Chapitre 10 : Kylo Ren


Destroyer Steadfast,

 

 

Notre lien se rompt brutalement et je mets quelques secondes à réaliser où je me trouve. Ce que la mémoire de Rey m’a dévoilé me laisse sous le choc. Je comprends désormais les raisons de la séparation de mes parents. Tout est de la faute de Skywalker. Si je ne l’avais pas déjà tué, je le referai avec plaisir. J’ai toujours eu conscience de l’ascendant qu’il avait sur Leia, mais jusqu’à ce jour, je n’avais pas réalisé à quel point son emprise sur elle était forte.

 

« Suprême Leader ? Ils s’échappent, doit-on les poursuivre ? »

 

Oui, mille fois oui… L’expérience que je viens de vivre ne fait qu’attiser mon désir de mettre un terme aux agissements Jedi. Et s’il faut anéantir Leia pour ça, je le n’hésiterai pas. Après tout, elle non plus ne le ferait pas si j’en crois les souvenirs de Rey.

 

« Mettez toute notre flotte à leur trousse.

 

— Doit-on les abattre ? »

 

Oui, les atomiser et en finir une bonne fois pour toutes avec la Résistance. Seulement, il y a Rey. J’ai besoin d’elle, Palpatine la veut et il me pense soumis. Une fois que j’aurais rallié Rey à ma cause, personne ne pourra se mettre en travers de notre chemin. Ni les Sith, ni les Jedi. Le Premier Ordre deviendra l’unique ordre.

 

« Épargnez le Faucon Millénium, détruisez tous les autres. »

 

***

 

De la cabine de commandement, je regarde les destroyers poursuivre les X-wings des rebelles. Les pertes de nos ennemis sont immenses. Ils ne peuvent pas lutter contre ma puissance de feu. Le Faucon, comme d’autres, passe en hyperespace.

 

« Restez sur le Faucon Millenium, suivez le mais restez à distance. Je ne veux pas qu’ils nous repèrent.»

 

Hux me fixe avec incrédulité mais je me moque de son opinion. Je ne peux pas me permettre de la perdre de vue.

 

« Suprême Leader, ces ordres sont incompréhensibles, les Résistants sont dans notre ligne de tir, pourquoi ne pas en finir pour de bon ? » intervient Pryde.

 

De quel droit ose-t-il discuter mes ordres ?

 

« Contentez-vous d’obéir, Général Pryde.

 

— Les membres du Conseil aimeraient connaitre le but de cette manœuvre, s’entête-t-il. Jusqu’à présent, ils vous ont soutenu en dépit de leurs doutes grandissants mais cette fois, je crains qu’ils ne vous retirent leur confiance.»

 

Furieux, je me précipite dans la salle du Conseil, j’en ai assez de ses imbéciles.

 

« Le Général Pryde m’informe que certains d’entre vous ont des questions relatives à mes décisions ? »

 

J’observe les visages de mes subalternes. Ils évitent mon regard et leur crainte est palpable. Ils ont raison d’avoir peur…

 

« La rumeur persistante d’un retour de Palpatine nous déstabilise, intervient finalement l’un d’entre eux. Est-ce vrai ? L’Empereur est-il revenu ? Si la nouvelle est exacte, cela change nos perspectives.

 

— Tout comme votre incapacité à mettre un terme à la Résistance », murmure une voix à ma gauche.

 

J’inspire profondément, je suis tenté de les éliminer mais c’est encore trop tôt. Leurs connexions et leurs ressources peuvent encore m’être utiles. Cependant, je ne peux les laisser douter de ma suprématie. Je ne dois pas risquer une mutinerie au sein de mes rangs.

 

« La rumeur dit vrai. J’ai rencontré Palpatine. Il est affaibli mais toujours en vie. Il possède une flotte capable de mettre en pièces la galaxie entière et donc, de mettre fin à toute opposition. Il est prêt à me la remettre en échange d’une chose qui se trouve à bord du Faucon Millénium. Voilà pourquoi, dans le souci d’étendre l’influence du Premier Ordre, je veux que ce vaisseau soit capturé. Je suppose que cela donne un nouvel éclairage à mes ordres ? »

 

Des murmures saluent ma déclaration.

 

Malgré tous leurs efforts pour ne pas réagir, je remarque que beaucoup d’entre eux se tournent vers Pryde dans l’attente qu’il confirme mes dires. Mes soupçons sont donc justifiés. Le Général joue double jeu, sous ses dehors serviles, il mène un travail de sape. Peut-être même est-il en contact avec Palpatine depuis le début.

 

« Néanmoins, cela n’explique pas comment la Résistance a pu s’enfuir, reprend Pryde. Il est certain qu’ils ont été prévenus de notre arrivée. »

 

Je lui adresse un sourire froid.

 

« En effet. C’est donc qu’il y a un traitre parmi nous. Une fois de plus, je vous laisse le soin de le découvrir, Pryde. J’espère pour vous que vous serez efficace. »

 

Il hésite brièvement puis un sourire obséquieux se forme sur ses lèvres.

 

« Vous pouvez compter sur moi, Suprême Leader. »

 

 

 

 

 

 

 


Chapitre 9                                                                                                            Chapitre 11


Écrire commentaire

Commentaires: 0