Chapitre 3 La Courtisane

Au grand soulagement de Bill, la nuit semblait avoir éclairci les idées de Will qui se tenait à la barre ainsi qu’il en avait l’habitude. Le vieil homme sourit en voyant le regard désespéré que Will adressait à l’horizon. Aucune courtisane ne parviendrait à corrompre son fils. Son cœur se serra alors qu’il regrettait sa pensée: voilà qu’il se réjouissait du malheur de Will.

 

Bianca vint s’installer à ses côtés et ébaucha un sourire. Bill rit intérieurement alors qu’il devinait ses pensées triomphantes et se pencha vers elle.

« Mon fils a passéune agréable soiréema-t-il dit

- Je ne vois pas comment cela aurait pu être différent. » Se vanta Bianca

Bill accusa le coup et pendant une fraction de seconde il crut voir le visage de Laura àla place de celui de la Contessa.

«  Cesse de me regarder comme ça… Tu n’as aucune chance » susurra-t-elle avant de s’éloigner d’une démarche chaloupée.

 

Will retint son souffle en la voyant approcher

« Bonjour William

- Contessa

- Bianca. » Le reprit la jeune femme

Will sourit piteusement

« Combien de fois devrais-je vous le dire ?

- Au moins une fois de plus jen ai peur… »Murmura-t-il.

 

La main de Bianca frôla sa hanche et il sentit son parfum alors qu’elle se penchait vers les flots

« Que se passerait-il si quelquun tombait ? Est-ce quil se noierait ?

- Non... Je ne crois pasJe crois quil serait contraint de trouver son chemin seul » répondit Will, perplexe.

Bianca sourit et se glissa derrière lui

«  Je vous ai entendu cette nuit » murmura-t-elle à son oreille

 

Will s’immobilisa et blêmit. Derrière lui, la courtisane sourit

« Ce doit être dur d’être seulUn homme jeune comme vous

- Très dursouffla Will avec incertitude.

- Très, très, dur » susurra Bianca avant de s’écarter.

Will la suivit du regard et elle sourit

« Jattends notre dîner avec impatience capitaine … »

 

()()

 

La journée passa lentement aux yeux de Will. Inquiet, le jeune homme ne savait comment se comporter face à Bianca. Ni même ce qu’elle attendait de lui. Bill s’aperçut de son trouble et finit par venir lui parler

«  Quelque chose ne va pas mon gars ? »

Will soupira longuement et se tourna vers lui.

« Je ne sais pas quoi faire

- A quel sujet ?

- Bianca… Elle est venue me voir ce matin… Et ... Je ne sais pas ce qu’elle attend de moi »

 

Bill dissimula un sourire.

« Ce que toutes femmes attendent Will Elle espère que tu vas tenter de la séduire… »

Un rire amer secoua Will

« Je ne sais même pas comment je dois my prendre

- Tu as séduit Elizabeth non ? »

Le regard de Will se voila

« NonElizabeth ce nest pas pareil. Cest comme ... Comme mon âme sœur »

 

Bill sourit

« Allons petitUn dîner, des attentions,tout pour quelle ait envie de rester

- Elle me détestera après ça Murmura Will dun ton chagrin

- Ne ten fais pas pour elle. Le coupa Bill avec sécheresse. Ce genre de femme est insensible aux peines de cœur »

Will se retourna vers lui

« Cest la seconde fois que tu dis ça Pourquoi ? »

 

Le regard fuyant Bill secoua la tête

« Oublie ce que je viens de dire.

- Non ! Tu sais visiblement quelque chose que jignore alors parle »

Bill se crispa

«  William…

- Sil te plait. Sois honnête »

Will ne prononça pas les mots qui suivaient mais Bill les entendit

« Pour une fois, murmura le père avec amertume. Soit. Du reste cest peut être une bonne chose que tu le saches. Ta Contessa est une courtisane.

- Une quoi ???? »

 

Bill secoua la tête. A se demander où Will avait été éduqué

« Une courtisane. Une intrigante… »

Will le regarda sans comprendre et Bill sagaça

« Une catin de luxe qui marchande ses faveurs en échange dargent et de bijoux. Pareille aux filles de Tortuga sauf quelle ne sattaque quaux riches en faisant mine d’être lune dentre eux… »

Will grimaça

« Cest une comtesse

- Lun nempêche pas lautre. » Déclara Bill

 

Will réfléchit quelques instants et se souvint de la première conversation qu’il avait eue avec Bianca. De la manière dont elle avait regretté le Prince…

« MaisQuattend-elle de moi ?

- Que tu la ramènes dans le monde des vivants. Expliqua Bill

- Impossible !

