Chapitre 14 Le nouvel Alpha

POV Edward,

 

Jamais je ne m’étais senti aussi honteux… J’avais agi comme le dernier des imbéciles, le dernier des hommes. J’avais agi comme Jacob Black. Je jetais un regard à Bree. Ses yeux mordorés brillaient et je sentis comme un coup de poing la violence du désir qui l’animait encore. Ses pensées étaient un mélange de rêves enfantins de prince charmant et de désirs de femme. Je me sentis basculer à nouveau puis me repris. Je ne pouvais pas faire ça, je ne pouvais pas mentir à Bree, je ne pouvais pas être avec elle alors que je ne pensais qu’à Bella.

«  Bree, je suis désolé. » Lâchais-je misérablement.

Son regard se troubla et je lus sa crainte dans ses pensées. Seulement je ne pouvais rien dire pour la rassurer. Elle avait raison, je considérais ce qui s’était passé comme une erreur.

« Nous ferions mieux de nous remettre en route. Nous avons encore du chemin à parcourir avant de rejoindre Jasper. »

Je sentis la déception de Bree mais je l’ignorais. Je ne pouvais rien dire qui me rachèterait de ce que j'avais fait.

 

POV Bella

 

Lorsque nous arrivâmes à la maison Charlie était furieux.

«  Où étais tu ? Je me suis inquiété !

- Mais tu savais que je devais voir Jake, osais je répondre.

- Oui mais il est plus de minuit Bella ! Tu te rends compte, tu aurais au moins pu m’appeler. »

Je ne trouvais rien à dire pour ma défense, Charlie avait raison. J’avais tendance à perdre la notion du temps avec Jacob et ce n’était pas le pire parmi tout ce que sa présence me faisait.

« Je suis désolé Charlie c’est ma faute, nous avons eu une panne et j’ai tenu à réparer. »

 

L’intervention de Jacob détourna son attention de moi mais hélas il se rendit compte dans le même temps que la moto de Jake était garée dans l’allée.

« Ne me dis pas que tu as fait monter ma fille là-dessus. » Gronda-t-il.

Jacob eut le bon sens de paraitre mal à l’aise et j’intervins.

«  Jake est très prudent et tu vois, il a même pensé au casque. »

Les yeux de Charlie passèrent de Jacob à moi puis il soupira.

« Très bien, mais je préférerais que vous utilisiez le pick up à l’avenir.

- Pas de problème Charlie, s’empressa d’accepter Jacob.

- Bon tu veux entrer cinq minutes pour rassurer Billy ? Il a déjà appelé une bonne dizaine de fois. »

 

J’échangeais un regard avec Jacob. Nous doutions tous deux que Billy soit inquiet, s’il appelait c’était sans doute à cause de ce qui c’était passé plus tôt chez les Cullen. Mon cœur se serra à la pensée d’Edward et Jacob se crispa comme s’il avait pu deviner mes pensées.

« Ça ira Charlie, merci, je vais rentrer. »

Je déglutis tandis que Jake se penchait vers moi et déposait un baiser léger sur mes lèvres.

«  A demain Bella. »

Je balbutiais une réponse, consciente du sourire stupidement ravi qu’affichait Charlie.

 

()()

 

Je m’apprêtais à monter, peu désireuse de subir un sermon de Charlie mais je ne fus pas assez rapide.

«  C’est vraiment un bon garçon ce Jacob. Lança Charlie dans mon dos. Je suis rassuré de te savoir avec lui plutôt qu’avec ce Cullen. »

Cette fois on croyait rêver ! Jacob me ramenait à minuit ET en moto et Charlie ne disait rien ??? Pire il m’encourageait !!

«  Je vais me coucher, j’ai cours demain. Bonne nuit papa. »

 

Je gravis deux marches mais Charlie toussota.

« Euh Bella, c’est pas que j’ai pas confiance en toi ou en Jacob mais tu, enfin vous »

J’attendis et Charlie finit par cracher le morceau.

