Chapitre 15 Décision

POV Edward,

 

Le bourdonnement des pensées de Bree ne cessait de me chatouiller et je ne pouvais m’empêcher de songer qu’elle se trompait sur moi. Une nouvelle pensée où elle me voyait nimbé de lumière et empreinte de ravissement me fit m’arrêter et je me retournai vers elle. Nous devions parler, ça devenait urgent.

«  Tu te trompes Bree. Notre nature, ma nature, n’est pas comme tu te l’imagines. »

Je sentis sa confusion et poursuivis.

«  Nous sommes des monstres Bree, nous n’avons plus d’âme, la seule chose qui nous différencie de ceux qui te font tellement peur c’est notre vœu de ne pas tuer d’humains pour nous nourrir. »

 

Les yeux de Bree se posèrent sur moi.

«  C’est toi qui fait erreur Edward. Tu es bon, tu recherches à défendre les plus faibles. Comme lorsque tu voulais t’engager dans l’armée pour défendre les peuples. »

Je reculai, paniqué à l’idée de voir mes secrets étalés ainsi sans la moindre pudeur.

«  Mais tu as abandonné pour l’amour de ta mère, Elizabeth et elle a été ton guide et ton père jusqu’à sa mort. Après tu as connu Carlisle et tu t’es servi de ton aptitude pour faire ce que tu pensais juste. Aucune créature sans âme ne ferait ça.

- Tu oublies les hommes que j’ai tués, répondis-je. Ceux que j’ai saignés à blanc. »

J’étais volontairement rude dans l’espoir qu’elle comprenne mais Bree secoua ses boucles sombres.

«  Tu ne l’as pas fait par manque d’âme mais pour trouver un sens à ta soif. »

 

Mais qu’est ce qui clochait dans ce vampire ?

«  Et tu as arrêté, comme tu as refusé la compagne qui ne te convenait pas. Parce que tu savais que sa personne, ce qu’elle pensait n’était pas ce que tu attendais. Expliqua maladroitement Bree. Tu t’es gardé pour celle qui serait faite pour toi. Ton âme sœur. Or si tu as une âme sœur que tu as cherchée comment pourrais-tu ne pas avoir d’âme toi-même ? »

Je restais foudroyé par l’assurance de cette gamine, j’avais beau avoir presque cent ans de plus qu’elle Bree avait exprimé en quelques phrases simples la vérité que j’avais toujours voulu trouver. Ce que j’avais ressenti face à Bella. Le fait de me retrouver face à mon double, à celle qui compléterait ma solitude et y mettrait un terme.

 

Les lèvres de Bree se retroussèrent et elle me fixa.

«  Isabella n’est qu’une étape. Elle ne sera jamais ton âme sœur parce qu’elle est incapable d’aimer une seule personne à la fois. Alors que toi c’est ce que tu attends. Un amour unique, sincère et inconditionnel. Comme celui qu’avait ta mère pour toi et ce que tu as attendu vainement de ton père. »

Je n’en revenais pas. Comment faisait-elle pour lire ainsi en moi ? Pour connaitre non seulement mes secrets mais aussi pour savoir ce que je désirais depuis toujours ? Cependant, elle se trompait sur Bella.

«  Bree, Bella est

- Amoureuse de toi et de Jacob. Me coupa-t-elle. Au fond de toi tu l’as toujours su, je le sais, je le vois, même si tu refuses de te l’avouer. Tu aimes Bella mais tu souffres de savoir qu’elle n’aurait jamais été entièrement à toi. Parce qu’il y avait Jacob, il y a toujours eu Jacob après que vous vous soyez retrouvés. C’est pour cela que tu ne voulais pas la transformer. Parce qu’au fond de toi tu sais qu’elle n’est pas la compagne de l’éternité que tu attends. »

 

Je restais sans rien dire et Bree me jeta un regard.

