Chapitre 5 Juste un adieu

Jack, encore chamboulé par ce qui venait de se produire avec Will, avança lentement sur le pont du Black Pearl. Il était malgré lui sous le choc de ce qu'il avait découvert. Jamais il n'aurait pu croire que le jeune forgeron ressentait un tel désir ... L'arrachant à ses réflexions, Gibbs lui désigna d'une main tremblante le Purgatoire qui commençait à être visible à l'horizon et dont ils se rapprochaient inexorablement ....Jack lui posa une main rassurante sur l'épaule.

« Gibbs, quand nous serons là-bas. Je compte sur toi pour veiller sur le Pearl en mon absence.

- Mais, Jack tout ira bien là-bas ! N'est-ce pas ? Lui demanda Gibbs d'un ton inquiet.

- Oui tout ira à merveille. » Mentit Jack en souriant gaiement.

 

Il promena son regard sur le pont et essaya de mémoriser tous les détails de son navire tant qu'il le pouvait encore. Jack remarqua alors la présence d'Elizabeth. La jeune femme, pâle, les yeux cernés par les larmes versées et les heures sans sommeil regardait fixement l'océan. Jack sentit son cœur chavirer en la voyant dans cet état. Elle paraissait si frêle, si perdue qu'il se retint à grande peine de traverser le pont pour la prendre dans ses bras et la serrer contre lui. A cet instant il avait plus que jamais envie d'être auprès d’elle, de lui dire que tout irait bien et surtout d'oublier qu'il y avait Will.... Mais il ne pouvait pas faire ça. Il ne voulait pas la pousser à le choisir lui. Il n'en avait pas le droit. Alors il resta à distance et se contenta de la regarder en silence, une expression avide sur le visage tout en écoutant d'une oreille distraite Gibbs qui lui racontait avoir entendu parler d'un trésor enfoui quelque part en Asie...

 

Will de son côté, reprit peu à peu ses esprits, à la fois heureux et honteux de ce qui venait de se passer. Sa brève étreinte avec Jack ainsi que les caresses de ce dernier l'avaient apaisé mais il ne pouvait s'empêcher de le désirer encore. Will arriva sur le pont et sentit son cœur battre plus fort lorsqu'il reconnut la silhouette de Jack. Il s'accorda quelques instants pour le contempler et fut surpris du mélange de sentiments qu'il pouvait lire sur le visage du pirate. Les traits tendus de Jack exprimaient la tristesse, l'envie mais aussi les regrets. Will suivit son regard et réalisa brutalement que ce que Jack regardait avec une telle expression n'était autre qu’Elizabeth. Will détailla à son tour la jeune femme, et son cœur se serra en réalisant à quel point elle avait l'air désemparée et, plus que tout, seule. Si seule. En la voyant ainsi, Will sentit quelque chose se briser en lui. Il avait été si injuste envers elle, si lointain et l’avait rendue malheureuse malgré lui. A mesure qu'il la détaillait, les remords l’envahirent, comment avait-il pu la tromper ? Alors, Will s'efforça de repousser au fond lui-même ce désir de Jack qui continuait à le dévorer et s'approcha d’Elizabeth. Il s'assit à ses côtés et la prit tendrement dans ses bras avant de déposer un léger baiser sur ses lèvres.

« Pardonne moi ma douce Elizabeth si je t'ai fait souffrir, ce n'était pas ce que je voulais, je te le jure. Je t'aime depuis le premier jour de notre rencontre, je veux faire ma vie avec toi. N’en doute pas tu es la seule femme qui compte à mes yeux » Murmura t'il en la serrant plus fort.

 

Jack, le regard brouillé regarda le couple enlacé. Il aurait donné beaucoup pour être à la place de Will et tenir encore une fois, une seule, Elizabeth contre lui. Ne voulant pas se torturer davantage, il tourna la tête et constata que le Purgatoire se rapprochait de plus en plus comme si le destin venait finalement à sa rencontre.

 

De son côté, Elizabeth, dans les bras de Will, ne parvenait plus à articuler un seul mot. Le remords sincère et l'inquiétude qu'elle sentait dans sa voix lui faisait l'effet d'un poignard en plein cœur. Devant la douceur de son fiancé, l'amour qu'il lui donnait, elle se méprisa encore plus de l'avoir trahi mais elle ne pouvait pas lutter contre ses sentiments. Elle était déchirée entre les deux hommes, même à présent alors que Will lui murmurait des mots d'amour, c'était à Jack qu'elle pensait, à Jack et à la nuit dernière. Elizabeth se trouvait lâche et faible et versa des larmes amères dans les bras de Will qui ne savait pas comment endiguer ce flot qui ne paraissait pas avoir de fin. Se sentant coupable, Will embrassa doucement les paupières d'Elizabeth, goûtant le sel de ses larmes avant de prendre sa bouche pour un long baiser plein de promesses.