«  J’espère que vous n’allez pas brûler les étapes. »

Cette fois je rougis violemment et marmonnai un mensonge. Ce dernier parut suffire à Charlie car il me laissait enfin monter.

 

A peine arrivée dans ma chambre, je songeai à Jacob. Et à Edward. Et à Alice. ALICE !! Emportée par les heures passées avec Jake j’avais oublié mon amie ! Je ne m’en sentis que plus coupable et tendit la main vers mon téléphone. Là j’hésitais. Je me voyais mal appeler Edward mais il était tard pour téléphoner aux Cullen même si je savais qu’ils ne dormaient jamais. Finalement, je composais le numéro d’Alice et la voix cristalline de mon amie se déversa dans mon oreille. J’étais sur son répondeur. Et zut !!

 

Mes doigts composèrent d’eux même le numéro d’Edward et j’entendis les sonneries s’égrener, le cœur battant.

 

POV Edward

 

Bella.

 

Je regardais le nom clignoter sans pouvoir me résoudre à lui répondre.

« Et bien répond » S’agaça Bree.

 

Je soufflais machinalement dans un réflexe faussement humain et je pris la communication.

«  Edward ? »

L’entendre maintenant après ce que je venais de faire c’était comme, comme un rappel de mon indignité, c’était…

«  Edward ???

- Oui Bella. »

J’entendis son soupir soulagé et je me demandais ce qu’elle s’était imaginé. Que je lui en voulais ? Que je ne l’aimais plus ?

«  Edward, je , Ja, on m’a dit qu’Alice, qu’elle… »

Bien sûr, le clébard s’était chargé de lui annoncer la nouvelle.

«  Elle est revenue oui. »

Un silence et je l’entendis s’étrangler.

 

POV Bella

 

Alice était revenue. Des larmes de joie roulèrent sur mes joues et je m’avisais qu’Edward était toujours de l’autre côté. Je frémis au souvenir de sa solitude un peu plus tôt et je repris.

« Esmé doit être folle de joie. »

Dans le genre banal et nul…

«  Nous le sommes tous Bella.

- Edward, je

- Je vais devoir te laisser Bella, je suis parti chercher Jasper. Si tu veux des nouvelles d’Alice appelle mon père, je sais que tu ne le dérangeras pas. Fais attention à toi Bella, à bientôt  »

 

Clic.

 

Je restais stupidement avec le téléphone dans mes mains. Il avait raccroché. Bien sûr à quoi d’autre aurais-je pu m’attendre ?

 

POV Edward

 

J’avais envie de rebrousser chemin, de serrer Bella dans mes bras et de la reprendre à ce stupide chien. Mais je ne pouvais être aussi égoïste, je ne pouvais pas lui arracher son bonheur.

 

La main de Bree se referma sur la mienne et ses pensées remplies d’inquiétude me submergèrent.

«  On se remet en route.

- Tu fais le bon choix Edward, tu le sais. » Me répondit Bree.

J’évitais de répondre et je bondis dans les arbres. Jasper avait des jours d’avance sur nous.

 

POV Jacob

 

Ils étaient tous chez Billy. Ils m’attendaient.

Billy avança son fauteuil dans ma direction et je croisais son regard.

«  Tu as pris une décision ce matin Jacob. Tu ne peux pas revenir en arrière, tu dois assumer les responsabilités qui sont les tiennes et que tu as revendiquées. »

Je réprimais un grondement. Je n’avais rien voulu du tout ! Je n’avais même pas encore compris ce qui s’était réellement passé !

«  Je ne veux pas être Alpha. »

 

Mon père me fixa et je crus voir de la déception dans son regard.

«  Il est trop tard pour refuser Jacob, pas après la façon dont tu t’es imposé.

- Mais je n’ai rien fait du tout ! Sam est l’Alpha, pas moi.

- Sam n’était Alpha que parce que le vrai chef de la meute avait repoussé le pouvoir qui coule dans son sang. Tu es le vrai chef Jacob, comme l’ont été ton grand père et ton arrière-grand-père et tous tes ancêtres avant toi. »

Bordel ! Comme si ça suffisait déjà pas d’être un loup il fallait en plus que je décide pour les autres ???

