa se retourna vers elle, furieux, mais n'osa pas contredire la sorcière. Norrington fut donc hissé, à bout de forces, sur le pont de l'Interceptor.

« Fuyez ils sont venus pour vous tuer.

- De qui parlez-vous ? Demanda Will.

- Le bateau, les hommes de Beckett …. Fuyez ! » Répéta Norrington avant de sombrer dans l'inconscience.

 

Marty, du haut du nid de pie, confirma la mise en garde.

«  Ils arment leurs canons !

- Quoi ! Sans sommations ! S'écria Barbossa.

- Vite il faut partir, » hurla Will.

Au grand dam de Mercer, L'Interceptor réussit à se placer hors de portée des canons du Majestic. En effet, il était moins lourdement chargé et lui échappa facilement.

 

()()

 

Norrington ouvrit les yeux. La première chose qu'il vit fut l'expression soucieuse d'Elizabeth qui était penchée sur lui et il lui sourit, heureux de la revoir.

«  Je vous ai crue morte dans l'attaque du Kraken.

- Non, seul Jack était présent quand le Pearl a été coulé. Lui répondit Elizabeth avec des sanglots dans la voix.

- Sparrow est mort !

- Pour l'instant il l'est. » Intervint Tia.

 

Norrington dévisagea la nouvelle venue. Mais d'où sortait donc cette femme ? Et comment pouvait-on être mort sans l'être ?

« C'est à dire ?

- Nous espérons le ramener, mais pour ça nous devons trouver Jones. Répondit Tia.

- Trouver Jones mais pourquoi ? C'est de la folie ! Il ne vous aidera jamais. Il est sous les ordres de Beckett !

- Comment est-ce possible Commodore ? Demanda Will.

- Euh, je lui ai donné le cœur. Admit Norrington d’un air honteux.

- Quoi ! C'est vous qui êtes responsable de la mort de Jack ! S'écria Elizabeth se détournant de lui

- Vous avez volé le cœur. Constata platement Will.

- Elizabeth attendez, je l'ai fait oui mais c'était une erreur. Beckett m'a rendu ma position mais il voulait que je vous tue et cela je ne pouvais pas le faire.

- Ah bon ? Cela ne vous a pourtant pas gêné de nous laisser pour morts lors de l'attaque du Kraken ! Lui jeta Elizabeth au visage.

- J'ai eu tort Elizabeth, je vous en prie, pardonnez-moi.

- Vous avez volé la seule chose qui aurait pu libérer mon père répéta Will. Vous êtes ignoble. A cause de vous nous avons failli mourir, et mon père…

- Will, nous allons reprendre le cœur à Beckett et nous sauverons ton père, je te le promets. Lui dit tendrement Elizabeth.

- Oui et pour cela nous devons sauver Jack. Soupira Will.

- Pourquoi cela ? interrogea Norrington. Ce pirate est mort, laissons-le où il est

- Nous avons besoin de lui pour aider le père de Will ! Intervint de nouveau Elizabeth.

- Ah ! Vous avez besoin de lui. Je comprends… dit tristement Norrington. Je vois que les choses n'ont pas changées.

- Que voulez-vous dire ? demanda Will qui fixait intensément le Commodore.

- Vous devez vous reposer Commodore, nous allons vous laisser. » Déclara Tia qui poussa tout le monde hors de la cabine.

 

()()

 

Une fois dehors, Will se tourna vers Elizabeth.

« Sais-tu ce qu'il sous entendait ?

- N…non.

- Cet homme est a bout de forces, il ne sait plus ce qu'il dit. De plus sa conscience le torture, il s'en veut de ce qu'il a fait. Vous pouvez comprendre cela, non? » déclara Tia en fixant Elizabeth droit dans les yeux.

Will, entendant cela, ne dit mot mais se promit d'avoir une conversation avec le Commodore dès qu'il serait rétabli.

 

()()

 

Norrington se reposait lorsque Tia pénétra dans sa cabine.

« Qui êtes-vous donc ? Souffla-t-il.

- Cela importe peu.

- Pourquoi est-ce si important pour vous que Sparrow soit sauvé ? Vous êtes sa maitresse?

