Epilogue

Angelica s’enroula dans le drap poisseux de sueur et observa Jack. A ses côtés, le pirate dormait profondément, le torse soulevé par sa respiration. Un sourire joua sur les lèvres de la jeune femme et elle écarta doucement une mèche de cheveux du front de son amant. Jack était brûlant. Le cœur serré, Angelica caressa la joue de Jack puis se laissa retomber en arrière.

 

Elle ne savait plus où elle en était, elle avait réellement cru aimer Beckett mais à présent qu’elle voyait Jack ainsi, elle ne pouvait s’empêcher de haïr l’homme qui en était responsable. Pourtant, elle avait été heureuse dans les bras de Beckett, heureuse de faire plier ainsi un homme, fière qu’il la choisisse. Beckett était prêt à lui offrir tout ce dont elle avait toujours rêvé en secret : une famille, des enfants, un époux. La respectabilité. Mais il n’était pas Jack et Angelica songea que toutes ces choses qu’elle voulait tellement, elle ne les voulait au fond qu’avec Jack. Seulement, le pirate ne lui donnerait jamais cela, ce n’était pas dans sa nature. Jack lui donnerait autre chose. Le plaisir, les caresses, le danger. Mais à tout prendre, elle choisissait Jack. Depuis toujours et à jamais.

 

Le pirate remua et l’attira contre lui.

«  Ca fait au moins une heure que tu es réveillée et tu n’as toujours pas essayé de me tuer. Quelque chose ne va pas ? »

Angelica baissa les yeux sur ceux de Jack et grimaça à la vue de son front luisant de sueur.

« Tu as l’air malade…

- La torture a tendance à laisser des traces trésor, rien d’insurmontable. »

Angelica grimaça de plus belle au rappel de ce dont elle s’était rendue complice et se redressa.

« Je vais te chercher à manger.

- Essaie de ne pas empoisonner ma part de ragout. » Se contenta de répondre Jack.

 

()()

 

Une fois à l’air libre, Angelica se dirigea d’un pas pressé vers la coquerie mais Gibbs l’arrêta.

«  Dites, comment va Jack ?

- Aussi bien que possible, » répondit Angelica, un peu mal à l’aise.

Le second la regarda avec attention.

« Dites Miss, qu’est ce qui s’est passé au juste là-bas ? »

 

Angelica envisagea de ne pas répondre avant de céder, elle pressentait que Gibbs ne la lâcherait pas aussi facilement.

«  Beckett l’a enfermé et l’a torturé.

- Et vous l’avez sorti de là, compléta Gibbs. Mais que faisiez-vous là ? »

Angelica inspira profondément.

« J’étais avec Beckett. J’ai attiré Jack dans un piège. C’est bien ce que vous vouliez savoir non ? » Répliqua t’elle d’un ton agressif.

Là, Gibbs secoua la tête d’un air désolé.

« Si c’est pas malheureux… Quand je pense qu’il est revenu sur l’île vous chercher.

- C’est bon Gibbs, n’en rajoute pas, » intervint soudain Jack.

 

Angelica tressaillit en l’entendant et Jack la regarda.

«  Va chercher cette soupe Angie, quand à toi Gibbs, plus un mot sur cette histoire.

- Mais Jack ! Protesta le second. Elle vous a torturé !

- Broutilles, sourit Jack. Il faut plus que quelques brûlures pour me tuer, pour l’instant, je veux que tu fasses route vers cette île. »

Gibbs regarda la carte puis leva les yeux sur Jack.

« Quoi ? Mais qu’est-ce qu’il y a là-bas ?

- Contente-toi d’obéir pour une fois. » Rétorqua Jack.

 

()()

 

Angelica déposa les plats fumants sur la table et Jack la suivit des yeux.

« Goute les deux, exigea t’il.

- Jack c’est ridicule, écoute

- Non. Pas de écoute. Le fait que j’ai t’ai pardonné ne veut pas dire que je te fasse confiance Angelica. »

Le cœur lourd, la jeune femme s’exécuta puis Jack se rua sur une des assiettes, la vidant en temps record.

 

Une fois rassasié, le pirate se servit une large coupe de vin et la fixa.

«  Aucune question sur l’île où nous nous rendons ? »

Angelica déglutit.

« Peut-être que je n’ai pas envie de savoir. »

Jack sourit cyniquement.