«  C’est à toi de faire en sorte que le traité soit respecté maintenant, à toi de guider des frères de meute.

- Mais je ne veux pas !

- Tu n’as pas le choix, c’est dans ton sang. Seth l’a perçu et t’a obéi.

- Seth n’est qu’un enfant !

- Un loup, rétorqua Billy. Même plus qu’un loup. »

 

J’en avais assez, je ne voulais plus l’écouter. Je sentis mes pattes s’allonger et je détalais le plus vite possible en direction de la forêt.

«  Que devons-nous faire Jacob ? »

Sam. Et il n’était pas content si j’en croyais l’amertume qui suait de toutes ses pensées.

«  Je n’ai pas à être content ou pas Jacob, je te souhaite juste bon courage.

- Hé Jacob, on fait quoi ? »

Embry cette fois. Le pire c’était que cet imbécile semblait trouver ça amusant.

«  Hééééé !!! »

Marre, j’en avais marre !!!

«  Allez patrouiller et fichez moi la paix.

- Il arrête pas de penser à Bella, rigola Paul.

- LAISSEZ MOI !!! »

Je n’eus conscience de la puissance de mon ordre qu’en entendant Paul gémir. J’avais employé la voix de l’Alpha.

«  Désolé, allez patrouiller maintenant. »

 

Je repris mon corps d’humain. Mon vrai corps. J’avais besoin de réfléchir à tout ça. Et à ce que ça risquait de compliquer dans ma relation avec Bella.

 

POV Bella

 

J’avalais rapidement mes céréales et me précipitais vers la porte dans l’espoir d’éviter Charlie.

«  Déjà ? Depuis quand les cours commencent si tôt ? »

Et zut…

J’adressais mon expression la plus innocente à Charlie.

«  Je vais passer voir Alice avant, elle est malade.

- Si tôt ? Enfin Bella il n’est que sept heures ! »

Au temps pour moi…

« Euh oui mais c’est elle qui me l’a demandé alors… »

 

Mon mensonge devait se lire sur mon visage parce que Charlie me regarda d’un air soupçonneux.

« C’est bien Alice que tu vas voir n’est-ce pas ? Parce que si c’est cet Edward ce ne serait pas bien du tout vis-à-vis de Jacob. »

Quand je pense que je me plaignais quand Charlie détestait mon petit copain…

«  Jacob est au courant et il n’y trouve rien à redire. »

Après tout j’étais certaine que Jake comprendrait que j’ai besoin de voir Alice.

«  Mmmm. »

Charlie n’était pas convaincu mais je m’en moquais, je ramassais mon sac.

«  A ce soir, je rentre tôt, promis. »

 

()()

 

Jamais je n’avais été aussi nerveuse qu’en sonnant à la porte des Cullen ce matin-là.

«  Qu’est ce que tu veux ? »

Zut, de toutes les personnes qui vivaient ici il avait fallu que ce soit Rosalie qui vienne m’ouvrir.

«  Euh, en fait. »

Rien à faire, je me retrouvais toujours à bredouiller devant sa splendeur.

«  Si tu viens pour Edward c’est trop tard, il est parti hier avec Bree pour chercher Jasper. »

 

Sonnée, j’entendis à peine la fin de la phrase de Rosalie. Edward était parti avec Bree. Je me souvins soudain des paroles de Jake, «  la nouvelle copine d’Edward »… Non ! Edward ne pouvait pas… Brusquement notre rupture prit un sens différent. Et si en fait Edward avait compté sur le fait que Jacob me séduise ? Et s’il était tombé amoureux de Bree dès leur rencontre ? Une sorte de, ce truc-là entre Sam et Emily mais à la sauce vampire ?

«  Tu comptes prendre racine ? »

Je rougis alors que Rosalie me jetait un regard hostile.

«  Je, non en fait, je voulais voir Alice, » coassais je laborieusement.