«  Allons-y, nous devons trouver Jasper. »

Je la suivis sans un mot alors que ce qu’elle m’avait dit trouvait une curieuse résonnance en moi. Se pouvait-il que malgré mon amour pour Bella elle ne soit pas pour moi ? Que les embuches qui s’étaient dressées sur notre chemin n’avaient été là que pour m’en faire prendre conscience ? Je lui avais demandé de m’épouser avant de la transformer, pour moi c’était une marque d’engagement. Mais n’avais-je pas plutôt besoin d’une preuve de son amour ? D’être certain d’être le seul avant d’engager mon éternité à ses côtés ? Et pourquoi n’avais-je pas été surpris lorsqu’elle n’avait rien répondu à ma demande ? Pourquoi l’avais-je encouragé à voir Jacob tout en sachant ce qui risquait de se produire ? Etait-ce parce que j’avais conscience d’un problème comme le prétendait Bree ?

 

Toutes ces questions me harcelaient et je fus reconnaissant à Bree de me précéder de trop loin pour que je puisse percevoir ses pensées.

 

POV Jacob,

 

Cette fois je jurais d’en finir avec ces suceurs de sang, j’allais mettre un terme à l’existence des Cullen dans cette ville. Derrière moi j’entendais le galop de Quil, Embry et les autres. Seul Sam avait encore des réticences, je les entendais, Sam s’inquiétait pour Seth, il s’inquiétait pour le traité. Mais Sam avait refusé de reprendre sa place d’Alpha et puisqu’il en était ainsi, je n’hésiterais pas à lui imposer ma voix comme il me l’avait fait jadis.

«  Jacob ! » S’exclama Sam.

 

Si je n’avais pas été si en colère peut être que sa déception quant à l’utilisation que je m’apprêtais à faire de ma voix d’Alpha m’aurait touché mais Bella était en danger et c’était tout ce qui comptait à mes yeux.

 

POV Bella

 

Rosalie retroussa ses crocs et me saisit par le bras.

«  Nous allons mourir par ta faute ! Comme Alice ! Tu aurais du rester parmi tes chiens Bella Swan. »

Je frémis devant la haine qu’elle irradiait et vit ses prunelles s’obscurcirent.

«  ROSALIE NON ! » Ordonna Carlisle d’un ton ferme.

Rosalie chuinta, son magnifique visage déformé par la rage. Je vis ses dents se pencher sur ma gorge et je fermais les yeux.

 

Lorsque je les rouvris quelques secondes plus tard, Rosalie était sur le sol, un loup sur elle.

«  Seth, » gronda Emmett.

Je regardais cette catastrophe dont j’étais responsable et quelque chose se brisa en moi. Par ma faute la famille d’Esmé et Carlisle était en train de se détruire, par ma faute l’équilibre précaire que Seth tentait de trouver entre son ancienne et sa nouvelle nature menaçait de s’effondrer. Par ma faute Alice se trouvait enfermée dans une pièce à l’abri des regards et avait oublié sa vie. Des larmes montèrent à mes yeux et je me dirigeais vers la porte.

«  Ne vous battez plus. Soufflais je. Rosalie a raison. »

 

Seth se redressa tandis qu’Emmett le fixait, prêt à mordre. 

«  Je vais partir, je vais rejoindre Jacob. M’entendis je dire. Je ne reviendrais plus, je n’appellerais plus. Ce sera comme si nous nous étions jamais rencontrés. »

Sur ces mots, je sortis sans attendre que Carlisle, fidèle à son grand cœur, ne dise une chose qui pourrait me faire flancher.

 

POV Jacob

 

Bella courut vers moi, le visage crispé de douleur.

« JACOB NON !!! Arrête, arrête !! »

Pourquoi fallait-il qu’elle le protège encore ? Pourquoi fallait-il qu’à chaque fois que j’étais sur le point d’en finir avec les sangsues elle se mette en travers de ma route ?

«  Ecoute la Jacob, je t’en supplie écoute la… Edward n’est pas là, il n’est pas là. »

Seth.

 

Derrière moi je sentis mes frères de meute hésiter tandis que Bella serrait mon cou de loup de toutes ses forces.

«  Jacob, s’il te plait. Dis leur de partir, dis leur de ne pas leur faire de mal, ce n’était pas leur faute, c’est la mienne ! »

Au prix d’un violent effort sur moi-même je me forçais à ne pas bouger.