« Tu as peur ? Que je t’y laisse…

- Ca m’a effleuré l’esprit, » répondit Angelica, le cœur battant.

Un nouveau sourire cynique échappa au pirate et il but à nouveau avant de répondre.

« J’ai retenu la leçon la dernière fois Angelica, je préfère te garder près de moi. Ainsi je peux te surveiller. »

 

La bouche sèche, Angelica le fixa.

« Près de toi ?

- Très près de moi, » susurra Jack en l’attirant contre lui.

Ses mains glissèrent sous la chemise d’Angelica et elle protesta.

« Je n’ai pas fini de manger Jack…

- Moi si. » Annonça t’il en balayant la table d’un revers de la main pour l’y allonger.

 

Angelica gémit alors qu’il se penchait sur elle pour l’embrasser et écarta les cuisses pour mieux l’accueillir. Alors que Jack lui faisait l’amour, elle songea à nouveau que rien de ce que Beckett était prêt à lui offrir n’aurait pu concurrencer ça…

 

()()

 

La sorcière posa un regard haineux sur Beckett et ce dernier la fixa.

«  Que se passe-t-il ?

- Je n’aime pas ce que vous me faites faire, le vaudou est une puissance avec laquelle il ne faut pas trop jouer, Lord Beckett. »

Beckett adressa un regard noir à Foam et ce dernier blêmit.

« Je vous avais dit de me trouver une sorcière Foam, j’ignorais qu’il me fallait en plus préciser qu’elle ne devait pas avoir de scrupules. »

 

Foam posa la main sur l’épaule de la sorcière.

« Uda sait ce qu’elle fait, Earl, je veux dire Lord Beckett.

- Et ça ne me plait pas, compléta la sorcière. Pourquoi ne pas vous contenter de le blesser ou de le tuer à travers sa dagyde ? »

Beckett la fixa.

« Parce que sa mort n’est pas ce que je souhaite, ce que je veux c’est voir son visage lorsqu’il comprendra que je lui ai tout pris et qu’il n’a aucun moyen d’empêcher cela. »

 

La sorcière frissonna.

«  Tant de haine…

- Appelons cela vengeance plutôt, ricana Beckett. Pouvez-vous me lier à sa dagyde comme vous l’appelez ?

- Dans quel but ?

- L’obéissance Uda, c’est de bonne guerre que Jack Sparrow me reconnaisse enfin comme seul maître après tout ce qu’il m’a fait. »

 

Uda posa un regard froid sur Beckett.

« Une fois lié à vous, je n’interviendrais plus. Vous en ferez ce que vous voulez. »

Beckett sourit.

« Je ne l’avais jamais vu autrement. »

La sorcière soupira puis s’empara d’un long couteau.

« Pour un tel sort, seul le sang peut convenir. »

Le visage placide, Beckett tendit son bras. Il serra les dents alors que la sorcière lui entaillait l’avant-bras en psalmodiant.

 

Au bout d’un long moment, elle se tourna vers lui.

«  C’est fait. A présent, donnez-moi ce que vous m’avez promis. »

Beckett sourit.

« Le cœur du Hollandais Volant. Vous l’aurez, c’est Sparrow qui vous l’apportera. Pour l’instant contentez-vous d’attendre. »

La sorcière lui adressa un regard haineux.

« Méfiez-vous Lord Beckett, les esprits ne sont pas patients.

- Moi non plus Uda. » Rétorqua le lord.

 

()()

 

Jack porta la main à sa tête et soupira. Toujours le même problème, toujours cette voix qui le guidait vers cette île, qui le poussait à la rejoindre. Il détestait cela mais il ne pouvait pas lutter. Lutter était douloureux et il en avait assez de la douleur.

 

Derrière lui, Angelica l’enlaça et il sourit.

« Où en étions-nous déjà ? »

Angelica se mordit les lèvres et le fixa.

«  Jack, je dois te dire quelque chose.

- Oh… c’est sérieux ou c’est encore un de tes plans tordus ?

- C’est sérieux. Souffla Angelica. Jack, je regrette de t’avoir attiré dans un piège et de t’avoir torturé…

- J’admets que le passage fut douloureux, » ironisa Jack.

 

Angelica grimaça au souvenir de la canne de Beckett et inspira.

« J’ignorais ce que Beckett avait projeté, je pensais qu’il…

- Qu’il se contenterait de me fouetter ou de m’amputer ?