- Oui mais elle l’ignore… Alors elle tente de te séduire… Si elle pense y être parvenue elle baissera sa garde. Après ce sera à toi de lui faire croire que s’engager ici lui permettra d’être rendue à la vie. »

 

Will grimaça. Il n’aimait vraiment pas ce plan. Encore moins que le précédent

« Will mon gars, cest ta meilleure chance

- Jaime Elizabeth !

- Et bien pense àelle quand elle tentera de te séduire » ricana Bill.

Will souffla lourdement

« Je ne sais pas

- Ou alors pense comme Jackmurmura Bill

- Penser comme Jack… »

 

Bill hocha la tête et Will le rappela

« Papa ? Pourquoi es-tu si en colère après elle ?

- Jai connu une courtisane il y a longtemps Jack ma ouvert les yeux sur elle mais trop tard. Ne fais pas la même erreur fils. 

- Aucun risque » lui assura Will

 

()()

 

Le soir venu, Will attendit nerveusement que Bianca le rejoigne. Sans succès. Au bout d’un quart d’heure, le jeune homme se leva et se rendit à la cabine de la femme.

«  Entrez » répondit Bianca avant de prendre une pose soigneusement étudiée.

Will pénétra dans la pièce et son souffle se bloqua. Bianca se retourna et prit une expression gênée.

« Mes cheveux se sont pris dans les lacets de ma robe Cest stupide mais je narrive pas àme libérer, pourriez-vous ? »

 

Les mains de Will tremblèrent lorsqu’elle lui présenta son dos découvert jusqu’à la naissance des reins. Il effleura sa peau et entreprit de la libérer tandis que Bianca étudiait son visage dans le miroir

« Vos mains tremblent capitaine… »

Will ferma brièvement les yeux. Penser comme Jack, sordonna-t-il.

« Je suis désolé… Vous ... Êtes... Très jolie »

Bianca sourit coquettement et se retourna brutalement

« Merci de mavoir libérée… »Souffla-t-elle, les yeux dans les siens.

 

Will retint son souffle. Cette fois il n’avait pas besoin de faire semblant d’être troublé. Les yeux de Bianca étaient aussi bleus que l’océan… Sa bouche rouge plus appétissante que la plus belle des pommes de Barbossa. Il cligna des yeux alors qu’elle s’écartait

« Je suis prête pour le dîner. Grâce àvotre aide. »

 

Will la suivit et croisa le regard de Bill sans le voir.

« Jaimerais tellement danser encore » lui enjoignit Bianca.

 

La soirée débuta comme la précédente et Bianca régala Will de ses anecdotes avant de le fixer

« Vous ne parlez jamais de vous

- Il ny a pas grand-chose àdireJe ne suis quun humble forgeron »

Bianca secoua la tête et posa sa main sur celle de Will

«  Je n’en crois rien... Aucun forgeron ne guide un tel navire »

Toute joie envolée, Will retira sa main. Le visage douloureux, il revit Elizabeth à terre puis le cri de Jones... Le cœur

« De mauvais souvenirs ?

- Très. Et vous, comment êtes-vous venue vivre àVenise ? » Lui demanda dun ton vaguement accusateur.

 

Le sourire de Bianca s’effaça alors qu’elle pensait à sa famille chassée de la ville.

« Ce ne sont pas de très bons souvenirs non plus. »

Un silence sinstalla et Bianca se traita mentalement dimbécile. Elle aurait dû mentir, trouver une histoire mais la question de Will lavait surprise. Personne ne la lui avait jamais posée Ce n’était pas son enfance qui intéressait les hommes en général. Elle lui lança un regard mais il ne la vit pas, manifestement plongé dans ses souvenirs. Donc dans lautre femme. Une erreur de débutante qui risquait danéantir ses efforts si elle ne trouvait pas très vite une diversion.

 

«  Aimeriez-vous que je vous joue un air ? Demanda-t-elle

- Oui… »Se força àrépondre Will

Bianca se leva dans un froufrou et posa ses mains sur les touches. Elle chercha désespérément un air gai mais les seules notes dont elle se souvint étaient celles de la boite à musique. Elle vit Will se crisper au premier accord et secoua la tête

« Je suis désolée je narrive pas à jouer autre chose je ... Cest tellement ce que je ressens » balbutia-t-elle.

Effarée, Bianca sentit d’authentiques larmes rouler sur ses joues. Une erreur fatale pour qui voulait séduire.

 

Will la regarda, touché. Il était presque sûr que ses larmes étaient sincères. Il s’approcha de l’orgue et posa sa main sur l’épaule de Bianca

« Je suis désolé pour vous… »

Elle leva les yeux et se troubla en apercevant la longue cicatrice que l’échancrure de la chemise de Will laissait en partie visible

« Vous êtes blessé… »

Will recula

« Cest arrivéil y a longtemps »

Bianca vit la peine dans le regard de Will et reprit confiance. En cet instant il était vulnérable. La blessure avait dûêtre sérieuse.