 

Elizabeth, désemparée, s’accrocha éperdument à lui comme si ce simple geste pouvait la protéger d'elle-même et effacer ce qu'elle ressentait. Will, ému par sa détresse qu'il ressentait au plus profond de lui-même, la berça doucement contre lui et caressa ses longs cheveux d'or pour l'apaiser.

« Chut, cesse de pleurer c'est fini à présent. » Lui murmura-t-il sans pouvoir s'empêcher de jeter un regard vers Jack.

 

Elizabeth toujours serrée contre Will, s'efforçait de se calmer, mais même à présent elle ne parvenait toujours pas à chasser de son esprit Jack et la fougue de ses baisers et surtout ce qu'elle ressentait quand ses bras forts se refermaient sur elle.... En pensant à cela elle ne put retenir un petit soupir de frustration. Pourquoi fallait-il donc que tout soit aussi compliqué ?

 

De son côté Will, rempli lui aussi de remords, entendit son soupir. Se méprenant sur son sens, il resserra son étreinte sur sa compagne et laissa ses mains épouser les contours de son corps de manière indécente. Elizabeth retint un hoquet de surprise. Will était plus hardi qu'il ne l'avait jamais été durant leur année de fiançailles. Le jeune homme continua à la caresser lentement et l'embrassa profondément. Il savoura cet instant, les sensations qui l'envahissaient étaient à la fois semblables et radicalement différentes de ce qu'il avait vécu avec Jack. Avec Elizabeth il avait l'impression d'être dans un cocon, il sentait la douceur de sa bouche, la tiédeur de son corps, tout en elle n'était que tendresse, fragilité. Inconsciemment il la serra plus fort contre lui, il avait envie de la protéger ...

 

Avec Jack c'était lui qui se sentait fragile. Il aimait l'attente impatiente qui était la sienne lorsqu'il se trouvait à proximité de Jack. Ce dernier était imprévisible, il ne savait jamais ce qu'il allait faire. Comme le jour où il l'avait embrassé. A ce souvenir Will ne put retenir un frisson d'excitation et accentua encore son baiser, goûtant les lèvres d'Elizabeth avec passion. Cette dernière ne savait plus où elle en était. Jamais encore son fiancé ne l'avait embrassée d'une telle manière. Mais elle n'arrivait pas à se laisser aller totalement à cette étreinte. Elle ne parvenait pas à oublier Jack, elle avait l'impression de sentir encore l'odeur du pirate sur elle et se rendait compte qu'elle aimait cela, tout comme elle aimait la tendresse de Will. Ce dernier se détacha lentement d'elle et lui sourit doucement.

 

« Dès que toute cette histoire sera terminée nous nous marierons comme nous l'avions prévu ... » et j'oublierais Jack, compléta silencieusement Will.

Elizabeth ne put que lui sourire faiblement, hier encore cette nouvelle l'aurait transportée de joie mais à présent. Tout avait changé. En une nuit toutes ses certitudes les plus ancrées s'étaient effondrées à cause de Jack Sparrow.

« Oui.» Souffla-t-elle se sentant encore plus méprisable

 

A quelques mètres du jeune couple, l'objet de leurs pensées, la mâchoire serrée, évitait de les regarder sans pouvoir y parvenir tout à fait. Jack avait cru devenir fou en voyant la manière à la fois intime et naturelle dont Will promenait ses mains sur Elizabeth. Voir leur baiser, la passion qu'il contenait, lui avait fait mal. Terriblement mal. L'espace d'un instant il avait été tenté de les interrompre, par n'importe quel moyen, mais s'il l'avait fait il aurait blessé Elizabeth ce qu'il voulait précisément éviter et du reste ce ne serait plus très long à présent. Sa délivrance approchait à grands pas....

 

Jack jeta un nouveau petit coup d'œil machinal vers eux, son regard rencontra un bref instant celui d'Elizabeth. La chaleur que contenait ce dernier le toucha plus sûrement qu'aucun mot n'aurait su le faire et il y répondit par un léger sourire. Il fut vite interrompu par Gibbs qui lui annonça d'une voix pleine d'appréhension qu'ils étaient arrivés. Jack prit une profonde inspiration et posa un œil angoissé vers l'abysse qui constituait l'entrée du Purgatoire dans lequel il se trouvait peu de temps auparavant. Il ne put s'empêcher de frissonner légèrement en se remémorant ce qu'il y avait enduré. Plongé dans ses souvenirs, il n'entendit pas Will et Elizabeth s'approcher

 

« Alors Jack, quel est ton plan ? » Lui demanda Will.