- Non ! Jack, je ne savais pas, je voulais que tu souffres oui, mais pas, pas ça… Jack je regrette.

- C’est la seconde fois que tu le dis, fais attention trésor, je vais finir par te croire.

- Tu le peux. C’est vrai Jack, je, je n’ai jamais cessé de t’aimer seulement

- Tu as une étrange façon de montrer ton amour, intervint Jack.

- Seulement j’étais furieuse, je me sentais trahie. Jack, je »

 

La bouche du pirate s’écrasa sur la sienne, lui coupant la parole.

« Plus d’excuses, plus de regrets. J’ai moi aussi eu quelques torts Angelica et je ne peux pas te promettre de ne plus jamais en avoir envers toi. Mais pour l’instant, c’est toi et moi. Encore. » Murmura-t-il avant de la relâcher.

Soulagée, Angelica lui sourit.

« Encore et toujours. »

Jack lui répondit et glissa son bras autour de sa taille.

« Puisque nous sommes d’accord sur ce point, pourquoi ne pas en parler dans ma cabine ?

- Encore ? Plaisanta Angelica.

- Toujours, » rétorqua Jack en l’entrainant.

 

Deux jours plus tard,

 

Angelica s’étira langoureusement contre le corps de Jack tandis que le pirate la repoussait, l’air fiévreux. Le sourire de la jeune femme mourut immédiatement.

« Jack ? Que se passe-t-il ? »

Le pirate la regarda sans la voir, obsédé par l’urgence qu’il ressentait. Il devait débarquer.

« Rien, nous sommes arrivés voilà tout. Reste à bord pendant que je vais à terre. »

 

Surprise, Angelica s’habilla à la hâte et le suivit.

«  Attend Jack, que se passe-t-il ?

- Pas le temps, » lui lança Jack.

 

Une fois sur le pont, Jack se tourna vers Gibbs.

« Des amis vont venir, tu dois leur obéir, moi je vais à terre, prépare la chaloupe. »

Gibbs s’étrangla à demi avec son rhum.

«  Quoi ? Quels amis ? Et pourquoi ne restez-vous pas ??? »

Angelica échangea un regard inquiet avec le second et rattrapa Jack alors qu’il s’apprêtait à descendre l’échelle de corde.

«  Jack ? Que se passe-t-il enfin ? »

 

Le pirate leva les yeux vers elle et pendant une seconde, il n’exista plus qu’elle. Il n’avait pas envie d’aller à terre, ce dont il avait envie c’était de rester sur le Pearl, de faire l’amour à Angelica et de l’emmener visiter toutes ces contrées dont il lui avait parlé quelques années plus tôt. Il voulait réaliser leur rêve et ne plus être seul. Pourtant quelque chose l’en empêchait. Une force plus grande que sa volonté, un ordre qu’il ne pouvait ignorer.

« Je t’aime. » Lança-t-il à la jeune femme.

 

Angelica écarquilla les yeux, sous le choc de sa déclaration mais Jack était parti avant qu’elle ait eu le temps de lui répondre.

 

()()

 

Beckett regarda la chaloupe approcher, un sourire sardonique aux lèvres. La sorcière n’avait pas menti.

«  Mr Foam ?

- Oui Lord Beckett.

- Emparez-vous de ce navire. » Ordonna Beckett.

 

()()

 

Jack était à mi-chemin vers l’île lorsque les cris de surprise de ses hommes lui parvinrent. Le cœur battant la chamade, le pirate hésita alors que des tuniques rouges se déversaient sur le pont du Pearl. Il entendit le cri d’Angelica alors qu’un homme la frappait et il refoula ses larmes. Il ne pouvait pas revenir en arrière, il n’en avait pas le droit.

 

()()

 

Gibbs jeta un regard angoissé vers la chaloupe et blêmit en constatant que Jack ignorait leurs cris pour se rendre sur l’île. Le pirate vit les hommes sous le joug des soldats et recula tandis qu’Angelica se débattait comme une tigresse sous la poigne d’un soldat. Alors Gibbs fit ce que tout pirate aurait fait dans cette situation.

 

Il fuit en se jetant à la mer.

 

()()

 

Beckett salua Jack d’un sourire acide.

« Vous êtes à l’heure Sparrow, je ne l’aurais pas cru. »

Jack grimaça et chercha son pistolet avant de reposer son bras. Anéanti, le pirate roula des yeux effarés sur l’île.