 

Elle leva les yeux vers lui

« Faites-moi danser Capitaine »

Will cligna des yeux et se força àlui tendre la main. Le corps chaud de Bianca se moula au sien et il se sentit réagir. Bianca sourit et baissa les yeux presque timidement. Puisque l’émotion marchait avec celui-ciElle allait lui donner de la demoiselle en détresse.

« Vous dansez bienSans doute est-ce la dernière fois que je danse… »

 

Will ne répondit pas et Bianca s’approcha un peu plus

« Je me sens si seuleJe suis morte si seuleSans amourSans mari

- Et le Prince ? Demanda Will

- Il ne maimait pasOu peut-être que si ... Je ne le saurais jamais… »

Will sentit la main de Bianca descendre dans son dos et frémit. Elle était belle. Dangereuse aussi. Trop des deux.

« Comment faites-vous ? Murmura Bianca

- Quoi donc ?

- Pour vivre sans amour… »Susurra-t-elle en approchant ses lèvres des siennes.

 

Will déglutit et songea à Elizabeth avant de renoncer. Il n’arrivait pas à détourner les yeux de Bianca. Will retint son souffle et Bianca un sourire de triomphe

« Embrassez-moi Capitaine » murmura-t-elle

Les doutes que Will avaient nourris toute la journée senvolèrent en un instant. Elizabeth aussi. Les reins tendus par le désir, il lembrassa goulûment, presque surpris par la douceur de sa bouche. Bianca poussa un cri de victoire étouffé par leur baiser et s’écarta, haletante

« Will… »Murmura-t-elle.

 

Perdu, Will s’écarta. Son corps se tendit douloureusement vers celui de Bianca et il la regarda effrayé par la violence de son désir.

« Sortez… »

Bianca sursauta et Will baissa les yeux vers son décolleté palpitant. Il en avait envie.. Envie comme jamais.

« Elizabeth » murmura-t-il douloureusement.

Sans attendre la réaction de Bianca, il sortit et claqua la porte.

 

Restée seule, Bianca abattit son poing sur l’orgue. Rien ne se passait comme prévu. Cet imbécile aurait déjà dû être à ses pieds et au lieu de ça il avait osé la planter en plein milieu de la pièce. Tout ça pour une femme qu’il n’avait pas vue depuis plus de deux ans !!! Une bordée d’injures fort peu séduisantes suivit cette pensée et Bianca se dirigea vers la porte.

Cette fois fini de jouer. Elle se faisait une affaire personnelle de séduire cet homme.

 

()()

 

Bill la regarda sortir, un sourire moqueur aux lèvres.

«  Vous n’avez aucune chance Contessa Siglida » ricana-t-il.

La femme se tourna vers lui et encore une fois, Bill revit le visage de Laura.

« Avant une semaine il me léchera les bottes » murmura-t-elle avec hargne.

 

()()

 

La courtisane partie, Bill alla rejoindre Will. Les yeux à demi clos, le jeune homme ne réagit pas lorsqu’il vint s’accouder à ses côtés

«  Tu as fait ce qu’il fallait… Elle est furieuse…

- Je lai embrassée. » Répondit Will.  

Bill hoqueta, surprise, puis :

« Elle a tout fait pour

- J’en avais envie !!! Tu comprends, j’en crevais d’envie, j’en crève d’envie pendant que Elizabeth… »

 

La voix de Will se brisa et Bill soupira

« Dans ce cas renonceNe la voit plus et hâtons son passage dans lautre côté… »

Will releva les yeux

« NonJe ne peux pas. Renoncer àla convaincre, cest renoncer àvoir Elizabeth. »

Bill le regarda, inquiet

« Mais si tu

- Ça ira… »Le coupa Will en s’éloignant àgrands pas.

 

()()

 

Une fois seul dans sa cabine, Will glissa sa main jusqu’à son sexe et se caressa rapidement. Le désir qu’avait allumé Bianca lui enflammait les reins pourtant il ne parvenait pas à s’en libérer. Un gémissement désespéré lui échappa et il se força à penser à sa nuit de noces… Sans succès. Puis il imagina Bianca et jaillit avec un râle.

 

Son désir assouvi, Will se laissa retomber sur son lit. Il se sentait sale. Pareil à tous ces hommes qui ne recherchaient que le plaisir et qu’il méprisait. Bianca était vile, menteuse … Pourtant le désir qu’elle allumait dans ses reins était plus fort que tout ce qu’il avait jamais voulu d’Elizabeth. Il poussa un gémissement étranglé à la pensée de sa femme. Il l’aimait. Mais Bianca… Son sexe se réveilla alors qu’il imaginait des choses auxquelles il n’avait pas pensé depuis des années.