Rosalie me toisa.

« C’est pas le moment, tu devrais partir et ne plus revenir. Retourne donc te rouler dans la boue avec tes amis les chiens. On ne veut pas de puces ici. Tu comprends, elles risqueraient de nous voler notre sang.  Susurra Rosalie en découvrant ses dents blanches et acérées.

- Ca suffit Rose ! » Tonna brusquement Carlisle.

 

La blonde me lança un regard haineux auquel je ne réagis pas. Jamais je n’aurais cru que Rosalie me détestait à ce point. Au contraire après mon voyage en Italie j’avais cru que, que nous pourrions peut être devenir amies, un jour, dans très longtemps.

«  Entre Bella, » me déclara Carlisle avec sa politesse habituelle.

 

Je déglutis et pénétrais dans la maison. Rien n’avait changé depuis ma dernière visite pourtant il s’était passé tellement de choses depuis…

«  Je vois qu’Edward t’a mise au courant, il a bien fait. »

Je rougis.

« En fait ce n’est pas Edward… »

Carlisle ne varia pas d’expression pourtant j’eus l’impression que je le décevais.

« Oui c’est vrai, Jacob. Alice lui doit beaucoup ainsi qu’à Seth, NOUS lui devons beaucoup. »

Un élan de fierté me fit frissonner et je me repris.

«  Comment va-t-elle ? »

 

Carlisle posa son regard empreint de bonté sur moi.

«  Aussi bien que possible vu les circonstances. Elle est comme un nouveau-né, peut-être même pire car elle semble avoir oublié qui elle est. »

La voix admirable de Carlisle se fêla et je le fixais. C’était comme si un virtuose faisait une fausse note en plein récital, comme si.

«  Alice ne reconnait aucun de nous, » déclara Emmett dans mon dos.

Je frissonnais. Me détestait il aussi à l’instar de Rosalie ?

« Sauf Bella, lança Rosalie avec amertume. Depuis qu’elle est revenue c’est le seul prénom qu’elle a prononcé. »

Je me tournais vers Carlisle, choquée. Pourquoi Alice se souviendrait de moi alors qu’elle avait oublié tout le reste ?

«  Nous ne savons pas ce qui arrive, soupira Carlisle. C’est une situation inédite et je n’ai jamais lu aucun texte s’y rapportant ou même y faisant allusion. J’ignorais même qu’il est possible de créer un hybride… Enfin, Rosalie a dit vrai, ton prénom est le seul qu’Alice ait reconnu.

- Mais, qui vous dit qu’elle parlait de moi ? Peut-être a-t-elle connu une autre Bella ?

- Les circonstances ne laissent aucun doute, » s’esclaffa Rosalie.

Carlisle lui lança un regard d’avertissement et je frémis.

« Quelles circonstances ?

- Tu n’as pas besoin de le savoir, intervint Carlisle.

- Pourquoi lui cacher ? Elle finira bien par l’apprendre, » déclara Rosalie.

 

Cette fois je commençais à avoir vraiment peur, que s’était-il passé ?

« Pas maintenant et pas par toi, répondit Carlisle.

- Je crois vraiment qu’elle a le droit de savoir, après tout elle a son toutou non ? »

Sans attendre la réponse de Carlisle, Rosalie me fixa, un sourire aux lèvres.

« Elle a hurlé ton prénom lorsqu’Edward s’est rué sur Bree pour l’embrasser.

- Rose ! » S’insurgea Esmé.

Je n’entendis pas la suite, j’avais les jambes coupées. C’était pire que ce que je redoutais, pire que le reste, pire que…

«  Bella ? »

Je me forçais à regarder Carlisle et je sentis des larmes brouiller ma vue. Non je ne pouvais pas pleurer, je ne devais pas…

«  Tu n’aurais pas du lui dire ça, gronda Esmé.