« Non Sparrow, me tuer vous est interdit, susurra Beckett. Tout comme bien d’autres choses que je vais vous laisser découvrir peu à peu, si vous saviez tout, cela en perdrait de sa saveur… »

 

Il haïssait Beckett, il voulait le tuer mais il n’arrivait plus à bouger, comme s’il était cloué dans le sable de l’île.

« Efficace n’est-ce pas ? » Pavoisa Beckett en agitant la poupée à l’effigie de Jack.

Le pirate sentit son cœur s’arrêter de battre alors qu’il se remémorait l’expérience douloureuse qu’il avait vécue aux mains de Blackbeard.

«  Beckett….

- Non, non, non Jack, regardez plutôt votre navire, » pavoisa le lord.

 

Mu par une force qu’il ne pouvait contrôler, Jack pivota et laissa échapper un gémissement à la vue des tuniques rouges qui envahissaient le pont.

 

«  JACK !!! » Hurla Angelica, les fers aux poignets.

 

Le cœur du pirate se serra et il se tourna vers Beckett.

«  J’aurais peut-être pu l’aimer vous savez, ricana Beckett. Si elle n’avait pas été si vulgaire.

- Ou si tu avais eu un cœur, riposta Jack.

- Aussi, admit Beckett. Mr Foam, allez prendre votre récompense puis faites ce que nous avons convenu. »

Impuissant, incapable de bouger, Jack regarda Foam se diriger vers le Pearl.

« Elle n’a rien à voir là-dedans Beckett, laisse la !! »

 

Beckett sourit méchamment.

«  Au contraire Jack… Allons prenez cette longue vue. »

Le cœur au bord des lèvres, Jack obéit.

 

Là, le pirate grimaça à la vue d’Angelica, nue.

«  J’ai promis à Mr Foam une juste rétribution cela ne vous gêne pas je présume ? »

Jack déglutit alors qu’Angelica se débattait sans succès.

« Je croyais que vous l’épargneriez, tenta t’il.

- L’épargner ??????? Allons Jack pas en sachant ce que vous ressentez pour elle… Plaisanta Beckett. Vous l’aimez, n’est-ce pas ? »

 

Les yeux remplis de larmes, Jack fixa Angelica tandis que Foam s’            abattait sur elle.

« Elle n’est pour rien là-dedans,  tenta t’il sans réussir à détourner les yeux de la bouche hurlante d’Angelica.

- Regardez Sparrow, susurra Beckett. Et apprenez qui je suis. »

 

()()

 

Foam s’abattit sur elle avec violence et Angelica hurla.

«  JACK !!!!!!!!!!!!!!!!!! »

Voyant que son amant ne répondait pas, elle se tourna vers l’endroit où se tenait Beckett.

«  Laissez-moi, si vous m’avez aimée, laissez-moi partir.» Supplia-t-elle alors que Foam râlait en elle.

Sur l’île, Beckett ricana.

« Pauvre Angelica, si naïve…

- Laisse-la !! » Ragea Jack.

 

Beckett posa son regard de glace sur lui.

« Bien… Montez dans la chaloupe. Nous allons la délivrer. »

A son corps défendant, Jack obéit.

 

()()

 

Tremblante, Angelica regarda Beckett et Jack approcher d’elle.

« Cutler, » gémit elle.

Beckett posa un regard méprisant sur son corps souillé de semence et sourit.

«  Je vous avais prévenue ma chère. Sparrow, déversez l’huile. »

Jack cilla et déglutit.

«  C’est bon vous avez gagné, inutile d’en faire plus que

- L’huile, Sparrow. »

 

Angelica se mordit les lèvres alors que Jack, semblable à un pantin, déversait le contenu d’une jarre sur le pont.

«  Jack ! Qu’est-ce que tu fais, arrête ! »

Le pirate lui renvoya un regard fiévreux dans lequel se lisait sa détresse.

«  Je n’y arrive pas, je n’arrive pas à résister, je dois le faire. » Marmonna Jack tandis qu’il lui semblait que ses tempes allaient exploser.

 

Beckett ricana et désigna Angelica d’un mouvement de tête.

« Mr Foam, veuillez attacher Mlle Teach au mat. »

Terrifiée, Angelica poussa un cri de détresse et tenta de se débattre sans succès tandis que Foam la trainait jusqu’au mat.

«  Sparrow, l’huile, ordonna Beckett. Sur elle. »

Jack hoqueta.

