Chapitre 11 Jack comment une erreur tactique

Alors que son équipage apprenait avec étonnement et consternation la manière dont il avait été piégé sur le Pearl, Jack se réveillait dans sa prison, affligé d'un atroce mal de tête.

 

Il se releva doucement pour aller se dégourdir les jambes et surtout ramasser de quoi alimenter le feu qui menaçait de s'éteindre. Il se retourna et fit un bond en arrière, surpris par la présence de Davy Jones.

« Alors Jack, tu as réfléchi ou t'es-tu contenté de passer ton temps à dormir ?

- Réfléchi ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler. » Répondit Jack dont le mal de crane ne faisait qu'augmenter.

Il maudit intérieurement Bill qui en était responsable.

« Mais tu as bu on dirait, observa Jones, méfiant. Comment t'es-tu procuré ça ? demanda-t-il en montrant la bouteille vide.

- Dommage, dit Jack à mi-voix. Oh tu sais pour un pirate comme moi rien n'est impossible fanfaronna t'il.

- Qui est venu ici ? Tonna Jones.

- Personne voyons que vas-tu imaginer ?

- Jack ! »

 

La menace contenue dans le ton de Jones était si importante que Jack ne lui résista pas plus longtemps.

«  C'est Bill, le Bottier, un de tes hommes. Il était venu pour me tuer mais il a changé d'avis. Dit Jack dans un sourire

- Le père du gamin, ah oui, je demanderais à Jimmy Legg de s'en occuper. Bon Jack assez perdu de temps, où as-tu mis mon cœur ?

- Je te l'ai dit, laisse-moi sortir et je te le ramène !

- Jack. Tu sais bien que je ne ferai pas cela. En revanche si tu me dis où il est, tu auras l'insigne honneur de servir sur le Hollandais Volant.

- Non ça ne m'intéresse pas, je préfère sortir d'ici. Répondit Jack après avoir fait semblant de réfléchir.

- Très bien Jack, tu ne me laisses pas le choix dit Jones qui prit un air navré. Je vais devoir m'adresser ailleurs. »

Il tourna alors les talons mais Jack le rappela.

« Attends, que veux-tu dire ? »

 

Jones revint sur ses pas et gouta l'instant présent. Il savait quelque chose que Jack Sparrow ignorait.

«  C'est simple Jack, vois-tu il y a un bateau qui écume les mers. Il s'appelle l'Interceptor, je crois. »

En entendant ce nom Jack ne put s'empêcher de tressaillir légèrement. L'Interceptor, ce nom le ramenait dans le passé, à un moment où il faisait tout pour récupérer son cher Black Pearl. Mais il était impossible qu’il navigue, il avait vu ce bateau exploser, le jeune Will avait d'ailleurs failli y perdre la vie.

«  Je ne te crois pas, c'est impossible !

- Comme tu veux Jack, seulement il paraît que sur ce bateau se trouvent tes anciens compagnons. »

 

Jack réfléchit rapidement, si Will et les autres étaient allés voir Tia, c'était possible que celle-ci ait trouvé un moyen de remettre l'Interceptor à flots.

« Et alors ? Tu crois vraiment qu'ils savent où est le cœur ? Et dans ce cas tu crois qu'ils le diraient à un poulpe ? demanda Jack volontairement offensant

- Oh ne t'inquiète pas Jack, je trouverais un moyen de les faire parler. J'ai entendu dire qu'à bord il y a une jeune femme. Je verrais bien si elle résistera bien longtemps à mon maitre d'équipage. Dit Jones qui se délecta de la scène qu'il imaginait déjà.

- Ton cœur est certainement à Port Royal. Lâcha Jack.

- Comment ?

- J'ai dit : ton cœur est à Port Royal.

- Oui j'ai entendu mais ça m'étonne. Pourquoi te décides-tu à parler maintenant ? »

 

Jack ne répondit pas, en fait il n'avait pas eu le temps de réfléchir à ce qu'il allait dire. La vision d'Elizabeth maltraitée par l'équipage de Jones lui avait été tellement insupportable qu'il avait préféré dévoiler ce qu'il savait plutôt que de l'imaginer dans cette situation. Il avait ainsi sacrifié sa dernière chance de sortir d'ici.

 

Jones le regarda, un étrange sourire sur ce qui lui tenait lieu de bouche. Il sortit sa pipe et la bourra lentement, savourant l'instant.

« Ainsi, la rumeur disait vrai, tu es amoureux ! Cracha-t-il.

- Bien sûr que non tu te fais des idées ! Si j'ai parlé c'est parce que j'espérais que tu prendrais ça comme un gage de bonne volonté !

- Non, non, Jack, tu n'as parlé que lorsque j'ai mentionné la fille. La fiancée du jeune Turner si je ne me trompe pas ? Intéressant tout cela. »

 

Avant que Jack n'ait eu le temps de trouver une réponse qui le mettrait à l'abri, Davy Jones était parti, mais son rire moqueur et sadique résonna longtemps aux oreilles de Jack.

Chapitre 10                                                                                            Chapitre 12

Écrire commentaire

Commentaires : 0