Chapitre 11 : Rey


Faucon Millénium,

 

 

La rage gronde en moi et j’ai besoin de toute ma concentration pour contenir le champ de Force qu’elle me pousse à libérer. Je m’oblige à me calmer et me replie en moi-même.

 

« Générale, où allons-nous ?»

 

Poe… non, je ne dois pas me laisser distraire. La colère me consume trop pour que je m’autorise à briser ma concentration pour les aider.

 

« Générale ? Vous vous sentez bien ? »

 

La voix faible de Leia me parvient.

 

« Je ressens un grand bouleversement dans la Force, j’ai… Il y a un déséquilibre.

 

— Rey ne bouge plus », s’alarme Finn.

 

Je t’en supplie, Finn, ne me touche pas, n’attire pas l’attention sur moi, je ne veux blesser personne.

 

« On a d’autres problèmes, il y a un destroyer qui nous colle le train. Je n’arrive pas à m’en débarrasser ! s’exclame Poe à mon grand soulagement.

 

— Nous n’y parviendrons pas, murmure Leia.

 

— C’est ce qu’on va voir, prêt pour l’hyper-espace, Chewie ? »

 

Kylo Ren… Je certaine que c’est lui qui nous traque ainsi. Il nous suit depuis le début… Je ressens sa présence et son appel du plus profond de mon être mais je ne peux pas m’y abandonner maintenant. Pas avant de savoir si ce qu’il m’a montré est la vérité ou si ce n’est qu’une ruse Sith.

 

***

 

« Nous les avons semés, Générale ! Je savais que ce bon vieux vaisseau en avait encore sous le capot ! triomphe Poe. Où allons-nous ?

 

— Ajan Kloss, ordonne Leia d’une voix chevrotante.

 

— Rey est toujours immobile ! »

 

Je sens les mains de Finn frôler mon visage mais je me contiens pour ne pas réagir. J’ai besoin d’être concentrée, d’examiner mes souvenirs pour être certaine de leur véracité.

 

Leia soupire

 

« Je sens une grande perturbation. »

 

Je reconnais la voix de Poe :

 

« Que soupçonnez-vous ? »

 

 

Leurs pas décroissent et je comprends qu’ils s’éloignent de moi, sans doute pour être certains de ne pas être entendus. Je m’immerge un peu plus dans la Force. Un bruit blanc remplace les sons du vaisseau et je me concentre sur Poe et Leia

 

« Vous semblez perturbée, Générale que craignez-vous ?

 

— Je nourris de grandes inquiétudes pour Rey…

 

— Vous croyez qu’elle sait ? murmure Poe. Mais, comment aurait-elle pu le découvrir ? Nous ne sommes qu’une poignée à connaitre la vérité. Ses parents sont morts et hormis vous, moi, Finn et Chewie, personne ne connait son lien avec Palpatine. A moins qu’Han Solo…

 

— Il n’aurait rien dit à Ben, le coupe Leia. Il n’était pas d’accord avec notre décision mais il n’aurait pas trahi le secret. »

 

Le choc est tel que je manque de perdre ma concentration. Alors, tout est vrai… Je m’oblige à me calmer pour me recentrer sur la Force.

 

« …. Aucune chance qu’il ait parlé. Après que sa femme soit morte de chagrin, il n’a pas survécu plus d’un an, affirme Poe.

 

— Idem pour sa sœur, elle est morte en dépit de nos efforts pour la sauver, » soupire Leia.

 

Ils parlent de mes parents ? De mon père ? Et ma mère, morte de chagrin ? Une tante ? J’ai le cœur prêt à exploser.

 

« Vous craignez qu’elle ne bascule ?

 

— Non, Poe, elle ne se laissera pas facilement convaincre, Luke l’a bien formée et elle est acquise à notre cause… Ce qui m’inquiète c’est l’influence que Ben a sur elle. Je sens un lien puissant entre eux. Une connexion qui dépasse l’Appel de Force, je crains qu’elle se soit attachée à lui. J’ai cru pouvoir utiliser leur relation pour ramener Ben dans la Lumière mais, à présent, je doute et j’ai peur que ce soit lui qui la pousse vers l’Obscurité.

 

— Impossible qu’elle se laisse convaincre, intervient Finn. Je sais que vous avez peur qu’elle soit comme son aïeul mais ce n’est pas le cas. Rey a un bon fond, elle est dotée de compassion et serait prête à tout pour ceux qu’elle aime

 

— C’est bien cela qui m’inquiète, soupira Leia. Jusqu’où serait-elle prête à aller par amour ? Si elle venait à développer des sentiments pour Ben ou à vouloir se rapprocher de la seule famille qu'il lui reste, les conséquences pourraient être terribles.