« Jamais.

- Vous n’avez pas le choix, » rétorqua Beckett avec froideur.

La douleur dans la tête de Jack redoubla et il sentit l’ordre marteler son cerveau, noyant toute autre pensée. Avec des gestes saccadés, il renversa le contenu d’une jarre sur le corps à demi nu d’Angelica.

«  Jack, je t’en prie, Jack, je t’aime, sanglota la jeune femme.

- Quand je pense que vous deviez le haïr jusqu’à la fin de vos jours, ironisa Beckett. Sparrow suivez-moi. »

 

Dans un état second, Jack lui emboita le pas, le cœur lourd à la vue des hommes d’équipage eux aussi entravés.

«  Bien, » se félicita Beckett tandis qu’ils remontaient en chaloupe.

 

Le cœur battant, Jack posa le pied sur le navire de Beckett et ce dernier lui sourit aimablement.

«  Il me semble avoir appris lors de notre précédente rencontre que vous aimiez le feu, Sparrow. Vous allez donc apprécier le spectacle que je vous ai réservé. »

A cet instant, l’étau se relâcha légèrement autour du crane de Jack et il poussa un glapissement à la vue du Pearl dont le pont luisait d’huile. Son regard affolé roula sur Angelica et il se tourna vers Beckett.

« Ce n’est pas elle que vous voulez, c’est moi, laissez partir et je, je vous obéirai.

- Vous le ferez de toute façon, triompha Beckett. Mr Foam, je vous laisse le soin de tirer cette flèche. »

 

Un nouveau gémissement échappa à Jack à la vue de la flèche enflammée et Beckett se tourna vers lui.

«  Voyez-y quelque chose de personnel cette fois. »

 

La flèche s’écrasa sur le pont du Black Pearl avec un chuintement et immédiatement, l’huile s’enflamma. Les pirates entravés poussèrent des hurlements alors que le feu progressait rapidement et Jack étreignit le bastingage à le briser.

« Angelica, souffla t’il. Non. »

A ses côtés, Beckett sourit alors que les premières flammèches atteignaient les pieds de la jeune femme.

« Quel dommage qu’elle ne m’ait pas écoutée, je lui aurais procuré une mort plus douce si elle l’avait fait. »

 

Jack l’entendit à peine, les yeux rivés à Angelica qui hurlait sous l’assaut des flammes qui la consumaient. La jeune femme ne criait plus à présent et Jack sentit une larme rouler sur sa joue tandis que le Black Pearl sombrait peu à peu, dévoré lui aussi par l’incendie.

«  Comme la première fois, susurra Beckett. Un juste retour des choses ne trouvez-vous pas ? »

Jack, brusquement très las, se tourna vers lui.

« Pourquoi elle ?

- Parce que vous l’aimiez. Répondit Beckett. Vous voyez Jack, ceci n’est qu’une démonstration. A partir de cet instant, tout ce que vous aimerez, tout ce que vous posséderez, connaitra un sort funeste dont vous serez seul responsable. »

 

Jack, anéanti, le fixa.

«  Non Jack, je ne compte pas le moins du monde vous tuer. Au contraire, je vais vous libérer et vous laisser vivre votre misérable existence, mais ne vous y trompez pas, je serais toujours là. Par ailleurs, j’ai une mission pour vous, ramenez moi le cœur de Turner.

- Pourquoi vous obéirai-je ? Répondit Jack. Il n’y a plus rien que vous puissiez me prendre.

- Pour l’instant non, mais je ne doute pas que ce sera bientôt le cas. »

 

()()

 

Seul sur l’île où Beckett l’avait laissé, Jack regarda les restes du Black Pearl se consumer.

 

Il avait tout perdu.

 

Sa liberté, son navire et son amour.

 

()()

 

Dans sa somptueuse demeure, Beckett leva son verre à l’adresse de la dagyde avant de s’emparer d’un colifichet abandonné par Angelica. Le lord sourit cyniquement et se leva. Là, il le jeta dans le feu et le regarda se consumer avec froideur.

«  Je vous l’avais pourtant dit ma chère, rien ne peut surpasser la haine et la vengeance, » triompha-t-il.

