Chapitre 4 Assouvissement

Bill suivit Bianca des yeux avec inquiétude. La femme arborait un sourire ravi qui le fit frémir. Il déserta la barre et rejoignit Will dans sa cabine. Sur le seuil, Bill s’arrêta net.

 

Will était penché sur l’orgue de Jones dont ses doigts effleuraient les touches. Bill frémit à cette vue et s’approcha avec prudence

« Tout va bien Will ? »

Un haussement d’épaules lui répondit et Bill reprit

« Jai vu cette femme sortir de ta cabine

- Je ne renoncerais pas je te lai dit. Pas si jai une chance de revoir Elizabeth. »

Bill avança et étudia son visage

« Tu as lair troublé… »

 

Un rire sans joie secoua Will

« Comment ne le serais-je pas ? Tu las dit toi-même non ? Cest la spécialité de Bianca de troubler les hommes. »

Bill soupira

«  Peut être … Que c’est trop cher payé … Pour deux malheureuses journées …

- Rien nest trop cher quand il sagit dElizabeth. Rétorqua Will

- William… Elle ne serait peut-être pas de ton avis … Si elle apprenait ce que tu ... Enfin ce que … » commença Bill, cherchant désespérément une bonne manière de présenter les choses.

 

Un nouveau rire sans joie échappa à Will

« Tu veux dire le baiser ? Elle na pas hésité pour tromper Jack. Après ça jai crujai cru quelle laimait Mais je me suis trompé. Elle a fait ça pour nous. Comme moi avec Bianca. »

Bill le regarda, surpris

« Elizabeth et Jack ? »

La main de Will sabattit sur les touches

« Je nai pas envie den parler. Maintenant si tu veux maider. Remplace-moi àla barre. »

 

Bill baissa les yeux

« Will mon gars

- Je sais ce que je fais, le coupa le jeune homme. J’aime Elizabeth. Elle compte plus que tout au monde à mes yeux.

- BienJespère que tu ne loublieras pas… »Murmura Bill

 

()()

 

Resté seul, Will inspira longuement. Il se comportait comme un idiot. Bianca était charmante mais elle ne valait pas Elizabeth. Aucune ne la valait. Le jeune homme se calma peu à peu. Un sourire aux lèvres, il se souvint de Molokai, de leur étreinte… Tant de souvenirs chéris depuis des années en en attendant d’autres. Ce qui pourrait arriver ... Si il convainquait Bianca.

 

()()

 

Ce soir-là, Bianca apporta un soin particulier à sa tenue…. Elle ne pouvait malheureusement pas se changer, la malchance voulant qu’on n’emporte pas sa garde-robe en mourant. Mais en revanche, elle pouvait modifier quelques détails ça et là… Défaire quelques coutures qui lâcheraient au bon moment… Bianca se servit de la pointe de la lame d’un couteau qu’elle avait trouvé pour abîmer sa robe. Qu’avait-elle à faire d’une robe après tout ? Lorsqu’elle reviendrait à Venise, le Prince lui en achèterait des dizaines….

 

Une fois son saccage soigneusement préparé, Bianca releva ses longs cheveux noirs sur sa nuque pour dégager son visage. Elle avait remarqué que Will regardait souvent ses yeux. Ce n’était pas le plus grand de ses atouts mais… elle commençait à comprendre que cet homme-là ne s’attraperait pas comme les autres.

 

Bianca se sourit. Elle était prête. Cette nuit serait la sienne… Ensuite tout ne serait qu’une question de temps. Elle rendrait tellement fou de désir William Turner qu’il en oublierait jusqu’au prénom d’Elizabeth. Elle se donnerait comme jamais elle ne l’avait fait pour mieux l’attacher. Jusqu’au coup de grâce. Alors elle retrouverait son monde et Turner regretterait jusqu’à son dernier souffle de l’avoir humiliée.

 

()()

 

Will adressa un sourire nerveux à Bianca et celle-ci s’inclina. Le jeune homme détourna le regard et elle se dirigea vers la chaise qu’elle avait occupée les soirs précédents.

