Chapitre 4 Juste une fois

Les premières lueurs du jour commencèrent à pénétrer dans sa cabine au grand dam de Jack qui n'avait pas fermé l'œil, profitant au maximum du temps qu'il avait ... Sentant la caresse du soleil sur son visage, Elizabeth, encore dans un demi sommeil, se recula légèrement et se pelotonna dans les bras de Jack avec un petit soupir de bien-être. Attendri, Jack la serra un peu plus fort contre lui et caressa tendrement ses cheveux. Il savourant la chaleur de son corps contre le sien sans oser bouger de peur de la réveiller, ce moment-là arriverait bien assez tôt.

 

De son côté, Elizabeth s'éveillait tout doucement, elle se sentait bien, à la fois entourée et protégée comme dans un cocon. Elle finit par s'arracher au sommeil et ouvrit les yeux. Elle fut désorientée un bref instant puis se rappela brusquement où elle se trouvait et avec qui et la confusion l'envahit .De son côté Jack, le cœur serré, vit la consternation qui emplissait peu à peu le visage d'Elizabeth, à mesure que les souvenirs de la nuit écoulée lui revenaient en mémoire.

« Will. Murmura la jeune femme d'une voix chargée de remords. Qu'est-ce que j'ai fait... »

 

Avant que Jack n'ait eu le temps de réagir, Elizabeth se leva d'un bond. Réalisant qu'elle était nue, elle se mit à fouiller désespérément la pièce du regard, cherchant quelque chose pour se couvrir. Jack quant à lui ne put s'empêcher de la regarder et la suivit des yeux. Elizabeth, agacée, se dirigea vers lui.

« Arrêtez de me regarder comme ça ! Tournez-vous ! » Lui lança t'elle d'un ton hargneux.

Jack ne put retenir un sourire malicieux.

« Si vous y tenez trésor mais je crois qu'après cette nuit votre pudeur est comment dire ? Superflue ? » Tenta t’il.

A ces mots Elizabeth rougit violemment et elle se rappela avec une douloureuse acuitéles heures passées avec lui. Troublée, elle ne put retenir un petit frisson en se remémorant le contact de sa peau contre la sienne, la caresse de la bouche sur son corps. Elle ramassa ses vêtements d'un geste et se rhabilla à la hâte tout en s'efforçant de mettre un peu d'ordre dans ses idées. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, elle aimait Will depuis toujours, de tout son cœur, de toute son âme mais pourtant la nuit dernière c'était àJack qu'elle s'était offerte. Et elle réalisait que le pire c'était que malgréles remords et la honte que lui inspirait son comportement elle ne pouvait s'empêcher de le désirer encore. Cette constatation la consterna et elle ne put s'empêcher de glisser un petit regard vers Jack  

 

Ce dernier l'observait attentivement, inquiet par son mutisme ... En vérité il commençait à redouter un peu la réaction de la jeune femme tant elle lui paraissait regretter ce qui c'était passé entre eux. C'était ça qui lui faisait le plus mal. Jack pensa avec ironie qu'il réalisait enfin ce qu'il avait infligé à toutes ces filles d'une nuit qui avaient partagé son lit durant toutes ces années. Il apprenait ce que ça faisait d'être rejeté comme un accessoire encombrant après avoir passé la plus belle nuit de sa vie. Se forçant à prendre un air désinvolte, il sourit à la jeune femme.

« Ne vous inquiétez pas trésor ... je ne dirais rien au jeune William sur ce qui s'est passé entre vous et moi. C'était juste une nuit. » Ne put il s'empêcher d’ajouter, plus cynique que jamais.

Elizabeth se retourna vivement en l’entendant. Elle avait beau savoir que c'était mieux ainsi, que c'était ce qu'elle avait elle-même déclaré, les mots prononcés par Jack la blessaient plus que ce qu'elle aurait pu imaginer.