FIN

Merci à tous ceux qui ont suivis cette fic, les anonymes et puis… Dulanoire, Eléa Telmar, Muchu, Lester, Lady Pirate, Elise, Emeline, Holly ,Angelica Teach, Jen Sparrow, Marie, Marquise des Anges et Laura91

 

En ce qui concerne la suite, comme certains d’entre vous le savent déjà, j’ai la chance d’avoir décroché un contrat auprès d’un éditeur. Je travaillerai donc sur mon premier roman jusqu’en Aout 2013 si tout va bien. Sachant que je ne m’éloigne pas tant que ça de la ff puisqu’il s’agit d’une version moderne d’Orgueil et Préjugés. Ce qui signifie également que je ne pourrais matériellement pas entamer une nouvelle fan fiction longue durant les prochains mois. Cependant, je n’abandonne pas les pirates, pas plus que la ff et je publierai certainement de nouveaux OS dans les mois à venir. En ce qui concerne la fiction longue, j’ai actuellement toujours en cours une ff sur Vampire Diaries qui sera finie mais les autres longs projets attendront Septembre pour être commencés^^

 

En attendant, je vous souhaite à tous de très bonne fêtes et vous dis à bientôt ^^

Écrire commentaire

Commentaires : 17
  • #1

    emeline (mercredi, 19 décembre 2012 19:52)

    c'est trop triste :(

  • #2

    JessSwann (mercredi, 19 décembre 2012 19:55)

    Mais trop cool pour Beckett ^^

  • #3

    emeline (jeudi, 20 décembre 2012 17:38)

    je préfère les happy-end

  • #4

    JessSwann (jeudi, 20 décembre 2012 17:42)

    Moi aussi pour Jack & Elizabeth.... mais là....

  • #5

    Ladypirate (jeudi, 20 décembre 2012 18:17)

    Je le hais ce Beckett !! Il aurait dû mourir lui aussi !! Décidément Jack et Angie n'arriveront jamais à avoir une fin heureuse (ou tout au plus à s'en sortir vivant ^^), quand ce n'est pas à cause d'eux-mêmes c'est à cause d'un autre :(
    Beckett est pathétique avec sa vengeance et j'espère que quelqu'un réussira à le détruire (peut-être Lizzie si il ne la retrouve pas avant lol)

  • #6

    JessSwann (jeudi, 20 décembre 2012 18:50)

    Lol ça je laisse chacun en décider, j'avoue que Jack /Angie j'aime pas donc leur donner une fin heureuse a été exclu d'entrée...

  • #7

    Angie Cruz (Jackelica et fière de l'être!!!) (lundi, 24 décembre 2012 12:46)

    super chap même si je préfére les happy ends. Ton écriture est trés visuelle,tes fics devraient être adaptées au ciné...si tu m'en donne le droit,je voudrais tenter d'écrire un sénario basé dessus. Et bonne chance pour ton livre,Jess...
    Bonnes fêtes à toi

  • #8

    JessSwann (lundi, 24 décembre 2012 12:59)

    Merciiii pour le scénario ma foi c'est une ff donc je ne détiens rien hormis le synopsis, donc je pense que c'est plus avec Disney qu'il faut voir
    Merci pour le roman et bonnes fêtes à toi aussi

  • #9

    Angie Cruz (Jackelica et fière de l'être) (mardi, 25 décembre 2012 08:42)

    de rien et merci

  • #10

    Jackelica (vendredi, 02 mai 2014 07:47)

    Beckett il est HORRIBLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Angelica elle peut pas mourir!! Et Jack, le pauvre il est soumit à Beckett!! C'est trop triste..

  • #11

    Jess Swann (vendredi, 02 mai 2014 11:11)

    Lol j'aime bien voir Beckett gagner ^^

  • #12

    Jackellica (samedi, 31 mai 2014 14:39)

    Non c'est un traître un pourri!

  • #13

    Jess Swann (samedi, 31 mai 2014 15:04)

    Bah non, il est du côté de la loi :)

  • #14

    Jackelica (mercredi, 24 septembre 2014 21:42)

    Si pour Beckett la loi c'est la torture, je préfère le point de vue de Jack. Toyte façon je la haie Beckett. C'est lui le méchant dans l'histoire.

  • #15

    Jess Swann (mercredi, 24 septembre 2014 21:49)

    Lol pas pour moi :)

  • #16

    Angélica (dimanche, 10 mai 2015 04:16)

    C insensé!!!!

  • #17

    Jess Swann (dimanche, 10 mai 2015 08:44)

    Lol j'en déduis que la fin ne t'a pas plue ^^