- Je ne vois pas pourquoi, rétorqua Rosalie. Après tout c’est elle qui s’est vautrée dans les bois avec son cabot alors qu’Edward voulait l’épouser. »

J’eus la respiration bloquée sous l’effet du choc. Rosalie avait raison. Je n’avais aucun droit d’en vouloir à Edward. Pas après ce que j’avais fait. Je repoussais la main fraiche de Carlisle et me redressais.

«  Est-ce que je peux faire quelque chose ?

- Tu en as assez fait non ? » Répondit Rosalie.

 

Je frémis sous l’effet de la rebuffade. Rosalie me détestait lorsque j’étais avec Edward mais maintenant c’était comme si elle m’en voulait de ne plus être avec lui. Je n’y comprenais plus rien.

«  Je parlais d’Alice, » murmurais je.

Esmé et Carlisle échangèrent un regard et je sentis qu’ils pensaient à quelque chose.

«  En fait, commença Carlisle avant de s’interrompre.

- Quoi ? Si vous avez une idée dites le moi. »

Carlisle se décida à poursuivre.

«  Nous avons envoyé Edward chercher Jasper dans l’espoir qu’en le voyant Alice retrouve ses souvenirs, mais puisque tu es là, peut être… »

Bien sûr ! Si Alice se souvenait de mon prénom, peut être que le fait de me voir stimulerait ses souvenirs.

«  Où est-elle ?

- Bella, ce n’est plus l’Alice que tu as connue, elle est un nouveau-né et en tant que telle, elle peut être dangereuse. »

J’avalais ma salive. Il avait raison mais comment pourrais-je partir sans aider mon amie alors qu’elle avait sacrifié sa vie pour me sauver ?

«  Où est elle ? » M’entendis je répondre.

 

Les Cullen se consultèrent du regard et Emmett s’avança.

«  Je veillerais sur Bella. »

Magnifique ! Une raison de plus de me détester pour Rosalie.

 

()()

 

Je ne pus retenir un mouvement de recul à la vue d’Alice. Ses yeux étaient si rouges que même le noir de ses pupilles avait disparu.

«  Reste à côté de moi, » m’intima Emmett.

Aucun risque pour que je bouge.

«  Parle lui, m’intima Carlisle.

- Alice ? C’est moi Bella, je suis, je suis contente de te voir, tu as l’air en pleine forme. Débitais je bêtement.

- Super… » Commenta Rosalie.

 

J’avalais ma salive tandis qu’Alice se tournait vers moi.

«  Bella, » coassa-t-elle.

J’entendis le grincement de dents de Rosalie mais Carlisle lui intima le silence d’un geste.

 

Les yeux dans ceux de mon amie je flanchais et m’avançais vers elle, brusquement submergée par la reconnaissance de la voir vivante enfin je me comprends.

« Oh Alice, si tu savais à quel point je suis heureuse de te revoir. 

- Bella… » Répéta Alice.

J’avançais encore tandis que les autres nous observaient, semblables à des statues de marbre.

«  Alice je suis tellement désolée, tellement.

- Toi et Jacob. » Siffla Alice.

Ses bras glacials m’étreignirent.

«  Il n’y a pas d’avenir pour toi avec lui. Aucun avenir. » Répéta Alice.

Un feulement lui échappa et je vis sa bouche s’incliner vers ma gorge. Je fermais les yeux et me sentis soudain projetée en arrière. J’atterris sans douceur contre le mur tandis qu’Emmett maintenait Alice.

«  Esmé ! » Cria Carlisle.

 

Mon corps douloureux fut saisi par les mains aimantes d’Esmé et je perdis conscience tandis qu’elle m’entrainait.

 

POV Jacob

 

J’étais presque calmé. A cette heure je pouvais me transformer sans craindre une nouvelle intrusion de mes frères de meute. J’étais assez loin de la réserve pour n’entendre que le bourdonnement sans sens de leurs pensées.

«  JACOB !!! TU DOIS VENIR C’EST BELLA ! »

Seth…

 

Mes pattes s’enfoncèrent dans le sol et je répondis sans réserve à son appel, je connaissais assez Bella pour savoir qu’elle n’avait sans doute pas résister à l’envie de voir Alice.