«  Vous semblez nerveux » commenta-t-elle en voyant Will lutter avec le carafon de vin.

Will inspira

«  Je le suis un peu » répondit-il sans la regarder.

 

Bianca plissa les paupières. Une stratégie s’imposait.

« Vous men voulez ?

- Non…. »

La voix de Will manquait tellement de conviction que Bianca sentit la rage monter en elle. Quest-ce que c’était que ce type àla fin ? Il la désirait elle le savait mais ne bougeait pasEt vu son attitude il ne bougerait pas Furieuse elle se leva

« Bien sûr que si !!! Vous nosez même pas me regarder ! Je vous fais horreur à ce point ? »

Les épaules de Will frémirent et il se retourna

« Vous ne me faites pas horreur Bianca. Cest juste que … »

Cette fois Bianca était tellement furieuse quelle en oublia tout calcul

« Que quoi ??? Vous essayez de me séduire depuis que je suis arrivée sur votre fichu bateau puis vous mopposez le souvenir de votre femme !! Puis vous me demandez de vous rejoindre à nouveau !! Mais quand jaccepte vous refusez de me regarder ! Que voulez-vous àla fin Capitaine Turner ??? »

 

Will inspira

« Revoir Elizabeth

- Elizabeth, cracha Bianca. Si elle voulait tellement vous voir elle sera là votre Elizabeth non ?

- Non. Seuls les morts ont le droit de venir à bord. Elizabeth est en vie

- Et bien elle na qu’àmourir si elle vous aime tant » rétorqua Bianca

Will blêmit

« Taisez-vous Vous ne savez rien de la mort

- Ah oui ??? Pourtant il me semble en avoir une petite idée en ce moment » répondit Bianca

 

Will baissa les yeux.

« Pardonnez-moiCest juste que Nous avons eu si peu de tempsUn seul jour contre dix ans en mer Cest mieux que rien mais tellement peu… »

Bianca s’adoucit devant sa tristesse

« Un seul jour ? Que voulez-vous dire ?

- Le capitaine du Hollandais Volant ne peut aller dans le monde des vivants quune fois tous les dix ansPour une seule journée.

- OhMais alors...

- Je nai vu ma femme quun seul jour Bianca. Nous sommes maudits. »

 

Bianca ouvrit la bouche… Et retint un rire… Si elle avait bien suivi Will n’avait passé qu’un seul jour avec sa femme ????

« Dînons Si vous voulez bien rester » suggéra Will

Bianca s’assit.

 

Peu à peu, le repas se détendit et la conversation roula sur des sujets neutres. Bianca utilisa toute son éloquence pour lui dépeindre la vie à Venise. Les minauderies et les allusions ne marcheraient pas avec celui-ci… Will se dérida et lui parla de Port Royal, de la forge et de la vie qu’il avait menée. Au bout d’un moment, Bianca nota que le carafon était pratiquement vide. Elle n’avait presque pas bu. Le moment était venu de passer à des choses moins innocentes…

 

«  Je boirais bien encore un peu de vin… 

- Est-ce raisonnable ? Demanda Will, le regard un peu brillant.

- A vous de me le dire…. »

Will hésita puis se souvint de Jack. Le pirate lui avait toujours dit quil fallait faire boire les femmes... Et autre chose aussi mais il ne sen souvint plus. Il resservit Bianca et elle sourit

« Nous sommes de nouveau amis donc ?

- Oui Bianca »

 

Elle se tourna vers lui et lui adressa un regard enjôleur

« Alors faites-moi danser encore ce soir

- Je ne sais pas si…

- Je promets d’être sage… »

Will lui tendit la main. Il songea que sils devenaient vraiment amis elle accepterait peut être de rester ou

 

La main de Bianca se posa sur sa hanche

« Vous rêvez Capitaine Turner. Ne pas savoir danser est charmant Négliger sa partenaire est impardonnable. »

Will se força à la regarder et Bianca se rapprocha imperceptiblement. Ils tournèrent quelques instants et Bianca garda le silence. Entre ses cils à demi baissés elle suivit le trouble grandissant de Will. Alors… elle rata un pas.