 

Elle le fixa sans parvenir à trouver une réponse adéquate. Elle ne pouvait détacher son regard du sien, irrésistiblement attirée par lui. Elle avait cru qu'après cette nuit le désir que cet homme lui inspirait serait enfin assouvi et qu'elle pourrait reprendre le cours de sa vie auprès de Will, auprès de l'homme qu'elle aimait. Mais elle réalisait qu'elle s'était trompée, terriblement trompée. Non seulement elle avait plus que jamais envie d'être auprès de Jack mais elle se rendit compte qu'au-delà de l'attirance elle éprouvait quelque chose de très fort pour lui. Quelque chose de tout à la fois tellement semblable mais aussi tellement différent de ce qu'elle ressentait pour Will. Complètement perdue, les cheveux emmêlés et les yeux légèrement dilatés sous l'effet de la nuit de plaisir qu'elle venait de passer elle regarda Jack comme si elle le voyait pour la première fois, ne parvenant pas plus à lui parler qu'à bouger ...

 

Jack l'observait avec un mélange de plaisir et de tristesse. Elle ne lui avait jamais paru si belle que ce matin-là alors qu'il lui fallait la quitter. Il lut dans ses yeux son incertitude, son trouble, son désir aussi. A la fois heureux et consterné il comprit que si elle le regardait de la sorte c'était parce qu'elle aussi elle éprouvait quelque chose pour lui. Mais il vit également tout son chagrin, tous les remords qui l'animaient et comprit qu’elle pensait à Will. Il vit le choix qu'elle ne pouvait pas, qu'elle ne voulait pas faire.

 

Jack ne pouvait plus la quitter des yeux. Il réalisait à quel point elle était jeune, belle, tellement fragile par certains côtés. Et il se vit sans complaisance. Lui qu'avait-il à lui offrir ? Une vie de danger, de fuite. Bien sûr elle serait libre mais elle le paierait si cher, elle devrait renoncer à son statut, à sa famille, à Will. À tout ce qui faisait sa vie. Mais avant ça, avant de songer à vivre auprès d'elle, il devrait la voir jour après jour se torturer, lutter contre sa mauvaise conscience, contre ses remords jusqu'à ce qu'elle fasse un choix qui quel qu'il soit lui serait un déchirement. Et après, chaque jour ce serait à elle d'assumer le choix qu'elle avait fait, d'en porter la responsabilité. Il la connaissait bien et il savait déjà que ça la détruirait. Jack ne put pas supporter l'idée de la voir malheureuse il l'aimait trop pour ça, il l'aimait beaucoup trop.

 

Alors il prit sa décision. Il savait ce qu'il devait faire, elle méritait ce qu'il y avait de mieux. Il lui adressa un sourire et résista à l'envie de la toucher, ne voulant pas la faire souffrir plus qu'il ne l'avait déjà fait même si c'était involontaire. Il se força à adopter un ton distant

« Sur ce je vous laisse finir de vous ajuster ... Elizabeth. »

Sans attendre, il sortit de la cabine et fit semblant de ne pas remarquer le mouvement qu'elle avait ébauché pour le retenir.

 

Une fois qu'il fut sorti, Elizabeth, les jambes flageolantes, s’assit sur le lit qui gardait encore l'empreinte tiède de leurs deux corps enlacés et sanglota doucement. Elle pleurait sur Will, sur ce qu'elle lui avait fait, sur ce qu'elle était en train de lui faire. Mais elle pensait aussi à Jack, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle venait de se rendre compte que la nuit précédente n’avait rien du hasard. Elle aimait Jack, elle les aimait tous les deux d'une manière différente et comprit qu'elle allait devoir choisir et donc faire souffrir l'un d'entre eux si elle ne se trompait pas sur les sentiments de Jack. La nuit dernière avait tout changé pour elle. Longtemps elle avait lutté, résisté, à ce qu'elle éprouvait pour Jack, à ce désir brûlant. Mais hier tout avait basculé. Will l'avait rejetée et elle, elle avait enfin assumé ce que le compas lui avait révélé il avait si longtemps. Elle avait fait l'amour avec Jack et ne parvenait pas à le regretter.

« Oh qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire à présent ?».Murmura-t-elle pour elle-même ...