 

— Non, vous vous trompez tous à son sujet, Palpatine ou pas, Rey ne cédera pas au Côté Obscur. Quant à Kylo Ren, il lui est indifférent, jamais elle ne se joindra à lui, jamais elle ne le préférera à nous. Elle sait ce qui est juste, affirme Finn.

 

— Peut-être as-tu raison et crois-moi, je le souhaite de tout cœur. Cependant, je ne peux me permettre d’être trop confiante, je dois trouver un moyen pour mettre un terme à leur lien. J’ai déjà perdu Ben mais je ne laisserai pas cela arriver une seconde fois. Rey doit rester éloignée de lui.

 

— Générale, vous en êtes sûre ? la questionne Poe d’une voix altérée. Il s’agit tout de même de votre fils.

 

— Non Poe, je suis prête à faire ce sacrifice pour notre cause. J’ai beau l’aimer, je ne peux nier l’évidence. J’ai perdu Ben à jamais sur Starkiller. En tuant son père, il a choisi le Côté Obscur. Il n’y a plus de rédemption possible pour lui.

 

— Mais votre père, enfin, Vador, a réussi…

 

— Malheureusement, mon fils n’a jamais eu autant de disposition pour la Force ou de volonté que Vador et, avec le retour de Dark Sidious, je dois me faire à l’idée que le garçon que j’ai connu et aimé est mort.

 

— Je suis désolé, Générale, murmure Poe.

 

— J’ai toujours su que ce serait difficile, Poe. Le maintien de l’Equilibre a un prix. Tant de personnes sont mortes pour ce combat que je ne peux reculer maintenant. Une fois sur Ajan Kloss, je chercherai dans les préceptes Jedi le moyen de briser cette connexion que Snoke a créée entre eux, pour le bien de Rey. »

 

 

 

Je réintègre mon corps, le cœur lourd. Jamais je ne me suis sentie aussi trahie, aussi utilisée.

 

J’admirai les Skywalker, Luke était mon modèle quand à Leia, je l’aimais. Je la voyais comme une figure maternelle alors qu’elle m’a ôté ma véritable mère, mon foyer. Elle m’a privée de mon identité. Et maintenant, elle veut me priver de Kylo ? De la seule personne qui m’ait dit la vérité ? Je ne vais pas les laisser faire, je ne leur permettrais pas de me séparer du seul véritable ami que je possède. Kylo a peut-être basculé du Côté Obscur, peut-être même est-il irrécupérable comme Leia semble le penser mais au moins, il est sincère avec moi. Contrairement à eux.

 

« Rey ! Tu es réveillée ! J’étais inquiet pour toi.»

 

Finn. Quand je pense que j’avais entièrement confiance en lui… Pourtant, lui aussi est au courant, sans doute parce que Poe le lui a avoué. Je le croyais mon ami mais il m’a caché la vérité, comme les autres.

 

« Ne t’en fais pas, tout va bien. »

 

La colère bouillonne en moi et j’ai de plus en plus de mal à me contenir. Je dois partir d’ici. Je ne veux pas les blesser mais je ne peux plus supporter leur présence. J’ai besoin de temps pour réfléchir à tout cela. Loin d’eux et de leur hypocrisie. Je me lève.

 

« Rey, où vas-tu ? »

 

Je mens sans hésitation :

 

« Voir la Générale Organa. J’ai ressenti un grand bouleversement dans la Force, j’imagine que cela a du l’affecter. »

 

Sans attendre la réponse de Finn, je sors et me dirige vers la base d’embarquement.

 

***

 

Je suis sur le point de m’installer dans un chasseur lorsque l’ex stromtrooper me rattrape.

 

« Rey, qu’est-ce que tu fais ?

 

— Ne te mêle pas de ça, laisse-moi passer.

 

— Non ! J'ignore pourquoi tu agis ainsi mais il est hors de question que tu partes, j’appelle Poe. »

 

J’en ai assez ! Finn approche sa main du transmetteur et je le stoppe d’un geste. Il porte les mains à sa gorge.

 

« Rey », bafouille-t-il.

 

Son gémissement me permet de reprendre mes esprits. Un peu plus et je le tuais. Affolée par ce que j’étais sur le point de faire, je le libère et me précipite dans le chasseur.

 

« Prends ça comme un avertissement, Finn. N’essayez pas de me suivre. »

 

Sans attendre sa réaction, je saute à bord et je force le sas à s’ouvrir.

 

Je décolle sans un regard en arrière. Je ne sais pas encore où je vais aller, mais le plus important c’est que ce soit aussi loin d’eux que possible.

 

 

 


Chapitre 10                                                                                                           Chapitre 12


Écrire commentaire

Commentaires: 0