 

La botte de Will se posa sur sa robe. Les coutures patiemment sabotées cédèrent et Bianca se retrouva en chemise. Will rougit

« Je suis désolé… Je … »

Bianca le fixa et il déglutit. Malgré lui, ses yeux descendirent sur le corps largement dévoilé par la fine chemise. C’était trop. Dans ses reins le désir augmenta. La femme sourit.

« Tout ce que vous voudrezmurmura-t-elle. Il vous suffit de tendre la main »

 

Les doigts de Will se crispèrent dans son dos et il l’attira brutalement contre lui. Bianca inclina la tête et la bouche de Will se posa sur la sienne pour la dévorer. Elle poussa un faible gémissement tandis qu’il la poussait vers l’orgue. Le désir à son paroxysme, Will l’entendit à peine. Il remonta sa chemise sur ses cuisses et Bianca s’agrippa à l’orgue. Un baiser violent lui imposa le silence. Will n’en pouvait plus de lutter. Il n’en avait pas envie. La peau de Bianca était douce au toucher, son odeur enivrante. Il se défit de son pantalon à la hâte et libéra son sexe. Bianca rejeta le visage en arrière et le fixa

« Fais-moi lamour.. » souffla-t-elle.

 

Un cri lui échappa lorsqu’il s’enfonça en elle sans douceur. Le visage enfoui dans le cou de Bianca, Will gémit de plaisir. Elle était comme il l’avait rêvée… Douce, offerte, sans la moindre question ni autre torture de l’esprit… Elle était là vivante … vibrante… Elle lui offrait tout ce qu’il voulait depuis des jours…Cette pensée eut raison de lui et il jaillit avec un gémissement désespéré.

 

Haletant, Will s’écarta. Son regard embrassa la crudité de la scène. Les cheveux défaits de Bianca, sa jupe retroussée sur ses cuisses écartées…

« Je ... Désolé je ne sais pas... » commença-t-il, troublé par ce quil venait de faire.

Bianca sourit légèrement. Une fois le premier pas franchi, les autres suivaient toujours. Elle se redressa et s’approcha de Will.

« Ne ten fait pas... Nous avons le reste de la nuit pour rattraper ça… »Murmura-t-elle.

Will la regarda sans comprendre et elle sagenouilla devant lui. Sa main se referma sur son sexe puis se furent ses lèvres, sa langue, sa bouche

 

Un hoquet de surprise échappa à Will et il se sentit grossir à nouveau. Bianca était partout. Sa langue glissait sur lui dans des caresses qu’il n’avait même jamais imaginées possibles.

« Je … »tenta-t-il.

Il oublia le reste de sa phrase alors qu’elle le prenait entièrement dans sa bouche. Ses reins se tendirent de désir et Bianca s’écarta.

 

Will gémit. Il ne pensait plus à rien. Rien sauf au désir qui lui brûlait à nouveau les reins. Bianca sourit et se releva. Elle fit glisser sa chemise le long de son corps et releva le visage. Entièrement nue, elle soutint son regard avec hardiesse.

« Tout ce que tu voudras » répéta-t-elle.

Le corps de Will se tendit de plus belle. Elle était à lui, elle le voulait… Il lança un regard égaré vers le lit froid dans lequel il dormait depuis des années et elle lui prit la main.

 

Bianca exultait. Dans le regard de Will il n’y avait qu’abandon et désir. Dans ses gémissements elle entendait le plaisir de la découverte, l’envie d’autres délices. Il était parfait… Elle se laissa retomber sur le lit et elle attira son visage vers le sien. Leurs souffles se mêlèrent et elle sentit le sexe de Will cogner contre son intimité déjà pleine de sa semence. Bianca recula et défit les boutons de la chemise de Will, embrassant sa peau à mesure qu’elle la découvrait. Sa langue caressa la longue cicatrice qui lui barrait le torse et il gémit.