«  On y va ? » Demanda Embry, impatient d’en découdre avec Emmett.

Je le forçais à museler son enthousiasme et reprit forme humaine.

 

Contre moi je sentis le corps chaud de Bella et je l’enlaçais.

«  Tu n’as rien ?

- Jake, ils ne m’ont rien fait, rien fait, Emmett a tenté de me protéger parce que j’ai été maladroite et imprudente et… »

Derrière Bella, Carlisle avança vers moi, les paumes ouvertes.

«  Jacob nous sommes désolés, nous ne voulons pas la guerre, aucun d’entre nous ne veut la guerre. Nous avons un traité avec les tiens et nous n’aspirons qu’à le respecter et à vivre en paix. Déclara Carlisle d’une voix apaisante.

- Je t’en prie Jake, écoute le, » chuchota Bella à mon oreille.

 

J’avais plutôt envie d’en faire de la bouillie mais je devais admettre que j’avais toujours eu du respect pour Carlisle malgré le fait qu’il soit une sangsue. Je me forçais à me calmer.

«  Seth m’a averti qu’il était arrivé quelque chose. »

Ce dernier baissa la tête d’un air honteux mais j’étais trop en colère pour me soucier des problèmes qu’il pouvait rencontrer avec les Cullen. Après tout Seth était l’un des nôtres avant tout.

«  Seth a eu peur comme nous tous, seulement, sa double nature…

- La nature que vous lui avez imposée ! »

 

Carlisle baissa la tête.

«  Si je l’ai fait ce n’était que dans le but de lui sauver la vie Jacob. Tu le sais.

- Je le sais, » admis je de mauvaise grâce, le bras toujours autour de Bella.

Carlisle expliqua.

«  Comme tu le sais, Alice n’est plus elle-même, nous espérions que voir Bella raviverait sa mémoire, seulement Alice a été plus rapide que nous et Emmett a été obligé d’écarter Bella. C’est ce que Seth a vu. »

La colère monta à nouveau en moi devant ses explications.

« Vous n’avez pas le droit de vous servir de Bella pour sauver cette, cette… »

La brusque tension du corps de Bella contre le mien m’empêcha de poursuivre.

 

«  Cela n’arrivera plus, déclara t’elle d’une voix blanche. Quand à ce qui s’est produit ce matin Carlisle et sa famille n’y sont pour rien. C’était ma faute. »

Je regardais Bella, interdit par le sérieux et la tristesse de sa voix.

«  Je ne te causerais plus de soucis Jacob, ni à toi, ni au Cullen. Je ne reviendrais plus jamais ici.

- Tu n’es pas obligée Bella, intervint Carlisle. Tu es un membre de notre famille tu le sais. 

- Je sais et c’est pour cela que je ne reviendrais plus. Parce que j’aime trop cette famille pour la voir se déchirer à cause de moi. »

 

Sonné j’entendis les sanglots dans la voix de Bella et elle se tourna vers moi.

« Jacob, tu veux bien conduire s’il te plait ? »

Je croisais le regard triomphant de la blonde Rosalie et je compris soudain ce que les paroles de Bella signifiaient. Plus de Cullen, plus d’Edward. Elle avait choisi.

 

Elle M’avait choisi.

 

POV Edward,

 

Jasper était là où j’avais toujours su pouvoir le trouver. Dans la grange où il avait scellé son destin quelques années plus tôt et que j’avais reconnue grâce aux visions d’Alice.

 

Il bondit sur ses pieds en position d’attaque lorsque nous entrâmes.

«  Edward, qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi es-tu venu ? Je ne reviendrais pas ! »

La violence de ses sentiments me fit vaciller et pendant une seconde le désespoir me clou sur place, j’avais envie d’en finir, envie de disparaitre.

 

La voix de Bree m’arracha aux idées noires de Jasper.

« Tu dois revenir Jasper. Peter et les autres sont partis depuis longtemps. Maria est morte et Alice a besoin de toi. »

Mauvaise idée… Je me plaçais entre Jasper et Bree au moment précis où il s’apprêtait à lui donner la mort.

