Epilogue

Bill accueillit Will avec un sourire heureux. Le vieux pirate était totalement rassuré…Son fils avait retrouvésa femme comme il se devait et la tentation avait été écartée pour toujours. Son sourire seffaça un peu lorsquil vit la mine sombre de Will. Croyant comprendre, il posa une main consolatrice sur son épaule

« Oui je sais Deux jours cest peu… »

 

Troublé, Will ne répondit tout dabord pas et Bill demanda

« Comment va Elizabeth ?

- BienElle a eu un fils » répondit Will dune voix morne.

Bill sursauta

« Un fils ? Est-ce que.

- Mon fils… »Le rassura Will.

Bill ne put retenir un sourire heureux en se découvrant grand père et soupira

« Cela a dûêtre encore plus dur de partir Je suis désolé Will

- Non… »Murmura Will

 

Bill lui lança un regard incrédule

« Quoi ? »

Son fils se tourna vers lui, lui offrant un visage tourmenté

« Non ça na pas été plus dur de partir Au contraire… »

Bill frissonna

« Que se passe-t-il Will ? »

Le jeune homme secoua tristement la tête

« Je ne sais pas papaElizabethJe , je laime bien sûr et j’étais content de la revoir Mais .. Elle a changé

- Changé?

- Williamnotre fils. Ellena fait que parler de lui encore et encore Et quand on sest retrouvés seuls c’était si.. »

 

Will sinterrompit, le visage bouleversé. Le froid sinsinua en Bill

« Si ?

- Je ne sais pasMoins ardent ... Moins C’était différent. Incomplet. » Soupira le jeune homme.

Bill ne répondit pas, le cœur lourd. Will garda les yeux dans le vide pendant de longues minutes puis soupira

« Oùest Bianca ?

- Pourquoi ?

- Je dois lui dire que je lai trompée. Quelle ne retournera pas àVenise » soupira tristement Will.

 

Bill déglutit

« Elle le sait déjà…. »

Will ferma brièvement les yeux.

« Je voisPourtant, jaimerais lui expliquer moi-même

- Elle nest plus ici » lâcha Bill.

A ces mots Will se tourna vers lui avec un air dincompréhension

« Que veux-tu dire Bien sûr quelle est ici, elle appartient au Hollandais Volant »

Et àson capitaine, compléta mentalement Bill en voyant avec angoisse une petite flamme sallumer dans les yeux de Will.

 

« PapaOùest Bianca ? » Répéta Will

Bill soupira

« Le Hollandais Volant n’était quune étape Après ton départ Calypso est venue la chercher.

- Oùla-t-elle emmenée demanda Will dune voix blanche

- Au Purgatoire de Jones » répondit Bill en évitant son regard.

Will pâlit

« Quoi ? Mais pourquoi ? Que Comment as-tu pu laisser faire ça ? »

Bill secoua la tête

« Cest mieux ainsi fils crois-moi. »

 

Will baissa la tête et commença àavancer vers sa cabine avant de se retourner

« Mieux ainsi ??? Mieux ainsi !!! Quest-ce que cela veut dire papa ? »

Le cœur de Bill se serra en voyant trembler les mains de son fils

« Cest une courtisane Will. Une menteuse et une putain.

- Elle ne mérite pas pour autant un tel sort!!! Elle na rien fait de mal » sinsurgea Will.

Bill secoua la tête

« Cest une courtisane »

Will prit une grande inspiration sans parvenir à maîtriser sa colère

« Quest-ce que tu me caches ? Pourquoi es-tu aussi acharné après Bianca ? POURQUOI !!! »

 

Le cœur lourd, Bill détailla le visage de son fils, sattardant sur son regard fiévreux. Un regard quil connaissait pour lavoir déjà vu dans le miroir.

« A cause de toi Will. 

- Quoi ?? » Bredouilla le jeune homme

Bill soupira

« Cette femme ta envoûté... Oh je ne te fais pas de reproches, tu nes pas le premier àqui ça arrive

- Jaime Elizabeth. Répéta Will.

- Dans ce cas, ne te soucie plus de cette femme fils. Laura ne tapportera que des déceptions

- Laura ? Releva Will. Elle sappelle Bianca »

 

Bill rougit et se détourna

« Laura, Bianca oublie ce que jai dit tu veux

- Comment veux-tu que joublie alors que tu me mens ? Papa qui est Laura ? »

 

Bill ferma brièvement les yeux.

« Une courtisane. Une italienne comme ta Bianca. »

Will le fixa, attendant quil poursuive

« Je lai connueIl y a des années Comme toi j’étais sous son charme Comme toi jai cru quelle maimait, je me suis cru le roi du monde Il ny avait plus quelle qui comptait, soupira Bill avec amertume. Ta mère tattendait alors mais pour moi il ny avait que Laura. Ohh moi aussi jaimais toujours Arabella mais avec LauraTout était si intense Si completLe plaisir … »

Will rougit et détourna les yeux tandis que Bill poursuivait

« Plus rien ne comptait que Laura. Tout ce que javais connu avant me semblait fade. Jaimais ta mère mais je ne pouvais me résoudre àla rejoindre. Même après avoir trouvéJack Sparrow dans le lit de cette foutue courtisane »

 

Will blêmit

« Quoi ?

