Chapitre 8 : Kylo Ren


Destroyer Steadfast,

 

 

Les Résistants se sont enfuis. Pryde est furieux. A croire qu’il est plus décidé que moi à leur mettre la main dessus.

 

« Ils ont été prévenus ce n’est pas possible autrement, il y a un traitre parmi nous », s’indigne-t-il.

 

Un traitre ? Est-ce que je peux être considéré comme un traitre à ma propre cause ? Non sûrement pas.

 

« Dans ce cas, cherchez-le donc. »

 

Pryde pose un regard aussi bleu que glacial sur moi avant de claquer des talons et de sortir. Bon vent ! A présent, je peux me concentrer sur celle qui m’importe réellement.

 

Rey.

 

J’ai besoin de lui parler, j’ai besoin d’elle. Je la cherche dans la Force. Puisque nous sommes connectés, il doit bien y avoir un moyen de contrôler ce lien.

 

 

***

 

Je reconnais le Faucon Millénium en dépit de la séparation de Han et Leia, survenue très tôt, alors que je n’étais encore qu’un bambin. Han a beau ne m’avoir que rarement pris à son bord, je ne me rappelle que trop bien du voyage qui m’a amené à l’académie Jedi et a signé la fin de mon enfance. Rey est seule, elle observe la galaxie à travers la fenêtre sale du vaisseau. J’aperçois Chewbacca et l’espace d’une fraction de seconde, alors qu’il se tourne vers moi, j’ai le sentiment qu’il me voit. Mais, c’est impossible, les wookies ne sont pas sensibles à la Force, ils sont trop primitifs pour ça.

 

 

 

« J’étais certaine que tu viendrais, » déclare Rey sans se retourner.

 

Sa silhouette se découpe harmonieusement dans l’étroitesse de la cabine où elle a élu domicile. Je la dévore des yeux. Le souvenir de sa paume chaude contre ma peau me consume. J’avale ma salive, brusquement à court de mots.

 

« Merci de nous avoir prévenus, poursuit-elle. Mais, si tu crois que je vais me laisser endormir aussi bêtement, tu me sous estimes. »

 

Une attaque ? D’accord, même si j’ignore les raisons de sa hargne soudaine. Je lui crache :

 

« Si je suis ici, c’est parce que nous n’avons pas terminé notre conversation.

 

Celle où tu m’annonces que je suis prétendument la petite fille de Dark Sidious ? Je crois que si, Kylo. »

 

Son aveuglement, son refus de voir la vérité, me rendent fou !

 

« Je ne t’ai pas menti. Je n’ai aucun intérêt à le faire.

 

Aucun intérêt hormis celui de me rallier à ta cause », ironise-t-elle.

 

Je ne sais plus comment lui faire admettre la vérité. Je m’approche d’elle et je tends la main vers la sienne

 

« Je sais que quelque part, au fond de toi, tu te souviens. Je l’ai senti.

 

Qu’est-ce que tu fais ? »

 

Sa méfiance est palpable, pourtant, elle ne se dérobe pas à mon approche.

 

« Je peux te rendre ta mémoire.

 

Tu crois vraiment que je suis assez bête pour te laisser utiliser tes pouvoirs obscurs sur moi ?

 

— Pourquoi pas ? Pour l’instant, le seul d’entre nous à avoir essayé de tuer l’autre c’est toi.

 

Bien sûr, lancer ta flotte à notre poursuite est un acte purement amical de ta part… Tout comme notre petite rencontre en forêt.

 

— Je te rappelle que j’ai tué Snoke au lieu de me débarrasser de toi comme il le voulait.

 

Quelle grandeur d’âme ! Si tu l’as fait, c’est simplement parce que tu souhaitais lui voler son titre de Suprême Leader et que tu as saisi l’occasion de me faire accuser. »

 

Oui, c’est vrai… Mais ce n’est pas la seule raison. Nous nous défions du regard et je lui tends la main.

 

« Fais-moi confiance. »

 

Nos doigts se rejoignent et je plonge avec elle dans sa Promenade du Souvenir.

 

 

 

 

 

 

 


Chapitre 7                                                                                                             Chapitre 9


Écrire commentaire

Commentaires: 0