«  Bree ne ment pas, Alice a besoin de toi.

- ALICE EST MORTE !!! »

 

La peine de Jasper pénétra jusque dans ma chair froide et je reculais sous le choc. Il m’en voulait, il me jugeait responsable de la disparition d’Alice. Mon abattement ne connut plus de limites mais une fois encore Bree intervint.

 

Sans hésiter, elle posa sa main sur celle de Jasper.

«  Cet endroit est trop plein de souffrance, la tienne et la leur. Ils ne te punissent pas pour les avoir tués. Et Edward n’est pas responsable de ce qui est arrivé à Alice.

- NE ME PARLEZ PAS D’ALICE !!! »

La douleur me cloua sur place et je me demandai comment Bree pouvait résister à ça.

«  Seth lui a donné son sang. Elle est en vie. Elle t’attend. »

L’espoir s’empara de moi et je repris assez de forces pour m’adresser à Jasper.

«  Elle dit vrai, Alice est revenue. Elle est comme un nouveau né, elle a perdu ses souvenirs mais elle est là et elle a besoin de toi.

- Mais si elle a perdu ses souvenirs alors elle m’a oublié… »

 

Le désespoir me saisit aussi vite que l’espoir un peu plus tôt et je me sentis abattu, terrorisé.

«  Alice est ton âme sœur, elle t’a trouvé la première fois, c’est à toi d’aller la chercher maintenant. » Déclara Bree.

Brusquement la tempête s’apaisa et Jasper reprit le contrôle sur lui-même.

« Merci d’être venu Edward. »

Il n’était que reconnaissance mais je ne méritais pas cette dernière. Sans Bree, j’aurais été submergé par les émotions de Jasper.

 

Alors que je songeais à cela, Bree s’effondra brusquement et j’entendis ses pensées désordonnées. Elle avait soif, elle ne s’était pas nourrie depuis des jours pour ne pas voler d’âmes et lutter face à Jasper, puiser dans son âme pour l’aider l’avait affaiblie plus que de raison. Je me reprochai ma négligence et me ruai vers elle.

«  Bree… »

 

Je souris alors qu’elle tentait de former l’image d’un prince charmant tandis que Jasper filait hors de la grange.

«  Tu dois le ramener, s’insurgea Bree. Si tu ne le ramènes pas tu ne te le pardonneras jamais.

- Si tu meurs non plus. »

Je vis un champ de fleurs, le calme puis Jasper revint.

« Tiens ! » Jeta t’il à Bree en lui lançant un lapin.

 

Je sentis sa gorge s’assécher presque comme si c’était la mienne et son désir.

«  Ses frères l’attendent… »

Jasper me regarda avec ébahissement et j’expliquai.

«  Elle parle du lapin… Pour Bree toutes les créatures vivantes ont une âme ce qui lui pose problème pour se nourrir. »

Jasper s’adoucit et prit la main de Bree, pendant une seconde je sentis un bien être total m’envahir puis réalisai qu’il ne m’était pas destiné. C’était Bree que Jasper aidait ainsi.

 

POV Bree

 

Le lapin ne m’en voudra pas, il veut m’aider, il a envie de le faire. Il me trouve gentille.

 

Comment peut il penser ça alors que je m’apprête à le tuer ?

 

Il a des tas de frères et de sœurs, il ne manquera à personne.

 

Le sang coule dans ma gorge et j’oublie le reste.

 

POV Edward

 

Jasper se tourna vers moi et un sourire de gamin se forma sur ses lèvres.

«  C’est la première fois que j’influence un lapin au point de lui faire changer son point de vue sur le monde. »

Je ne comprenais pas…

 

Jasper me désigna Bree qui se nourrissait à présent sans réserve et je me tournai vers mon frère.

«  Tu penses pouvoir le faire encore ?

- Oui mais… »

Je ne l’écoutais plus et je me ruais dehors, la soif de Bree était telle qu’il faudrait plus d’un lapin pour en venir à bout.

 

()()

 

Apaisement. Bree n’était qu’apaisement.