 

Will ne savait plus où il était… Il ne voulait qu’une chose. Bianca. Il empoigna ses seins à pleines mains. Son désir eut raison de son inexpérience. Il ne se demandait plus comment séduire une femme. Sa bouche se posa sur la poitrine de Bianca et il l’embrassa goulûment. Ses lèvres aspirèrent un téton avant de le relâcher et Bianca gémit. Il était maladroit mais son ardeur compensait largement cela.

 

Elle poussa un gémissement lorsqu’il la prit à nouveau et Will lui répondit par un râle. Les cuisses de Bianca enserrèrent sa taille et il haleta

« Encore.. » souffla-t-elle en se redressant pour lembrasser.

Leurs bouches se mêlèrent et Will se sentit partir sur le côté. Bianca ne broncha pas et passa sur lui. Un sourire aux lèvres elle commença à aller et venir sur son sexe. Will posa ses mains sur ses seins et elle rejeta le visage en arrière. Il gémit alors qu’il jouissait à nouveau.

Bianca se laissa retomber àses côtés et Will la regarda, éperdu de plaisir.

« Il ... Je … »balbutia-t-il

 

Les lèvres de Bianca se posèrent sur les siennes

« Pour linstant ce nest pas lheure de parler » lui souffla-t-elle.

Will gémit alors qu’elle le caressait lentement

« Tu as du temps àrattraper… »Murmura-t-elle.

 

 

()()

 

Bill lança un regard inquiet en direction de la cabine de Will. Cela faisait des heures que la courtisane y était. Plus longtemps que les autres jours.

«  Tient la barre » ordonna-t-il à un de ses compagnons.

Bill sapprocha silencieusement de la cabine. Devant la porte il hésita puis lentrouvrit légèrement. Il blêmit.

 

Will gémit alors que Bianca le chevauchait et Bill referma la porte.

« Maudite courtisane… »Murmura-t-il.

 

()()

 

Le lendemain, Will mit quelques minutes à réaliser ce qu’il avait fait. A ses côtés, Bianca sourit.

«  Déjà en forme ? »

Will recula. ElizabethIl avait complètement oubliéElizabeth... Il

 

Bianca s’aperçut de son trouble. Les remords…. Elle connaissait ces premiers regrets. Le tout était d’agir vite sans quoi les efforts de la nuit passée ne serviraient à rien. Sa main glissa sur le bas ventre de Will.

« Elle nen saura jamais rienElle nest pas là…Moi si… »

Will fixa le visage de Bianca et son regard s’attarda sur ses lèvres gonflées des baisers qu’ils avaient échangés. Dans la main de Bianca, son sexe durcit à nouveau

« Quest-ce que tu mas fait. Murmura-t-il dun ton désespéré

- Lamour » répondit elle simplement.

 

La caresse de Bianca se fit plus précise et elle ajouta.

« Et je compte bien le refaire encore… »

 

()()

 

L’après-midi était déjà bien avancé lorsque Will sortit de sa cabine, le visage égaré. Il adressa un sourire évasif à son père et Bill frissonna

«  Will … Arrête ça ...

- Quoi ?

- Tu le sais très bien, répondit Bill outré par sa tentative de mensonge. Cette Bianca est une catin !!! »

 

Will sourit légèrement

« Je sais

- Alors bon sang Will arrête !!! Pense à Elizabeth »

Le regard de Will sassombrit

« Jaime ElizabethMais...

- Mais quoi !!!

- Tu mas dit de penser comme JackDe lui faire croire que je laimais pour quelle me croie àsa botte Cest-ce que je fais . »

 

Bill secoua la tête

« Je ne te crois pas Il y a autre chose… »

Will songea au désir que Bianca éveillait chez lui et la culpabilité le fit grimacer

« Chasse la Will » supplia Bill.