Elle n'avait pas la moindre idée de la réponse.

 

Jack, de son côté, se trouvait sur le pont dans la clarté aveuglante du jour, dont l'ensoleillement semblait le narguer. Il se tourna vers Gibbs et prit le temps de caresser machinalement le bois du Pearl.

« Monsieur Gibbs ? Dites-moi sommes-nous loin de notre destination et avez-vous vu le jeune William ?

- Plus très loin Jack, nous y serons dans quelques heures peut être avant la nuit si le vent se maintient. Quand à Will, non, je ne sais pas où il est.

- Déjà... » Ne put s'empêcher de murmurer Jack

Gibbs qui l'entendit lui lança un petit regard interrogateur. Ce ton plein de regrets ne ressemblait pas à Jack mais devant l'air triste que celui-ci affichait, il détourna les yeux pudiquement. Gibbs savait que son capitaine n'aimerait pas être vu ainsi alors il fit semblant de ne se rendre compte de rien. Jack se reprit rapidement

« Bien je vais voir si j'arrive à trouver ce gamin. » Déclara-t-il avant de s'éloigner.

 

Will se trouvait toujours dans sa cabine, il n'osait pas sortir de peur de devoir affronter la tristesse d'Elizabeth ou de se retrouver face à Jack. La nuit avait été courte pour lui aussi, il n'avait cessé de se tourner et de se retourner, cherchant une solution à son dilemme sans parvenir à en trouver. Il sursauta lorsqu'il entendit frapper à sa porte.

« Will t'es là ? » Entendit-il Jack demander

Will ne savait pas s'il était soulagé que ce ne soit pas Elizabeth ou si c'était pire encore de voir Jack. Il répondit donc d'une voix remplie d'appréhension. Jack entra dans la cabine exiguë, l'air fatigué

«  Alors Will tu te caches ?

- Non Jack. Lui répondit-il d'un ton vaguement angoissé.

- Tant mieux. Rétorqua Jack d'un ton joyeux, jouant parfaitement le rôle qu'il s'était assigné. Tu permets ? » Reprit il en s'asseyant sur le lit sans attendre la réponse de Will.

 

En le sentant si proche, ce dernier déglutit sans pouvoir articuler un mot.

« Je dois te parler Will. Commença Jack avec difficultés. Au sujet de la condition de Feng. Précisa-t-il

- Je, je t'écoute. » Se reprit un peu Will en essayant de se concentrer

Jack prit une grande inspiration avant de commencer.

- Lorsque nous serons là-bas. Je veux que tu gardes les portes ouvertes pendant que je chercherai l'amulette avec Elizabeth.

Will lui lança un regard.

« C'est ce que tu es venu me dire ? Mais enfin en quoi est-ce si important de savoir qui restera et qui entrera ? »

Jack sourit tristement à sa question. Il le saurait bien assez tôt. Préférant éluder la question il le fixa.

« Ça n'est pas important mais comme je connais déjà le Purgatoire de Jones je pense être la personne la plus apte à y guider Elizabeth ... Mentit Jack. Au fait en parlant d’Elizabeth, je l'ai aperçue hier soir, elle semblait un peu triste. » Se força-t-il à dire.

 

Will rougit violemment et évita son regard un bref instant.

« Vous ne vous êtes pas disputé au moins ? Insista Jack .Non parce que j'adore les mariages et je comptais bien assister à celui-là. Continua-t-il d'un ton joyeux tandis que son cœur se serrait à chaque mot qu'il se forçait à prononcer

- Je ne suis plus sur de vouloir me marier. Lâcha Will d'un ton désespéré.

- Pardon ? Tu peux répéter ça ? Demanda Jack stupéfait. Mais enfin Elizabeth est ... Commença-t-il avant de s'arrêter brusquement, de crainte de laisser échapper ce qu'il ressentait

- Parfaite. Compléta Will. Je l'aime j'en suis sûr mais ...

- Mais ? » L’encouragea Jack fatigué qui ne comprenait pas où le jeune homme voulait en venir.