Le pirate sursauta violemment à cette question

« Et bien. Elizabeth et moi nous allons entrer dans cet endroit, le traverser, en éliminant ceux qui se dressent sur notre route jusqu'à la pièce où se trouve l'amulette dont mademoiselle est la seule à pouvoir s'emparer puis nous repartirons. Simple, facile à retenir tout ce que j'aime ! Fanfaronna Jack

- Mais et moi ? Demanda Will.

- Toi mon garçon, tu vas devoir maintenir les portes du Purgatoire ouvertes pour nous. Car je ne pense pas que le vieux Jones ait été satisfait de la manière dont vous avez réussi à me sortir de là la dernière fois. Sourit Jack. De plus Feng l'a bien mentionné, il nous faut quelqu'un qui garde les portes.

- Mais pourquoi Will ? » Demanda Elizabeth qui était restée silencieuse jusqu'alors et n'osait regarder franchement aucun des deux hommes.

Jack grimaça légèrement avant de lui mentir.

« Parce que il s'avère que JE connais le Purgatoire trésor ...pas Will. Il est plus logique que je vous accompagne.

- Il a raison Elizabeth. » Intervint Will

Les regardant alternativement, Elizabeth hocha la tête pour signifier son accord. Will lui adressa un sourire rassurant

« Tout ira bien pour moi, ne t'inquiète pas. Et je suis sûr que Jack veillera sur toi.

- Étant donné que c'est la seule à pouvoir s’emparer de l'amulette qui empêchera Feng de lâcher son immonde bestiole sur nous, oui. Confirma Jack .

- Très bien dans ce cas qu'attendons-nous ? » Demanda presque joyeusement Will

 

Jack prit son temps avant de répondre. Il embrassa son navire du regard et s'efforça de graver le plus de détails possibles dans sa mémoire, tant sur le navire que sur son équipage. Il regarda une dernière fois le vent gonfler les voiles du Black Pearl, le perroquet de Cotton qui le fixait, la tête légèrement penchée comme à son habitude. Il sourit à la vue de Gibbs qui, croyant que personne ne le regardait, desserrait d'un geste nerveux le bouchon de la flasque qui ne le quittait jamais. Jack sourit à ses hommes qui levaient vers lui un visage confiant, car après tout il ne pouvait rien arriver. Il était le capitaine Jack Sparrow non ? Tout cela Jack voulait l'emporter avec lui. Une fois qu'il eut absorbé le maximum de choses, il se tourna lentement vers Will et Elizabeth et fit face au Purgatoire.

« Allons-y mes amis. » Se borna-t-il à déclarer avec un sourire bravache.

 

Sous les regards respectueux du reste de l'équipage, les trois amis débarquèrent sur le petit lopin de terre qui marquait la frontière entre leur monde et le Purgatoire de Jones. Puis, sans hésitation, Jack précéda d'une courte tête ses compagnons et ils disparurent dans les abysses. Gibbs, se signa précipitamment, bientôt imité par le reste des hommes.

« Seigneur protégez les. » Murmura-t-il

 

Après une plongée spectaculaire dans les profondeurs de l'océan, Jack, Will et Elizabeth se trouvèrent devant les lourdes portes du Purgatoire. Jack ne put s'empêcher de sourire en voyant leurs mines ébahies. En effet la dernière fois, ils n'avaient pas eu besoin d'aller jusque-là. C’était Barbossa qui en vertu de sa qualité de "revenu d'entre les morts" avait pu pénétrer dans le Purgatoire et secourir Jack à l'aide d'un charme obscur concocté par Tia Dalma. A cette occasion Will et Elizabeth étaient restés à l'extérieur et avaient mettant tout en œuvre pour remettre à flots le Pearl à partir des directives laissées par la sorcière. Cette fois tout était différent. Ils ne disposaient pas de formule magique leur permettant de maintenir la porte ouverte, Will allait donc devoir batailler ferme pour garantir la liberté de ses amis. Jack se tourna vers le jeune forgeron.