 

Je jetais un œil à la carcasse du cerf qui lui avait servi de repas tandis que ses pensées m’effleuraient. Elle n’était que reconnaissance.

«  C’est surtout Jasper qui t’a aidée tu sais. »

Je réalisai alors avec un choc que Jasper n’existait pas pour elle, ou plutôt si, il existait mais il était comme, comme une bougie. L’image se forma dans mon esprit puis je me vis à travers ses pensées.

 

Ma peau brillait au soleil et ses sens aiguisés me rendaient magnifique. Dans son esprit j’étais le seul à exister, le seul à la comprendre.

«  Bree, » grognais je gentiment.

Je m’arrêtais.

 

Pour elle j’étais son prince. Et elle m’appartenait entièrement.

 

Jasper sursauta alors que Bree traversait l’espace qui nous séparait et la fièvre qui l’animait se propagea à mon âme. Je la voulais. Je la désirais. Je goutais le sang du cerf sur ses lèvres et trouvais brusquement que jamais rien n’avait été aussi bon.

 

()()

 

Jasper attendait dehors lorsque nous le rejoignirent et je lus sa confusion.

«  Et Bella ? »

Bella….

 

Je fermais les yeux alors que les pensées du cabot me revenaient en mémoire.

«  Bella est avec Jacob maintenant. »

Jasper écarquilla les yeux dans une parfaite imitation de l’étonnement humain.

«  Et toi et Bree ?

- Je ne sais pas, » répondis-je.

Et c’était vrai. Tout comme il était vrai que si Bree était devenue l’indispensable tentation de mon existence Bella en était quant à elle la douloureuse fascination.

 

Entre la vampire faite pour moi et l’humaine inconstante je n’étais qu’hésitation.

 

Alors que j’avais cette révélation je songeai brusquement que je n’avais sans plus le choix. Bella avait choisi pour nous et je commençai à penser qu’elle avait peut être fait le meilleur choix pour tous les deux.

 

POV Bella

 

Jacob me déposa devant le lycée sous les regards à la fois envieux et curieux de mes camarades et je regrettais brusquement de lui avoir assuré me sentir assez bien pour aller en cours.

«  On peut encore faire demi-tour si tu veux. »

C’était tentant mais j’avais besoin de temps pour mettre en place mes idées après ce qui s’était produit ce matin et les décisions que j’avais prises.

«  Ça ira. » Assurais je à Jake sans le penser tout à fait, après tout je venais de renoncer à ma seconde famille d’un claquement de doigts et

 

La bouche de Jacob s’écrasa sur la mienne et j’oubliais tout. Sa main remonta sous mon chemisier et je sentis sa paume chaude contre la dentelle de mon soutien-gorge.

Comment réussissait-il à me faire un tel effet ?

 

Alors que je me posais encore la question, Jacob s’écarta, un sourire satisfait aux lèvres.

«  Je viens te chercher ce soir. »

Ce n’était pas une question et je lui assénais un coup poing léger dans le ventre.

«  Ne soit pas trop sûr de toi Jacob Black. »

Son sourire s’agrandit et il rit.

«  Je viendrai quand même. »

 

Je souriais encore lorsqu’il disparut au volant de mon pick up après un dernier baiser. Lorsqu’il fit hors de vue je me tournais vers le lycée et me résignais à rejoindre le groupe formé par Jess et les autres qui cancanaient dans ma direction…

Chapitre 14                                                                                           Chapitre 16

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Ladypirate (mardi, 04 septembre 2012 21:04)

    Très bon chapitre :)
    Les choses n'ont jamais semblé aussi claires pour Bella et Edward (bravo pour le jeu avec les titres des livres ^^) Elle avec Jacob et lui avec Bree, ça me semble très bien !!
    Peut-être que le fait de voir Jasper permettra à Alice de retrouver la mémoire, leur lien est très fort après tout :)

  • #2

    JessSwann (mardi, 04 septembre 2012 21:06)

    Merciiii

    Ahhh tu as vu mon jeu de mot pourri ? Mdrrr

    Pour l'instant ça va mais.....