- Non, dit Tia en caressant la joue de James, Ce n'est pas moi qu'il veut, pas plus qu'il n'est celui que je veux.

- Que veut-il alors ?

- Allons James, vous le savez très bien, il veut la même chose que vous … Répondit Tia qui continua ses caresses.

- Elizabeth…

- Chut ! Pas un mot de plus ! Vous ne devez pas parler de cela, sinon…

- Sinon quoi ?

- Vous la perdrez et définitivement cette fois.

- Je l'ai déjà perdue de toute façon. Constata tristement Norrington.

- Pour l'instant, mais vous aurez l'occasion de regagner son estime et votre honneur.

- Comment pouvez-vous le savoir ? »

 

Avant que Tia ait eu le temps de répondre Elizabeth entra dans la cabine. Elle fixa durement Norrington.

« Même s'il me répugne de demander quelque chose à un traitre et un lâche de votre espèce vous êtes le seul à avoir des nouvelles de mon père. Comment va-t-il ?

- Il est très malade, soupira Norrington conscient que dans quelques instants Elizabeth allait le mépriser encore plus.

- Malade ? Mon père ? Mais pourquoi ? Que s'est il passé ?

- Il vous croit morte Elisabeth, c'est ce qui le tue chaque jour un peu plus.

- Quoi ? Mais que lui avez-vous dit ? Demanda Elizabeth d’une voix chevrotante.

- Ce que j'avais vu, je n'ai pas eu le choix, croyez bien que je le regrette. J'ai toujours eu beaucoup d'estime et d'affection pour votre père.

- James Norrington vous êtes immonde, jamais je ne vous pardonnerai. Si mon père meurt je vous en tiendrai pour responsable.

- Dans ce cas n'oubliez pas Lord Beckett ! Cracha presque Norrington. C’est lui qui m'a forcé à informer votre père de votre mort. Il m'a déclaré que si je ne le faisais pas il s'en chargerait personnellement et croyez moi ou non j'ai trop d'estime pour votre père pour laisser cet homme lui briser le cœur.

- Je vois cela, vous avez préféré vous en chargez vous même, vous me dégoutez.

- Oui, je voulais épargner ce père dont vous ne vous êtes pas souciée une seconde lorsque vous êtes partie rejoindre ce pirate. Grinça Norrington.

- Je n'ai pas rejoint Jack, je cherchai Will ! S’insurgea la jeune femme.

- Voyons Elizabeth, vous vous mentez et vous le savez fort bien. Soyez honnête avec vous même au moins. Vous n'êtes plus que l'ombre de vous même depuis que Sparrow est mort.

- Vous ne savez rien, Jack est mort par ma faute, je l'ai attaché au mat du Pearl et je l'ai laissé là. Je l'ai tué. Sanglota Elizabeth.

- Oh…ma chérie…  Souffla James, submergé par la peine.

- Laissez-moi tranquille, je vous hais, tout est votre faute ! Vous avez volez le cœur de Jones pour satisfaire votre misérable ambition et à cause de vous des gens sont morts. Vous n'avez aucun honneur, vous faites honte à votre charge, j'aimerais que vous soyez mort ! » Cria Elizabeth avant de sortir de la cabine en pleurant.

 

()()

 

Will la reçut dans ses bras, bouleversé par la détresse de sa fiancée.

« Que se passe-t-il Elizabeth ? Que t'a t'il dit ?

- Mon père. Dit-elle d'une voix brisée. Mon père me croit morte et est au plus mal. Oh Will…S'il meurt je ne pourrais jamais me le pardonner.

- Ne t'inquiètes pas Elizabeth, nous allons nous débrouiller pour rassurer ton père. Là, calme-toi… » lui dit Will qui la berçait doucement dans ses bras.

 

()()

 

Dans la cabine James Norrington regarda Tia avec un sourire ironique et toute la tristesse du monde dans les yeux.

« Alors vous croyez toujours que je peux regagner son estime ? Du reste elle a raison je suis un misérable.

- Vous verrez bientôt. »

A cet instant, on entendit Marty annoncer qu'un bateau était en vue.

Chapitre 12                                                                                            Chapitre 14

Écrire commentaire

Commentaires : 0