 

Will le regarda en tremblant, son cœur cognait comme un fou dans sa poitrine .Il n'en pouvait plus, Jack était si proche qu'il le touchait presque, il le désirait tellement qu'il ne parvenait pas à penser à autre chose. Jack le dévisagea sans mot dire et attendit une réponse qui ne venait pas.

« Will ? » Lui demanda-t-il doucement en cherchant son regard.

Il reçut celui-ci et tout ce qu'il contenait de plein fouet. Et alors tout fut clair, le comportement de Will ces derniers jours, son trouble, son inhabituelle docilité ...

« Oh ... » Fut tout ce que Jack trouva à dire.

Will ferma les yeux, Jack savait c'était trop tard pour reculer. Autant tout dire.

« Je ... c'est pour ça que je ne peux pas épouser Elizabeth malgré tout l'amour que j'ai pour elle. Je n'en peux plus. Déclara-t-il d'une voix brisée. J'ai l'impression de ne plus pouvoir penser à autre chose. Je, je n'en dors plus depuis la dernière fois et je deviens fou je crois. » Lâcha t'il

 

Jack le cœur serré le regarda, il vit le désir presque douloureux de Will et comprit tout ce que cet aveu pouvait lui coûter. Il ne savait pas quoi faire en vérité. Alors qu'il cherchait quoi répondre, Will leva vers lui des yeux suppliants, des yeux d'enfant perdu qui exprimaient tout son trouble et sa soif d'aller plus loin.

« Jack, je voudrais juste une fois. Une seule avant de retourner auprès d'elle. » Balbutia le jeune homme sans même savoir ce qu'il demandait au juste

Jack lui lança un regard emplit de pitié ... Quel gâchis ! En voulant protéger Elizabeth il avait introduit le trouble dans le cœur de son fiancé et ne savait pas comment faire pour rectifier la situation.

« Juste une fois... » Murmura-t-il avec ironie.

Ces mots ressemblaient tant à ceux prononcés par Elizabeth la nuit dernière ...

 

Prenant ça pour un accord, Will fit preuve d'une audace dont Jack ne le croyait pas capable et s'approcha un peu plus. Sans hésiter, le forgeron posa ses lèvres sur celles de Jack, le cœur battant à tout rompre. Jack ne savait pas quoi faire mais il sentit le désir pressant du jeune homme et tout ce que ce geste lui coûtait en fierté ... Alors il répondit à son étreinte, parce qu'il ne connaissait que trop bien la souffrance que causait un désir inassouvi et aussi pour rendre un peu de ce qu'il lui avait pris la nuit dernière. Le baiser de Will se fit de plus en plus hardi et Jack sentit la langue du jeune homme se glisser entre ses lèvres pour rejoindre la sienne pendant que Will prenait sa main et la posait sur son corps dans une invitation sans détour.

 

Jack était dépassé par les événements. Epuisé par sa nuit sans sommeil, vaincu par un Will de plus en plus entreprenant, il commença à passer doucement sa main sur le torse du jeune homme. A ce contact tant espéré depuis des jours, Will gémit bruyamment. Jack mit fin à leur baiser et se recula légèrement avant de plonger son regard dans le sien.

« Juste une fois Will ne l'oublie pas et après tu retourneras auprès de celle que tu aimes Lui déclara-t-il avec force

- Tu as ma parole Jack. Mais je t'en prie. » L'incita Will d'une voix altérée par le désir, le suppliant de reprendre sa caresse.

 

Jack recommença à embrasser doucement le jeune homme, touché malgré lui de l'ardeur de ce dernier .Will, de son côté, s'abandonna avec délice au baiser qu'il avait tant attendu et son corps s’enflamma. Il leva une main tremblante et commença à caresser doucement le visage de Jack, l'effleurant à peine. Will savoura l'instant présent, il sentit la langue de Jack jouer avec la sienne tandis que le pirate laissait descendre doucement sa main le long de son torse.