 

Will ne répondit pas et se dirigea vers la cabine. Son père avait raison. Il était déjà allé trop loin. Ce qu’il avait fait était impardonnable… Si Elizabeth … Si elle … apprenait un jour…

 

()()

 

Vêtue du drap dans lequel elle s’était enroulée un peu plus tôt, Bianca se retourna à l’entrée de Will

«  Déjà ?

- BiancaCette nuit Cest ... » Commença Will

La jeune femme sourit et se plaça derrière lui. Ses mains firent glisser le bandana qu’il portait jusqu’à ses yeux et elle susurra

« Fais-moi confiance… »

 

Will gémit en sentant ses mains le caresser. Jamais il n’avait cru de telles sensations possibles. Bianca affolait ses sens. Ses caresses ne laissaient aucune place aux doutes. Seule l’envie régnait.

 

Aveugle et sourd à tout ce qui n’était pas son désir, Will sentit les mains de Bianca défaire son pantalon. Elle le guida et il sentit confusément une chaise derrière lui tandis qu’elle le poussait en arrière. Il sentit ses lèvres sur son sexe et haleta.

« Bianca… »Supplia-t-il.

L’intimité de Bianca remplaça sa bouche et Will retint son souffle. Lentement elle ondula sur lui jusqu’à l’amener au bord de l’orgasme

« Pas comme ça… »Murmura-t-elle

 

Will sentit son corps le déserter. Les reins en feu il s’apprêtait à protester lorsque la bouche de Bianca remplaça son sexe. Pendant une fraction de seconde Will crut mourir une seconde fois avant de jouir avec un long râle. Bianca le lécha consciencieusement puis lui ôta son bandeau improvisé.

« Tu as aimé? »lui demanda-t-elle en lembrassant.

Will mit quelques secondes à comprendre que c’était son plaisir qu’elle lui faisait goûter ainsi et son sang recommença à bouillir. Rien que cette idée l’excitait. Il se leva et porta Bianca vers le lit

« A ton tour … »souffla-t-il, rendu hardi par la découverte de ses appétits dhomme.

 

Bianca hoqueta en sentant le souffle de Will entre ses cuisses. Sa langue la frôla timidement et elle gémit. Will releva les yeux. Elle était belle. Plus belle qu’aucune femme… plus désirable … Sa bouche se referma sur elle et Bianca poussa un cri. Will approfondit sa caresse jusqu’à la sentir trembler sous ses lèvres.

« Comme ça… »Haleta-t-elle.

 

Satisfait, il remonta jusqu’à ses lèvres et l’embrassa avec passion.

« Tu me rends fou » gémit-il.

Le cœur de Bianca manqua un battement. Elle y était arrivée. Encore plus vite qu’elle ne l’avait cru. Elle envisagea de lui demander de la ramener…Le moment était idéal… mais elle croisa son regard rempli de désir et flancha… Ça pouvait attendre encore un peu….

 

Elle se redressa et se mit à quatre pattes pour lui offrir sa croupe.

« Jai envie de te sentir… »

Will haleta et se frotta contre elle. Bianca gémit.

« Plus haut… murmura-t-elle. Cest àtoi si tu le désires »

Incapable de réfléchir Will poussa un râle. Il ny avait jamais pensémais maintenant il le désirait Il la voulait entièrement à lui. Il voulait la voir gémir, lentendre crier. La posséder et la reprendre. Il senfonça en elle et ses yeux s’écarquillèrent en découvrant son étroitesse.

« Oh … »gémit Bianca

 

Les mains de Will se refermèrent sur sa taille alors qu’il se poussait en elle et Bianca crut défaillir. Parfois les puceaux avaient du bon… Celui-ci en tout cas…

 

 

 

 

Chapitre 3                                                                                                Chapitre 5

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    sharkna (dimanche, 12 août 2012 01:22)

    Quel petite perverse cette Bianca lol j'ai beaucoup aimer sur l'orgue

  • #2

    JessSwann (dimanche, 12 août 2012 09:53)

    Lol Bianca est plus que perverse