Chapitre 13 : Kylo Ren


Destroyer Steadfast,

 

« J’ai besoin de toi… »

 

Rey.

 

Elle se matérialise devant moi, le visage bouleversé et des larmes roulant sur ses joues.

 

« Où es-tu ?

 

Ahch-To. Seule. Je ne pouvais plus supporter d'être en leur présence et j'ai eu peur de les blesser si je devais me contenir plus longtemps. S’il te plait, viens. Mais pas comme ça, j’en ai assez de ces projections télépathiques. Viens, vraiment.

 

— Je te rejoins. »

 

Mon cœur s’affole. Enfin… enfin elle veut de moi, elle veut me parler, loin de l’influence de Leia ou de Luke.

 

Sans attendre, je me précipite sur le poste de commandement.

 

« Rejoignez l’orbite d’Ahch-To. Tout de suite.

 

— Mais… Et le Faucon Millénium ? s’étonne Hux.

 

— Cessez de discuter mes ordres ! »

 

 

Ahch-To,

 

 

Je pose mon TIE-Silencer au côté du chasseur, plus petit, aux armes du Faucon Millénium. Ma main se rapproche de mon sabre laser par habitude avant de retomber lorsque je la vois. Elle se tient à l’entrée de la grotte où Luke a vécu ses derniers instants et la Force me pousse inexorablement vers elle.

 

Je m’approche, aussi lentement que possible. Elle est bouleversée.

 

« Je ne sais plus qui je suis, je ne sais plus ce que je dois faire, » me confie-t-elle.

 

Elle semble si pure, si fragile… Le silence règne sur la planète et un vent léger fait voleter le bas de sa tunique blanche.

 

« Je suis désolé de ce qu’ils t’ont fait.

 

— Pourquoi ? Tu n’es pas responsable. Et, si j’en crois tes souvenirs, ils n’ont pas été tendres avec toi non plus.»

 

Elle a raison, mais je ne peux m'empêcher d’avoir envie de la protéger. Nous nous regardons un instant en silence. Je ne sais pas comment me comporter. Qu’est-ce qu’elle espère de moi ?

 

« Je ne sais pas où j’en suis, je ne veux pas rejoindre le Côté Obscur mais je ne peux pas non plus devenir un Jedi. J’ignore ce que la Force attend de moi. J’ignore même ce qui m’a poussée à te demander de venir. »

 

Ce serait le moment idéal pour la convaincre de rejoindre ma cause, mais, brusquement, je n’en ai plus envie. Je sais que je n’aurais peut-être pas d’autre occasion de la persuader mais je regimbe à l’idée de gâcher cet instant.

 

« Mais, je suis là à présent. Je venu car tu m'as presque supplié de te rejoindre. Pourquoi l'as-tu fait ? Que veux-tu de moi ? Je veux dire, hormis que je ressuscite Ben. Ce qui, je te le répète, n’arrivera jamais. »

 

Rey se détourne, visiblement à fleur de peau.

 

« Je sais ! Tu ne cesses de me le rabâcher. Je ne veux pas te combattre mais je ne peux pas épouser tes idées, poursuit-elle. Luke et Leia ont beau m’avoir fait beaucoup de mal, leurs motivations étaient justes. Ils pensaient réellement bien faire, je l’ai lu dans Leia, je ne sais pas comment te l’expliquer, mais elle était persuadée d’agir pour le mieux. Tout comme je suis certaine qu’elle ignorait ce que Luke t’a fait. »

 

Foutus Skywalker ! Pourquoi faut-il qu’ils gâchent ce moment ? Je n'ai pas envie de parler d'eux ni même de penser à eux. Si je suis là, c'est uniquement pour Rey. Parce que pour la première fois depuis que nous nous connaissons elle a choisi volontairement de me rencontrer

 

« Je crois qu’en fait…Si je t’ai appelé, c’est parce que tu es l’unique personne à ne pas m’avoir menti, toi seul a toujours été honnête avec moi, poursuit-elle. Ben, ou Kylo ou qui que tu sois, je m’en moque. Tout ce que je sais, c’est que, là, maintenant, j’ai besoin de toi. »

 

J’avale ma salive. Moi aussi j’ai besoin d’elle. Ce que je ressens pour elle me terrifie. Jamais je ne serais capable de la blesser, même pour gagner cette guerre. Rey me tend la main.

 

« S’il te plait… »

 

Je franchis les quelques mètres qui nous séparent et je prends sa paume chaude dans la mienne. Mes blessures s’apaisent à son contact. Rey laisse échapper un profond soupir.

 

« Merci d’être venu, je n’étais pas sûre que tu accepterais… Je craignais que tu t’imagines que je te tendais un piège.

 

— Après ce que j’ai vu dans tes souvenirs ? Ça ne m’a même pas traversé l’esprit et, puis de toute manière, je ne crains pas la Résistance. »

 

Ma fanfaronnade fait naitre un sourire tremblant sur les lèvres de Rey.

 

« Je ne sais vraiment plus où j’en suis », murmure-t-elle.

 

Je referme mes bras autour d’elle et je sens son cœur battre contre mon torse. Elle m’enlace à son tour et je me penche sur son visage. Elle est si proche… Je sens la caresse de sa main sur ma joue et je la serre un peu plus fort contre moi. Ses yeux brillent encore des larmes qu’elle a versées. D’un coup, l’atmosphère entre nous change, mon cœur s’affole et le regard de Rey se trouble, comme un reflet de ce que je ressens. Ses doigts glissent dans mes cheveux et je retiens mon souffle. Elle est dangereusement proche. Trop pour que je résiste. Nos lèvres se rejoignent dans un baiser et je ressens plus de plénitude que je n’en ai jamais éprouvé. Pour la première fois depuis longtemps, je me sens en paix.

 

 

 


Chapitre 12                                                                                                           Chapitre 14


Écrire commentaire

Commentaires: 0