 

()()

 

Dans la cabine attenante, Bianca eut un sourire carnassier en l’entendant gémir. Il ne lui échapperait pas. Aucun amour ne résistait face à un tel désir. Aucun. Elle était bien placée pour le savoir… Elle était courtisane.

 

()()

 

Le lendemain, Bianca attendit que Will vienne la voir. Sans succès. Le jeune homme était même absent du pont. Sous le regard hostile de Bill, elle se dirigea vers la cabine du jeune capitaine

 

Là, Bianca prit une grande inspiration et entra sans frapper. Elle était allée trop vite avec Turner. Elle devait rattraper le tir.

 

Will leva un regard fatigué sur elle et elle lui fit le sourire le plus désarmant possible

«  C’était ouvert… »

Will retint son souffle

«  Je vous dois des excuses, commença Bianca. Je crois que je me suis jetée à votre tête et …

- J’aime ma femme » la coupa Will d’une voix qui lui parut sonner fausse

 

Une lueur s’alluma dans les yeux de Bianca et elle baissa la tête. Elle connaissait cette réplique. C’était le dernier bastion des hommes prêts à succomber… Le genre de phrase qu’ils se répétaient pour s’en convaincre. Le genre de phrase qu’une séduction habilement menée suffisait à démentir…

 

«  Elle a beaucoup de chance…

- C’est moi qui ai de la chance. Elle m’attend. »

Tu parles songea Bianca qui se représenta Elizabeth entourée d’hommes.

«  Une telle foi est touchante… J’aimerais avoir connu un tel amour. Sans doute. Sans tentations… »

Will se crispa légèrement et Bianca retint son sourire.

« Elle a fait son choix » murmura-t-il.

 

De mieux en mieux, songea la femme. De toute évidence, la belle avait fauté

«  Et elle vous a choisi. » relança-t-elle

Will soupira

«  Elle m’a choisi. Mais elle n’a jamais hésité, je veux dire… Jack ce n’était que pour … nous sauver »

Bah voyons… ricana intérieurement Bianca

« Parlez-moi delle » murmura-t-elle dune voix douce en sasseyant à côté de Will

 

Le jeune homme rougit

«  Je n’y tiens pas »

Bianca posa un regard brillant sur lui

«  Ce baiser… Je sais que pour vous c’est une erreur… Mais pour moi c’est…

- Ne parlez pas de ça ! » S’emporta Will avant de se lever

Bianca le regarda. Elle devait admettre quil était coriace. Plus quelle ne laurait cru. Sa résistance forçait ladmiration. Son cœur se pinça de jalousie. Aucune femme ne pouvait être aimée ainsi c’était injuste. A fortiori une femme qui avait été infidèle comme il lavait avoué à demi-mot.

 

Bianca secoua son épaisse chevelure et s’approcha de lui

«  Sommes-nous toujours amis ? » lui demanda-t-elle d’une voix fêlée

Will se retourna vers elle

«  Amis ?

- Vous êtes tellement gentil avec moi… Vous êtes un homme bien… » Murmura-t-elle.

Will simmobilisa net. Un homme bienC’était ce quElizabeth avait dit de JackIgnorant ce que sa phrase innocente avait provoqué, Bianca lembrassa délicatement sur la joue

« Je nai pas envie de renoncer ànos dîners… »

 

Will la regarda, dévoré par l’envie de glisser sa main dans ses lourdes boucles noires. De goûter à nouveau la bouche pulpeuse de la séductrice. Il inspira longuement.

«  Penser comme Jack » murmura-t-il

Bianca le regarda avec surprise

«  Qu’avez-vous dit ? »

Will ne répondit pas. Son cerveau marchait à plein régime. Bianca recherchait sa compagnie et … Il n’arrivait pas à croire que c’était entièrement feint ... Peut-être avait-il une chance de la convaincre… Une chance de revoir Elizabeth. Cette pensée lui redonna courage et il sourit tristement

« Rejoignez-moi ce soir Bianca »

 

La courtisane s’inclina profondément, les yeux dans ceux de Will

«  Tout ce que vous voudrez Capitaine… » Souffla-t-elle avant de sortir consciente du regard de Will sur elle. Au-delà de la tristesse, elle avait lu l’abandon qui précède la défaite dans le sourire de Will. Cette nuit, il serait à elle.

 

 

Chapitre 2                                                                                                  Chapitre 4

Écrire commentaire

Commentaires : 0