- LauraElle ma dit quelle préférait coucher avec un capitaine plutôt quavec un simple matelot. Question de prestige tu comprends Ce que jai pu la haïr Et pourtant je la désirais tellement que jai failli en devenir fou. Comment aurais-je pu partager à nouveau le lit de ta mère après avoir connu ça ? »

Will le regarda, effaréalors quil comprenait enfin.

« Cest àcause delle nest-ce pas Ce n’était pas lamour de la mer ou de la piraterieC’était elle .

- Oui. »Souffla Bill.

 

Un long silence sinstalla entre les deux hommes.

« Je suis désolé, Will. Je lai regretté tu sais Je le regrette toujours.

- Tais-toi » répondit Will

Bill posa un regard désemparé sur lui

« Arabella na jamais su Et je ne ten aurais rien dit si il ny avait pas eu cette courtisaneWill, je ne peux pas te laisser faire àton tour mes erreursCette femme, cette BiancaElle ne sest offert à toi que pour que tu la ramènes àVenise tu le sais.

- Tais-toi » répéta Will avant de tourner les talons.

Bill leva la main pour tenter de le retenir mais Will ne lui accorda même pas un regard.

 

()()

 

Cela faisait des heures que Will était seul dans sa cabine… Prostré. Le jeune homme songeait au récit de son père. A la façon dont cette Laura lui avait fait perdre la tête. Puis, il pensa à Bianca….

 

Avec un gémissement douloureux, Will se remémora leurs étreintes, le plaisir partagé…Le sourire de Bianca après lamour, sa bouche pendant lamour. Son fut se tendit et il gémit ànouveau. Bianca. Bianca était la sensualité, la luxure, le plaisirElle avait ramenéla vie dans son existence. Bianca n’était pas que belle. Elle était vibrante, amusante, intelligente Pleine denthousiasme et de vie. Comme Elizabeth avant

 

A cette pensée une vague de remords submergea Will. Elizabeth La gardienne de son cœur. Celle àqui il avait juréde toujours appartenir. Celle qui laimait et qui lui restait fidèle malgré le temps et l’éloignement. La mère de son fils. Will gémit au souvenir du petit William. Il lavait à peine regardé… Tout ça parce quil cherchait à retrouver l’étreinte de Bianca dans celle dElizabeth Mais les deux femmes navaient rien de communBianca s’était donnée àlui dans lespoir quil laide àretourner dans son monde. Il le savait Les questions de la jolie courtisane avaient été trop fréquentes pour quil puisse lignorer. Elizabeth lavait choisi. Sans calcul. Sans se plaindre et sans regrets. Elle lui avait donné un fils. Et lui

 

Le jeune homme se souvint de sa mère. Du chagrin quelle tentait de lui cacher lorsquil linterrogeait sur son père Une courtisane avait privésa mère dun mari et dun père pour son fils. Il ne laisserait pas la même chose arriver à Elizabeth. Elle ne méritait pas ça. Pas plus que leur fils.

 

()()

 

Bill retint son souffle en voyant Will sortir de sa cabine, le visage humide. Le jeune homme s’approcha de lui

« Tu aurais dûme dire tout cela avant. »

Bill hocha la tête et sinquiéta

« Que vas-tu faire ? »

Will ferma brièvement les yeux et répondit

« Jaime Elizabeth. »

 

Un soupir de soulagement échappa àBill. Un instant il avait craint que Will ne décide daller chercher la somptueuse Contessa. Will posa un regard chargé damertume sur lui

« Cap vers la frontière. Nous avons des âmes àguider.

- Tu ne ten charges pas ?

- Non… »

Bill le regarda s’éloigner et soupira

« William !

- Quoi ?

- Tu as fait le bon choix. Celui que jaurais dû faire. »

 

Will ne répondit pas. Même si Bianca avait tentéde le manipuler, il souffrait àla pensée de lenfer auquel il lavait lui-même condamnée Mais il ne pouvait pas lui venir en aideIl ne pouvait pas risquer de tomber à nouveau dans les pièges de la séduction de la courtisane. Il ne pouvait pas sacrifier Elizabeth et son fils au nom de son désir. Pas pour une femme chez qui lambition dominait tout le reste.

 

Fort de cette décision, Will songea àElizabeth. Il la retrouverait. Elle et leur enfant. Il laimait. Et bientôt, il la désirerait à nouveau. Autant quil avait pu désirer Bianca.

 

()()

 

Assise au milieu du faste vénitien, Bianca ne bougeait pas. Elle ne prêtait pas attention à la musique ou aux danseurs du bal éternel dont elle était l’inconsciente prisonnière. Les yeux rivés sur la porte elle attendait.

 

Un laquais ouvrit cette dernière et le cœur de Bianca saffola.

« Le Prince de Venise » annonça le laquais.

La jeune femme détourna les yeux, déçue. Elle navait que faire du Prince ... Eut il été Roi du monde que cela naurait rien changé.

 

Elle attendait son Capitaine.

 

Elle attendait William Turner avec toute la fougue et lespoir dun cœur qui aimait sincèrement pour la première fois.

 

 

FIN

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    sharkna (dimanche, 12 août 2012 21:05)

    Oui effectivement javais pas vu la fin
    C'est vraiment bien fait pour Bianca je la déteste -_-!

  • #2

    JessSwann (dimanche, 12 août 2012 21:40)

    Roooo pauvre Bianca mdrrrr