« Will mon gars, c'est le moment. N’oublie pas quoiqu'il arrive les portes ne doivent pas se refermer sinon Elizabeth et moi nous nous retrouverions coincés et personne n'aimerait ça. » Souligna Jack

Will hocha la tête vers Jack avant de regarder sa fiancée

« Toi fais attention à elle, elle est ce que j'ai de plus précieux. » Lui dit-il en serrant la jeune femme contre lui avant de l'embrasser

Jack se tourna vers les portes en soupirant tandis qu'Elizabeth gênée mettait fin à l'étreinte de Will.

« Comment allons-nous entrer ? » Demanda-t-elle avec un regard sceptique vers les lourdes portes qui se trouvaient devant eux.

Jack lui fit un petit sourire.

« Oh très facilement, trésor, elles s'ouvriront pour moi ... »

Jack prit alors une grande respiration avant de se présenter à lentrée et ne put résister à l'envie de fanfaronner.  

« Eh là-dedans je suis de retour !! » Cria-t-il.

Will laissa échapper un petit sourire tandis que les portes commençaient à s'ouvrir lentement dans un craquement sinistre. Mu par un pressentiment, il se tourna vers Jack.

« Sois prudent. »

Ce dernier plus touché qu'il ne voulait le montrer lui répondit d'un ton badin.

« Je suis le Capitaine Jack Sparrow !! Applique le code Will. » Ajouta-t-il plus sérieusement

Will acquiesça d'un mouvement de tête et, songeur, il regarda Jack et Elizabeth pénétrer dans les ténèbres tandis qu'il s'efforçait de maintenir les portes ouvertes...

 

Une fois à l’intérieur, Elizabeth médusée et vaguement écœurée sentit une angoisse presque insoutenable l'étreindre. Ici dans ce lieu elle avait l'impression que le pire allait arriver d'un moment à l’autre. De son côté,Jack de son ressentait la même chose ; en pire. Il avait déjà vécu ça et savait le mal que ça faisait. Son cœur était tellement lourd, tellement serré, qu'il pouvait exploser d'un instant à l'autre. Il s'obligea à se reprendre pour Elizabeth et secoua rudement la jeune femme.

« En route ! Nous devons faire vite Will ne tiendra pas éternellement.

- Mais Jack c'est immense comment savoir où chercher ? »

Avec un soupir, Jack ouvrit son compas et attendit. Car enfin ce qu'il voulait le plus au monde c'était qu'Elizabeth soit en sécurité et pour cela il devait trouver l'amulette. L'aiguille se fixa assez rapidement ce qui le conduit à laisser échapper un petit soupir de soulagement. Elizabeth tout près de lui, regarda par-dessus son épaule, refusant de se laisser troubler Jack commença à avancer...

 

De son côté Will avait fort à faire pour garder les portes ouvertes, il était assailli de toutes parts et se battait comme un beau diable en espérant au fond de lui que les autres n'allaient pas tarder. Son combat lui faisait du bien, il y mettait tout le désespoir qu'il ressentait devant la confusion qui régnait dans son esprit. Il se battait à la fois pour celle qu'il aimait et pour Jack. Même s'il avait fait son choix. Jack ne lui avait laissé aucun espoir et Elizabeth comptait trop pour lui pour qu'il lui brise le cœur. Ce qui s'était passé avec Jack resterait pour toujours en lui. Ainsi que le désir que ce dernier lui inspirait mais il devait penser à sa fiancée. Fort de sa décision, Will se défendit donc avec rage, son épée tournoyant et frappant sans relâche ses assaillants.

 

Jack et Elizabeth progressèrent à l'intérieur du Purgatoire sans rencontrer âme qui vive. Ils arrivèrent bientôt dans une salle immense dont les parois étaient recouvertes d'or et de jade. Au centre de cette pièce se trouvait un siège unique sur lequel était posé un médaillon. Elizabeth se dirigea sans l'ombre d'une hésitation vers ce dernier tandis que le cœur de Jack se serrait. Le moment était proche. Comme dans un rêve, il vit celle qu'il aimait tant refermer sa main sur l'amulette et l'ôter du siège. Un léger déclic se fit entendre et les portes de la pièce se refermèrent rapidement sur eux. Le bijou dans les mains, affolée, Elizabeth se rua sur les portes pour les ouvrir tandis que Jack ne bougeait pas. Il se sentait étrangement détaché, serein et acceptait son destin. Elizabeth se tourna vers lui.

 

« Jack aidez-moi à ouvrir ces portes nous devons sortir d'ici !! Déclara-t-elle en tirant de toutes ses forces sur les battants.

- Vous n'y arriverez pas comme ça Lizzie, il n'y a qu'une seule solution pour ouvrir.