«  Jacob ? Que doit on faire ? »

Visiblement je n’étais pas le seul à avoir entendu le cri de Seth.

«  On se retrouve chez les Cullen » grondais je.

S’ils avaient fait du mal à Bella, ils le paieraient.

«  Jacob, » couina Seth.

 

POV Bella

 

Lorsque j’ouvris les yeux, j’étais allongée dans le canapé des Cullen et Carlisle me tendait un verre d’eau.

«  Tiens ça te fera du bien. »

Mes mains tremblaient lorsque je pris le verre et Esmé posa sa main sur la mienne.

«  Tu n’as rien de mal Bella, annonça Carlisle. Je suis désolé, c’est ma faute, je n’aurais pas du te demander ça, si Alice t’avait blessée ou si tu t’étais cassé quelque chose lorsqu’Emmett t’a écartée, je ne me le serais jamais pardonné. »

Emmett. Ainsi c’était lui qui m’avait protégée. Je lui adressais un regard reconnaissant et il agita la main d’un air désinvolte.

«  Désolé Bella, je serais plus doux la prochaine fois.

- Il n’y aura pas de prochaine fois, » déclara gravement Carlisle.

 

Je reposais mon verre, furieuse qu’ils décident tous à ma place.

«  Je ne m’approcherais plus autant ! Mais elle m’a reconnue, ça a marché non ? » M’exclamais je en évitant de penser à ce qu’Alice avait dit ainsi qu’au fait qu’en plus du reste j’avais sûrement perdu son amitié.

Carlisle me regarda avec gravité.

«  Oui Bella ça a marché.

- Alors on doit réessayer ! »

Je tentais de me relever mais une vive douleur m’inonda le bas du dos. J’allais avoir un bleu, encore une chance que je n’ai rien de cassé.

 

L’irruption de Seth mit fin aux protestations de Carlisle.

«  Je suis désolé, » balbutia t’il.

Carlisle se redressa tandis que Seth roulait des yeux vers moi.

«  C’est l’Alpha j’étais obligé de lui dire… »

Mon cœur rata un battement tandis qu’Emmett nous regardait avec incompréhension. Je me tournais vers Seth.

«  Qu’est ce que tu lui as dit ?

- Ils sont en route…

- Est-ce que tu peux m’expliquer Bella ? Ou toi Seth ? Intervint Carlisle. Qui est en route ?

- Jacob. Et les Quileutes. Ils croient que vous m’avez fait du mal.

- Je suis désolé, répéta Seth.

- Décidément un chien reste un chien, commenta Rosalie. Celui là ne fait pas exception, il a tout répété à son maitre. »

Personne, pas même moi ne songea à reprendre Rosalie. Jacob était en route et je le connaissais assez pour savoir qu’il venait pour en découdre…

 

Chapitre 13                                                                                           Chapitre 15

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    JessSwann (mardi, 28 août 2012 09:23)

    Petite info
    Comme j'ai fini l'écriture de l'histoire, les mises à jour seront désormais hebdomadaires :) Vous pourrez donc retrouver la suite dès Mardi prochain
    L'épilogue est prévu pour le 3 Octobre

  • #2

    Ladypirate (mardi, 28 août 2012 18:12)

    Et bien Jacob en mode alpha ça va être compliqué ^^
    Edward ne peut pas s’empêcher de culpabiliser, c'est dommage :( j'ai l'impression que Bree va être prête à tout pour qu'il reste auprès d'elle !
    Félicitation pour la fin de l'écriture, et c'est une bonne nouvelle d'avoir un chapitre par semaine :D

  • #3

    JessSwann (mardi, 28 août 2012 18:14)

    Merci.
    C'est surtout un grand soulagement pour moi d'avoir fini cette fic j'avoue....
    Bree EST prête à tout, d'ailleurs....
    Jake pour l'instant sorti de Bella ( sans mauvais jeu de mots mdrrr)
    Merciii