 

Jack, de son côté, s'efforçait de ne pas brusquer les choses, il voulait accorder malgré tout un joli moment à Will. Une sorte de cadeau. Lentement, d'une main experte, il défit les boutons de la chemise du jeune homme un par un jusqu'à arriver son pantalon. A ce moment, Jack interrompit son mouvement pour regarder Will. Ce dernier avait le visage crispé par le désir et sa respiration saccadée renseigna Jack sur la justesse de ses caresses. Il sourit machinalement et défit le pantalon de Will. Le jeune homme ne put retenir un grand frisson en se trouvant ainsi dévêtu. Jack s'approcha doucement de lui et le força à se lever. Will tremblant, comme hypnotisé, se laissa faire. Jack déposa un léger baiser sur ses lèvres avant coller sa bouche contre l'oreille de Will.

« Retourne-toi» murmura-t-il d'une voix rauque.

Will lui obéit sans sourciller et les bras de Jack l’étreignirent, tandis qu'une de ses mains commençait un lent va et vient sur son membre dressé. Will avait une conscience aigüe de la caresse de Jack et sentit le cœur du pirate battre contre lui, son souffle chaud chatouiller son cou tandis que ses gestes devenaient plus appuyés mais aussi plus rapides. Les yeux fermés, Will gémit et lutta contre le plaisir qu'il sentait monter en lui comme un raz de marée. Jack perçut sa résistance inconsciente de même qu'il sentit son excitation. Il resserra son étreinte, et accéléra encore ses mouvements.

« Laisse-toi aller Will. » Lui susurra-t-il

 

Alors Will s'abandonna complètement. Il laissa éclater son plaisir avec un long gémissement empli de soulagement. Jack, le sentant trembler, le garda encore quelques instants contre lui avant le relâcher lentement. Il retourna ensuite le jeune homme et plongea ses yeux dans les siens. Will, les yeux encore alanguis par le plaisir, se laissa faire sans rien dire. Jack sourit et lui caressa doucement la joue.

« Juste une fois William et c'est tout. A présent, tu dois retourner auprès de celle que tu aimes. »

Maintenant que son désir était enfin assouvi, tout du moins pour l’instant, la pensée d'Elizabeth et de la trahison dont il venait de se rendre coupable amena le rouge aux joues de Will. Jack s'en aperçut et en devina la cause.

« Mon garçon ce sont des choses qui arrivent. Lui dit-il d'un ton complice ... Ne t'en veux pas pour ça, pense à Elizabeth ... »

Avant que Will puisse répondre, Gibbs frappa un coup léger à la porte.

« Jack ? J'ai besoin de toi nous y sommes presque

- Je viens Monsieur Gibbs. » Répondit Jack qui sortit en adressant un sourire d'excuses à Will

Ce dernier, encore troublé le regarda partir avec un sourire tremblant.

« Juste une fois. » Murmura-t-il d'une voix teintée par les regrets.

 

Chapitre 3                                                                                                  Chapitre 5

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    lilouche (vendredi, 10 février 2012 18:48)

    mon chap préféré !

  • #2

    JessSwann (vendredi, 10 février 2012 18:56)

    Lol nan moi je préfère ceux qui sont plus loin mdrrr

  • #3

    HollySparrow (samedi, 24 novembre 2012 22:11)

    Yaoi quand tu nous tiens... J'adore. Lemon de fou. J'adore la façon dont tu décris leurs gestes, on perçoit la douceur de la main de Jack sur la joue de Will ou l'ardeur un peu désespérée de Turner, et, et... Ralala, j'adore quoi, j'ai pas d'autre mot.

  • #4

    JessSwann (samedi, 24 novembre 2012 22:14)

    Merci beaucoup Miss contente que ça te plaise

  • #5

    Claryssa Watson (mercredi, 12 février 2014 15:48)

    Miam que c'est appétissant!!! J'adore!!! :D C'est un chef-d'oeuvre!!!

  • #6

    JessSwann (mercredi, 12 février 2014 16:13)

    Un chef d'oeuvre c'est peut-être un peu exagéré mais merci, contente que tu aimes