- Oh alors qu'attendez-vous pour le faire !! »

Jack la regarda et s'efforça de cacher la tristesse de son regard derrière un sourire. Il commença à marcher lentement vers le siège où était précédemment l’amulette.

 

Finalement, c'était simple il suffisait de s'asseoir et d'attendre. Alors, lentement, le pirate s'installa sur le fauteuil. Une lanière d'or fin sortie de nulle part lui enserra immédiatement la taille et l'emprisonna sur le siège. Elizabeth, ébahie, vit les portes s'ouvrir lentement. Elle se retourna alors vers Jack, admirative.

« Comment avez-vous fait ? »

Puis elle se rappela que le temps était compté.

« Oh vous m'expliquerez plus tard partons vite !! »

 

Jack força son sourire. Il ne regarda qu'elle et grava désespérément chacun des traits de son visage dans son esprit.

« Je ne peux pas partir trésor. Je dois rester ici. » Lui dit-il en désignant la chaîne qui le maintenait.

Le visage d'Elizabeth commença à se décomposer à mesure qu'elle comprenait

« Non Jack je ne pars pas sans vous. Je ne peux pas, pas encore !! Je, je ne t'abandonnerais pas cette fois. » Cria t'elle en se jetant sur la ceinture pour essayer de le libérer.

Jack la mort dans l'âme lui prit doucement les mains et les caressa un bref instant avant de la lâcher à regret. Puis, il lui donna son compas.

« Donne le à Will il saura quoi en faire ... »

Il plongea ensuite son regard dans le sien et reprit d'une voix apaisante.

« C'est la seule solution Elizabeth, il n'y en a pas d'autre crois-moi. Ne sois pas désolée je fais ce que j'ai à faire. Pars maintenant. » Lui ordonna t'il

Elizabeth les yeux pleins de larmes le regarda et secoua la tête.

« Je. On ne te laissera pas, nous reviendrons te délivrer je te le jure. C'est juste un au revoir. Dit-elle en se levant, consciente que Will ne tiendrait pas indéfiniment.

- Je sais. » Murmura Jack en la regardant partir, désespéré de devoir encore lui mentir.

 

Elizabeth était presque sortie de la pièce, lorsqu’elle se ravisa. Elle fit demi-tour rapidement et revint vers lui

« Jack je dois te dire que »

Ce dernier l'interrompit. Il ne voulait surtout pas entendre ça. Pas maintenant.

« Chut mon ange, il est des décisions pour lesquelles on doit prendre le temps. Nous parlerons de tout cela plus tard. Lui dit-il d'un ton enjoué. Pour l'instant Will t'attend et il ne tiendra pas longtemps. » Lui dit-il en lui caressant doucement la joue .

 

Elizabeth lui adressa un petit sourire tremblant et lentement posa ses lèvres sur les siennes. Jack l'attira un peu plus contre lui, acceptant avec reconnaissance ce dernier cadeau qu'elle lui offrait. Il mit toute son âme et son amour dans ce baiser dont il savoura chaque instant. Il sentit les larmes d'Elizabeth couler et se répandre indistinctement sur leurs deux visages. Il les essuya d'un geste tendre après avoir mis fin à regret à leur étreinte puis il sourit à la jeune femme et lui fit signe de partir.

Elizabeth caressa une ultime fois la main de son amant et se dirigea vers la sortie d'un pas hésitant.  

« Juste un au revoir. » Répéta-t-elle comme une promesse avant de partir

Jack regarda sa silhouette qui s'éloignait de plus en plus. Une fois qu'elle fut presque invisible il lui répondit enfin

« Non ma Lizzie, c'est juste un adieu ... »

 

Chapitre 4                                                                                                   Chapitre 6

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    HollySparrow (samedi, 24 novembre 2012 22:18)

    P'tain, rien que ça et j'ai les larmes aux yeux... «Non ma Lizzie, c'est juste un adieu ...» :(
    C'est cruel ce que t'écris Jess, c'est affreusement cruel. Et la fin est trop touchant, et Jack est adorable et MERDE JE SUIS UNE KAMIKAZE D'AVOIR VOULU RELIRE CETTE FIC !

  • #2

    JessSwann (samedi, 24 novembre 2012 22:29)

    Lol et bien tu es d'humeur maso ce soir ?
    Oui j'avoue que celle ci est une des plus tristes

  • #3

    JackSparrow (mardi, 15 juillet 2014 13:19)

    Non c'est trop triste! :'( :'( Jack meurt encore une fois :'( :'( :'( :'(

  • #4

    Jess Swann (mardi, 15 juillet 2014 15:46)

    Ah bah j'aime bien ^^